Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 2 (Modérateurs: H_2_B, The HORRIBLE Reg)
| | | |-+  Episode 2 - Simpson et Dalila
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 Imprimer
Sondage
Question: Quel note donneriez-vous à l'épisode ?
1 à 4 Alors j'ai dit au scenariste "N’en parlons plus mon vieux. Vous pouvez vous la garder votre saloperie." Et je suis sorti en claquant la porte.   -0 (0%)
5 à 8 J'aurais peut-être mieux fait d'aller acheter un nouveau gratte-dos en ivoire que de voir cet épisode.   -0 (0%)
9 à 12 J'oserai jamais lui donner une note si moyenne si il avait des cheveux !   -7 (53.8%)
13 à 16 L'heure est venue de confier à cet épisode... la clé.   -5 (38.5%)
17 à 20 C'est le plus grand miracle de la nature !   -1 (7.7%)
Total des votants: 13

Auteur Fil de discussion: Episode 2 - Simpson et Dalila  (Lu 6859 fois)
The Simpsons Park
Administrateur
Membre des tailleurs de pierre
*****
Messages: 555



Voir le profil
« le: Fvrier 26, 2011, 12:20:24 »

Simpson et Dalila

Résumé :
Pendant un programme télé, Homer voit une publicité qui vante les mérites de Dimoxinil, un produit miracle qui permet de faire pousser les cheveux. Il court voir un médecin afin qu'il lui prescrive le traitement mais ce dernier coûte 1 000 $ ! En discutant avec Lenny et Carl, il se rend compte que son traitement peut être pris en charge par son assurance maladie. Il s'empresse donc de retourner voir le médecin à la clinique du cheveu pour obtenir le produit miracle. Lorsqu'il se réveille, le lendemain, il constate que le produit a agi comme il l'espérait. M. Burns le repère et lui propose de passer cadre. Il recrute alors Karl, son assistant, qui va entre autre, l'aider à éviter les pièges que Smithers va lui tendre par jalousie...

Fiche complète de l'épisode
Images de l'épisode
Journalisée
AlexandreLeblanc
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 23146



Voir le profil WWW
« Répondre #1 le: Juin 22, 2011, 21:52:35 »

Ma note est de 14/20 pour cet épisode !

Un épisode qui a la même note que le premier de cette saison mais même s'il a la même note, je le trouve un petit peu moins bon. J'aime bien Karl, c'est un excellent personnage. Cependant, ça voix en VO est très surprenante à ce que j'aurais pu m'imaginé avant de voir cet épisode en VO. Je ne m'attendais pas du tout ça ! Sinon, la scène où Homer se réveille le matin avec beaucoup de cheveux à cause du produit qu'il a utilisé et qu'il voit un autre homme aussi joyeux que lui à cause qu'Il aussi retrouvé ses cheveux me fait bien marrer. J'adore toutes les différentes coupe de cheveux qu'Homer a dans cet épisode !
Journalisée

The HORRIBLE Reg
Administrateur
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 26790


Le porc est dans la porcherie...


Voir le profil
« Répondre #2 le: Juin 23, 2011, 12:43:15 »

Un de ceux que j'apprécie le moins de cette saison, pourtant Homer avec des cheveux c'était un passage obligé à un moment ou à un autre dans la série. Je crois que je trouve une grosse partie (en particulier le 2e acte) vraiment avare en gags et le tout semble plutôt longuet. Comme souvent Monsieur Burns (ça y'est, le début de son âge qui varie d'un épisode à un autre commence, il n'a que 81 ans ici !) relève un peu la sauce.

Seulement, autre problème, je trouve qu'ils ont manqué de retenue pour certains passages qui se veulent émouvants et dont l'effet est un peu raté, la conclusion de l'épisode est mièvre. Pas mauvais, mais tout de même une déception. 9/20
« Dernière édition: Juillet 12, 2012, 11:43:26 par Regismo » Journalisée

American Dad
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1445


De retour !


Voir le profil
« Répondre #3 le: Juillet 29, 2011, 08:30:48 »

Cet épisode est plutôt bof,un des pires de la saison 2,les graphismes sont pas super super,le personnage le plus important de l'épisode est Homer,il n'y a pas trop de gag,l'histoire est pas mal.

Ma note pour cet épisode est de 10/20.
Journalisée
El_Barto
Shelbyvilliens
*
Messages: 43


Voir le profil
« Répondre #4 le: Janvier 31, 2012, 20:13:39 »

Episode moyen mais j'ai aimer de voir les personnage karl et lenny
14/20
Journalisée
dango-shimura simpson
Invité
« Répondre #5 le: Mai 03, 2012, 11:49:52 »

les autres personnages de la série sont durs avec homer. "tout ça parce qu'il est chauve" et se fait traiter comme un chien alors que pourtant il essaye de présenter une voiture japonaise (d'après ce que j'ai compris) heureusement que son collègue qui est blond lui file un sacré coup de main et lui remonte le moral,dommage qu'on ne le vois plus.
Journalisée
HOMR J S
Invité
« Répondre #6 le: Juillet 02, 2012, 19:48:26 »

Simpson et Dalila ou comment la société vous juge sur votre apparence.
Très belle métaphore que nous offre là cet épisode. Homer passe de chauve à chevelu et sa vie change, on pourrait considéré cette situation au classement de la population selon les économies de celle ci. Vous le savez, la classe moyenne les riches et les pauvres.
Dans cet épisode on peut dire que les Simpson partent d'un palier situer entre la pauvreté et l'aisance financière. Grâce à l'achat de cette lotion il passe directement chez les riches. Une petite blagues des scénariste poussée à bout lorsque Homer découvre les toilettes pour riches de la centrale.
Par cette montée en puissance, il acquiert aussi beaucoup plus de crédibilité comme lorsqu'il propose de servir plus de sauce Tartare pour les employés.
L'attention ce porte au final plus sur son apparence que sur le vrai Homer. Ainsi il perd ses cheveux et son emploi avec.

Toutes cette mise en scène pour nous dire que quoi que l'on puisse dire de bien ou de mal, finalement les gens "au dessus de vous" ne vous accorde pas la crédibilité nécessaire pour vous prêter attention. En gros vous apparence détermine vous place dans la société, j'aime l'idée des scénaristes de pointé ce problème de société.

Une grande scène que celle de la découverte par Homer de sa nouvelle chevelure, il se roule par terre, crie dans la rue. Ca fait plaisir de voir Homer aussi heureux.

Mais le personnage essentiel de cet épisode est bien sûr Karl. Un mélange de Barney Stinson et d'une baby-siter.
Cette personne est vraiment hilarante de par la suréxagération du service de sa part et par son professionnalisme déroutant.

Pour finir Marge nous offre une bien belle chansonnette à la fin de l'épisode.
Journalisée
Tetouchaud
Super vice-président
****
Messages: 3003



Voir le profil
« Répondre #7 le: Aot 18, 2012, 18:40:06 »

J'ai un avis très mitigé pour cet épisode. L'histoire aurait pu être bien mieux traitée, les gags donnent l'impression d'être centralisés dans certaines parties de l'épisode mais sont efficaces, c'est donc compliqué...
Vraiment, le deuxième acte ne me plait pas du tout avec Smithers fou de jalousie. C'est le moins drôle, le plus lent, il ne vaut pas grand chose... un épisode très inégal, le premier et le troisième actes sont plutôt bons, le deuxième mauvais. Moyen. 10/20
Journalisée
AntoineLaBouteille
Garbage-Man
**
Messages: 105


Meh...


Voir le profil
« Répondre #8 le: Octobre 15, 2012, 09:39:53 »

Début un peu minable pour le coup, "On ne joue pas avec le goudron" sur le tableau et une chorégraphie style égyptienne pour le gag du canapé  Triste Ca vole pas haut...

J'aime bien le débute de l'épisode, ouverture sur la famille au complet avec les soeurs Bouvier devant une émission quizz. Certes pas hilarante mais l'inculture d'Homer ressort bien ici, il donne des réponses absurdes et Bart en fait autant.
On peut aussi voir pour la première fois le désespoir qui ronge Homer face à sa calvitie, idée renforcée par le moment où il ouvre son armoire à pharmacie et que l'on voit tout les produits de pacotille qu'il a acheter en vue de se faire repousser les cheveux.

Si il ya bien une réplique marrante par la suite, c'est celle du docteur qui propose à Homer un produit équivalent à ses moyens : "Hmm, eh bien nous avons un produit qui sera certainement plus dans vos possibilités. Seulement si vous constatez la moindre repousse de cheveux, ça ne pourra être que pure coïncidence."

La scène qui suit est assez drôle, la transition faite avec les pleurnicheries de Homer et son récit à la cantine avec Lenny et Carl. C'est la que commence vraiment l'épisode quand ceux-ci propose à Homer de faire prendre en charge son traitement par l'assurance : "Exactement ! Pourquoi tu toucherais rien toi, alors qu’un mec qui perd un doigt va toucher le jackpot ?"

J'aime aussi la tournure ridicule que prend la suite, de pire en pire. On est dans le naïf pur et dur, Homer bondit de joie sous l'arrosage automatique, un arc-en-ciel arrive au dessus de lui et ses enfants se jètent dans ses bras en se roulant dans un par-terre de fleur. C'est pousser le ridicule à son maximum, mais sa marche pour moi, j'y voit une sorte de "pique" aux comédies Hollywoodiennes.

Après ça devient bien moins drôle, jusqu'à l'arrivée de celui qui est sans aucun doute LE personnage de cet épisode, j'ai nommé Karl. Il est incroyablement charismatique, on ne peut que s'y attacher dès le début.

S'en suit une longue série de gags pas vraiment top. Seule Karl parvient à se démarquer avec son "petit cadeau" à Marge. Puis vient le moment où Burns confie à Homer "la CLE". Je trouve ça très marrant et pour le coup l'épisode planche enfin sur le côté discriminatoire du monde du travail face aux personne différentes ou handicapées. Après tout l'épisode entier repose sur cette idée du regard que porte la société sur les personnes chauve et plus largement aux personne ayant un handicap, mas cette revendication commence bien à cet instant de l'épisode, oui à la moitié de l'épisode !
En passant le coup des toilettes de cadres est énormes, c'est vraiment surréaliste mais vraiment hilarant avec son orchestre, sa chute d'eau et ses oiseaux tropicaux. Personnellement j'ai eu un fou rire en voyant Smithers jeter la serviette au sol et l'employé de ménage qui coure la ramasser un repartant en marche arrière pour ne pas lui tourner le dos Souriant

"Homer : Les mauvais jours ? Il n’y aura plus jamais de mauvais jours, Marge. Il n’a pas un nuage dans le ciel des Simpson. Et ma petite fille qu’est-ce qu’elle voudrait ?
Lisa : Moins de sautes d’humeur et un peu de stabilité dans ma vie.
Homer : Ouais, et pourquoi pas un poney ?
Lisa : D’accord !"

Juste énorme !

Arrive une scène vraiment pas mal, la dévotion de Karl pour son chef Homer ceci jusqu'à la fin quand il lui donne son parapluie malgré la pluie torrentielle qui lui tombe dessus.

Après je trouve la fin longue, trooop longue. Rien à dire puisqu'il ne se passe rien de très surprenant, on la connait déjà.

Sur ce un épisode qui se laisse regarder mais sans plus.

Ma note : 11/20






Journalisée

alex_on_ice
Membre des tailleurs de pierre
***
Messages: 629



Voir le profil
« Répondre #9 le: Novembre 14, 2012, 13:01:12 »

Simpson et dalila


écrit par Jon Vitti


Les fans de la série parlent peu de cet épisode. Rare serait le cas où cette histoire se placerait quelque part au sommet du classement de la saison 2 d’un fan. Pourtant, cet épisode n’est en rien décevant. Au contraire, il est intéressant et possède bien ses moments humoristiques. Certes, il n’a pas le statut de chef-d’œuvre mais il est loin d’avoir un script ordinaire et c’est pour cette raison-ci qu’il retient mon attention.

L’histoire débute devant la télévision des Simpson. Quoi de plus classique me diriez-vous ? Sauf que dès les toutes premières secondes, les scénaristes nous livrent une critique acharnée sur la société américaine. En effet, on nous montre une famille scotchée devant la télévision avec leur repas du soir, évitant ainsi toute discussion possible (à vrai dire, la famille a raison de vouloir éviter la conversation ; nous savons tous ce qui se passe lorsque Homer, Patty et Selma se trouvent dans la même salle) et répondant de manière fausse à un questionnaire culturel qui passe à l’écran. C’est surtout Homer qui se montre particulièrement inculte. Pour rajouter la cerise sur le gâteau, Homer, Bart et Lisa dégustent une énorme glace.

Avec cette première séquence, les écrivains viennent d’attaquer de façon féroce le bon fonctionnement de leur propre société. Ils viennent tout juste de se moquer de leurs propres mœurs. Cette séquence n’est pas la seule à le faire ; des milliers d’autres scènes dans la série font exactement pareil en montrant à quel point les américains peuvent être bêtes. Comprenez alors pourquoi l’équipe des Simpson s’énerve quand d’autres pays dans le monde se plaignent d’avoir été faussement caricaturé à travers une histoire. Quand est-ce que le monde (Brésil, Tokyo, Londres, Chine, la France et même George Bush père) comprendra que cette série se moque de tout sans aucune exception ?

Cet épisode étudie le côté discriminatoire qu’à notre société de tous les jours. Oui, c’est vrai : le fait qu’un homme soit chauve et sans cheveux n’est peut-être pas une des caractéristiques discriminantes d’aujourd’hui mais elle l’était peut-être plus à l’époque de la création de cette histoire (1990).

Comparons deux situations dans cette histoire :

- Homer a des cheveux ; les gens de Springfield se plient tous à sa merci : Barney affirme qu’il vient de voir le président à travers la fenêtre du bar de Moe (alors que ce n’était que son ami Homer), Patty et Selma semblent le trouver beau (même si elles refusent de l’admettre), Carl, Lenny et d’autres camarades de travail disent qu’ils trouvent Homer changé, Burns a besoin de promouvoir un employé dans sa centrale et décide de choisir Homer puisque ses cheveux lui donnent les attributs de quelqu’un d’intelligent avec des initiatives.

- Sans cheveux, Homer est constamment insulté par Lenny en début d’épisode.
 Les camarades de travail d’Homer ne le prennent pas au sérieux lorsqu’il donne un grand discours à la fin de cette histoire, et ce malgré le fait que Karl lui soit venu en aide excessive en lui affirmant que toutes les choses qu’il avait réussi à accomplir plus tôt (amélioration de la productivité des travailleurs grâce à la sauce Tar Tar, l’obtention de La Clef etc.) était le fruit de sa propre personne et non pas de la présence de ses cheveux bruns. Malheureusement, Karl a complètement tort. La différence se trouve effectivement dans les cheveux.

Et c’est à partir de ce moment que le téléspectateur comprend à quel point cette histoire peut être définit comme sombre. Nous nous trouvons dans la définition même de ce qu’est le fatalisme. Karl pourra aider Homer autant qu’il le voudra, cela n’arrangera en rien le fait que Bart ait renversé la potion magique de son père qui lui permettait de conserver ses cheveux bruns et donc son nouveau statut de cadre à la centrale nucléaire.

Passons à l’analyse des personnages que je trouve particulièrement intéressants tout au long de ces vingt minutes.

Commençons par Karl. Les scénaristes lui ont attribué une personnalité hors du commun. Karl semble être cet homme parfait que tout le monde rêverait de rencontrer, un ange gardien descendu du ciel et qui possède une infinité de solutions face aux problèmes de la vie de tous les jours. Mais pourquoi un tel homme est-il venu aider Homer (un des hommes les plus flémards au monde) à conserver son nouveau statut de cadre à la centrale nucléaire ? C’est la question même de Smithers. Malheureusement, nous ne le saurons jamais véritablement. La seule piste que les écrivains nous aurons laissé, c’est le fait que Karl puisse peut-être être amoureux d’Homer ce qui expliquerait cette grande aide. Mais cette piste ne reste qu’une très grande hypothèse.

Smithers est particulièrement agressif et démoniaque dans cet épisode. Dès l’instant où Smithers commence à sentir que son patron compte de plus en plus sur l’aide d’une autre personne que lui, son personnage se transforme en véritable monstre. Je dirai même qu’il est difficile de faire la différence entre la cruauté de Burns et celle de son assistant dans cette histoire. Chose qui est rare, vous me l’accorderez.

Cela doit être la première fois dans la série où Smithers se sent vulnérable, en danger et fragile. Bien sûr, nous aurons par la suite des épisodes comme « Homer fait son Smithers » (Homer et Smithers se battront physiquement), « La montagne en folie » (Smithers doit se contenter de faire un voyage dans les montagnes tout seul en sachant que son patron se trouve avec Homer ; l’humeur de Smithers se déchainera alors sur Bart et Lisa) qui testeront les limites de notre pauvre Smithers lorsque celui-ci s’éloigne de son meilleur compagnon.

Cet épisode nous propose un Burns comme on l’aime, c’est-à-dire quelqu’un de cruel et qui n’éprouve aucune pitié pour les autres. Comparez son comportement à aujourd’hui et vous voyez une différence radicale. Aujourd’hui les écrivains ont tellement envie de mettre l’accent sur sa très grande faiblesse qu’ils vont jusqu’à le faire subir des blessures physiques complètement irréaliste.

La fin de cette histoire est mignonne et peut-être même un peu touchante. Finalement, Marge est la seule à pouvoir faire face au fatalisme de ces vingt minutes, à cette sombre atmosphère. Elle le fait en remontant le moral d’Homer.

13/20
« Dernière édition: Juillet 02, 2014, 07:06:08 par alex_on_ice » Journalisée

Springfield83
Membre de la famille Simpson
****
Messages: 6323



Voir le profil
« Répondre #10 le: Juin 30, 2013, 21:25:22 »

Simpson et Dalila

Je n'avais jamais vu cet épisode, du moins jamais vu en entier.
Et à vrai dire il n'est pas bon. Pourtant il y a certains bons gags :
- le vieil homme qui voit Homer avec ses cheveux longs et qui le traite de hippie
Et d'autres dont je ne me souviens plus (c'est fou comme j'oublie vite ce qui se passe dans des épisodes alors que pourtant j'apprends très vite mes leçons ^^).
Le personnage de Karl est quant à lui très mystérieux et ce qui m'a le plus étonné c'est qu'il fasse ça pour rendre Homer heureux et fier de lui mais en aucun cas pour un but lucratif ou autre. La fin est sympathique quoi qu'un peu gnan gnan
De plus il y a encore un manque de rythme et de gags.

La saison 2 a du mal a démarré et cet épisode le confirme. 9/20

Notes officielles :
Aide-toi, le ciel t'aidera 11/20
Simpson et Dalila 9/20
« Dernière édition: Juin 30, 2013, 21:31:59 par Springfield83 » Journalisée

Messi-simpson
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1753



Voir le profil
« Répondre #11 le: Juillet 19, 2013, 13:37:36 »

Je ne sais pas. Homer a des cheveux c'est encore un passage obligée dans la série.Le début commence agréablement avec le jeu télé,une fois qu'Homer à des cheveux j'aime bien la scène ou il va chez le coiffeur.Sinon je ne retient pratiquement aucun gag.L'épisode m'ennuie pas mais Carl le conseiller d'Homer me donne envie de dormir.La fin fait un peu gnan-gnan avec marge qui chante leur musique de rencontre.L'épisode est suivable mais il est loin d'être bon.Moyen.    11/20
Journalisée

Yo
Alex0821
Membre de la famille Simpson
****
Messages: 7200


If I won’t be myself, who will?


Voir le profil
« Répondre #12 le: Juillet 14, 2014, 19:13:02 »

Je vais être de l'avis à ALB pour cet épisode, je l'ai trouvé assez bon. Certes, le début est peu lent mais dès que l'histoire se met en place, l'épisode devient très drôle à mon avis. J'ai par contre pas vraiment aimé le personnage de Karl, sa voix me tapait sur les nerfs. Par contre, la fin était un peu trop quétaine à mon goût. Un des gags qui m'a fait rire est le vieux monsieur qui traite d'Homer d'hippie car il a les cheveux longs  Souriant Je ne peux pas reprocher la lenteur car il m'a bien fait rire. Je lui donne un 14/20
Journalisée

Ilario
Super vice-président
****
Messages: 3025


Oh, une fois j'ai vu un dirigeable.


Voir le profil
« Répondre #13 le: Dcembre 20, 2014, 00:24:38 »

Un bon épisode. Le scénario qu'Homer ai des cheveux était normal, c'est un clichet sur les chauves quoi ^^. Les gags était bien sympa je trouve, mais l'épisode pécher et étais assez longue, c'est un peu le début des Simpson j'ai envie de dire, faut qu'ils attirent la scène à cette époque là. Le baisé de Karl est très drôle. Le personage de Karl est un personnage drôle et attachant, j'ai bien aimé son passage. Un bon thème, pas mal du tout. 13/20
Journalisée

Alex0821
Membre de la famille Simpson
****
Messages: 7200


If I won’t be myself, who will?


Voir le profil
« Répondre #14 le: Janvier 05, 2015, 16:02:48 »

Je trouve cet épisode un peu sous-estimé. C'est sur que le scénario est loin d'être parfait, qu'il y a quelques longueurs et que ce n'est pas l'épisode le plus drôle en soit, il réussit tout de même à dégager l'esprit des Simpson. Je ne peux donc pas en demander plus pour me satisfaire. L'ambiance de cet épisode est très belle, on ressent à quel point Homer est triste de ne pas avoir de cheveux. Le premier acte est très sympathique, c'est sûrement le plus drôle de l'épisode en tout cas. Le deuxième acte est bien sympathique également bien que je n'aime pas du tout le nouveau personnage Karl. Les moments dans lesquels il figurait étaient pour la plupart ennuyeux et sans intérêt. C'est sûrement le plus gros défaut de l'épisode qu'on tient ici. Le finale est bonne, comme le reste de l'épisode. Au final, c'est un épisode qui ne me déçoit vraiment pas comme certains membres. 14/20
Journalisée

Pages: [1] 2 Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !