Haut de page
 

L'anecdote du jour

19/10/2018
Les producteurs ont été accusés de plagiat car l'intrigue du Petit parrain (s3) est très ressemblante à celle du film "Les affranchis", mais ils l'ont toujours nié.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Une amie précieuse
Lisa devient amie avec une fille dont le père, un riche milliardaire, se lie aussi d'amitié avec Homer.
20/10 à 19h55 (W9)
Lisa avec un S
Quand Homer perd au poker face à la légende de Broadway Laney Fontaine, la seule façon pour lui de payer sa dette est de lui prêter Lisa pour la transformer en une enfant star...
20/10 à 20h25 (W9)
Les chemins de la gloire
Lisa tente de restaurer la réputation de la première femme inventrice de Springfield et Bart trouve les notes d'un sociopathe qu'il se met à lire et à apprécier...
20/10 à 20h50 (W9)

Derniers commentaires

tomy68202 | @DarpaSaly69 W9 fait exactement ce que j'avais pensé : ils font une "soirée" Halloween (de 5 épisodes (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

tomy68202 | Ces commentaires me paraissent tellement loin mais non, 1 an après, on a ces saisons. Reste à... (Le doublage VF des dernières saisons)

lolo13 | @DarpaSaly69 : Non, les programmes déconseillés aux moins de 10 ans peuvent être diffusés à... (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

DarpaSaly69 | À mon avis tomy ces deux épisodes devraient être déconseillés aux moins de 10 ans et donc ils... (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

tomy68202 | 3 nouveaux inédits le 20 octobre mais ils sautent les épisodes 4 et 5 (orientés sur Halloween) pour ... (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

Fanscript : Live Hard

SEQ 1 – INT/NUIT Channel 6
Kent Brockman : Bonsoir, ici Kent Brockman qui vous présente « Un regard sur Springfield » !
[Générique de l’émission.]
Kent Brockman : Au sommaire ce soir, nous vous parlerons de la traditionnelle course de singes en skate-board de Shelbyville qui a dégénérée. Cette année on y dénombre 62 morts, 185 blessés, 17 disparitions, 27 veuves, 64 orphelins, 4000 personnes en pleurs, et la destruction du musée de l’I-Pod. Notons que le bilan est malgré tout positif par rapport à l’an dernier. Nous recevrons ensuite Rainer Wolfcastle qui nous parlera de son dernier film « La folie des glandeurs ». Mais d’abord, rejoignons Scott Christian en direct de la maison de Krusty le Clown ! Scott ?

