Haut de page
 

L'anecdote du jour

19/10/2018
Les producteurs ont été accusés de plagiat car l'intrigue du Petit parrain (s3) est très ressemblante à celle du film "Les affranchis", mais ils l'ont toujours nié.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Une amie précieuse
Lisa devient amie avec une fille dont le père, un riche milliardaire, se lie aussi d'amitié avec Homer.
20/10 à 19h55 (W9)
Lisa avec un S
Quand Homer perd au poker face à la légende de Broadway Laney Fontaine, la seule façon pour lui de payer sa dette est de lui prêter Lisa pour la transformer en une enfant star...
20/10 à 20h25 (W9)
Les chemins de la gloire
Lisa tente de restaurer la réputation de la première femme inventrice de Springfield et Bart trouve les notes d'un sociopathe qu'il se met à lire et à apprécier...
20/10 à 20h50 (W9)

Derniers commentaires

tomy68202 | @DarpaSaly69 W9 fait exactement ce que j'avais pensé : ils font une "soirée" Halloween (de 5 épisodes (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

tomy68202 | Ces commentaires me paraissent tellement loin mais non, 1 an après, on a ces saisons. Reste à... (Le doublage VF des dernières saisons)

lolo13 | @DarpaSaly69 : Non, les programmes déconseillés aux moins de 10 ans peuvent être diffusés à... (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

DarpaSaly69 | À mon avis tomy ces deux épisodes devraient être déconseillés aux moins de 10 ans et donc ils... (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

tomy68202 | 3 nouveaux inédits le 20 octobre mais ils sautent les épisodes 4 et 5 (orientés sur Halloween) pour ... (Lancement de la saison 27 le 06 octobre sur W9)

Fanscript : Simspon Horror Show Hors Série III

Punition : Skinner est enchainé, Bart le fouette. Il force Skinner à écrire "L'éducation c'est nul". Skinner fond en larmes.

~ Partie 1 par Régis

First Contact

SEQ 1 – INT/JOUR – Endroit inconnu
[Une caméra s'allume. Bart et Lisa sont assis devant un fond gris.]
Voix hors champ : Ça tourne.
Lisa : Bon... je dois dire que je ne n'étais jamais allé plus loin que la version donnée par maman...
Bart : En même temps il est mort avant notre naissance donc on n'a pas trop cherché à savoir.
Lisa : C'est vrai, mais la raison qu'on nous a donné pour expliquer sa mort était trop stupide, ça m'étonne de moi d'avoir admis un mensonge aussi grossier. [A Bart.] De toi, ça m'étonne nettement moins.
Bart : [Vexé.] Fais-moi penser à mettre les médocs pour le cœur de papa dans ta crème dessert ce soir.
Lisa : Bart, pas trois fois en une semaine !
Bart : Ouais bon. [Il porte une cigarette à sa bouche et tire une bouffée.] Tout a commencé par la découverte d'une lettre qui nous a surpris...
[L'image se coupe un instant. Lisa est seule devant la caméra, elle regarde Marge et Bart qui sont hors champ.]
Marge : Bart, je ne veux pas que tu fumes !
Bart : Mais ça me donne l'air nonchalant.
Marge : Tu sais même pas ce que ça veut dire. Donne-moi ça.
Voix hors champ : On se concentre s'il vous plaît.
Lisa : Et bien, tout a commencé le mois dernier, Bart et moi on était au grenier...

SEQ 2 – INT/JOUR – Maison des Simpson, grenier
[Début d'un Flashback. Bart, Lisa et Homer sont dans le grenier.]
Homer : Voilà votre punition ! Vous allez ranger le grenier.
Lisa : Attends que je comprenne... tu nous fais ranger le grenier en punition pour t'avoir rappelé que maman voulait que tu ranges le grenier ?
Homer : Oui car c'était euh... comment on dit...
Lisa : De l'insolence ?
Homer : C'est toi qui l'a dit ! [Il ferme la trappe.]
[Ils avancent dans le grenier, passant devant les chaînes qui retenaient Hugo, des selfies d'Artie Ziff punaisés au mur et un énorme carton avec au marqueur inscrit « Anciennes Gamestations de Bart ».]
Bart : Pfff, quel bric à brac, ça va prendre des jours à ranger.
Lisa : Tant que ça, tu crois ?
Bart : Ah ben oui, je te vois mal réussir plus vite après que je me serais tiré.
Lisa : Oublie ça, maman a condamné la seule fenêtre après qu'un cambrioleur soit entré 3 fois par là.
Bart : [Nostalgique] Ah ouais, ce brave Trevor. Qu'est-ce qu'il devient aujourd'hui ? Toujours en cure de désintoxication ?
Lisa : Toujours. [Elle ouvre un coffre et y fouille.] Wah, regarde ça Bart. Une peluche d'Itchy et Scractchy de la série limitée de 1984 spécial bébé. [La peluche représente Itchy sortir du ventre de Scratchy de manière sanglante avec un couteau.]
Bart : [Jaloux] Pfff, tu te crois forte parce que tu trouves un truc pas banal ? Tu vas voir. Je parie que je vais trouver un truc bien plus dingue. [Il reste les bras croisés.]
Lisa : Euh... alors ?
Bart : Mes paroles valent plus cher que mes actes.
Lisa : [Elle fouille encore dans le coffre.] Oh, une lettre de grand-père Clancy. Datée du 25 novembre 1977.
Bart : Même pas fichu d'envoyer un mail comme tout le monde.
Lisa : [Elle lit] « Pour les amours de ma vie, Jackie, Patty, Selma, Marge, et ma casquette des Jets signée par Joe Namath. Si vous lisez ceci, c'est que je n'ai pas survécu à ma mission. Je n'ai pas eu le temps de vous faire part de ma récente découverte. » Oh ! Tu as entendu ça Bart ?
[Bart essaie d'arracher les planches qui bloquent la seule fenêtre.]

SEQ 3 – INT/NUIT - Cuisine
[Marge prépare à manger, Homer est assis entrain de boire une bière. Bart et Lisa entrent.]
Lisa : Maman, il faut qu'on parle.
Maman : Oh, ce ton ne présage jamais rien de bon.
Lisa : On a trouvé une lettre de grand-père Clancy en haut dans le grenier. L'usure rend la fin illisible mais j'ai de bonnes raisons de croire que tu nous as menti sur sa mort.
[Marge a l'air gênée.]
Bart : [A Lisa] Pourquoi tu as attaqué si vite ? Si on avait fait mine de ne pas comprendre tout de suite, elle nous aurait offert un truc pour faire diversion.
Lisa : [Elle réfléchit un instant.] Pourquoi tu as des éclairs d'intelligence comme ça uniquement quand il s'agit de profiter des autres ?
Bart : J'ai eu un bon prof.
Homer : [Flatté et gêné] Oh, toi...
Marge : Bon, hum... C'est vrai les enfants. Votre grand-père n'est pas mort comme je vous l'ai dit.
Lisa : Comment j'ai pu avaler qu'il était mort en regardant la FOX trop longtemps...
Bart : C'est vrai que c'était exagéré. Légèrement, mais exagéré tout de même.
Marge : Je vais vous raconter ce que dit le reste de la lettre. Ça remonte aux années 70. Il avait été renvoyé de son boulot de steward par la Transclown Airlines et cherchait du travail. Il a réussi à se faire engager par la NASA en temps que chef d'une section particulière.
Lisa : Ça n'aurait pas du être l'inverse ?
Marge : Oui je me suis fait la réflexion aussi... quoi qu'il en soit, cette section était chargée d'entrer en contact avec une forme de vie extra-terrestre. On ne savait pas grand chose de plus, on était resté à Springfield et on ne le voyait que le week-end. En tout cas, au bout de presque un an, ils n'avaient aucun résultat, la seule fois où ils avaient cru toucher au but, c'était en captant une rediffusion du canular radiophonique d'Orson Welles.

SEQ 4 – INT/JOUR – Bureau
[Flashback en 1977. Clancy Bouvier est dans un bureau à la NASA avec quatre collègues au physique ingrat et aux grosses lunettes, dont le professeur Frink. La chanson Pick up the pieces de The Average White Band passe à la radio. Le directeur de la NASA rentre.]
Clancy Bouvier : Oh, bonjour monsieur Frosch.
Robert Frosch : Messieurs, j'ai de mauvaises nouvelles. Le président Carter a de nouvelles exigences.
Clancy : De quoi s'agit-il ?
Robert Frosch : Il veut... des résultats.
[Tous les scientifiques sont choqués.]
Professeur Frink : Mais monsieur, ce mot n'apparaît nulle part dans nos contrats !
Clancy : Il faut savoir que nos chances d'entrer en contact avec une forme de vie extra-terrestre sont très aléatoires. C'est beaucoup plus probable que nous retrouvions un jour les corps de tous les singes que nous avons envoyé en orbite pour établir un premier contact, c'est pour vous dire...
Frosch : Je suis navré messieurs mais l'heure est aux coupes budgétaires. Vous avez une semaine pour présenter un résultat concret, sans quoi votre section sera dissoute. Nous n'avons pas dépensé des crédits pour vous payer les ordinateurs miniatures dernier cri pour rien. [Il désigne un ordinateur avec une unité centrale qui tient sur deux bureaux.] C'est tout. [Il sort]

SEQ 5 – INT/NUIT - Bureau
[Six jours plus tard. L'équipe cherche sur les ondes.]
Clancy : [Découragé.] C'est fichu. Nous n'aurons jamais rien d'ici demain. Frink ! Non, inutile ça ne marchera pas.
Frink : [Il est déguisé en monsieur Spock.] Oh... Bon, je crois que je vais devoir accepter l'offre de Montgomery Burns, il a cette manie de vouloir créer des super-mutants atomiques...
Scientifique : C'est injuste que notre section soit la première à être menacée. Le secteur d'étude de la barre de carbone inerte n'a apporté aucune information nouvelle depuis plus de 5 ans !
[La radio grésille.]
Voix : Allô ? Allô ?
Clancy : Oui, allô ?
Voix : Ceci est un message du vaisseau Serak 9. Nous souhaitons communiquer avec un terrien.
[Les scientifiques se regardent, enthousiastes.]
Clancy : Ici Clancy Bouvier, je suis un terrien.
Voix : Bonjour. Nous souhaitons établir le contact avec la planète terre, pour ça, nous avons un présent à faire. Rendez-vous à ces coordonnées. Fin de la communication.
[L'imprimante sort un papier avec une latitude et une longitude. Clancy lit le papier.]
Clancy : Je connais cet endroit, c'est à deux pas de Springfield, ma ville natale ! Vite, ce n'est pas tout prêt, il ne faut pas traîner. [Il prend sa veste.]
Scientifique : C'est dans quel état ?
Clancy : Je te le dirai en route, vite.

SEQ 6 – EXT/NUIT – Forêt de Springfield
[La voiture des 4 scientifiques se gare près de l'observatoire. Ils marchent dans la forêt sombre, Clancy est devant l'air sérieux, ses collègues sont apeurés.]
Professeur Frink : Oh, cet endroit me met mal à l'aise messieurs...
Scientifique : Je dois vous faire part de mon objection, patron ! En temps qu'homme de science, je ne suis pas habitué à évoluer dans le monde réel !
Clancy : Silence. Écoutez !
[Un bruit bourdonnement augmente. Ils avancent et débouchent dans une clairière. Un vaisseau spatial atterrit. Les scientifiques sont bouche-bée quelques instants.]
Clancy : J'ai attendu ce moment toute ma vie...
Professeur Frink : Vous l'attendiez avant de travailler pour la NASA ?
Clancy : Euh... j'ai attendu ce moment durant 11 mois et 8 jours...
[Le vaisseau s'ouvre, Kang et Kodos en sortent.]
Kang : Salutations.
[Les scientifiques sont effrayés.]
Kang : Je me présente, je suis Kang, et voici ma sœur Kodos.
Clancy : Je me nomme Clancy Bouvier, je suis le chef de la section de recherche de contact avec une forme de vie extra-terrestre.
Kodos : Vous êtes forcé de dire ce nom à rallonge à chaque fois ?
Scientifique : Ils sont contre les abréviations à la NASA, ce qui est parfaitement illogique, vu que le nom NASA est lui-même une abréviation.
Kang : [Il avance une statue à l'effigie d'un de ses congénères qui semble plus vieux.] Tenez, voici notre présent, le portrait de notre empereur galactique.
Clancy : Vous venez donc en paix ?
Kodos : Oui. Nous avons offert des armes sophistiquées en présent de paix à d'autres civilisations, mais vu la recrudescence des cas où ils s'en sont servi contre nous, désormais nous prenons nos précautions.
Professeur Frink : Pourquoi avez vous choisi notre planète ?
Kang : Car j'adore la série Tous en famille.
Scientifique : Il faut savoir que la saison actuelle sera la dernière diffusée.
Kang : [Furieux.] Quoi ? Aaaaah !
[Kang sort un blaster et tire sur le groupe qui s'enfuit. L'un se cache derrière les lettres géantes SPRINGFIELD. Des tirs touchent certaines des lettres, il ne reste plus que SPIT. (En anglais, cracher). Au loin, dans sa chambre, le père de Nelson encore enfant se moque. Un autre scientifique se cache dans une caverne où il est attaqué par un ours. Il hésite à sortir.]
Scientifique : Oh, je tente ma chance avec l'ours. [Plan sur l'extérieur de la grotte, on entend l'ours attaquer le scientifique qui hurle.] Aaaaah ! Aaaaah ! Hé ! Je ne te permet pas ce genre de familiarités !
[Le professeur Frink va se cacher dans un Arboretum.]
Frink : Au moins, je suis sûr que personne ne viendra me chercher ici.
[Clancy entre dans l'observatoire, essoufflé. Par la fenêtre, il voit Kang et Kodos le chercher.]
Clancy : Je suis perdu... Oh, Jackie, les enfants... [Il prend un papier et un crayon.]

SEQ 7 – INT/NUIT - Cuisine
[Retour à Marge racontant son histoire.]
Marge : La NASA nous avait prévenu de sa disparition, mais quelques jours plus tard, nous avons reçu cette lettre à la poste. Il a eu le temps de l'écrire avant... avant que les extra-terrestres ne se débarrassent de lui j'imagine. Il nous disait aussi combien il nous aimait, et serait prêt à louer sa casquette des jets signée par Joe Namath, si ça lui permettait de nous revoir.
Lisa : [Elle lui prend la main.] Je suis désolée maman.
Bart : Pauvre grand-père. Enfin, au moins, désintégré par des extra-terrestres, il a eu une mort cool.
Lisa : Tu sais, on devrait parler aux médias de cette affaire. La NASA pourrait nous allouer une pension, il est mort en prenant des risques dans l'exercice de son travail.

SEQ 8 – INT/JOUR – Endroit inconnu
[Retour à Bart et Lisa face caméra devant un fond gris.]
Lisa : Et voilà comment vous nous avez retrouvé, nous ses proches. Quant à nous, à partir de là on ne peut faire que des suppositions sur ce qu'il lui est arrivé.
Bart : On suppose que vous avez finalement réussi à le manger.
Voix hors champ : Sûrement pas, je surveille ma ligne moi.
[Kang et Kodos sont derrière la caméra.]
Kang : Non, on ne tue pas vraiment, on tire à côté, car il faut filmer leur réaction quand ils découvrent le pot au rose. En cas d'accident, on cherche les proches, comme vous aujourd'hui.
Kodos : Et puis notre programme est familial, il serait déconseillé aux enfants s'il y avait de la violence.
[Avec une tentacule, Kodos désigne un écran qui diffuse une bande-annonce.]
Voix off : Ne manquez pas demain soir notre nouveau numéro de « First contact ! » Kang et Kodos effraient toujours plus d'espèces inférieures pour votre plus grand plaisir !
[Des images fixes défilent, on y voit de Kang et Kodos devant leur vaisseau spatial ouvert qui rencontrent d'autres espèces sur différentes planètes, des humains, mais aussi Alf et E.T.]
Marge : Mais alors, comment mon père est-il mort ?
Kodos : Un de mes tirs avait touché la batterie de sa voiture, quand il a démarré, il a été électrocuté.
Marge : [Triste.] Oh... Bon... euh... les enfants, on y va ? Les enfants ?
[Bart et Lisa sont assis devant l'écran qui diffuse l'émission.]
Bart : Chut maman, on regarde !

~ Partie 2 par Dr. Nick

Marjorie's Baby

SEQ 1 - EXT/JOUR - Maison des Simpson
[L'histoire démarre en mars 2006, à l'époque où Marge est enceinte de Bart. Homer et Marge sont devant une maison à l'aspect un peu inquiétant, dont ils viennent de faire l'acquisition.]
Homer : Voilà notre nouvelle maison, chérie. Exactement aussi belle et sinistre que le vendeur nous l'avait dit. Et dire qu'elle était en promotion de 90%, ça aurait été bête de passer à côté !
Marge : Tu ne trouves pas ça étrange que le vendeur se soit jeté par la fenêtre juste après nous l'avoir vendu ?
Homer : Si, un peu, mais on ne pouvait rien y faire.
Marge : Oui, peut-être mais...
Homer : [Il l'interrompt] On ne pouvait rien y faire !

SEQ 2 - INT/JOUR - Maison des Simpson - Salon
[Ils entrent dans la maison avec leurs affaires. La porte se referme toute seule derrière eux.]
Homer : Merci. [Marge et Homer explorent un petit temps la maison.]
Marge : Whoa, c'est vrai que c'est spacieux. Peut-être que tu as fait une très bonne affaire, Homer.
Homer : Ben oui, pourquoi tu as toujours des doutes quand je fais une bonne affaire ?
Marge : Depuis que tu avais vendu ta voiture contre une poignée de haricots soit-disants magiques. Et que tu les as mangé juste après.
Homer : Ouais, mais là c'est différent ! Et puis regarde, la vue est splendide, [La vue d'une des fenêtres du salon donne sur un étang polué, dont ressortent plusieurs barils, avec un panneau indiquant "Dernière inspection : 2 février 2001"] les voisins sont sympas... [Ned Flanders taille ses haies dans son jardin et aperçoit ses nouveaux voisins de par leur fenêtre]
Ned : Sali-salut, chers nouveaux petits voisinous !
Homer : Hi hi hi hi ! Je le déteste déjà.

SEQ 3 - INT/NUIT - Maison des Simpson - Chambre
[Marge et Homer s'apprêtent à se coucher]
Marge : Cette maison est très jolie Homer, mais je continue à penser qu'elle cache quelque chose de louche.
Homer : [Il soupire] Avec toi, tout cache toujours quelque chose de louche. Puisque je te dis que tout va bien dans cette maison ! Allez, bonne nuit chérie. [La lumière s'éteint toute seule] Ouah, c'est pratique tous ces systèmes automatiques.
Marge : Je n'ai pas souvenir que le vendeur nous en ait parlé.
Homer : Ça prouve que cette maison est riche en surprises !
Marge : Hmmm... [Plusieurs heures s'écoulent, Marge et Homer sont endormis. Marge, visiblement en plein cauchemar, se réveille brutalement en hurlant, suivie de peu par Homer qui hurle lui aussi]
Homer : J'ai fait un horrible cauchemar ! [Normalement] Mais je l'ai déjà oublié. Et toi chérie ?
Marge : [Elle respire fortement] J'ai rêvé qu'on fasse du mal à notre futur bébé !
Homer : Encore ? Oh ben tout va bien alors.
Marge : Hmmmm... Il faut peut-être que je consulte. Peut-être que je suis trop paranoïaque en fait. Qu'est-ce que tu en dis Homer ? Homer ? [Celui-ci dort à poings fermés. Mais il se réveille encore brutalement]
Homer : Aaah ! J'ai encore fait un horrible cauchemar ! Mais je l'ai encore oublié. De quoi on parlait chérie ?

SEQ 4 - INT/JOUR - Maison des Simpson - Chambre
[Le lendemain, le docteur Hibbert est en train de consulter Marge]
Marge : Alors docteur, qu'est-ce que vous en pensez ?
Hibbert : Vous êtes trop paranoïaque. Ça arrive souvent aux femmes à la fin de leur période de grossesse. Elles s'imaginent toutes que leurs voisins sont louches et feraient du mal à leur enfant lorsque le moment se présenterait.
Homer : C'est vrai ça docteur, j'ai toujours pensé que nos voisins sont louches et suspects. [Il regarde par la fenêtre et aperçoit Ned en train de lire un livre. Ned l'aperçoit également]
Ned : Alors, comment ça va aujourd'hui-dou-di, cher voisinou ?
Homer : [Il frissonne] Il est maléfique, ça se voit direct. Il parle une langue démoniaque !
Hibbert : Oui, bon, il faut vous rassurer madame Simpson, ce phénomène est tout à fait naturel chez les femmes enceintes. D'abord il y a la paranoïa, ensuite pour les moins résistantes, ça peut aller jusqu'au suicide. [Il rit] Je vous préconise juste simplement du repos. Et aussi une demi-douzaine de médicaments dont je vous ferait une liste.
Homer : C'est vous le doc, doc.
Marge : Hmmmm...

SEQ 5 - INT/JOUR - Maison des Simpson - Salon
[Le docteur Hibbert quitte la chambre des Simpson. Au moment de descendre les escaliers, un tapis sur lequel il marche se dérobe sous ses pieds rapidement, faisant basculer et glisser le docteur dans les escaliers. La chute est brutale et il meurt au bout des escaliers suite à ses blessures. Homer et Marge sortent de leur chambre et aperçoivent le cadavre du docteur en bas des escaliers]
Homer : [Tranquillement] Marge, va me chercher des sacs poubelle et une scie à méteaux.

SEQ 6 - INT/NUIT - Maison des Simpson - Chambre
[Marge est encore en plein cauchemar. Elle gesticule et fait des petits bruits agacés. On entend alors la voix du diable en personne]
Diable : [De façon menaçante] Patience Marge, ton heure arrive bientôt ! [Il rit de façon maléfique]
Homer : [Il parle à moitié endormi] Marge, arrête de rire s'il te plaît, j'essaie de dormir.

SEQ 7 - INT/NUIT - Maison des Simpson - Salon
[Quelques jours plus tard. Homer et Marge regardent le journal télévisé]
Scott Christian : Bonsoir, ici Scott Christian. Aujourd'hui est un jour particulier puisque nous commémorons le 10e anniversaire du massacre de la maison démoniaque. [A la télé est montrée la maison dont les Simpson ont fait l'acquisition] C'est dans cette maison qu'a eu lieu il y a 10 ans jour pour jour l'horrible massacre d'une femme enceinte par son mari qui a prétendu qu'il s'agissait de l'oeuvre du diable.
Homer : Hé hé hé, tu as vu, on dirait notre maison !
Marge : [Elle gémit] Homer, je crois que je ne vais pas tarder à accoucher !
Homer : Quoi ? Attends attends Marge. Quand tu dis "je crois", ça veut dire que tu en es pas sûre non ?
Marge : [Enervée] Conduis-moi à l'hôpital !! [Homer se précipite alors vers la porte mais elle refuse de s'ouvrir]
Homer : Hein ? [Il réessaye mais n'y arrive pas] Mais qu'est-ce que... ? Oh... [Il sifflote et fait quelques pas sur le côté avant de revenir brutalement vers la porte en tirant dessus de toutes ses forces. Marge gémit de plus belle, quand soudain la voix du diable se fait entendre]
Diable : [Menaçant] L'heure est venue, Marge ! Il est temps d'en finir ! [Il fait un rire maléfique]
Homer : Qu'est-ce que ? Marge, tu caches un homme dans cette maison ? Un homme qui fait des rires maléfiques ? [Soudain Homer se fait posséder par le diable. Il prend un visage menaçant et s'approche de Marge] Allez Marge, approche ! Sois gentille ! Donne-moi cet enfant ! [Marge hurle et se précipite avec difficulté vers sa chambre]

SEQ 8 - INT/NUIT - Maison des Simpson - Salon
[Marge ferme la porte à clé et se précipite vers le téléphone. Elle compose le numéro de la police]
Policier : Oui allô ?
Marge : [Paniquée] Allô la police ? Mon mari a été possédé par le diable et essaie de me tuer !
Policier : Ecoutez ma petite dame, ici c'est un poste de police, pas une société pratiquant l'exorcisme ! Plus depuis 1999. Trouvez quelqu'un d'autre ! [Il raccroche. Homer défonce la porte et rentre dans la pièce. Marge hurle de plus belle. Homer ramasse la porte par terre, la remet à sa place et la referme à clé]
Homer : Allez Marge, ne fait pas de bêtises ! Laisse-toi faire !
Marge : Qu'est-ce que vous voulez ? Pourquoi faites-vous tout cela ?
Homer : Oui, c'est vrai, la victime a bien le droit de savoir pourquoi je fais tout ça. Attends, je vais te l'expliquer. [Homer se retrouve dépossédé du diable. Il reprend ses esprits] Aaah... Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Où on en était ? Ah oui, cet homme maléfique que tu caches dans la maison ! Bon alors où est-il ? [Le diable apparaît alors devant Homer et Marge. Celui-ci a l'apparence d'Al Pacino dans L'associé du diable] Oooouh pinaise ! Vous êtes Robert De Niro !
Diable : [Frustré] Rooh ! Je ne suis pas Robert De Niro, je suis Al Pacino ! Et même techniquement, je ne suis pas Al Pacino, puisque je suis [Menaçant] le diable en personne !
Homer : Oh monsieur Pacino, je suis un grand fan. J'ai vu tous vos films ! Mais alors Gigli c'était pas ça du tout.
Diable : [Il soupire] Ne m'en parlez pas, je... [Il se reprend et redevient menaçant] Silence ! Je suis ici pour prendre le bébé de Marge Simpson !
Marge : Mais pourquoi ?
Diable : Je vais vous l'expliquer. Il se trouve que votre bébé...
Homer : [Il l'interrompt] Oh non, vous voulez pas nous tuer directement au lieu de nous raconter votre histoire ?
Diable : Je regrette, je suis déjà lancé. Donc je disais, il se trouve que votre bébé est aussi l'Antéchrist, le fils de Satan, c'est-à-dire moi-même ! Voyez-vous, vous avez fécondé ce bébé il y a 9 mois, le 6 juin 2005 à très exactement 6 heures, 6 minutes et 6 secondes !
Homer : Oh oui je m'en rappelle ! Qu'est-ce qu'on avait bu cette nuit-là, et au matin on a fait l'amour comme des bêtes ! [Il rigole]
Diable : Silence ! Et donc selon les lois sataniques, si l'enfant est fécondé un 6 juin à 6 heures, 6 minutes et 6 secondes, il est considéré comme l'incarnation du mal absolu ! Et il est de mon devoir de l'emporter dans les abîmes des ténèbres !
Homer : Alors c'est de vous tous les trucs paranormaux qui se sont passés dans cette maison ? Et la mort du docteur Hibbert ?
Diable : Ah oui, ça. Oh oui j'aime bien déclencher des phénomènes paranormaux, ça fait toujours son effet. Bref, je vais donc m'emparer du bébé et tuer la génitrice !
Marge : Non ! Vous n'emporterez pas mon enfant !
Diable : Je crains que tu n'ais pas le choix Marge ! [Homer se saisit alors d'une carafe remplie d'eau]
Homer : Arrière, par le pouvoir de Jésute ! [Il jette l'eau sur le diable. Elle n'a aucun effet]
Diable : Vous savez Homer, jeter de l'eau ordinaire en citant une phrase comme celle-ci n'en fait pas de l'eau bénite ! Bon j'ai assez perdu de temps avec vous ! [Soudain, Ned Flanders défonce la porte de la chambre]
Ned : Arrière, vil démon !
Homer : [Frustré] Flanders, tu vois pas qu'on est occupé ?
Diable : Qui est cet individu ? [Ned pose devant lui une malette "En cas d'apparition satanique". Il l'ouvre et en sort une bible en cristal]
Ned : Je vais te renvoyer chez toi, être démoniaque !
Diable : [Terrifié] Non, pas la bible ! Pas le livre le plus ennuyeux qui soit !
Homer : Ah, pour vous aussi ?
Ned : [Il lit] "Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu'il a fait connaître, par l'envoi de son ange, à son serviteur Jean, lequel a attesté la parole de Dieu..." [Le diable hurle de terreur, et s'évapore doucement]
Diable : [Menaçant] Vous le regretterez ! Vous n'en avez pas fini avec moi ! [Il disparaît]
Homer : Ouh, j'ai peur, le vilain Satan qui va nous faire du mal ! Ouuuh... [La disparition du diable provoque une nuée de flammes qui font sursauter Homer] Oh, c'était facile ça !
Marge : Oh Ned, comment vous avez su que le diable était chez nous ?
Ned : Je le savais depuis le début !
Homer : Comment tu le savais ?
Ned : Et bien c'est très simple, en fait... [Ned se fait interrompre par les gémissements de Marge]
Marge : [Avec des bruits de douleur] Le bébé arrive !
Ned : Oh ! Ecartez-vous, j'ai appris comment faire accoucher les femmes enceintes dans mon ancienne université ! C'est une longue histoire.
Homer : [Il chuchote à Ned] Hé, n'en profite pas trop surtout.

SEQ 9 - INT/JOUR - Maison des Simpson - Salon
[Le lendemain matin, Marge tient son bébé dans ses bras]
Marge : Ooh, qu'il est mignon ! [A Homer] Dis bonjour au petit Bart, Homer !
Homer : Hi hi hi, il est mignon.
Ned : [D'un air fier] Ma mission dans cette maison est accomplie !
Homer : [Frustré] T'es encore là Flanders ? Tire-toi d'ici !
Ned : [Joyeux] Okidoki ! [Il s'en va]
Homer : Oh, ce garçon est vraiment un ange ! Oooh, il a même un numéro dans son cuir chevelu ! [Il lit le numéro à l'envers] Hum, 999 ? Oh, c'est sûrement bon signe ! [Homer et Marge s'embrassent. Bart s'empare d'un briquet sur la table de nuit à côté et l'allume. Il rit de façon maléfique, sur une musique inquiétante] Oh, regarde comme notre bébé est heureux ! [Bart cache rapidement le briquet et fait un visage innocent]

~ Partie 3 par AlexandreLeblanc

Skinner's Motel

SEQ 1 - INT/JOUR - École de Springfield, auditorium
[Skinner avance sur la scène de l'auditorium de l'école d'un pas incertain sous le regard de tous les enfants.]
Skinner : [Incertain] Bonjour les enfants, je tenais à vous annoncer que je démissionne de mon poste de principal de l'école élémentaire de Springfield pour me consacrer à d'autres projets.
Bart : [En riant] Quel genre de projet ? Voler l'identité d'un autre homme ?
Skinner : Très drôle Bart. Non, je vais maintenant travailler avec ma mère et nous allons déménager hors de Springfield.
Nelson : Ha-Ha !
Skinner : [Fâché] Bon c’est assez!  Je vous souhaite une bonne fin d'année avec M. Chalmers qui prendra mon poste le temps de trouver un vrai remplaçant.

SEQ 2 - INT/NUIT - Maison des Simpson, salle à manger
[Deux semaines plus tard]
Bart : [En colère] J'en peux plus de ce Chalmers !  Je suis en retenue tous les soirs jusqu'à la fin de l'année seulement pour quelques mauvais coups... Je vais me venger une bonne fois pour toutes.
Lisa : Voyons Bart, tu sais bien que la vengeance ne t’amènera rien de bon… Au contraire, tu auras probablement encore plus d’ennuis.
Homer : Ne l'écoute pas Bart, dans la vie il ne faut pas se laisser faire.
Marge : [En colère] Voyons Homer !  Tu crois que c'est une bonne façon d'éduquer ton fils ?
Homer : Tu crois que si j'étais là à ne rien faire, j'aurais pu aller dans l'espace ? Dans la vie il faut agir et ne pas penser aux conséquences qu’aurons nos actions.
[Homer lance une assiette par la fenêtre]
Ned : [De l'extérieur de la maison] Ouch !  Pardonnez-moi de tous mes pêchés seigneur !
Marge : [Encore plus en colère] J'en ai assez Homer ! Pense à ce que tu viens de dire… c’est la chose la plus stupide que j’ai entendu ! Je ne suis plus capable de te voir agir aussi impulsivement et donner un si mauvais exemple aux enfants.  Je vais passer quelques jours hors de la maison et réfléchir à tout ça.
Lisa : [Inquiète] Voyons maman je suis certaine que ce n'est pas ce qu'il voulait dire.
Bart : Je ne ferai rien à Chalmers si ça peut te rassurer.
Marge : [Triste] Au revoir les enfants...
[Marge sort en courant et on entend sa voiture partir a toute allure.  Homer sort à son tour, mais il est déjà trop tard pour empêcher le départ de sa femme.]

SEQ 3 - EXT/NUIT - Rues dans Springfield
[On voit Marge qui traverse Springfield et on voit défilé tous les lieux connues de Springfield. Marge conduit avec un air complètement déboussolé, et se rend compte que sa décision était vraiment impulsive.  Elle se sent mal, car elle se dit que c’est exactement le genre de décision qu’Homer aurait prise. Une fois qu’elle est finalement sortie de Springfield, elle s’arrête sur le bord de la route et s’endort une fois que l’adrénaline quitte ses veines.]

SEQ 4 - EXT/JOUR - Route hors de Springfield
[Le chef de police Clancy Wiggum s’approche de la voiture de Marge et cogne dans la portière.  Marge qui n’a pas l’air de trop comprendre ce qui se passe baisse la vitre.]
Marge : [Embarrassée] Désolé je ne sais pas trop ce qu'il s’est passé, je conduisais et j’ai décidé de m’arrêter sur le bord de la route, car j’avais besoin de reprendre mes esprits.
Clancy : [Suspicieux] vous semblez cacher quelque chose Marge.
Marge : Bien-sûr que non, je ne pensais vraiment pas m’endormir, surtout pas aussi longtemps…
Clancy : [Encore plus suspicieux] Et où allez-vous ainsi ?
Marge : [Ne sachant pas trop quoi répondre] J’avais seulement besoin d’un peu de solitude et de calme.  Les choses ne vont pas très bien à la maison…
Clancy : [Fier] Vous voyez Marge, mon fils Ralph m’accompagne aujourd’hui pour voir comment fonctionne mon métier et je trouve que votre histoire ne fait absolument aucun sens. Je vous demanderais de sortir de la voiture.
Marge : [Affolée] Je vous jure que c’est la vérité!
Clancy : Ralph, viens ici on va passer les menottes à cette dame.
[On voit Ralph qui prend les menottes et s’attache lui même au volant de la voiture de police.  Clancy semble désespéré et se tourne vers la voiture de police pour aller secourir son fils.  Marge, pendant ce temps là, démarre la voiture et part le plus vite qu’elle peut se dirigeant encore plus hors des limites de Springfield.]

SEQ 5 - INT/JOUR - Skinners Motel, Hall
[Marge fait son entrée dans le hall du Skinners Motel et semble vraiment épuisée]
Marge : [Surprise] Principal Skinner, que faites vous ici, c’est bien le dernier endroit ou je m’attendais à vous voir.
Skinner : [De façon bien étrange] Oh bonjour Marge, je travaille maintenant dans ce motel avec ma mère.  C’est notre tout nouveau projet.  Que faîtes-vous si loin de Springfield ?
Marge : J’avais seulement besoin de prendre un peu de temps pour moi même et je ne savais pas trop où me rendre… ce motel semble charmant.
Skinner : [Encore plus étrangement] Ah bon… Je suis bien content de vous accueillir parmi nous, vous pensez rester seulement une nuit ?
Marge : [Épuisée] Je ne sais pas trop, je vais prendre le temps dont j’ai besoin…
Skinner : [En regardant Marge de façon obsessive] Parfait !  Vous allez avoir la chambre 1, suivez moi je vais vous montrer.
[Marge accepte de le suivre, mais elle trouve que le principal Skinner a bien changé et ça lui fait un peu peur.]

SEQ 6 - EXT/JOUR - Skinners Motel, devant les chambres
Skinner : Je me plais vraiment beaucoup ici, ça me permet vraiment de mieux m’occuper de ma mère.
Marge : J’espère vraiment pouvoir aussi trouver un peu de repos lors de mon séjour ici.
[Skinner s’approche un peu de Marge]
Skinner : Je pourrais peut-être venir vous tenir compagnie ce soir si ma mère est d’accord.
Marge : [Reculant, un peu dégoûtée et même effrayée par cette avance. Elle répond de façon à ce que Skinner comprenne bien le message] Non ! Je vous ai dit que je voulais prendre du temps pour moi et c’est bien ce que je compte faire.
Skinner : [Comme pris de panique.] Je suis vraiment désolé Marge, mais je vais devoir vous laisser.  Ma mère m’appelle et je dois aller l’aider.  Voici votre chambre et si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, venez cogner, ma maison se trouve juste en haut de cette colline.  Skinner pointe du doigt sa maison et Marge aperçoit la silhouette de Agnès Skinner qui est assis dans une chaise berçante devant la fenêtre.]

SEQ 7 - INT/NUIT - Skinners Motel, Hall
[Skinner retourne dans le hall, mais au lieu de retourner s'asseoir derrière son bureau il se dirige plutôt vers un magnifique cadre de sa mère chérie. Il retire ce dernier et on découvre un petit trou dans le mur qui fait environ la taille de son œil. La caméra change d'angle et on voit de la perspective de Skinner.  Marge commence à se dévêtir en prenant bien son temps et en commençant à vraiment bien relaxer. Skinner ouvre les yeux de plus en plus grand ce qui permet au téléspectateur d'encore mieux voir la scène. Skinner commence à être vraiment emballé par la situation et....

SEQ 8 - INT/NUIT - Studio de Fox
Marge : [En colère] je vous avais pourtant prévenu il y a de nombreuses années que les épisodes d'Halloween n'étaient vraiment pas pour public de tous âges.  Vous avez refusé de m'écouter et j'ai arrêté de vous en empêcher.  Cependant, on retrouve de tout de nos jours à la télévision et je ne peux plus rester là à rien faire.  C'est pourquoi, une bonne fois pour toutes, je m'adresse à vous et je vous fait manquer un segment de cette histoire. C’est pour votre propre bien-être…  Bon assez parlé, vous pouvez retourner au visionnage de cette incroyable histoire. Par contre, par pitié, veuillez tenir tous les enfants éloignés de votre téléviseur !

SEQ 9 - INT/NUIT - Skinners Motel, chambre 1
[Environ 1 minute plus tard, Marge est plus détendue que jamais et profite bien de sa douche.  Après les événements des dernières heures, Marge se sent enfin bien et elle peut au moins profiter un peu de cette soirée mouvementée.  C’est alors que Skinner fait son entrée dans la salle de bain en brandissant un couteau se dirigeant vers la douche.  On voit seulement la silhouette de Marge à travers les rideaux.  Cette dernière semble très détendue. Puis, on a de la difficulté à suivre l’action, car tout ce passe si vite, mais on entend un puissant cri et la seule chose que l’on peut voir est du sang partout sur le rideau de douche à tel point qu’on croirait qu’il a changé de couleur.  Le corps tombe au fond du bain et on observe un un mélange de sang et d’eau s’écouler jusque dans le drain.]

SEQ 10 - INT/NUIT - Maison des Simpson, salon
[Toute la famille regarde la télévision, mais semble très préoccupée par le départ de Marge]
Homer : [Inquiet] Je suis sûr que votre mère va revenir les enfants.  Je ne laisserai plus jamais une situation pareille se reproduire.
Bart : Se reproduire avant demain matin.
[Homer court vers Bart et se met à l’étrangler. Cependant, il est vite interrompu par la sonnerie du téléphone.  Il laisse alors Bart tranquille pour aller répondre.]
Homer : [Au téléphone] Oui c’est bien moi… oui je comprends… oui… nous serons sur les lieux au plus vite…
[Homer raccroche et a l’air complètement bouleversé par l’appel.]
Lisa : [Effrayée] Ça va papa, est-ce que c’était maman?
Homer : [Avec difficulté] C’est le chef de police Wiggum, il est arrivé quelque chose à votre mère, on doit se rendre sur les lieux le plus vite possible.
[Les enfants suivent Homer jusque dans sa voiture sans dire un mot, mais tout le monde craint le pire et redoute le moment de l’arrivé sur les lieux.]

SEQ 11 - INT/NUIT - Skinners Motel, chambre 1
[Homer fait son entrée avec les enfants et il a déjà de nombreux policiers sur la scène du crime.]
Homer : [Triste] Est-ce que je peux voir où elle est ?
Wiggum : Oui, elle est dans la salle de bain.
[Homer se dirige vers la salle de bain redoutant le pire.]
Marge : [Vraiment très contente] Homer ! Je suis si content de te voir, j’avais si peur.
Homer : [Ne comprenant pas trop la situation] Mais je croyais que tu étais morte, comment a-t-on pu me dire une chose pareille ?
Wiggum : Ummm, je n’étais pas encore trop au courant ce qui s’était passé ici, j’avais juste entendu dire que Marge était en lien avec tout ça et j’ai supposé qu’elle était la victime.
Marge : [Fâchée] Mais quel policier incompétent… je suis désolé Homer, je ne partirai plus jamais de la maison comme ça.
Homer : [Rassuré] C’est correct, je suis désolé pour le mauvais exemple que je donne aux enfants, je vais changer, c’est promis.
[Homer et Marge s’embrasse et tout finit pour le mieux…  Le fameux “fin” apparaît, mais il part vite en fumée]
Marge : [En narration] Vous croyez vraiment qu’une histoire d’Halloween pouvait aussi bien se terminer ? En plus, vous oubliez un détail… Comment se fait-il que je sois toujours vivante après ce bain de sang… Voici ce qui c’est vraiment passé :
[On voit revoit la scène lorsque Marge était sous la douche, mais cette fois-ci d’un autre angle.  On voit qu’au moment du cri, ce n’est pas Marge qui se fait poignarder, mais bien Skinner par sa propre mère, Agnès, qui a fait son entrée dans la salle de bain pour sauver la vie de Marge. Le corps de Skinner est par la suite tombé dans le fond du bain enroulé par les rideaux de douche et c’est pourquoi on ne l’avait pas reconnu plus tôt.]
Agnès : Je savais que Seymour espionnait les clients de son bureau et pas seulement par mesure de sécurité… Je savais aussi que quelque chose de terrible allait se produire ce soir, car il n’était pas comme d’habitude. J’ai donc décidé de l’espionner, mais je ne l’ai même pas tué pour sauver Marge… Non, je l’ai tué, car je lui avait bien interdit à de nombreuses reprises de jouer avec son corps et il ne m’a jamais écouté.  Je lui ait donc donner le châtiment ultime. Ce garçon était un vrai déshonneur et j’aurais du prendre mon vrai fils quand j’en avait la chance.  Je crois bien qu’il n’est pas trop tard pour bien faire…. J’ai si hâte de retrouver mon vrai Seymour et pas ce détraqué mental.
Bart : [Content] Il faut croire que tout est bien qui finit bien comme on dit !
Marge : [En colère] J’ai failli mourir et le principal Skinner est mort !
Bart : Tout est bien qui finit bien.
Script écrit par Dr. Nick, Régis, Alexandreleblanc . Mis à jour le 13/11/2017 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park