Haut de page
 

Affichage par saison

Rechercher sur le site

DVD Simpson

L'anecdote du jour

30/03/2020
L'homme abeille fait sa premire apparition dans Itchy et Scratchy, le film (s4).

Les Simpson à la TV

episode simpson Bart se fait avoir
Bart va se comporter de manire exemplaire pour monter dans le sous-marin que Skinner a promis d'offrir l'lve le plus irrprochable...
02/04 à 20h15 (RTS2)
episode simpson Embrique-moi
Homer se rveille dans un Springfield o les btiments et tous les habitants sont entirement en Lego...
02/04 à 20h35 (RTS2)
episode simpson Un hiver de rve
Homer se comporte comme un octognaire depuis que les Simpson ont accueilli Abraham, Jasper et le vieux fou juif...
03/04 à 21h05 (6ter)

Derniers commentaires

Les Simpson 80 | J'adore scott bakula super qui prte a voix les simpson (Rsums des pisodes 31x08 31x10)

Chris503 | T'aurais d mettre les noms en gras ^^ (Script de 20x18 - Mon pre avait tort)

dmarger | Merci simpsonofan. (Un nouveau court-mtrage avec Maggie va sortir)

dmarger | moi aussi (Bien jou Krusty)

Punkmosyzlak | La gaffe d'Homer me tue a chaque fois (Bien jou Krusty)

Script : Grve la centrale

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV[Dans un chteau luxueux sur protg, des hommes et des femmes riches dnent]
Homme : Mes amis, ce soir nous ftons la plus diabolique de mes crations... [Un tube essai apparat en sortant du sol] Le croc ! a rend 10 fois plus dpendant que la marijuana.
Riches : Oh !
Homme : [Il lve sont verre] A la misre humaine !
[La vnus de Milo en verre qui est sur la table bouge. Deux gros bras muscls sortent de la statue puis elle clate. Il s’agit en fait de McBain]
McBain : La glace est rompue !
Homme : McBain !
[McBain sort une mitraillette et tue tous les invits]
Homme : Ah, McBain. Je suis ravis que vous ayez russi. Un feuillet au saumon ?
McBain : D’accord.
[Il croque dedans. Une fume sort du feuillet et Mc Bain s’vanouit. L’homme clate de rire. Bart et Homer regardent le film]
Bart : Il est diabolique ce mec.
Homer : C’est du cinma fiston. Y’a personne d’aussi diabolique dans la ralit.

SEQ 2 - INT/JOUR Central nuclaire - Bureau de monsieur Burns[Burns rit diaboliquement alors qu’un ouvrier sa fentre est sur le point de tomber. Il ferme le store et appuie sur l’Interphone]
Burns : Smithers, o est ce responsable syndical ? Il a 20 minutes de retard.
Smithers : [ l’Interphone] Je ne sais pas monsieur. Plus personne ne l’a vu depuis qu’il a promis d’purer le syndicat.
[Plus loin, sur un terrain de football amricain, on voit une motte de terre de la forme d’un homme. Un joueur trbuche dessus]
Footballeur : Qu’est ce que ?
Burns : Bon, on se passera de lui pour le protocole d’accord. [Il lit le compte-rendu] Bnfices, avantages en nature, crpes flambes au rhum la chandeleur. Ca ne marchait pas comme a autrefois Smithers. Non, a ne marchait pas du tout comme a...
[Flash-back son enfance en 1909, quand il tait avec son grand-pre. Il entre dans l’usine de son grand-pre o des hommes frappent des pierres avec un maillet]
Grand-pre Burns : Allez du nerf, cassez-moi ces atomes ! [ un ouvrier] Toi, vide tes poches ! [Il il inspecte ses poches avec une loupe] Des atomes... 1,2,3,4,6 atomes ! Emmenez-le !
[Deux hommes attrapent l’ouvrier]
Ouvrier : Vous pouvez pas traiter les ouvriers comme a ! Un jour on formera un syndicat et on gagnera le droit d’tre traits avec justice. Ensuite on ira trop loin, on sera corrompus et fainants, et les Japonais nous bouffer ont tout crus !
Grand-pre Burns : Les Japonais ? Ces nabots qui portent des tongs et qui peignent des estampes ? Sornettes et balivernes !
[Retour au prsent]
Burns : Si seulement nous avions cout ce garon, au lieu de l’emmurer dans une mine de charbon abandonne. Bien, l’heure est venue de venger mon grand-pre. Nous allons roul ce syndicat dans la farine et obtenir la suppression de... [il choisit au hasard sur le rapport] « La mutuelle dentaire. »

SEQ 3 - INT/JOUR Cabinet dentaire[Le dentiste Wolfe inspecte les dents de Ralph]
Wolfe : Tu te les brosses combien de fois ?
Ralph : 3 fois par jour monsieur.
Wolfe : Je t’interdit de polluer l’air de mon cabinet avec tes mensonges !
Ralph : [il pleure] C’est vrai, je les brosse pas, je les brosse pas !
Wolfe : Je vais te montrer un livre d’images : « Le grand livre des sourires britanniques. »
[Dans le livre, il y a des britanniques avec des dents pourries]
Ralph : Ca suffit !
[Dans la salle d’attente, Bart fait peur aux jeunes enfants]
Bart : Le docteur Wolfe arrache les dents des enfants pour les vendre.
Enfants : [terrifis] A qui ?
Bart : Une bombe de peinture qu’on secoue a fait du bruit. Et ben l’intrieur il y’a une dent d’un enfant.
[Dans le cabinet, le dentiste inspecte les dents de Maggie]
Wolfe : Les dents de Maggie poussent de travers. A-t-elle l’habitude de sucer une ttine ?
Marge : Mmm... pas ma connaissance.
Wolfe : [mchamment] MENTEUSE !
[Marge, Bart, Lisa et Maggie sont dans le bureau du dentiste. Maggie, dfaut de ttine, prend une dent en plastique gante pose sur le bureau]
Wolfe : Je crains aussi que la petite Lisa ait besoin d’un appareil correcteur.
Lisa : Oh non, je vais tre rejete socialement... plus que jamais.
Marge : Vous en tes sr docteur ?
Wolfe : Et bien, jugez vous mme. [Sur son ordinateur il y a la photo de Lisa] voici Lisa aujourd’hui, sans traitement, voici ce que a donnera l’ge de 11 ans, 14 ans, 17 ans... [Sur la photo, ses dents poussent de travers d’annes en annes] et enfin, 18 ans [Sur cette photo, une des dents traverse son visage]
Lisa : [horrifie] OH !
Bart : Cool, ce sera un monstre !
Marge : Bart !
Bart : On la collera dans une roulotte, on la baladera dans les foires et on se fera un max de bl !

SEQ 4 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV[Homer regarde la tl]
Voix la tl : Et maintenant, un combat de catch professionnel en directe du catchodrome de Springfield. Ce soir c’est une lutter mort entre le Docteur Blaireau et Cœur de pierre le golden boy. Et oui, l’un d’eux sera dmasqu et tu sur le ring.
Homer : J’espre que a va tre le Golden boy, ce petit prtentieux.
Marge : Homer, Lisa a besoin d’un appareil dentaire.
Homer : No problemo, on a une mutuelle depuis la grve de 88, elle date de l cette cicatrice.
[Il montre une cicatrice qu’il a sur le front]
[Flash-back en 1988. Des employs font une manifestation mene par Carl]
Carl : Qu’est ce qu’on veut ?
Employs : Plus de considrations de la part de la direction.
Carl : Quand est ce qu’on le veux ?
Employs : Bientt.
[Homer tape sur le rebord d’un camion vendeur de hot dog]
Homer : Je veux mon hot dog ! Je veux mon hot dog ! Je veux mon hot dog !...
[Le toit pliant se referme sur sa tte]
[Retour au prsent]
Homer : Et cette cicatrice l, c’est en me glissant sous la porte des toilettes payantes.

SEQ 5 - INT/JOUR Rception syndicalCarl : Bienvenus, camarades rception syndical 643 . Comme vous le savez, Chuckie Fitzhugh notre prsident disparut. Esprons qu’il sortira bientt de son trous en vie et en bonne sant.
[Les employs rigolent]
Carl : Bon, allez, un peu de srieux, il faut voter pour le nouveau contrat avec Burns. En gros c’est le mme deal sauf qu’on a reu un tonneau de bire pour notre runion.
Employs : Ouais !
Carl : En change, il faut qu’on renonce la mutuelle dentaire.
[Tout le monde se ruent sur le tonneau de bire]
Lenny : Adieu la mutuelle dentaire !
[Homer entend les phrases de Lenny et de Marge intrieurement]
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
[Charlie fait tomber un crayon dans le postrieur d’Homer]
Carl : En plein dans le mille ! Ah ah ah !
Homer : [fch] Merci hein, tu m’as fais perdre le fil de mes penses !
[Homer repense aux paroles de Lenny et Marge]
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Lenny : Mutuelle dentaire.
Marge : Lisa a besoin d’un appareil.
Homer : [A lui mme] Si on renonce la mutuelle dentaire, il faudra que je paye l’appareil de Lisa ! [Au employs] Ecoutez-moi, on peut pas renoncer a cette mutuelle. Lenny, sans la mutuelle dentaire, t’aurais pas ce diamant sur la dent !
[Lenny sourit, on aperois le diamant. Un homme le prend et s’en va]
Homme : par ici...
Lenny : Eh !
Homer : Et toi Joe l’dent, o tu en serais l’heure qu’il est sans la mutuelle ?
Joe l’dent : J’aurais pas pu conserver mon vieux chicos, c’est sr !
[Il ouvre une canette avec la seul dent qui lui reste]
Homer : Vous savez se que j’en fais moi de ce contrat ? a !
[Il dchire le contrat. Une camra est dissimule dans la pompe bire du tonneau de bire]
Burns : Qui est cet agitateur Smithers ?
Smithers : Oh, c’est Homer Simpson monsieur.
Burns : Simpson hein, un nouveau ?
Smithers : En ralit il vous a fait rat le poste de gouverneur, vous avez renverser son fils, il a empch la fusion du cœur du racteur, sa femme vous a peint tout nus...
Burns : Ah ! Ca ne me dit rien.
[A la rception, les employs acclament Homer]
Employs : Homer Homer Homer...
Carl : Je propose qu’Homer Simpson soit le nouveau prsident du syndicat. Qui c’est qu’est pour ?
Employs : POUR !
Carl : Qui c’est qu’est contre ?
Une voix : contre.
Carl : Mes flicitations Homer !
[Les employs portent Homer bout de bras]
Homer : Eh, sa gagne combien ce boulot ?
Carl : Rien.
Homer : D’OH !
Carl : Sauf si tu magouille.
Homer : WOOHOO !

SEQ 6 - INT/JOUR Maison des Simpson - CuisineMarge : Prsident du syndicat ! Je suis vraiment fire de toi Homer.
Lisa : Tu vas pouvoir rendre justice au monde ouvrier papa.
Homer : Et me faire de solides relations dans le milieux du crime organis... Mmmmh, le crime organis...
[Homer s’imagine dans le milieu de la mafia et se prend pour le parrain]
Marchant : Don Homer, j’ai fais cuire un donut spcial rien que pour vous.
Homer : Grazie.
[Une femme s’approche avec un panier remplit de donuts]
Femme : Don, Homer, mon fils il a des ennuis avec le...
Homer : Eh eh eh eh eh... [Il prend un donut et le mange] Molto bene.
[Retour dans la vie rel]
Homer : a c’est un trs bon donut.
Lisa : Tu crois que tu pourras rcuprer la mutuelle dentaire ?
Homer : Ben, sa dpend de qui ngociera le mieux, monsieur Burns ou moi.
Bart : P’pa, je t’change cette dlicieuse cale en bois contre ce vieux biscuit rassi.
Homer : March conclut ! [Ils changent] Eh eh eh !... D’OH !

SEQ 7 - INT/JOUR Cabinet dentaireWolfe : Lisa et Marge, cette appareil est invisible, indolore et il libre intervalle rgulier un nuage de fleur de ratiche, un merveilleux parfum.
[Il leur montre un appareil dentaire trs discret, il appuie suer un bouton, le parfum en sort]
Lisa : Hummm !
Marge : Mmmmh, docteur, ont a pas de mutuelle dentaire pour l’instant alors ont voudrait quelque chose de plus abordable...
[Wolfe sort un appareil poussireux trs rudimentaire]
Wolfe : Ce modle date d’avant l’acier inoxydable, il ne faudra pas le mouiller !
[Il souffle dessus, de la poussire s’en chappe. Lisa tousse]

SEQ 8 - INT/JOUR Central nuclaire - Secteur 7G[Monsieur Burns regarde Homer sur ses nombreux crans faisant des mouvement de bras de gauche droite]
Burns : Mmmh, c’est un adversaire digne de moi, regardez-le Smithers, il fait sa gymnastique pendant que les autres sont au distributeur de bonbons.
[En fait, Homer essaie d’attraper une sucette qu’il a colle dans le dos]
Homer : Eh, Lenny, tu peux m’enlever la sucette au caramel que j’ai dans le dos ?
Lenny : D’accord, mais c’est la dernire fois !
[Il lui retire et la lui donne]

SEQ 9 - INT/JOUR Central nuclaire - Bureau de BurnsBurns : Nous ne somment pas des ennemis Homer, nous voulons tout les deux des accords quitables.
Homer : [Intrieurement] Pourquoi il est si gentil avec moi monsieur Burns ?
Burns : Ont peut se rendre des petits services, se faire des gentillesses...
Homer : [Intrieurement] Hou, attend voir, il me fait du gringue ou quoi ?
Burns : C’est vrai, si je vous glissait quelque chose dans la poche, o serait le mal ?
Homer : [Intrieurement] Hou, la vache il me fait du gringue !
Burns : Aprs tout, les ngociateurs forment souvent un drle de couple... eh eh eh... [Il lui fait un clin d’œil]
Homer : [Intrieurement] AAAAH ! [A Burns] Dsol monsieur Burns mais je suis pas le genre me mettre 4 pattes devant vous. Je suis flatt c’est sr, pit-tre mme un peu curieux, mais la rponse est non !

SEQ 10 - INT/JOUR Cabinet dentaireWolfe : Lisa, pour que tu n’ai pas peur je vais te montrer que je vais utiliser. Ca c’est le grattoir, a c’est le poinon et celui-ci qui porte un nom charmant, c’est la fraise... [Il lui montre les objets qui ont plutt l’air d’tre des instruments de torture. Lisa n’est pas rassure] Bon, je vais commencer par dloger certaines dents de ta mchoire avec un burin. Bouges pas, je vais te gazer.
[Il lui met un masque oxygne. Lisa rve qu’elle est dans un monde imaginaire trs color et surraliste. Dans son rve, les beatles se trouvent dans un sous-marin volant]
Ringo Starr : Regardez les amis, c’est Lisa in the sky.
George Harrison : Ah oui, mais sans les diamant.
Ringo Starr : Attention au dessin kitsch de la reine victoria.
[Le sous marin s’crase contre une sculpture de la reine]
Beatles : Au secoure ! Mon dieu ! Help, help !
[Lisa se rveille. Le dentiste a fini son travail]
Lisa : Le miroir !
[Wolfe hsite de lui donner]
Lisa : [mchamment] Le miroir ! [Il lui donne. Lisa se regarde, commence rigoler diaboliquement et casse le miroir]

SEQ 11 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon[Homer est assis sur le canap. Lisa arrive, son appareil n’est pas joli, du fer couvre toutes ses dents, une barre mtallique entoure son visage et une sangle maintient l’appareil tte]
Marge : Je t’assures, tu es trs bien chrie.
[Petit papa Nol coure vers elle. Lisa sourit. Le chien, apeur coure dans la direction oppos. Quelqu’un sonne la porte]
Homer : Qui c’est ?
Voix derrire la porte : Des portes-flingue.
Homer : Qui ?
Voix derrire la porte : Des hommes de main.
Homer : Des hommes de main ?
[Homer ouvre la porte, Coup bas et Broyeur l’attrape par le col et referment la porte]

SEQ 12 - INT/NUIT Maison de monsieur Burns - Volire[Burns est dans une volire, une centaines d’oiseaux sont en sa possession. Un oiseau ressemblant trangement Burns vient se poser sur un perchoir et Burns lui donne manger.
Homer arrive accompagn des deux hommes de mains]
Burns : Aaah, Homer, j’espre que broyeur et Coup bas ne vous ont pas malmener.
Homer : Vous auriez pu vous contenter de m’appeler.
Burns : Bien sr, mais le tlphone c’est tellement impersonnel. Je prfre le contacte physique qu’on ne peut avoir qu’avec des hommes de main.
Homer : Des hommes de main ?

SEQ 13 - INT/NUIT Maison de monsieur Burns - Salon[Burns fait visiter sa maison Homer. Ils arrivent dans une pice o il y a un immense cran de tlvision]
Burns : Voici le plus grand cran de tlvision du monde libre.
[Il allume le tlviseur. A la tl, l’abeille espagnol vas se coucher, il retire la couverture et vois un putois dans son lit]
Abeille espagnol : Ay ay ¡ Un gato malodoro ¡
[Burns rit puis teint la tl]

SEQ 14 - INT/NUIT Maison de monsieur Burns - Salle d’criture[Des singes tapent des textes sur des machines crire dans cette pice]
Burns : L, c’est un millier de singes qui tapent sur un millier de machines. Bientt, ils auront crit le plus grand chef-d’œuvre que l’homme ai connu. [Il prend une des feuilles et la lit] « Etre ou ne pas tre, tel est l’quation » [fch enversle singe qui l’a crit] Tel est la question ! Espcede crtin !

SEQ 15 - INT/NUIT Maison de monsieur Burns - Sous-sol[Ils continuent la visite. A la cave]
Burns : Et a, et bien, c’est mon sous-sol
Homer : Oh, c’est pas aussi joli que les autres pices.
Burns : Oui, dcidment, il ne faut plus que je finisse la visite guide ici.
[Ils s’assoient une table de ping-pong, Homer fini une bire que lui a offert Burns et Smithers sert du th]
Burns : Bon, venons-en nos affaires.
Homer : [Intrieurement] Oh la la, mais qu’est ce que j’ai envie d’aller aux toilettes. J’aurais pas d me taper toutes cette bires, tout ce caf, toute ces pastques...
Burns : Ecoutez Homer, je sais quoi vous penser et je veux vous soulager. Je suis le patron, vous tes l’employ, alors tout a c’est du pipi de chat ! Ne vous retenez pas Homer, laissez-vous aller et vous pourrez vous la couler douce.
[Derrire Burns, un tuyau fuie. Smithers sert le th et Burns le renverse. Devant ces images, Homer ne peut plus se retenir et ce n’est pas le discoure de monsieur Burns qui arrange les choses]
Homer : Heu, les toilettes c’est o ?
Burns : C’est la 23me porte gauche.
[On voit Homer ouvrir les portes une par une]
Homer : Non... non... non...
Burns : [A Smithers] Il ne m’a mme pas couter ! [Homer revient poussant un « Aaaah » de soulagement] Vous avez trouver les toilettes ?
Homer : [gn] Heu... ouiiii.

SEQ 16 - EXT/JOUR Maison des Simpson - Devant la maison[Un hlicoptre se pose devant la maison. Homer sort de celui-ci et cour vers Marge. L’lise de l’hlicoptre coupe un morceau des cheveux de Marge]
Burns : Vous avez gagner cette manche Simpson, mais je vous craserais comme un moustique ! Eh eh eh eh !
[L’hlicoptre dcolle et Burns tombe de celui-ci. Homer et Marge accourent vers lui]
Burns : [souffrant] Soyez gentil Simpson, frottez-moi les jambes, je ne les sent plus.
[Plus tard, Burns est recouvert de bandages et est transport sur une civire accroch l’hlicoptre]
Burns : Un moustique je vous dit, un moustique... eh eh eh ! [L’hlicoptre redcolle et s’en va. La tte de Burns heurte une chemine]
Homer : [du] Je vais dmissionner et d’abord, je me demande bien pourquoi ils m’ont lus prsident.
Marge : Parce que tu es trs aim la central.
Homer : Ouais, t’as raison. Les gars arrtent pas de me tapoter le crne pour se porter chance ou de me pincer le bide pour m’entendre glousser.
Marge : Mmmmh, a sa veut pas du tout dire qu’ils t’aiment.
Homer : Ouais, je crois que t’as raison ! Demain en arrivant, je file un coup de poing Lenny derrire la tte.

SEQ 17 - EXT/JOUR Central nuclaire - coure[Lenny boit un caf, Homer lui donne un coup de poing derrire la tte]

SEQ 18 - INT/JOUR Ecole lmentaire - Gymnase[C’est le jour des photos des lves]
Skinner : [Au enfants] Aplatis-moi ces mches rebelles, rectifie ta raie et toi arrtes de loucher, tu veux !
Quigley : Mais je peux pas !
Skinner : Oh, excuse-moi Quigley.
Photographe : [ Lisa] Aller, mon choux, souris ! Je parie que tu as un trs joli sourire. Tu veux pas en faire profiter les autres ?
[Elle sourit]
Photographe : [apeur] Oooh, y a pas de bon dieu.

SEQ 19 - INT/JOUR Rception syndicalHomer : Camarades, j’ai discuter nuit et jour avec Burns et j’en ai ras le bol.
Employs : La grve, la grve, la grve !
Carl : Qui c’est qu’est pour la grve ?
Employs : Pour !
Carl : Qui c’est qu’est contre ?
Une Voix : Contre.
Homer : Qui c’est qui arrte pas de dire a ?
[Tout le monde se tournent vers un petit homme]
Homme : ... C’est lui [Il montre un homme trs muscl] Corrigez-le les gars !
[Les employs se jettent sur lui tandis que le petit homme les regarde en riant]

SEQ 20 - EXT/JOUR Devant la Central nuclaire[Les employs font la grve devant la central et Lisa joue de la guitare cot d’eux]
Lisa : [elle chante] Ecoutez la belle histoire, elle est porteuse d’espoir, d’un hros nomm Homer et d’un tyran nomm Burns. Marchant jour et nuit, luttant jusqu’ la mort, hommes et femmes tous unis contre la lois du plus fort.
[Plus loin, des employs bougent la voiture de Wiggum de gauche droite]
Wiggum : [dans la voiture] Aaah, a c’est la grande vie.
[Burns regarde les employs de son balcon]
Burns : [a Smithers] Trouvez-moi des briseurs de grve comme ceux qu’ils avaient dans les annes 30.

SEQ 21 - INT/JOUR Central nuclaire - Bureau de Burns[Des vieux briseurs de grves sont dans le bureau]
Abraham : Ont peut pas casser des gars comme ont faisait avant, mais ont a nos petites astuces...
Vieux : Ouais !
Abraham : Un des trucs c’est de leurs raconter des histoires qui ont ni queue ni tte. Comme la fois ou j’ai pris le ferry pour aller Shelbyville. J’avais besoin d’un lacet neuf pour ma chaussure. Alors, j’ai dcider d’aller Morganville, c’est comme a qu’on appelais Shelbyville dans ce temps l. Alors j’ai attach un oignon ma ceinture, c’tait la mode l’poque. Bon, pour prendre le ferry sa cotait 5 sents et dans ce temps l, il y avait des bourdons gravs sur les pices de 5 cents. Files-moi 5 bourdons pour 25 cents qu’on disait. Bon, o est ce qu’on en tait ?... Ah oui, faut pas oublier que j’avais un oignon ma ceinture, c’tait la mode l’poque. On trouvais plus oignons blancs cause de la guerre, les seuls qu’on pouvais encore avoir c’tait les gros jaunes...

SEQ 22 - EXT/JOUR Devant la central nuclaire[Burns tient une lance d'incendie et la pointe vers les grvistes]
Burns : Puissance maximum Smithers !
[Smithers tourne la valve. Sous l’effet de la pression de l’eau Burns s’envole sans lcher le tuyau]
Lisa : [elle chante] Cette grve qui leurs sera fatale, restera dans toutes les mmoires. Il ont la central mais nous avons le pouvoir.
Lenny : Fait-nous un truc plus jazzy.
[Lisa joue quelque chose de plus entranant avec sa guitare. Burns regarde Homer avec une paire de jumelles]
Burns : Regardez-le se pavaner comme si il tait le roi, mais il n’est le roi de rien du tout si se n’est des imbciles.
Smithers : Mmmh.
Burns : Vous et moi nous pouvons faire marcher cette central tout seul.

SEQ 23 - INT/JOUR Central nuclaire[Burns et Smithers enclenchent des leviers et des vannes sur une petite musique entranante. Burns ouvre une porte, un chien deux ttes en sort. Burns prend un couvercle d’un fut de dchets toxiques et le lance au chien comme un Frisbee, le chien l’attrape et les deux ttes se le dispute. Pour finir cette squence musical, Smithers ouvre de grandes boites avec crit dessus : Robot travailleurs 100% loyal. Smithers tient Burns dans ses bras en courant car les robots les attaquent]
Robots : craser, tuer, dtruire !

SEQ 24 - INT/JOUR Journal tlvisBrockman : Notre dbat de se soir, la grve la central. change d’ides ou change de coups ? Avec Montgomery Burns propritaire de la central, Homer Simpson cheville ouvrire du syndicat et le docteur Joyce Brothers pilier des missions dbats.
Joyce Brothers : J’ai apporter mon propre micro.
Brockman : Oui, heu bon... Homer, la main d’œuvres syndique a t classifie de dinosaure l’agonie.
Homer : Aaaaaah !
Brockman : Mon directeur me demande de ne plus vous adresser la parole.
Homer : Woohoo !
Brockman : Heu... monsieur Burns, vous aviez parler d’une tirade pralable.
Burns : Oui, merci Kent. Dans 15 minutes exactement, je vais assouvir une terrible vengeance contre cette ville. Personne ne sera pargn ! Personne !
Brockman : Ah ah ah, des images qui vont vous glacs le sang.

SEQ 25 - INT/JOUR Central nuclaire[Burns et Smithers passent une multitude portes, surveilles par des camras. Ils arrivent devant une bibliothque, Burns tire l’un des livres, l’tagre se tourne et ils se retrouvent dans une pice avec, a cot, une porte casse donnant sur l’extrieur. Un chien est entr]
Burns : Pour l’amour du ciel !
[Ils s’approchent d’un panneau de contrle]
Burns : Adieu Springfield. Du fond de l’enfer je te poignarde en plein cœur.
[Il appuie sur un bouton, toutes les lumires de la ville s’teignent. D ce moment, les gens brisent les vitres des magasins pour voler se qu’il y a l’intrieur, ils font brler des voitures... ]
Lisa : [elle chante] Cette grve qui leurs sera fatal, restera dans toutes les mmoires. Ils ont la central mais nous avons le pouvoir. [Les employs chantent avec elle]
Burns : [ Smithers] Regardez-moi a, je les plonges dans les tnbres et ils ne sont pas tristes du tout, ils chantent au contraire... Ils chantent sans toasteur... Ils chantent sans mixer... Ils chantent sans dfriseur, sans drideur, sans vibromasseur. Dites Simpson que je suis prt ngocier.

SEQ 26 - INT/NUIT Central nuclaire - Salle de confrencesBurns : Trs bien Homer, vous rcuprerez la mutuelle dentaire une condition, vous devez dmissionner de la prsidence du syndicat.
Homer : Woohoo !
[Homer se couche terre et tourne sur lui mme en poussant des cris de joie]
Burns : Smithers, je commence croire que cet Homer Simpson n’est pas le brillant technicien que j’imaginait.

SEQ 27 - EXT/NUIT Devant la central nuclaireHomer : On reprend le boulot les gars.
Employs : OUAIS !
[Toutes les lumires de la ville ce rallument]

SEQ 28 - INT/NUIT Usine de faux vomi[Les machines de faux vomi se remettent fonctionner]
Employs : OUAIS !

SEQ 29 - INT/JOUR Cabinet dentaire[Toute la famille est dans le cabinet. Le dentiste mis un appareil plus acceptable Lisa]
Marge : Oooh chrie, c’est peine si on le voit ton nouvel appareil.
Lisa : J’avais une dent contre l’ancien !
[Tout le monde rigolent]
Wolfe : Oh, je ne l’ai pas ferm, le gaz part !
[Ils rigolent nouveau]
Script écrit en janvier 2004 par Lenny Bar
L'quipe du site | A propos | Contact
2000-2020 The Simpsons Park