Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

  Voir les messages
Pages: 1 [2] 3 4 ... 11
16  General Category / Saison 7 / Re : Episode 1 - Qui a tiré sur Mr Burns ? (Partie 2) le: Mai 31, 2020, 10:37:42
Comme la majorité, je trouve la deuxième partie en dessous de la première. Le rythme n'est pas aussi bon et les gags sont moins nombreux, aussi la chanson est inutilement rallongée. Et le rêve de Wiggum est un poil trop abstrait, j'ignore si l'absence de concordance entre les sous-titres et ce qui est dit était un gag voulu ou une foirade de la VF.

Après ça reste un bon épisode avec ses moments savoureux, notamment la scène du détecteur de mensonges avec Moe Souriant L'introduction avec Smiters m'a bien fait rire aussi, ou encore Burns qui répète le nom d'Homer pour finalement redemander qui il est. Pis on a une ambiance plus sérieuse avec un certain enjeu qui fait toujours plaisir pour varier avec l'innocence de pas mal d'épisodes.

15/20
17  General Category / Saison 6 / Re : Episode 25 - Qui a tiré sur Mr Burns ? (Partie 1) le: Mai 31, 2020, 09:58:19
Un classique qui mérite bien sa réputation. Si le début me fait juste sourire, ça va de mieux en mieux au fil de l'épisode. Chaque scène de Burns est drôle, son machiavélisme cartoonesque est irrésistible et les réactions que ça entraîne sont tout aussi délectables. Plein de répliques qui font mouche au point que je me refuse de citer les meilleures, je ne saurais départager. Mon moment préféré reste Homer qui hurle "Enc.." jusqu'à alerter toute la ville (+ la réaction de Flanders), ce genre de gags m'écroule toujours Souriant

Et d'un point de vue narratif, c'est très bien mené avec chacun ayant une raison plus ou moins tangible d'en vouloir à Burns et une tension qui monte jusqu'au fameux cliffhanger. "Excellent" en effet.

18,5/20
18  General Category / Les Simpson / Re : Parlons Simpson - Le point sur la chaine le: Juin 04, 2019, 18:39:03
Je passe par hasard, j'aurais pu répondre sur Youtube ou le communiquer directement mais ça a aussi sa place ici.

Je ne suis pas "fan" des Simpson proprement dit dans le sens que je n'ai pas vu tant que ça de la série et que je ne m'y intéressais pas plus qu'une autre série que je pouvais regarder occasionnellement. Donc je suis un peu en marge [insérer blague pas drôle ici] par rapport à la majorité des membres x) Mais je l'aime bien, je n'ai juste pas prolongé le visionnage par flemme, manque de temps ou convenance. Mais comme j'appréciais déjà les travaux précédents de Régis (c'est que je connais sa plume depuis longtemps...^^) je n'avais aucun doute sur la qualité de son émission.

Je suis ravi d'avoir appris autant de choses sur la série qui est en effet bien plus riche que je l'aurais imaginé. Je suis très friand des petites anecdotes ou détails sympas dans ce que j'aime et j'ai été servi ici. Même si je ne vais certainement pas me rattraper la série en entier, ça m'a donné envie plus d'une fois de voir tel ou tel épisode pour mieux comprendre le propos ou tout simplement passer un bon moment. Et je pense que c'est un des meilleurs accomplissements possibles quand on s'attaque à un domaine bien ciblé : de donner envie aux profanes de s'y pencher davantage ou de rendre le domaine précis plus appréciable encore Clin d'oeil
Donc félicitations pour tout ce travail et bon dieu j'ai pas vu le temps passer, pour moi ça n'a duré qu'un an/un an et demi et on a dépassé les deux années, rogntudju ! Tire la langue

Et j'ai hâte de voir la suite, déjà que j'ai adoré la vidéo Futurama (j'avoue que c'est même ma préférée de tout ce qui est sorti sur la chaîne...vive l'ironie Grimaçant ) alors je n'aurais aucun problème à garder les notifs Youtube actives Sourire
19  General Category / Saison 4 / Re : Episode 11 - Oh la crise... cardiaque ! le: Novembre 04, 2018, 00:13:29
Un bon épisode, avec beaucoup de bons moments, que ce soit les patients de l’hôpital, les gens à tête d'objet, Homer qui cherche à payer l'opération et ses proches lui rendant hommage. Très bonne chanson d'ouverture aussi.

Après j'espère ne pas commettre un pêché en disant ça mais... j'avoue ne pas être un grand fan du Dr Nick dans cet épisode, or il occupe bien la deuxième moitié donc ça m'a un peu sorti du délire. En comparaison, avec un temps de présence limité, le docteur Hibbert m'a fait davantage rire (« et maintenant ça sera 40 000 » Souriant ). Pis l'une ou l'autre voix en VF ne colle pas, notamment Flanders où c'est assez discordant (alors que j'ai parfaitement accepté la transition entre Guillemin et Laurent, allez comprendre).

Donc je ne peux le noter aussi bien que vous, sans bien entendu lui retirer sa qualité globale.

14,5/20
20  General Category / Saison 4 / Re : Episode 12 - Le monorail le: Novembre 04, 2018, 00:11:17
Un de ces épisodes que j'avais déjà vu au préalable et qui m'avait plu, le revoir est toujours un plaisir. L'ouverture en hommage aux Pierrafeu et la chute du marronnier sont splendides, le passage sur les fûts a dû inspirer d'autres gags pour le film et bien entendu tous les dégâts du M. Comme souvent dans les bons épisodes, même les moments qui ne me font pas rire proprement dit me donnent au moins le sourire.

Pis comme beaucoup, je suis très fan des épisodes où un maximum d'habitants est impliqué tant leurs réactions et interactions sont hilarantes la majorité du temps. La fin les résume d'ailleurs bien, comme dirait Snake, « c'est pas croyable une ville de débiles pareils » Grimaçant. Ajoutez à cela Leonard Nemoy qui est drôle à chaque scène où il apparaît.

Dommage que quelques soucis de VF restent (Lenny et Carl), la chanson passant d'ailleurs mieux en VO.

16.5/20
21  General Category / Saison 5 / Re : Episode 10 - L'enfer du jeu le: Novembre 04, 2018, 00:09:06
Un épisode où je ris de plus en plus au fur et à mesure. Le premier acte m'a moins plu mais je retiens le gag de la bombe nucléaire et « le triangle rectangle crétin », c'est bête mais ça m'a fait rire.

C'est une fois le casino lancé qu'on se marre le plus. Je retiens le visuel fantasmé de la réunion par Homer, son petit-déjeuner (sa non-réaction pendant une seconde est parfaite Souriant ), le gag des pièces de Barney et bien entendu l'état de Burns, qui a souvent une réplique qui m'achève (« Décongelez Buster Keaton » Souriant Souriant).

Pis l'assemblée des habitants en plus d'être drôle est très bien écrite tant on peut toujours faire un parallèle avec la politique actuelle.. Dommage que ça se finisse de façon aussi molle où presque tous les arcs scénaristiques sont restés en suspens. Sinon c'est très bon. 17/20

HS  : c'est juste moi ou ils ont gardé la VO pour certains rires de Burns ?
22  General Category / Saison 5 / Re : Episode 16 - Homer aime Flanders le: Novembre 04, 2018, 00:05:46
Un épisode qui m'a laissé assez froid et je ne saurais dire pourquoi. Probablement le fait que les défauts de Homer soient exacerbés au point d'en perdre leur humour (le syndrome « Jerkass Homer » je suppose ?). Reste de bons moments, notamment le rêve de Flanders et Homer dans les buissons. Aussi j'adore le gag de la chanson « J'ai perdu ma guitare » et le « Devenons homos je crois ».

Sympathique mais oubliable pour moi 12/20.
23  General Category / Saison 5 / Re : Episode 15 - Homer dans l'espace le: Novembre 04, 2018, 00:04:44
Un épisode apparemment culte et je le comprend... aux deux tiers. J'aime particulièrement le recrutement et les épreuves (en fait tout ce qui touche à Barney), le gag de la Planète des Singes également. Pis bien entendu les chips dans l'espace.

Cela dit, en quoi est-ce ironique que le troisième acte où Homer est enfin dans l'espace soit justement le moins drôle ? Il faut dire que la chanson est parfaitement inutile et fait vraiment remplissage. Dommage car l'épisode était très bien parti et au final il est juste bon au lieu d'être très bon. 15/20

Sinon c'est juste moi ou il est assez violent le tacle à « Mariés deux enfants » ? Tire la langue
24  General Category / Les Simpson / Re : Parlons Simpson [#37 Les voyages] le: Mars 07, 2018, 17:24:08
Je ne m'y attendais pas mais c'est un des épisodes où j'ai appris le plus de choses Sourire (Bon je ne suis pas un fan fan de Simpsons comme vous aussi ça explique). Je dirais aussi que c'est un des épisodes qui s'enchaîne le mieux mais je ne saurais expliquer comment ni pourquoi, juste un ressenti ^^
25  General Category / Cinéma/Télévision / Re : Sujet cinéma le: Fvrier 02, 2018, 19:21:50
Vu et j'ai bien aimé. J'avais peur car ça arrivait juste après Ready Player One donc peut-être que Spielberg allait le faire sans grande énergie mais c'est diablement efficace, parfaitement rythmé, interprété avec naturel et force (j'adore Tom Hanks dans tout ce qu'il fait de toute façon) et bien entendu fascinant à de nombreux points de vus quant au fond.

Juste dommage que le premier tiers soit un peu plus dur à suivre et le dernier un peu bâclé, en plus de charger la mule sur la touche féministe qui était jusque là parfaitement dosée, on sent la tendance actuelle. Aussi je ne suis pas convaincu qu'il deviendra un incontournable de tonton Steven et ce n'est pas celui que je vais me repasser en priorité, mais il peut rameuter une certaine affluence au fil des années. Avec une filmographie si dense, Spielberg compte déjà pas mal de "forgotten gems" telles que le Terminal ou la Guerre des Mondes. (Mon père me conseille aussi son mal aimé "1941").
26  General Category / Les Simpson / Re : Parlons Simpson [#33 La trilogie du Doublage Partie 2 : LA VF] le: Janvier 26, 2018, 23:05:14
Ah je l'ai longtemps attendue cette trilogie et pour le moment je ne suis pas déçu Sourire Je dirais même que ce sont mes épisodes préférés, je me suis surpris à préférer la partie VO-VQ à cette seconde partie étrangement alors que mon amour des VF aurait pu inverser la tendance. Pis avec Misterfox, c'est une excellente plus-value et une très bonne pub pour ta chaîne, content de savoir que tu attires plus de monde c'est mérité Clin d'oeil

Ah oui et je le dit car j'ai vu que tu affectionnes beaucoup celle-ci, j'ai beaucoup aimé aussi l'épisode Groening-Brooks-Simon, j'apprends plein de choses à chaque vidéo en tant que non-profane mais c'est probablement l'une de celles où j'ai appris le plus de trucs Clin d'oeil

Sinon pour la partie 2, j'ai explosé de rire pour le "Philippe" Grimaçant
27  General Category / Cinéma/Télévision / Re : Sujet cinéma le: Janvier 05, 2018, 20:49:04
Ah fallait bien que ce Star Wars déchaîne les passions Grimaçant Perso je comprends qu'il déplaise, que ce soit par ses défauts évidents ou par ses choix scénaristiques qui ne pouvaient pas contenter tout le monde. Aussi comme le 7 était assez bancal sur quelques points, le 8 ne pouvait qu'en pâtir par association, donc ceux qui n'avaient déjà pas apprécié le virage de Force Awakens auraient difficilement pu être convaincus. (Par contre ceux qui veulent le supprimer de la saga, que ça déshonore Star Wars... bullshit).

Mais... j'ai beau reconnaître ses défauts et problèmes (de ceux que Régis m'a évoqué, j'ai rarement été en désaccord si je suis objectif), hé bien... j'ai beaucoup aimé ce film ! Peut-être est-ce parce que je ne suis pas un gros fan de Star Wars (même si j'aime beaucoup la saga), mais même si le film a frôlé la sortie de piste à deux trois reprises pour moi, même s'il est très maladroit, il dégage quelque chose de particulier qui me fascine. Ceci est en partie lié non pas au film en tant que tel, mais en ce que le film représente pour la saga. Voyez ci-dessous si vous avez le courage de lire mon pavé Clin d'oeil (Pas de vrai spoiler)

---------------

J'en ai parlé ici et là mais plus le temps passe, plus Star Wars me fascine, davantage par les réactions que la saga suscite que pour les films en eux-mêmes. Non pas que ceux-ci n'attirent pas ma curiosité ou me laissent indifférent, que du contraire. Mais en tant que personne appréciant beaucoup Star Wars sans lui vouer un certain culte, j'ai forcément une vision un peu différente des fans hardcore. Or Star Wars me semble l'exemple ultime de la saga que l'on s'est appropriée. Plus qu'à Lucas ou Disney, elle appartient aux fans. Ou du moins, c'est le sentiment qu'ont beaucoup d'entre eux, consciemment ou non. Cette appartenance joue sur leur sensibilité et leur jugement et ainsi, chaque scène sera scrutée à la loupe, chaque personnage aura une importance décuplée, aboutissant à une opinion des plus tranchées Voyez les débats acharnés autour du "Han shot first" et le déferlement de haine contre Jar-Jar Binks pour ne citer que des exemples marquants.

J'ai donc le sentiment qu'on pardonne de moins en moins de choses à Star Wars. La prélogie très contestée a sans doute eu son rôle à jouer. Il était donc logique que le Réveil de la Force reste en terrain connu pour en froisser un minimum. Ironiquement (mais aussi logiquement), cette volonté de rester fidèle lui a été reprochée, son décalquage de l'épisode IV étant à la fois sa principale force et sa principale faiblesse. Les uns appréciaient cet attachement et cet amour pour l'univers ainsi que ce jeu de miroir entre les générations, les autres pointant du doigt l'absence du facteur "wow" et de renouvellement, aboutissant à l'impression que, plus que jamais, Star Wars n'était plus qu'un objet marketing... ce qu'il était déjà dès la trilogie originale. Ewoks les gars...

Puis vint Rogue One qui, grâce à sa position de spin-off, avait davantage la possibilité de se différencier, d'oser plus. Cela s'est fait dans la douleur avec les fameux reshoots mais cette maladresse n'a pas effacé ses qualités, le souffle épique et l'aspect tragique lui permettant de se distinguer davantage, jusqu'à même surpasser le Réveil de la Force pour certains (moi compris). Feu vert donc pour un épisode VIII chargé de prendre un nouvel envol et instaurer définitivement une dynamique neuve. Or cela tombe bien, c'est exactement la thématique principale du film : laisser le passé de côté. Ce qu'il ne fera pas sans problèmes

Les Derniers Jedi a des défauts évidents. On sent une hésitation dans le ton, la majorité des pointes d'humour étant au choix hors propos ou mal insérées. Cela donne dans un premier temps un rythme maladroit où plusieurs scènes importantes n'ont pas eu l'impact mérité. Aussi, les réactions des personnes semblaient plus d'une fois quelque peu aléatoires, plus guidées par le besoin de faire avancer l'histoire que par une réelle logique ou caractérisation. A croire que le film ne savait pas toujours où donner de la tête. Enfin plusieurs choix scénaristiques ont de quoi irriter avec notamment une utilisation pour le moins "cheaté" de la Force, sans oublier qu'au final, toutes les questions laissées en suspens dans l'épisode VII ne sont pas vraiment résolues. Et ne semblent pas nécessairement en voie de l'être pour le prochain opus.

Ces défauts existent et pourraient avoir trompé certains sur la marchandise. Au départ, ils m'avaient refroidi et faire craindre un opus décevant. Ils m'empêchent d'ailleurs toujours de mieux noter ce film, quand bien même j'aimerais bien. Car heureusement il n'est pas décevant et même très bon grâce à toutes ses qualités. Cela ne fait pas oublier ses problèmes mais aucun Star Wars n'était parfait. Les premiers épisodes faisaient juste un meilleur travail pour cacher les trous de son scénario et en tant qu'épisodes "originaux", nous cherchions moins les problèmes que pour ces derniers travaux. Les premiers pouvaient se contenter d'exister, les derniers doivent justifier leur présence. Heureusement Les Derniers Jedi le fait surtout sur deux principaux points : le refus du manichéisme et la volonté d'émancipation.

L'identité de Vador et le caractère de Han Salo avaient déjà posé de bonnes bases pour signaler que tout n'était pas aussi simple et que la frontière entre le côté obscur et la lumière n'était pas si épaisse. Rogue One avait complété ça avec une résistance n'ayant pas nécessairement les mains propres. Les Derniers Jedi s'en fait une spécialité, de par le tiraillement de Kylo Ren et Rey, les stratégies de la République pour juste survivre ou les démons intérieurs de Luke Skywalker. Tout cela est pertinent et participe à humaniser cette galerie de personnages, nous faisant presque oublier les quelques facilités d'écriture auxquelles je faisais allusion. On a même droit à une dose de cynisme via le personnage roublard de Benicio Del Toro, qui remarque bien qu'en temps de guerre, le profit reste roi et qu'importe si on est "bon" ou "mauvais". Sachant qu'on traite Star Wars de machine à fric depuis le rachat par Disney, j'oserais presque dire qu'il s'agit d'un commentaire meta.

Ce qui m'amène à cette fameuse émancipation,à la fois dans ce que raconte le film et ce qu'est le long-métrage lui-même. Cela se sent notamment via l'arc narratif d'un Luke Skywalker ne considérant plus les Jedi comme sacrés, jusqu'à rappeler leur échec face à la prise de pouvoir de Dark Sidious, et qui sera amené à clore le chapitre de ces chevaliers de l'espace, tout en restant un symbole pour la prochaine génération. Ou comment rappeler que Star Wars n'avait pas pour vocation à devenir le film culte qu'il est (comme Luke), que la saga a fait des erreurs (la Prélogie, enough said) mais quitte à avoir obtenu un tel statut, autant continuer à faire rêver. Un parallèle qui me fascine personnellement.

Émancipation également de mise chez Kylo Ren, personnage qui incarne presque à lui seul la trilogie N°3 en tant qu'antagoniste rejeté dans l'ombre de Dark Vador et condamné à subir des comparaisons défavorables. Parallèle on ne peut plus évident et pertinent ici. Le voir briser son casque n'était donc que logique (première scène forte du film) et faisait office de premier geste d'indépendance. On le voit toujours tiraillé entre les deux côtés (refus manichéisme again) mais plus déterminé à faire régner sa part d'ombre, le rendant plus menaçant mais toujours attachant.

Cela permet aussi à Adam Driver d'offrir une excellente performance, plus juste que dans l'épisode VII. Le bonhomme est clairement le meilleur aspect de la jeune garde, sans rien retirer à la bonne volonté des Ridley, Boyega et Isaac qui ont toute ma sympathie. Cela étant, leurs prédécesseurs volent la vedette sans problème. Notre regretté Carrie Fisher nous quitte en beauté avec un temps de présence à l'écran lui rendant justice et une implication sans fausse note (en dépit d'une scène assez abusée). Mais bien entendu, c'est ce cher Mark Hamill qui l'emporte, le bonhomme ayant une présence magnétique phénoménale, parvenant à intriguer, émouvoir, effrayer même brièvement, jusqu'à acquérir une "badassitude" qui force le respect, le plus souvent rien que par sa gestuelle et son regard. Ironique pour quelqu'un ayant basé une bonne partie de sa carrière sur le doublage mais prouvant un grand talent qui aurait mérité d'être plus exploité ailleurs.

Enfin The Last Jedi parvient à avoir ce souffle épique qui manquait dans The Force Awakens, que ce soit via des batailles spatiales plus nombreuses, une réalisation plus personnelle, ou l'accent mis sur les nombreuses pertes humaines, là où la trilogie originale semblait ne pas en faire grand cas. Renforçant de fait la dimension humaine que l'on aime tant dans la saga. Ajoutez à cela une musique toujours optimale (quoique dépourvue de nouveau thème fort), un bestiaire des plus sympathiques, un BB-8 aussi adorable qu'improbable et un fan-service très bien géré, même émouvant à plus d'une reprise et servant la thématique principale du film le temps d'une scène. Idem pour ces fameux choix scénaristiques qui peuvent faire tiquer mais qui trouvent pour la plupart une cohérence, à la fois dans la volonté du film de partir sur autre chose, et dans l'arc narratif des personnages.

Les temps changent, la fascination reste. Star Wars est maladroit, étrange et rempli de défauts mais spectaculaire, intriguant et diablement attachant. Comme l'espèce humaine en fait.

----------

Ah et si jamais vous vous demandez :

1) Empire Strikes Back
2) Return of the Jedi
3) A New Hope
4) The Last Jedi
5) Rogue One
6) Force Awakens
7) Revenge of the Sith
Cool Phantom Menace
9) Attack of the Clones

Je ne donne pas de note mais sachez qu'en dehors de l'épisode 2 qui m'a globalement ennuyé, j'apprécie tous les autres, même l'épisode 1 qui, je l'avoue, a droit à ma bienveillance nostalgique, étant le premier épisode que j'ai vraiment pu voir de bout en bout.
28  General Category / Blabla / Re : Topic politique le: Aot 13, 2017, 10:18:56
Ce qui m'inquiète le plus, ce ne sont pas tous ces écarts de conduite du gouvernement car je m'attendais à être déçu à un moment (si vous demandez, j'ai voté Macron au second tour, ce que j'assume bien que j'ai longuement hésité à voter blanc). Ce qui m'inquiète, c'est que ça s'est produit aussi rapidement et qu'il faudrait un freaking miracle pour restaurer cette confiance entre politiques et peuple à ce rythme-là...
29  General Category / Cinéma/Télévision / Re : Re : Le Grand tournoi des films : 32èmes de finale années 2010 FR - Match 10 le: Aot 03, 2017, 17:11:13
Rien à déclarer m'a bien fait rire ! Oui monsieur, j'assume !
Idem, même si Boon ne se renouvelle pas, je trouve que c'est légitimement une bonne comédie, avec un Poelvoorde bien exploité.

Après je n'ai pas encore vu The Artist, je ne peux donc voter.
30  General Category / Cinéma/Télévision / Re : Re : Sujet cinéma le: Juillet 27, 2017, 16:14:07
Ils ont eu la bonne idée de laisser Martin effacé ?
Pas effacé, mais il repasse au second plan en tout cas (reste que les gags qu'il apporte sont toujours inégaux).
On le voit très peu en fait, encore moins que je le pensais.

Il y en a ici qui ont été voir Dunkirk?
Yep et j'ai adoré, une immersion totale, un montage hyper travaillé et fluide, une image impeccable et Nolan se renouvelle en réduisant les dialogues au minimum. Sourire
Pages: 1 [2] 3 4 ... 11


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !