Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

17/07/2018
Tennis la malice a été le deuxième test, après l'épisode Radioactive-Man (s7) d'animation d'un épisode par ordinateur.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Aucune diffusion à venir.

Derniers commentaires

Birchibald T. Barlow | (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

simpsonofan | Un Ouroboros? Ouais c'est pas faux. (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Ilevan | Je trouve ça assez terrible personnellement. Même les emmys veulent pas laisser la série mourir,... (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Brendon09 | Chris503 merci c'est cool ^^ (Mona Simpson)

Chris503 | Brendon09 -> je me suis abonné à ta chaîne ^^ (Mona Simpson)

Script : La comète de Bart

SEQ 1 – EXT/JOUR Ecole élémentaire – Cour de récré
[Tous les enfants sont réunis dans la cour pour assister au lancé du ballon d’hélium de Skinner. Sur une banderole est écrit : « Semaine scientifique »]
Skinner : Et maintenant, pour clôturer la semaine scientifique consacrée à l’usage du gaz propane, voici le bouquet final : Le lâché d’un ballon sonde. [Il montre un gros ballon jaune et bleu. Les enfants sont contents et applaudissent]
Bart : [Très heureux] Vive le ballon sonde ! Hourra pour la science ! Wouuu !
Skinner : [A lui-même] Hourra pour la science, wouuu !? J’apprécie modérément le « Wou » mais le « Hourra » était encourageant. [A Willie] Lâchez le ballon ! [Willie coupe la corde qui le maintient au sol. Celui-ci s’envole. Bart tire sur une corde qui le relie au ballon et le portrait de Skinner avec une feuille entre les mains se déroule du ballon. « Salut, c’est moi Skinner les grosses fesses ». Le ballon ressemble en fait au postérieur de Skinner]
Enfants : Hahahahahahahaha !
Skinner : [En colère] Noooooooooooonnnnnnnnn ! [Il essaie de rattraper son clone volant]
Bart : J’ai pas très bien réussi les yeux, hein ?
Milhouse : Bart, si tu as un défaut c’est celui de toujours vouloir la perfection. Je dis bien, si tu as un défaut.
Skinner : Celui qui fera descendre le ballon sera dispensé de fractions. [Tous les enfants jettent des pierres en direction du ballon mais certaines retombent sur la voiture à Skinner] Faite attention les enfants ! C’est ma voiture ! [Nelson et Jimbo jettent alors, exprès, des pierres sur le véhicule du proviseur]
Nelson : Hahahahaha !
Skinner : [Énervé] Détruisez ce ballon !
Willie : A vos ordres. [Il prend un fusil et tire en direction du ballon mais il le rate. Deux avions de chasse passent par là et voient les coups de feu]
Pilote 1 : Ici Tango 14, on nous tire dessus. Identification du zigoto en cours... [La silhouette de Willie apparaît sur son tableau de bord. « Avion de chasse Irakien » s’inscrit à l’écran] Encore un chasseur Irakien. Premier missile, lancé. [Il lance un missile mais celui-ci détruit l’autre avion de chasse] OK... Deuxième missile, lancé. [Il lance le deuxième. Celui-ci s’envole puis retombe sur son propre avion et le détruit. Par chance, les deux pilotes ont sauter en parachute avant l’explosions de leurs appareils]
Pilote 2 : Voilà se qui arrive quand on prend l’argent de la défense pour le filer à la protection de la santé !
Pilote 1 : Désolé, c’est un bon programme. Faut lui laisser le temps de faire ses preuves... [Les parachutes des deux pilotes se déchirent. Ils tombent de plusieurs mètres de haut. Une fois en bas, ils commencent à ce taper à coups de poings]
[Skinner voit le ballon qui est à son effigie s’en aller]
Skinner : [En colère] Mmmmmmh ! Il ne redescendra pas avant des mois. Maudit soit celui qui a découvert l’hélium ! Pierre Jules César Jansen ! Aaaaah ! Bon, afin de savoir qui a fait ça... Bart, tu vas vider tes poches !
Bart : [Embarrassé] Vous voulez que je vide mes poches ? Heu... moi je veux bien mais je vois pas trop comment... [Il vide ses poches. Parmi ses affaires, Skinner découvre pleins de preuves]
Skinner : Hum hum ! Les plans du bouffon, des photos de toi certifiées en train de le fabriquer, une variante stylistique pour la banderole « Croupzilla ».
Bart : [A Milhouse] Le premier qui arrive en Californie.
Milhouse : D’accord. [Ils tentent tous les deux de s’échapper mais Skinner attrape Bart par le col]
Skinner : Ceci mérite une punition Bart ! Et cette fois, il ne s’agira pas de simples coups de fouet. [Il réfléchit] Puisque tu a fais entrave au progrès de la science, tu devras lui apporter ton aide... Oui. Dés demain tu m’assisteras dans mes activités d’astronome amateur. Tu noteras les coordonnées, porteras l’équipement et ainsi de suite. 4 heures et demi demain matin !
Bart : A bon ! Ca existe 4 heures et demi du matin !?

SEQ 2 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Bart
[4h30, le réveille-matin de Bart se met en route]
Voix à la radio : Bonjour, voici les nouvelles du matin... Mais il n’y en a pas encore, bien sûr puisque vous êtes tous encore dans vos petits lits douillets. Bon dodo tous le monde. [Bart se lève péniblement, prend une Lampe de poche et va dans la chambre de ses parents]

SEQ 3 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge
[Homer et Marge dorment encore quand Bart entre dans la chambre]
Bart : M’man, tu me prépare mon p’tit déj ?
Marge : [fatiguée] Y a un poivron farci d’hier soir dans la poubelle. T’as qu’a bien le rincer.

SEQ 4 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon TV
[Petit Papa Noël et Boule de Neige II regardent la télé tant que les Simpson ne sont pas là]
Fille à la télé : Allez ! Saute Lassie ! Ooooh ! C’est un gentil chien-chien ça. Bravo le chien. [Comme ils voient Bart descendre les escaliers, Petit Papa Noël appuie sur la bouton arrêt de la télécommande. Bart traverse la pièce à moitié endormi]

SEQ 5 – EXT/NUIT Dans la rue
[Bart sort du garage à vélo et se dirige vers l’école]
Bart : Ah. Il fait encore nuit, je vais mettre la dynamo. [Bart clipse le petit appareil sur sa roue arrière. Il voit maintenant clair il a beaucoup de mal à pédaler car l’appareil est trop serré contre la roue. Il arrive difficilement jusqu'à l’école]

SEQ 6 – EXT/NUIT Ecole élémentaire de Springfield – cour de récré
[Bart arrive, Skinner met au point son télescope]
Skinner : Rien de plus passionnant que la pratique des sciences. On y goutte le plaisir de rester assis, d’être bien tranquille, de transcrire les chiffres, d’être attentif. Il y a tout ça dans les sciences.
Bart :C’est avec ce télescope qu’on va regarder des trucs ?
Skinner : Oui mais tu ne regarderas rien. Hahahaha ! Je te l’interdit. Tu n’as pas besoin de télescope pour apprécier l’astronomie. Il y a toutes les constellations dont ont a tant parler. [Il montre des groupes d’étoiles] Là tu as Horion, la le signe, une roue du grand chariot...
Bart : Pourquoi elles ressemblent pas à leur nom ?
Skinner : Sers-toi de ton imagination. Tiens regarde, les rois mages... [Il désigne un groupe d’étoiles. On y voit la tête de trois hommes]
Bart : Qui s’est qui leur donne leur nom ?
Skinner : Et bien, ceux qui les découvrent. Un jour, qui sait, une constellation portera mon nom.
Bart : Vous n’avez jamais rien trouver ?
Skinner : Une fois. J’ai téléphoné à l’observatoire mais c’était trop tard. Quelqu’un m’avait devancé. Le proviseur Cahonteck. [Il s’énerve et sa voix devient plus grave] Je m’étais vengé de lui. De lui et de son petit chouchou ! [Il reprend son attitude habituel] Enfin bref... Depuis, j’ai toujours un téléphone portable sur moi. [Il le donne à Bart] Ce matin nous allons faire la cartographie d’un carré de ciel censé être vide. J’ai espoir qu’il n’en est rien.
Bart : Bon alors, qu’est-ce que je dois faire au juste ?
Skinner : Tu écris les relevés tel que je te les communique. 6 heures, 19 minutes, ascension droite, 14 degrés, déclinaison 22 minutes... [Il regarde dans le télescope] Rien vu.
Bart : [Prenant note] Hum hum !
Skinner : 6 heures, 19 minutes ascension droite, 14 degrés, déclinaison 23 minutes... [Il regarde] Rien vu.
Bart : [Il prend note] Hum hum !
[Plus tard]
Skinner : 6 heures, 19 minutes, ascension droite, 14 degrés, déclinaison 58 minutes... Rien vu. Tu l’as celle-là ?
Bart : Celle-là non.
Skinner : Très bien. C’est ma bonne étoile ! Le téléphone, vite ! [Il le prend et téléphone à l’observatoire. Une femme répond]
Femme : A l’homme qui dirige l’observatoire] Vérifies. 6, 19,14, 59. [L’observatoire se tourne et on voit le ballon à l’effigie de Skinner que Bart a confectionné]
Skinner : [Voyant le ballon] [A la femme de l’observatoire] Non... Heu... non. Oubliez ça. C’est inutile. Elle porte déjà mon nom. [Il raccroche] Il semble bien proche du sol. Je peux peut-être l’attraper. [Il donne le téléphone à Bart et s’apprête à aller rattraper le ballon] Ne touches surtout pas au télescope Bart ! Le moindre changement d’inclinaison peut fiche en l’air toute une nuit de travaille. [Il s’en va. Bart ne résiste pas à l’envie de toucher au télescope. Il donne une grand tape dessus se qui change toutes les données]
Bart : Wouhou ! Tous le monde sur le pond ! Pirates à bâbord ! [Il regarde dans le télescope à un endroit au hasard et voit une comète dans le ciel] Eh ! [Il prend le téléphone et appuie sur la touche qui sert à rappeler le dernier numéro composé] L’observatoire ? Ici Bart Simpson. J’aperçois quelque chose dans le ciel à 4, 12, 8 et le dernier chiffre est 7. [Il refait tourner le télescope en attendant la réponse. Skinner parvient à rattraper le ballon en montant sur la cage à écureuil des enfants]
Skinner : Aaaaah ! Je te tiens lamentable réplique de mon petit derrière. [Il s’élance et atterrit près de Bart] Aaah ! Je l’ai eu ! Eh... Mais qu’est-ce que tu fais !? Donne-moi ce téléphone ! [Il le prend et le met à son oreille]
Femme de l’observatoire : [Au téléphone] Toutes mes félicitations Bart, tu viens de découvrir une comète.
Skinner : Noooooon ! [Sous le choc, Skinner lâche le ballon qui s’envole. Il le regarde s’envoler] Nooooooooooooon ! [Un facteur à vélo jette un journal aux pieds de Skinner, avec, comme gros titres : « La prèce di : L’hécol c’é nul ». Voyant ça, Skinner est encore plus démoralisé] Nooooooooooooooon !

SEQ 7 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salle à manger
[Les Simpson sont en train de manger]
Homer : Et je me suis fais la malle sans que personne voit le numéro de ma bagnole !
Lisa : T’as l’air d’avoir passé une bonne journée.
Homer : Ouaiiis... Mais j’ai oublié d’aller bosser. [Marge, Bart et Lisa sont surprit]
Marge : Et qu’est-ce que tu as fais Bart ?
Bart : Oh rien, regarde... [Il lui montre un journal. La photo de Bart est dessus]
Marge : [Elle lit] « Un petit garçon découvre une comète. »
Lisa : Quoi !?
Marge : [Elle lit] « Un jeune Springfieldien a découvert une comète qui portera désormais son nom : Bart Simpson. » Ooooh ! Mon garçon ! Comme je suis fier de toi !
Bart : Mais enfin, t’as toujours été fier de moi !
Marge : [Embarrassée] Heu... oui.

SEQ 8 – INT/JOUR Ecole élémentaire – Cafétéria
[Bart cherche une table où s’asseoir pour manger]
La graisse : Veux-tu te joindre à nous Bart ? [Celui-ci montre une chaise vide à Bart. Autour de la table se trouve des enfants qui semblent être des intellectuels]
Bart : Heu... ouais, d’accord. [Il s’assoit]
Data : Tu es le premier élève de l’école primaire de Springfield a avoir découvert une comète. Nous sommes donc fier de accueillir dans notre club très très fermé. Bienvenu chez les Super Héros !
Bart : Heu...
Super héros : Bienvenu super héros !
La graisse : On m’appelle La graisse parce que je compte faire un doctorat de Grecque. [Il rigole. Puis il désigne ses camarades les uns après les autres] Voici Murphy Zick, Tai-Chi-Mie, Martin formatique [Il montre Data] Marco Sinus et Lisa. Nous avons décidé de t’appeler Franco Smos. [Pressé de partir, Bart avale une bouchée de son sandwich et s’en va]
Bart : Bon, j’ai fini. Au revoir.
Super héros : Au revoir Franco Smos !
Data : J’espère qu’un soir tu pourras nous montrer ta comète.
Bart : Elle est juste là. [Il montre la fenêtre derrière Data]
Data : Je met un point d’honneur à ne tourner la tête que si sa en vaut la peine Bart. On ne peut évidemment pas voir ta comète en plein jour sans être de surcroît équipé d’un télescope.
Bart : T’as pas besoin d’un télescope espèce de gogol ! Elle est devant toi ! [Il montre une grosse boule de feu qui se dirige vers eux. Les supers héros s’approchent de la fenêtre. Ils sont à la fois surprit et terrorisé]
Super héros : Oooooooh !
Murphy Zick : [Apeuré] Oh ! Non, non, non ! C’est pas ça ! C’est pas possible !
Data : Elle doit se diriger sur nous à une vitesse extraordinaire !
Bart : Hein ?
Lisa : [Apeurée] Tu te rends compte Bart, ta comète va percuter la terre et détruire toute forme de vie sur son passage !
Bart : [un peu triste] Je savais que tu trouverais le moyen de critiquer ma comète. T’as toujours été envieuse et mesquine et ça depuis le début.
Martin formatique : Il faut prévenir les autorités compétentes !
Marco Sinus : Tous à l’observatoire !

SEQ 9 – EXT/JOUR Sur le chemin de l’observatoire
[Bart et Les Supers héros se dirigent vers l’observatoire, à vélo, tout en chantant]
Super héros : [Ils chantent] Ont est les supers héros...
Bart : [Énervé] Eh ! Fermez-la !

SEQ 10 – INT/JOUR Observatoire
[L’homme de l’observatoire regarde dans le télescope et voit la comète de Bart]
Homme : [Choqué] Oh ! Mon dieu !
Femme : Les gens ici en ont marre que tu accapares le télescope !

SEQ 11 – EXT/JOUR Dans la rue
[Une sirène d’alarme retentis au travers de toute la ville. Abraham et Jasper sont assis devant un général store]
Abraham :Ca m’a tout l’air d’être la sirène de l’apocalypse. Ca doit bien faire trois ans qu’ils l’ont pas faite fonctionner.
Jasper : Titititit ! Ca sent mauvais.

SEQ 12 – INT/JOUR Mairie – Salle de conférences
[Toute la ville est réunie à la mairie]
Quimby : Chers concitoyens. Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai sauté dans le premier avion pour essayer de sauver ma vie... heu... ma ville. [Les gens applaudissent] Tout d’abord il est exacte qu’il y a une comète dans le ciel. Et il est exacte aussi qu’elle va s’écraser sur Springfield. [Tous le monde est choqué, seule une femme applaudit doucement] Il est inutile d’applaudir. Bon alors, voilà se que devrait provoquer l’impact. Envois Jerry. [L’homme en question allume le projecteur de diapositives. On voit un dessin où la comète se dirige vers Springfield. Sur l’image suivante on voit la comète qui s’écrase sur le bar de Moe]
Moe : [Terrorisé] Oh ! Seigneur ! Non ! [Sur la troisième photo, on voit un cratère fumant et des corps carbonisés. Les Springfieldiens sont choqués]
Quimby : Heureusement nous avons un plan. Professeur Frink... [Frink est a coté d’une table recouvert d’un drap]
Frink : Hum hum... Bonsoir mesdames et messieurs...
Homme : [Nerveux] Einstein, c’est quoi ton plan !!?
Frink : Un instant ! Asseyez-vous, asseyez-vous. [Il retire le drap de la table] Bien, en compagnie des conseillers civiles et militaires de l’administration Quarter envoyé prématurément à la retraite pour des raisons que nous évoquerons pas ici, si vous le permettez, nous avons trouvé une parade pour protéger la ville. [Sous le drap se trouve une maquette de la ville. Frink appuie sur un interrupteur. Une réplique de la comète est sur une tige en fer et descend doucement vers la ville. Sur une autre tige de fer, une fusée se dirige, elle, vers la comète] Quand la comète sera sur le point de tomber sur notre citée, notre fusée l’interceptera et la pulvérisera ainsi... [La petite fusée touche la comète qui explose. Des flammes retombes sur la maquette du bar de Moe]
Moe : [Terrorisé] Oh ! Seigneur ! Non !
Quimby : Et cette histoire de comète sera classée. [Les Springfieldiens se lèvent, applaudissent, rient... ]

SEQ 13 – EXT/JOUR Devant la mairie
[Les Springfieldiens sortent et rient, se moquent en voyant la comète. Lisa a peur]

SEQ 14 – EXT/JOUR Sur la route – Dans la voiture d’Homer
[Marge, Bart et Lisa ont peur]
Homer : [Fâché] Arrêtez de vous prendre la tête avec cette fichue comète ! Elle va être détruite. Vous avez entendu ce qu’il a dit le type dans la salle là !?
Lisa : Mais papa, tu ne penses pas que...
Homer : Lisa, si on a élu des représentants c’est pour qu’on ai pas à penser à tous bout de champ ! Ca c’est comme la peur des pluies acides y a quelques années. Nos représentants ont vu le problème et ils ont trouvés une solution, non ?
Lisa : Je ne pense pas papa que...
Homer : Penser. T’as que ce mot là à la bouche !
[Un journal apparaît à l’écran. Il y est écrit : « Une fusée pour écraser la queue de la comète »]

SEQ 15 - EXT/NUIT Sur le toit de la maison des Simpson
[C’est le moment où la comète doit être pulvérisée par la fusée. Tous le monde est dans la rue et observe le spectacle avec des lunettes de soleil. A l’armurie de Springfield, la fusée s’apprête à être lancée. Sur celle-ci est écrit : « Pointer loin du visage ». Les Simpson se sont installés sur le toit de leur maison]
Marge : Et si jamais ça marchais pas ?
Homer : Et ben, j’ai un plan de secoure. Ecoute, pendant que ceux qui ont pas prévu le coup restent assis a se tourner les pouces en faisant [Il chantonne] Titititutitututititututitititipompompompompom...
Bart : [Énervé] alors p’pa ! Le plan !
Homer : Une minute, j’y arrive ! Donc je disais, pendant qu’ils font Titititutitututititututitititipompompompompom...
Bart : [Énervé] P’pa !
Homer : Ouais ! On saute dans la bagnole, on traverse le pond et on quitte la ville. Et pendant ce temps, eux ils continuent à faire Titititoutoutoutitutututututu...
Lisa : P’pa ! C’est la mise à feu de la fusée ! [La fusée s’envole. Homer tombe de sa chaise à cause du choc qu’a provoqué l’envoi de la fusée]
Homer : Ça c’est envoyé ! [On voit la fusée monter doucement en direction de la comète, mais celle-ci passe juste devant, retombe et détruit le seul pond de sortie de la ville. Les Springfieldiens qui étaient si confiant sont maintenant très inquiets]
Lisa : [Terrorisée] Elle a démoli le pont ! On est fichu !
Homer : [Apeuré] C’est dans ce genre de citation de galère que j’aimerais être croyant. [Le révérend Lovejoy traverse Evergreen Terrace en courant, d’un air apeuré]
Lovejoy : Je vous le dit tout net on est cuits ! La messe est dite ! Aaaaah !

SEQ 16 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Les Simpson regardent la télé]
Kent : Et bêtement, la fusée c’est élevée trop haut. Elle a perdu le contrôle de ses mécanismes des cerveaux direction. [On revoit la fusée s’abattre sur le pond dans un petit écran à coté de Kent. Il regarde sa montre] Nous laissant là avec... 6 heures à vivre. Bien, nous allons maintenant faire le point de la situation avec Bison fêlé qui survole actuellement le seul pond qui permettait de quitter notre ville. [Arnie Pie survole le pond grâce à son hélicoptère. On voit des voitures tenter de passer le pond mais elles tombent dans le ravin]
Arnie Pie : Le pond est anéanti avec lui l’espoir de rejoindre l’aéroport qui est malheureusement de l’autre coté. Pourtant, certains essaient de franchir le précipice avec leur voiture. Voilà une démonstration de l’esprit qui anime nos concitoyens. Ne jamais renoncer, ne jamais faire une montagne du moindre obstacle.
Kent : Alors que notre anéantissement est imminent, le gouvernement se décide à agir. Nous allons rejoindre, en direct, via le satellite, les banquettes du congres.
[On voit les chambres des représentants]
Représentant 1 : C’est une décision unanime. Nous allons donc adopter la loi permettant l’évacuation de la ville de Springfield dans le grand état de...
Représentant 2 : Un instant ! Je souhaiterais ajouter un amendement à la loi. Une aide de 30000000 pour les tageurs. Ces artistes de nos rues.
Représentant 1 : Qui est favorable à la loi d’aide à Springfield et à l’amendement en faveur des artistes de nos rues ? [Les représentant huent] La loi est rejetée.
[On revoit Kent Brockman]
Kent : Je l’ai déjà dis auparavant et je le répète : La démocratie ne fonctionne tout simplement pas. Sans transition. Au cours de sa carrière, un journaliste apprend des choses que pour une raison ou une autre, il ne peut pas divulguer. Cela n’a plus d’importance désormais. Les personnes suivantes sont homosexuelles... [Une liste de noms défile très rapidement à l’écran]
Marge : [Fâchée] Éteintsça !
Homer : [Prenant note des noms] Juste une seconde. [Marge prend la télécommande et éteint la télé] qu’est-ce qui vous met tous dans cet état !? Bon, y a une comète, la belle affaire ! Elle brûlera dans notre atmosphère et se qu’il en restera sera pas plus gros qu’une tête de chihuahua.
Bart : [Rassuré] Oh, p’pa ! T’as peut-être raison.
Homer : Un peu que j’ai raison ! Si j’ai pas raison, qu’on soit tous écrabouiller par un truc tombé du ciel.
Marge, Bart et Lisa : [Pas rassurés] Hummmmmmmm !
Homer : Bon d’accord. Si vous avez la trouille à ce point là, y a qu’a descendre dans l’abri antiatomique.
Lisa : On a un abri antiatomique !?
Homer : C’est qu’il prend soin de sa famille Homer Simpson.

SEQ 17 – EXT/JOUR Maison des Flanders – Jardin – Devant l’abri antiatomique
[Homer frappe à la porte de l’abri antiatomique des Flanders]
Homer : Ouvre Flanders ! [Ned ouvre la porte]
Ned : Ha ha ha ! Coucou cher voisinous. Que puis-je faire pour vous ?
Homer : Sors d’ici ! Ma famille a besoin de ton abri anti-bombes !
Marge : [Fâchée] Homer !
Ned : Ha ha ha ! J’avais prévu ce cas de figure, c’est pourquoi l’abri est conçu pour nos deux familles.
Homer : Tu discutes pas !
Marge : [Fâchée] Entre dans l’abri Homer ! [Les Simpson entre dans l’abri avec les Flanders]

SEQ 18 - Dans la ville
[Springfield est maintenant déserte. Une énorme ombre noire travers la ville à la façon d’Indépendance Day. Quand l’ombre passe sur le zoo, les pingouins se mettent à s’envoler. Les dernières personnes encore à l’extérieur tentent de trouver un abri]

SEQ 19 – INT/JOUR Dans l’abri antiatomique des Flanders
[Les deux familles attendent à l’intérieur que la comète s’abatte sur Springfield]
Marge : [Regardant sa montre] Encore 1 heure.
Homer : 1 heure ! J’attendrai pas 1 heure de plus ! Mais qu’est-ce qu’elle fiche cette comète !? [On frappe à la porte de l’abri] Ah ! La voilà. [Ned va ouvrir la porte. Tous les Springfieldiens sont devant l’abri et regardent les Simpson et les Flanders d’un air méchant]
Ned : Saperlipopette. Qu’est-ce qui vous amène chers amis ? Vous n’êtes pas dans vos abris antibombinettes ?
Moe : On a pas d’abri antibombinettes ! On vient dans le tient !
Ned : Oh c’est que... je suis désolé mais l’abri est plein. [Les Springfieldiens sont tristes]
Moe : [triste] Vraiment ? Oooh ! Tant pis, on a plus qu’a chercher un coin où mourir. Merci. [Ils s’en vont]
Ned : Attendez ! Je le regretterai peut-être quand l’air se fera rare et qu’on ne pourra plus siffler et rester en vie mais... Oh et puis zut ! [Il leur fait signe de rentrer à l’intérieur. Tous les habitants sont maintenant dans l’abri, serrés comme des sardines. Homer n’arrive pas à fermer la porte tellement il y a de monde]
Homer : J’a... J’arrive... Gnnnn ! J’arrive pas à fermer la porte. Il faut que quelqu’un sorte.
Lisa : Je veux sortir moi mais je sais pas où je suis.
Barney : Eh ! Y a quelqu’un qui me touche !
Skinner : [Qui est juste à coté de Barney] C’est moi.
Barney : Ah bon ben ça va.
Krusty : Bon, très bien. Tachons de décider qui doit rester. [Il sort un calepin et prend note] Voyons, voyons, dans le monde future, on aura besoin de comiques. Donc, j’en suis.
Moe : Faudra aussi quelqu’un qui serve à boire. Moi par exemple... Et j’aurai besoin de quelqu’un pour fournir l’électricité. Tu peux faire ça Homer ?
Homer : Euh... Ouiii... euh, je peux faire ça.
[Plus tard, la comète s’approche de plus en plus]
Lovejoy : Bon alors, que je récapitule... On a besoin d’un comique, des lumières de la foi, d’une mauvaise langue... Ah, ça c’est madame Lovejoy. [Il prend note]
Homer : Attendez ! Si y a une chose dont on aura pas besoin dans l’avenir, c’est d’un magasin pour gaucher ! Ca veut dire toi Flanders ! [A Rod et Todd, tout bas et d’un air triste] Je suis sincèrement désolé. [A Ned, méchamment] Flanders est la seule personne inutile ici ! Si quelqu’un doit mourir eh ben c’est lui ! [A Rod et Todd] Je suis désolé. Pardonnez-moi, je vous en prie. [A Ned] Y a qu’a le virer sur le champ ! [A Rod et Todd] Désolé.
Ned : Bon euh... Ca me semble juste... Salut tous le monde, je hurlerai quand la comète sera là. [Il s’apprête à sortir]
Maude : Oh, je t’accompagne Ned.
Ned : Non, ma chérie. Tu... tu dois rester ici parce que...
Maude : [Rapidement] D’accord !
Ned : Je peux devenir fou dehors, alors écoute Todd, je veux que tu tires sur papa s’il essai de revenir ici. [Il lui donne une cartouche]
Todd : [Triste] D’accord papa. [Il met la cartouche dans un fusil]
Ned : Très bien. [Il sort en chantant « Que sera sera ». Les autre se regardent d’un air triste]
Moe : Eh ! J’ai une idée, on pourrai faire un jeu pour passer le temps. Je vais imiter un animal de basse-cour et vous vous devez deviner se que c’est. Hum, hum, hum !... Keuheuheuheuhoheuhoheeeuuu !
Wiggum : C’est un cochon.
Bart : C’est une vache.
Lisa : Eh ! Un poney.
Krusty : Non, c’est un bouc. Hé hé ! Oui, un bouc femelle.
Selma : Mais non ! La femelle du bouc c’est la brebis.
Dr Hibbert : Je pense qu’elle a raison.
Otto : Eh ! Vous êtes cinglés ! [Tous le monde commence à s’énerver]
McCallister : Eh ! Qu’est-ce que t’as toi ?
Otto : Ce que j’ai moi !?
Homme : Ouais ! T’es fêlé ! [Tous le monde se dispute]
Marge : Ca suffit ! Arrêtez ! Vous ne voyez pas que ce jeu de devinettes nous monte les uns contres les autres !? [Le silence se fait pendant un moment. On entend Ned chanter à l’extérieur] Au fait Moe... C’était un canard ? [Ils recommencent à se disputer]
Homer : Arrêtez ! Arrêtez ! Taisez-vous ! Taisez-vous ! Ca suffit ! Ca suffit ! Je peux plus endurer ça. Je peut pas laisser ce grave type mourir seul dehors. Vous m’étonnez et vous me dégoûtez tous autant que vous êtes ! [A Rod et Todd] Et vous, ses enfants en particulier ! Je me casse ! [Il sort de l’abri et revient quelques secondes après] Et c’était un bébé bœuf ! [Il ressort]
Moe : Il a raison !
Skinner : Pour le bœuf ?
Moe : Il a raison pour tout bon sang ! Attends-moi Homer, je vais mourir avec toi ! [Il sort]
Apu : Si vous y allez, moi aussi.
Barney : Moi aussi.
Otto : Eh ! Je me tire, poussez-vous vous autres ! [Tous le monde sort de l’abri antiatomique] Question accueil ici, sa craint.

SEQ 20 – EXT/JOUR Colline
[Ned est sur une colline. Il chante « Que sera sera ». Au moment du refrain, tous les Springfieldiens arrivent et chantent. En plein milieu de la chanson, Quimby intervient]
Quimby : [Apeuré] Courrez !! [La comète se dirige vers eux. Quand elle n’est plus très proche de la ville, la comète commence à se désintégrer]
Marge : Regardez !
Lisa : Elle se désintègre ! [Un minuscule caillou restant de la comète transperce le ballon de Skinner et s’abat sur l’abri antiatomique qui s’écroule. Les Springfieldiens sont surprit. Le petit bout de comète rebondit et arrive près de Bart. Celui-ci le prend et le met dans sa poche]
Bart : Cool !
Lisa : On est sauvés !
Tous le monde : Ouais !!
Selma : C’est sûr qu’après ça on se dit que la vie est une chose précieuse. [Patty et Selma fument une cigarette]
Moe : Allons brûler l’observatoire pour que sa se reproduise plus !
Tous le monde : Ouais !! [Seul les Simpson restent là]
Lisa : J’arrive pas à croire que se soit cette couche de pollution contre laquelle j’ai protestée qui a détruit la comète.
Bart : Ce qui est hyper marrant, c’est que sa c’est passé exactement comme papa avait dit que sa se passerai.
Lisa : Ouais, papa avait raison.
Homer : Je sais les enfants, moi aussi sa me fait peur. [Homer, Bart et Lisa se prennent dans les bras, apeurés]
Script écrit en octobre 2004 par Lenny Bar . Mis à jour le 19/07/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park