Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 7 (Modérateurs: H_2_B, The HORRIBLE Reg)
| | | |-+  Episode 8 - La mère d'Homer
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 [2] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Episode 8 - La mère d'Homer  (Lu 8925 fois)
Lenny Barcula
Administrateur
Membre de la famille Simpson
*****
Messages: 5724


Mortecouille !

stauf6@hotmail.com
Voir le profil
« Répondre #15 le: Dcembre 17, 2017, 21:37:36 »

Bon ben, voilà, voilà... L'épisode de la saison 7 que j'avais hâte de revoir. L'épisode que tout le monde adule et que je trouve juste "bon". Après l'avoir revu, je peux dire que oui, il est mieux que dans mon souvenir, mais je confirme quand même qu'il n'est pas excellent. Je dirais même que c'est l'épisode le plus faible de ces 8 premiers épisodes.
Le début est vraiment bien, le mannequin dans les chutes, Homer qu'on croit mort... Après, Mona arrive et ça devient moins bon.
Alors, oui, il y a un peu d'émotion, et ça marche assez bien (Les retrouvailles au cimetière, le baiser de Mona au petit Homer et la scène finale)... et oui, il y a pas mal de gags vraiment drôles... mais globalement l'épisode est un peu lent et ennuyeux pour moi... désolé Triste

Les gags : La chute du mannequin et les commentaires de Lenny et Carl, Maude qui dit à Marge qu'elle voit Homer dans le hamac, Taupeman dans le cercueil, la tirade de Mona à Abraham pour lui dire que sa vie va changer et Abe qui s'en fout complétement, le jeune Wiggum qui respire à nouveau, la double vanne de Wiggum qui lit à l'envers et parle dans son porte-carte, etc.

L'histoire ne m’intéresse pas plus que ça, le rythme est un peu lent, mais heureusement il y a beaucoup de gags. Je remonte ma note qui était de 14/20 à 15/20.
Journalisée

Fantomon
Employé de la centrale
**
Messages: 499



Voir le profil WWW
« Répondre #16 le: Fvrier 26, 2018, 20:53:56 »

Moi, je me reconnais quand je rencontre quelques personnes avec qui j'ai des atomes crochus et ça me fait du bien, j'adore Mona Simpson, son personnage et je trouve que son histoire est triste tout ça à cause de M.Burns.
Journalisée

Je suis une Lisa Simpson passionnée de météo (Je suis même végée et rejetée par les autres):
Ilevan
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1542


Glorious Days ♫


Voir le profil
« Répondre #17 le: Octobre 28, 2018, 17:30:09 »

Un épisode sur lequel je n'ai vraiment rien à redire. Tout marche, il est drôle, prenant, bien écrit, très très bien rythmé, Glenn Close est juste parfaite dans son rôle et a donné sa vie... mais en le regardant on a l'impression que c'est un peu mécanique

Je saurai pas expliquer pourquoi, mais mon ressenti en le revoyant est un épisode assez lent, qui étire certaines scènes en longueur et ne prend pas suffisamment son temps avec d'autres. Le début est très très drôle mais un peu court, surtout vu le paquet de gags (la visite de condoléances dans son ensemble, le titre "Local Man loses trousers, life"). A côté, le flashback n'avait peut être pas besoin de s'étirer autant, malgré les très bonnes scènes qu'il contient.

Mais au delà de ça, tout fonctionne. Les gags se comptent vraiment par paquets (mon préféré devant être Waterloo), et Mona arrive a avoir (plus ou moins directement) son lot de gags, j'aime beaucoup ses fausses cartes d'identités par exemple. L'émotion est l'une des, si ce n'est la, plus réussie de l'histoire de la série, avec une fin très sobre qui fait vraiment plaisir, sans être allergique à l'extrême inverse à la Et avec Maggie ça fait trois, un peu plus de subtilité ne fait pas de mal. Voir Homer agir littéralement comme un fils qui reprendrait une vie d'enfant bloqué au départ de sa mère synthétise bien ça, on a de bons gags très doux, et assez subtils.

Rien à redire donc, ça pourrait être un épisode parfait... mais le rythme est assez étrange et c'est bête à dire mais avec tout ce contenu, on s'ennuie presque par moments, l'exemple typique d'un épisode qui a tellement de bon que le moins bon fait très très tâche, écueil dans lequel les saisons 7&8 tombent beaucoup, au contraire des deux précédentes. Mais ça reste vraiment très très bon, sans aucun doute : 17/20
Journalisée


It goes Reggie, Jay-Z, 2Pac and Biggie
André from OutKast, Jada, Kurupt, Nas, and then me
Solarius
Employé de la centrale
**
Messages: 243



Voir le profil
« Répondre #18 le: Aot 10, 2020, 22:00:08 »

S7 E8 La mère d’Homer

Ah... Un parent perdu de vue qu’on croyait mort et qui revient de nul part. Ce concept scénaristique est utilisé dans de nombreuses histoires, mais il n’est pourtant pas facile de l’utiliser correctement.
Il est toujours difficile d’introduire un nouveau personnage dans un groupe déjà établi, et d’autant plus dans une sitcom, et d’autant plus quand c’est un parent proche. Au-delà des soucis qu’on peut avoir pour l’intégrer au groupe, il faut aussi prendre en compte les soucis de continuité pour le spectateur : continuité dans le futur (le personnage va-t-il devenir récurrent, au risque qu’il sorte de nul part pour ceux n’ayant pas vu l’épisode présent), et continuité dans le passé (justifier pourquoi on en n’a pas entendu parler auparavant).
Avec cet épisode, les scénaristes ont réussi l’exploit de résoudre parfaitement tous ces problèmes.

Pour ce qui est de la continuité passée et futur, l’histoire nous offre une raison en béton pour expliquer que Mona ne soit pas apparue plus tôt dans la vie de la famille, et aussi pourquoi elle ne reviendra pas avant un bon bout de temps.
De plus, cela fait de Mona un personnage vraiment très spécial : une criminelle en fuite recherchée par ni plus ni moins que le FBI, même si évidemment ça s’éloigne un peu de l’aspect « slice of life » de la série. Je trouve l’histoire de Mona particulièrement tragique et injuste : son action pour anéantir le projet d’armes biologiques partait d’une intention louable, et surtout elle a été la seule personne à revenir en arrière pour s’occuper de l’homme que le groupe avait blessé en prenant la fuite, ce qui, par une mordante ironie, signera sa perte. Pour cette minuscule erreur, elle aura bouleversé à jamais sa vie et celle de toute sa famille...
Le seul problème qu’on peut noter à propos de la continuité, c’est que dans Simpsonothérapie, Homer nous apprenait que sa mère l’avait qualifié de déception... Et ça colle pas vraiment avec ce qu’on peut voir dans cet épisode. Mais bon, Simpsonothérapie c’était le 4e épisode de la saison 1, et à cet époque même les persos principaux n’étaient pas bien développés.

Pour ce qui est de son intégration dans le groupe, là encore c’est une réussite. Chaque personnage a sa propre façon de réagir face à l’arrivée de Mona, et chacun a droit à au moins une scène qui développe leur relation. Par exemple, au moment où les Simpson développent des soupçons sur Mona, on voit Bart et Lisa mener leur enquête en duo comme ils le font souvent, pendant que Marge et Homer abordent le problème sous un angle complètement différent et plus personnel. En particulier, les scénaristes ont pensé à inclure une scène avec Abraham, qui même si elle n’est pas très émouvante, nous montre leur ressenti l’un envers l’autre. Même si Bart et Marge sont clairement en retrait par rapport aux autres, les relations développées permettent de facilement s’attacher à Mona, et de l’intégrer vraiment bien au reste de la famille.
D’ailleurs, toute la relation entre Lisa et Mona ne sert à rien pour le scénario : ça sert juste à épaissir les personnages et à approfondir leur personnalité pour les rendre plus attachants (et... aussi peut-être pour profiter du jeu de mots avec Mona Lisa...)
Même de manière générale, les relations entre personnages sont bien gérées dans cet épisode. C’est notamment le cas lors du quiproquo du début, où chaque personnage a sa propre réaction face à la « mort » d’Homer. J’aime particulièrement Maude qui voit le hamac vide et qui dit qu’Homer est toujours vivant dans leurs cœurs XD

En plus, il y a un suspens bien travaillé autour du passé du personnage. Ils auraient pu nous montrer le passé de Mona immédiatement après sa rencontre, mais ça aurait risqué de donner un côté trop téléphoné ou forcé à la venue du personnage. Le fait que Mona refuse de parler de son passé permet donc de nous faire accepter qu’elle ne se soit pas manifestée avant, mais en plus ça crée un bon suspens autour d’elle, ce qui permet d’impliquer le spectateur dans l’histoire et d’humaniser un peu plus les personnages en montrant leurs soupçons (et aussi de meubler du temps d’épisode, avouons-le).
Et on a un bon retournement de situation avec Wiggum qui tuyaute Homer sur la venue du FBI.

J’aurai juste deux trois choses à reprocher. Premièrement : le fait que Mona n’ait pas porté de cagoule, alors que dans ce genre d’opération il est d’usage de porter des cagoules précisément pour éviter ce genre de problème. Deuxièmement : je ne suis pas certain que les antibiotiques puissent guérir l’asthme, même si je ne connais pas grand chose dans ce domaine.
Mais ça va, on est très loin de l’acte 3 de l’épisode précédent. On peut facilement suspendre son incrédulité par rapport à l’asthme, et on ne peut pas exiger d’un personnage de fiction qu’il soit parfait : les êtres humains sont faillibles, et il est normal de faire ce genre d’erreur surtout pour une débutante.

Mais sinon c’est un très bon épisode, très riche en émotion mais aussi en gags. C’est vrai que certains passages sont un peu longuets, mais quelque part ça apporte un sentiment de « quotidien », de calme et d’aisance, qui sera rompu lorsque Mona devra repartir en fuite. Je suis très mitigé entre 16/20 et 17/20, mais je vais opter pour 17/20.

Citation de: Burns
Le pouvoir de l’amour ne peut rivaliser avec l’amour du pouvoir
Citation qui aura été volée par Kaaris d’ailleurs :p
Journalisée

Masta
Garbage-Man
**
Messages: 152


Life : best in the world, best of the weird


Voir le profil WWW
« Répondre #19 le: Octobre 11, 2020, 20:01:00 »

Un épisode très tendre où les bons côtés de Homer (et Lisa également) sont bien mis valeurs par sa mère. La fin est une indéniable réussite côté émotion et tout cela me donnait envie d'avoir un plus long épisode sur le sujet.

Côté gags on est servi entre les commentaires de Lenny et Carl sur le faux suicide de Homer, Homer au cimetière, et Waterloo remplaçant la chevauchée des Valkyrie, la réaction de Burns (et de la famille Simpson) est parfaite Souriant Et comme d'habitude quand il est bien mis en valeur, Burns est drôle rien que par son comportement général. Abraham et Wiggum ne sont pas en reste.

16/20
Journalisée

Pages: 1 [2] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !