Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 23 (Modérateurs: H_2_B, The Reg)
| | | |-+  Episode 20 - L'espion qui m'aidait
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 Imprimer
Auteur Fil de discussion: Episode 20 - L'espion qui m'aidait  (Lu 8294 fois)
The Simpsons Park
Administrateur
Membre des tailleurs de pierre
*****
Messages: 555



Voir le profil
« le: Mai 01, 2012, 09:27:52 »

L'espion qui m'aidait

Résumé :
Homer a embarrassé Marge au cinéma en commentant à voix haute le film qu'ils regardaient. Le lendemain au travail, Monsieur Burns le fait accidentellement tomber un escabeau sur lequel il se trouvait, et lui accorde alors huit semaines de congés payés. Homer ne met pas Marge au courant, la voyant toujours en colère contre lui, et décide de passer ce temps à essayer devenir un meilleur mari, aidé par Stradivarius Cain, une hallucination provoquée par sa chute au travail. Bart lui, ne supporte plus que Nelson lui vole l'argent de son déjeuner à l'école. Après avoir vu le documentaire de Declan Desmond sur l'obésité que pouvait causer le Krusty Burger, Bart essaie de rendre Nelson accro à cette nourriture pour que son état de santé se dégrade et qu'il le laisse tranquille...

Fiche complète de l'épisode
Images de l'épisode
Journalisée
Charles Montgomery Burns
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 17874


Why so serious ?


Voir le profil
« Répondre #1 le: Mai 01, 2012, 11:11:02 »

Normalement, ça fait 23 ans que Nelson a fait un pacte avec Bart pour ne plus le frapper, il n'est donc plus valable ?

Puis la façon dont il veut l'empêcher de le frapper à un gros coté facepalmique, me direz-vous.
Journalisée

Je suis vide avant d'être plein, et on me jette dès que je le suis. Que suis-je ?
Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 15896


Na-na-na-na-na Na-na-na-na-na


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #2 le: Mai 01, 2012, 20:21:09 »

Cet épisode me tente pas du tout.
Journalisée

AlexandreLeblanc
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 23107



Voir le profil WWW
« Répondre #3 le: Mai 01, 2012, 20:30:12 »

Normalement, ça fait 23 ans que Nelson a fait un pacte avec Bart pour ne plus le frapper, il n'est donc plus valable ?

Puis la façon dont il veut l'empêcher de le frapper à un gros coté facepalmique, me direz-vous.

Ce que tu viens de dire me fait penser à : Si les Simpson serait la vrai vie, Bart aurait 33 ans et le petit gars de 10 ans qui a regardé le premier épisode de la série et avait la même âge que Bart a 33 maintenant Choqué Choqué Choqué
Journalisée

beniboy97
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1288


Tabarnak!


Voir le profil Courriel
« Répondre #4 le: Mai 02, 2012, 22:02:49 »

Je compte sur l'histoire d'Homer pour sauver la mise car je vois déjà l'histoire de Bart: Bart réussi à rendre Nelson accroc, Nelson a des problèmes de santé, Bart se sent coupable et lui révèle quelle étaient ses intentions et on a une fin touchante (snif!).
Journalisée

Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 15896


Na-na-na-na-na Na-na-na-na-na


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #5 le: Mai 02, 2012, 22:04:59 »

Je compte sur l'histoire d'Homer pour sauver la mise car je vois déjà l'histoire de Bart: Bart réussi à rendre Nelson accroc, Nelson a des problèmes de santé, Bart se sent coupable et lui révèle quelle étaient ses intentions et on a une fin touchante (snif!).

IDEM, vraiment prévisible  Souriant

L'histoire n'a pas l'air bonne alors mais j'espère qu'il y aura des gags pour sauver la mise.
Journalisée

AlexandreLeblanc
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 23107



Voir le profil WWW
« Répondre #6 le: Mai 07, 2012, 00:39:23 »

Critique provisoire :

Mais qu'est-ce que c'est devenu. Où est passée la série que j'aimais tant ? Je m'attendais à un épisode vraiment pas très bon, mais jamais à quelque chose d'aussi mauvais. Cet épisode est à peine mieux que Politically inept, with Homer Simpson. Je me suis ennuyé énormément en regardant cette épisode et j'ai rit seulement une fois, lors d'un gag pas drôle en plus. Je parle ici du moment où on voit Bryan Cranston attaché dans le banc de bébé sur la banquette arrière de la voiture. Pour l'histoire de Homer, je croyais que les scénaristes aurait pu faire quelque chose de très bien, mais finalement c'était du grand n'importe quoi. Lors de la première apparition de Bryan Cranston, j'aurais cru qu'on le verrait que dans le film au début et ça aurait été bien, mais non, il suit Homer tout au long de l'épisode sous la forme d'une illusion. D'ailleurs, cette histoire se termine vraiment n'importe comment. Dire que j'aurais cru que cette histoire aurait pu sauver l'épisode. Pour l'histoire de Bart, c,est encore pire que celle de Homer, cette histoire n'a vraiment aucun but et c'est du n'importe quoi du début à la fin. Bref, je ne vais pas plus m'attarder sur la critique de cette épisode pourri. Je ne sais pas quoi donner entre un 4 et un 5, mais pour l'instant ça penche plus vers un 4/20.
Journalisée

Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 15896


Na-na-na-na-na Na-na-na-na-na


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #7 le: Mai 07, 2012, 00:49:26 »

L'épisode va bien plus loin que mes attentes mais il a tout de même des défauts. L'épisode commence avec un gags du canapé pas mal du tout, c'est très rare de voir un gags du canapé dans un autre endroit que la maison des Simpson qui durent moins de 30 secondes, encore moins dans les nouvelles saison  Tire la langue L'histoire d'Homer n'est pas vraiment prévisible, Homer est selon moi un peu trop stupide et qui la plupart du temps dit des gags pas très drôle comme parler de yeux bleu du gars et qui devient ensuite son ami. Par contre je pense que c'est cette histoire qui contient le plus de gags comme les melons après le citron ou encore James qui tue le dino de Leeny ou les déguisements, ou les warriors qui danse avec le ballon de football ou encore James Bond sur le siège de bébé. Mais l'histoire d'amour ne m'intéresse pas vraiment, je pense aussi que le début aurait était un flop sans le film. L'histoire de Nelson n'est vraiment pas comme je pensais mais je ne l'aime pas vraiment. Trop facile et la fin avec Nelson musclé est lamentable. Le seul truc qui la sauve c'est le film parodique qui ma fait étouffer de rire.

Petit récapitulatif , aucune des histoires n'est vraiment bonne mais chacune a de très bon gags et une très mauvaise fin par ailleurs  Triste

Mention spécial la musique de Gym Tony est de retour, mais elle est aussi mal placé que dans privé de jet privé.

11/20
« Dernière édition: Mai 07, 2012, 00:57:19 par Maurice » Journalisée

The Reg
Administrateur
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 26129


Le porc est dans la porcherie...


Voir le profil
« Répondre #8 le: Mai 08, 2012, 09:52:54 »

Pour une fois je ne serais pas aussi dur que mes compères (plus sévère que Maurice mais j'ai l'habitude). Alors, j'ai donc vu The Spy Who Learned Me. Après un début d'histoire a et b très classique... on a une fin d'histoire a et b très classiques. La seule différence est que si une hallucination qui conseille un personnage c'est déjà vu, là, Stradivarius Cain reste une moitié d'épisode, je trouve ça franchement exagéré. Tout le délire autour de ça m'a laissé de marbre, mais ne m'a pas rebuté. L'histoire de Nelson au Krusty Burger oui... bon, comme souvent dans la série les personnages prennent et reperdent du poids en deux secondes, c'est pas très drôle, et comme le dit Maurice, la fin est assez lamentable.

Reste les gags qui empêchent le naufrage :

L'agent secret accroché aux pales de l'hélico
La rencontre annuelle du mal
Les globes d'Homer qui se remplissent de sang
Les belles choses qu'Homer voit quand il n'est pas au boulot
Moe qui va chasser les rats
La rencontre des hallucinations
"L'obésité infantile... Triste ce n'est plus drôle désormais Sourire"
"Je savais qu'il y avait une raison pour qu'il aille au travail à l'heure !"
Krusty qui fume dans le jeu vidéo
Homer "Je suis impatient de recevoir le coup de fil du DRH"
Lisa qui flashe sur Nelson

8/20
Journalisée

simpsonsbart
Super vice-président
****
Messages: 2864


Va te faire shampouiner Skinul!


Voir le profil
« Répondre #9 le: Mai 13, 2012, 11:32:19 »

Euh... Nelson est plus musclé à la fin de l'épisode, je me trompe ou pas?
Journalisée



J'ai le syndrome d'Asperger, ce qui explique pourquoi j'ai des intérêts intenses envers certaines choses, notamment envers Otto, personnage dont je ne suis pourtant pas fan.

Je compare ma situation d'attente d'un nouvel épisode sur Otto à Une grosse tuile pour un toit.
sachman
Shelbyvilliens
*
Messages: 34



Voir le profil
« Répondre #10 le: Mai 16, 2012, 17:05:34 »

En effet, cet épisode n'était vraiment pas terrible... Déjà le scénario farfelu : Homer a huit semaines de congés payés et est aidé par une hallucination (Stradivarius Cain) pour être une meilleur mari pour Marge Indéci.
La deuxième histoire ne sauve pas la mise avec Nelson qui grossit pour ne plus frapper Bart...
A part cela, l'épisode est quand même pas mal, le gag du canapé est vraiment bien et certains gags m'ont fait rire comme la bonne référence à Super Size Me ou quand Homer veut faire réapparaitre son hallucination.

11/20
Journalisée
H_2_B
Administrateur
Super vice-président
*****
Messages: 4227


I'm Bi-winning !


Voir le profil
« Répondre #11 le: Mai 22, 2012, 17:17:11 »

The Spy Who Learned Me : Un épisode en demi-teinte. L'idée de base était sympa. Je parle de l'histoire de Homer. Le scénario de départ semblait simple mais la série a prouvé que parfois, les histoires les plus simples délivraient de bons épisodes. Malheureusement, ce qui commençait par "Homer ne dit pas à sa famille qu'il a eu droit à 8 semaines de congés payés" est devenu "Homer ne dit pas à sa famille qu'il a eu droit à 8 semaines de congés payés... Et y a une guest-star."

Attention, je ne dis pas que je n'aime pas Bryan Cranston. Loin de là. Mais dès le début de l'épisode, son rôle ne me plaisait pas outre-mesure. Le rôle de l'espion légèrement arrogant parce qu'il est considéré comme le meilleur, ça sent la parodie de James Bond que tout le monde fait depuis plus de 40 ans. C'est pas franchement original et donc on pouvait s'attendre à quelque chose en plus, à la patte des Simpson. Ce ne sera qu'à moitié le cas mais j'y reviendrais.

Donc, Homer et Marge au cinéma. Ça sent la repompe de Impresario de mon cœur S-3 en moins profond, avec moins de d'enjeux. Cette partie n'était pas trop mauvaise sans non plus être bonne. Elle est sympa mais sans plus. Homer s'amuse à créer des catchphrases en rapport avec le film. Ce qui est véritablement drôle dans cette partie, ce sont les réactions de Lenny et Carl qui sont plus passionnés par Homer que par le film. Le point noir vient du fait que si on additionne le temps d'extraits de film avec les répliques que Homer invente en plus du temps passé dans la voiture à rire d'une vanne qu'on vient juste d’entendre, on se rend compte qu'on s'étale beaucoup trop sur un sujet qui ne méritait pas, à mon sens, autant d'attention.
Au moins, cette partie se termine sur un gag très sympathique : Lenny qui tope la main de Homer dans la voiture.

