Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Les épisodes
| | |-+  Saison 29
| | | |-+  Episode 8 - L'opus de Lisa
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Episode 8 - L'opus de Lisa  (Lu 3714 fois)
The Simpsons Park
Administrateur
Membre des tailleurs de pierre
*****
Messages: 555



Voir le profil
« le: Novembre 24, 2017, 03:42:04 »

L'opus de Lisa
Résumé :
Alors que Lisa n'a qu'un an, on voit qu'elle est déjà très intelligente.  On passe ensuite à une Lisa âgée de maintenant 18 ans qui est en train d'écrire sa demande d'admission pour l'université de Havard.  Pendant ce temps, Bart vit toujours à la maison et est considéré comme un véritable échec par Homer. Puis, on fait un autre retour en arrière et on voit plusieurs des précédents anniversaires de Lisa qui ont tous été ruinés par sa famille.  Heureusement, cette dernière ne leur en veut pas trop, car c'est ce qui lui a permit d'être la personne qu'elle est maintenant.  En plus, on apprend que pendant ces années, Marge a voulu quitter Homer pour de bon et le seul moyen pour Homer de sauver son marriage est de quitter l'alcool une bonne fois pour toute...  Lisa, quant à elle, essayera de se faire une place dans la prestigieuse université de Havard...

Fiche complète de l'épisode
Images de l'épisode
Journalisée
-
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1905


Voir le profil
« Répondre #1 le: Dcembre 04, 2017, 06:37:37 »

Premier  à commenter cet épisode.

Franchement, pas génial, mais pas catastrophique non plus.

Il y a de bons passages comme :
  Homer qui chante joyeux anniversaire sur le thème du bar de Moe et qui dit à Lisa qu'elle a oublié son propre anniversaire
  Lisa qui a droit à des gâteaux le jour de ses 17 ans
  Les conseils de Bart à Lisa
  Homer qui arrête l'alcool
  Skinner qui croit que Lisa est sa mère

Mais il y a aussi des scènes inutiles comme
  Agnès omniprésente
  Abraham à l'hosto
  Lisa qui refuse de lâcher le cheval
  La chanson à la fin

Un truc qui m'intrigue un peu : Ils avaient dit que Lisa serait peut-être mariée à une autre femme, mais  on la voit juste avec cette fille et elles se tiennent les mains. Puis Milhouse n'apparaît pas une seule fois, et ça aurait été drôle de voir sa réaction.
Journalisée
MORT(rice rodriguez)
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 16795


I hate to say it, but each other's all we've got.


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #2 le: Dcembre 04, 2017, 07:51:35 »

Il y avait quelques bons gags par moment, mais c'était quoi le point de cet épisode ? Pas de morale, pas de nouvelles idées, juste une trame qui mène nulle part. On voit comment Lisa ne s'est plus sentie si seule au collège en 1 minute, le reste était juste filler et références. Pour être honnête, ça me dégoûte un peu de voir des épisodes comme celui-là. Certains gags étaient sympas, mais c'est tellement nul de n'avoir rien offert en retour d'un scénario qui aurait pu être bien (malgré le fait qu'il soit sur fucking Lisa Lèvres scellées).

En un mot, beh.

Un truc qui m'intrigue un peu : Ils avaient dit que Lisa serait peut-être mariée à une autre femme, mais  on la voit juste avec cette fille et elles se tiennent les mains. Puis Milhouse n'apparaît pas une seule fois, et ça aurait été drôle de voir sa réaction.

J'ai trouvé ça étrange aussi. J'avais cru que l'épisode allait traité de la sexualité de Lisa, ce qui aurait été très intéressant et innovateur, mais non, c'est juste là pour laisser son cas ambigu au cas où il voudrait avoir l'air edgy dans 1 an ou 2...
Journalisée

boo
Bart78
Modérateur
Membre de la famille Simpson
*****
Messages: 8552


Aye caramba !


Voir le profil
« Répondre #3 le: Dcembre 04, 2017, 17:35:24 »

Cet épisode était ultra bizarre. En vrai de vrai, je l'ai bien aimé mais à côté de ça, bah... Quelle est l'histoire derrière ? Quand la fin de l'épisode est arrivé, je me suis dit : "Mais en fait, c'est quoi l'histoire de l'épisode, la situation de base ?". On aurait dit un documentaire sur Lisa avec des moments de vie mais pas forcément liés entre eux. À côté de ça, sympas les références (comme celle avec l'épisode de Michael Jackson, etc.).
Journalisée
AlexandreLeblanc
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 23178



Voir le profil WWW
« Répondre #4 le: Dcembre 11, 2017, 04:36:10 »

Moi qui avait autant adoré Barthood il y a deux ans, je ne suis pas du tout déçu par ce dernier.  Peut-être une coche en dessous de Barthood, mais ça reste tout de même un bien bon épisode et le meilleur de la saison jusqu'ici.  Oui, il y a pas vraiment de scénario bien défini, mais on ne s'ennuie pas une seconde et c'est vraiment bien sympa alors pourquoi pas lui donné une bonne note.  Et même si c'est pas un scénario clair comme d'habitude, il y en a bien un: Le parcours de Lisa vers l'université avec tous les hauts et les bas.  C'est bien agréable de voir tous les évènements qui l'ont fait devenir la personne qu'elle est.  Je trouve juste ça dommage qu'un ne reste pas dans l'univers de Barthood, en général ça me dérange pas que les épisodes dans le futur ne se suivent pas, mais ici ça aurait dû être le même univers. 14/20

Mr. Lisa's Opus : 14
Treehouse of Horror XXVIII : 13
Singin' In The Lane : 12
Springfield Splendor : 11
Whistler's Father : 11
Grampy Can Ya Hear Me : 10
The Old Blue Mayor She Ain't What She Used To Be : 9
The Serfsons : 6
Journalisée

DarpaSaly69
Membre de la famille Simpson
****
Messages: 7225


Dans les jeux de fric, le liquide est roi.


Voir le profil
« Répondre #5 le: Dcembre 15, 2017, 21:58:38 »

La saga de l'adolescence des enfants Simpson continue avec ce deuxième épisode Mr. Lisa's Opus.

Cet épisode était assez attendu vu que le spitch de base s'inspirait de l'excellentissime épisode jamais vu depuis un moment Barthood. Donc, qu'est-ce que ça donne ?

Plusieurs points sont assez dérangeants en terme d'histoire.
D'abord, pour un épisode qui se concentre sur Lisa, il y a des passages où on s'éloigne d'elle pour rien comme l'hallucination de Skinner, Homer qui fait du sport, l'addiction de Maggie à la tétine (la photo n'est même pas un running-gag) et le plus mauvais point de tout, le périple de guérison d'Homer de l'alcool. Pourtant, l'arrêt de la consommation d'alcool de Homer est un évènement que l'on apprend notamment dans les épisodes Le futur passé, dans Le futur avenir, même dans Le mariage de Lisa ; et que le fait Lisa y soit pour quelque chose est suggérée et est parfaitement logique. Et finalement, elle a juste dit à son père d'arrêter puis Ned fait tout le boulot et en plus c'est redondant, long et sûrement plus drôle quand ça sera en VF.
Ensuite le choix de la tranche de vie de Lisa à 7 ans est peu pertinent, qui est trop proche de son âge habituel tout le long de la série et beaucoup trop de temps y est consacré à cette période.
Après, comme pour ALB, l'univers n'est pas respecté par rapport à Barthood : Lisa aurait dû aller à Yelle et Grand-Père est censé être mort après que Bart ait eu 15 ans.
J'ajoute après des petits détails non classables comme Grand-Père sous assistance respiratoire qui est de mauvais goût et pas drôle ; Lisa qui est de suite déprimée à cause d'une fille plus malheureuse qu'elle ; les courtes scènes des accomplissements de Lisa avant la fin en disent trop mais surtout pas assez ; un grand dommage pour le discours de Bart sur Lisa qui aurait pu être joli si ce n'était pas dans le contexte de la phrase de Lisa "Tu sais toujours quoi dire Bart" : ça donne l'impression que Bart a préparé sa réponse.

Il y a quelques zones grises, des choses pas géniales mais que j'accepte.
La narration en souvenir des anniversaires de Lisa est trop facile, tout ce qui lui arrive vient pile au moment de son anniversaire. Mais ça sert la narration, c'est raconté d'une manière différente que Bart et puis on est pas trop perdu.
On peut être déçu que l’homosexualité de Lisa ne soit pas assez poussé, quand ça lui arrive elle a quand même 18 ans et c'est une fois à Harvard, il y pas de scandale. Mais au moins, on en parle, certes pour un gag qui est court, mais on reste dans la cohérence de l'univers du futur des Simpsons (manque la fois où elle devient gothique).
On a aussi des références bien tape-à-l’œil aux anciens épisodes de la série : la chanson de Mickaël Jackson et la chanson "En ce temps-là" dans Le saxe de Lisa. Cela fait plusieurs fois que les scénaristes incluent des éléments de vieux épisodes durant cette saison 29, j'ai peur que ça soit des signaux pour dire "Continue de me regarder, il y a des trucs de vieux épisodes que tu aimes tant. On n'a plus d'idées de scénario original mais on a ça pour te faire plaisir". Après, ça fait plaisir de réentendre ça, mais attention quand même.

Qu'est-ce qui a de bien dans cet épisode ?
Déjà, rien que le concept fait plaisir. Pour ceux qui ont grandi avec les Simpson, voir les enfants Simpson devenir un peu plus grand ou même hors de leur âge éternel apporte une sorte d'évolution au personnage. Même si ici on reste dans le sentier et qu'on ne sort pas trop du chemin : comme la relation de Lisa avec sa nouvelle camarade de chambre ou les petits accomplissements de Lisa en fin d'épisode.
L'ambiance reste très sympa durant cet épisode. Les jeunes adultes quittant le foyer familial, se retrouvant maintenant seul en internat dans la poursuite de ses études loin de ses parents, tout ça est bien retranscrit avec Lisa qu'on ait vécu ces moments ou pas. Une petite mélancolie qui rend l'épisode touchant dans le dernier quart de l'épisode notamment avec Lisa et sa "future" partenaire.

Conclusion :

Ce deuxième épisode de la trilogie (j'annonce) de la jeunesse des enfants Simpson consacré à Lisa est agréable à regarder rien que pour l'ambiance du temps qui passe et de l'enfant qui devient grand. Malgré une narration facile et des écarts qui lâchent Lisa alors qu'elle est censée être le personnage central. Loin d'être un Barthood et ne respectant pas cet univers, Mr. Lisa's Opus est dans la bonne lignée et reste plutôt bon (et les références à des anciens épisodes raviront les anciens et les cultivés de la série).
Journalisée

Kyioии
Super vice-président
****
Messages: 2878


SMASH, SMASH, SUHHH-MASH !!!


Voir le profil
« Répondre #6 le: Dcembre 16, 2017, 16:11:17 »

J'ai légèrement rattrapé mon retard de la saison 29. D'ailleurs, j'ai vu Mr Lisa's Opus, l'épisode était original (au même titre que Barthood) mais j'ai trouvé qu'il tendait un peu trop vers l'excentricité et le scénario était plutôt biscornu, il partait dans tous les sens et aucunes idées n'a réellement été exploité. Ceci dit, j'ai bien aimé certains clins d’œil à d'anciens épisode (le robot de Triple erreur) ou encore Artie Ziff. Sinon c'est plus ou moins la même thématique qui est exploitée (enfance inaperçue, mariage bancale des parents...) mais à contrario de Barthood qui a su créer une ligne directrice au fil de l'intrigue. En effet, tantôt on observe le passé proche de Lisa avec son septième anniversaire, tantôt son futur à Harvard, puis de nouveau le passé. Bon, après petite frustration que les scénaristes n'aient pas choisi de faire parler Maggie Souriant. À mon sens, il mériterait la moyenne donc 10/20, faut dire qu'il parodie l'uns de mes films préférés, c'est la moindre des choses j'envie de dire Clin d'oeil.
Journalisée

Dr. Satanick
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 14805


Wanted dead or alive


Voir le profil
« Répondre #7 le: Janvier 21, 2018, 12:06:45 »

La bonne déception. Barthood était une petite surprise inattendue et cet épisode veut juste retenter la même chose avec Lisa, mais s'il y a bien une chose que Barthood avait compris, c'est qu'il y avait un bon crescendo qui rendait l'intrigue intéressante. Ici, le rythme est bizarre, l'aspect tranche de vie est mal géré, aucune idée n'est vraiment poussée à fond. J'étais curieux de voir comment Lisa allait accepter son nouveau mode de vie à Harvard loin de ses parents et... ça dure 3 minutes et c'est résolu par la magie du scénario ?
Et ce qui m'agace, c'est que les scénaristes se sentent constamment obligés de faire appel à trop de clins d’œil gratuits et m'as-tu-vu aux anciens épisodes tout en essayant de faire le coup du spectateur complice (Lisa va porter sa robe rouge juste pour son anniversaire mais on sait que c'est faux, Lisa mange du bacon goulûment et on sait qu'elle va bientôt devenir végétarienne, etc), les vrais gags sont parfois présents mais je suis resté sur ma faim.
Un épisode qui loupe son aspect émotionnel comme son aspect drôle, pas mauvais mais sans plus. 10/20
Journalisée

Ever danced with the devil in the pale moonlight ?
Ilevan
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1553


Glorious Days ♫


Voir le profil
« Répondre #8 le: Janvier 22, 2018, 11:50:58 »

Ah j'avais oublié de le review celui là, il est temps.
Bon saisons numériques oblige, c'est pas folichon... mais c'est très honnête. Visiblement le staff écoute un peu la fanbase et nous sert un épisode à la sauce Barthood, qui faut admettre était maladroit mais très correct.

On retrouve un peu le même concept ici, c'est maladroit mais c'est rafraîchissant... même si ils ont jugé bon de nous pourrir de "tu te rappelles cet épisode hein? c'était bien hein?"... fin bon ça a l'air d'être le mot d'ordre de la saison donc admettons
Ca mis à part, c'est presque Barthood. La différence majeure était que Barthood avait une trame narrative... enfin un Mc Guffin au moins. Là non, ça part un peu dans tous les sens. Mais c'est pas si désagréable ni hors sujet, les scénaristes ont voulu montrer le plus de ce qui arrive dans le futur et c'est tout à leur honneur, même si derrière ils ont manqué de talent pour tout mettre bout à bout.
Et ce que ça donne? Ben ça se suit sans déplaisir, et c'est tout ce qu'on demande pour cette saison. Il y a un peu de gags, un peu d'émotions ; pas toujours bien dosés mais ça marche et ça n'a pas trop l'air forcé

Bref on est en face de ce qui est pour moi l'un des deux seuls bons épisodes depuis la saison 28, avec The Town. 13/20
Journalisée


It goes Reggie, Jay-Z, 2Pac and Biggie
André from OutKast, Jada, Kurupt, Nas, and then me
Tetouchaud
Super vice-président
****
Messages: 3083



Voir le profil
« Répondre #9 le: Avril 21, 2019, 22:02:36 »

Un épisode disons moyen plus, agréable à regarder sans être transcendant. Comme certains l'ont déjà dit, son gros point faible, et pas des moindres, est d'être un gros fouillis sans réel fond scénaristique donc je ne sais franchement pas quoi dire de plus à ce sujet... en revanche, il est sauvé par quelques gags que j'ai vraiment aimé (Maggie avec sa tétine, Moe en mode robot ou encore le "je comprendrai jamais comment une chose qui est sortie de toi puisse être sous ma responsabilité" d'Homer qui m'a réellement fait rire).

Un petit 11/20 me semble honnête.
Journalisée

"Si un jour tu doutes, si tu as peur, que l'avenir te paraît sombre et que tu ne sais plus vers qui te tourner, fais comme les bulles de savon, dirige-toi toujours vers la lumière."

Marie Vareille, "Ainsi gèlent les bulles de savon".
Lenny Bar
Administrateur
Membre de la famille Simpson
*****
Messages: 5926


Mortecouille !

stauf6@hotmail.com
Voir le profil
« Répondre #10 le: Aot 18, 2020, 18:15:05 »

Comme vous l'avez dit, ils ont essayer de refaire un Barthood qui était une vraie bande surprise sauf qu'ils se sont plantés. Mon dieu que cet épisode était mal construit. Que l'on passe du présent, au passé et au futur, pourquoi pas. mais certaines scènes sont tellement rapide que je n'y comprenais rien. Je ne voyais pas où ils voulaient en venir. Le rythme est vraiment dégueulasse dans cet épisode, certaines scènes vont trop vites mais sont assez drôles, certaines sont longues et sont nulles, je pense à la conversation entre Homer et Ned dans le bar par exemple.

Quelque gags sympa quand même :
- Homer et son "HAPPY... HOUR !"
- Lisa en petite Agnès Skinner
- Le vélo qui dit à Homer qu'il va mourir bientot
- Lisa blasée par la chanson "Lisa it's your birthday"
- Enveloppe qui veut savoir se qui est écrit sur la lettre  Grimaçant
- Lisa qui fait du rangement par elle-même

Difficile d'être trop indulgent avec cet épisode, je ne suis déjà pas fan des épisodes flash-back / Forward... mais quand ça part dans tous les sens comme ça, non merci. Mais au moins il ont essayé de faire quelque chose d'original et Les gags sauvent un peu l'épisode... Allez, 9/20
Journalisée

Pages: [1] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !