Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

23/01/2018
Une scène coupée de Je crois en Marge (s8) disponible dans le DVD montrait Jasper être le prédécesseur du révérend Lovejoy.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Roboflop
Homer et Bart participent à des combats de robots...
23/01 à 17h20 (6ter)
Tout un roman !
Marge écrit un roman qui s'inspire de Moby Dick...
23/01 à 17h40 (6ter)
En marge de l'histoire
L'histoire de la descendance d'Henry VIII/L'histoire de Lewis et Clark débarquant aux Etats-Unis/L'histoire de Mozart
23/01 à 18h10 (6ter)

Derniers commentaires

Les Simpson59 | Super travail (« Good Night » version remastérisée)

DarpaSaly69 | Faut pas oublier que Pork and Burns, aussi 11ème épisode de la saison 28 (diffusé le 8 janvier)... (Un point sur les audiences)

tomy68202 | C'est une très bonne nouvelle. Il devrait y avoir 5 épisodes inédits par semaine et la diffusion ... (Les saisons 24 à 28 imminentes sur W9)

Les Simpson59 | 6 millions, très bonne audience. (29x10 - Haw-Haw Land)

alexandreleblanc | Merci mon ami, habituellement je prends bien le temps de corriger, mais j'ai peut-être passé un peu ... (29x10 - Haw-Haw Land)

Script : Simpson Horror Show XIV

SEQ 1 - INT/NUIT - Introduction - Maison des Simpson – Salon
[Bart et Lisa entrent. Ils ont des masques sur la tête. Ils vident leurs sacs de bonbons par terre, devant la cheminée]
Bart : [Il enlève son masque et regarde le contenu de son sac] Eh ! Nan ! On m’a filé que des trucs dégueu ! Cacahouètes pour singes, raisins secs, chewing-gums à la nicotine, une carte de bibliothèque ! Toi t’as que des bonnes choses !
Lisa : [Elle enlève son masque] Et pourtant je ne suis pas encore satisfaite ! [Elle prend une barre au chocolat du tas de Bart et l’avale d’un seul coup]
Bart : Sale petite voleuse ! [Il l’étrangle. Lisa arrive à se défaire et attrape un vase sur l’étagère qu’elle casse sur la tête de Bart ce qui le fait saigner au niveau du crâne. Bart attrape le tisonnier de la cheminée et l’enfonce dans la direction de Lisa. Cette dernière esquive et le pique vient se planter dans le ventre d’Homer qui buvait une bière derrière]
Homer : Oh, d’oh ! Eh, vous deux il va falloir que vous appreniez qu’on fait pas n’importe quoi ! [Il enlève le tisonnier de son ventre et attrape avec, une bûche enflammée dans la cheminée] Sales pitits morveux ! [Il lance la bûche sur Bart et Lisa mais il rate son coup et elle tombe sur les genoux de Grand-père qui était assis dans le fauteuil. Il prend feu.]
Abraham : J’ai toujours aussi froid... [Marge arrive]
Marge : Voulez-vous arrêtez de vous battre et de brûler ?
Homer : Jamais ! [Il tire le tapis se qui fait tomber Bart et Lisa. Il les enroule avec et tape dessus avec une batte de base-ball]
Homer : Plus de bosses ! Plus de bosses !
Bart : Eh ! Aïe Caramba !
Marge : Homer, je désapprouve ton attitude envers les enfants ! [Elle sort un fusil à pompe et tire sur Homer. Son sang gicle sur le mur et forme l’inscription « SIMPSON HORROR SHOW ». Elle tire une deuxième fois pour écrire « XIV »]

SEQ 2 - INT/NUIT Soucoupe de Kang et Kodos
[Kang et Kodos regardaient la scène]
Kang : Ils sont nuls ces humains, ils diffusent un épisode d’Halloween fin novembre !
Kodos : Plus personne ne pense à Halloween, nous avons déjà installé nos décorations de Noël ! [Il montre une cheminée décorée de guirlandes lumineuses, d’une couronne, de chaussettes en forme de tentacules aux noms de Kang et Kodos et de deux statuettes les représentants en train de manger le Père Noël et ses rennes. Ils rigolent]
Kang et Kodos : Joyeux Noël ! [Leur soucoupe s’envole dans l’espace]

