Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

20/04/2019
Une des tombes du premier Simpson Horror Show (s2) porte le nom de Paul McCartney car selon une vielle histoire, ce dernier serait mort en 1966 mais aurait été remplacé par un sosie. Toujours d'après ces théories, certaines chansons des Beatles passées à l'envers révéleraient la vérité, Paul McCartney s'en moquera lors de son apparition dans Lisa la végétarienne (s7).

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

A la recherche de l'ex
Bart reprend contact avec ses ex petites amies, en particulier avec Mary Spuckler...
20/04 à 21h00 (W9)
Simpson Horror Show XXIII
Un trou noir est accidentellement créé, Homer se met à filmer toutes activités dans sa maison et Bart parvient à voyager dans le temps jusqu'en 1974 grâce au Pr. Frink...
20/04 à 21h30 (W9)
Naitre ou ne pas naitre
Marge et Homer réalisent qu'ils veulent avoir un nouvel enfant...
20/04 à 21h50 (W9)

Derniers commentaires

Arthur MD | Comme dirait Homer : Ouh pinaise ! (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

Chris503 | Joyeux anniversaire les Simpson ! :D (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

DarpaSaly69 | Ma voix est toute rincée (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

cocobaart23 | très bon épisode de the reg (Parlons Simpson #19 John Swartzwelder)

marwansgr | c'est comme un netflix avec les simpson. (Les Simpson arrivent sur Disney + US)

Script : Bombinette Bob

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV[Bart, Lisa et Homer regarde l'émission de Krusty]
Krusty : Je tiens à remercier tout ceux qui ont participé à mon Télédon d'aliments en conserve. Grace à vos dons généreux, il a été possible de créer le parcours de globstacles le plus glissant, le plus gluant qu'on ait jamais vu. Nos concurrents plouferont de mon nez dans une piscine remplie de haricots au lard. [Mel sort su nez de la statue de Krusty et tombe dans la piscine]. De là ils glisseront dans une riche et onctueuse sauce au vin et aux oignons. Comment on a pu se l'offrir ? Parce qu'elle était avariée. [Mel glisse d'une piscine à l'autre] Arrivé sur la côte située d'un savoureux mélange de pudding, de cornichons au vinaigre et de détergent. C'est là que des tas d'enfants hystériques cherchent [???] nos délicieux hot dogs !
Mel : Je t'en prie Krusty, ça brûle !
[Bart et Lisa rient]
Bart : Tu te rends compte ? C'est notre pot de cornichons qui brûle Tahiti Mel.
Homer : Hé ! Il se prend pas pour de la crotte ce Tahiti Mel. Et Tahiti Bob qu'est-ce qu'il est devenu ?
Lisa : Tu ne t'en souviens pas ? [on voit des images de "Un clown à l'ombre", s1] Il avait fait injustement incarcéré Krusty. ["La veuve noire", s3] Il avait essayé de tuer tante Selma, ["Le maire est amer", s6] il avait truqué une élection.
Bart : ["Lac terreur", s5] Il avait même essayé de me tuer.
Homer : Ah ouais... Mais celui que je me souviens surtout c'est le rigolard. Je me demande ce qu'il devient.

SEQ 2 - INT/JOUR Prison à sécurité minimum[Tahiti Bob assemble un monument dans une bouteille]
Tahiti Bob : Oh... L'abbaye de Westminster. Même Edouard le confesseur n'aurait pu faire mieux. Il ne me reste plus qu'à régler les aiguilles sur le méridien de Greenwich. [les rires des prisonniers le déconcentre et il fait tout s'écrouler] Westminster et boule de gomme !
[Les autres prisonniers regardent Krusty à la télé qui se sert de Tahiti Mel comme d'une serpillière]
Krusty : [il chante] C'est comme ça qu'on lave le sol, lave le sol, lave le sol...
Tahiti Bob : Va-tu continuer à braire jour et nuit sur cet écran diabolique ?
Prisonnier 1 : C'est toi qui dit ça ?
Prisonnier 2 : C'est vrai Bob, tu y participais aussi à cette émission.
Tahiti Bob : Inutile de me le rappeler. Mes pitreries ont détruit plus de jeunes esprits que la syphilis et le flipper réunis. Oh... comme j'execre cette "boîte", cette pompe à vidange omnidirectionnelle bourdonante et éructante.
Prisonnier 3 : Bon ça suffit, je possède 60% des actions de cette chaîne.
Wiggum : Du calme les mecs. On va vous attribuer vos taches.
Prisonnier 3 : [à Bob] Je suppose que tu n'aimes pas non plus les journaux à sensation.

SEQ 3 - EXT/JOUR Base de l'U.S Air Force[Les prisonniers doivent nettoyer le terrain. Tahiti Bob vient de finir son tas]
Tahiti Bob : Et voilà ! Le dernier emballage de préservatif. [un avion passe et le vent qu'il provoque disperse tout le tas] Je renouvelle des objections concernant cette activité futile. Pour l'instant de manière informelle, plus tard par écrit... si j'en ai le temps.
Wiggum : Ferme ton clapet ! Ce terrain doit être nickel pour l'exhibition aérienne.
Tahiti Bob : L'exhibition aérienne ? Des pilotes de l'Alabama au crâne rasé dont les avions vomissent de la fumée colorée sur l'air de "Ca plane pour moi" ? Je me demande quel genre de débile peu encore aimer ce type de spectacle.

SEQ 4 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[Les Simpson apprennent dans le journal qu'il va y avoir l'exhibition aérienne]
Les Simpson : Wahh ! Génial ! Ouais !
Lisa : Je veux connaître la première femme pilote à bombardier furtif. Pendant la guerre du Golfe, elle a détruit 70 mosquées, et en plus elle s'appelle Lisa.
Bart : Je veux voir des oiseaux aspirée par des réacteurs, des espèces rares.
Marge : Cette année j'ai fait des boules quiès avec de la pâte à brioche. Elle sont prêtes !
[Le four sonne. Marge sort les boules quiès en pâte du four]

SEQ 5 - INT/NUIT Prison à sécurité minimum - Cellule de Tahiti Bob[Bob est dans son lit]
Tahiti Bob : Je suis tellement las.
[Alors qu'il essaie de dormir, il entend la télévision]
Fille : [à la télé] Grand-mère, je te présente mon copain Craig. [rires]
Grand-mère : Copain ? Tu veux dire que vous n'avez jamais fait zizi panpan ? [rires] T'as jamais fait crac crac dans une voiture mon petit Craig ?
Tahiti Bob : Je connais cette voix. Les marchands de soupe de la télé ont engagé cette chère Vanessa Redgrave.
Grand-mère : Bon ben je me casse, je vais m'éclater comme une bête. [rires]
Tahiti Bob : Adieu chère Vanessa.
[On entend la musique de la Fox]

SEQ 6 - EXT/JOUR Base de l'U.S Air Force[Tahiti Bob nettoie un avion]
Wiggum : Hé, toi. Où tu te crois ? L'état te paye pas 5 cents de l'heure pour glander. Remue-toi !
Tahiti Bob : Oh mais je vais me remuer. Je vais même beaucoup me remuer.
[Il rit, Wiggum aussi]
Wiggum : T'as toujours le truc, Bob.
[Les Simpson arrivent sur la base, ils sont sur le parking et voit un gardien]
Bart : Ca c'est un parking bien gardé, Top Gun.
Gardien : J'ai reçu 3 médailles pour ça
[Les prisonniers repartent dans leur bus]
Wiggum : Hé ! Où est-ce qu'ils sont Tahiti Bob et le type qui bouffe les gens en leur arrachant le visage.
Prisonnier 4 : Je suis là, chef.
Wiggum : Ah. Et Tahiti Bob où il est ?
Prisonnier 5 : Il s'est tiré.
Wiggum : Ah, Bravo. Bon, si quelqu'un pose une question euh... j'en fais de la purée, d'accord ?
Lou : D'accord.
[Le bus s'en va. Tahiti Bob est caché derrière une statue ressemblant à sa coiffure. Plus loin, un guide fait visiter la base aux visiteurs. Ils sont devant un avion]
Guide : A cet instant de la visite, il convient d'attirer votre attention sur l'appareil très particulier à côté duquel je me tiens : le harrier. Véritable gouffre à finance du secteur acquisition de l'U.S Air Force.
Marge : 5 roues ? J'hallucine ou quoi ?
Guide : Et bien que d'apparence complexe, il est si bien conçu qu'un enfant pourrait le piloter.
Lisa : Je peux le piloter ?
Guide : Bien sûr que non.
[Homer est plus loin, il voit un stand où il est écrit "Bières gratuites"]
Homer : Hein ? Des bières gratuites ? Viva la vie !
[Homer en boit plein. Les gens qui était devant s'en vont laissant apparaître la totalité de l'inscription qui indique maintenant "Bières sans alcool". Le vendeur affiche le prix : 48$. Homer s'évanouit. Il se relève et marche à quatre pattes discrètement pour éviter le vendeur et ne pas payer. Milhouse est dans un avion de chasse au sol, il fait semblant de le conduire]
Milhouse : [il appuie sur un bouton] Prends ça maman ! [il appuie sur un bouton] Prends ça papa ! Vous voulez m'envoyer chez un psy, pas vrai ? Prenez ça docteur Mike Temesta !
[Il appuie sur d'autres boutons, un d'entre eux est celui du siège éjectable. Il s'envole en l'air et retombe non loin de Tahiti Bob qui espionne le colonel de la base]
Sergent : Euh, colonel. On vous attend à la tribune dans 10 minutes.
Colonel Hapablap : Oui je sais, j'arrive tout de suite.
[Tahiti Bob s'introduit en douce dans les toilettes du colonel. Il jette une serviette à l'extérieur et s'enferme à l'intérieur. Le colonel voit sa serviette]
Colonel Hapablap : Ca alors ! C'est un monde selon Garp ? Ce sont mes serviettes de toilettes. [il essaye d'ouvrir la porte] Qui est dans mes toilettes personnelles ? Mc Guckett, laissez-moi entrer !
Tahiti Bob : [il prend des notes] Vous voyez bien que c'est occupé.
Colonel Hapablap : Quoi ?! Je suis le colonel Leslie "Hap" Hapablap. Si vous n'ouvrez pas cette porte, je vous réduis en bouillie comme le kleenex d'un enrhumé.
Tahiti Bob : Vous dîtes que vous êtes dans l'armée ?
Colonel Hapablap : Nom d'une bombe à neutrons fiston ! Je vais rentrer et vous couper en rondelles, en jolies petites rondelles que j'expédierai à votre chère maman ! [il réussit à enfoncer la porte, mais il n'y a plus personne] Ca alors ! Où est-il passé ? Moi qui voulais mettre les choses au point, c'est râpé.[il embrasse son poing] Désolé mon grand.
[Le colonel s'en va. Tahiti Bob est caché dans la poubelle et rit. Plus loin, Bart et Abraham sont devant un vieil avion du début du XXème siècle]
Bart : T'as vu ce vieux coucou ?
Abraham : Ca c'un vieux coucou ? Espèce d'ignorant ! C'est l'avion des frères Wright. En 1903 à Kitty Hawk, Lindbergh l'avait piloté sur 1 kilomètre avec un seul dé à coudre d'essence de maïs. Il a gagné la guerre de Sécession à lui tout seul.
Bart : Comment tu connais si bien l'histoire des Etats-Unis ?
Abraham : Grace aux images que je trouve dans les tablettes de chocolat.
[Tahiti Bob veut entrer dans un bâtiment bien protégé. Il appuie sur la sonnette]
Soldat : [de l'autre côté de la porte] Votre code d'accès.
Tahiti Bob : [il imite Hapablap] Mon code ? Fiston, je suis le colonel Hapablap, cette andouille de Mc Guckett a couvert de neige carbonique la Fiat Panda d'un des pilotes d'essai. Sortez avec la peau de chamois et fissa !
Soldat : Mais colonel, j'ai reçu des ordres...
Tahiti Bob : Nom d'une bombe à neutrons ! Bougez-vous les fesses ou je vous réduit en bouillie comme... le kleenex d'un enrhumé.
Soldat : Oui colonel, bien colonel.
[Le soldat sort. Tahiti Bob retient la porte avec son pied et entre. Il se coince les cheveux dans la porte. Pendant ce temps, l'heure de l'exhibition approche. Les Simpson sont assis dans les gradins]
Homer : Ils avaient plus d'aspirine, je t'ai pris des cigarettes.
Marge : Mmm... Mon mal de tête s'en ira peut-être quand ça commencera.
[Quand ils branchent le micro, ca fait un bruit désagréable dans les oreilles de Marge]
Colonel Hapablap : [au micro] Mesdames et messieurs. Quelle belle journée pour une exhibition aérienne, pas un nuage dans le ciel...
[Tahiti Bob sort du bâtiment avec une bombe dans une brouette]
Tahiti Bob : Sauf peut-être un... nuage atomique !
[Il rit et alors qu'il faisait avancer la brouette, il roule sur un caillou et cogne la bombe. Il rit moins fort]
Tahiti Bob : Oh la vache !
[Le colonel poursuit son discours]
Colonel Hapablap : Qui s'était arraché à la pesante attraction terrestre, et avait touché le visage de Dieu ? Voler ! Tel a toujours été le rêve de l'homme et de l'oiseau de basse-cour. Et maintenant, accrochez-vous à vos sièges, nous allons revivre ensemble les faits les plus marquants de l'histoire exaltante de l'aviation ! Dîtes donc, quelqu'un a-t-il prononcé le mot "cerf-volant" ?
Bart : Non.
[Il y a un défilé de cerfs-volant]
Martin : A l'origine, le cerf-volant était avant tout utilisé pour faire sécher les ficelles mouillées...
[Dans un autre endroit de la base, Tahiti Bob monte au dessus d'un plafond avec sa bombe en sifflant. Dans les gradins, on entend de la musique]
Marge : Ils sont obligés de mettre du rock ? Chaque son me transperce jusqu'aux os.
[Un morceau du haut parleur se détache et transperce ses cheveux. Pendant ce temps, Bob est toujours occupé avec sa bombe. Il attache un fil à un câble]
Colonel Hapablap : Certains parmi vous ressentent-ils un besoin de vitesse ?
Tous : Ouais !
Marge : [peu enthousiaste] Ouais.
Colonel Hapablap : Alors préparez-vous à voir le fleuron de l'aviation militaire des Etats-Unis. Fabriqué par des britanniques, voici le harrier !
[Des avions de chasse faisant de la fumée de 3 couleurs (bleu, blanc, rouge) passent dans le ciel, comme la patrouille de France. Tout le monde regarde en l'air, sauf Homer]
Lisa : Papa, pourquoi tu le regardes pas ?
Homer : Je vais pas me tordre de cou comme un crétin alors que la Tyranno-vision sélectionne ce que je dois voir. [on voit les avions sur l'écran géant, puis Maggie] Ouh regardez ! C'est Maggie. [il passe sa main devant elle, puis, il voit Bob à l'écran] Maggie ?
Bart : Tahiti Bob !
Tahiti Bob : Bonjour Springfield. Je suis navré d'avoir à détourner votre attention de ce spectacle assourdissant et tape à l'oeil. Mais quelque chose me perturbe ces temps-ci : la télévision. Notre ville ne serait-elle pas plus riche si elle n'était pas empoisonnée par la télévision.
Moe : [avec une drôle de tête] Hein ?
Hibbert : Il fait sûrement pas allusion à Télé Caraïbes.
Tahiti Bob : Sans elle, on redécouvrirait les charmes de la conversation, de la flemmardise. [des avions de chasse se sont stabilisés devant l'écran pour regarder] C'est pourquoi je vous suggère d'abolir la télévision... définitivement !
Homer : On est pas en URSS, sale coco !
Tahiti Bob : Oh, encore une chose. J'ai... volé une arme nucléaire. Si dans les 2 heures vous n'avez pas débarrassé cette ville de la télévision, je la ferai sauter. Alors adieu.
[La télé s'éteint. Les gens sont affolés, et la télé se rallume]
Tahiti Bob : Je suis conscient qu'il y a une contradiction à apparaître à la télévision pour la dénoncer. Alors ne m'en faîtes pas la remarque.
[Une sirène retentit. Les gens partent en courant et en criant]
Marge : C'est rien les enfants, rassurez-vous. Pas de panique, pas de panique.
Lisa : Maman ! Tu me marches sue les talons, tu as arraché mes chaussures.
Marge : [affolée] On en prendra d'autres. Dépêche-toi dépêche-toi !
[Les gens se dirigent vers la sortie]
Soldat : Tamponnez votre main pour rentrer à nouveau.
[Bart voit des soldats armés]
Bart : Cool, je veux être là que ces flingue vont se mettre à cracher.
[Bart fait demi-tour pour rester dans le camp]
Lisa : Bart, non !
[Lisa revient sur ses pas vers Bart. Le portail du camp se ferme]
Marge : Attendez ! Mes enfants sont à l'intérieur.
Garde : Vous pouvez être fière, madame.

SEQ 7 - INT/JOUR Lieu secret[Le maire Quimby a organisé une réunion secrète sous terre]
Quimby : Notre ville ne négociera pas avec des terroristes. Y a-t-il une ville à proximité qui le ferai ?
Colonel Hapablap : C'est inutile monsieur, nous savons où il se terre. Cet homme est à nous comme la sardine est à l'huile. [les autres le regardent bizarrement] Excusez-moi, ma femme pensait que ça ferait rire.

SEQ 8 - EXT/JOUR Base de l'U.S Air Force[Des soldats sont à la recherche de Bob. Ils ouvrent les portes des toilettes dans lesquelles ils voient Abraham]
Abraham : Cet ascenseur bougent pas, il reste au rez-de-chaussée. Et y'a quelqu'un qui a laissé un sacré chantier là-dedans.
[Les soldats ouvrent un bâtiment dans lequel il y a un extraterrestre]
Soldat : Attention, il a sa sonde !
[Ils referment la porte. Ailleurs, Bart est dans le bureau du colonel et s'amuse]
Lisa : Bart ! Qu'est-ce que tu fabriques ? Il faut sortir d'ici.
Bart : Cible localisée. Missile sol-folle lancé !
[Il lance un missile miniature sur Lisa]
Lisa : Dépêche-toi, maman et papa nous attendent.
[Elle emmène Bart]

SEQ 9 - INT/JOUR Lieu secretColonel Hapablap : Bob n'est pas ici. Mes hommes ont fouillé la base de fond en comble et tout ce qu'ils ont trouvé c'est des revues porno, porno, porno !
[Il met les revues sur la table]
Quimby : Il ne nous reste que 20 minutes. Faîtes entrer les éminents représentants de la télévision.
[Entrent Krusty, Kent Brockman, l'abeille espagnole et 2 autres hommes dont un ressemble à Steve Urkel de "La vie de famille". Krusty voit les revues porno et en ouvre une]
Krusty : Ca c'est le genre de réunions qui me branche.
Quimby : Messieurs, je crois que le moment est venu d'envisager l'inenvisageable. Nous devons sacrifier la télévision si nous voulons sauver la vie de nos concitoyens.
Krusty : Eh oh ! Ne perdons pas les pédales. Est-ce que ça serait pas pire de vivre dans un monde sans télévision ? Je pense que les survivants envieraient les morts.
Quimby : J'admire la passion que vous éprouvez pour votre média. Mais je crains qu'il n'y ai pas d'autre alternative. La télévision doit disparaître. Puisse Dieu avoir pitié de nos pauvres âmes.
[Les antennes de télé sont détruites]

SEQ 10 - TélévisionKent : Alors que ma dernière émission, il me revient en mémoire des événements qui m'ont rapproché de vous : la disparition de l'union soviétique, la guerre des prix entre fabriquants de glace, les chiens qui ont reçu par erreur des cartes de crédit et d'autres qui n'ont pas eu cette chance. Mes amis, je vous dit adieu. Et ne manquez pas la lecture de ma chronique dans le magazine "Le monde du PC".
[La chaîne s'arrête d'emettre. Sur une autre chaîne...]
Abeille espagnole : Muchas gracias amigos por todas las memorias. Y super gracias a Goya.
[La chaîne s'arrête aussi]

SEQ 11 - INT/JOUR Base de l'U.S Air Force - Planque de Tahiti Bob[Tahiti Bob regarde les chaînes s'arrêter d'emettre]
Tahiti Bob : C'est le triomphe ! Ils ont renoncé ! Flûte, j'aurais dû demander plus. Ohh... un pot de confiture de la région par exemple. Bon ben la prochaine fois.

SEQ 12 - INT/JOUR Plateau de l'émission de Krusty[Tous les accessoires de Krusty sont enlevés]
Krusty : Oh non ! Pas mon gant télescopique ! Ils n'en font plus depuis la guerre. Pas mon décors de Paris ! Comment je me moquerai des mangeurs de grenouilles ? Attends voir... Si je pouvais rester à l'antenne, j'aurais 100% des téléspectateurs. Ca fait fait un sacré taux d'audience ça !

SEQ 13 - EXT/JOUR Base de l'U.S Air Force[Marge finit de mettre des bandes sur les mains d'Homer]
Homer : Bon ben on peut pas la franchir cette barrière.
Marge : Je me sens tellement impuissante. Et si il leur arrive quelque chose ?
Homer : Je suis sûr qu'ils vont bien ma chérie.
Marge : Il ont des sous-vêtements propres, c'est déjà ça.
[On voit que le slip de Bart est resté sur son lit. Retour dans la base avec Bart et Lisa]
Bart : Ahh... libre et à l'aise, Lisa. Un petit service 3 pièces bien aéré, ça c'est le vrai confort.
Lisa : Hein ? Dépêche-toi, maman et papa doivent être morts d'inquiétude.
[Le colonel passe près d'eux]
Colonel Hapablap : Vous savez ce qui provoque une surchauffe de mes circuits ? C'est que ce barjot dans sa planque doit être en train de se fiche de nous.
Assistant : Je préfère recevoir un ordre de Bill Clinton que d'entendre la voix haut perché de ce prétentieux.
Lisa : La voix haut perchée ? Bart, j'ai trouvé ! Je sais où est caché Tahiti Bob. [ils se mettent à courir] Quand Bob a diffusé son message, sa voix était plus aiguë que d'habitude. Et qu'est-ce qui rend la voix plus aiguë ?
Bart : Les slips qui serrent trop ?
Lisa : L'hélium ! Tahiti Bob est dans le dirigeable de la bière Duff.

SEQ 14 - INT/JOUR Base de l'U.S Air Force - Ballon dirigeableTahiti Bob : [voix aiguë] Tout Springfield tremble devant la puissance de Tahiti Bob ! Saloperie d'hélium ! [voix normal] Ah c'est mieux. [il zappe sur les chaînes] Disparue... disparue aussi... Fabuleux... Merveilleux.
[Sur une chaîne, on voit un message]
Message : Ici le dispositif d'émission d'urgence. Restez avec nous pour un bulletin spécial.
[Krusty retire le message et apparaît à l'écran. Il rit]
Krusty : Krusty le clown est de retour à l'antenne. 8... non non ! 12 heures par jour ! C'est la seule, l'unique émission.
Tahiti Bob : Krusty ? Mais comment.
Krusty : En direct depuis le poste de la défense civile perdue dans le désert alcalin de la zone inhospitalière de Springfield. [on voit le lieu désert où se trouve Krusty] Je cracherai jusqu'à vous 11 watt de folles pitreries. Heure après heure, vous apprécierez un spectacle non écrit, non répété avec en vedette... [il cherche des objet à portée de main] Le professeur bidon d'essence, et euh... l'ancien président Ike Eisenhower. [il l'imite] Il faut faire des sacrifices.
Tahiti Bob : Oh... Ma belle utopie sombre lamentablement. J'ai été naïf de croire qu'une simple bombe atomique pourrait faire taire ce cyclope bavard. [il tient à la main la télécommande pour actionner la bombe, quand Bart et Lisa arrivent] Quoi qu'il en soit, je tiens à ma vengeance]
Bart : Bob, non !
Lisa : Vous ne voyez pas que c'est la solution de facilité ?
Tahiti Bob : Je suis d'accord.
[Il appuie sur le bouton. Toute la ville s'arrête de bouger. On voit un gros nuage atomique qui devient de plus en plus petit et se révèle en fait comme n'étant pas plus grand qu'une vingtaine de centimètres. La bombe se détruit en morceaux et des rats en sortent. Tahiti lit ce qu'il y a d'écrit sur la bombe]
Tahiti Bob : "A utiliser avant novembre 1959". Bon sang ! Il y avait des bombes toutes neuves mais il a fallu que tu succombes au charme rétro des années 50. Voyez-vous ça, mais c'est le petit Bart Simpson, mon ennemi juré... et sa soeur Lisa qui m'est parfaitement indifférente.
Bart : C'est vrai que Krusty a tout fichu par terre, mais ton plan était tout simplement génial ! Où est-ce que tu trouves toutes ces idées ?
Tahiti Bob : Je t'en prie, épargne-moi le schéma classique qui consiste à flatter le méchant pour mieux le posséder.
[Lisa écrit un message sur une machine]
Bart : J'aurais dû me douter que t'avais trop de connaissances pour tomber dans le panneau.
Tahiti Bob : C'est vrai. Quel genre de connaissance ? Livresque ? Parce que des tas de gens ont une connaissance livresque mais seul un génie très particulier..
Wiggum : Ca va Bob, la partie est terminée. Sors de là les mains en l'air.
Tahiti Bob : Non ! Comment m'ont-ils trouvé ?
[Sur le dirigeable, on peut lire un message de Lisa : "Au secours. Tahiti Bob est à l'intérieur. Sa bombe est un pétard mouillé. Merci. Lisa Simpson". Tahiti Bob crève le dirigeable avec son couteau et s'enfuie avec Bart]
Lisa : Il se sauve !
[Il monte dans un harrier]
Colonel Hapablap : Non, pas le harrier ! Nous avons uns guerre demain.
[Dans l'avion, Bob voit 2 boutons : "Voler" et "Arrêter"]
Tahiti Bob : Vraiment pour des débiles, merci l'U.S Air Force.
[Il appuie sur le bouton pour démarrer mais il n'a pas assez de place pour s'envoler et l'avion tombe dans un trou. Les soldats arrivent]
Soldat : Ils ont disparus !
[Bob et Bart ont pris "le vieux coucou"]
Colonel Hapablap : Nom d'un chien, pas l'avion des frères Wright ! Le conservateur du musée de l'aviation va me faire empailler.
[A l'entrée, Homer réussi à forcer le portail avec sa voiture. Il passe sur des pics qu'il y a sur le sol mais ses pneus ne crèvent pas]
Bart : [dans l'avion] P'pa, au secours !
Marge : Aaaahh !
Homer : Tiens bon fiston, papa va venir de tirer de là. [il fait marche arrière et crève ses pneus sur les pics] D'oh !
[Lisa arrive]
Lisa : Maman, j'ai trouvé la cachette de Tahiti Bob, j'ai envoyé un message secret à la police, un dirigeable m'est tomber dessus, j'ai été au centre d'une explosion nucléaire, et me voilà.
Homer : Moi j'ai bousillé une barrière, j'en fait pas tout un plat. Allez, en route.

SEQ 15 - EXT/JOUR Avion des frères WrightTahiti Bob : Ahh... l'époque où l'aviation était une activité de gentlemen... bien avant que monsieur tout-le-monde coincé derrière son plateau repas ne survole le pays à 1 000 km/s.
Bart : [il crache] T'avales un paquet d'insectes toi aussi ?
Tahiti Bob : Oui.
[Il crache discrètement. Les pilotes de chasse se lancent à la poursuite de Tahiti Bob]
Pilote : Prêt à engager le combat. [il dépasse l'avion de Bob à une vitesse phénoménale] Sa vitesse est trop faible pour pouvoir intercepter. Je propose de le rattraper à pied.
[Plusieurs soldats se lancent à la poursuite de l'avion à pied. Homer arrive en voiture et se stabilise en dessous de l'avion]
Homer : Saute mon garçon, je te réceptionne.
Bart : J'arrive !
[Il sort de son baquet, bouscule Tahiti Bob qui lâche son couteau et avance le long de l'aile de l'avion. Il jette son sac sur la voiture. Le sac passe sous une roue et brûle]
Homer : A toi maintenant.
[Des policiers sont prêt à arrêter Bob. Il sont devant l'avion avec des raquettes et des épuisettes]
Bart : Tu te sauveras pas Bob. Si t'échappe aux raquettes de tennis, ils t'auront à l'épuisette.
Tahiti Bob : Oh... Je n'ai jamais pensé me sauver. En fait c'est une mission kamikaze. Toi et moi, nous allons tuer Krusty le clown.
[Bob tourne brusquement en direction de l'endroit où se trouve Krusty]

SEQ 16 - INT/JOUR Lieu de diffusion de KrustyKrusty : Les enfants, Itchy et Scratchy sont pas là aujourd'hui. A la place, nous avons ce qu'il y a de mieux après eux : c'est le scorpion et la batterie de voiture. [il chante le générique, qui ressemble à celui de I&S] il pique, elle cale, il pique elle cale il pique... Enfin vous voyez ce que je veux dire, hein ?
[Dans l'avion, Bob et Bart se rapprochent]
Bart : Tu peux pas tuer Krusty, c'est lui qui t'as fait. Sans lui tu ne t'appellerai même pas Tahiti Bob.
[Dans sa cabane, krusty entend le moteur de l'avion]
Krusty : Qu'est-ce que c'est ? Une tondeuse à gazon ?
[Il voit l'avion foncer sur la cabane]
Bart : Reste pas là Krusty !
[Krusty passe par la fenêtre et se protège la tête. Voyant que l'avion n'arrive pas, il allume une cigarette]
Krusty : A ce train là on y sera encore demain.
Tahiti Bob : Meurs Krusty, meurs !
[L'avion va tellement lentement qu'il rebondit sur la cabane et Bart et Bob tombent de l'avion. La police arrive. Un soldat en char écrase l'avion]
Soldat : Excusez. On est pas habitué à conduire ce genre de truc dans l'aviation.
Wiggum : [à Bob] Tu es cuit, espèce de mutant anti-télé.
Colonel Hapablap : Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez vous Tahiti Bob ?
[Marge embrasse Bart]
Marge : Mon petit sucre d'orge. Ce que je suis soulagée Bart.
Bart : Maman ! Arrête, ça me gène devant tous ces militaires.
Tahiti Bob : Quelle dérision ! La fin de ma croisade contre la télévision est tellement cousue de fil blanc qu'elle aurait pu sortir d'un ordinateur portable du scénariste le plus paresseux d'Hollywood.
[Abraham arrive en moto]
Abraham : Salut tout le monde ! Je me casse, je vais m'éclater comme une bête.
Tous : Et voilà, c'est reparti !
[On voit le logo de la Fox avant le générique de fin]
Script écrit en janvier 2004 par Bart le Tombeur
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park