Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 6 (Modérateurs: H_2_B, The Reg Noël !!!)
| | | |-+  Episode 16 - Bart contre l'Australie
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 [2] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Episode 16 - Bart contre l'Australie  (Lu 7236 fois)
Solarius
Employé de la centrale
**
Messages: 272



Voir le profil
« Répondre #15 le: Novembre 23, 2019, 19:26:12 »

S6 E16 Bart contre l’Australie

Il s'agit du premier « épisode de voyage » depuis déjà plusieurs saisons, et du deuxième de la série, le premier étant L'espion qui venait de chez moi. Ce qui est intéressant, c'est de constater l'énorme différence de ton entre ces deux épisodes, qui nous montre comment la série a évolué. L'espion qui venait de chez moi abordait son histoire d'un point de vue très sombre et réaliste. Bart contre l'Australie l'aborde de façon beaucoup plus loufoque, et je trouve même un peu trop loufoque, qui nous empêche d'être vraiment happé dans l'histoire, préfigurant au passage les saisons 10 et plus qui souffrent précisément de ce problème (à mon goût en tout cas).

Un exemple tout bête mais qui me sort complètement de l'épisode, c'est la réaction de Lisa quand elle voit que les grenouilles détruisent l'écosystème australien. C'est clairement une réaction qui ne correspond pas au personnage, et que les scénaristes ont placée là car ils voulaient absolument faire une parodie des dessins animés où tout le monde se met à rigoler à la fin. Mais comme ils ont dû aller contre la psychologie d'un personnage pour ce faire (au minimum, parce que je pense que Marge aussi aurait des réserves), ce passage semble forcé et perd une grande partie de son intérêt.
Et je passe à côté du fait que ces grenouilles sont apparemment capables de se reproduire par multiplication végétative (Bart n'ayant amené qu'un seul individu avec lui), et qu'apparemment elles mangent le maïs, parce que… C'est bien connu, hein, les grenouilles mangent du maïs… Sans compter l'Australie, qui est tellement attentive à l'introduction d'espèces extérieures que n'importe quel gamin de 10 ans peut venir y introduire une espèce invasive sans même avoir été informé que c'était interdit…

L'Australie d'ailleurs qui n'est pas montrée sous son meilleur jour. C'est difficile de comparer avec L'espion qui venait de chez moi, parce que pour le coup cet épisode ne tournait pas vraiment la France en dérision, il préférait plutôt reprendre les clichés/valeurs du pays pour en montrer une version dystopique, ce qui était finalement une démarche assez unique dans les Simpson… Et c'est d'autant plus difficile de comparer que je suis Français alors que je n'ai aucune connaissance sur l'Australie.
Toujours est-il que je ne trouve pas la représentation des Australiens dans cet épisode très intéressante ni très drôle. Les blagues sur leur mode de vie campagnard sont celles qui m'ont le plus marqué, mais à la rigueur un parisien peut faire les mêmes avec le Poitou-Charentes. Ils ne savent même pas comment marche un boomerang quoi (d’autant plus stupide que, me semble-t-il, le boomerang est originaire d’Australie justement)…

Là où j'ai le plus de réserves, c'est sur tout le délire qui entoure le bottage de fesses… Peut-être s'agit-il effectivement d'une coutume en Australie, mais j'ai surtout l'impression que c'est un immense délire complètement loufoque sorti de nul part. Le délire semble basé sur le fait que les Australiens seraient un peuple extrêmement puéril, qui préfère botter le cul des gens plutôt que d'exiger un remboursement pur et simple avec des intérêts.

D'ailleurs, toute une partie de l'épisode est basée sur le fait que Bart doit oui ou non se faire botter le cul pour « rembourser sa faute ». Et au-delà des problèmes que ça pose quant à la représentation de la justice australienne, qu'est-ce qu'on s'en fout que Bart se fasse botter le cul au juste ? Dans L'espion qui venait de chez moi, on avait peur pour Bart parce que sa situation était intolérable, injuste, mais aussi et surtout suffisamment crédible pour qu'on s'y intéresse.
Là, le « danger » qui plane sur Bart me laisse complètement indifférent pour 3 raisons :
- Si l'on passe outre les problèmes liés à notre monde réel (comme le fait que techniquement ce sont les parents de Bart qui sont responsables de ses actes), alors la situation de Bart est largement tolérable et même juste par rapport à sa bêtise.
- C'est tellement loufoque que honnêtement je m'en fous. C'est d'ailleurs en lien avec le point précédent : c'est bien parce que la situation est complètement loufoque que les lois de notre monde réel (comme le fait que ce sont les parents de Bart qui sont responsables de ses actes) ne peuvent s'appliquer, ce qui rend donc la situation de Bart parfaitement tolérable. Ils ont beau faire toute une mise en scène anxiogène autour, ça ne marche pas et tout ça reste complètement loufoque.
- Objectivement il l'a mérité. Bon à la rigueur, le coût d'un appel intercontinental, il ne savait peut-être pas. Là où il a vraiment péché, c'est dans tout ce qui entoure son canular téléphonique et le fait qu'il se moque ouvertement des Australiens à la fin. Là oui franchement j'aurais bien aimé qu'il s'en prenne une dans le derrière. C'est pour ça que j'ai énormément de mal à suivre les histoires de Bart : la plupart du temps, je trouve le personnage tellement désagréable que je me fiche de ce qui peut lui arriver, d'autant qu'à part certaines exceptions, ce qui lui arrive n'a rien de vraiment horrible.

Et petite incohérence au passage : si les Américains voulaient que les Simpson restent en Australie au moment où ils ont fermé le portail, pourquoi les avoir pris en hélicoptère au lieu de les abandonner à leur sort ?

En résumé, c'est un épisode qui préfigure les saisons 10 et plus, avec un ton très loufoque, peut-être trop. En fait, cet épisode prend quelque chose de loufoque, et essaie de faire quelque chose de « sérieux » par-dessus, or je trouve que la démarche inverse est généralement mieux réussie. Et bien sûr il faut ajouter les autres « fautes » commises par l'épisode.
C’est dommage parce que tout le début en Amérique est vraiment très drôle (Mon gag préféré est quand Homer reçoit la facture de téléphone ^^), mais arrivé en Australie ça devient n’importe quoi. Je vais lui mettre 12/20.
Journalisée

Pages: 1 [2] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !