Haut de page
 

Affichage par saison

Rechercher sur le site

DVD Simpson

L'anecdote du jour

02/06/2020
Ds Octobre 2013, il a t annonc qu'un pisode de la saison 26 (dont la diffusion ne commencerait qu'un an plus tard) serait centr sur la mort d'un personnage. La mort de Marcia Wallace peu aprs a conduit beaucoup de fans tirer l'hypothse fausse que ce serait Edna Krapabel.

Les Simpson à la TV

episode simpson Grand et fort
Quand elle apprend que l'hymne de Springfield est un plagiat, Lisa dcide d'en crire un nouveau...
04/06 à 20h05 (RTS2)
episode simpson L'homme qui en voulait trop
Lisa dcouvre que Tahiti Bob est le responsable scientifique d'une entreprise de gnie chimique...
04/06 à 20h30 (RTS2)
episode simpson Le frre de Bart
Bart veut avoir un petit frre tout prix...
05/06 à 21h05 (6ter)

Derniers commentaires

Egnouth2009 | J'ai deux quesitons Comment avez vous cre Simsponpark et votre avis sur les sites sur les Simpsons ... (Celebrez avec nous les 20 ans du site)

Egnouth2009 | ouii cool (Celebrez avec nous les 20 ans du site)

assasmourad | Tanjbi omedet. Je visite plus votre site comme avant mais tel un oiseau migrateur, je retourne... (Celebrez avec nous les 20 ans du site)

Chris503 | Je suis trs attach ce site depuis maintenant 5 ans ! (Celebrez avec nous les 20 ans du site)

Punkmosyzlak | Hello,je voulais savoir est ce que a vous est dj venu l'esprit de faire une application de... (Celebrez avec nous les 20 ans du site)

Script : Sous le signe du poisson

SEQ 1 EXT/JOUR Rivire
[Bart et Lisa sont en train de pcher. Un homme sarrte en voiture et va leur parler]
Homme : Hum, hum ! Alors, les enfants, a mord ?
Lisa : Pas encore, monsieur.
Homme : Quest-ce que vous utilisez comme appt ?
Lisa : Mon frre utilise des vers, mais moi qui suis ici plus pour la tranquillit que pour lenvie dattraper du poisson, je nutilise rien.
Homme : Ah, je vois. Et comment tu tappelles fiston ?
Bart : Bart Simpson. Et toi, tes qui mec ?
Dave Shutton: Je mappelle Dave Shutton. Je suis journaliste. Je fourre mon nez un petit peu partout. Et je dois dire qu mon poque, on ne parlait pas comme a nos ans.
Bart : Ben, cest plus ton poque, et on parle comme a nous.
[La ligne de la canne pche de Bart se tire. Il a attrap du poisson]
Bart : Ah ! Jen ai un ! On va manger ce soir.
[Le poisson que Bart a attrap a trois yeux]
Dave Shutton : Fais voir un peu. Un. Deux. Et trois !
[Dave se rend compte alors que les enfants pchent juste ct de la centrale. Dailleurs, cest l o elle rejette son eau. Cest alors quun journal apparat avec en une Bart et le poisson et avec en titre : Mutation gntique au trou des pcheurs ]

SEQ 2 INT/JOUR Maison des Simpson Chambre de Bart
[Bart qui a la une du journal dans sa main, le colle dans un cahier qui compte dautres articles parlant de Bart (dont celle qui parle de la statue dcapite). Bart regarde le cahier. Une autre une apparat avec Burns en photo et en titre : Pcher du poisson ou du poison . Une autre avec une femme en couverture et le titre : Le gouverneur demande une enqute sur la centrale ]

SEQ 3 INT/JOUR Maison des Simpson Cuisine
[Marge lit le journal tandis que Bart est au tlphone et le reste de la famille, table et mangent]
Marge : On peut faire confiance Mary Bailey pour mettre les pieds dans le plat au sujet de cette horrible mutation gntique.
Homer : Mary Bailey ! Moi, si jtais gouverneur, je saurais un peu mieux employer mon temps.
Marge : Et quest-ce que tu ferais ?
Homer : Lanniversaire de Washington et celui de Lincoln, je les ferais chmer comme avant, au lieu de cette journe du prsident quils ont invent. Ils nous ont bien eu les vaches. Jen ai marre de me crever le cul du matin au soir.
Marge : Tes en retard Homer.
Homer : Yen a un qui pointera pour moi.
Lisa : Tche de rien renverser, pa.
Bart : Laisse les mutants tranquilles, Homer.
Homer : Toccupe.

SEQ 4 INT/JOUR Centrale nuclaire
[Homer arrive dans la salle de repos]
Homer : Oh merde, yen a plus que des ordinaires !
[Homer prend un donut]
Homer : Merci davoir pris tous les fourrs, les gars. Pourquoi jarrive toujours trop tard.
Burns : [au haut-parleur] Salut vous, travailleurs anonymes ! Dans quelques instants, la commission denqute du gouvernement viendra visiter notre centrale.

SEQ 5 EXT/JOUR Centrale nuclaire
[Burns est au grillage avec Smithers]
Burns : Alors, ayez lair occup et fermez votre clapet ! Ce sera tout.
[Smithers regarde par ses jumelles]
Smithers : Trs mouvant, monsieur. Oh, les voil.
Burns : Retenez-moi, Smithers.
[Les inspecteurs arrivent et descendent de leur camion]
Inspecteur : Branchez votre compteur Geiger, les gars.
[Les autres inspecteurs branchent leur appareil. Celui-ci fait alors beaucoup de bruit. Tous les inspecteurs sont tonns]
Burns : Oui, euh, jimagine que ce fond de radioactivit est normal. Cest ce quon trouve dans nimporte quel centrale bien entretenu ou je dirais mme dans les cours dcole ou les hpitaux.
Inspecteur : Je regrette.
[Puis les inspecteurs voient une fissure rpare avec un chewing-gum]
Inspecteur : Fissure colmate au malabar sur la tour de refroidissement !
Burns : Je suis aussi choqu que vous.
[Puis il voit une barre verte tranant sur le bureau]
Inspecteur : Une barre de plutonium utilise comme presse-papier.
Burns : Oh ! Comment est-ce possible ?
[Puis du liquide vert schappant dun tuyau causant faisant un trou dans le bloc de papier de linspecteur]
Burns : Et, bien oui, a a t toujours comme a.
[Puis, Homer dormant]
Homer : Je me reposais les yeux.
Burns : Vous avez bien fait. Un employ repos est un employ vigilant.
Inspecteur : Poste de surveillance labandon.
[Puis ils marchent dans de leau verte stagnante]
Burns : Ecoutez inspecteur, puis-je vous parler en particulier dans mon... dans mon... bureau.
[Ils vont au bureau de Burns]
Inspecteur : M. Burns, en 20 ans, je nai jamais rien vu daussi lamentable et daussi scandaleux...
[Il y a dans le bureau, des liasses de billets poses sur une table]
Burns : Oh, regardez, quelquun de trs insouciant laisser traner des milliers et des milliers de dollars, comme a, sur ma table, tout btement. Venez Smithers, quittons cette pice voulez-vous, en esprent que lorsque nous reviendrons, ces gros tas de billets se seront envols.
[Burns sort de la pice, attends un peu, puis re-rentre en voyant que les billets sont toujours l]
Burns : Oh, regardez Smithers, largent est toujours l et ct de lui, un homme bien bte.
Inspecteur : Burns, si je ne vous connaissais pas, je penserais que vous essayer de me corrompre.
Burns : Vous fates semblant de ne pas comprendre ou quoi ? Prenez cet argent ! Allez-y, prenez-le ! Pauvre andouille !
Inspecteur : M. Burns ! Je vais fermer les yeux sur cette magouille. Mais en aucun cas, je ne fermerais les yeux sur les 352 infractions que jai constates aujourdhui, dans votre centrale. Alors, ou vous la rendez conforme la lgislation, ou nous la fermons. Au revoir.
[Linspecteur claque la porte]
Burns : Hmm. Bon, alors. Un petit coup de pinceau par-ci, un petit peu denduits par-l. Dites, quest-ce que a pourrait bien coter pour remettre cette centrale en tat.
Smithers : Environ 56 millions de dollars.
Burns : 56 millions !
Smithers : Ne me frappez pas monsieur!
Burns : Comme si javais la force de men prendre vous, Smithers. Allez. Sortez, je vous prie. Je... veux tre seul.
[Burns sort une bouteille de son tiroir. Et se met boire... pendant 7 heures]
Burns : [il chante] En ce temps-l, jtais jeune. Jtais fort. Leau ne manquait pas. Ca cest bien fini. Je suis clochard mon petit pote. Taurais pas un dollar. Un demi million de bottes rsonnait en enfer. Et moi, jtais lenfant au tambour. Vid, ah !
[Burns, qui se baladait dans la centrale, jette la bouteille quand il eut fini. Ce qui rveilla Homer]
Homer : Ah ! Je me reposais les yeux.
[Homer se rend compte quil ny a plus personne. Et il tlphone]
Homer : Nom de l ! 9h30 ! Allo ! Marge, jai pas pu tappeler plus tt. Ctait de la folie ici aujourdhui. Ouais ! 12 heures bosser sans arrt. Je suis mort.
[Homer sort de la centrale]
Homer : Echo !
[Alors quil sort de la centrale, il remarque que la voiture de Burns est encore l]
Burns : [il chante] Eh, tu te rappelles, pas. Je mappelais Johnny. Tu te rappelles ton pote Johnny. Tu me reconnais pas. Cest moi ce clochard. Mon pote. Taurais pas un dollar.
[Burns se met pleurer. Homer sapproche de la voiture]
Homer : Quest-ce que cest que a ? Euh, M. Burns ?
[Burns, puis Homer ont peur]
Homer : Oh, dsol monsieur. Cest que moi, Homer Simpson. Vous tes sr que tout va bien ?
Burns : On a travaill tard, Simpson ?
Homer : Euh, oui monsieur !
Burns : Vous et moi, on est une race en voie dextinction. Je vais partager un secret avec vous. Grimpez !
[Homer monte dans la voiture]
Homer : Oh, moelleux !
Burns : Homer, ils sont en train dessayer de nous abattre. Ils disent quon empoisonne toute la plante.
Homer : Oh, personne nest parfait.
Burns : Le gouvernement ne pourrait pas un peu nous ficher la paix.
Homer : Justement, hier je disais ma bonne femme que si jtais gouverneur, je ferais les choses autrement.
Burns : Redescendez sur terre ! Vous savez combien a cote de se prsenter aux lections. Aucun honnte homme nen a les moyens.
Homer : Je pensais que vous les aviez.
Burns : Hmm !
Homer : Comprenez moi bien, je sais que vous tes un homme honnte moi. Ce que je veux dire, cest que vous pourriez vraiment vous prsenter si vous en aviez envie. Oh, je perds un peu les pdales, l, parce que vous narrtez pas de me regarder. Mais cest vrai. Si vous tiez gouverneur, vous dcideriez ce qui est bien ou mal.
[Burns dmarrent la voiture]
Homer : O on va, monsieur ?
Burns : Btir un monde meilleur.
Homer : Si cest sur la route, vous pourriez me dposer devant chez moi ?

