Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 6 (Modérateurs: H_2_B, The Reg)
| | | |-+  Episode 12 - Homer le grand
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 [2] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Episode 12 - Homer le grand  (Lu 7159 fois)
Ilevan
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1552


Glorious Days ♫


Voir le profil
« Répondre #15 le: Janvier 19, 2018, 12:02:17 »

Un sommet. Jim Reardon (le deuxième meilleur réal de l'histoire de la série, derrière Silverman) sert ici un fantastique script de Swartzwelder, retouché par David Mirkin. Que demander de plus?

Pour parler du plus important en premier, le scénario est un modèle et les gags nous sont amenés par pelletés. La réalité malléable des Simpson est utilisée au mieux pour nous proposer des gags dantesques (la place de parking d'Homer) et une histoire basée sur un savant mélange entre théories du complot et faits francs-maçonniques avérés. Ce qui me frappe c'est d'ailleurs la justesse du propos de base, toujours agrémentée d'un gag particulièrement absurde (la galerie par laquelle passe Homer en voiture par exemple).
Niveau gags, impossible de les lister, mais je suis particulièrement friand de tous les passages au lieu secret de la réunion et du numéro 1, mais le No Homers Club reste LE gag de l'épisode

Petite cerise sur le gros gâteau, la réalisation est vraiment sublime. Que ce soit niveau jeu de couleurs, lieux utilisés ; franchement ça défonce comme rarement et on en prend plein la vue

Le seul petit reproche étant une minuscule baisse de rythme au début du troisième acte, l'épisode est pour moi le deuxième meilleur de l'hallucinante saison 6, et de plus en plus haut dans mon top 10 avec les re-visionnages, un cas rare. 19/20
« Dernière édition: Janvier 22, 2019, 05:53:21 par Ilevan » Journalisée


It goes Reggie, Jay-Z, 2Pac and Biggie
André from OutKast, Jada, Kurupt, Nas, and then me
Solarius
Employé de la centrale
**
Messages: 272



Voir le profil
« Répondre #16 le: Novembre 06, 2019, 22:28:53 »

S6 E12 Homer le Grand
Cet épisode est très sympa, mais je serai moins gé... Attendez une seconde, le temps de mettre une musique d’ambiance :
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=e0MCuuePNQg" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=e0MCuuePNQg</a>

Voilà. Donc comme je le disais, cet épisode est sympa, mais je serai moins généreux que la majorité d’entre vous. En fait, autant je trouve la première partie remarquable, autant je trouve la deuxième... Meh.
Bon, elle a quelques gags sympas, comme le coup de la Pierre du Triomphe, ou bien la toute fin avec Homer et son rite d’entrée dans la famille... Mais quand même, j’ai l’impression que dès le moment où Homer se révèle être l’élu, le scénario part complètement en roue libre et l’humour est beaucoup plus « aléatoire ».

Le principal truc qui devient dérangeant dans la deuxième partie, c’est... Bon, je sais que je ne devrais pas me poser cette question, parce que l’épisode la considère ouvertement comme une blague, mais, honnêtement, vous faites quoi à part boire et manger dans votre organisation ?!
Diriger le monde c’est pas juste manger autour d’une table en se ventant de ses prétendus exploits. C’est aussi faire des vrais trucs. En soi ça donne raison à Lisa quand elle dit qu’ils devraient se bouger le derrière et faire des trucs utiles (de façon plus gracieuse je l’admets), mais ça remet vraiment en question la crédibilité même de cette confrérie. Là je n’ai pas l’impression de voir un une société secrète qui dirige le monde genre illuminati, j’ai plus l’impression de voir un groupe de gens qui se graissent la patte mutuellement... L’épisode fait le parallèle avec un groupe d’enfants dont Homer avait été exclu, et effectivement les Tailleurs de Pierre ressemblent davantage à un club de collège qu’à une société secrète... Surtout quand tu vois le « châtiment suprême » réservé aux intrus...
Ce n’est pas à Lisa d’expliquer aux dirigeants du monde que diriger le monde c’est faire des vrais trucs en plus de boire, manger, et satisfaire les volontés d’un élu qui ne sert à rien ! En plus les Tailleurs de Pierre ont des frais donc ils ont logiquement un budget à entretenir. Je suppose qu’ils utilisent une partie de l’argent public, mais s’ils ne font rien en retour, ça s’appelle un détournement de fonds, pas une société secrète...

Mais c’est pas le seul truc qui soit débile dans cette organisation. Genre, je sais pas, l’idée que les numéros d’identifications servent aussi de grade, est-ce que c’est pas complètement débile en fait ? Parce qu’en l’état ça veut dire qu’ils ont même pas une organisation pyramidale, mais plutôt un genre de chaîne où personne n’est au même niveau hiérarchique... Enfin, tu me diras, vu qu’ils ne font rien, c’est pas non plus comme s’ils avaient vraiment besoin d’une quelconque organisation, mais... Bah, d’ailleurs, Burns parle de monter les échelons, mais comment peuvent-ils monter les échelons s’ils ne font absolument rien ?
Et aussi... 908 ? T’es en train de me dire que la cellule de Springfield compte 908 membres ?! Ça doit représenter genre le tier de la ville ! C’est plus une organisation secrète à ce niveau là...
Ajoutez à cela une incohérence : le grand prêtre dit fêter le 100e anniversaire des Tailleurs de Pierre, mais d’après leur « vraie histoire », l’ordre était déjà présent lors de la Déclaration d’Indépendance en 1776...
D’ailleurs, même leur devise n’a pas de sens quand on y réfléchit : « L’Ordre sacré des Tailleurs de Pierre, qui depuis la Nuit des Temps brise les rochers de l’Ignorance et masque la lumière du Savoir et de la Vérité ». Euh... faut choisir les gars. Vous pouvez pas à la fois rendre le savoir inaccessible et en même temps lutter contre l’ignorance.

Et puis la fin avec le club des « interdit aux Homers »... Bon déjà c’est le nom de club le plus pathétique du monde (il est même identique au club « interdit aux Homers » qu’avaient fait les enfants, ce qui renforce encore plus la puérilité du truc) et ensuite on ne peut pas fonder une organisation super-secrète pour contrôler le monde sur l’interdiction d'un prénom... D’ailleurs ils présentent ça comme si Homer était l’origine du problème, sans jamais remettre en question leur foi en un élu qui serait magiquement destiné à les gouverner tous...

Je vais passer rapidement sur le fait qu’Homer ne comprennne pas la notion même de « sacré » et qu’il ne sache même pas faire la différence entre un parchemin et une serviette. Faudra vraiment qu’on m’explique à quel moment il apparaît plus intelligent ici que dans les saisons récentes.
Je vais m’attarder davantage sur toute la partie où Homer est « trop heureux », qui n’a pas vraiment de sens et fait vraiment bouche-trou à mes yeux. Est-ce que c’était vraiment la meilleure chose à raconter dans une histoire avec une société secrète qui contrôle le monde ? Une réflexion vue et revue sur la nature du bonheur ? D’ailleurs à propos l’histoire n’explique jamais quel est censé être le rôle de l’élu dans la société des Tailleurs de Pierre. Le grand prêtre nous dit qu’il est voué à les mener à la gloire, mais déjà je vois pas trop pourquoi une société secrète rechercherait la gloire, et ensuite si vraiment ils veulent accéder à la gloire, ils auraient dû suivre Homer dans son objectif de faire du monde un endroit meilleur.
Ça pourrait montrer une certaine hypocrisie de la part des Tailleurs de Pierre (ils disent agir pour un monde meilleur mais refusent de le faire vraiment), mais comme l’épisode passe cela sous silence, l’histoire est juste égocentrée autour d’Homer dont les fidèles sont prêts à tout faire pour lui sans rien attendre en retour, mais qui par contre refusent de faire des choses pour les autres sans aucune raison.
Bref, à partir du moment où Homer se trouve être l’élu, l’histoire devient incohérente, les éléments se contredisent les uns les autres (l’élu qui n’a aucune autre utilité que de se faire vénérer, les gens prêts à tout faire pour l’élu mais qui n’ont rien envie de faire pour les autres, le fait même que les tailleurs de pierre ne fassent rien pour influer sur le monde alors qu’ils s’en vantent...). C’est pas à ce moment là que les problèmes apparaissent, c’est à ce moment là qu’ils prennent le devant de la scène, parce que ce qui était un gag d'humour absurde devient un élément d'intrigue.

Bon, malgré tout, l’humour qui est construit autour de l’histoire est sympa. Le problème c’est qu’il part en roue libre en même temps que l’histoire.
Le truc, c’est que quand l’histoire fait n’importe quoi, peu importe l’humour qui est construit par dessus, cet humour aura moins d’impact. À titre de contre-exemple, Pervers Homer avait un scénario très cohérent, et donc un humour qui restait percutant de bout en bout. Ici, le scénario n’est pas cohérent, et il en résulte un humour moins percutant parce qu’on a plus de mal à y croire et à s’y projeter.
J’adore notamment la liste d’ennemis d’Homer (à mettre sur pause pour en profiter ^^), le lapsus d’Homer, les différentes associations dont Abe est membre (nudiste, franc maçon, communiste, président des lesbiennes et des gays...). Je trouve aussi Lisa hilarante dans cet épisode, notamment avec son expression faciale quand Homer lui parle de son spectacle de singe.
Et bien évidemment, la chanson « C’est Nous » qui doit être la meilleure chanson des Simpson encore à l’heure actuelle.
La fin avec Marge est un peu poussive, mais au moins elle est sauvée par Bart et Lisa avec leurs pseudo-alliances et leurs battes de criquet.

Certains ont mentionné que l’épisode avait « une ambiance étrange » qui ne leur plaisait pas trop... Je pense qu’il s’agit tout simplement du fait que les Tailleurs de Pierre n’ont aucune foutue logique. Les incohérences liées aux Tailleurs de Pierre doivent créer un sentiment d’étrangeté ou de malaise si on ne les remarque pas consciemment, mais que le notre inconscient les remarque.
Donc ouais... Décidément je suis pas fan des scénarii de Schwartzwelder. Si mon avis n’a pas changé entre temps, il a réalisé le meilleur et le pire épisodes de la série à mes yeux, mais bien souvent je trouve juste ses épisodes moyens. 13/20.

Citation
Nous venons de fonder la plus grande démocratie sur Terre, misérable roturier ! Va-t-en !
Journalisée

Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 16615


Ready to rumble with Wario?


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #17 le: Fvrier 14, 2021, 02:28:46 »

Un des meilleurs épisodes de la série. John Swartzwelder tacle avec rigueur les théories du complot avec une parodie fort amusante de la franc-maçonnerie. C'est un épisode sur Homer qui le met bien en valeur, on touche un peu à toutes les facettes du personnage. Homer cherche juste à éprouver un sentiment d'appartenance, peut-être comme toute personne tombant le gouffre des théories du complot. La société est tournée à la dérision. On laisse grandement supposer que nous sommes tous bien trop idiots pour pouvoir accomplir tous les trucs dont les Tailleurs de pierres se vantent dans leur chanson. C'est là que la personnalité de Swartzwelder se voit particulièrement. Il y a quelque chose de très cynique, mais aussi très enfantin dans son humour et dans cet épisode, ça vient me toucher particulièrement. À noter que dans ses gags, il arrive à toucher à beaucoup de thèmes et concepts.

C'est un épisode très astucieux, original et rempli d'excellents gags de tous les genres. Ça me rend heureux de voir qu'il est autant apprécier par les fans !
Journalisée
Pages: 1 [2] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !