Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: N'oubliez pas les tournois en cours : Le Grand Tournoi des films - Le Grand Tournoi des chansons

+  Forum The Simpsons Park
|-+  General Category
| |-+  Bruits de couloir
| | |-+  Blabla (Modérateur: Bart78)
| | | |-+  Relations amoureuses/Sexualité
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 ... 84 85 [86] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Relations amoureuses/Sexualité  (Lu 147624 fois)
AlexandreLeblanc
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 23108



Voir le profil WWW
« Répondre #1275 le: Mai 04, 2020, 01:17:50 »

Je viens très peu dans cette partie du forum, mais là pour le coup j'ai besoin de parler... Je pourrais déballer mon sac sur facebook ou ailleurs, mais je n'ai pas envie que tous mes proches voient ça... du coup ce forum c'est un peu le bon compromis je pense.

Depuis quelque semaines je me tape une grosse déprime. Ca fait maintenant 10 ans que la copine dont j'étais fou amoureux m'a quitté (c'était en mars 2010)... J'ai bien eu quelque autres relations depuis, mais rien de si fort, j'étais vraiment tombé sur quelqu'un qui me comprenait, qui me correspondait.
Ce qui est assez fou c'est que je me souviens de plein de détails maintenant que j'avais limite oublié. (des sorties qu'on a fait, des phrases qu'elle ma dit)
Durant ces 10 années ça m'étais déjà arrivé d'y repenser, mais au final ça passait après quelque heures. Là, j'ai beau faire ce que je veux (regarder des films, jouer à des jeux, écouter de la musique, lire...) à chaque fois je repense à elle. Impossible de la chasser de mon esprit.

Je sais très bien qu'elle ne reviendra jamais avec moi. Je sais qu'elle est mariée, qu'elle a 2 enfants, qu'elle est heureuse... Le problème n'est pas vraiment là. En plus, en 10 ans elle a forcément changé.
Ce qui me déprime c'est qu'en 10 ans je n'ai pas réussi à l'oublier, et que j'ai peur de ne jamais revivre ce genre de relation. Cette relation où tu te dis "C'est elle la bonne personne, j'en suis sûr". Je n'ai "que" 32 ans, je suis encore jeune (bien que je sois un vieillard pour certains membres du forum) mais ça me fout la trouille, j'ai l'impression de passer à côté de quelque chose.

J'ai pourtant toujours été plutôt solitaire, même avant cette relation, être seul ne m'a jamais vraiment dérangé. Mais là, rien ne va plus.
Je suppose que le confinement n'aide pas non plus, mais je pense que c'est surtout la "date anniversaire" qui m'a fait plonger dans cette déprime.
Peut-être que ça ira déjà mieux demain mais là c'est compliqué.

Comme tu dis à la fin de ton message je pense que le confinement est définitivement responsable du fait que tous ces souvenirs revienne te hanter en quelque sorte. J'imagine que normalement tu es pas mal plus occupé ce qui te laisse un peu moins de temps pour réfléchir. Je ne sais pas si tu as déjà considéré la thérapie, mais si jamais, il ne faut pas du tout voir ceci comme un échec. Je dois avouer que ma situation s'est améliorée exponentiellement depuis ma rupture en juillet et que maintenant je suis vraiment à une bonne place de nouveau dans ma vie. Par contre, tout ceci à laissé de nombreuses blessures que je ne pourrai pas réparer par moi même et je pense vraiment aller en thérapie une fois que la pandémie mondiale se sera calmée un peu.

Sinon, je comprends ce que tu ressens. Dans un sens, tu sais que c'était probablement pas la bonne sinon vous seriez resté ensemble après tout. Je suis certain aussi que même si elle n'était pas mariée et n'avait pas d'enfants tu ne voudrais pas nécessairement revenir vers elle. C'est vraiment un attachement à la relation incroyable que tu as vécu avec elle. Il faut cependant faire attention à nos souvenirs. La nostalgie nous fait souvent nous remémorer ces souvenirs comme meilleurs qu'ils étaient réellement. Plus ça fait longtemps, plus c'est difficile de se souvenir vraiment comment on se sentait à ce moment, mais je suis certain que tout n'était pas aussi bien que ce que tu te rappel.

Pour ce qui est de ton âge, c'est certain que ça fait peur, car tout reste vraiment incertain et je comprends que tu as peur de voir un autre 10 ans passer devant toi. Par contre, 32 ans c'est rien, tu es encore vraiment jeune et le meilleur de ta vie est définitivement à venir. N'essaye pas trop de "courrir" après une relation, car selon mes expériences, la vie semble repousser les choses que tu poursuis trop aggressivement. Je pense que ce ne serait pas une mauvaise idée de te mettre dans des situations plus favorable pour rencontrer quelqu'un sans trop forcer les choses. Tu peux aussi essayer de nouveaux projets, des choses que tu as toujours voulu faire, mais dont tu n'as jamais osé. Je pense que la vie t'offrira définitivement de belles surprises si tu t'ouvre à certaines opportunités.

En tout cas, je te souhaite vraiment le meilleur et j'espère que tu vas te sentir mieux au plus vite...
Journalisée

Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 16062


'Cause I've Seen Better Days


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #1276 le: Mai 04, 2020, 06:46:30 »

Je viens très peu dans cette partie du forum, mais là pour le coup j'ai besoin de parler... Je pourrais déballer mon sac sur facebook ou ailleurs, mais je n'ai pas envie que tous mes proches voient ça... du coup ce forum c'est un peu le bon compromis je pense.

Depuis quelque semaines je me tape une grosse déprime. Ca fait maintenant 10 ans que la copine dont j'étais fou amoureux m'a quitté (c'était en mars 2010)... J'ai bien eu quelque autres relations depuis, mais rien de si fort, j'étais vraiment tombé sur quelqu'un qui me comprenait, qui me correspondait.
Ce qui est assez fou c'est que je me souviens de plein de détails maintenant que j'avais limite oublié. (des sorties qu'on a fait, des phrases qu'elle ma dit)
Durant ces 10 années ça m'étais déjà arrivé d'y repenser, mais au final ça passait après quelque heures. Là, j'ai beau faire ce que je veux (regarder des films, jouer à des jeux, écouter de la musique, lire...) à chaque fois je repense à elle. Impossible de la chasser de mon esprit.

Je sais très bien qu'elle ne reviendra jamais avec moi. Je sais qu'elle est mariée, qu'elle a 2 enfants, qu'elle est heureuse... Le problème n'est pas vraiment là. En plus, en 10 ans elle a forcément changé.
Ce qui me déprime c'est qu'en 10 ans je n'ai pas réussi à l'oublier, et que j'ai peur de ne jamais revivre ce genre de relation. Cette relation où tu te dis "C'est elle la bonne personne, j'en suis sûr". Je n'ai "que" 32 ans, je suis encore jeune (bien que je sois un vieillard pour certains membres du forum) mais ça me fout la trouille, j'ai l'impression de passer à côté de quelque chose.

J'ai pourtant toujours été plutôt solitaire, même avant cette relation, être seul ne m'a jamais vraiment dérangé. Mais là, rien ne va plus.
Je suppose que le confinement n'aide pas non plus, mais je pense que c'est surtout la "date anniversaire" qui m'a fait plonger dans cette déprime.
Peut-être que ça ira déjà mieux demain mais là c'est compliqué.

Et bien, je ressens beaucoup de compassion vis-à-vis ta situation. À mon âge, j'ai l'impression d'avoir ressentis ce genre de sentiments dans le passé. J'ai extrêmement de mal à laisser les choses couler. Après ma dernière rupture, j'ai repensée à cette personne qui m'a fait du mal (et qui n'était vraiment pas super) tous les jours pendant environ un an. Mon attitude concernant cette situation ne me semble pas être dans la norme, mais je ne pouvais rien y faire et cela non seulement m'inquiétait, mais aussi me faisait me sentir comme un moins que rien. Alors, je ne peux pas m'imaginer à quel point cet effet doit être gros vu que c'était une relation qui a durée longtemps et que t'as perçu comme hyper passionnée.

À mes yeux, il n'y a pas de ''bonne personne''. Il y a des personnes, des tonnes et des tonnes et des tonnes de personnes, partout dans le monde. Des gens ayant des paradigmes totalement différents, des gens vivant dans des réalités quasi inimaginables et des tas de gens, qui sont proches ou qui sont loin, qui partagent les mêmes passions que toi et qui t'aimeraient à la folie si elles te croisaient dans leurs chemins. Ces gens-là en plus, elles changent constamment dans leurs vies. Et à ton âge, des tas de gens vivent ce genre de situations. Des tas d'hommes ayant vécu des situations comme la tienne s'en sont tirés et des tas de femmes de ton âge vivent ça présentement. Les bonnes personnes, c'est circonstancielles. Ça va peut-être sonner con comme ça, mais il ne faut pas romantiser la romance. C'est tentant, surtout quand t'es en train de profiter à fond de ta relation, mais je crois que c'est un piège. Si tu t'adonnes à cela, faut avoir conscience des conséquences, car on ne sait pas ce que la vie va mettre sur notre chemin, et si le bateau venait à chavirer, ben ça fait encore plus mal quand tu t'imaginais que cette femme était LA femme de ta vie. Par exemple, en ce moment, j'aime ma copine plus que tout au monde, mais je ne sais pas ce que le futur nous réserve. Je m'imagine un futur avec elle et tout et tout, mais je sais bien que si je la perdais, je trouverais quelqu'un d'autre. Ce n'est pas une certitude, car socialement, il n'y en a pas de certitude (Triste), mais au bout d'un moment, surtout après avoir été heurté (par soi-même et nos souvenirs, ou par des gens), il faut voir les choses de cette façon (sans sous-évalué pour autant ce que t'as eu dans le passé), c'est obtus de déduire que t'as trouvé ton âme-sœur à cette âge-là ou que t'es tombé sur une personne presque conçu pour toi dans ta ville en Belgique. L'affection, ça grandi avec le temps, les connections humaines, ça s'endurcit à chaque seconde, et ta perception de la perfection change avec les années. De la façon dont je le vois, c'est assez simple.

Mais maintenant... Je crois que la question que tu dois te poser c'est ''maintenant quoi?''... Et bien, je crois que comme ALB a dit, il a dû y avoir un élément déclencheur à cette nostalgie un peu malsaine. Alex dit que t'embellis peut-être tes souvenirs, c'est très possible, 10 ans, c'est beaucoup, maaais, je crois que t'as mis le doigt là-dessus quand t'as dit anniversaire + quarantaine. Ton mode de vie que t'as décrit comme plutôt solitaire a certainement adapté ta sensibilité pour que tu sois toujours un peu en contrôle de ce qui t'arrive, mais une quarantaine forcée, c'est vraiment chiant. Genre, là t'es forcé à être seul, alors qu'avant, c'était par choix et tu pouvais faire ce que tu voulais (fréquenter mettons). Je sais qu'à ta place aujourd'hui, ce temps libre m'aurait forcé à confronter mes démons ou plutôt, les choses que je n'apprécie pas de moi-même ou de mon passé, ainsi que de développer des craintes pour ce qu'il y a à venir. On cherche des fois à se torturer, et tu sembles très transparent, donc je suis certain que tu ne vas pas volontairement ignorer des éléments de ton passé. Je suis sûr que tu comprends que se reposer sur ses lauriers, c'est une jolie façon de ne pas progresser. Donc ouais, je crois que la date anniversaire, c'est la goûte qui a fait déborder le vase, puis t'a fait plonger dedans tête première.

Je ne sais pas ce qu'il y aura sur ton chemin dans le futur, de la même façon que dans mes moments les plus bas, je ne savais pas ce que la vie allait m'apporter, et de la même façon qu'ALB, durant ses mois de déprime, ne savait pas dans quelle situation il allait se retrouver aujourd'hui. S'il y a quelque chose que tu peux apprendre sur le petit con que je suis, c'est qu'au-dessus de tous ces malheureux sentiments, il y a du bonheur. Partout. Dans toi et dans les rues de n'importe où. Je suis certain que tu vas trouver ce bonheur, alors (même si ça sonne impossible) essaye du mieux que tu peux de ne pas t'inquiéter pour le futur et de vivre tous les jours à fond. Continue de parler aux autres et d'explorer ce monde dès que ce sera possible. Tu ne passes à côté de rien. J'en parlais à Alex tout à l'heure, comme dans le passé, je me sentais comme si la vie continuait sans moi et que mon monde était sur pause. C'est une impression. Puis cette peur peut rapidement se transformer en pitié sur soi-même, ce qui est le piège dans lequel tombe beaucoup de jeunes (et malheureusement adultes) comme moi quand j'étais trop petit pour savoir mieux.

Des fois, nos sentiments brouillent la nuance entre endurer sa vie et la vivre. Dans une situation imposée par l'actuelle crise sanitaire mondiale, c'est vraiment pas facile et j'ai beaucoup d'empathie pour toi. Tout va bien aller Lenny, j'en suis certain. Je te souhaite un bon rétablissement. Je sais que t'aimes les films, alors si tu me permets, j'aimerais te faire part de films qui pourraient t'aider à changer ton esprit. Quand je me sentais bleu, un film qui m'a beaucoup aidé c'est Punch-Drunk Love de P.T. Anderson. Un des films les plus touchants que je connaisse et définitivement celui qui capture le mieux cette peine qui fait mal dont je suis en train de parler. Si tu l'as déjà vu, je te recommande de le revoir. Un autre film que je te recommande, c'est un film que j'ai revu il y a deux jours, Chunking Express de Wong Kar-wai, lui aussi est extrêmement touchant et une jolie ode romantique ressortant beaucoup d'humanité de situations sociales difficiles.

Donc voilà, nous sommes toujours là si tu veux te vider Lenny
Journalisée

The Phenom
Employé de Globex Corporation
***
Messages: 1139



Voir le profil
« Répondre #1277 le: Mai 04, 2020, 10:22:56 »

N'essaye pas trop de "courrir" après une relation, car selon mes expériences, la vie semble repousser les choses que tu poursuis trop aggressivement. Je pense que ce ne serait pas une mauvaise idée de te mettre dans des situations plus favorable pour rencontrer quelqu'un sans trop forcer les choses.

C'est pour ça qu'on dis que c'est quand on arrête de chercher qu'on trouve.

Sinon j'ai pas grand chose à rajouter à ce qui a été dis Lenny mais je te comprend et je suis sur que tu va trouver la bonne un jour. C'est cliché à dire mais je le pense. C'est sur que le confinement aide pas vu que c'est déjà déprimant comme ça.

Et si tu te trouve vieillard à 32 ans, imagine moi à 35 ! Mais j'ai un coté un peu immature et grand gamin alors j'ai pas l'impression d'être le papy de la gang  Souriant
Journalisée

A Strong person is not the one who doesn't cry.
A Strong person is the one who cries & sheds tears for a moment,
then gets up and fights again.
Lenny Bar
Administrateur
Membre de la famille Simpson
*****
Messages: 5511


Mortecouille !

stauf6@hotmail.com
Voir le profil
« Répondre #1278 le: Mai 04, 2020, 18:31:06 »

Merci beaucoup à vous tous.

Comme tu dis à la fin de ton message je pense que le confinement est définitivement responsable du fait que tous ces souvenirs revienne te hanter en quelque sorte. J'imagine que normalement tu es pas mal plus occupé ce qui te laisse un peu moins de temps pour réfléchir. Je ne sais pas si tu as déjà considéré la thérapie, mais si jamais, il ne faut pas du tout voir ceci comme un échec. Je dois avouer que ma situation s'est améliorée exponentiellement depuis ma rupture en juillet et que maintenant je suis vraiment à une bonne place de nouveau dans ma vie. Par contre, tout ceci à laissé de nombreuses blessures que je ne pourrai pas réparer par moi même et je pense vraiment aller en thérapie une fois que la pandémie mondiale se sera calmée un peu.

Sinon, je comprends ce que tu ressens. Dans un sens, tu sais que c'était probablement pas la bonne sinon vous seriez resté ensemble après tout. Je suis certain aussi que même si elle n'était pas mariée et n'avait pas d'enfants tu ne voudrais pas nécessairement revenir vers elle. C'est vraiment un attachement à la relation incroyable que tu as vécu avec elle. Il faut cependant faire attention à nos souvenirs. La nostalgie nous fait souvent nous remémorer ces souvenirs comme meilleurs qu'ils étaient réellement. Plus ça fait longtemps, plus c'est difficile de se souvenir vraiment comment on se sentait à ce moment, mais je suis certain que tout n'était pas aussi bien que ce que tu te rappel.

Pour ce qui est de ton âge, c'est certain que ça fait peur, car tout reste vraiment incertain et je comprends que tu as peur de voir un autre 10 ans passer devant toi. Par contre, 32 ans c'est rien, tu es encore vraiment jeune et le meilleur de ta vie est définitivement à venir. N'essaye pas trop de "courrir" après une relation, car selon mes expériences, la vie semble repousser les choses que tu poursuis trop aggressivement. Je pense que ce ne serait pas une mauvaise idée de te mettre dans des situations plus favorable pour rencontrer quelqu'un sans trop forcer les choses. Tu peux aussi essayer de nouveaux projets, des choses que tu as toujours voulu faire, mais dont tu n'as jamais osé. Je pense que la vie t'offrira définitivement de belles surprises si tu t'ouvre à certaines opportunités.

En tout cas, je te souhaite vraiment le meilleur et j'espère que tu vas te sentir mieux au plus vite...

En temps normal je ne suis pas beaucoup plus occupé. Ici je fais du télétravail donc mes journées sont quand même bien remplies, c'est plutôt les week-end qui sont moins chargés.

Pour la thérapie, ça m'arrive d'y penser. Mais je n'avais pas été dans cet état depuis 10 ans, du coup ça ne me semblait pas primordial. En ce moment j'y repense par contre. On verra comment ça va évoluer.

Oui, tu as surement raison sur les souvenirs que j'ai de cette relation. Je sais que tout n'était pas si extraordinaire, mais avant notre rupture nous ne sont sommes pas disputés une seule fois, je m'en souviens car c'est ce que je lui ai reproché. On est passé de "je t'aime" à "je ne t'aime plus" en 1 jour, je n'ai rien vu venir.
Pour ma part j'étais toujours très amoureux d'elle, même peut-être plus qu'au tout début. La rupture a donc été vraiment brutale.

Je suis assez d'accord avec le "ça arrivera quand tu t'y attendra le moins", mais pendant 1 an, voir plus je n'ai pas du tout chercher à rencontré quelqu'un et je me suis rendu compte qu'il ne s'est absolument rien passé, contrairement aux années précédentes où même si je ne trouvais pas le grand amour, il se passait quand même quelque chose. Du coup, je suis un peu paumé.
Mais tes conseils sont bons pour les nouvelles activités, je vais y réfléchir.

Et bien, je ressens beaucoup de compassion vis-à-vis ta situation. À mon âge, j'ai l'impression d'avoir ressentis ce genre de sentiments dans le passé. J'ai extrêmement de mal à laisser les choses couler. Après ma dernière rupture, j'ai repensée à cette personne qui m'a fait du mal (et qui n'était vraiment pas super) tous les jours pendant environ un an. Mon attitude concernant cette situation ne me semble pas être dans la norme, mais je ne pouvais rien y faire et cela non seulement m'inquiétait, mais aussi me faisait me sentir comme un moins que rien. Alors, je ne peux pas m'imaginer à quel point cet effet doit être gros vu que c'était une relation qui a durée longtemps et que t'as perçu comme hyper passionnée.

À mes yeux, il n'y a pas de ''bonne personne''. Il y a des personnes, des tonnes et des tonnes et des tonnes de personnes, partout dans le monde. Des gens ayant des paradigmes totalement différents, des gens vivant dans des réalités quasi inimaginables et des tas de gens, qui sont proches ou qui sont loin, qui partagent les mêmes passions que toi et qui t'aimeraient à la folie si elles te croisaient dans leurs chemins. Ces gens-là en plus, elles changent constamment dans leurs vies. Et à ton âge, des tas de gens vivent ce genre de situations. Des tas d'hommes ayant vécu des situations comme la tienne s'en sont tirés et des tas de femmes de ton âge vivent ça présentement. Les bonnes personnes, c'est circonstancielles. Ça va peut-être sonner con comme ça, mais il ne faut pas romantiser la romance. C'est tentant, surtout quand t'es en train de profiter à fond de ta relation, mais je crois que c'est un piège. Si tu t'adonnes à cela, faut avoir conscience des conséquences, car on ne sait pas ce que la vie va mettre sur notre chemin, et si le bateau venait à chavirer, ben ça fait encore plus mal quand tu t'imaginais que cette femme était LA femme de ta vie. Par exemple, en ce moment, j'aime ma copine plus que tout au monde, mais je ne sais pas ce que le futur nous réserve. Je m'imagine un futur avec elle et tout et tout, mais je sais bien que si je la perdais, je trouverais quelqu'un d'autre. Ce n'est pas une certitude, car socialement, il n'y en a pas de certitude (Triste), mais au bout d'un moment, surtout après avoir été heurté (par soi-même et nos souvenirs, ou par des gens), il faut voir les choses de cette façon (sans sous-évalué pour autant ce que t'as eu dans le passé), c'est obtus de déduire que t'as trouvé ton âme-sœur à cette âge-là ou que t'es tombé sur une personne presque conçu pour toi dans ta ville en Belgique. L'affection, ça grandi avec le temps, les connections humaines, ça s'endurcit à chaque seconde, et ta perception de la perfection change avec les années. De la façon dont je le vois, c'est assez simple.

Mais maintenant... Je crois que la question que tu dois te poser c'est ''maintenant quoi?''... Et bien, je crois que comme ALB a dit, il a dû y avoir un élément déclencheur à cette nostalgie un peu malsaine. Alex dit que t'embellis peut-être tes souvenirs, c'est très possible, 10 ans, c'est beaucoup, maaais, je crois que t'as mis le doigt là-dessus quand t'as dit anniversaire + quarantaine. Ton mode de vie que t'as décrit comme plutôt solitaire a certainement adapté ta sensibilité pour que tu sois toujours un peu en contrôle de ce qui t'arrive, mais une quarantaine forcée, c'est vraiment chiant. Genre, là t'es forcé à être seul, alors qu'avant, c'était par choix et tu pouvais faire ce que tu voulais (fréquenter mettons). Je sais qu'à ta place aujourd'hui, ce temps libre m'aurait forcé à confronter mes démons ou plutôt, les choses que je n'apprécie pas de moi-même ou de mon passé, ainsi que de développer des craintes pour ce qu'il y a à venir. On cherche des fois à se torturer, et tu sembles très transparent, donc je suis certain que tu ne vas pas volontairement ignorer des éléments de ton passé. Je suis sûr que tu comprends que se reposer sur ses lauriers, c'est une jolie façon de ne pas progresser. Donc ouais, je crois que la date anniversaire, c'est la goûte qui a fait déborder le vase, puis t'a fait plonger dedans tête première.

Je ne sais pas ce qu'il y aura sur ton chemin dans le futur, de la même façon que dans mes moments les plus bas, je ne savais pas ce que la vie allait m'apporter, et de la même façon qu'ALB, durant ses mois de déprime, ne savait pas dans quelle situation il allait se retrouver aujourd'hui. S'il y a quelque chose que tu peux apprendre sur le petit con que je suis, c'est qu'au-dessus de tous ces malheureux sentiments, il y a du bonheur. Partout. Dans toi et dans les rues de n'importe où. Je suis certain que tu vas trouver ce bonheur, alors (même si ça sonne impossible) essaye du mieux que tu peux de ne pas t'inquiéter pour le futur et de vivre tous les jours à fond. Continue de parler aux autres et d'explorer ce monde dès que ce sera possible. Tu ne passes à côté de rien. J'en parlais à Alex tout à l'heure, comme dans le passé, je me sentais comme si la vie continuait sans moi et que mon monde était sur pause. C'est une impression. Puis cette peur peut rapidement se transformer en pitié sur soi-même, ce qui est le piège dans lequel tombe beaucoup de jeunes (et malheureusement adultes) comme moi quand j'étais trop petit pour savoir mieux.

Des fois, nos sentiments brouillent la nuance entre endurer sa vie et la vivre. Dans une situation imposée par l'actuelle crise sanitaire mondiale, c'est vraiment pas facile et j'ai beaucoup d'empathie pour toi. Tout va bien aller Lenny, j'en suis certain. Je te souhaite un bon rétablissement. Je sais que t'aimes les films, alors si tu me permets, j'aimerais te faire part de films qui pourraient t'aider à changer ton esprit. Quand je me sentais bleu, un film qui m'a beaucoup aidé c'est Punch-Drunk Love de P.T. Anderson. Un des films les plus touchants que je connaisse et définitivement celui qui capture le mieux cette peine qui fait mal dont je suis en train de parler. Si tu l'as déjà vu, je te recommande de le revoir. Un autre film que je te recommande, c'est un film que j'ai revu il y a deux jours, Chunking Express de Wong Kar-wai, lui aussi est extrêmement touchant et une jolie ode romantique ressortant beaucoup d'humanité de situations sociales difficiles.

Donc voilà, nous sommes toujours là si tu veux te vider Lenny

Effectivement, c'est ce que j'essaie de me dire, c'était une chouette fille mais il y en a d'autres, peut-être d'autres qui me conviendront encore mieux. Mais entre se le dire et en être convaincu, ce n'est pas la même chose.

Je vais y penser pour les films que tu m'as proposé.

--

Désolé de répondre si brièvement à vos longs message rempli de mots gentils et de bons conseils mais j'ai beaucoup de mal à me concentrer en ce moment, entre les souvenirs, les pleurs et l'estomac noué, je n'arrive plus à réfléchir correctement. Sachez en tout cas que j'ai tout lu et que je vous remercie d'avoir écrit tout ça pour moi.
Journalisée

The Reg
Administrateur
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 26456


Le porc est dans la porcherie...


Voir le profil
« Répondre #1279 le: Mai 04, 2020, 19:17:55 »

Lenny déprimé, mais c'est interdit ça ! Choqué C'est le Monsieur Rire du forum !

Une seule solution :
https://www.youtube.com/watch?v=UorvFyr1C6I

Ne me remercie pas.  Cool

Plus sérieusement, ma plus longue relation amoureuse n'a durée que 3 mois, je ne dois pas être le meilleur conseil. Mon plus grand rêve est de fonder une famille, avoir une femme et des enfants, donc quelquepart ayant le même âge que toi, je comprends sur le problème du temps qui passe... moins sur le fait que tu sois déprimé par "l'anniversaire" de votre rupture, je suppose que je n'étais pas aussi attaché que toi à mon ancienne copine.

Par contre, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois d'avoir un problème qui me mine genre chaque seconde, et j'ai l'impression que ça ne s'arrêtera jamais. Encore dernièrement, et je ne pouvais m'en confier à personne de ma famille. Au fur et à mesure des jours, c'est genre "ah tiens ça fait 5 minutes que je n'y ai pas pensé" et puis ça finit par passer, et même quand j'y pense aujourd'hui je relativise. Ça prend quelques temps mais ça ne durera pas. Du moins je te le souhaite, oui, sinon ça voir un thérapeute. Ou un vendeur de meubles à la rigueur mais...

N'hésite pas à m'envoyer des MP pour qu'on cause quand tu veux. Même à 5h du mat.
... je ne serais peut-être pas là tout de suite, mais tu peux.
Journalisée

Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 16062


'Cause I've Seen Better Days


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #1280 le: Mai 05, 2020, 00:03:23 »

Oui, tu as surement raison sur les souvenirs que j'ai de cette relation. Je sais que tout n'était pas si extraordinaire, mais avant notre rupture nous ne sont sommes pas disputés une seule fois, je m'en souviens car c'est ce que je lui ai reproché. On est passé de "je t'aime" à "je ne t'aime plus" en 1 jour, je n'ai rien vu venir.
Pour ma part j'étais toujours très amoureux d'elle, même peut-être plus qu'au tout début. La rupture a donc été vraiment brutale.

Je suis assez d'accord avec le "ça arrivera quand tu t'y attendra le moins", mais pendant 1 an, voir plus je n'ai pas du tout chercher à rencontré quelqu'un et je me suis rendu compte qu'il ne s'est absolument rien passé, contrairement aux années précédentes où même si je ne trouvais pas le grand amour, il se passait quand même quelque chose. Du coup, je suis un peu paumé.
Mais tes conseils sont bons pour les nouvelles activités, je vais y réfléchir.

Les ruptures que tu ne vois pas venir, c'est toujours difficile à digérer. Moi aussi, ça m'a fait ça une fois, et elle a rompu par texto, a été impolie, a ignoré mes sentiments quand je lui répondais, puis a menti sur mon sujet à plein de gens que je connaissais, car elle avait honte d'être sorti avec moi. J'ai eu la totale. Personne à qui parler, puis tous les jours pendant des mois j'apprenais de nouveaux trucs, des trucs qui se sont passés pendant notre relation sans mon savoir ou des amis qu'elle a tourné contre moi dans les mois qui ont suivis. J'étais tellement amoureux d'elle et les choses semblaient aller tellement bien, on parlait sans cesse, on sortait tout le temps et il me semblait qu'on passait du bon temps... Je te comprends trop quand tu parles de rupture brutale. C'est pour cela d'ailleurs que ça m'a pris du temps à m'en remettre. Si je n'avais pas ma copine actuellement (ou juste pas trouvé de gens avec qui je connectes autant depuis), je suis certain que certaines circonstances m'auraient fait replonger dans cette sorte de nostalgie douloureuse que tu vis.

Je pense aussi que tu as mis le doigt sur un problème là. Si tu ne cherches pas à être avec quelqu'un, faut vraiment être chanceux pour que quelque chose se passe à ce niveau-là. Peut-être que dans le passé, tu as eu cette chance, mais il ne faut pas compter là-dessus. Il faut vraiment se mettre out there, parler aux autres, puis explorer pour qu'il y est quelque chose qui se passe romantiquement. Après, ce que je dis ne s'applique peut-être pas selon ta réalité/mode de vie, c'est vraiment à toi de juger, mais à mon expérience, c'est ce qu'il faut faire pour chasser la solitude et certains vilains sentiments, ne serait-ce qu'un petit peu.

Effectivement, c'est ce que j'essaie de me dire, c'était une chouette fille mais il y en a d'autres, peut-être d'autres qui me conviendront encore mieux. Mais entre se le dire et en être convaincu, ce n'est pas la même chose.

Je vais y penser pour les films que tu m'as proposé.

Je comprends parfaitement, dans le monde incertain dans lequel nous vivons, quand quelque chose qui fait mal se passe dont nous avons même pas contrôle, c'est difficile de se réconforter. Prends ton temps. J'espère sincèrement que ça va aider. D'un œil extérieur, je peux te dire que je suis presque sûr que tout ira pour le mieux. Maintenant, il faut savoir quoi faire de ce temps où c'est le blues. Comme Alex l'a suggéré, trouver de nouveaux hobbies/passe-temps, c'est souvent bénéfique !

Et cool pour les films ! Si tu finis par les voir, fais-moi part de ce que t'en penses !

Désolé de répondre si brièvement à vos longs message rempli de mots gentils et de bons conseils mais j'ai beaucoup de mal à me concentrer en ce moment, entre les souvenirs, les pleurs et l'estomac noué, je n'arrive plus à réfléchir correctement. Sachez en tout cas que j'ai tout lu et que je vous remercie d'avoir écrit tout ça pour moi.

Il n'y a pas de problème mon pote ! Prends ton temps. On sera toujours là pour toi

Plus sérieusement, ma plus longue relation amoureuse n'a durée que 3 mois, je ne dois pas être le meilleur conseil. Mon plus grand rêve est de fonder une famille, avoir une femme et des enfants, donc quelquepart ayant le même âge que toi, je comprends sur le problème du temps qui passe... moins sur le fait que tu sois déprimé par "l'anniversaire" de votre rupture, je suppose que je n'étais pas aussi attaché que toi à mon ancienne copine.

C'est sûr que si ta plus grande relation n'a durée que 3 mois, il n'y a pas dû avoir ce niveau d'affection ou du douleur par la suite. Une relation aussi passionnelle que Lenny décrit, à mon âge, je ne crois même pas que je puisse me l'imaginer pleinement. Mais ça me touche ce que tu dis Régis. J'espère qu'un jour tu seras papa, tu serais extra Grimaçant

Pour le problème que tu as eu, je suis content que le temps ait pu aider !

sinon ça voir un thérapeute. Ou un vendeur de meubles à la rigueur mais...



Souriant
Journalisée

The Reg
Administrateur
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 26456


Le porc est dans la porcherie...


Voir le profil
« Répondre #1281 le: Mai 05, 2020, 00:40:28 »

J'espère qu'un jour tu seras papa, tu serais extra Grimaçant
Ben en plus, ce n'est pas pour m'envoyer des fleurs mais je pense que franchement, oui... bon, ce n'est pas h24 donc c'est différent que d'être parent, mais en plus j'ai une très grande expérience des enfants.
Journalisée

Lenny Bar
Administrateur
Membre de la famille Simpson
*****
Messages: 5511


Mortecouille !

stauf6@hotmail.com
Voir le profil
« Répondre #1282 le: Mai 05, 2020, 19:30:35 »

Lenny déprimé, mais c'est interdit ça ! Choqué C'est le Monsieur Rire du forum !

Une seule solution :
https://www.youtube.com/watch?v=UorvFyr1C6I

Ne me remercie pas.  Cool

Plus sérieusement, ma plus longue relation amoureuse n'a durée que 3 mois, je ne dois pas être le meilleur conseil. Mon plus grand rêve est de fonder une famille, avoir une femme et des enfants, donc quelquepart ayant le même âge que toi, je comprends sur le problème du temps qui passe... moins sur le fait que tu sois déprimé par "l'anniversaire" de votre rupture, je suppose que je n'étais pas aussi attaché que toi à mon ancienne copine.

Par contre, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois d'avoir un problème qui me mine genre chaque seconde, et j'ai l'impression que ça ne s'arrêtera jamais. Encore dernièrement, et je ne pouvais m'en confier à personne de ma famille. Au fur et à mesure des jours, c'est genre "ah tiens ça fait 5 minutes que je n'y ai pas pensé" et puis ça finit par passer, et même quand j'y pense aujourd'hui je relativise. Ça prend quelques temps mais ça ne durera pas. Du moins je te le souhaite, oui, sinon ça voir un thérapeute. Ou un vendeur de meubles à la rigueur mais...

N'hésite pas à m'envoyer des MP pour qu'on cause quand tu veux. Même à 5h du mat.
... je ne serais peut-être pas là tout de suite, mais tu peux.

Bon ok, tu as réussi à me faire rire avec la vidéo  Grimaçant  Cela dit, mes coups de blues vont et viennent. Là en ce moment même ça va plutôt bien, dans une heure je serai peut-être de nouveau très mal en point.

Ma relation n'a pas duré beaucoup plus longtemps que la tienne. Comme tu le dit, peut-être que j'étais plus attaché que toi à ma copine, je suis aussi peut-être plus sensible... Je n'ai pas vraiment d'explication. Et pour se qui est de "l'anniversaire" c'est plus le fait de prendre conscience que rien n'a changé en 10 ans.
Je pensais avoir fait mon "deuil" de toute ça, mais c'est surtout le confinement qui a amplifié ça je suppose.

Je vais penser au vendeur de meubles ! Je pourrais passer mes nerfs en cassant tout là-bas !

Je te souhaite aussi de trouver l'amour avec un grand H et de fondre une famille.

Les ruptures que tu ne vois pas venir, c'est toujours difficile à digérer. Moi aussi, ça m'a fait ça une fois, et elle a rompu par texto, a été impolie, a ignoré mes sentiments quand je lui répondais, puis a menti sur mon sujet à plein de gens que je connaissais, car elle avait honte d'être sorti avec moi. J'ai eu la totale. Personne à qui parler, puis tous les jours pendant des mois j'apprenais de nouveaux trucs, des trucs qui se sont passés pendant notre relation sans mon savoir ou des amis qu'elle a tourné contre moi dans les mois qui ont suivis. J'étais tellement amoureux d'elle et les choses semblaient aller tellement bien, on parlait sans cesse, on sortait tout le temps et il me semblait qu'on passait du bon temps... Je te comprends trop quand tu parles de rupture brutale. C'est pour cela d'ailleurs que ça m'a pris du temps à m'en remettre. Si je n'avais pas ma copine actuellement (ou juste pas trouvé de gens avec qui je connectes autant depuis), je suis certain que certaines circonstances m'auraient fait replonger dans cette sorte de nostalgie douloureuse que tu vis.

Je pense aussi que tu as mis le doigt sur un problème là. Si tu ne cherches pas à être avec quelqu'un, faut vraiment être chanceux pour que quelque chose se passe à ce niveau-là. Peut-être que dans le passé, tu as eu cette chance, mais il ne faut pas compter là-dessus. Il faut vraiment se mettre out there, parler aux autres, puis explorer pour qu'il y est quelque chose qui se passe romantiquement. Après, ce que je dis ne s'applique peut-être pas selon ta réalité/mode de vie, c'est vraiment à toi de juger, mais à mon expérience, c'est ce qu'il faut faire pour chasser la solitude et certains vilains sentiments, ne serait-ce qu'un petit peu.

Ouch, ça a dû faire mal !
Moi aussi c'était par texto. J'ai passé le week-end chez elle, tout allait bien. Sauf le dimanche en fin de journée où je l'ai trouvé un peu plus distante, mais je ne me suis pas inquiété plus que ça parce qu'elle faisait des études à ce moment là et devait rendre un gros boulot pour le lendemain, j'ai pensé que c'était ça qui la stressait... Et le lendemain, j'ai reçu ce fameux texto. Elle m'a dit ensuite qu'elle voulait m'en parler le dimanche quand j'étais là mais qu'elle n'a pas eu le courage...
Heureusement, elle a été très correcte par la suite et s'est même excusée de m'avoir laissé tomber comme ça...

Disons que j'ai toujours été un peu solitaire, aller vers les autres n'est pas quelque chose que je fais naturellement, mais je suis évidemment d'accord avec toi... On peut avoir de la chance mais le mieux est de provoquer cette chance.
Journalisée

Maurice
Je suis Dieu ! Wouhou !
*****
Messages: 16062


'Cause I've Seen Better Days


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #1283 le: Mai 06, 2020, 22:34:52 »

Je vais penser au vendeur de meubles ! Je pourrais passer mes nerfs en cassant tout là-bas !

Le pire, c'est qu'à Montréal il y a des places où tu peux te défouler en cassant tout. Tu payes 50$, puis t'as 30 minutes dans une pièce genre maquette d'Ikea, puis tu détruits tout avec une batte de baseball ou une barre en fer Souriant

Ouch, ça a dû faire mal !
Moi aussi c'était par texto. J'ai passé le week-end chez elle, tout allait bien. Sauf le dimanche en fin de journée où je l'ai trouvé un peu plus distante, mais je ne me suis pas inquiété plus que ça parce qu'elle faisait des études à ce moment là et devait rendre un gros boulot pour le lendemain, j'ai pensé que c'était ça qui la stressait... Et le lendemain, j'ai reçu ce fameux texto. Elle m'a dit ensuite qu'elle voulait m'en parler le dimanche quand j'étais là mais qu'elle n'a pas eu le courage...
Heureusement, elle a été très correcte par la suite et s'est même excusée de m'avoir laissé tomber comme ça...

Disons que j'ai toujours été un peu solitaire, aller vers les autres n'est pas quelque chose que je fais naturellement, mais je suis évidemment d'accord avec toi... On peut avoir de la chance mais le mieux est de provoquer cette chance.

Ooooh oui, ça a fait mal. Moi aussi j'ai vécu la douleur des moments juste avant où je la sentais distante. Je crois que c'est souvent comme ça quand les gens n'ont pas le courage de te confronter sur le sujet... plus les gens attendent, plus c'est douloureux. Dans mon cas, j'étais sensé la voir la journée d'avant, mais elle a annulée dernière minute. Je lui envoyais des textos comme d'hab, mais elle ne répondait pas, ou répondait pas qu'un mot. Très passif-agressif. Je me sentais mal et culpabilisais cette journée, puis le lendemain est arrivé, c'est là que ça a été la fin. Dans mon cas, blessing in disguise.

C'était en mars 2018. En août 2018, j'ai pu régler les comptes. Après toute cette douleur et tout ce qu'il y avait de mal et terrifiant qui se passait dans ma vie à ce moment-là, j'ai passé un été assez particulier où j'ai fait des tas et des tas de trucs. En août 2018, je faisais un barbecue avec ma famille, puis je l'ai invité. De la part d'amis, je savais que les choses n'allaient pas très bien dans sa vie, alors je l'ai appelé, puis on s'est vu toute la matinée de cette journée-là. On a longuement parlé. On évitait un peu le sujet, mais la conne, elle espérait que je sois aussi misérable qu'elle... Je pouvais enfin voir les choses avec du recul et voir à quel point elle était toxique et immature. Je voyais les choses de haut, alors j'ai décidé de passer une super journée. Je lui ai montré ce qu'il y avait de nouveaux dans ma vie, on a regardé un film, puis on a eu un super bbq que je préparais pendant qu'elle regardait un peu de loin. À la fin, je l'ai ramené chez elle. La face qu'elle faisait, c'était priceless. Elle ne s'attendait vraiment pas que je m'en sois largement mieux tiré qu'elle. Tellement triste les gens comme ça... C'est elle qui se trouvait dans une situation à chier, alors je m'en sortais vraiment bien. En gros, son attitude de merde avec les autres l'a mis dans des situations souffrantes. Bien fait.

Après cela, je ne l'ai plus revu. Elle m'a texté deux-trois fois à des moments random. Octobre 2018 pour me dire que son nouveau copain a overdose (wtf?), je lui ai souhaité bon courage avec cela (il s'en est sorti indemne). Décembre 2018 de façon random pour m'envoyer des memes et me dire ''Heeey'', je l'ai bloqué de messenger/facebook à ce moment-là. Le 1 janvier de cette année à quoi, 4h du mat, je vois sur mon cell qu'elle a tenté de m'appeler. Je ne l'avais pas mis dans mes contacts, alors au départ, je ne savais pas qui s'était. Elle m'a textée ''C'est Lili-Rose, ça fait un baille'', j'ai supprimé son numéro, puis je l'ai delete. De ce que j'entends des fois des amis qui la connaisse encore, elle tombe dans des nouveaux bas à chaque fois, ça me donne envie de vomir, mais je m'en fiche à un point Souriant

En tout cas, pour en revenir à toi, je crois que t'as tout compris quand tu dis qu'il faut la provoquer cette chance !
Journalisée

Pages: 1 ... 84 85 [86] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.14 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC
Simple Audio Video Embedder
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !