Forum The Simpsons Park

General Category => Saison 6 => Discussion démarrée par: The Simpsons Park le Fvrier 26, 2011, 12:20:56



Titre: Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: The Simpsons Park le Fvrier 26, 2011, 12:20:56
Burns fait son cinéma
(http://www.simpsonspark.com/images/guide/s6/2f31.jpg)

Résumé :
La ville de Springfield n'attire plus beaucoup de monde, et c'est mauvais pour le tourisme. Lors d'une conférence, le maire demande aux habitants comment faire pour remédier à ce problème. Marge propose alors d'organiser un festival de film à Springfield pour redynamiser le tourisme. Sa proposition est votée à l'unanimité et chacun y met du sien pour réaliser son film. De son côté, Marge est à la recherche d'une critique de cinéma et elle demande à Jay Sherman de faire parti du jury. Il accepte volontiers. Jay est invité chez les Simpson et il va faire de l'ombre à Homer qui a l'impression que Marge pense qu'il est stupide. Pour lui prouver qu'il a tort, elle accepte qu'il fasse partie lui aussi du jury...

Fiche complète de l'épisode (http://www.simpsonspark.com/guide/episodes/burns_fait_son_cinema.php)
Images de l'épisode (http://www.simpsonspark.com/framegrabs/2f31.php)


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: The Reg le Aot 16, 2011, 20:12:38
Toutes ces petites scènettes, du tournage des courts métrages jusqu'à leur présentation à la fin lors du festival, c'est tout ce que j'aime dans les Simpson. Les gags sont plutôt nombreux, à aucun moment l'histoire ne retombe. Burns est tout simplement brillant du début à la fin de l'épisode, même si LA réplique de l'épisode est probablement le "tu m'as volé mon âââme !" de grand-père.

Malheureusement, je ne trouve pas Jay Sherman très drôle, ni particulièrement intéressant. Mais ayant regardé la série "The critic" il y a une quinzaine d'années, ça passe. Un très bon épisode. 16/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Tetouchaud le Juillet 06, 2012, 06:59:32
Un épisode que j'ai toujours particulièrement aimé, j'aime beaucoup Jay !
On retrouve de bons gags (Jay qui crie quand il ouvre à Patty et Selma, encore lui quand il dit que McGyver est homosexuel et se retrouve pendu, le ballon dans les valseuses a réussi à me faire rire, Homer qui dit "je boirai plus jamais de bière", le vendeur arrive et Homer dit "Donnez m'en dix). L'excellent film de Barney est légèrement émouvant, j'aime beaucoup ! Celui d'Apu, rien à dire et celui de Burns : hilarant ("nous avons fait vingt prises et celle-ci était la meilleure"). Et à la fin, Homer prend pour une fois une bonne décision et montre à quel point il aime sa femme.
17/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Springfield83 le Fvrier 26, 2014, 18:27:02
Burns fait son cinéma

J'aime vraiment les épisodes avec des remises de prix même si celui ci doit être le meilleur.
J'adore les références, les gags sont présents, par contre je ne connais pas Jay Sherman mais il est assez drôle dans cet épisode.
Tous les films sont à mourir de rire, sauf celui de Barney qui se veut émouvant. La fin est culte avec le film "le ballon dans les valseuses" qui gagne l'oscar du meilleur film.
Certaines scènes un peu longues avant le festival baissent un peu la note mais il n'y a pas à dire, il est très bon.

Un très bon épisode. 16/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Messi-simpson le Mai 10, 2014, 17:26:31
Pour moi cela n'a aucun intérêt, pendant une grande partie de l'épisode on doit se taper Homer qui doit voter pour le bon film. Pourtant j'aime bien l'idée de départ mais on s'ennuie beaucoup tout de même.
Un épisode trop ennuyeux et sans intérêt pour moi.         7/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Dr. Nick le Janvier 19, 2015, 14:18:43
J'ai vraiment bien fait de redonner une chance à cet épisode. La première moitié est sympathique, avec pas mal de gags comme je les aime: "Tu m'as volé mon âââme!", "Vous oubliez sympathique!", Martin Scorsese rayé de la liste, et une mention spéciale à tout ceux venant de Rainier Wolfcastle, sa réplique "En regardant de plus près, ce sont... des mocassins" est à mourir de rire, Pierre Laurent la prononce d'excellente manière. :D Jay Sherman par contre n'est pas très drôle, la plupart des gags le concernant sont assez bidons, mais ça passe.
Je préfère tout de même la deuxième moitié de l'épisode avec les courts-métrages qui me plaisent tous, celui de Moe par exemple est hilarant, et le public est dur, j'adore celui de Burns! ;D Homer qui doit choisir le bon film par contre c'est un peu inutile mais pas trop long et très bien conclu par la réplique "Être critiqueur de film c'est très facile comme boulot". Très bon! 16/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Ilario le Mars 30, 2016, 20:20:02
Burns fait son cinéma !

Le début de l'épisode avec l'intro de l'émission "Un regard sur Springfield" est culte. La réplique de Homer "Est-ce que on est juif ?" est un gag qui m'a beaucoup fait rire, le gag juste après avec Skinner au bûcher m'a bien fait rire, la scène de Moe avec les touristes Chinois est vraiment drôle ! Des le début de l'épisode on se met dans l'ambiance de l'épisode typique drôle. Les gags qui suit à la réunion de la mairie sont tout aussi bon, comme par exemple la réaction des gens quand Marge s'apprête à proposer une idée. La scène de Todd qui part avec le courant est juste énorme (avec l'apparition de Dieu en plus). La scène de la pancarte à l'aéroport est pas mal aussi. Ensuite arrive le charismatique Burns avec la musique d'entrée de Dark Vador dans Star Wars, cette épisode est remplies de référence (Spielberg, Les Pierrafeu, Star Wars etc...). La scène à table avec Jay est sympa, le gag du bide m'a fait sourire mais pas plus car beaucoup trop long. J'aime bien le personnage de Jay sans plus on va dire, il est assez drôle et reste plutôt attachant. Je retiens bien sur d'autre gag comme la question d'Homer "Est-ce que tu me trouves intelligent".Je suis à peine dans les 12 premières minutes et pour le moment je rigole (ça faisait tellement longtemps que j'avais plus vu cette épisode, je m'en rappelais plus vraiment). J'aime bien l'audition de Burns pour jouer son rôle et j'aime bien la scène qui suit avec la réplique du Dr.Hibert à ce moment travestie "Je croyais qu'ils passaient le Rocky Pictures Show". La séquence qui suit avec les films des Springfieldiens m'a plus (surtout le film de Wiggum, celui de Taupeman et celui de Barney qui reste le plus culte.) Le film de Burns est beaucoup trop lourd par contre, même si la référence à E.T ma fait rire. Il y a plein d'autre gags mais je ne les noterais pas tous car cette épisode est remplis de gags (je retiens surtout le "Je ne buverais  plus jamais de bière. Bière!! J'en prendrais bien 10." La fin est sympathique aussi avec le discours de Barney puis la récompense (moment très marrant encore).  J'ai vraiment beaucoup apprécier cet épisode, j'ai beaucoup ris malgré un scénario de départ faible. 15/20.


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Messi-simpson le Avril 16, 2016, 20:39:40
Après l'avoir revu je dois dire que j'ai été sévère avec cet épisode.
Mis à part quelques moment assez long l'épisode s'en sort vraiment bien.
Il y a de très bon gag aussi comme le film de Taupeman et Surtout Burns qui est très drôle dans cet épisode.
Un bon épisode qui passe de 7 à 14 tout de même.   ;D      14/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Maurice le Mai 26, 2016, 23:29:55
Un le cross-over le plus forcé et nul de l'histoire de la série. C'est même pas comme si le reste tenait debout. Vraiment un épisode pitoyable qui glorifie des choses qui ne devrait pas être glorifié (tel The Critics). Screw you Al Jean, je comprends vraiment pourquoi Matt Groening à retirer son nom, sérieusement...


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Kyioии le Mai 29, 2016, 16:58:26
Un le cross-over le plus forcé et nul de l'histoire de la série. C'est même pas comme si le reste tenait debout. Vraiment un épisode pitoyable qui glorifie des choses qui ne devrait pas être glorifié (tel The Critics). Screw you Al Jean, je comprends vraiment pourquoi Matt Groening à retirer son nom, sérieusement...
Dans cet épisode le nombre de gags est hallucinant et c'est impossible de ne pas rigoler ou du moins sourire devant cet épisode. Tout est mythique et hilarant ici. Non, sérieux je ne te comprends pas Maurice :? Bon après je veux bien que chacun ait son propre avis son un épisode, ses propres goûts mais là quand même. J'ai l'impression que tu l'aimes pas comme si c'était Kill Gil part. 1 & 2.


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Maurice le Mai 29, 2016, 17:19:01
Cet épisode est à mon avis du même niveau que Kill Gil (je ne déteste pas autant Kill Gil que vous). Pour les gags, ils ne m'ont franchement pas tous fait rire. Ceux qui me viennent en tête sont Homer qui dit au critique de dire que MacGyver était gay, le ballon dans la fourche (et ouais, je me souviens de la VQ de cette scène), le film de Barney et les lacets de Wolfcastle. La petite chanson de Moe ne m'a pas déplu non-plus. Le gros problème (au-delà de la stupidité bien trop intense de Homer) c'était ce maudit cross-over merdique. Venir cette personne dans la série, juste non...

(http://www.christopherfowler.co.uk/blog/wp-content/uploads/2013/01/The-Critic-Season-1-_Alt_.jpg)

En plus, tout le monde considère ce personnage comme un dieu juste parce que c'est un personnage d'une autre série... Je m'attends des Flintstons, pas des Simpson, c'était absolument pitoyable. Le reste n'avait pas grand sens non-plus niveau histoire. Les scènes comme celle du ''Burp contest'' et (surtout celle-là) la chanson de Oscar Meyer Wieners me donnent vraiment le goût de zapper l'épisode et passer à autre chose. Un épisode absolument terrible que c'était, je comprends parfaitement Groening.

Mais bon, y'a certains épisodes avec lesquelles je ne suis en fort désaccord avec ce forum. Comme Round Springfield, je n'arrive même pas à concevoir que vous ne l'aimez pas. Et quand je lis vos avis, j'ai quasiment l'impression que vous n'avez pas bien compris l'épisode (ce que je sais très bien que ce n'est pas le cas)...


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Dundee le Septembre 09, 2016, 23:11:22
(http://www.simpsonspark.com/framegrabs/2f31/frame061.jpg)

Ah, le fameux cross-over avec la série "Profession : Critique". Pour faire venir le personnage principal de l'autre série, Jay Sherman, il fallait bien sûr une bonne raison, et ici c'est parce que Springfield organise un festival du film pour redorer son image auprès des touristes.

Ce qu'on peut dire c'est que l'épisode passe plutôt bien, l'histoire avance avec une grande facilité et les bons gags sont présents dès le début ("Tu m'as volé mon âme", les touristes japonais, ...).
Le personnage de Jay quant à lui est bel et bien problématique car il ne sert malheureusement à rien dans cet épisode, pire encore il le désavantage assez car tous les gags à part la scène avec Patty et Selma autour lui tombent à plat (le concours de rot, la chanson de la pub, ...) et il est plutôt énervant.

S'il y a bien un personnage qui brille ici, c'est M. Burns. Dans cette histoire où il essaiera de tourner un film à son image et son machiavélisme est une nouvelle fois une bonne source de gags, et son film final est hilarant !

Il y a aussi une espèce de conflit entre le couple, mais Marge y est assez agaçante tellement elle est manipulatrice.
Ce qui joue vraiment en faveur de cet épisode c'est les innombrables moments marrants et/ou cultes comme Homer et son amour pour "Un ballon dans les valseuses", "Bou-urns !", Barney et son rat, l'audition, ...

Il y a plusieurs points qui fâchent, mais c'est un bon épisode en général : 13/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Messi-simpson le Juin 19, 2017, 21:37:35
Une très bonne copie de Ken Keeler. Si le scénario n'a rien d'exceptionnel en sois on peut noter quand même que les gags sont très présent entre le film de Burns qui est superbe ainsi que celui de Barney et Taupeman, Homer qui pose toutes les questions à marge et qui met trois plombes à comprendre, Marge qui rayent le nom de Martin Scorsese, les auditions du film de Burns, "à ton service Elvis" de dieu etc etc.
Finalement le défaut de l'épisode c'est le personnage de Jay Sherman qui en soit n'est pas mauvais mais les gags du rot ainsi que celui des ventres qui aboient (qui aurait gagner à être plus court) ne sont pas drôle.
Comme l'a dit Homer cette épisode est "Exxxxcitant"       16/20


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Lenny Bar le Dcembre 10, 2017, 12:09:36
Si je n'avais pas appris que c'était un cross-over, je ne l'aurai même pas remarqué. Pour moi Jay est simplement un nouveau personnage dans la série.
L'épisode est plutôt bon et assez drôle. Le personnage de Jay n'est pas très intéressant mais tous les petits films tournés par les Springfieldiens valent le coup d’œil.

Mes gags préférés : Le "Tu m'as volé mon âme" de Abraham, le "à ton service, Elvis" de Dieu, Wolfcastle et son film devant un mur de briques, les différents films parodiés dans le film de Burns, Homer et son "excitaaant"... et surtout l'énorme rot de Jay  :D Oui, je sais, on a connu plus fin comme humour mais ça me fait vraiment marrer : le son, les Simpson décoiffés, l'alarme de la voiture qui se met en route...

Un bon cru. 15/20. Ma note reste la même.


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Ilevan le Aot 18, 2019, 12:49:12
Plus je vois cet épisode, plus j'ai envie d'être clément avec lui. Mais rien à faire, il me laisse toujours un goût un peu amer après visionnage.

L'épisode étant un crossover avec The Critic, Jean et Reiss ramènent un de leurs auteurs, Ken Keeler, qui brillera bien plus sur Futurama que sur les Simpson malheureusement. Cela étant, grâce à lui ou aux deux showrunners, on ressent un esprit Simpson bien présent, notamment dans l'excellente réunion à la mairie. Le problème est que cet esprit Simpson est régulièrement aplati pour faire place à la vedette qu'est Jay Sherman. S'il n'est pas un mauvais personnage, il ne rentre pas du tout dans le ton de la série et gâche énormément de ses moments, si ce n'est celui avec Patty et Selma et celui avec Reiner Wolfcastle. On a notamment deux passages incroyablement mauvais, le concours de rot et la chanson de publicité, qui font penser à du Simpson HD bas de gamme.

Mais quand les gags se concentrent sur les personnages habituels, le ratio est plutôt pas mauvais. Homer, quand il ne se confronte pas avec Sherman, est plutôt inspiré -sa réaction au cours métrage de Taupeman est légendaire- et fidèle à lui même, tout comme une partie du reste des personnages (Patty& Selma, Quimby, Wolfcastle, Taupeman..). Burns fait plus sourire que rire, son métrage étant d'ailleurs bien trop long et un peu poussif (on n'est pas au niveau du Burns cartoon des saisons numériques mais pas à celui du Burns classique non plus). D'autres s'en sortent mieux, notamment Barney absolument parfait ; son court métrage est à mourir de rire.
Marge se range quand à elle dans le camp des ratés, à lécher les pompes d'un personnage plus grossier que son mari juste parce qu'il vient de New York et en étant bien manipulatrice. Elle est caricaturée et peu supportable. C'est du 55/45 disons.

Cet épisode c'est un peu du raté et du réussi. Globalement ce qui est raté ne l'est jamais trop et on passe pas un mauvais moment en le regardant, certaines scènes sont même vraiment très drôles. Cela étant, dans la saison 6 qui représente l'essence des Simpson, cet épisode qui les pervertit au profit d'une autre série fait vraiment très tâche. Toute proportion gardée, mon raisonnement est le même que pour Le principal principal. On est face à un épisode qui a des grandes qualités mais qui semble avoir été fait pour des mauvaises raisons, avec des maladresses de style impardonnables : 10/20 malgré tout, on se marre bien devant, mais ça pourrait être moins.


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Solarius le Novembre 27, 2019, 21:07:31
S6 E18 Burns fait son cinéma
N’ayant jamais vu la série « The Critic », je ne peux pas juger de la prestation de Jay Sherman par rapport à ce qu'il pouvait apporter dans son dessin animé d'origine. En revanche, je peux quand même juger ce qu'il apporte à l'épisode, c'est-à-dire… Malheureusement pas grand-chose au final. Le concours de rots me rappelle péniblement les tréfonds de l'humour atteints dans La Cabane des Horreurs XXII, bien qu'heureusement ils n'ont pas trop insisté dessus. Le seul gag qui m'ait vraiment fait rire à son sujet, c'est quand il se prend un ballon dans les valseuses la scène avec Patty et Selma.
D'ailleurs, quand j'ai vu l'épisode pour la première fois, je ne connaissais pas encore « The Critic », donc je croyais que Jay était juste un personnage normal.

Autant Jay Sherman ne brille pas beaucoup dans cet épisode, autant je trouve tout le reste très réussi. La façon dont l’histoire est construite laisse beaucoup de place à l'humour, à travers notamment le biais des personnages secondaires. En fait, une majeure partie de l'épisode se compose de recueils de sketchs liés par un fil rouge. Les recueils qui m'ont le plus marqué sont l'émission « Un regard sur Springfield », la liste d'idées à la mairie, et les différents films.
D'ailleurs, les moments où l'épisode perd cet aspect de recueil de sketchs sont les moments que je trouve les moins intéressants. Voir Homer éclater de rire devant un truc complètement stupide m'a fait un peu rire, mais j'avoue que je suis un poil déçu de la fin. L’hésitation d’Homer n’est pas très intéressante, surtout qu'on sait à l’avance qu’il va se ranger avec Marge.

Je ne vois d'ailleurs pas vraiment pourquoi l'épisode s'appelle « Burns fait son cinéma ». Les manigances de Burns sont en effet complètement noyées parmi les autres films, et ne constitue qu'une péripétie parmi d'autres. Par contre j'ai bien aimé l'anachronisme de Jésus qui tend à Judas une bouteille d'eau en plastique ^^

Bien que le cross-over avec The critic n’apporte pas grand chose, car Jay Sherman n'est pas la source de beaucoup de gags, l'épisode comporte suffisamment d'humour pour se rattraper. L'organisation de l'histoire en recueils de sketchs permet d'enchaîner les scènes avec une liberté et une rapidité utiles pour maintenir le rythme. 16/20

Bien sûr, la réplique « tu m'as volé mon âme ! » m’a tué de rire, mais j’ai adoré celle-là également :
Citation de: Homer
Je suis tout à fait à ma place dans ce jury, même si j'y suis parce que je couche avec la directrice du festival

PS : J'ai jeté un œil à quelques épisodes de « the critic »… Et ça a quand même bien vieilli il faut le reconnaître.


Titre: Re : Episode 18 - Burns fait son cinéma
Posté par: Masta le Octobre 10, 2020, 23:17:41
Un bien bon épisode de bout en bout qui ne perd pas de rythme, on a droit à un bon gag ou une réplique tordante toutes les 30 secondes, mes préférées viennent de Reiner Wolfcastle "En regardant de plus près, ce sont... des mocassins", ainsi que le "A ton service, Elvis" de Dieu :D. Le premier tiers est déjà une bonne mise en bouche avec la situation à Springfield (Abraham toujours autant à l'ouest ;D ), les courts-métrages ont chacun leur touche (la scène ratée de Burns qui est la meilleure prise :D ), la critique du snobisme et de la corruption du cinéma est facile mais bien négociée avec la chute finale, on a ce qu'on aime des Simpson.

Juste dommage que Jay Sherman soit assez oubliable en soi même s'il a droit à ses moments (quand il voit les soeurs, la conséquence de son commentaire sur MacGyver) tandis que Homer est inégal ici, la frontière stupide/sympa et stupide/lourd est souvent mince.

15/20