SEQ 2 – INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
Scott Christian : Oui bonsoir Kent, je vous parle en direct de la maison de Krusty le Clown, où la star du petit écran a organisé un grand gala en l’honneur de l’école primaire de Springfield.
Kent Brockman : [Criant sur un homme] J’avais dit à ce salopard de président de la chaîne que c’est moi qui devait être là-bas, et la présentation de l’émission on s’en fout, je pouvais la faire de là-bas aussi, cette larve de Scott n’était pas indispen… [Il jette un coup d’œil à la caméra et change de ton en un instant] Alors Scott, on se pose deux questions, pourquoi Krusty a-t-il organisé cette fête à la dernière minute, et comment est l’ambiance là-bas ?
Scott Christian : Hum… et bien, l’ambiance est très bonne Kent et concernant les intentions de Krusty, je cite une source qui a souhaitée rester anonyme : « Attendre un geste de charité de la part de ce has-been égoïste serait aussi futile que de penser que je pourrais un jour retirer l’os que j’ai dans les cheveux. Il a grillé une priorité et a failli envoyer un car scolaire finir dans les gorges de Springfield. Il a réglé ça à l’amiable avec cette fête dont les profits iront à l’école ».
[Le caméraman filme Krusty qui commente la décoration de son salon à quelques personnes dont Marge, Homer, Apu, Disco Stu, le professeur Frink et l’avocat aux cheveux bleus. Il y a également quelques enfants de l’école.]
Krusty : Cette tête d’animal que vous voyez c’est un Cerf que j’ai tué dans une chasse organisée par le prince Charles en 1997.
Apu : Il s’agit d’un daim.
Krusty : Cerf, daim, quelle différence ?
Homer : Hmmmm… du daim…
Lisa : Ils appartiennent tous deux à la famille des cervidés mais les cerfs sont généralement plus massifs que les daims. Mais ça n’a pas d’importance, l’importance c’est qu’exposer des animaux empaillés c’est barbare.
Krusty : Oh vous les gosses vous me faites gerb… hum… Hey hey !
Scott Christian : [Face à la caméra] En tout cas, quelles que soient ses intentions je puis vous assurer que Krusty a tout fait pour que cette réception soit une réussite. Excusez-moi ! [Il appelle un serveur de boissons qui a l’air de s’ennuyer profondément]
Serveur : Oui monsieur ?
Scott Christian : Pouvons-nous connaître le millésime du vin que vous servez je vous prie ?
Serveur : [Surpris] Le millésime ? Heu… et bien [Il jette un bref coup d’œil à l’étiquette et lit] Vin premier prix « Le pinard des loquedus 1974 ». Conseil d’utilisation : A éviter d’ingérer par voie orale.
Scott Christian : [Stoïque] Merci.
Kent Brockman : Et bien merci Scott, rappelez-nous si vous avez du nouveau à cette [il ricane] formidable soirée que je ne regrette finalement pas d’avoir manqué.
[Duffman danse pour l’assistance sous une musique rock.]
Homer : Waah, il danse comme un Mick Jagger, sauf qu’il est jeune et pas drogué !
Bart : Duffman jeune et pas drogué ? C’est comme si tu disais que Krusty, Barney ou même toi n’étiez pas ivrognes !
Homer : Hi hi hi, fiston, n’importe quel adulte qui voit des enfants un peu trop souvent a besoin de se saouler à mort pour évacuer le stress.
Lisa : Depuis quand Barney côtoie des enfants ?
[Soudain les portes de la salle s’ouvrent à la volée, 6 personnes armées entrent.]
Snake : Tout le monde à genoux, les mains en l’air !
[La foule est choquée et effrayée, une partie obéit.]
Abraham : [En colère] Hé, crénom, ça se voit que t’as pas mon âge toi ! Ca risque de me prendre environ une demi-heure !
[Certaines personnes tentent de s’enfuir mais les hommes armés braquent leur arme sur eux. Les enfants (Bart, Lisa, Janey, Rod, Todd, Milhouse et Nelson) en revanche parviennent à quitter la pièce discrètement. Finalement tout le monde obéit. Un des hommes armés fait signe au caméraman de tourner toute la scène.]
Snake : OK bonsoir tout le monde ! Alors, voilà le topo ! Nous savons que quelquepart dans cette propriété, le propriétaire de ces lieus détient une somme d’argent assez fantastique. Et tant que nous ne l’aurons pas récupéré, nous vous garderons comme otages. Alors ? Où est Krusty le clown ?
[Les otages se regardent gênés et le cherchent du regard.]
Snake : [Il marche dans la pièce à tout va, tout en parlant] Hersell Krustofsky. Né à Springfield en 1957, famille immigrée en Amérique en 1939, interne à l’école judaïque du quartier Shalom de Springfield de 1965 à 1969. Titulaire d’une bourse pour l’université de « Clown and co » en 1975. Licence de tir d’eau de sel mention « Tireur d’élite » à Détroit en 1977. Diplôme de mini-vélo à San Jose, 1978. Animateur un temps d’une émission intitulée « Maigrissez avec Krusty » vice-président de Channel 6…
Une voix : Ca suffit !
Snake : [Se retournant petit à petit] Et père… illégitime de 5 enfants.
Tahiti Mel: Krusty le clown est là.
[Krusty se cache sous une table en tremblant mais ses pieds dépassent de la nappe.]
Snake : Ha, on se rencontre enfin ! Je suis ravi.
Krusty : Euh ouais, ouais… mais je vois pas de quoi vous voulez parler quand vous parlez de somme d’argent énorme.
Snake : Ha non ?
Krusty : [Se levant] Ouais, enfin j’ai de l’argent en banque mais pas ici, et puis je gagne pas tant que ça, cette fripouille de Brockman gagne beaucoup plus…
Snake : Silence ! Et assieds-toi !
Krusty : [S’asseyant] Du calme. Ecoutez, on peut oublier tout ça ? Je dois me coucher tôt, demain je dois faire la promo de mon nouveau hamburger « Le bourratif ». 800 grammes de pur délice…
Snake : Ecoute mon grand [Il pointe son arme sur la figure de Krusty] il y a quelques semaines mes potes et moi on avait cambriolé la banque de Springfield, manque de pot dans un accident de voiture lors de la poursuite avec les flics, on a perdu le magot, mais manque de pot pour toi, l’un d’entre nous t’a vu le ramasser. Alors tu vas vite me dire où il est.
Krusty : Je ne sais pas.
Snake : Je vais compter jusqu’à 3.
Krusty : Mais…
Snake : 1, 2, 3 !
Krusty : Je ne sais pas je vous l’ai dit !
Snake : [S’énervant] Merde ! Je suis sûr que tu mens ! [Plus calme] Mais comme t’es sans doute le seul à savoir où il est on ne peut pas te buter. Bon tant pis, on t’aura à l’usure. Bon, tous les otages, allez vous asseoir contre le mur du fond là, sauf toi le caméraman de la télé, continue à filmer comme toute à l’heure.
[Ils s’exécutent.]
Moe : Oh c’est pas vrai, c’est la première fois que je suis invité à une fête depuis 4 ans et je suis encore pris dans une prise d’otage…
Apu : Pour moi c’est la routine, cher collègue otage.
[Jimbo, Dolph et Kearney s’approchent de Snake et ses 5 complices. Ils s’adressent à Snake.]
Jimbo : Excusez euh, on va aller s’asseoir mais avant on voudrait juste vous poser une question… Vous êtes dans quel branche de méfaits, vous ?
Snake : Oh vous savez les mômes, j’me suis pas spécialisé. J’ai fait du vol de voiture, braquage de superette, de banque, et j’ai même volé des droits de chansons d’années 80 pour faire des remixs sur ordinateur !
Dolph : Ouah !
Jimbo : C’est un métier porteur le vol de droits de chansons pour en faire des remixs ?
Snake : Oh, c’était pas mal mais j’ai arrêté ! Vous y croyez vous que l’agence pour l’emploi dit que ça ne fait « Pas sérieux » sur un CV ?
Kearney : Oh les nuls !

SEQ 3 – INT/NUIT Channel 6
Kent Brockman : Voilà, vous venez de voir en direct les premières minutes de cette prise d’otage, et je tiens à rassurer mes téléspectateurs, je ne gagne pas tant que ça. Allez voir les salaires des gros bonnets de CBS ou NBC et vous verrez que je suis sous-payé en comparaison. Hum… quoi qu’il en soit, il y a une chose que nous pouvons espérer : Que la prise d’otage dure le plus longtemps possible ! Ca fera un magnifique spectacle !

SEQ 4 – INT/NUIT – Maison de Krusty Chambre
[Les enfants se sont rassemblés dans une autre pièce.]
Bart : Oh il faut faire quelquechose pour libérer Krusty et m’man !
Lisa : Et tous les autres, Bart !
Bart : [Qui n’a pas l’air concerné] Ouais si tu le dis…
Janey : Il faut prévenir la police peut-être ?
Rod : Mais qui sommes nous pour juger des actes de ces hommes ?
Bart : Y faudrait savoir ce qu’ils veulent !
Lisa : Et qui ils sont !
Bart : Qui ils sont ?
Lisa : Oui, pour pouvoir donner leur identité à la police !
Bar : Ha super, et comment tu comptes t’y prendre pour le savoir, crétine, tu vas aller leur demander ?
Lisa : Non, crétin, il suffit de les espionner !
Bart : Mais comment y aller discrètement ?
[Bart lève la tête et regarde le conduit d’aération.]
Bart : Oh, mais oui !

SEQ 5 – INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
[Bart voit la pièce où se trouvent les otages en regardant par le trou de la serrure. Il entend une conversation des complices de Snake.]
Homme armé : Eh Bob, tu crois que Snake va le faire parler ?
Bob : J’en sais rien Nigel, mais il faut faire quelquechose !
Nigel : C’est exact, il faut avertir Richard, Stan et Ray qu’on va devoir trouver un plan pour faire parler ce clown !
[Bart ouvre la porte doucement et vole la radio de Nigel sans qu’il ne le voie.]

SEQ 6 – INT/NUIT Channel 6 :
[« Le journal du soir » de Springfield titre en gros « Prise d’otage chez Krusty le clown ». En dessous, un titre plus petit « Les audiences de la Fox en chute libre ». Puis en dessous, un titre encore plus petit « Le pape est mort ».]
Kent Brockman : [Montrant le journal papier à la caméra] Comme vous pouvez le voir, tous les quotidiens de Springfield, en l’occurrence donc seulement ce journal là - Le seul autre étant le journal des isotopes et se spécialisant sur la vie de notre équipe de base-ball favorite - ont été très réactifs et titrent déjà sur l’info en l’espace d’une demi-heure seulement.
[On parle dans l’oreillette de Kent.]
Kent Brockman : Et bien on m’apprend à l’instant que le journal des isotopes titre également sur l’info, ayant du mal a remplir ses colonnes, il fait un parallèle avec la fois où Krusty avait assisté à un de leur match et les avait vertement insulté à cause d’un pari perdu contre la mafia, lors de leur – record mondial à battre - défaite en 7 minutes seulement. BIEN ! Passons à la météo.

SEQ 7 – INT/NUIT Mini-marché
[Wiggum achète des paquets de bonbons.]
Sanjay : Vous allez vous coller une indigestion avec ça !
Wiggum : Oh non ! C’est… oh quoi que… si vous avez peut-être raison.
Sanjay : [Rendant de la monnaie] Et peut-être un peu d’argent pour nos bonnes œuvres ? Pour payer les opérations des gérants de mini-marché blessés par balle à travers le monde.
Wiggum : Désolé, j’ai pas de monnaie, ha ha !
Radio de Wiggum : Allô chef ? Ici Eddie ! On nous a signalé une prise d’otage chez Krusty le Clown !
Wiggum : Oh c’est pas vrai, j’ai travaillé 2 heures aujourd’hui et tu veux que je fasse des heures sup ? Oh… bon, c’est bon, on s’y rejoint tous là-bas.

SEQ 8 – INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
Snake : Cette opération aurait pu être déjà finie, malheureusement, Krusty ne l’a pas vu comme ça, et à cause de lui on va tous rester ici plus longtemps, des heures, voire des jours.
Otages : [Déçus.] Ooooh !
Moe : Quel enfoiré ce Krusty ! Tout est de sa faute !
[La radio de Snake grésille.]
Snake : Eh ? Qui m’appelle sur la radio ? Les gars, vous êtes tous dans la même pièce que moi, vous êtes abrutis ou quoi ?
Bart : Oh non je suis pas dans la même pièce que toi, mec !
Snake : Eh !
Bart : J’appelle parce que je me suis dit que toi, Bob, Nigel, Richard, Stan et Ray vous alliez vous ennuyer alors je viens vous distraire.
Bob : Impossible ! Comment il peut savoir tous nos prénoms, on a été hyper prudents !
Snake : Qui êtes-vous ?
Bart : Je m’appelle Ouaconar. Prénom Bart.
Snake : Bart Ouaconar ?
[Tout le monde se met à rire, y compris les complices de Snake.]
Snake : Quoi ? Je… oh ! Espèce de crapule, si je t’attrape je te casse les dents et je te flingue !
Moe : Ha ha ha ! Il a vraiment pas le sens de l’humour celui-là !

SEQ 9 – INT/NUIT Maison de Krusty - Chambre
Lisa : [Elle éteint la radio] Bart, ça ne fait pas avancer la situation !
Bart : Mais ça ne la freine pas non plus ?
Nelson : Oh, pourquoi je reste ici moi, j’en ai rien à faire après tout.
Bart : Rien à faire ? Et Krusty alors ?
Nelson : Bah, il peut être remplacé par n’importe quel clown, il a un visage commun, je suis sûr que même ton père pourrait faire ça.
Milhouse : Mais y’a aussi Roger Meyers otage dans la salle, si il meurt y’aura peut-être plus d’Itchy et Scratchy !
Nelson : Oh ! Faut faire quelquechose vite !

SEQ 10 – INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
Snake : [Bas à ses complices] Bon, écoutez les gars, allez chercher tout ce que vous pourrez voler, qu’on ne soit pas venu pour rien non plus ! Vous 3 vous y allez, vous 2 vous restez avec moi.
Nigel : Ok, boss.
Marge : Il est déjà minuit dix ? Oh, je vais manquer ma réunion du club de broderie de demain matin si ça continue !
Homer : Hein ? Déjà une nouvelle séance de ton club ? Mais Marge, je croyais que c’était tri-mensuel ?
Marge : Non, maintenant c’est bi-hebdomadaire.
Homer : Marge, tu te rends compte de ce que ça me coûte ?
Marge : [Mécontente] C’est gratuit. Et on amène des gâteaux à partager et souvent je ramène des restes, je ne vois pas de quoi tu te plains !
Vendeur de BD : Oh, non j’y pense ! Si je meurs je vais manquer le prochain numéro de ses aventures, je ne saurais jamais comment il a battu Doomsday !
Mlle Hoover : [Dégoûtée par le comic book guy] Edna, si on s’en sort vivantes, pourquoi après on irait pas boire un verre au bar le « Pochtron sobre » ? Je crois que j’en aurais vraiment besoin.
Edna Krapabell : Oui, en plus y’a des nouveautés là-bas, ils ont une attestation des services d’hygiène !
Moe : [Il écoutait la conversation] Quoi ? Oh seigneur, vous avez vraiment besoin d’aller dans ce genre d’endroits chicos ? Des attestations d’hygiène, on aura tout vu ! Au moins mon bar est un vrai bar !
Homer : Ouais, pourquoi pas des femmes de ménage non plus ?
Mlle Hoover : Et j’ai entendu dire que le vomi y est nettoyé toutes les 3 heures !
Moe : Oh je… [Il va pour dire quelquechose mais se ravise et se tait.]
Edna Krapabell : Vous viendrez avec nous Seymour ?
Seymour : Et bien hum, je vais demander à mère…
[Il se tourne vers elle. Agnès le regarde d’un air très sévère.]
Seymour : Mieux vaut ne pas la contrarier, quand elle a ce regard, elle est capable de me piquer avec son aiguille à tricoter.
Edna : [Levant les yeux au ciel] Oh…
Homer : Tu crois que je pourrais aller présenter une requête Marge ?
Marge : Laquelle ?
Homer : Rester assis des heures c’est pas indiqué pour moi, j’aimerais bien aller dans la cuisine voir si il reste pas des trucs à bouffer…
Abraham : On va peut-être tous mourir et tu penses qu’à manger toi ?
Homer : [Muet un instant] Oui.
Abraham : [Fort] Bon dieu c’est pas vrai mais… ben moi je dis que ça devait vous tomber sur le nez un jour où l’autre, tous autant que vous êtes ! A force d’aller voir des concerts de sauvages à la Luis Mariano, voilà la violence que ça déchaîne chez les jeunes !
[On tambourine au mur derrière eux.]
Ray : [Hurlant derrière le mur.] Eh, silence, on aimerait bien pouvoir cambrioler le coffre de Krusty tranquillement !
Abraham : [Répondant aussi fort] Désolé !
Ray : [Derrière le mur] Pas de mal !
Snake : Et puis la violence chez les jeunes… Je suis pas si jeune que ça, j’ai 37 ans…
Quimby : Décidément, je suis tombé bien bas, être coincé avec cette bande de demeurés fauchés.
Smithers : Monsieur le maire, vous ne sauriez pas quoi faire pour nous sortir de là ?
Quimby : [Enervé] Non je ne sais pas, pas plus que je ne suis au courant de l’affaire des bulletins de vote truqués ! Combien de fois je vais devoir le répéter ?
Snake : Eh, vous allez la fermer tous, oui ?
[Il tire sur Taupeman atteint au ventre qui s’écroule en gémissant. La salle entière le regarde en silence quelques instants.]
Docteur Hibbert : [Bas] Je devais le recevoir demain en consultation pour des douleurs, au moins s’il survit, elles seront simples à localiser ! [Il rit]
Apu : [A voix haute] Et au pire c’est la morgue qui s’occupera de la séance, et en plus il ne verra pas la facture !
[Tout le monde éclate de rire.]
Snake : [triste] Eh dites, ça vous ennuierait de vous intéresser un peu à ce qu’on fait ? Mais… eh toi, le caméraman, on te paye pourquoi ?
[Le caméraman était entrain de jouer au morpion avec l’abeille espagnole d’un air absent se redresse et filme.]
Caméraman : Excusez ! Vous savez, moi je suis à deux jours de la retraite et c’est moi qui avait filmé en direct l’assassinat de Kennedy alors vous savez ce genre d’attentats bidons moi ça m’intéresse modérément…
[Snake lui tire dessus. Il s’effondre.]
Caméraman : Dites à ma femme que… oooh…
Marge : [triste, elle va vers le caméraman et se penche sur lui pour le rassurer] Courage vous allez tenir ! Vous allez tenir ! Allez-y, dites ce que vous avez sur le cœur !
Caméraman : Dites à ma femme que je regrette… de ne pas lui avoir dit plus tôt que… je la haïssais, et que sa mère était une belle peau de vache.
Marge : [Gênée] Oh euh… oui bien sûr, bien sûr… je lui dirai.
Caméraman : Non je vous crois pas, je vous choque, je le sais. Mais vous ne la connaissez pas. Moi oui.
Snake : Bon c’est pas le tout, il faut un remplaçant à ce crétin maintenant.
Homer : Wouhou !
Snake : Eh, je dénote de ce crie de joie que tu viens de penser que j’allais te choisir, le gros ? Et pourquoi je ferais ça ?
Homer : Oh, Siouplaît, la télé et moi c’est comme vous et… euh… le plaisir de flinguer.
Snake : [Attristé, le regard dans le vague] Oh, vous savez… je n’éprouve pas vraiment de plaisir à flinguer… mais franchement, ma vie a été une succession d’épreuves, d’échecs et de désillusions, mon père était réparateur de pianos, ce genre d’expériences vous marque à vie…
Moe : [Bas pendant que Snake continue à parler] C’est là qu’on voit que n’importe quel fêlé peut acheter une arme dans ce pays.
Snake : [A Moe] Eh toi ! La prochaine fois que t’interromps un monologue, en particulier un des miens, tu te prends mon poing dans la figure, t’as pigé ?
Moe : Oui, oui… [Bas] Fêlé.

SEQ 11 - INT/NUIT Maison de Krusty - Chambre
Bart : Bon écoutez voilà mon plan, Lisa, Janey, Milhouse et Nelson vous faites cracher ces 4 extincteurs.
Milhouse : [Souriant à Lisa] Eh Lisa, si ça tourne mal pour toi rassure-toi, j’hésiterai pas à me servir du bouche-à-bouche pour te réanimer !
Nelson : [Il frappe Milhouse] Si c’est moi t’as intérêt à me laisser mourir !
Lisa : Et vous autres ?
Bart : Ben moi j’envoie de la musique à fond dans cette sono [Il désigne un haut-parleur énorme] pour provoquer encore plus de pagaille, Rod et Todd se cachent et…
[Rod et Todd ont l’air triste à cette idée.]
Bart : Et euh… prient pour que personne ne soit blessé.
Rod et Todd : Ouais !