SEQ 6 INT/JOUR Maison des Simpson Cuisine
[La famille est autour de la table de la cuisine. Homer lit un journal avec en une la photo de Burns et a pour titre : Burns lassaut du poste de gouverneur ]
Homer : En tout cas, je vote pour lui.
Marge : Homer, on soutient Mary Bailey dans notre famille.
Homer : Mais Mary Bailey ne me fichera pas la porte si je ne vote pas pour elle. Alors je vote pour Monty Burns.
Lisa : Ouah ! Une discussion politique notre table. On se croirait chez les Kennedy.
Marge : Franchement, je ne vois pas comment un homme aussi mprisable aurait une chance contre Mary Bailey, le aim de tous les gouverneurs que cet Etat a connu.

SEQ 7 INT/JOUR Salle de runion
[Burns est assis autour dune table avec plein dautres gens]
Homme : Bien. Voil comment se prsente le problme. Alors que le gouverneur Bailey est ador de tous, 98 % des lecteurs vous trouvent mprisable ou pire encore. Cest pourquoi jai runi la meilleure quipe lectorale que largent puisse offrir. Voici lauteur de vos discours, de vos jeux de mots, votre professeur de comdie, votre maquilleur et votre professeur de gymnastique. Leur job est de faire de lactuel M. Burns...
[On voit une photo de Burns assez mchant]
Conseiller : ...ce nouveau M. Burns.
[ON voit une photo qui est une composition dartiste de Burns rayonnant]
Burns : Mais pourquoi est-ce quon voit mes dents comme a ?
Conseiller : Parce que vous souriez.
Burns : Ah ! Excellente ide ! Oui, cest exactement pour ce genre de ruse que je vous paie. Mais comment ferez-vous pour que lhomme de la rue se retourne contre Mary Bailey ?
Conseiller : Fates confiance ces hommes de terrain : votre calomniateur...
Burns : Comment allez-vous ?
Conseiller : ...votre dnicheur de scandales...
Burns : Enchant.
Conseiller : ...votre lanceur de tomates...
Burns : Ah !
Conseiller : ...votre fouille-merde.
Burns : Parfait !
Conseiller : Leur job cest de faire ne sorte que Mary Bailey...
[On voit une photo normale de Bailey]
Conseiller : ...se retrouve dans cette situation.
[On voit maintenant une vision dartiste o elle se fait conspuer par la foule]
Burns : Je comprends mieux. Cest fou ce que a peux aider un support visuel. Merci beaucoup.
Conseiller : Mais avant, il y a un sujet brlant quil faut neutraliser immdiatement.
[On voit la photo du poisson 3 yeux]
Burns : Ah ! Je dteste ce poisson.

SEQ 8 INT/JOUR Maison de retraite
[Les vieux dont grand-pre Simpson sont assis devant la tl]
Tl : Merci de regarder notre mission : Un film pour aprs-midi morose. Restez avec nous pour ce spot lectoral chrement pay parles amis de M. Burns.
Abraham : Burns ! Change de chane !
Jasper : Tas qu la changer toi !
Abraham : Non cest ton tour !
Jasper : Je lai chang la semaine dernire.
Abraham : Trs bien espce de tte de lard ! On va tre oblig de se farcir ces conneries.

SEQ 9 INT/JOUR Bar de Moe
[Moe et Barney regardent la tl]
Barney : Oh, non, il va y avoir une lection. Quand il y a ce genre de trucs, ils ferment les bars, hein, cest a ?
Moe : Dsol, Barney.

SEQ 10 INT/JOUR Maison des Simpson Salon
[Les Simpson sont assis devant la tl]
Marge : Je me demande sil va dire quoi que ce soit sur cet affreux poisson.
Homer : Oh Marge, il ny a pas de quoi en faire un plat ! Je suis sr quavant que les journaux montent a en pingle, tu savais mme pas combien a avait doeils, un poiscaille.

SEQ 11 INT/JOUR Studio
[Dans un studio de tlvision, Burns est face une camra et tout le monde le pouponne]
Smithers : Cest vous dans trente secondes M. Burns.
Conseiller : Noubliez pas de sourire.
Burns : Mais je souris l.
Conseiller : Il faudra tcher de faire mieux que a.
Burns : Et l comment cest ?
Conseiller : Ca vient, continuez.
Burns : Je sens que je vais avoir mal la mchoire demain.
Conseiller : Et bien, nous avons fait tout ce que nous pouvions, vous de jouer maintenant.
Burns : Soyez tranquille ! Mon petit numro de charme pour les masses laborieuses sera peine termin que tous les pauvres loquedus de cette petite rgion viendront me manger dans la main.
[Burns ne sait pas rendu compte quil tait lantenne. Tout le monde devant sa tlvision est offusqu]
Burns : Oh ! Bonjour mes amis. Je... je suis Montgomery Burns, votre futur gouverneur. Aujourdhui, jaimerais vous parler de mon petit copain Noenoeil. Nombreux sont ceux qui le considrent comme un horrible poisson mutant. Ceux-l sont bien loin de la vrit, mais vous ntes pas oblig de me croire. Alors demandons cet acteur qui campe Charles Darwin, ce quil en pense.
Acteur : Bonjour, M. Burns.
Burns : Bonjour, Charles. Soyez gentil, expliquez nos tlspectateurs votre thorie de la slection naturelle.
Acteur : Avec joie, M. Burns. Voyez vous, rgulirement, notre Mre Nature transforment ses animaux en leur donnant de plus grandes dents, des griffes acres, des pattes plus longues, ou dans ce cas, un troisime il. Et sil savre que ces changements reprsentent une amlioration, le nouvel animal se dveloppe, se reproduit et se rpand bientt la surface de la Terre.
Burns : Ainsi, vous voulez dire que ce poisson pourrait tre avantag par son troisime il ? Quon aurait affaire en quelque sorte un super poisson ?
Acteur : Jaurais envie davoir un troisime il. Et vous ?
Burns : Non. Vous voyez mes amis, si nos adversaires, les antinuclaires et cologistes de tout poil, venaient par hasard tomber sur un lphant en train de sbattre dans les eaux proches de notre centrale, ils mettraient certainement son pauvre nez ridicule sur le compte de la vilaine nergie nuclaire. Non, la vrit cet que ce poisson au got exceptionnelle est un miracle de la nature. Alors pour conclure, dtes tout ce que vous voulez sur moi. Je suis en mesure dencaisser les coups les plus rudes. Mais, je vous en prie, cessez de vous en prendre ce pauvre Noenoeil sans dfense. Bonsoir. Et Dieu vous garde.
Tl : [en chantant] Seulement un idiot refuseraient de voter pour Monty Burns.

SEQ 12 INT/JOUR Bar de Moe
Barney : Eh, super le poiscaille !
Moe : Et si seulement le gouvernement arrtait de lui chercher des noises.

SEQ 13 INT/JOUR Maison de retraite
Abraham : Finalement, Burns, cest exactement ce quil nous faudrait dans le coin ? Un souffle de jeunesse !

SEQ 14 INT/JOUR Maison des Simpson Salon
Homer : Jespre que Burns et moi, on peut compter sur ton soutien.
Marge : Homer, je soutiens Bailey, moi !
Homer : Ah ouais ? Et bien moi, je soutiens Burns !
[Homer et Marge saccroche le badge de leurs candidats respectifs]

SEQ 15 INT/JOUR Centrale nuclaire Bureau de Burns
Conseiller : Flicitations, M. Burns. Vous avez grimp de 6 points dans les derniers sondages.
Burns : Ah ! Ce qui me fait un total de...
Conseiller : 6. Nous sommes en bonne voie.

SEQ 16 EXT/JOUR Palais du gouverneur
[Mary Bailey parle la presse]
Mary : Mon honorable adversaire semble considrer les lecteurs de cet Etat comme des idiots irresponsable et crdule. Quoiquil en soit personnellement, je prfre men remettre leur intelligence et leur bon sens.
Journaliste : Stratgie intressante. Bonne chance.

SEQ 17 EXT/JOUR [...]
[Burns parle la foule]
Burns : Et je dis que les imports sont trop lourds.
Foule : Yeah !
[Puis, on voit Marge distribue des tracts pour Mary Bailey devant le supermarch dApu. Puis Burns utiliser un marteau piqueur. Le journal titre : Burns monte sept pour cent . Puis Burns dans un char. Le journal : Le char de Burns est en marche . Puis on le voit jouer un jeu denfants]

SEQ 18 EXT/JOUR Maison des Simpson
[Sur le jardin, devant la maison, Marge plante un panneau disant : Un lecteur indpendant pour Mary Bailey . Alors que Lisa porte un T-shirt marquant : Jaimerais pouvoir voter pour Bailey . De lautre ct du jardin, alors que Bart porte un T-shirt marqu : Papa dit : Votez pour Burns . , Homer plante un panneau pour Burns]

SEQ 19 INT Salle de runion
Burns : Vous avez trouv une salet quelconque sur Mary Bailey ?
Homme 1 : Et bien, on a fait ses poubelle.
Homme 2 : On a interrog sa bonne.
Homme 1 : Et pour linstant, la seule chose ngative quon ait trouv, cest un type qui tait sorti avec elle quand elle avait 16 ans.
Burns : Et alors ?
Homme 3 : Il lavait pelote.
Burns : Cest de la gnognotte.

SEQ 20 INT Meeting de Burns
[Burns est en train de parler une foule]
Burns : Nous allons envoyer un message tous ces bureaucrates qui sont dans la capitale, loin de vos ralits quotidienne.

SEQ 21 INT/JOUR Maison des Simpson Salon
[Bart et Homer regardent la tl]
Bart : Ca y est ? Il est gouverneur ton patron ?
Homer : Non. Pas encore, fiston, pas encore.

SEQ 22 INT/JOUR Centrale nuclaire Bureau de Burns
[Alors que le journal titre : Burns crase Bailey , ses conseillers parle Burns]
Conseiller : Maintenant les lecteurs vous voient comme un Dieu tout puissant.
Burns : Formidable.
Conseiller : Mais il y a un danger. Le dernier sondage indique que vous risquez de perdre le contact avec lhomme de la rue.
Burns : Oh, nom dune pipe, surtout pas !
Conseiller : Cest la raison pour laquelle le soir qui prcde llection, nous tenons beaucoup ce que vous alliez dn chez un des vos employs.
Burns : Ah ! Je pense avoir compris votre manuvre. Toutes les midinettes et tous les piliers de bar de ce pauvre pays me verront casser la graine, comme ils disent, avec leur semblable. Les mdias ne vont pas chmer ce soir-l.
Conseiller : La question est de savoir si nous trouverons un spcimen qui soit suffisamment ordinaire.
[On voit Homer par la camra de surveillance en train de manger et de gratter les fesses. Les conseillers alors approuvent que ce sera lui]
Burns : Et bien, je... je... je savais quil faudrait faire des sacrifices.

SEQ 23 INT/JOUR Maison des Simpson Cuisine
[Les Simpson sont entrain de manger]
Homer : Oh ! Ils sont vachement bons tes toasts Marge ! Oh, a me fait penser que la veille des lections M. Burns vient dner chez nous.
Marge : Quoi ?
Homer : Yaura des reporters de la tl. Mais eux, taura pas les nourrir.
Bart : Ouah ! La tl ! Cest denfer a.
Marge : Cest hors de question !
Homer : Sois sympa Marge !
Marge : Je fais du porte porte pour Mary Bailey ce soir-l.
Homer : Ouh ! Les enfants, sortez sil vous plait. Je veux pas que vous voyiez a.
Bart : Oh ! Oh !
[Les enfants sortent. Homer sagenouille]
Homer : Sil te plait ! Sil te plait ! Sil te plait ! Sil te plait !

SEQ 24 INT/JOUR Maison des Simpson
[La maison est re-dcore avec pleins daffiches pour Burns]
Conseiller : Nous souhaiterions que lun de vos enfants puissent innocemment poser une question sur les lections. Toi, ma petite-fille, crois tu pouvoir mmoriser ceci pour demain soir ?
Lisa : Monsieur Burns, votre campagne est un vritable raz-de-mare qui emporte tout sur son passage. Pourquoi tes-vous si populaire ?
Conseiller : Oh, mais cest trs bien a !
Lisa : Pendant que jy serais, est-ce que je pourrais aussi lui demander dapaiser ma crainte de le voir contaminer la plante au point de la rendre un jour inhabitable ?
Conseiller : Non, celle que je tai donne suffira.
Marge : Pourtant sa question, a elle est drlement intressante.
Homer : Marge ! Vous en faites pas. Ma fille cest une tte. Je suis sur quelle sera capable dapprendre a par cur pour demain soir.
Conseiller : Et enfin, Monsieur Burns veut que vous vous montriez trs affectueux envers lui. Mais noubliez pas quil dteste quon le touche.

SEQ 25 INT/NUIT Maison des Simpson Chambre dHomer et de Marge
[Marge et Homer sont au lit. Homer tente de se coller Marge mais celle-ci se recule chaque fois. Jusqu ce quelle tombe du lit]
Homer : Marge, remonte dans le lit.
Marge : Non merci, je suis trs bien ici.
Homer : Ben quest-ce que tas ? Je veux juste faire un clin.
Marge : Je ne suis pas dhumeur faire un clin.
Homer : Pourquoi, quest-ce que a peut faire ?
Marge : Je ne veux pas faire de clins avec quelquun qui mempche de mexprimer.
Homer : Mais si tu texprimes, tarrtes pas de texprimer : en toccupant de la maison, en nous faisant la cuisine.
Marge : Daccord Homer. Tas raison. Tas tout compris.
[Marge remonte dans le lit]
Marge : Cest trs bien. Parfait. Cest comme a que je vais mexprimer. Pas de problme. Cest rgl. Bonne nuit.
Homer : Hein ?

SEQ 26 INT/NUIT Maison des Simpson Salon
[Alors que les camras de tl se prparent, les Simpson se font coiffer]
Coiffeur : Alors, quest-ce que vous en dtes ?
[Le coiffeur a fait des gros sourcils Homer]
Homer : H ! Salut, beau brun !
Conseiller : On, non ! Enlve lui tout ce fond de teint. On est ici pour dner avec un homme du peuple, pas avec Robert Redford.
Autre Conseiller : Voil le dernier sondage : 50-50. Tout va se jouer maintenant.
Conseiller : Ce coup de pub avec les Simpson va nous faire grimper.
[Burns arrive dans sa limousine]
Bart : Oh, a yest. Le vl.
[Burns savance avec un rcipient dans la main. Sous les flashs de plusieurs photographes, il sonne la porte et toute la famille lui ouvre]
Burns : Bonsoir Homer. Marge, vous tes ravissante. Tenez, je vous ai apport un gteau aux nouilles.
[Le chien des Simpson court et se jette sur Burns qui tombe. Il le lche]
Homer : Saloperie de clebs ! Saloperie de clebs du voisin ! Attendez, je vais vous aider Monsieur Burns.
[Homer relve Burns]
Burns : Jadore les chiens. Les bbs aussi.
[Le chat fait la mme chose que le chien]
Burns : Minou, minou.
Homer : Tout va bien, Monsieur Burns.
Burns : Oui, bien sr. Cest bon de chahuter avec les animaux, a vous met en apptit.
[Tout le monde rentre y compris les journalistes. Maintenant tout le monde est table]
Conseiller : Dernier sondage. Votre raction trs diplomate face lincident avec les animaux vous a propuls en tte : 51-49. Toutes mes flicitations, monsieur le gouverneur.
Burns : Excellent.
Homer : Bart, tu veux dire le bndicit.
Bart : Cher Dieu, cest nous quon a pay toute la bouffe, alors merci de rien.
[Tout le monde est offusqu]
Burns : [en riant] Seule une me innocente peut profrer un tel blasphme. Dieu les bnisse tous. Amen.
[Tous les journalistes rigolent]
Conseiller : Il gagne des points. Il gagne des points.
[Les Simpson se mettent manger. Burns a un peu de rticence mais son conseiller lui dit de manger alors il le fait]
Homer : Vous savez, monsieur Burns, ma famille et moi, on trouve que les impts sont trop levs. Quelle est votre position sur ce sujet hautement controvers.
Burns : Oh, dieu, qui aurait pens que ce petit dner totalement improvis allait se transformer en un dbat politique ?
Homer : Je faisais que lire le carton que...
Burns : Euh, Homer... Je suis daccord avec vous. Et si je suis lu gouverneur, je diminuerais les imports et les taxes, nen dplaise aux bureaucrates de la capitale.
[Marge dbarrasse les assiettes]
Burns : Lisa, y a-t-il une question que tu aimerais poser tonton Montgomery ?
Lisa : Oui, monsieur, une question bien banale. Monsieur Burns, votre campagne est un vritable raz-de-mare qui emporte tout sur son passage. Pourquoi tes-vous si populaire ?
Burns : Oh, oh, question difficile, mais trs pertinente. En ralit Lisa, il y a plusieurs rponses. Certains lecteurs parlent de mon intgrit. Dautres sont sensibles mon dsintressement. Dautres encore, ma volont de diminuer les impts. Oui, messieurs les bureaucrates, mettez-vous bien a dans le crne. Je les diminuerais.
[Lisa quitte la table et retrouve Marge en cuisine]
Lisa : Oh, mman, je me sens moche, tu peux pas savoir.
Marge : Je suis dsol chri. Ce sera bientt fini.
Lisa : Mais, mman, on est devenu les instrument du diable.
Marge : Lisa, tu apprendras beaucoup de choses ce soir. Et notamment, quil faut toujours accorder le bnfice du doute ta mre.
[Marge revient avec un plat]
Burns : ... quon lui donne sa chance, ou au moins un petit coup de pouce. Hmm, quelle dlicieuse odeur !
[Marge dcouvre le plat et tout le monde dcouvre que cest le poisson trois yeux qui est l, cuit]
Bart : Ouais, super, un poisson trois yeux.
Marge : Donnez moi votre assiette monsieur Burns.
[Burns, dgot, lui donne son assiette. Marge lui donne la tte. Tout le monde lobserve. Son conseiller lui dit de manger et fait signe de dire que cest bon. Burns prends un bout, le met dans sa bouche, le mche mais le recrache. Tout le monde est interloqu. Les journalistes accourent pour filmer le morceau de poisson par terre]
Journaliste 1 : Cest un strike !
Journaliste 2 : Jy crois pas !
Journaliste 3 : Il a sign son arrt de mort !
[Les journalistes partent]
Conseiller : Il est foutu, lessiv, liquid.
Journaliste 1 : Passe-moi le patron.
Journaliste 2 : En gros titre : Burns na pas pu avaler sa propre histoire .
[On voit alors un journaliste tlvis]
Journaliste : Ce sondage montre que la popularit de Burns a fait une chute aussi spectaculaire quun certain morceau de poisson.
[La famille Simpson sont devant la tl avec Burns, Smithers et les conseillers. Burns jette la tlcommande par terre]
Burns : Vous devez bien avoir encore quelques tours dans votre sac. Smithers, prparez du caf. On est pas encore vaincu.
Conseiller : Si on l'est. Venez les gars. Le vieux est cuit.
Burns : Attendez ! Revenez ! Vous ne pouvez pas me faire a ! Je suis Charles Montgomery Burns.
[Burns essaye alors de tout dtruire en jetant les cadres de photo par terre, puis son portrait, ce quil y a sur une table. Il essaye alors de renverser la table mais ny arrive pas]
Burns : Smithers, retournez moi cette table !
Smithers : Oui, monsieur.
Marge : Oh, Homer ! Homer ! Empche les !
Homer : Euh... Monsieur... Monsieur Burns ?
Burns : Taisez vous et bousillez quelque chose !
[Homer prend alors un vase et le casse]
Lisa : Monsieur Burns, je ne vois pas trop o a va vous mener de dtruire notre pauvre mobilier.
Burns : Elle a raison. Ramenez moi chez moi, Smithers. Nous dtruirons des choses de meilleur got.
[Burns et Smithers sortent]
Burns : Quelle ironie nest-ce pas Smithers ! Je vais perdre les lections cause de cette horde de primates. Et si jamais je mtais laiss aller les massacrer, cest moi qui serais all en prison. Cest a la dmocratie pour vous ?
Smithers : Vous tes noble et potique dans la dfaite.
Burns : Simpson, je naurai quun butin quune obsession au cours des annes quil me reste vivre, tout faire pour que vos rves ne se ralise pas.
Bart : Ouille, ouille, ouille. Tes mal barr, ppa.

SEQ 27 INT/NUIT Maison des Simpson Chambre dHomer et de Marge
Homer : Oh, mes rves ne se raliseront pas. Jaime pas a. Mais alors, pas a du tout. Jaurais plus rien esprer. Tu te rends compte ? Marge, fais quelque chose, fais quelque chose, sil te plait.
Marge : Homer. Ecoute moi. Quand les plus grands rves dun homme, cest de reprendre du dessert, de faire un clin de temps en temps et de dormir jusqu midi le week-end, personne ne peut lui dtruire ses rves.
Homer : Tas raison. No problemo.
Script écrit en aot 2003 par Nicolas . Mis à jour le 02/09/2012 par Rgis
L'quipe du site | A propos | Contact
2000-2020 The Simpsons Park