Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

19/08/2018
Le gag du canapé où les Simpson sont une famille de grenouille (Utilisé dans Les petits sauvages s9 et Chéri, fais-moi peur s9) a été proposé par une jeune fan de la série.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

La phobie d'Homer
Homer devient ami avec un vendeur d'objets kitch qui se trouve être homosexuel...
24/08 à 21h00 (6ter)
Les frères ennemis
Cecil, le frère de Tahiti Bob qui vient de sortir de prison vient lui rendre visite...
24/08 à 21h20 (6ter)
A bas la babysitter !
En l'absence des parents, Lisa est chargée de jouer les babysitters ce qui est loins d'être simple...
24/08 à 21h45 (6ter)

Derniers commentaires

cartoonsplash | mon avis: les points négatifs: -le rythme des blagues trop longues, des scènes inutiles et... (Désenchantée, la nouvelle série de Matt Groening, arrive aujourd'hui)

Les Simpson 80 | La bande annonce n'est pas mal espérons qu'elle aura le même succès que les simpson (Désenchantée, la nouvelle série de Matt Groening, arrive aujourd'hui)

Birchibald T. Barlow | (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

simpsonofan | Un Ouroboros? Ouais c'est pas faux. (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Ilevan | Je trouve ça assez terrible personnellement. Même les emmys veulent pas laisser la série mourir,... (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Script : Homer fait son Smithers

SEQ 1 – EXT/NUIT Devant un circuit de dragstersSmithers : [Au micro] 1, 2... 1, 2 pour monsieur Burns... C’est à vous monsieur, j’ai chauffer la foule pour vous.
Burns : [Burns lit des fiches que lui donne Smithers au fur et à mesure] Bienvenu à vous employés, entrez... Cette soirée de détente vous est offerte par moi... .Monty Burns.
Employés : OUAIS ! [Ils entrent]

SEQ 2 – EXT/NUIT Circuit de dragstersVoix au micro : Bienvenu, bienvenu, bienvenu à une soirée d’enfer. 60 mètres d’action, d’action, d’action. La première course aura lieu au profit du casse-cou Lance Murdock, Murdock, Murdock qui est actuellement hospitalisé pour une cyrose du foie, du foie, du foie !
Employés : OUAIS !
Homer : Ah ouais, du foie !
[Les dragsters se préparent à démarrer]
Marge : Vous m’imaginez faisant les courses avec ça m’man ? Les gens m’appelleraient Speedy Mama... [Donnant des coups de coude à Bart] hein, hein !
Bart : T’as raté la course m’man. [Elle regarde les dragsters, ils freinent et leur parachute est déjà déployé]
Marge : [déçue] Mmmmh... ça m’apprendra à bavarder.
[Smithers verse de la bière dans une cuiller et la met dans la bouche de Burns]
Burns : Smithers, cette bière ne marche pas. Je ne me sent pas plus jeune, pas plus guilleret.
Smithers : Je vais prendre une cuiller à soupe monsieur.
Voix au micro : Et maintenant, la grande course de la soirée sponsorisée par la central nucléaire, nucléaire, nucléaire.
Burns : Aaah, enfin ! Smithers, apportez-moi mes biloculaires. [Smithers lui met un paire de jumelles devant les yeux. Les dragsters démarrent très rapidement]
Burns : Oh, juste ciel ! Dites-leur de ralentir !
Smithers : Oui monsieur. [Aux pilotes] Heu... bonsoir les gars ..hum... si vous pouviez rester en première ça serait parfait n’est-ce pas.
[La course redémarre. Les dragsters avancent très lentement]
Burns : Allez, allez !... Ralentissez ! [Ils ralentissent encore plus. Ils déploient leur parachute mais ils vont si lentement que les parachutes ne font que traîner par terre] Excellent !

SEQ 3 – EXT/NUIT Devant le circuit de dragsters[La course est finie, les gens rentrent chez eux. Burns est dans sa voiture, il porte une main fantaisie en mousse à la place de la main]
Burns : La taille de cette main fantaisie en mousse est grotesque, allez l’échanger pour une plus petite.
Smithers : Oui ça fait un peu prétentieux monsieur. Je reviens tout de suite. [Il s’en va. Lenny, qui a un peu bu s’approche de la vitre]
Lenny : Eh ! Burnsounet, c’était une soirée hyper sympa, je te remercie.
Burns : [Affolé] Smithers, que se passe t’il ?
Lenny : Je me suis bien éclater. Tiens... j’ai envie de te serrer la pince. [Burns referme la vitre. Lenny colle ses lèvre sur celle-ci] Tu veux que je te dise... t’es le meilleur !
Burns : Smithers au secoure !
[Smithers reviens avec une main en mousse de la taille d’une main normal]
Smithers : Là je trouve ça moins drôle. Enfin, ce que j’en dis...
Burns : Smithers !
Smithers : [Voyant Burns apeuré devant Lenny] Oh mon dieu ! [Il écarte Lenny de la voiture. Lenny lève son pouce pour lui montrer son contentement]

SEQ 4 – EXT/NUIT Voiture de BurnsBurns : Vous auriez du voir cette lueur criminelle dans ses yeux et cette haleine puant la bière et les bretzels au cumin.
Smithers : Je suis vraiment navré, navré monsieur Burns. C’est ma faute.
Burns : Ca n’a rien à voir avec vous. Et si les choses avaient mal tournées j’avais un argument massue. [Il montre un massue à coté de lui]
Smithers : Ne passez pas si vite l’éponge sur ma légèreté monsieur. J’ai failli à mon devoir. Je ne me le pardonnerai jamais [Il se cogne la tête sur le volant] Jamais, jamais, jamais, jamais, jamais... [Burns ferme la vitre opaque pour ne plus entendre Smithers. Le téléphone sonne, Burns décroche]
Smithers : [au téléphone] ... Jamais, jamais, jamais !

SEQ 5 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Smithers apporte le déjeuner de M. Burns sur un plateau]
Smithers : Bonjour monsieur. Afin de me faire pardonner pour hier soir j’ai classer votre déjeuner par ordre alphabétique. Je vous suggère de commencer par les céréales, de terminer par le yaourt et pour éviter que vous vous salissiez les doigts, j’ai fais plastifier vos journaux.
Burns : J’apprécie l’intention mais mon stylo n’écrit pas la dessus, comment vais-je faire mes mots-fléchés ?
Smithers : [???] Oh ! Je ne suis même pas fichu de ramper correctement, je suis un bouffon ! Je ne mérite plus de vivre sur la même planète que vous ! [Il retire la bouteille du distributeur d’eau et plonge sa tête dedans pour tenter de se noyer. Burns appuie sur pressoir pour vider l’eau]
Burns : Que diable mon vieux, reprenez-vous. Je crois que vous avez bien besoin de vacances.
Smithers : [affolé] Non, ne me forcez pas à prendre des vacances ! Sans vous je dépérirais et je mourrais !
Burns : C’est un risque que je suis décidé à prendre.
Smithers : Mais que ferez-vous sans moi monsieur ?
Burns : Bof, je ne suis plus un bébé qui a besoin de sa nurse pour faire son rot... [Il rote] Vous voyez ? Alors j’insiste, vous partirez en vacance dé que nous vous aurons trouver un remplacent.

SEQ 6 – INT/NUIT Central nucléaire – Bureau de SmithersSmithers : Il faut que je trouve un remplacent qui ne me fasse pas d’ombre. Peut-être qu’en cherchant dans les notes d’évaluation des employés au mot incompétent... [Il tape ce mot sur son ordinateur. 714 employés correspondent a cet adjectif] 714 noms ! J’ai intérêt à être plus précis... paresseux, empoté, abruti, affreusement laid... [Le PC inscrit encore 714] Encore 714 ! Oh et puis zut, je vais tout simplement prendre Simpson.

SEQ 7 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salle à manger[Les Simpson sont en train de manger]
Homer : Je sais pourquoi qu’il m’a choisi Smithers, parce que je suis quelqu’un de stimulant. Les autres ils disent toujours qu’ils doivent travailler deux foi plus quand je suis là.
Lisa : Devenir l’assistant de monsieur Burns peux donner un sacré coup de pouce à ta carrière.
Marge : [venant de la cuisine avec un bol de maïs] Devenir l’assistant de monsieur Burns peux donner un sacré coup de pouce à ta carrière.
Lisa : Maman, je viens de le dire.
Marge : [choquée] Oh excuses-moi ! Et bien la prochaine foi tu iras chercher ton maïs !

SEQ 8 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de Smithers[Homer est assis sur le fauteuil de Smithers]
Homer : [réjoui] C’est le fauteuil que je serais assis dessus ?
Smithers : Moui, je me rends conte que s’occuper de monsieur Burns est un gros boulot mais en fait il s’agit de 2800 petits boulots.
Homer : Mais c’est bien ce fauteuil hein ?
Smithers : Votre tâche consistera à répondre au téléphone pour monsieur Burns, à remplir ses déclarations d’impôts, à humecter ses yeux, à l’aider à mâcher et à avaler, à mentir au congres et à taper un peu de courrier. [Le téléphone sonne, Smithers décroche] Bureau de monsieur Burns... Oh bonjour madame Burns, je vais voir si votre fils peut vous prendre...
Homer : Monsieur Burns il a une mère ! Elle doit avoir 100 000 000 d’années !
Smithers : C’est une dame très diminuée. Tout se qu’elle peut faire c’est composer le numéro et hurler. [A la mère] Je suis désolé, Monty ne peut pas vous parler pour l’instant. Il a un entretint très important, on ne peut pas le dérangé. [On voit Burns assis dans son bureau somnolant] Hum hum... D’accord, je lui transmettrais le message. [Smithers raccroche et s’adresse à Homer] Monsieur Burns ne supporte pas de parler à sa mère. Il ne lui a jamais pardonné sa liaison avec le président Taft en 1901.
Homer : Hi hi ! Sacré Taft, ce vieux cochon.

SEQ 9 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Smithers brosse les dents de monsieur Burns]
Burns : Vraiment Smithers, tout se passera bien ! Je suis sûr que votre remplaçant sera prendre les choses en main. Au fait, qui est-ce ?
Smithers : Homer Simpson monsieur, un de vos donneurs d’organes du secteur G7. Tout les événements récents dans votre vie ont plus ou moins un rapport avec lui.
Burns : Simpson hein ?

SEQ 10 – EXT/JOUR Cour de la central nucléaire[Smithers s’apprête à monter dans un minibus, Homer l’appelle du haut de son bureau]
Homer : Monsieur Smithers, il y a 2700 de mes nouveaux trucs à faire que je pige pas.
Smithers : Je sais que le minibus s’en va, laquelle présente pour vous le plus de difficulté ?
Homer : Heu... Qu’est-ce que je fais si jamais il y a le feu ? [Smithers ferme la portière du véhicule et fait semblant de ne pas entendre Homer]
Smithers : Désolé, je ne vous entend pas... au revoir. [Le minibus s’en va. Homer s’assoie à son bureau puis regarde vers celui de Burns, il est en feu !]
Homer : Oooh ! C’est bien ma veine !

SEQ 11 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Homer arrive avec un extincteur et éteint l’incendie]
Burns : Ah ! Bonté divine Smithers, vous avez une mine atroce. Ne vous ai-je pas dit de prendre des vacances ?
Homer : Heu... Smithers est déjà parti monsieur. C’est moi qui le remplace Homer Simpson.
Burns : Ah oui Simpson. Servez-moi mon petit déjeuner [Homer prend note] 3 petites cuillers de céréales, quelques toasts à la vapeur et un œuf de dodo.
Homer : Mais c’est une espèce disparue...
Burns : Taisez-vous, répondez au téléphone, mettez en route l’ordinateur, faites pivoter mon bureau pour que la fenêtre soit en face des collines !
Homer : [prenant note] Hein hein, hein hein... Très bien, heu... pouvez-vous répéter le passage où vous avez dit des choses à propos de trucs ? Heu... les truc... ? [Burns le regarde d’un air furieux]

SEQ 12 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge[Le réveille-matin sonne à 4h30. Homer, encore à moitié endormi prend son pantalon, mes la jambe gauche dedans mais n’arrive pas à mettre la droite]
Homer : Saloperie de pantalon à 2 jambes !
Marge : Mmmmh Homer, il est 4h30 du matin, les jours heureux ne passent qu’a 6h.
Homer : Je sais je vais l’enregistrer, il faut que je fasse tout ça pour préparer le petit dej de Burns.
Marge : Mon pauvre Homer, mon pauvre, pauvre... [Elle s’endort]

SEQ 13 – INT/JOUR Manoir de Burns – Cuisine[Il entre dans une cuisine qui semble être très rudimentaire]
Homer : Heu... un de ces trucs doit être une machine à petit dej. Bon, c’est mon boulot de lui préparer son petit dej, alors je vais lui concocter un petit dej comme il en a jamais eu. [Il commence par mettre un tablier et une toc ensuite, Il plantes des œufs et des toasts sur des baguettes à brochettes. Il allume le gaz et met les brochette au dessus de la flamme. Les brochettes flambent. Puis il casse la vitre d’un micro-ondes et mets la brochette dedans tout en la tenant. Elle brûle également. Il verse des céréales dans un bol et rajoute du lait, bizarrement, les céréales prennent feu aussi]

SEQ 14 – INT/JOUR Manoir de Burns – Chambre de Burns[Homer arrive dans la chambre de Burns avec le tablier et la toc brûlés. Il donne à Burns un plateau avec un sachet de donuts dessus]
Burns : Des donuts ! Je vous ai déjà dit que j’avais horreur de la nourriture exotique. [Il donne un journal à Homer] Tenez, dites-moi se qu’on fait mes actions hier. [Homer regarde mais n’y comprend rien]
Homer : Heu... elles ont gagné.
Burns : Mes options Simpson ?
Homer : Soit vous restez au lit soit vous vous levez.
Burns : Je crois que je vais me lever.

SEQ 15 – INT/JOUR Manoir de Burns – Salle de bainsBurns : Frottez plus fort, vous devez faire disparaître la peau morte !

SEQ 16 – INT/JOUR Manoir de Burns – Chambre de M. Burns[Homer apporte 3 dentiers différents sur un plateau]
Burns : Je pencherais pour les canines aujourd’hui. [Homer lui met le dentier dans la bouche. Burns laisse sa bouche ouverte, Homer la lui ferme]

SEQ 17 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de SmithersBurns : Simpson... Simpson... [Comme il ne répond pas, Burns va jusqu’au bureau de Homer] Vous avez eu le rapport sur le service comptabilité ?
Homer : Oui monsieur, je l’ai [Il sort un papier et le lit] Le service de comptabilité est situé au 3e étage, il est ouvert de 9h à 5h. Le responsable de ce service est un monsieur Johnson ou Johnston. [Burns prend la feuille de papier, en fait une boulette et la jette]

SEQ 18 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. BurnsHomer : Voici vos messages « Vous avez 30 minutes pour déplacer votre voiture... Vous avez 10 minutes... Votre voiture est à la fourrière... Votre voiture a été compressé en forme de cube... Vous avez 30 minutes pour déplacer votre cube » [Le téléphone sonne] Allô, bureau de monsieur Burns.
Burns : C’est au sujet de mon cube ?
Homer : C’est monsieur Smithers, il veut vous parler.
Smithers :[Smithers est sur une île paradisiaque] Comment cela se passe-t-il monsieur ? Oooh, je n’ai rien à faire. Monsieur si vous voulez m’envoyer votre courrier en express je serais ravi de l’ouvrir et de vous le renvoyer.
Burns : Tout se passe très bien Smithers. Plus les heures passent et plus ce Simpson devient abruti, je n’ai jamais rien vu de pareil. Quoi qu’il en soit, profiter bien de vos vacances.
Homer : [Triste] Oooooh !

SEQ 19 – INT/NUIT Maison des Simpson – Séjour[Homer est assis dans son canapé épuisé]
Bart : Du nerf Simpson, je ne vous paie pas pour vous la couler douce !
Homer : [Il est si exténué qu’il croit que c’est Burns qui lui parle] Heu... oui... oui m’sieur.
Bart : Faites-moi une division à 3 chiffres et n’oubliez pas de me monter votre brouillon.
Homer : Vous l’aurez sur votre bureau demain matin m’sieur.
Lisa : Bart, laisses Simpson tranquille... Simpson, conduisez-moi à la bibliothèque.
Homer : Oui m’sieur.
Marge : [fâchée] Les enfants, cessé de profiter de votre père ! Homer, tu devrais t’allonger et te reposer.
Homer : Pas le temps Marge, je crois que monsieur Burns veut que je lui fasse une division à 3 chiffres.
Marge : Simpson, allongez-vous ! [Il s’allonge] Désolé mais tu as besoin d’une bonne nuit de repos. [Marge s’en va. Homer commence à s’endormir mais soudain, il est réveiller par le son d’une cloche à carillon]
Burns : [Voix résonante au loin] Simpson !

SEQ 20 – INT/NUIT Manoir de Burns – Chambre de Burns[Homer accoure vers le manoir. Un énorme porte-voix est placé à hauteur de la chambre de Burns. C’est de là que provient le bruit de clocher mais se n’est pas une cloche mais une minuscule clochette que Burns agite devant le porte-voix. Homer arrive dans la chambre]
Burns : Le téléphone sonne depuis un certain temps... répondez !
Homer : Oui allô... C’est pour vous.
Smithers : [Smithers est dans une discothèque] Monsieur Burns ça a sonné 48 fois, ça va ? Qu’est-ce que Simpson vous a fait ?
Burns : Oh rien d’autre que de me distraire par son incommensurable sottise. Un sombre incapable, un parfait imbécile... [Homer, tenant le téléphone à Burns est fâché]... Je ne peut pas vous parler comme je le voudrais. Bien, alors écoutez-moi, cessé de m’appeler et profitez plutôt de vos vacances et n’oubliez pas, je tiens à voir de nombreuses photos quand vous reviendrez.
Smithers : Heu... c’est à dire que les photos sont interdites dans ce lieux de vacances particulier. [Un groupe d’hommes font la chenilles, l’homme de tête met ses mains sur les hanches de Smithers] Houla ! Je vous laisse, il y a une longue queue derrière moi...

SEQ 21 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Avant de rentrer dans le bureau de Burns, Homer à un frisson d’énervement. Il entre, Burns allume une lampe de bureau]
Burns : 60 watts ! Où vous vous croyez, dans un salon de bronzage ?

SEQ 22 – INT/NUIT Manoir de M. Burns – Chambre de Burns[Burns est dans son lit et porte un bonnet de nuit pointu]
Burns : J’ai demander que mon bonnet de nuit soit légèrement amidonné. [Il prend le bonnet et pique Homer avec la pointe]

SEQ 23 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Salle à manger[Burns jette le contenu d’une tasse sur Homer]
Burns : Vous appelez ça de la chicorée !

SEQ 24 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Burns jette des feuilles de papiers sur Homer]
Burns : Vous appelez ça une déclaration de revenus !

SEQ 25 – INT/JOUR Central nucléaire – Lieu de travailBurns : [Tapant une machine avec un pied-de-biche] Vous appelez ça un super ordinateur !

SEQ 26 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Burns jette des objets à la tête d’Homer, des feuilles des papiers, des crayons et un livre]
Homer : D’oh !
Smithers : Vous n’êtes que la caricature d’un semblant d’assistant ! [Homer s’énerve très fort et lui donne un coup de point en pleine figure qui met Burns KO. Homer, voyant le corps inanimé de monsieur Burns prend peur et s’enfuit chez lui]

SEQ 27 – INT/JOUR Maison des Simpson – Hall d’entrée[Il rentre chez lui en courant, ferme la porte et se met à pleurer]
Marge : Il y a quelque chose qui va pas Homer ?
Homer : [tout bas] Non.
Marge : Mais à part ça ?
Homer : Mais à part ça ? Que j’ai tué monsieur Burns !
Lisa : Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Homer : Je l’ai frappé en pleine poire et elle a 104 ans cette poire !
Lisa : T’es sûr qu’il est mort ? Peut-être que tu lui a fais seulement très très mal.
Marge : Bon d’accord, peut-être que tout va bien. Peut-être que si tu t’excuses il te mettra pas à la porte... Si il est en vie.

SEQ 28 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Homer entre dans le bureau mais ne voit pas monsieur Burns]
Homer : Monsieur Burns ? [Finalement Homer voit qu’il est caché derrière une plante verte. Il écarte les feuilles, Burns a peur] Je suis vraiment désolé de vous avoir frappé monsieur Burns. Attendez, je vais mettre un peu de sel sur cet œil.
Burns : [Terrorisé] Par pitié, je ne supporterais pas une autre rossée, laissez-moi en paix !
Homer : Ooh, oui monsieur. [Homer s’en va]
Burns : Il faut que je joigne Smithers, il me protégera de cet animal. [Il regarde le téléphone] J’ai vu des gens manœuvrer cette machine des milliers de fois, ça ne semble pas sorcier. Alors Smithers, [Il appuie sur les touches du téléphone en fonction des lettres qui se trouvent à coté des chiffres et compose le 764-8437] S-M-I-T-H-E-R-S... Magnifique, ça sonne. [Burns a composé sans le vouloir le numéro du bar de Moe]
Moe : Taverne de Moe...
Burns : [voix off] Je voudrais parler à monsieur Smithers, son prénom est Waylon.
Moe : [Il croit que c’est un canular téléphonique] Oooooh, alors vous voulez parler à monsieur Smithers, Hein ? Son prénom c’est Waylon c’est bien ça ? [il devient agressif] Écoute-moi bien, si je t’attrape, je t’arrache les yeux et je les met dans ton pantalon comme ça tu pourras me voir quand je te botterais les fesses d’accord et je me servirais de ta langue pour repeindre mon bateau !
Burns : Ooooh ! [Il met le combiné dans le tiroir et va se rasoir derrière la plante] Oooh Smithers, si vous pouviez m’entendre...

SEQ 29 – EXT/JOUR Ile paradisiaque[Smithers pilote un bateau]
Smithers : Oh ! Quelque chose me dit que monsieur Burns a besoin de moi. [Il arrête le bateau. Des hommes qui faisaient une pyramide humaine derrière le bateau sur des skis nautiques s’écroulent]

SEQ 30 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. BurnsBurns : Dieu merci, j’ai l’impression que la brute est rentrée chez elle pour la journée. Je vais enfin pouvoir m’enfuir. [Burns prend un miroir et le fait glisser sous la porte, personne en vue... soudain la tête d’Homer apparaît]
Homer : Coucou m’sieur Burns, vous voulez votre café ?
Burns : [Embarrassé] Heu... non, je le fais moi même... [Il prend une cafetière vide et l’agite pour faire du bruit] Vous entendez ? Il a presque fini de passer. Inutile d’entrer... Cessé d’enter ici.. [Il voit dans le miroir que Homer s’en va]
[Plus tard, Homer entre dans le bureau et vois du café éparpillé un peu partout dans la pièce]
Burns : [Apeuré] Restes-là Homer, n’approchez pas ! Le café est déjà fait, je l’ai moulu en le piétinant.
Homer : Heu... est-ce que je peux au moins vous reconduire chez vous monsieur Burns ? Il est 5 heure.
Burns : [apeuré] Non, je pensais... je pensais me raccompagner moi-même ce soir. Oui, c’est ce que je pensais. Ca doit pas être bien compliqué. Je suis persuadé que le manuel indique quel est le levier d’accélérateur et celui de déccélérateur... Hum ?

SEQ 31 – EXT/NUIT voiture de M. Burns[Burns conduit a toute vitesse d’une façon réjouie en percutant divers objets, un panneau stop, une bouche à incendies et une poubelle]
Burns : [heureux] Je n’en reviens pas, toute ma vie j’ai évité de faire les choses moi-même et en réalité j’adore ça. Je fais la route 4 fois plus vite. [Burns klaxonne et manque de renverser des piétons dont le chef Wiggum] Bip bip ! Dégagez la route, je suis un automobiliste !
Wiggum : Jolie conduite désinvolte monsieur Burns.

SEQ 32 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de M. Burns[Homer entre dans le bureau]
Homer : Vous voulez que je détruise ces rapports sur l’environnement ?
Burns : [réjoui] Je m’en suis déjà chargé. [Il place des feuilles de papiers dans un broyeur de documents et jette les bandelettes par la fenêtre] Eh eh eh eh ! Un capucino Simpson ? [Le téléphone sonne, Homer s’apprête à répondre mais Burns décroche avant lui] Ohé ohé ?... Ah non, ce n’est pas le bon numéro, vous êtes au 5246. Vous, vous avez besoin de vous familiarisé avec les appareils téléphoniques... Pas du tout, ohé... [Il raccroche]
Homer : Monsieur Burns, heu... il y a quoi que se soit que je peux faire pour vous ?
Burns : Non Homer, vous avez fait pour moi plus que n’importe quel homme. Votre brutal agression m’a obligé à me débrouiller seul. J’ai compris qu’être entourer de gens qui font vos 4 volontés c’était bon pour des gens ordinaires comme vous, mais pas pour moi. Je veux vous remercier... [Il serre Homer dans ses bras. A ce moment Smithers arrive dans le bureau] Merci, merci, merci.
Smithers : Oh mon dieu ! Je savais que je n’aurais pas du partir.
Burns : Oh, ravi de vous revoir Smithers. Dites-moi, vous connaissez Homer Simpson ? Il s’est dépensé sans compter pendant votre absence. Du bon boulot Simpson mais il est temps de retrouver votre poste au secteur G7.
Smithers : [Soulagé] Aaaah ! Vous avez entendu Simpson !
Burns : Aaaah, et mon cher, cher Smithers, vous n’êtes plus du tout indispensable, vous êtes viré ! Adios.
[Smithers est très surpris et attristé]
Homer : Vous, vous auriez du jamais partir en vacances.

SEQ 33 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salle à manger[Les Simpson dînent, Homer est triste et semble ne pas avoir très faim]
Marge : Souris donc Homer.
Homer : Je me sent mal dans mes baskets d’avoir fais virer Smithers, c’était tout pour lui son boulot. T’imagine un peu toi se que ça te ferais toi si tu étais viré de... de ces choses que... que tu fais.
Bart : Vite m’man, fais un gâteau avant que papa y te vire !
Lisa : T’inquiètes pas p’pa, monsieur Smithers n’est pas quelqu’un à se résigné. Je suis sûr qu’il trouvera un super emploi dans n’importe quel entreprise.

SEQ 34 – EXT/JOUR Devant un déménageur de piano[On voit une enseigne où est écrit AT&T mais en fait la « caméra» se recule, en fait il est écrit : Neat & Tidy, déménageurs de piano. Smithers entre]
Smithers : Je suis votre nouveau déménageur de pianos.

SEQ 35 – INT/JOUR Cabinet du docteur Hibbert[Smithers à très mal au dos]
Hibbert : On va vous mettre une tige en acier à la place de la colonne vertébrale.
Smithers : Heu... je pourrais encore déménager des pianos ?
Hibbert : Ah ah ah ah ah ah ah ! Non mon pauvre garçon, non !

SEQ 36 – EXT/NUIT Circuit de dragsters[Smithers fait la voix au micro mais il n’a pas une voix entraînante]
Smithers : Préparez-vous à frémir, vous allez voir une course de dragsters de 300 mètres. Ca va être l’enfer motorisé, motorisé, motorisé... C’est nécessaire tout ces « motorisé » ? Ah ça l’est ? Bon, d’accord ça a l’avantage d’être clair, vous connaissez votre boulot hein ! Préparez-vous à vous amuser, amuser, amuser... Heu... Les gens sont déjà là vous savez, on a plus besoin de leurs faire l’article en hurlant. Eh ! Ne me touchez pas ! Où... où voulez-vous me jeter ? [On entend un bruit comme si Smithers avait été jeté dans une poubelle]

SEQ 37 – INT/NUIT Bar de Moe[Smithers entre dans le bar]
Smithers : Hum... bonjour, j’ai vu le panneau « cherche employé »
Moe : Heu... ouais j’ai besoin d’un coup de main pour la livraison de bière à minuit et votre boulot c’est de distraire Barney jusqu'à se que la bière soit à l’abris hors du camion.
Smithers : D’ici là je vais attendre dehors.
Barney : J’ai vachement hâtes de bosser avec toi.
Homer : Attendez Smithers, vous pouvez pas vous permettre de finir dans un endroit pareil. Vous avez 2 solutions, ou vous renoncez à vous même et vous acceptez le job de garde de Barney qu’on a tous ici été tenter d’accepter dans les moments les plus noirs de notre vie ou vous reconnaissez qu’il n’y a qu’une personne qui vous rend heureux et vous faites tout ce qu’il faut pour la retrouver !
Smithers : Vous avez raison ! Je vais avoir besoin de vous.
[L’horloge de Moe sonne les douze coups de minuit]
Moe : [il voit que Barney n’est plus sur son tabouret] Oh la vache ! [On entend la voix du camionneur à l’extérieur]
Camionneur : Livraison de bière, signez ici... Oh non ! C’est toi ! [On entend un immense vacarme provenant du camion. La bagarre se stop et on entend roter Barney. Moe est désespéré]

SEQ 38 – Central nucléaire – Bureau de Smithers[Pendant que monsieur Burns tape à la machine à écrire, Homer se met devant la porte pour cacher Smithers qui doit atteindre son bureau de l’autre coté de la porte]
Homer : C’est bon, je vous cache.
Smithers : Monsieur Burns maîtrise peut-être 2799 de mes 2800 tâches mais je parie 1$ contre des donuts qu’il s’en sortira pas si sa mère l’appelle.
Homer : [Posant un billet sur le bureau] Ca marche !
[Smithers téléphone à la mère de Burns]
Mère de Burns : Quoi ?
Smithers : Allô madame Burns, ici Waylon Smithers. Je vous passe votre fils Montgomery.
Mère de Burns : Cet espèce de nigaud imprévoyant toujours trop occupé à arpenter son moulin atomique pour appeler sa mère ! Je vais lui sonner les cloches jusqu'à se qu’il pleure toutes les larmes de son corps !
Smithers : [A Homer] Eh eh eh eh parfait ! Quand je vous fais signe vous transférez l’appelle chez monsieur Burns. Quand elle hurlera je surgirais et je lui sauverais la mise.
Homer : No problemo. [A monsieur Burns] Je vous passe un appelle monsieur Burns.
Burns : No problemo ! [A la place d’appuyer sur le bouton pour transférer l’appelle chez Burns, Homer se trompe et coup la communication. Ne sachant pas quoi faire il imite la mère de Burns]
Burns : Ohé ohé... ohé ?
Homer : Heu... [voix efféminée] Allô monsieur Burns, ici votre maman.
Smithers : Non !
Burns : Grr... Oh allô mère... heu... je suis désolé de t’avoir débrancher. Non c’est vrai, qui aurait cru que tu vieillirais et que tu vivrais encore 50 ans... Oh le rouge me monte au front !
Smithers : Madame Burns est une dame de 122 ans alors plus chevrotante la voix et elle n’appelle pas mon fils monsieur Burns !
Homer : [Voix de personne âgée] Mon fils, ici c’est madame Burns, je t’appelle seulement pour te dire que je t’aime plus. T’es un mauvais fils Monty ! [Monsieur Burns se trouve juste à coté d’Homer]
Burns : [fâché] Alors !
Homer : Aaaah !
Burns : On s’amuse à imiter ma mère ? Et bien sûr Smithers, c’est vous qui avez eu cette idée. Je suis content de vous avoir viré ! [Smithers est attristé]
Homer : Vous vous êtes vraiment planter cette fois Smithers ! [Smithers s’énerve et se jette sur Homer]

SEQ 39 – INT/JOUR Central nucléaire – Bureau de Burns[Smithers pousse Homer jusqu’au bureau de Burns, le fait tomber et l’étrangle. Homer fait de même]
Burns : Arrêtez ça ! Arrêtez ça ! Arrêtez de vous battre ! [Homer tente de donner un coup de poings à Smithers mais il bouge sa tête. Smithers tire Homer par ses 3 cheveux puis lui donne un coup de pied qui le fait reculer]
Smithers : Vous vous battez comme une fille Simpson !
Homer : D’accord. [Homer lui envoi un crochet du droit en pleine face. Smithers riposte et lui envoi un coup de poing dans le ventre, sous l’amas de graisse, la main de Smithers reste coincé dedans. Homer amusé, lui donne de petites tapes sur la tête mais Smithers lui mord la main. Smithers arrive à se dégager et continue de se battre avec Homer]
Burns : Arrêtez, je vous demande de vous arrêter. [Pour qu’ils cessent de se battre, Burns gonfle un sac en papier et le fait exploser, jette un verre d’eau sur eux et les tapotent avec une règle en bois]
Smithers : Je vais vous apprendre à vous servir d’un téléphone andouille ! [Il prend le téléphone et s’en serre pour taper Homer à la tête]
Homer : D’oh ! [coup] D’oh ! [Coup] D’oh !
Smithers : C’est pour vous ! [Pour se protéger, Burns monte sur l’ours l’énorme ours polaire qui se trouve dans son bureau]
Homer : Attends voir le binoclard ! [Il se lance sur son ennemi mais Smithers ouvre un coffre-fort, la petite porte en métal du coffre s’abat sur la tête de Homer. Un peu sonné, Homer recule et bouscule l’ours blanc, celui-ci bascule par la fenêtre emportant monsieur Burns avec lui]
Smithers : Oh mince !

SEQ 40 – INT/NUIT Manoir de Burns – Chambre de Burns[Burns est couché dans son lit avec les bras plâtrés. Smithers l’aide à manger]
Smithers : Le petit oiseau va être aspiré dans le réacteur de l’avion... Bobo est tout chaud, il sort de la sécheuse, attention de ne pas vous brûler avec ses yeux.
Burns : Je n’ai nul besoin que vous fassiez tout ça, je suis totalement indépendant à présent... Cela dit, je serais ravi de croquer une cacahuète. [Smithers lui en donne une]... épluchée. Mmmh... voilà une chose remarquable, durant votre courte absence, j’ai appris à être complètement indépendant... [Burns ouvre la bouche, voulant une autre cacahuète] Oh... et quand à ce brutal individu qui m’a défenestré, veillez à se qu’il reçoive se qu’il mérite.
Smithers : C’est déjà fait monsieur.

SEQ 41 – INT/NUIT Maison des Simpson – Séjour[Homer et Marge mangent des fruits qui se trouvent dans un panier que lui a envoyé monsieur Burns]
Bart : Comment que t’as reçus ça ?
Homer : Pour avoir jeter monsieur Burns du troisième étage.
Bart : Et ben ouais ça se comprend.
Lisa : Il est mort ?
Homer : Qu’est-ce que j’en sais, je suis pas toubib !
Script écrit en avril 2004 par Lenny Bar
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park