Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

17/07/2018
Tennis la malice a été le deuxième test, après l'épisode Radioactive-Man (s7) d'animation d'un épisode par ordinateur.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Aucune diffusion à venir.

Derniers commentaires

Birchibald T. Barlow | (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

simpsonofan | Un Ouroboros? Ouais c'est pas faux. (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Ilevan | Je trouve ça assez terrible personnellement. Même les emmys veulent pas laisser la série mourir,... (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Brendon09 | Chris503 merci c'est cool ^^ (Mona Simpson)

Chris503 | Brendon09 -> je me suis abonné à ta chaîne ^^ (Mona Simpson)

Script : Bart le génie

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salle à manger
[Maggie joue aux cubes pendant que les Simpson jouent au Scrabble. Une des lettres tombe par terre. Lisa la ramasse]
Bart : On va pas y passer la nuit !
Lisa : Oui maman dépêche toi.
Marge : D'accord d'accord. J'en ai trouvé un. "Hé". Cinq points, à ton tour chéri.
Homer : Je me demande comment on peut faire un mot avec ces lettres pourries. Oxydé. Oh ! J'en ai un. Do !
Lisa : "ID", mot compte triple !
Homer : Hé pas d'abréviations.
Lisa : Pas I.D. papa, "id". C'est un mot !
Bart : Ouais comme dans la phrase "Ce jeu est stup-id".
Homer : Oh toi la ferme.
Lisa : Rigole Bart. Mais tu vas avoir besoin de développer tes aptitudes à verbaliser pour les tests demain.
Marge : On pourrait chercher ce ID dans le dictionnaire.
Homer : On en a un ?
Marge : Mais oui, regarde. Je crois qu'il est sous le canapé.
[Homer prend le dictionnaire, Lisa le lit]
Lisa : "Id", ensemble des pulsions inconscientes qui avec le moi et le surmoi compose la psyché.
Homer : Ouais, ouais on lui dira.
Bart : C'est à moi. Kwyjibo. K-W-Y-J-I-B-O. 43 points, plus mot compte triple, plus 50 points parce que j'ai fait Scrabble. J'ai gagné, je me tire.
Homer : Une seconde espèce de sale petit tricheur. tu ne partiras pas tant que tu ne m'auras pas dit ce que c'est qu'un kwijibo.
Bart : Kwyjibo. Euh...
[Bart regarde Homer pour décrire ce qu'est un kwijibo]
Bart : Espèce de singe, maladroit et chauve d'Amérique du nord, sans menton.
Marge : Et aussi très susceptible.
Homer : Je t'en ficherai des singes maladroits !
Bart : Alerte, le Kwyjibo s'est échappé !

SEQ 2 - EXT/JOUR Ecole élémentaire - Cour de récréation
[Avant la sonnerie, les enfants jouent dans la cour.
Fille : 27, 28, 29, 30 !
[Bart fait un graffiti sur un mur. Il dessine Skinner]
Skinner : Hé toi la-bas, pas de chewing-gum par terre s'il te plait, la poubelle est faîte pour ça.
Bart : [En écrivant sur le mur] "Je suis une andouille".
[Martin voit Bart et va voir le directeur]
Martin : Monsieur le principal, vous devriez venir, il y a un de mes camarades de classe qui est en train de détériorer la propriété de l'état.
Skinner : Où ça?
Martin : Par là monsieur. Vous voyez ?
Milhouse : Fais gaffe Bart, y'a Skinner qui arrive.
[Bart lance la bombe dans la poubelle]
Bart : Ça va saigner.
Skinner : Celui qui a fait ça va avoir de gros ennuis, c'est moi qui vous le dit.
Martin : Et son orthographe laisse à désirer. L'orthographe communément admise est W-I-E-N-E-R. Encore que E-I soit une variante technique acceptable.
Skinner : Excellent Martin. Messieurs, montrez-moi vos mains je vous prie. [Voyant Lewis] Mmmm... [Voyant Milhouse] Bien... [Voyant Richard] D'accord... A toi Simpson.
[Bart montre ses mains pleines de peinture]
Martin : On peut dire que le crime est signé de sa main !
Skinner : Nous allons avoir un petit entretien tous les deux.
Bart : Même heure même endroit, m'sieur ?
Skinner : Oui, comme d'habitude. Après la classe dans mon bureau.

SEQ 3 - INT/JOUR Ecole élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[La cloche sonne, et les enfants rentrent. Mme Krapabelle donne les tests de Q.I aux élèves]
Martin : Bart. J'ose espérer que tu ne tiendras pas compte de mon observation auprès de monsieur le principal. J'essayais simplement d'éviter qu'un bâtiment scolaire ne soit profané.
Bart : Va te faire shampouiner.
Martin : Pardon ?
Edna : Ne vous en faîtes pas, surtout. Ces tests n'ont aucune influence sur vos résultats scolaires. Ils ne font qu'évaluer votre futur statut social et votre réussite matérielle... [elle regarde Bart] S'il y en a une.
Martin : Mme Krapabelle, je crois me rappeler que Bart doit se tourner vers vers la fenêtre de façon de ne pas tricher sur son voisin.
Edna : Tu as raison Martin. Bart ! [Bart s'exécute en râlant] Avant tout, essayez de bien visualiser le problème et restez calmes. Les tests commencent... maintenant !
[Ils commencent le test]
Bart : [lisant une question] 7H30 du matin, un express roulant à 84 km/h quitte la gare de Santa Fe pour Phoenix, Distant de 830 kilomètres.
Edna : Chut ! Visualise-le, Bart.
[Bart visualise le problème, en noir et blanc. Il est dans le train]
Bart : Au même moment, un omnibus roulant à 48 km/h et comportant 40 passagers. Ce train comporte 8 wagons et chaque wagon comporte le même nombre de passagers. Une heure plus tard, un nombre de passagers égal à la moitié du nombre de minutes écoulées depuis le départ descend du train tandis que trois fois plus de passagers plus six montent dans ce train. Au deuxième arrêt, la moitié des passagers plus deux descendent du train. Mais il en monte 2 fois plus qu'au premier arrêt.
Contrôleur : Votre billet s'il vous plait.
Bart : J'ai pas de billet.
Contrôleur : Alors suis-moi mon garçon. [Il s'adresse au conducteur de la locomotive, au conducteur] Nous avons un clandestin à bord, Monsieur.
Bart : Je vais payer. Combien c'est ?
[Le conducteur est Martin]
Martin : Deux fois le prix de Tuscon à Flagstaff moins les deux tiers du prix de Albuquerque à El Paso! Ha ha ha ha !
[Les deux trains se rentrent dedans et Bart revient à la réalité]
Edna : Bart. Il y a des élèves dans cette classe qui on une chance de réussir. Peux-tu cesser de les importuner, s'il te plait ?
Martin : Il ne m'importune pas madame, j'ai fini. Puis-je sortir pour aller lire sous un arbre ?
Edna : Oui, bien sûr Martin.
[Bart regarde par la fenêtre]
Edna : Qu'est ce que tu regardes Bart ? Est-ce que cet affreux chien serait encore revenu ? Il vous reste 20 minutes les enfants.
[Bart se retourne et fait des grimaces à Martin. Quand Mme Krapabelle ne regarde pas, il échange son nom avec celui de Martin sur les tests]

SEQ 4 - INT/JOUR Voiture des Simpson
[Marge et Homer vont à l'école pour voir le principal Skinner qui doit leur parler du graffiti]
Marge : Oh c'est un bon garçon, il va encore s'améliorer. Tu sais parfois même le meilleur des moutons s'éloigne du troupeau et a besoin de plus d'affection.
Homer : C'est exactement ce genre de conneries qui l'ont pourri ce petit morveux. Hé regarde ça [montrant le graffiti de Bart] "Je suis une andouille". Hé, hé, hé, hé ! Alors ça c'est vrai !

SEQ 5 - INT/JOUR Ecole élémentaire - Bureau de Skinner
[Homer et Marge arrivent]
Secrétaire : Monsieur et madame Simpson sont arrivés.
Skinner : Qu'ils entrent.
Marge : C'est encore nous ! Bonjour monsieur le principal.
[Bart est dans le bureau aussi]
Homer : Qu'est-ce que t'as encore fait, hein ?
Skinner : J'ai surpris votre fils en train de dégrader le mur de l'école ce matin. Nous estimons les dommages à 75$ et sincèrement nous trouvons injuste que les autres contribuables payent la facture.
Homer : Oui, c'est un système pourri mais qu'est ce qu'on peut y faire ?
[Marge lui parle à l'oreille]
Homer : Ah non ! C'est pas ce qu'il a voulu dire. Ma femme pense que vous voulez que c'est moi qui paye la facture.
Skinner : C'était l'idée en effet.
Homer : Oh. [Il regarde Bart, en colère]
Skinner : En soit ce genre d'incident ne devrait pas entraîner une punition très sévère, c'est évident. Mais il ne s'agit pas d'une faute isolée. Bart est indiscipliné, turbulent, il est fréquemment absent et donne à ses professeurs d'affligeants mots d'excuses qui de toute évidence font défaut aussi puéril que ridicule quand on les compare...
[Il compare l'écriture du mot d'excuse au chèque de Homer qui est identique]
Skinner : Bref, quoi qu'il en soit, je me vois dans la triste obligation de...
Secrétaire : [dans l'interphone] Monsieur Skinner, Le docteur Pryor veut vous voir. Il dit que c'est urgent.
Skinner : Je vais le recevoir. Monsieur et madame Simpson, je vous présente notre psychologue scolaire, le docteur Loren Pryor.
[Le docteur Loren Pryor entre]
Homer : Est-ce qu'on a besoin d'un psychologue ? On le sait bien que notre fils est un crétin.
Pryor : Non, détrompez-vous. Je vous apporte une nouvelle extraordinaire. Les tests que nous avons fait ce matin ont révélé que le jeune Bart était ce qu'on peut appeler un enfant surdoué.
Homer : Quoi ?
Pryor : Votre fils est un génie monsieur.
Marge : Bart ?
Homer : Cette tête de lard ?
Skinner : Impossible !
Pryor : Non, nous sommes presque certains. Cet enfant n'est pas censé connaître son Q.I mais regardez. Devant un tel chiffre le doute n'est pas permis
Homer : Quoi, 912 ?
Pryor : Non, vous tenez la feuille à l'envers. Il faut lire 216. Ça reste étonnamment élevé. [Le docteur prends des notes] Bart, t'es t-il arrivé de t'ennuyer à l'école ?
Bart : J'arrête pas.
Pryor : Te sens-tu frustré parfois ?
Bart : Ah ouais, tout le temps monsieur.
Pryor : T'es t-il jamais arrivé de rêver que tu quittais ta place pour poursuivre ton propre développement intellectuel sur des bases que tu aurais choisi ?
Bart : C'est pas vrai vous lisez dans mes pensées mon vieux !
Pryor : Voyez-vous quand un enfant de l'intelligence de Bart est contraint de se freiner pour se mettre au niveau d'une personne normale, on aboutit souvent à des résultats comme cela.
Skinner : Je pense que nous devrions le tester à nouveau.
Pryor : Non, non, il faut le changer d'école.
Skinner : Oh, c'est encore mieux !
Pryor : Bart, nous aimerons que tu essaies un nouveau genre d'école. Une école dans laquelle les contrôles, les notes, les horaires, la discipline sont inutiles. Une école sans murs, où on travaille comme on le sent, quand on le sent, en fonction de ses besoins. Est-ce que cela te conviendrait ?
Bart : [Il sourit] Ouais ça me botte toubib.
Pryor : Excellent nous sommes d'accord. Voici toutes les instructions utiles. Présente toi là-bas vers 9 heures. Monsieur et madame Simpson, encore toutes mes félicitations.
Skinner : Je crois que ce soir tout le monde aura envie de fêter ça.
Homer : Alors ça docteur ça me dépasse. Mon fils un génie ? Mais comment c'est arrivé ?
Pryor : Hé bien en général un tel niveau d'intelligence résulte à la fois de l'hérédité et de l'environnement...
[Il regarde Homer et constate que ce n'est sûrement pas l'hérédité]
Pryor : Bien que dans certains cas ce soit un mystère total.