~ Partie 1
{La Faucheuse}

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon télévisé
[Les Simpson regardent la télé. On toque à la porte. Homer va ouvrir. C’est la Mort. Elle porte une longue cape noire et un capuchon qui cache tout son visage sauf deux yeux rouges qui brillent. Dans sa main gauche elle tient une longue faux tranchante]
La Mort : Je suis la mort !
Homer : Non, on a besoin de rien. [Il ferme la porte et part comme si de rien était. La Mort casse la porte]
La Mort : Je suis venue pour Bart Simpson ! [Dans sa main apparaît un parchemin sur lequel il est écrit « à tuer : Bart Simpson »]
Marge : Bart, sauve-toi ! La Mort va te chauffer !
Lisa : Non, te faucher !
Marge : Oui, te faucher, ma fourche à langué ! [La Mort poursuit Bart dans toute la maison. Le reste de la famille y compris Petit Papa Noël se joint à eux. Ils entrent par des portes, ressortent par d’autres comme dans... On voit Petit Papa Noël avec une jambe de la Mort dans la bouche, Maggie avec la faux de la Mort, Bart et la Mort rouler sur un tandem... Tout ça en accéléré sous la musique de Benny Hill. Ils descendent au premier étage et tournent autour de la table à manger. La Mort trébuche sur une chaise et s’étale par terre. La musique s’arrête et la vitesse redevient normale]
La Mort : Oh, espèce de sale petit... [Elle lance sa faux qui épingle Bart au mur par le T-shirt. Elle s’avance vers Bart]
Bart : [Terrifié] Non, me prenez pas ! Prenez Milhouse ! On sait tous qu’on doit mourir un jour !
La Mort : Ton heure est venue !
Homer : Ca, c’est pour Pitit Papa Noël II et JFK ! [Il lui frappe le crâne avec une boule de bowling. La Mort s’écroule par terre. Son parchemin et la faux qui tenait Bart sont réduits en cendres]
Bart : Cool !
Lisa : Tu te rends compte de ce que tu as fait papa ? Tu as créé un monde où la mort n’existe plus !
Homer : Ca veut dire que Les Feux de l’Amour dureront éternellement ?!
Lisa : Sans doute...
Homer : [Il se met à genoux] NOOOOOOOOOON !!!
Lisa : Un monde sans la mort...

SEQ 2 - INT/NUIT Usine de boîtes
[Gros Tony et ses hommes de main tirent sur Franky le Bavard. Il est plaqué contre un mur. Le corps de l’homme est ensanglanté et criblé de balles mais il ne meurt pas]
Johnny Bouche cousue : Franky la Balance, pourquoi tu meurs pas ?
Franky le Bavard : Si je le savais, je te le dirais, je te le jure ! [Ils continuent à lui tirer dessus] Je vais prévenir ma femme que je serais en retard [Il sort un portable de sa poche]

SEQ 3 - INT/JOUR Taverne de Moe
[Moe s’est pendu, mais, il ne meurt pas]
Moe : Ah, si j’avais su que ce serait si long, j’aurais allumé la télé ! [Un livreur de pizza entre]
Livreur de pizza : Pizza !
Moe : L’argent est sur le bar, pas de pourboire !
Livreur de pizza : Oh, vous êtes vraiment un pourri !
Moe : C’est pour ça que je suis pendu ! [Il regarde sa montre]

SEQ 4 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon
[Homer est sur le canapé. Il a le cadavre de la Mort sur ses genoux]
Homer : La Mort, la Mort, tu nous manques tellement ! Tu débarrassais la grande table de la vie. Tu emportais les vieux, les malades, les accidentés. Grâce à toi les courses de stock-car étaient palpitantes !
Marge : C’est le jour des poubelles. Tu veux bien la sortir sur le trottoir ?
Homer : Je vais la sortir ! Mais c’est sans enthousiasme...

SEQ 5 - EXT/JOUR Devant la maison des Simpson
[Homer secoue le drap au-dessus de la poubelle de manière à jeter uniquement les os]
Homer : [En frottant la robe sur son visage] Ouh, elle est vachement douce cette robe ! [Il l’enfile]

SEQ 6 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Les Simpson regardent la télé. Homer qui porte l’habit de la Mort entre dans la maison]
Homer : Eh, regardez ! J’ai enfin trouvé un vêtement d’un mort qui me va au poil ! [Il tend son bras droit devant lui. Toute la peau et la chair disparaissent, il ne reste plus que les os. Toute la famille cri] Quoi c’est pas trop... [Il s’aperçoit que sa main est devenue squelettique] Aaaaah ! Ma main ! Mais qu’est-ce qui m’arrive ?! [Un parchemin et une faux apparaissent soudainement dans ses mains]
Lisa : Papa, tu es devenu la Mort, la nouvelle Faucheuse !
Homer : Alors, ça, ça me ferait mal ! Il m’arrive de tuer sous le coup de la colère ou pour avoir le dernier mot, mais ton père est pas une faucheuse ! [La robe serre le bas-ventre d’Homer] Ouh ! Oui, je vais faucher, je m’y mais tout de suite !

SEQ 7 - INT/JOUR Maison de retraite
[Jasper est assis dans le coin de la pièce. Homer avance vers lui]
Homer : Jasper, ton heure est venue !
Jasper : Où est l’aide soignant ? Où est Doug ?
Homer : On s’en fiche, je suis la Mort !
Jasper : Oooh... J’aimais bien Doug. [Homer touche Jasper de son doigt squelettique. Il tombe en arrière, raide mort. Homer raye avec du sang « Jasper » sur sa liste]

SEQ 8 - INT/JOUR Ecole élémentaire de Springfield – Classe de Mlle Hoover
[Lisa est au tableau pour son exposé qui a pour sujet « Le travail de mon père ». Homer est assis à côté d’elle sur une chaise]
Lisa : « Le travail de mon père ». Le travail de mon père concerne l’ensemble de la communauté. Il remplit une tâche indispensable mais il a une très mauvaise image. [Homer fait coucou à la classe] Comme les vautours, les asticots ou les hyènes.
Mlle Hoover : L’un de vous aimerait voir monsieur Simpson faucher une vie ?
La classe : Ouaaaaais !! [Hoover va ouvrir la porte de la classe derrière laquelle se tient un clochard]
Clochard : Vous aviez parlé d’un repas chaud m’dame ? [On ne voit pas Homer faucher la vie. On voit seulement un plan de l’extérieure de l’école et on entend les enfants crier « Ouuuais ! »]

SEQ 9 - EXT/JOUR Stade Duff
[Homer et Bart regardent le match de base-ball de tout en haut des tribunes]
Bart : Eh, on est trop loin ! C’est nul !
Homer : Je vais arranger ça fiston ! [Il se lève et commence à tuer toutes les personnes sur son passage en descendant] [En tuant] Pardon ! Adieu ! Repose en paix ! T’es mort ! Nourrit les asticots ! Va en Enfer ! [Arrivé à mi-chemin il essaye de tuer un homme mais celui-ci bloque son doigt avec sa main. Homer secoue sa main rapidement puis il le claque. Il continue jusqu’en bas où il s’apprête à tuer Mme Debraun dans la tribune présidentielle, mais une balle de base-ball la percute au visage et elle meurt. Homer et Bart s’assoient à sa place]
Bart : Ils étaient sur ta liste tous ces gens que t’as tué ?
Homer : Je sais pas.

SEQ 10 - INT/JOUR Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge
[C’est le matin. Marge dort encore. Homer se lève et enfile sa robe noire]
Homer : Bon, alors, qui je dois zigouiller aujourd’hui ? [Le parchemin « à tuer » apparaît dans sa main. Avec horreur il s’aperçoit qu’il doit tuer Marge] Pas ça !! Tous mais pas ça !! [Le nom se change en « Homer Simpson »] Euh... C’était qui avant déjà ? [Le nom redevient Marge Simpson] Ohhh... [Il arme sa faux et s’apprête à la tuer. On ne voit pas la scène. On ne voit que la maison de l’extérieure et on entend Marge crier]

SEQ 11 - EXT/JOUR Montagnes
[Homer porte le cadavre de Marge enroulé dans un drap. On ne voit que une partie de ses cheveux qui dépassent. Il monte tout en haut de la montagne et y dépose le corps]
Homer : Très bien Seigneur, j’ai supprimé l’amour de ma vie selon ta volonté divine ! Maintenant libère-moi de cette affreuse besogne !
Dieu : [Voix uniquement] Non !
Homer : S’te plaît !
Dieu : [Voix uniquement] D’accord ! [La robe et la faux disparaissent et sa main droite redevient normale]
Homer : Wouhou ! [Le cadavre de Marge monte au Ciel]
Dieu : [Voix uniquement] Attends un peu, ce n’est pas Marge ! [Le drap glisse et c’est en fait le corps de Patty sur lequel on a scotché un morceau des cheveux de Marge] C’est sa grosse sœur repoussante Selma !
Homer : C’est Patty espèce d’andouille ! Hi hi hi ! [Il court et enfourche une moto. Il saute du haut de la montagne. Dieu le poursuit avec un faisceau lumineux. Homer continue de rouler. Il arrive à une voie ferrée et arrive à passer de l’autre côté juste avant le passage d’un train. Le faisceau de Dieu arrive trop tard et est bloqué par le train]
Dieu : [Voix uniquement] Oh, nom de Moi ! Je suis trop vieux et trop riche pour ça !

SEQ 12 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salle à manger
[Les Simpson sont à table. Marge a un énorme morceau de cheveux en moins]
Marge : Merci de ne pas m’avoir tuer Homer. Tiens, une autre côtelette de porc !
Homer : Hi hi hi ! Je crois que je vais pas te tuer toutes les semaines ! [Toute la famille rigole]

~ Partie 2
{Frinkenstein}

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Homer est assis sur le canapé. Le téléphone sonne. Il décroche]
Homer : Oui allô ?
Homme : [Il appelle de Stockholm mais parle avec un fort accent russe] J’ai l’honneur de vous informer que l’on a décerné à vous le prix Nobel !
Homer : J’ai eu le Prix Nobel ?! Ah, bah, c’est pas trop tôt ! Euh, c’est pour quoi ? Mon physique ?
Homme : Vous êtes professeur John Frink n’est-il pas ?
Homer : Si je dis non, je l’aurais quand même ? [Lisa arrive et lui prend le téléphone]
Lisa : Je vais prévenir le professeur Frink. ... ... [Lisa dit une phrase en russe sous-titrée en français] Merci d’honorer notre ville !
Homme : Saperlipopette !

SEQ 2 - INT/JOUR Laboratoire du professeur Frink
[Lisa est dans le labo avec le professeur Frink]
Frink : Nom d’une fission nucléaire, le Prix Nobel ! J’imagine qu’on me l’a attribué pour ma nouvelle invention : un marteau qui fait tournevis de l’autre côté ! [Il lui montre son invention] Ca rend bien service !
Lisa : Seulement pour ça ?
Frink : Ce fût une année calme, oui... [Il jette son marteau-tournevis] Je regrette que mon cher père ne soit pas là pour voir ça !
Lisa : Il y a un problème avec votre père ?
Frink : Eh bien, nous n’avons jamais eu de bons rapports tous les deux... Ma mère disait toujours qu’on s’entendait comme des positrons et des antineutrons ! [Il éclate de rire] Oui c’était horrible ! [Il se tourne vers une photo de son père accrochée au mur. Ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau. La photo le représente en Egypte devant les pyramides] J’ai toujours été un sujet de déception pour lui. C’était un de ces scientifiques pleins d’énergie qui travaillait sur la bombe atomique le jour, qui couchait avec Marilyn Monroe la nuit et qui vendait des secrets aux Russes au déjeuner ! La dernière fois que je l’ai vu vivant il partait étudier les requins...

SEQ 3 - EXT/JOUR Flash-back de Frink - Port
[Frink devait avoir à peu près 16 ans. Il est habillé façon années 70. Son père est à côté de lui et charge ses affaires sur un bateau]
Frink : Je ne veux pas faire partie de cette expédition océanographique, père, j’ai le mal de mer quand je me douche. Je suis propre mais nauséeux !
Père de Frink : Propre mais nauséeux ! Avec le roulis et le vomi et le, oh ! Tu me rends malade ! Tu as déshonoré le nom de John Cretin Bone Frink ! [Le bateau démarre. Le père de Frink monte sur le bateau et s’éloigne]
Frink : Mais père, je... [Il éclate en sanglots]

SEQ 4 - INT/JOUR Laboratoire du professeur Frink
Frink : On ne s’est plus jamais parlé...
Lisa : Il est où en ce moment ? Je pourrais essayer de vous raccommoder vous et votre père.
Frink : Ah, tu vas devoir faire plus que du raccommodage. [Il ouvre une chambre froide dans laquelle est suspendue le corps du père de Frink. Il a une énorme morsure sur la moitié de son ventre]
Lisa : AaaaaH ! C’est un requin qui a fait ça ?
Frink : Oui. Père était en train de tester une nouvelle lotion solaire à base d’hémoglobine ! Au fait, maintenant que j’ai un marteau-tournevis je vais pouvoir le ramener à la vie sans avoir besoin de changer d’outils, ce qui est toujours hasardeux et ennuyeux !

SEQ 5 - INT/NUIT Laboratoire du professeur Frink
[Le temps est orageux. Avec une parabole située sur son toit, Frink capte les éclaires afin de les utiliser pour réanimer son père. Il a aussi greffé une pièce de métal sur son corps pour combler la morsure. Frink abaisse un levier. Son père reprend une couleur normale. Il bouge lentement une main puis se lève soudainement]
Père de Frink : Je suis vivant ! J’ai le cœur qui bat, des fourmis dans les doigts ! Mais, que fait ce radiateur à la place de mon nombril ?!
Frink : [Il saute au coup de son père] Oh papa te revoilà ! Sache que j’ai du remplacer plusieurs organes vitaux par une machinerie, mais ce n’est pas pour autant que tu n’es plus un homme ! Sauf que... tu n’as pas de pénis... au sens étymologique du terme !
Père de Frink : Alors qu’est-ce que je suis ? Une espèce d’homme-robot de la planète Le Futur ?!
Lisa : Monsieur, votre fils vous a fait entrer dans le vingt et unième siècle ! Ca ressemble au vingtième siècle sauf que tout le monde a peur et que la Bourse se porte encore plus mal...
Père de Frink : Frink refuse d’être Frinkenstein ! [À son fils] Je vais me dénicher une vraie vésicule et je déverserais ma bile sur toi, crétin ! [Il sort en cassant le mur]
Lisa : J’ai comme l’impression qu’il projette de prélever des organes sur des gens qui sont vivants...
Frink : Ce serait bien son genre ! Hé hé ! Il ne recule devant rien !

SEQ 6 - EXT/NUIT Parc Jebediah Springfield
[Ned fait son footing. Le père de Frink sort des buissons]
Père de Frink : Salut, Joggingman ! Vous êtes en excellente santé apparemment.
Ned : Oui, j’ai fini premier de la course pour la guérison de l’homosexualité !
Père de Frink : Dit « Ah » ma poule !
Ned : Aaaah... [Le père de Frink plonge son bras dans la bouche de Flanders et en ressort son cœur et son estomac. Ned tombe par terre] Je meurs ! Et je monte au ciel ! Mais qui est-ce ? Confucius ? Et Groucho Marx ? Mince alors, j’aurais donc fait fausse route ? [Il meurt]

SEQ 7 - EXT/NUIT Derrière l’école élémentaire de Springfield
[Skinner sort sur le parking. Le père de Frink marche à côté de lui]
Père de Frink : Oh, quel dos bien droit !
Skinner : Oh, je vous remercie. Mère disait toujours qu’un dos voûté c’est les montagnes russes du Diable ! [Le père de Frink attrape Skinner par le cou] Oh, vous n’allez pas me... [Il lui arrache la colonne vertébrale. Skinner est tout ratatiné. Agnès arrive sur le parking]
Agnès : Plus de colonnes vertébrales hein ? Tu ne sais vraiment plus quoi inventer pour me décevoir !

SEQ 8 - EXT/JOUR Rues de Springfield
[Le père de Frink avance dans la rue. C’est devenu un véritable patchwork humain. Il a les cheveux de Tahiti Mel, le bras droit du serpent, le bras gauche de M. Burns, la veste de Nelson et le nœud papillon de Moe. Il se regarde dans une glace, plutôt fier de lui. Lisa arrive]
Lisa : Ah, vous voilà ! Vous vous êtes demandé à qui vous faites du mal avec ce massacre ?
Père de Frink : À tous ceux que j’ai tué ?
Lisa : Non, à votre fils ! Le plus beau jour de sa vie, quand il recevra le Prix Nobel vous ne serez pas auprès de lui !
Père de Frink : Oh, quelle horreur, j’ai fait passé mon besoin d’organes avant le bonheur de mon fils. [Il pleure puis sort un morceau d’intestin de son ventre et sèche ses larmes avec]
Lisa : Mais, il n’est pas trop tard, prenez un avion pour Stockholm.
Père de Frink : À condition que je sois en classe « affaires » : il faut que je puisse caser les fesses du vendeur de BD ! [Il se tourne et montre son énorme postérieur, complètement disproportionné par rapport au reste de son corps. Le vendeur de BD arrive furax]
Vendeur de BD : Vous pouvez garder mon postérieur mais rendez-moi mon tatouage de Jabba immédiatement !

SEQ 9 - Stockholm - Auditorium de Suède
[Devant le bâtiment, une femme nue coiffée d’un képi fait la circulation. À l’entrée une banderole dit « Les Prix Nobel boivent gratis ! »]
Voix : Il a étudié le comportement des molécules individuelles dans une réaction chimique. Elle est la star sexy de la série Alias. Veuillez applaudir Dudley Hershbach, Prix Nobel de chimie et Jennifer Garner nommée aux Emmy Awards ! [Le scientifique et l’actrice entrent sur scène]
Jennifer Garner : Vous savez Docteur Hershbach, votre métier et le mien ne sont pas très différents !
Dudley Hershbach : Vous plaisantez ? Lauréat du Prix Nobel de physique, Professeur John Frink ! [Le professeur Frink entre sur la scène. Jennifer Garner lui passe la médaille du Prix Nobel autour du cou]
Frink : Merci beaucoup, c’est un immense honneur pour moi ! Cependant, je ne peux pas m’empêcher d’être démoralisé à cause de mon père qui est devenu un monstre voleur d’organes ! [Le père de Frink qui a retrouvé une anatomie normale entre sur la scène]
Père de Frink : Plus maintenant fiston ! Je suis venu recevoir le Prix Nobel de crétinisme ! Est-ce que tu me pardonnes ?
Frink : Ô grand Einstein ! Grâce à toi, recevoir ce Prix Nobel est et restera le plus grand bonheur de ma vie ! [Il le prend dans ses bras] Oh, c’est bon de s’étreindre !
Père de Frink : C’est tout cela que symbolise le Prix Nobel : La science, l’amour et la physique qu’on appelle quantum ! N’est-ce pas mes amis ? [Toute la salle applaudit] Quel merveilleux public ! Vous avez tous de grands cœurs et d’énormes boîtes crâniennes avec des cerveaux d’où dégouline le jus de la connaissance ! [Le public le regarde, stupéfait] Ca suffit ! Je vais faire une razzia chez les grosses têtes nobélisées ! [Il saute dans le public. Il arrache la boîte crânienne d’un chimiste, lui enlève son cerveau puis retire sa propre boîte crânienne et y ajoute le cerveau] [Les Simpson sont dans le fond la salle]
Bart : Il est encore plus disjoncté que Halle Berry en recevant son Oscar !
Homer : Qu’est-ce que j’aimerais être encore la Mort, c’était vachement cool !
Père de Frink : [En continuant son massacre sur d’autres scientifiques] Chaque nouveau cerveau recèle d’autres secrets de l’univers : Les beignets sont étonnamment riches en calories, les pyramides vont être aménagées en casino !
Lisa : [Avec une calculette] Il a raison, tout correspond ! [Le public terrorisé s’enfuit en hurlant]
Marge : [Sur la scène] C’est encore plus violent que les Hip-hop Awards ! Mettez un terme à ce carnage !
Frink : Oui, mais comment ? [En griffonnant sur un cahier de notes] Il a 63 ans, compression ici et ici, température de la salle : 22°C... Oui, ça a toutes les chances de marcher ! [Il met un coup de pied dans le bas-ventre de son père qui s’écroule par terre] Oh papa ! Tu meures à nouveau ! Mais je vais te redonner vie à nouveau !
Père de Frink : [Il a du mal à parler] Il n’est pas nécessaire d’avoir cinq cerveaux empilés pour savoir que c’est une mauvaise idée. Tu as vu que j’étais devenu un monstre et tu m’as mis KO comme un homme. Je suis fier de toi. Et maintenant il est temps que j’aille en Enfer [Il émet plusieurs sons étranges avec sa bouche et meurt dans les bras de son fils qui pleure à chauds de larmes]
Jennifer Garner : C’est la cérémonie des Prix Nobel la plus géniale qu’on ait vu !
Dudley Hershbach : Vous plaisantez ? [Jennifer Garner croise les bras, vexée]

SEQ 10 - INT/JOUR Stockholm – Auditorium de Suède – Salle de réception
[Une grande réception est donnée. Il y a un buffet et de la musique]
Lisa : Ca doit être dur de recevoir un Prix Nobel et de perdre son père dans la même journée.
Frink : Oh, je n’ai pas réellement perdu mon père... grâce à ma dernière invention : le piégeur d’âme ! [Il sort une petite boîte noire] Je vais te montrer regarde ! [Il l’ouvre. Dedans il y a comme une lumière verte qui représente l’âme du père Frink]
Âme du Père de Frink : Je ne suis peut-être qu’une âme mais j’ai faim ! Tu n’aurais pas quelques amuse-gueules ? Avec des olives, j’en raffole !
Frink : Mais bien sûr papa ! Ca me fait plaisir de voir que tu n’es pas qu’un pur esprit. [Il attrape un petit four sur le plateau que lui tend un serveur et le jette dans la boîte]
Âme du Père de Frink : Ca fait du bien par où ça passe !
Frink : Oh, je suis content que tu te sois régalé ! Où est le noyau ? Tu l’as avalé ?

~ Partie 3
{La machine à arrêter le temps}

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Bart et Milhouse regardent la télé. Lisa est à côté d’eux et lit un livre. Marge entre et pose un carton par terre]
Marge : Oh, mes enfants ! J’ai trouvé un tas de choses à jeter aujourd’hui ! Si vous aimez les greniers bien rangés vous allez être contents ! [Bart et Milhouse ouvrent le carton qui contient des anciennes bandes dessinées]
Milhouse : Cool ! Des BD des années soixante-dix !
Bart : [En lisant le titre des différents comics] « Superman contre Patty Hearst », « Evel Knievel saute les Jackson Five », « Batman contre Rhoda »... [Il ouvre ce dernier magazineà une page de vente par correspondance] Eh, y a un tas d’annonces ! Chewing-gum aux rayons X, ... Eh ! Cool ! [Il voit, tout en bas de la page, un bon de commande pour recevoir la « Miraculeuse montre qui arrête le temps »] T’as ton porte-monnaie Milhouse ?
Milhouse : Toujours !

SEQ 2 - INT/JOUR Maison des Simpson – Entrée
[4 semaines plus tard]
[On sonne à la porte. Bart va ouvrir. C’est le facteur qui apporte la montre magique]
Facteur : [En lui tendant le paquet] Tiens mon petit ! [Bart prend la boîte et ferme la porte]
Bart : [Il sort la montre du carton et lit la notice] « Pressez le bouton pour arrêter le temps ». [Il appuie sur le gros bouton rouge. Lisa, qui marchait un peu plus loin s’immobilise. Bart s’approche et secoue sa main devant ses yeux. Elle ne réagit pas] Ouah ! On dirait un personnage d’arrière plan dans un mauvais cartoon ! [Il lui attrape le doigt et le lui enfonce dans le nez] « Pour faire repartir le temps pressez le bouton à nouveau ». [Il court se cacher derrière le mur et appuie une deuxième fois sur le bouton. Lisa marche à nouveau]
Lisa : [En voyant qu’elle a le doigt dans le nez] Qu’est-ce que ?! [Marge passe devant elle, le panier à linge dans les bras]
Marge : Lisa, c’est une habitude répugnante ! [Bart éclate de rire]

SEQ 3 - EXT/JOUR Devant la maison des Simpson
[Bart et Milhouse jouent avec la montre]
Bart : Si on presse le bouton en même temps ça n’aura aucun effet sur nous ! [Ils appuient en même temps sur le bouton. Tout s’immobilise autour d’eux : Homer qui jetait ses ordures dans le jardin des Flanders, Grand-père qui crachait son dentier, l’hélicoptère d’Arnie Pie, Lenny et Carl propulsés par le pare-brise de leur voiture... ] Est-ce que tu te rends compte de ce que ça veut dire ?
Milhouse : Ouais... mais, dis-le le premier !
Bart : On peut faire tout ce qu’on veut !
Milhouse : [Très emballé par cette idée] On va prendre un max d’avance sur nos devoirs ! Ils vont être verts les autres quand ils verront qu’on sait toutes les tables de multiplication par cœur ! [Bart lève les yeux au ciel]

SEQ 4 - INT/JOUR Ecole élémentaire de Springfield – Auditorium
[Tous élèves sont assis dans la salle. Skinner est seul, sur la scène]
Skinner : Pour des raisons budgétaires vous devrez consommez au moins deux boissons en cour de musique. Le jus pomme-raisin ne compte que pour une. [Bart et Milhouse pressent le bouton de la montre. Bart monte sur la scène et baisse le pantalon de Skinner, puis revient s’asseoir pour faire repartir le temps] Oh !! Mon pantalon, il est baissé ! [Tous les élèves éclatent de rire]

SEQ 5 - INT/JOUR Centrale nucléaire de Springfield – Cafétéria
[Bart et Milhouse, la montre magique dans les mains, sont cachés derrière le mur. Dans la salle, Homer ouvre une boîte de donuts]
Homer : Mmmmh ! [Il attrape un donut mais au moment de l’enfourner dans sa bouche il disparaît] Hein ? [Il réessaye avec un autre qui disparaît aussi] Mais qu’est-ce que ? [Il fait semblant de ne plus s’intéresser aux pâtisseries. Soudain il se jette sur le carton et en attrape 3 d’un coup, mais elles aussi se volatilisent] D’oh ! [Encore 3 autres] D’oh ! [Il essaye encore] D’oh ! [Il secoue le carton, mais les beignets n’arrivent toujours pas jusqu’à sa bouche] D’oh ! D’oh ! Oh, je peux pas continuer ! [Il attrape un couteau qu’il pointe sur son ventre, mais au moment de le transpercer, il est changé en banane qui s’écrase mollement sur sa chemise. Homer éclate en sanglots. Soudain tous ses vêtements disparaissent, il se retrouve en train de pleurer complètement nu. Nelson apparaît dans la cafétéria]
Nelson : Ha ! [Lui aussi se retrouve totalement nu] Ha... [Bart et Milhouse rigolent]

SEQ 6 - EXT/JOUR Mairie - Parvis
[Le panneau devant l’entrée dit : « Sujet de ce soir : les récents événements étranges ». Soudain le sujet se change en : « Ne mangez jamais de légumes verts ». Puis en « adolescents boutonneux TV ». Enfin en « Fesses d’Homme : 10 cents »]

SEQ 7 - INT/JOUR Mairie – Salle de conférence
[Quimby est sur la scène]
Quimby : Mes amis, la situation est plus que critique ! Des doigts ont été fourrés dans des nez, des pantalons ont été descendus, et des [Quimby se retrouve soudainement habillé en femme de chambre] maires [Puis il se retrouve en bourgeois du 17ème siècle] se sont [Ensuite en Viking] vu [Puis en cheval] perpétuellement [Et enfin en sandwich] humiliés. Nom d’une pipe ! [Toute la ville se concerte]
Frink : Je trouve ça prodigieux ! Pas vous ?
Quimby : J’ai pensé que nos mystérieux farceurs seraient présents ce soir. Aussi, ai-je couvert cette salle de poudre à rayons ultraviolets. [Il appuie sur interrupteur qui éclaire la salle avec des rayons ultraviolets. Deux rangées de traces de pas apparaissent en blanc. Elles conduisent jusqu’au fond de la salle où se tiennent Bart et Milhouse. Les habitants réagissent, indignés]
Homer : [En montrant du doigt les deux enfants] C’est ces deux-là !
Tahiti Mel : Allons, tuons-les avant de percer le secret diabolique des ces criminels ! [Toute la ville se met à les poursuivre]
Les habitants : Ouaaaais !! Attrapons-les ! [Bart et Milhouse, sortent de la salle, les habitants à leurs trousses. Ils appuient en même temps sur la montre afin de figer le temps. Bart s’aperçoit que Wiggum avait tiré sur lui et que la balle s’est arrêtée juste devant lui]
Bart : Ouf, on a eu chaud !
Milhouse : [Horrifié] Bart regarde la montre !! [Il pointe du doigt la montre cassée en mille morceaux]
Bart : Ah ! C’est pas vrai ! On l’a cassé ! Tu te rends compte de ce que ça veut dire ? [Bart ramasse les morceaux et essaye tant bien que mal de la réparer]
Milhouse : Ouais... mais... dis-le le premier. [Bart essaye de redémarrer le temps en appuyant sur le bouton de la montre qu’il a réparé, mais, ça ne marche pas]
Bart : Oh, non ! Ca va rester comme ça pour toujours !
Milhouse : Moi, ça me gêne pas ! Je suis même très content ! Je suis le mec le plus cool sur terre après toi ! [Il fait une petit danse étrange en se léchant les doigts et en poussant des cris de singe]
Bart : C’est génial, tout compte fait. On va pouvoir délirer autant qu’on veut ! Personne ne nous en empêchera !
Milhouse : Super ! Je vais pouvoir jouer au basket à poil !
Bart : Ah, non. Pas question !

SEQ 8 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon
[Bart a changé tout l’intérieur de la maison. Juste devant la fenêtre, il y a un énorme tas de liasse de billets. Contre le mur, il a installé des bornes d’arcade et un flipper. Sur la table basse sont posées des centaines de pièces d’or, de bijoux et de pierres précieuses. Sur le canapé, un lance-missiles ainsi que 5 guitares électriques. Derrière, sont garés deux hors-bord rouges. Et devant l’escalier, Bart a installé le squelette d’un tyrannosaure. Milhouse entre par la fenêtre et atterrit sur les billets. Il va rejoindre Bart dans le salon TV qui est sur le canapé en train d’épousseter Homer, Lisa et Maggie qui sont encore dans la position dans laquelle ils étaient lorsque ils poursuivaient Bart et Milhouse. Ils ressemblent à des figurines de cire dans un musée]
Milhouse : Ils sont beaux comme tout !
Bart : Merci, je les ai lavé ! [En passant le chiffon sur le cou d’Homer, la tête de se dernier tombe par terre] Oh ! Elle tient plus du tout ! [Milhouse se dirige dans l’entrée dans laquelle le boxeur, Oscar de la Hoya tient un chèque géant de 100.000 $à l’ordre de Bart]
Milhouse : Je peux filer des coups de poing à Oscar de la Hoya ?
Bart : Au dessus de la ceinture ! [Milhouse se met à frapper Oscar de la Hoya avec des petits coups de poing peu puissants] [Déprimé] Tu sais Milhouse, je croyais que j’adorerais manger que des glaces et manger le slip du Pape [Il tire le slip du Pape qui se trouvait juste à côté] Mais ça me manque de plus vivre comme avant dans un monde normal et avoir des bisous de ma mère. [On voit Marge dans la cuisine, sur laquelle Bart a collé un mini panier de basket. A ses pieds on voit une dizaine de boulette de papier]
Milhouse : Ouais, je croyais que je serais heureux de voir mes parents à nouveaux ensembles mais ça fait pas vrai. [Il montre du doigt Luann et Kirk Van Houten qu’il a scotché l’un à l’autre et qui s’écroulent par terre]

SEQ 9 - INT/JOUR Maison des Simpson – Cave
[Bart et Milhouse sont assis derrières une table. Ils lisent le livre « Réparer une montre »]
Bart : Eh, super ! On peut apprendre à réparer une montre en 8 leçons d’1 heure !

SEQ 10 - INT/JOUR Maison des Simpson – Cave
[15 ans plus tard]
[Bart et Milhouse sont désormais adultes]
Bart : Je croyais qu’on n’en finirait jamais !
Milhouse : Ouais, mais je travaille beaucoup mieux dans un environnement structuré ! [Bart ajoute la dernière pièce au mécanisme de la montre]
Bart : C’est l’instant crucial ! [Ils s’apprêtent à appuyer sur le bouton] Attends ! Quand ils verront tout ce qu’on a fait, ils vont nous tuer !
Milhouse : Ouais ! Et je pourrais pas courir très vite après avoir mangé pendant 15 ans uniquement des vers en gomme ! [Il avale une poignée de bonbons en forme d’asticots] Ouais, je sais, j’arrête demain. Je le jure !

SEQ 11 - EXT/JOUR Rues de Springfield
[Les rues sont totalement saccagées. Bart a tagé les murs, et cassé toutes les vitres des magasins. Tous les passants ont le pantalon baissé. Bart et Milhouse roulent dans une voiture de golf jusqu’à l’endroit où les habitants de la ville les poursuivaient]
Bart : Il nous faudrait un bouc émissaire ! [Ils prennent Martin qu’ils déposent devant la foule enragée. Puis ils vont se cacher derrière un pylône] Attention on est naturel et... [Ils appuient sur le bouton de la montre ce qui fait repartir le temps. Les habitants reprennent leur poursuite, mais c’est Martin la victime]
Habitants : Ouais ! Ouais !
Moe : ... que je viens de te le dire à l’instant : je vais te fracasser le crâne !! [Martin trébuche et toute la ville se met à le frapper. Le vendeur de BD avec un sabre laser, Luigi avec un couteau de cuisine et Moe avec la prothèse d’une jambe sur laquelle il a enfoncé un clou]
Oscar de la Hoya : Dios mio ! J’adore frapper ce gamin !

SEQ 12 - INT/JOUR Maison des Simpson – Chambre de Bart
[La chambre de Bart aussi a été entièrement remeublée. De l’or et des billets traînent un peu partout sur le sol, un sarcophage est posé contre le mur, la Joconde est accrochée au dessus de la commode et des glaives, des boucliers et des casques sont éparpillés dans la chambre. Bart lit une BD sur son lit. Le reste de la famille l’observe caché derrière le mur]
Marge : [Inquiète] Mmmmh, comment ça se fait qu’il est si grand ? Et qu’il a un bouc ?
Homer : C’est un des grands mystères de la vie. C’est comme moi, pourquoi j’ai des pitits soldats dans le nez ? [Il extrait deux petits soldats de plomb de ses narines]
Lisa : [Énervée] Oh, mais papa ! T’as pas encore compris ? Bart a une montre magique qui permet d’arrêter le temps !
Bart : On est jalouse ?
Lisa : Pourquoi j’aurais pas le droit moi aussi de m’amuser avec le temps ?
Homer : Prête ton joujou au bébé, Bart. [Bart lance la montre magique à Lisa]
Lisa : Qu’est-ce qui se passe si j’appuie sur ce bouton ? [Lisa appuie sur le bouton rouge situé à côté du bouton pour arrêter le temps. Les bustes d’Homer, Bart, Maggie et Marge se détachent du reste de leur corps et s’envolent propulsés par des réacteurs] Pardon, pardon, pardon ! [Elle appuie à nouveau sur le bouton rouge. Homer est transformé en une grosse femme qui porte un débardeur rose et un short très moulant, Marge se retrouve avec la tête d’Homer, le corps de Gil et une coiffure identique à la sienne sans les boucles, Bart, qui est redevenu enfant est changé en une fille au pull rose et à la robe rouge quand à Maggie elle est métamorphosé en Gérald. Lisa appuie une nouvelle fois sur le bouton. Les Simpson se retrouvent transformés en figurines, identiques à celles que l’on trouve dans les machines à chewing-gum des magasins. Lisa presse encore le bouton. La famille est transformée en guide TV, chacun avec sa photo respective. Elle appuie à nouveau. Ils se retrouvent changés en Les Quatre Fantastiques. Homer est la Chose, Marge, la Torche, Bart, Mr. Fantastique et Maggie, la femme invisible. Lisa appuie une dernière fois. Les Simpson ont un corps normal et se retrouvent en train de faire de houla-up avec des cerceaux]
Homer : Ok ça c’est bien ! Change pas ! [Une musique country se met en route et les Simpson continuent de danser]
Script écrit en janvier 2005 par Anatole . Mis à jour le 03/01/2010 par heub
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park