SEQ 12 - INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
Snake : Vous n’avez pas l’air de piger que cette affaire vous dépasse, si on la médiatise assez, je suis sûr qu’on peut la faire remonter jusqu’au vice-président !
Moe : [A Lenny] On a un vice-président nous ?
Lenny : Me regarde pas comme ça, j’ai pas la science infuse ! Si c’était le cas je serais pas si souvent dans ton bar.
Homer : Je croyais qu’on tuait tous ceux qui veulent être vice-président depuis l’autre andouille d’Al Gore ?
Birch Barlow : Eh, Al Gore est loin d’être une andouille !
Burns : Foutaise, on l’a exclu du parti républicain parce qu’il essayait de rallier tout le monde à sa cause de démocrate.
Birch Barlow : Je sais mais il sait verser de bons pot-de-vin pour défendre sa cause.
Snake : [Il tire en l’air plusieurs fois] Fermez là !
Homer : C’est moi où ça tire beaucoup dans cette histoire ?
Marge : Ca crie un peu trop également, j’en ai mal au crâne !
[Soudain les portes s’ouvrent, les extincteurs libèrent suffisamment de gaz pour aveugler tout le monde, Bart hurle dans le micro « Les otages, tirez-vous ! » puis envoie une musique au hasard, qui s’avère être « Mexico » de Luis Mariano.
Abraham : Qu’est-ce que je disais ? Ce sauvage déchaîne les jeunes ! Aie ! Oh, j’y vois encore moins bien que d’habitude !]
[Tout le monde se sépare et sort par différentes issues. Le gaz se dissipe. Il ne reste que Carl endormi contre le mur.]
Carl : [Se réveillant] Hein ? Qu’est-ce que j’ai manqué ?

SEQ 13 – EXT/NUIT Parking
[Homer tire Marge par le bras vers la voiture, celle de Marge.]
Marge : Mais attend Homer, et les enfants ? Je ne partirais pas sans mes enfants !
Homer : Eh ça va, ils sont déjà foutus ! T’as Maggie dans les bras, 1 sur 3 ça te devrait te suffire !
Marge : Je préfère rester otage plutôt que d’abandonner mes enfants à des terroristes !
Homer : On les abandonne pas, on les CONFIE !
Marge : Pas question !
Bart et Lisa : M’man, p’pa !
Marge : Oh, dieu soit loué vous êtes là !
Homer : Allez grouillez-vous grimpez dans la caisse !
Lisa : Mais maman on ne va pas laisser tous les otages ?
Marge : [Parlant à toute vitesse] Il y a des gens de la télé là-dedans ils trouvent des solutions à tout, grimpe ! [Elle force Bart et Lisa à monter dans la voiture]
Homer : Allez on se tire ! [Il tente en vain de démarrer] Pinaise, pourquoi ça marche pas encore cette caisse pourrie ?
Marge : [En colère] Je t’avais dit d’écouter le vendeur quand on l’a acheté, ils nous avait conseillé de prendre l’allume cigare en l’option et tu l’as pas fait, maintenant ça ne veut plus démarrer !
Homer : Tu vas pas remettre ça, ça coûtait 8 dollars 60 !
Bart : Hé Homer je crois que je sais pourquoi ça démarre pas !
Homer : [Amer] Ouais, toi tu sais toujours tout mieux que ton père de toute façon !
Bart : [Hurlant] C’est pas la clef de la voiture que tu as !
Homer : Hein ? Eh c’est vrai, c’est la clef de la cave !
Marge : Oh oui bon sang ! C’est moi ! Parfois je subtilise la vraie clef pour éviter que tu prennes ma voiture !
Homer : Tu fais ça ? Pas possible !
[Un des terroristes braque une arme sur Homer.]
Bob : Hé ! Descendez de là, vous !
[Une voiture de police arrive en trombe et renverse Bob.]
Wiggum : Oh désolé, c’est une voiture a boîte manuelle et j’en ai pas l’habitude, le modèle récent est en réparation, j’ai blessé personne au moins ?
Lisa : Chef Wiggum, vous avez arrêté un malfrat !
Wiggum : Ha ha, mais, je n’ai fait que mon devoir ma petite ! Ok les gars, organisons-nous ! Lou tu cravates celui-là, tu restes en faction ici et si besoin est tu procèdes à des interpellations. Pendant ce temps Eddie tu appelles le procureur pour obtenir un commission rogatoire, on va devoir procéder à une perquisition, moi je vais patrouiller dans le secteur.
Marge : Oh chef, quel professionnalisme ! Et qu’est-ce que ça veut dire ?
Wiggum : Ha ça j’en ai pas la moindre idée, j’ai vu ça hier dans New-York unité spéciale, c’était épatant, c’est des vrais pros à Hollywood !
Bart : M’man il reste des gens à l’intérieur, il faut les sauver !
Marge : Je ne veux pas que tu risques ta vie ! Homer va les aider !
Homer : D’oh !
Wiggum : Ha ha, vous en faites pas, je serais avec vous.
Homer : Je peux avoir un flingue ?
Wiggum : Eh bien j’en ai qu’un mais, faut bien que vous vous défendiez, tenez, voilà le mien, j’me débrouillerais.

SEQ 14 – INT/NUIT Maison de Krusty - Couloirs
[Homer et Wiggum entrent dans la maison avec prudence. Homer essaie de faire une roulade mais se rate.]
Wiggum : Pourquoi faîtes-vous ça Simpson ?
Homer : J’ai vu Jack Bauer le faire à la téloche pour être plus discret, ça s’appelle de « l’infiltration ».
Wiggum : Oh, décidemment, j’en rate des bonnes séries, j’apprendrais plein de choses…
Nigel : Bougez plus !
Homer : Aaaah !
[Homer tire par réflexe. Nigel s’effondre.]
Nigel : Ooooh, mon genou !
Wiggum : Rassurez-vous ça va passer ! Quand vous aurez perdu plus de sang vous ne sentirez plus rien, c’est ce que m’ont assuré toutes les personnes sur lesquelles j’ai tiré dans ma carrière. Ensuite c’est devenu un peu bizarre c’est vrai, généralement elles émettent un cri rauque et tombent dans les pommes, on arrive pas toujours à les réveiller, ha ha, hum… enfin bref, venez Simpson !

SEQ 15 – INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
Snake : [Il parle à deux de ses complices] Bon écoutez les gars ça se gâte, les flics sont arrivés, il faut qu’on trouve le blé de Krusty et on se tire !
Carl : Je peux prendre deux ou trois trucs à grignoter au buffet ?
Snake : Ouais ouais, bien sûr, servez-vous. [A ses hommes] Vous me retournez la maison de fond en comble s’il le faut mais vous me retrouvez ce fric. [A Carl] Dites, y’a encore des ailes de poulet ?
Carl : Oh zut, je mange la dernière !
Snake : Bon, c’est pas grave.
Bart : [Derrière la fenêtre, entendant la conversation] Pourquoi est-il si sûr que l’argent que Krusty lui aurait volé est caché ici ?
Lisa : Se présenter dans une banque et déposer des sommes folles en liquide ça attire l’attention, tel que je connais Krusty il l’aura caché. Chez lui je ne sais pas, mais il n’est sans doute pas déposé quelque part.
Bart : Ha ouais, comme les 18 millions de dollars qu’il avait pas déclaré au fisc en 83 et qu’on avait retrouvé planqué dans son magnétoscope ?
Lisa : Ouais, ce genre de choses, mais à l’époque les magnétoscopes étaient aussi gros qu’un Micro-Ondes y’avait la place, aujourd’hui il a du trouver autre chose…

SEQ 16 – INT/NUIT Channel 6
Kent Brockman : Nous avons perdu tout contact avec la prise d’otage chez Krusty depuis maintenant plus de 14 minutes, professeur Makstein vous êtes un spécialiste des prises d’otages, que pensez-vous qu’il va se passer ?
Professeur Makstein : Et bien Kent avant de perdre l’image, a priori nous avons vu une tentative de libération d’otage. En admettant que cette opération ait été couronnée de succès, on peut s’attendre à ce que le chef des terroristes, vexé de cette perte, tue ses complices puis se suicide, ça c’est déjà vu.
Kent Brockman : [Souriant] Donc, des images macabres en perspective [Retrouvant son sérieux] et ce serait terrible bien entendu.
Professeur Makstein : Il est aussi possible aussi que certains otages n’aient pu s’enfuir et que, pour régler cette affaire à l’amiable ils envoient un négociateur. Si il est bon, il tuera le leader, sans lui, les complices pourraient ne pas suivre.
Kent Brockman : Il ne s’agit pas d’une scène d’un film avec Bruce Willis ça ?
Professeur Makstein : Oui, j’ai vu ça dans le 5e élément. Pas très crédible dans la réalité, mais très bon film !

SEQ 17 – INT/NUIT Maison de Krusty - Chambre
[Wiggum allume la lumière, la pièce est vide. Il ouvre un placard, de nombreuses personnes sont dedans.]
Wiggum : Ha ! Qu’est-ce que vous faites là-dedans ? Ho pigé, vous jouez à ce jeu là, la variante du cache-cache où tout le monde doit se cacher au même endroit et où le dernier qui n’y est pas a perdu ? Ha ha ! Et bien, heu, on a rien vu hein Homer ?
Homer : Oh, mais je voudrais bien participer moi…
Professeur Frink : Hhhhh… hhhh…
Wiggum : Pardon, vous dites ?
Homer : On dirait qu’il a du mal à respirer.
Wiggum : Forcément, vous êtes trop serrés là-dedans…
Homer : J’entends quelqu’un qui vient !
[Wiggum referme la porte du placard et pousse une commode devant. Homer et lui se cachent derrière la commode. Richard et Stan entrent dans la pièce. Ils voient les 2 cheveux sur le crâne d’Homer dépasser de la commode.]
Stan : Sors de là, toi, derrière la commode.
Homer : Je suis pas tout seul !
Wiggum : Ha ben merci c’est sympa ! La prochaine fois que j’aurais besoin d’un mouchard je vous ferais signe.
Stan : Ben sortez alors, tous, aussi nombreux soyez vous !
Homer : On est obligé ?
Stan : Oui, allez ! Je te promets de ne pas te faire de mal !
[Homer et Wiggum se lèvent. Stan et Richard s’apprêtent à tirer mais la lumière s’éteint. Il y a des bruits de coups. Bart a éteint la lumière, Homer a profité de l’obscurité pour assommer les deux terroristes.]
Homer : Homer 3, Wiggum 1, Terrorristes zero !
Bart : Tu rigoles ? C’est grâce à moi que ces deux-là sont KO ! Bart 2, Homer 1 !
Homer : Sale pitit !
[Il poursuit Bart, en sortant il heurte Ray qui est assommé.]
Homer : WOUHOU ! Egalité !
Bart : Eh, c’est grâce à moi que tu l’as assommé, tu me poursuivais !
Marge : Bart ! Je t’avais dit de pas venir à l’intérieur !
Bart : No problemo m’man, si je compte bien les scores, y’a plus qu’un mec auquel on n’a pas réglé son compte ! J’ai raison hein Lisa ?
Lisa : [Peu impressionnée] Oui Bart, bravo.
Bart : Ha ! Tu vas voir Lisa, bientôt ce sera moi le matheux de la famille !
Nelson : [Il frappe Bart] Voilà ce que j’en fais de tes rêves de gloire le matheux !
Bart : Aouw, je t’avais pas vu arriver toi !
Nelson : C’est propre à tous les bons bourreaux.

SEQ 18 – INT/NUIT Maison de Krusty - Salon
Snake cherche l’argent, monté sur une chaise, il le cherche en hauteur.
Wiggum : Snake, rends-toi !
Homer : [Avec une arme] Sinon je tire !
Lisa : [Inquiète] Euh, papa…
Snake : [Arme au poing qui cherche en même temps] Non, pas tant que Krusty ne m’aura pas rendu l’argent que…
[Snake a appuyé sur la tête du daim empaillé dont Krusty se vantait plus tôt, une partie du mur se retourne, dévoilant des millions de dollars en liquide.]
Krusty : Oh, flûte !
Snake : Ha ! J’étais sûr que tu avais une planque spéciale ! Maintenant j’ai le fric !
Wiggum : Sûrement pas !
[Eddie et Lou sont arrivés en renfort et ils pointent leurs armes, en plus de Homer, sur Snake.]
Bart : Oh j’en reviens pas, Snake disait la vérité et Krusty mentait en disant qu’il savait pas où était l’argent… [Il réfléchit] Ouais en fait c’est pas si surprenant.
Wiggum: Bon allez les gars, embarquez-moi Snake.
Snake : Eh le poulet, cet argent est à moi, Krusty me l’a volé !
Lisa : Vous-même l’avez volé dans une banque !
Wiggum : Ha ha, je crains de devoir vous arrêter vous et Krusty. Krusty, vous auriez du venir restituer cet argent au commissariat, où on vous aurait permis de le garder moyennant un pot-de-vin.
Krusty : Je double le pot-de-vin que vous vouliez si vous me laisser partir.
Wiggum : Hum… vendu. Allez, les gars, arrêtez-moi Snake et toute cette histoire sera terminée !
Tous sauf Snake hurlent : Ouais !
[Dans l’ambiance, Homer tire sans le vouloir sur la chaise de Snake qui s’effondre et gémit sur le sol.]
Nelson : Ha-ha !
[Arrivent les personnes qui étaient dans le placard qui sortent de la maison petit à petit.]
Lenny : [Qui fait signe aux personnes se trouvant dans la grande salle] On est arrivé à sortir de ce placard et on a sacrifié que deux personnes !
Moe : De toute façon qui se soucie de Larry, les seuls moments où on le voit, c’est occasionnellement dans… dans mon bar ! Oh merde, un client de moins !
Smithers : Et Taupeman était déjà blessé.
Ned : Mais il faudra prévenir les familles des victimes !
Burns : Oui oui, on y pensera…
[Toute la foule sort, Rod et Todd rejoignent leur père. Snake est emmené.]
Krusty : Bon, je vais me coucher. Tout le monde dehors !
[La famille Simpson et quelques personnes sortent de la maison.]
Lisa : [Qui fait la moue] Maman, toi aussi tu trouves toute cette histoire très immorale ?
Marge : Elle me paraît surtout très tordue…
Bart : Oh, en attendant… zut il est déjà 6 heures du matin, la barbe, dans 3 heures il faudra être à l’école.
Skinner : Bon, étant donné les évènements, je vais être bon prince et l’école restera fermée aujourd’hui.
Edna : Je ne serais pas venue de toute façon.
Agnès : Et tu crois que tu vas rester à la maison alors que tu n’est pas malade ? Je ne t’ai pas élevé pour que tu fasses l’école buissonnière, tu vas aller à l’école aujourd’hui et pas la peine de faire la comédie !
Skinner : Oui mère.

Références : Piège de Cristal {F} La folie des grandeurs {F} Mexico {C} New-York unité spéciale {S} 24 {S}
Script écrit en Août 2007 par Régis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park