SEQ 6 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Les Simpson déjeunent. Marge veut coiffer Bart]
Bart : Oh laisse moi m'man !
Marge : Mais ça te donne l'air plus intelligent chéri.
Bart : Pas question !
Homer : Si tu mettais une cravate ? Tout le monde sait que les petits génies portent une cravate.
Bart : Laisse-moi vivre, tu étouffes ma créativité.
Homer : Excuse-moi.
Marge : Bart, c'est un grand jour aujourd'hui. Tu devrais manger quelque chose de plus nourrissant.
Homer : Non, je ne suis pas d'accord. Les Frosty Krusty c'est ce qui l'a amené là aujourd'hui. Si ça se trouve c'est un de ces trucs chimiques qu'il y a là-dedans qui l'a rendu si intelligent. Lisa, peut-être que tu devrais en manger un peu.
Marge : Homer !
Homer : Non mais ce que je voulais dire c'est pourquoi on aurait pas deux génies dans la famille. Ça nous en ferait un de rechange des fois que le cerveau de Bart surchaufferait.
Lisa : Je me fiche de ce que ces tests idiots ont dit, Bart. Pour moi t'es un pauvre type.
Bart : C'est possible mais à partir d'aujourd'hui le pauvre type va se la couler douce.

SEQ 7 - INT/JOUR Voiture des Simpson
[Homer conduit Bart au centre d'enseignement enrichit pour enfants surdoués]
Bart : Y'a pas le feu, p'pa. Prends la route touristique.
Homer : Bien monsieur.

SEQ 8 - INT/JOUR Ecole pour surdoués
[Bart et Homer arrivent. Ils y a pleins de tableaux et de la musique classique. Tous les élèves ont une cravate]
Bart : Oh non ! Ils ont tous des cravates !
Homer : Pas de panique, je vais te passer la mienne. Tiens, je vais te montrer comment on met une cravate. Tu fermes les pinces et tu vérifies que le truc est bien au milieu.
[Homer met sa cravate à Bart]
Bart : Merci, p'pa.
[Homer embrasse Bart. Bart est un peu gêné]
Bart : Papa tu m'as embrassé ?
Homer : Bah y'a rien de mal dans le fait qu'un père embrasse son fils. C'est vrai non ? Allez vas-y maintenant et tâche de bien écouter surtout. Parce que si tu travailles bien, qui sait, peut-être qu'un jour tu réaliseras le rêve que les Simpson font depuis des générations : prouver qu'on est pas plus bête qu'un autre.
[Bart entre dans la salle de classe. Il est accueilli par la professeur]
Mlle Mellon : Je suppose que tu es Bart Simpson. Je suis mademoiselle Mellon, ta coordinatrice pédagogique. Tout d'abord, il faut que tu saches qu'ici chacun n'obéit à une règle : celle qu'on se fixe soi-même. Si tu as sommeil, tu fais un somme. Si tu t'ennuies, sens-toi libre de choisir un de ces livres et de le lire.
Bart : Qu'est-ce que je devrais lire, m'dame ?
Mlle Mellon : Mais tout ce que tu veux, Bart.
[Bart regarde les livres de la bibliothèque. Il voit un comic et le prend]
Bart : Oh !
Mlle Mellon : Une bande dessinée ? Comment cela a t-il pu se glisser ici ? Nous l'avions utilisé comme accessoire pour un film que nous avons tourné sur l'analphabétisme. Voici les étudiants avec qui tu va partager ton expérience scolaire. Je te présente Ethan Foley.
Ethan : O Memsahib, Bart. Rabbi has memo.
Bart : Qu'est ce que tu racontes ?
Mlle Mellon : Ethan est très doué pour faire des palindromes. Ces phrases qui se lisent aussi bien de gauche à droite que de droite à gauche. Et à côté de lui, c'est Sydney Swift.
Sydney : Trab, ça va ? Jourbon.
Bart : Ouais, quel est le problème ?
Mlle Mellon : Oh, ne fais pas attention à Sydney. Aujourd'hui il a décidé d'inverser toutes les syllabes. Il a dit "Bonjour, ça va Bart". Et voici Cécile Shapiro.
[Cécile est devant une cage avec des hamsters]
Cécile : Salut Bart.
Bart : Génial, des hamsters. Comment ils s'appellent ?
Cécile : Le hamster numéro 1 a reçu du staphylocoque dans le cadre d'une expérience. Le hamster numéro 2 est le hamster témoin.
Bart : Salut. Ça va toi, le petit hamster témoin ?
Mlle Mellon : Je ne te conseille pas de t'y attacher Bart. Nous devons le disséquer la semaine prochaine. Bon, découvrez votre espace bureau.
[Les élèves s'installent]
Mlle Mellon : Et maintenant, souhaitons la bienvenue au nouvel arrivant dans notre collectif expérimental, Bart Simpson.
Elèves : Buen jorno. Buenos dias.
Mlle Mellon : Bien, je vous propose de poursuivre le débat commencé hier. Quand nous nous sommes arrêtés Calvin et Thania soutenaient que le libre arbitre est une illusion.
Ian : Pour ma part, je pense que l'humain dispose de la liberté. Mais liberté est lourde de paradoxe. Freud nous montre comment l'enfance façonne notre subconscient mais paradoxalement ceci nous aide à penser par nous même.
Mlle Mellon : Excellent, Ian. Est-ce que quelqu'un aurait un autre exemple de paradoxe ?
Ethan : Je pense que sur la loi et l'homme, il n'y a pas de liberté pour l'un.
Cécile : Si vous voulez la paix, vous devez préparer la guerre.
Mlle Mellon : Hmm hmm... Et bien il semble que l'enfant le plus intelligent de cette classe soit également le plus discret. Bart, quels autres paradoxes influent sur notre vie ?
[Bart hésite longuement]
Bart : Ben... si vous voulez la guerre, vous devez préparer la paix.
Mlle Mellon : [pas satisfaite] Euh, oui. En effet... je crois qu'on peut parler de paradoxe. Merci Bart.

SEQ 9 - INT/JOUR Ecole pour surdoués - Cafétéria du centre
[Bart mange avec les autres enfants surdoués]
Garçon : J'ai une proposition, Bart. Je t'échange l'équivalent en nourriture du poids que fait une boule de bowling sur la huitième lune de Jupiter contre l'équivalent en nourriture du poids d'une plume sur la deuxième lune de Neptune.
Bart : Bon, d'accord.
Garçon : Tiens, voilà.
[Il lui prend son sandwich et lui donne un seul petit raisin. Les autres rigolent]
Ethan : Je t'échange 1000 pico litres de mon lait contre une demi pinte du tiens. Ça te va ?
Bart : Bon, je suis d'accord.
[Il prend son lait et lui verse seulement quelques gouttes du sien. Les autres rient encore]
Ian : Bart, est-ce que ça te tenterait de faire un pari avec moi ? Ton cake contre...
Bart : Ça va, épargne ta salive.
[Il lui donne son cake et s'en va]
Ian : Alors, qu'elle est votre opinion sur lui ?
Ethan : Il serait temps de lui dire que c'est un génie plutôt médiocre.
Garçon : Ça, on peut pas dire qu'il soit très brillant, je vous l'accorde.

SEQ 10 - INT/JOUR Maison des Simpson - Chambre de Bart
[Bart lit un comic et boit. Homer entre dans sa chambre]
Homer : Alors, comment c'était ? Raconte.
Bart : Cacou cicou.
Homer : Quoi ?
Bart : Oh, c'est couci couca à l'envers, p'pa.
Homer : Oh, t'en sais des choses. Qu'est ce que t'es en train de lire ? Un livre de bande dessinée ? Ah, je comprends, tu veux pas te surchauffer les circuits. Tu sais quoi ? Pour fêter ce premier jour à l'école des surdoués, qu'est-ce que tu dirais si on sortais tous les deux se taper une glace au chocolat avec une montagne de chantilly ?
Bart : Super !
Marge : Bart. Je me sens tellement coupable d'avoir passé toutes ses années près de toi sans... comment dit-on qu'on fait pour faire grandir quelque chose ?
Lisa : On dit nourrir, non ?
Marge : Sans avoir pensé à nourrir ton brillant cerveau alors j'ai acheté des places pour l'opéra ce soir. Dépêchez-vous, habillez vous, c'est à huit heures.
Bart : S'il te plait, m'man, pas ce soir.
Homer : Fais pas ta mauvaise tête, ta mère fait ça pour ton bien alors vas-y, va te culturer.
Marge : Homer, tu viens aussi toi.
Homer : Ben moi je suis pas un génie, pourquoi je devrais me farcir ça ?

SEQ 11 - INT/NUIT Opéra
[Les Simpson entrent. Homer voit une affiche de Carmen]
Homer : Et en plus c'est du russe.
[Les Simpson sont au balcon]
Bart : Eh Lisa, regarde si tu vois pas la dame qui vend des esquimaux.
Marge : Personne ne vend d'esquimaux ici, chéri.
Homer : Pas de bières, pas de hot dog, pas d'esquim'opéra.
Marge : Chut !
Bart : [il chante sur l'air de l'opéra] Toréador ton cul n'est pas en or papa, ni en argent maman, ni en fer blanc-tanplan.
[Ils rigolent]
Marge : Bart, je t'en prie arrête de faire l'idiot. Toi Homer ce n'est pas la peine de l'encourager.
Homer : Il faut pas le brimer Marge. On est là pour l'aider à s'épanouir.
[Pendant l'opéra, Homer fait semblant de ronfler. Bart siffle et ils rient tous les deux]
Marge : Chut !
[Le chanteur arrive sur scène. C'est un homme énorme]
Homer : C'est qui le gros lard avec son chiffon rouge ?
Lisa : C'est le toréador.
Bart : Y'a aucune chance que le taureau manque une cible aussi grosse.
[Homer, Bart et Lisa rient. Homer fait du bruit avec son aisselle. Bart le suit en faisant du bruit avec sa bouche et ils se remettent à rire. Dans le bas de la salle, le père de Martin se retourne]
Père de Martin : Non mais qui sont ces grossiers personnages ?
Homer : Coin coin ! Quand est-ce que ça s'arrête ce machin ?
Bart : Je crois que ça s'arrêtera pas tant que la grosse chantera.
Homer : Elle est assez grosse à ton goût celle-là ?
[Homer lui montre une chanteuse énorme. Ils rient de nouveau avec Lisa]
Homer : Viens, on va aller se taper un hamburger.

SEQ 12 - INT/JOUR Ecole pour surdoués
Mlle Mellon : Soit y égal r au cube sur 3 (y=r^3/3). Vous allez donc devoir calculer la dérivée dy et si vous réussissez, je suis convaincue que trouver la solution sera pour vous un jeu d'enfant.
[Les élèves rient]
Mlle Mellon : Voyons, tu ne saisis pas, Bart ? La dérivé dy égale 3 au carré DR sur 3, ou R au carré DR, ou RDRR. [elle gigote des bras] RDRR. CQFD ?
Bart : Ah ouais.

SEQ 13 - EXT/JOUR École élémentaire
[Bart est revenu voir ses anciens amis. Il revoit son tag qui est devenu une œuvre d'art où il est écrit "Bart Simpson, QI : 216"]
Bart : Ah les mecs, je suis content de vous voir.
Milhouse : Casse-toi, espèce d'intello.
Richard : Ouais, casse-toi professeur.
Lewis : Va te construire une fusée, grosse tête. Et change de planète.
[Bart est triste]

SEQ 14 - INT/NUIT Maison des Simpson - Salle à manger
Marge : Allons, dépêchez-vous tous les deux. On va au festival du film d'art et d'essais.
Bart : Le quoi ?
Homer : Euh... je sais Bart. Ta mère veut nous emmener voir un film à dormir debout fait par un suédois exilé en Belgique.
Bart : Oh non.
Homer : Oh t'as raison, on est pas obligé d'y aller.
Bart : Écoute p'pa. J'aurais... j'aurais quelque chose à te dire.
Homer : Ça peut pas attendre ? Regarde, il commence à faire nuit.

SEQ 15 - EXT/NUIT Maison des Simpson - Jardin
[Bart et Homer jouent au base-ball]
Bart : Vas-y Homer, allez vas-y mon gros, mets-là en plein dedans. Allez, mets le paquet.
[Homer lance la balle à Bart]
Bart : Ouais, encore une bonne. Ca fait 2 à 2.
Homer : Ça va, t'arrive encore à voir la balle, Bart ?
Bart : T'en fais pas pour ça. Tu lances pas la balle assez fort, mon pote.
Homer : Ah je la lance pas assez fort ? Bon, alors essaye d'attraper ce boulet de canon. [Homer lance la balle à Bart]
Bart : Ah ouais, ça c'est un lancer rapide. 3 à 2. [Plus tard]
Homer : Au fait, de quoi tu voulais me parler tout à l'heure ?
Bart : Oh, de rien p'pa.

SEQ 12 - INT/JOUR Ecole pour surdoués - Laboratoire
Mlle Mellon : Je n'ai toujours personne pour faire équipe avec toi au labo. Si aucun volontaire ne se manifeste rapidement, je désignerai quelqu'un. Mais dis-moi, qu'est-ce que c'est, ça semble dangereux ?
Bart : Ben, c'est que je peux rien dire. C'est vraiment vraiment top secret, madame.
Mlle Mellon : Très bien, tu peux continuer Bart. Mais tu es bien conscient de se qui se passe quand on mélange des bases et des acides, n'est-ce pas ?
Bart : Ouais, bien sûr que je sais.
[Il y a une explosion avec du liquide vert qui s'échappe de la salle. Les hamsters s'enfuient.]
Bart : Désolé.

SEQ 16 - INT/JOUR Bureau de Loren Pryor
Pryor : Attention Bart. Nous tenons à insister sur le fait que personne ici n'est en colère après toi. Non, ça nous interpelle, c'est tout. Quand un jeune homme qui a un quotient intellectuel de 216 ne réussit pas une simple expérience, pas besoin d'être un Bart Simpson pour savoir qu'il y a un problème. Dis-moi. Est-ce que la classe évolue trop lentement pour toi ?
Bart : Ca alors non !
Pryor : Alors que peut-on faire pour te rendre heureux ?
Bart : Je veux retourner dans mon ancienne classe.
Pryor : Enfin Bart, tu aurais déjà oublié ton impatience, ton blocage, ce malaise intellectuel persistant ?
Bart : Oui euh... non... je veux dire non, c'est vrai mais je voudrais y retourner dans un but de recherches.
Pryor : Une recherche ? Bart, tu m'intrigues beaucoup, continue.
Bart : Ben, je pourrais faire semblant d'être un enfant ordinaire, pas très doué, comme ça je pourrai les étudier, observer tous les trucs qu'ils font entre-eux. Voir ce qu'il les branche, vous comprenez ?
Pryor : Ah oui, je vois. Comme Tarzan et les chimpanzés.
Bart : Ouais.
Pryor : C'est extrêmement intéressant, Bart. Je vais parler au principal, pendant ce temps-là, tu vas rédiger ton projet d'étude.
Bart : Mon projet ?
Pryor : Oui, tu traces les grandes lignes, le but que tu espères atteindre, les moyens dont tu as besoin.
Bart : OK, ça marche.
[Bart commence à rédiger son projet]
Bart : [en écrivant] Mon projet d'études, par Bart Simpson. Je veux faire semblant d'être un enfant ordinaire, pas très doué, point. En faisant ça, j'espère... oh non ! [il poursuit] Pour ça, je vais avoir... besoin... C'est vachement dur !
[Il change tout à fait de sujet]
Bart :[en écrivant] Ma confession, par Bart Simpson. Je suis un enfant ordinaire pas très doué, point. J'ai triché au test d'intelligence, point.
[Loren Pryor rentre dans le bureau]
Pryor : Oh, tu as déjà fini ? Le principal sera certainement très intéressé par ce... [Il lit ce qu'a écrit Bart] Oh ! Tu sais, tu as mal orthographié "confession".

SEQ 17 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon-TV
[Bart rentre du centre tout vert]
Lisa : Ah ça te va bien le vert, Bart.
Marge : Bart, qu'est-ce qui t'es arrivé Bart ?
Bart : J'ai eu un léger accident en chimie aujourd'hui.
Homer : Oh, ça m'étonnerait qu'avec un peu de térébenthine on n'en vienne pas à bout. On va arranger ça, fiston.

SEQ 18 - EXT/JOUR Maison des Simpson - Jardin
[Homer lave Bart dans une bassine d'eau]
Homer : Faut pas te décourager surtout. Je suis bien sûr qu'Einstein est passé par toutes les couleurs de l'arc en ciel avant d'inventer l'ampoule.
Bart : Papa, faut que je te dise quelque chose. Tu te mettras pas en boule, j'espère.
Homer : Qu'est-ce qu'il y a, fiston ?
Bart : Je suis pas un génie p'pa.
Homer : Quoi ?
Bart : Bah voilà, j'ai triché au test d'intelligence. Je suis désolé. Mais... ce que je veux que tu saches papa, c'est que ça a été super ces dernières semaines. Parce que toi et moi on a fait des tas de trucs ensemble. Tu m'as donné un coup de main à chaque fois que j'en avais besoin. On a jamais été aussi proches l'un de l'autre, c'est vrai. Je t'aime papa. Et je pense que... je pense que si quelque chose a pu nous rapprocher autant tous les deux, ça peut pas être complètement mauvais.
Homer : Oh toi espèce de...
[Homer poursuit Bart qui s'enfuit tout nu avec encore la peinture sur lui dans la maison. Ils passent devant le reste de la famille]

SEQ 19 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon-TV
Marge : Mais qu'est-ce qui se passe encore ?
Lisa : A mon avis, Bart est redevenu idiot maman.
Marge : Ah bon, tu crois ?

SEQ 20 - INT/JOUR Maison des Simpson - Chambre de Bart
[Bart s'est enfermé dans sa chambre. Homer tape à la porte]
Homer : Tu vas pas rester enfermé là-dedans 107 ans !
Bart : Je peux essayer.
Homer : T'as intérêt à sortir de là tout de suite. T'entends ?
Bart : Tu rêves mon pote.
Homer : Fiston, si tu ne sors pas, je ne pourrai pas te réconforter, te serrer dans mes bras, t'embrasser tendrement.
[Bart lit un magazine et boit un soda couché sur son lit tout nu]
Bart : Si tu crois que je suis assez idiot pour tomber dans le panneau alors là tu m'insultes !
[Homer tape dans la porte]
Script écrit en janvier 2003 par Bart le Tombeur . Mis à jour le 25/08/2011 par Régis
Merci à Xavier.T et Régis Mohier pour sa contribution
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park