Nous voilà à la centrale nucléaire et c'est là que va donc commencer l'histoire au potentiel gâché. Lenny et Carl parlent avec Homer de ses problèmes de couple. Ils devraient tous les trois êtres habitués maintenant vu que des problèmes de couple, Homer en a toutes les deux semaines. Mais là, je pousse un peu étant donné que ce genre d'histoire est le moteur de la série. Homer et Marge auront toujours des petits problèmes qui seront réglés dans les vingt minutes. On peut tout de même apprécier l'attitude de Homer qui se sent vraiment désolé au point de ne pas résister à appeler sa femme pour s'excuser et lui dire qu'elle lui manque. Pour le coup, ça m'a rappelé un peu Une soirée d'enfer S-1. Comme quoi, après être passé par la case bouffon, Homer est redevenu un être humain et ce depuis plusieurs saisons déjà (même s'il y a parfois quelques exceptions).
Burns est l'instigateur de l'accident de Homer. La scène en elle-même n'est pas drôle alors que la aussi, y avait sûrement moyen de trouver mieux que de le voir péniblement utiliser des tubes néons comme des bâtons de ski. La scène à l'hôpital est plus sympa. Burns qui veut soigner Homer en lui donnant juste un Ibuprofen avant de le renvoyer au travail, la petite histoire sur les cannibales, Homer qui ne comprend pas que les huit semaines de congés payés sont une bonne chose parce que Burns les annonce d'une manière méchante... Plutôt bon dans l'ensemble. De même que ce gag légèrement dégoutant et pourtant très drôle des yeux injectés de sang.

Homer rentre chez lui pour annoncer la bonne nouvelle mais personne ne lui en laisse l'occasion.
De nouveau, c'est Abraham qui sortira la meilleur réplique de la scène avec No one will tell me if I'm a ghost or not Souriant Mais pour moi, le meilleur gag de l'épisode, c'est quand Homer voit l'air renfrogné d'Abraham, Marge, Lisa, Bart et... lui-même dans le miroir Souriant Le dessin de sa tête est tout simplement parfait. Le voilà donc libre de tout travail pour huit semaine et personne n'est au courant. Ce serait dommage de ne pas en profiter pour se laisser aller à une avalanche de gags où on verrait Homer profiter de la situation. Et oui... c'est dommage.
On ne voit Homer que trop peu profiter de cette liberté que Burns lui a accordé. Pour le peu qu'on a droit, c'est pourtant drôle. Homer qui a froid au cou et mal aux pieds, l'oiseau sur sa branche, la vision horrible de Moleman sur des rollers... Puis, le voilà au bar de Moe. Et là, ça se barre légèrement en sucette.

Homer a des visions de Stradivarius Cain. Au moins, la guest de la semaine sert à quelque chose et à un rôle plus important que simplement dire Bonjour Homer, je suis Bryan Cranston. J'étais Hal dans Malcolm et Walter dans Breaking Bad... Allez, salut hein !
Seulement, pourquoi refaire à Cranston ce qu'on a fait à Jeremy Irons ? Pourquoi se payer les services d'un excellent acteur pour un rôle aussi plat ? Je vais quand même avouer que l'idée de lier la commotion de Homer à sa vision de Cain est une idée sympathique. C'est pas comme s'il sortait de nulle part. C'est pas spécialement original mais au moins ça ne sort pas de nulle part. J'ai tout de suite pensé (troisième fois de l'épisode où une idée de scénario me fait penser à autre chose) à l'épisode The Critic in the cabernet S-4 de Bones où Booth, victime d'une commotion quelques épisodes plus tôt, avait la vision de Stewie Griffin qui le conseillait sur le fait d'avoir où non un bébé avec le Dr. Bennan. Mais j'aime bien ce genre de ficelles scénaristiques donc je ne m'en plains pas.

La scène dans la voiture est... Chiante. Et les scènes avec Cain de ce style là vont s'enchainer. Je crois que sur tout l'épisode, je n'aurais ri que deux fois avec ce personnage. Dans la voiture donc, les deux hommes parlent de problèmes que nous connaissons déjà puisque ça a été l'objet de la première partie de l'épisode. On nous ressort les gags habituels de fantômes avec Cain qui passe à travers des objets, Cain qui change de forme et on conclue avec un gag que j'ai trouvé tout simplement nul : Lou qui disparait de la voiture de police. Quoi ? On veut nous faire croire que Lou et un fantôme maintenant ? Ou que Wiggum est victime d'hallucinations ? Même pour le gag, je trouve ça nul.

Pour que Homer puisse reconquérir Marge, quoi de mieux que de draguer d'autres femmes ? Plein de choses sans doutes, mais c'est l'angle choisi par les scénaristes. L'idée n'est pas mal. Les phrases de drague de Homer m'ont fait sourire même si au départ j'ai eu peur avec le cliché Did you just fall from heaven ? très bien rattrapé par un 'Cause your hair looks really messed up. Comme le dira Cain, même si tu dis quelque chose en ayant confiance en toi, faut que la phrase en elle-même soit sympa également. Homer arrivera donc à séduire une femme qui, malheureusement, est en couple. Petite observation : Homer parle des yeux bleus de la femme, puis plus tard de son compagnon. C'est une des rares fois où le point noir qui sert de pupille aux personnages se voit affubler d'une véritable couleur. Et d'un point de vue graphique, ça ne donne pas bien du tout Souriant Une attaque de lime plus tard, Homer arrive à s'enfuir d'une situation qui, je pensais, n'irait pas plus loin. La suite m'aura prouver le contraire même si je ne trouve pas que ça soit très pertinent.

Mais d'abord, petit passage à la centrale. Comme je viens de le dire, petit passage. Le passage obligé. Celui qui permettra à Marge d'apprendre la supercherie. J'aime beaucoup Lenny, mais là il n'a rien offert. Ce Lenny et celui du début de l'épisode ne semble pas être le même. J'ai trouvé son échange avec Marge très vide.
Homer rentre, Marge l'attend (Une soirée d'enfer...) mais, sur les conseils de Cain tout s'arrange. Pour l'épisode bien sûr, Homer va certainement oublier tout ce qu'il a appris pour un prochain épisode. Mais comme je l'ai dit, le fait que Homer soit un mari maladroit fait parti des bases de la série et offre des scénarios inépuisables. Dans cette séquence, Cain m'a enfin fait rire. Son petit côté pervers quand il dit Kiss her while I watch était drôle. D'ailleurs, le personnage est enfin ridiculisé, on le descend de son piédestal ce qui le rendra plus drôle jusqu'à la fin de l'épisode. Mais étant donné que c'est bientôt la fin, le potentiel est gâché. On aura au moins eu la chance de le voir dans un siège pour bébé avant le générique de fin.

Homer emmène Marge à une réception. Coooooomme par hasard, à cette réception il y a le compagnon de la femme que Homer a dragué plus tôt dans l'épisode. Coooooomme par hasard, cette dernière est amoureuse de lui et va l'aider. Cooooooomme par hasard, vu qu'il n'y a plus beaucoup de temps, on va boucler l'épisode très rapidement avec une pirouette ridicule. Le spitch que Cain a appris à Homer ? Allez, j'achète l'idée ! Enfin, pas moi. Les scénaristes oui, moi non. Trop facile. Fin d'histoire où on apprend que Homer aurait du reprendre le travail depuis une semaine. Au moins, c'est sympathique. Mais c'est le dernier passage qui parodie les génériques de James Bond que j'ai vraiment adoré. Celui où Cain descend l'éléphant  Souriant

En conclusion, cet épisode... Attendez ! L'histoire B ! Elle manque tellement d'intérêt que j'ai failli l'oublier.
Bon rapidement : Bart essaye de trouver une solution pour que Nelson arrête de les racketter. Le gamin de dix ans n'aime pas réfléchir plus loin que le bout de son nez, le premier film qu'il verra fera l'affaire. On nous ressort Desmond (génialement interprété par Eric Idle) pour un reportage qui parodie Super Size Me. Du début jusqu'à la fin, cette histoire est vide d'intérêt. Ok, c'est une histoire B mais pourquoi la négliger autant ? Je vais tout de même pointé deux gags que j'ai aimé : Le formulaire pour l'oscar du documentaire et le Mii de Krusty qui fume. Voilàààààà. Et on conclue cette histoire de manière ridicule parce qu'on ne sait pas comment la finir. Se lancer dans une histoire, c'est bien. Après, faut l'assumer.

En vraie conclusion, je trouvais l'idée de base sympathique et permettant une bonne histoire. Un truc tout simple où on aurait vu Homer profiter de ses journées de congés en essayant de ne pas se faire repérer par Marge et les enfants. Ok, c'est basique mais je préfère ça à une histoire qui se complique la vie pour rien. Bryan Cranston est bon mais sous-exploité. L'histoire B est bâclée. L'épisode a de bons moments de rigolade mais malheureusement pas suffisamment pour le sauver et lui donner plus que la moyenne. 7/20.
Journalisée

Tetouchaud
Super vice-président
****
Messages: 2984



Voir le profil
« Répondre #12 le: Aot 17, 2012, 14:25:29 »

Mon Dieu, qu'avons-nous fait pour mériter ça ?  Pleurs
Un épisode hyper prévisible du début à la fin, une fin d'ailleurs beaucoup trop simple. Un fantôme apparaît pour aider Homer à devenir un meilleur mari : gné gné ?
Des gags qui au final ne sont pas des gags, des scènes que l'on sent bien bouche-trou. Enfin, quasiment rien n'est à récupérer, et d'ailleurs ça me fait un peu pensé à "Privé de jet privé", Homer dit qu'il va au travail mais en fait n'a pas boulot, en l’occurrence a des vacances. 3/20 ? Oui, ça me paraît juste...
Journalisée
paolo98
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 10422


"Et elle achète un escalier à Yvonne" - Led Zep


Voir le profil
« Répondre #13 le: Octobre 18, 2012, 18:32:02 »

On va commencer par le commencement : je trouve que le gag du canapé est très drôle, et c'est l'un des rares points positifs de cet épisode. Parce que sinon, c'est de bel ennui pendant la quasi-totalité ... Du point de vue du scénario, les 2 histoires n'ont pas l'air nulles, mais quand on voit l'épisode, on comprend ! L'histoire principale d'Homer a déjà été vue, il essaye de sauver son mariage à cause d'une énième connerie. Dans cette histoire, il y a peu de passages marrants, et c'est l'histoire sur Bart et Nelson qui m'intrigue : franchement, il y a de très bons gags dans cette partie : Krusty qui fume sur la Wii en est un par exemple. Mais la façon dont Nelson devient obèse puis musclé comme Hercule en deux en trois mouvements, c'est par contre du gros nawak ! La fin est naze, ne le cachons pas. Malgré les petits gags, cette hisoire secondaire est nulle aussi. Cet épisode ne mérite pas la moyenne, et je donne 8/20.

Mémoire effacée : 13 =
L'important c'est les Roosevelts : 9 (+1)
Simpson Horror Show XXII : 6 (-4)

Remplaçable : 11 (-1)
La Gourmète : 15 =
Le coup du bouquin : 15 (-1)
Homer homme d'affaires : 12 (-1)
La solution à 10% : 7 (+2)
Le futur passé : 17 (-1)
Politiquement inepte : 2 (-3)
Le rest'oh social : 10 (-3)
Ne mélangez pas les torchons et les essuie-bars : 8 (-3)
Premier amour : 13 (-1)
Enfin la liberté : 16 =
Bart pose un lapin : 8 (-6)
Problèmes génants : 17 (+1)
Aïe, robot ! 11 (+2)
Un enfant ça trompe énormément : 15 =
Un truc super à ne jamais refaire : 14 (-1)
L'espion qui m'adiait : 8 (-1)
« Dernière édition: Octobre 20, 2012, 09:28:39 par paolo98 » Journalisée

Tetouchaud
Super vice-président
****
Messages: 2984



Voir le profil
« Répondre #14 le: Octobre 20, 2012, 07:31:35 »

Bon, j'aime toujours autant pas... décidément, la facilité de l'histoire A ainsi que sa fin juste nulle m'énerve toujours autant... tout comme l'histoire B qui est à mon humble avis totalement exagérée. Comment on peut vouloir du mal à Nelson au point de mettre sa vie en danger ?
Bon, j'ai essayé de relever des gags mais AUCUN ne m'a fait rire. Je garde mon 3/20 pour une ou deux scènes convenables (Moe et les ratons-laveurs, Bart qui passe dans le scan).
Journalisée
Pages: [1] 2 Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !