Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 7 (Modérateurs: H_2_B, The Regfrayant)
| | | |-+  Episode 19 - Un poisson nommé Selma
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 [2] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Episode 19 - Un poisson nommé Selma  (Lu 8577 fois)
Ilevan
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1553


Glorious Days ♫


Voir le profil
« Répondre #15 le: Janvier 02, 2019, 13:31:09 »

Parlez moi d'une prise de risque, et parlez moi d'une réussite. Un épisode avec Troy Mc Clure en star, c'est une expérience assez déconcertante, au point que je suis presque convaincu que l'épisode ne fait pas mouche au premier visionnage. L'acteur phare de Springfield a une personnalité bien trempée et un phrasé extrêmement particulier (en VO surtout, mais Patrick Guillemin y fait vraiment honneur)

Le scénario ? Simple mais efficace. Selma qui se marie à Troy Mc Clure ça a l'air de sortir de nulle part mais c'est vraiment bien justifié, et ce en arrivant à caser un running gag zoophile qui passe crème, c'est très très fort. A partir de là le scénario se découle un peu comme un enchaînement de scénettes, et ça arrive ma foi à garder un très bon rythme tout du long.

Ici, donc, le focus est sur Troy et Selma. A contre courant de beaucoup de monde j'aime énormément Selma, et j'aime beaucoup les épisodes centrés sur elle et comme tout le monde, j'adore Troy Mc Clure. Et ici, on a le droit à ce qui est son apogée ; chacune de ses répliques fait mouche, ses diverses tournures de phrases réutilisées à toutes les sauces sont succulentes et il nous sert même un spectacle à la Broadway absolument délicieux. Troy reste un personnage très gris, avec quelques répliques qui feraient presque froid dans le dos de cynisme, particulièrement son attitude "staresque" face à son train de vie et au mariage. On est à des décennies de Homer fait son cinéma (oui jte déteste).

Niveau point faible, l'absence des Simpson et de personnages Simpsonnesque se ressent quand même un peu trop (notamment en ce qui concerne les journalistes), ce qui sera mon principal reproche à l'épisode. Tout le reste étant vraiment très bon, c'est pas trop rédhibitoire ; 17/20
Journalisée


It goes Reggie, Jay-Z, 2Pac and Biggie
André from OutKast, Jada, Kurupt, Nas, and then me
MORT(rice rodriguez)
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 16795


I hate to say it, but each other's all we've got.


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #16 le: Novembre 21, 2020, 23:19:02 »

C'est un épisode dont j'avais de bons souvenirs, mais je ne l'ai pas trop aimé cette fois-ci. J'aime beaucoup les persos de Phil Hartman dans les Simpson et l'idée de cet épisode est vraiment bien (sur papier), mais j'ai trouvé que le focus était trop mis sur l'histoire, qui avait une structure assez conventionnel.

Adressons l'éléphant dans la pièce, j'adore la parodie musicale de Dr. Zaius. C'est la raison pour laquelle j'ai revu cet épisode d'ailleurs, je venais de voir La Planète des singes juste avant Grimaçant. Les gags en lien avec la vie privée de Troy m'ont fait rire, bien qu'un peu répétitif, et son agent m'a aussi fait rire. À part ça, je n'ai pas beaucoup rigolé avant les dernières minutes de l'épisode où Homer fait le con avec l'information qui lui a été confié. Le reste de l'épisode ne m'a pas tant charmé, comme mentionné, je trouvais que les gags tournaient un peu en rond (Troy n'est pas attiré par Selma, Troy a des fétiches étranges, Troy ne pense qu'à sa carrière, etc), mais au-delà de ça, c'est une histoire d'amour qui se termine mal pour Selma, même dans la septième saison on était familier avec le schéma. La fin est même un peu décevante, car il n'y pas plus de rebondissement que ça. Selma s'en prend plein dans la gueule émotionnellement tout au long de l'épisode, et à la fin, elle s'en va. Je veux bien apprécier la beauté de quelque chose de simple, mais dans ce cas-ci, je n'ai pas trop accroché.

Je n'ai pas tant à dire sur cet épisode. Je l'aimais énormément dans le passé, maintenant, je n'ai pas tant ri que ça et je ne trouve pas que l'histoire est utilisée intelligemment. S'ils avaient fait un film de cela, ça aurait sans doute été mieux, car la structure aurait certainement été moins conventionnelle. En tout cas, là je l'ai trouvé moyen.
Journalisée

boo
Solarius
Employé de la centrale
**
Messages: 272



Voir le profil
« Répondre #17 le: Dcembre 09, 2020, 23:01:51 »

S7 E19 Un Poisson nommé Selma

Dans la catégorie « on va faire un épisode sur un personnage tertiaire dont personne ne pensait qu’il pourrait y avoir une histoire centrée sur lui », cet épisode est un exemple flagrant... Et en même temps c’est peut-être l’un des meilleurs...
Il faut dire que Troy Mcclure a un côté « innocent » que je ne me souviens pas avoir vu dans les saisons récentes. C’est un personnage qui est toujours très souriant, dont les apparitions sont souvent décomplexées, très drôles, très bien mises en scène, et très « douces », dans le sens où elles tournent beaucoup de choses en dérision sans pour autant être acide. Je dirais que ses apparitions tiennent davantage de la parodie ou du sketch que de la satyre, ce qui leur donne une certaine innocence comparé à d’autres éléments. Comme le dit Regismo, il est pathétique mais jamais insupportable.

Il faut dire aussi que, aussi bien dans cet épisode qu’en général, Troy interagit très peu avec les Simpson. Il se contente généralement de faire des apparitions à la télé, et même dans cet épisode, il n’y a que très peu de scènes où il est physiquement présent avec les protagonistes (deux si je me souviens bien).
Il est donc très « indépendant » par rapport aux Simpson, et je pense que c’est un bon point car ça lui permet de s’affirmer comme personnage à part entière. De plus, c’est un personnage bien écrit et bien doublé, ce qui lui permet effectivement de s’approprier l’écran tout en conservant le rythme et l’humour.

Et en conséquence de cela, les relations entre personnages paraissent très naturelles en fait. Ok, les différents maris de Selma c’est pas spécialement original, mais Troy et Selma tiennent beaucoup mieux debout que certains duos qu’on aura par la suite (Lisa et Nelson par exemple).
À chaque fois qu’on voit les Simpson, leur apparition est complètement justifiée, et les interactions se déroulent entre des personnages pour lesquels c’est logique... ça paraît étrange de le souligner mais c’est pas pas tout le temps le cas.

En conclusion, c’est un épisode centré sur des personnages secondaires, mais il a réussi à exploiter et développer leur personnalité pour en faire des personnages à part entière, ce qui rend l’épisode très agréable à suivre. 17/20

C’est compliqué d’isoler un gag spécifique tellement il y en a, mais le « Ils conduisent n’importe comment ces types ! » dit par Troy pendant qu’il heurte des voitures à l’arrêt me fait toujours rire.
Journalisée

Pages: 1 [2] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !