Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

22/11/2019
L'épisode c'est dur la culture (s10) devait au départ être bien plus centré sur le partage de chambre entre Bart et Lisa.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

L'amour à couper le souffle
Bart est publiquement humilié par son père qui va devoir aller chez un thérapeute...
22/11 à 22h45 (6ter)
La grande Simpsina
Le talentueux magicien Le grand Raymondo enseigne la magie à Lisa...
22/11 à 23h10 (6ter)
La vraie femme de Gros Tony
Gros Tony épouse Selma métamorphosé grâce à une opération chirurgical...
22/11 à 23h35 (6ter)

Derniers commentaires

assasmourad | welcome (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

simpsonofan | Je me disais bien que la voix de Martin était différente, mais je pensais que Russi Taylor avait... (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

Lolmine59 | Je vote qui reste ensemble pour voir se qui vas fair bart ? (Votez et changez le futur de la série !)

alda20 | I learn english from simpsons ,I love it (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

dadoo1617 | on est loin des 19 millions d'autrefois (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Script : La grande vie

SEQ 1 – INT/JOUR Soirée des prix d’honneur
[Toute la ville ou presque assiste à la 65eme cérémonie des prix d’honneur de Springfield. Kent Brockman monte sur scène]
Brockman : Bonsoir, je suis Kent Brockman ! [Les gens applaudissent. Britney Spears monte sur scène]
Britney Spears : Et moi je suis l’idole des ados, Britney Spears !
[Le public applaudit très fort]
Brockman : Et je suis Kent Brockman ! [Personne n’applaudit] ... et voici Britney Spears ! [Les gens applaudissent encore très fort]
Britney Spears : On vous souhaite la bienvenue à ...
Brockman : La 65eme...
Britney Spears : Cérémonie...
Brockman : des prix...
Britney Spears : D’honneur...
Brockman : De Spring...
Britney Spears : Field ! [Le public applaudit] Ce soir, on va rendre hommage à des gens fabuleux qui sont...
Brockman : [Un peu dégoûté de ne dire qu’un mot] La...
Britney Spears : fierté de Springfield. [Applaudissements]
[Les Simpson sont dans le public]
Homer : Ouais, c’est mon année Marge. Tout le monde sait que j’ai beaucoup fais pour notre ville.
Marge : Je sais pas, on parle beaucoup de Lenny. [On voit Lenny très concentré]
Brockman : Le premier prix d’honneur de Springfield, est attribué à une figure légendaire. Un homme qui apporte de la joie et des rires aux enfants de Springfield.
Homer : [Il croit que Kent parle de lui] Hein !
Britney Spears : Avec son gros nez rouge et son pantalon bouffant... [Homer se lève croyant que c’est de lui qu’ils parent] Krusty le clown !
Krusty : Eh eh eh eh ! [Il se lève]
Homer : [étonné] Quoi ! [Homer veut se rasseoir mais quelqu’un a prit sa place] T’es qui toi ?
Homme : Un profiteur.
Homer : ah ! [Déçu, Homer va s’asseoir dans l’allée. Le profiteur met son bras autour du cou de Marge]
[Plus tard, tout le monde a un trophée en main sauf Homer]
Homer : [triste] Tout le monde a eu un prix sauf moi !
Marge : J’en peux rien si c’est moi qui ai donner le plus de sang. Ooooh, je me sens toute chose... [Elle s’évanouit quelques instants. Homer essaye de lui prendre son trophée mais elle se réveille et lui donne une tape sur la main]
Homer : [déçu] Oooooh ! Pourquoi on me donne jamais de récompenses ?
Lisa : Tu as eu un Grammy.
Homer : Je parlais d’une récompense qui vaut le coup !
Voix : L’opinion de monsieur Simpson ne reflète pas celle des producteurs, pour qui le grammy... n’est absolument pas une récompense.
Britney Spears : Vous savez Kent, dans ce monde où le mot jeunesse est roi, on oublie parfois que les gens âgés sont encore en vie. [Le profiteur est assis sur les jambes de Abraham]
Abraham : [énervé] Je vous l’avais bien dit !
Profiteur : Oh pardon ! [Il s’en va]
Brockman : Et c’est pourquoi ce dernier prix est attribué à un homme qui vit à Springfield depuis 108 ans et 3 mois. Notre plus vieil habitant, Cornelius Chapman ! [Un film sur la vie de Chapman est diffusé]
Britney Spears : Cornelius Chapman battit la première cabane en rondins de Springfield et introduisit la brosse à dent dans notre belle citée. [A l’écran on voit un jeune homme se brosser les dents sur une plages. D’autres Springfieldiens font de même]
Brockman : Il fut pendant des années, l’unique basketteur de Springfield mais il fit en sorte, malgré tout, d’amuser les foules. [On le voit prenant le ballon et le lancer en plein milieu du terrain, où il n’y a personne]
Britney Spears : Lors du crac boursier de 1929, il aida des gens à sauter par la fenêtre pour éviter le déshonneur. [Dans le film, on voit Cornelius dans un building encourageant les gens à se jeter dans le vide]
Cornelius : Vous faites le bon choix. Hop ! Hop ! On saute ! [L’homme saute. Un autre homme arrive] Eh ben, vous faites pas pitié vous ! Oh non, c’est trop tard maintenant ! [Il l’oblige à sauter]
Moe : Du haut d’un grand building. Ca c’est une bonne idée !
Brockman : Et en 1935, il prit une balle destinée au grand politicien, Louie Long. [On voit le politicien marcher dans un couloir, un homme se met devant lui et tire dessus avec un revolver dissimuler dans un chapeau. Louie Long reçoit 4 balles dans le ventre jusqu’au moment où Cornelius se jette devant la trajectoire des balles et en prend une, lui aussi, dans le ventre]
Britney Spears : Et maintenant, le plus vieil habitant de Springfield. Il est vieux mais il est super cool, Cornelius Chapman! [Le vieil homme arrive sur scène, le public applaudit, Britney lui remet son trophée et l’embrase. Cornelius tombe raide mort.]
Brockman : ... Oui... C’était couru d’avance. [Il le pousse avec son pied pour pouvoir accéder au pupitre] Il nous faut remettre ce prix à quelqu’un d’autre. Aussi, je demande aux gens qui ont soixante ans ou plus de se lever. [Dans le public, Abraham, Jasper, Ned, Burns, Glick et le Vieux Fou se lèvent] Plus de quatre-vingt... [Abraham, Ned, madame Glick se rassoient] Quatre-vingt-dix... [Abraham se relève et le Vieux Fou se rassoit] Plus de cent ans... [Abraham et Jasper se rassoient. Seul Homer et Burns sont encore debout]
Marge : [fâchée] Homer, assieds-toi !
Homer : [Vieil voix] Qu’est-ce que t’as dit ? [Marge oblige Homer à s’asseoir. Les gens applaudissent Burns. Celui-ci monte sur scène]
M. Burns : Mince, je ne mis attendais pas ! [Britney veut l’embrasser. Il la repousse] Non ! Pas le baiser de la mort de la veuve noire ! [Kent Brockman essaie de prendre le trophée que Cornelius a encore dans les mains]
Brockman : Ah ! Il voulait pas le lâcher ! [Les gens rient. Kent donne le trophée à Burns]
M. Burns : Bien sûr je n’ai... je n’ai pas préparer de discoure mais... Abracadabra ! [Il prend le discoure que Cornelius a dans sa poche et le lit] Je vous remercie de tout mon cœur. J’adore Springfield depuis ses joyeux bambins jusqu'à... [Il lit tout bas] Jeunes chiots... patriotisme... colombes... PFFFF ! Je vais pas lire ces sornettes ! Ce discoure est fini !

SEQ 2 – EXT/NUIT Devant le bâtiment des remises des prix d’honneur
[La soirée est terminée et tout le monde s’en va. Homer trimbale une immense statue représentant les petits trophées]
Homer : Ben dis donc, ça a été une grande soirée pour nous tous !
Marge : C’est pas une récompense, ça faisait partie du décor !
Homer : Tu peux dire ce que tu veux. C’est un immense honneur. [Il tire difficilement la statue]

SEQ 3 – INT/NUIT Central nucléaire – Bureau de Burns
M. Burns : [soupir] Maintenant que je suis le plus âgé de la ville, je me rend compte que je ne suis plus un jeune homme. Il faut que je prenne d’avantage soin de moi. Je n’ai pas eu de check-up depuis des lustres.
Smithers : Il vous faut les plus grands spécialistes au monde. Je vais vous conduire à la meilleur clinique du pays.
M. Burns : Très bien mais il faut quelqu’un pour garder ma maison. Comment s’appelle ce type qui provoque toujours des catastrophes ?
Smithers : Homer Simpson monsieur. [On le voit sur une caméra de surveillance en train de scier sa console de contrôle]
M. Burns : Oui ! Quelque chose me dit qu’il s’acquittera parfaitement de sa tâche.
Smithers : [soupir] Oooooh !

SEQ 4 – EXT/JOUR Devant le manoir de M. Burns
[Burns s’apprête à partir et Les Simpson s’apprêtent à emménager]
M. Burns : Autre chose, si la maison prend feu, je vous demande d’appeler ce numéro... [Il donne un bout de papier à Marge]
Marge : Hein hein ! La caserne des pompiers.
M. Burns : Oui, c’est nouveau mais efficace.
Smithers : Monsieur, il faut y aller. [Ils montent dans un taxi]
Marge : Ne vous faites pas de souci. On prendra bien soin de votre maison. [Elle ferme la porte]

SEQ 5 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Hall d’entrée
[Homer est habillé comme un riche et se trouve sur la mezzanine du hall]
Homer : [heureux] T’as vu ! Je suis un milliardaire ! [Il glisse sur la rampe d’escalier et encastre son postérieur dans un tableau. Smithers ouvre la porte pour prendre un sac]
Smithers : J’ai oublier ma... [Il voit Homer qui lui fait un geste du pousse en rigolant]

SEQ 6 – INT/JOUR Manoir de M.Burns – Chambre de Burns
Marge : Oh mon dieu, cette chambre est plus grande que notre maison !
Homer : Et on a jamais besoin de faire le lit. Tu vas voir. [Il abaisse un levier. Une trappe s’ouvre en dessous du lit de Burns, il tombe et se met à brûler. Un lit flambant neuf sort d’une autre trappe et prend la place de l’ancien]
Marge : C’est pas très économique !
Homer : Pas très économique mais... très pratique !
[Dans la même pièce, Homer voit une machine étrange]
Homer : Une machine qui vous habille ! Regarde Marge. [Il ouvre la porte de la machine et rentre dedans. Elle se met en route, fait beaucoup de bruit et bouge très fort. On entend Homer crier à l’intérieur. Il en ressort vêtu d’un smoking troué et tâché] Je suis prêt à sortir faire la fête.

SEQ 7 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Couloir
[Bart regarde derrière les nombreux tableaux qui garnissent le couloir pour y trouver un coffre fort. Sur un des tableaux on voit Burns jouer au poker avec des chiens. Il y a aussi la peinture de Burns nu que Marge à peint. Pour finir, Bart trouve un coffre-fort derrière l’un des tableaux]
Bart : Ah ah ah ah ah ! [Il trouve le code et ouvre le coffre. A l’intérieur il y a un homme avec un fusil]
Homme : [fâché] Ferme cette porte ! [Bart a peur, il ferme la porte et s’en va en courant]

SEQ 8 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Bibliothèque
Lisa : Waaaaw ! Il a toute la collection des Nancy Drew ! Même « Le discutable mystère de la pendule ». [Elle prend le livre et lit quelques pages] Trop de grossièretés !

SEQ 9 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Couloir
[Bart roule en vélo dans le couloir et renverse une table]
Bart : Je suis Ayrton Senna ! [Lisa le suit à cheval]
Lisa : Je suis la princesse Margarette ! [Homer suit Lisa sur un petit tracteur]
Homer : Je suis... bourré !

SEQ 10 – INT/JOUR Clinique de la tumeur - Salle d’attente
[Burns attend son tour dans la salle d’attente. Le pape sort du cabinet]
Docteur : Vous n’avez rien de grave. Cessez d manger du Chili et sa passera.
[Fidel Castro qui est lui aussi dans la salle d’attente se moque du pape]
Pape : Arrêtez de vous moquer Fidel. J’étais dans la voiture avec vous.
M. Burns : [Il remplit son questionnaire de santé] Mon numéro de sécurité social, 000000002. Maudit Roosevelt ! Cause du décès des parents... [Il écrit] Étaient une gêne.

SEQ 11 – INT/NUIT Manoir de M. Burns – Salle à manger
[Les Simpson sont en train de manger sur une immense table faisant plusieurs mètres de long]
Lisa : M’man ! Bart me fait pleins de grimaces ! [Elle prend un paire de jumelle et regarde Bart. Elle est si loin de lui qu’elle ne voit pas vraiment si il lui fait des grimaces] Je crois...
Homer : [Il crue] Regardez comme je suis obligé de hurler ! ! !
Marge : Tous ça me paraît un peu élaboré pour un hamburger. [12 fourchettes différentes sont posées à coté de son assiette] Je sais à quoi sert la 11eme fourchette mais on fait quoi avec celle-ci ? [Elle prend la plus grande]
Homer : [Voix snob] Je l’ignore ma chère, je suppose que vous êtes censé vous gratter le cul avec.
Marge : Homer surveille ton lang... [Marge se gratte avec la fourchette] Oooooh ! On a rien inventer de mieux !

SEQ 12 – INT/NUIT Manoir de M. Burns – Salon
[Les Simpson sont assis confortablement devant la cheminée. Bart allume un cigare]
Bart : Ouais ! Ca c’est la grande vie !
Marge : Donne-moi ça ! [Elle lui prend le cigare des mains] Les cigares c’est fait pour les riches et les acteurs légendaires comme Groucho Marx et Orson Wells.
[Homer se sert un verre de vin]
Homer : Oups, il faut que je le chauffe... [Il fait tourner son verre et renverse plein de vin]
Marge : [fâchée] Homer, tu as forcé le bar de monsieur Burns avec un pied de biche ?
Homer : J’ai jamais toucher un pied de biche de toute ma vie... A part tes jolis pieds ma biche ! Grrrrr !
Lisa : Mais garder une maison c’est une tâche... [Lisa reçoit du vin sur le visage] Ooooh !
Marge : [fâchée] Arrête de faire tourner ce verre !
Homer : [fâché] Écoute, j’ai suer sang et eau pour avoir cette maison. Alors personne ne viendra me la prendre ! Ni toi, ni son propriétaire, ni qui que ce soit ! [Il boit son verre de vin d’un coup] Autre chose, si jamais je... [Il s’écroule par terre à cause du vin qu’il a ingurgiter]

SEQ 13 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Sauna
[Homer est dans le sauna de Burns et passe des coups de fil]
Homer : Mademoiselle, passez-moi le Cambodge. Q, A,... et cetera. [Marge arrive dans le sauna pour donner un rafraîchissement à Homer]
Marge : A qui tu téléphones ?
Homer : A tout le monde. J’ai trouvé le carnet d’adresse de Burns. J’ai eu Charleton Heston et je lui ai dis : « arrête ton char Ben-Hur ! » Puis j’ai eu la reine d’Angleterre et je lui ai dit « Salut la Queen ! » et après j’ai...
Marge : Ca va coûter une fortune à monsieur Burns !
Homer : Une seconde Marge... [au téléphone] Allô, le Cambodge ? Comment ça va chez vous ?... Ah ah !... Vous en avez une drôle de langue ! Et vous parlez comme ça d’un bout de l’année à l’autre, hein ? [Marge prend le téléphone des mains d’Homer et raccroche] Eh !
Marge : Il faut que tu arrêtes de faire comme si tu étais chez toi. Tu n’es pas un milliardaire Homer !
Homer : [triste] Merci, c’est vachement sympa de me le rappeler.
Marge : Je dis ça pour éviter que tu te fasses du mal. Monsieur Burns rentre demain mon choux.
Homer : Ouais, t’as raison ! Il faut qu’on fasse une grande fête !
Marge : Une fête ! Ah non ! Non, pas de fête !
Homer : Très bien alors heu... une fiesta.
Marge : Pas de fiesta ! Pas de bringue, de foire, de sauterie, de soirée bière, de soirée poker, de soirée rétro !
Homer : [Déçu] Zut ! J’étais bien sur ce vélo. [Homer avait déjà fait des invitations avec, dessus, Homer sur un vélo ancien à roues de différentes dimensions. Il jette les invitations dans les braises]

SEQ 14 – INT/JOUR Clinique de la tumeur – Cabinet du docteur
M. Burns : Docteur, je veux subir tout les examens possibles pour toutes les maladies de ce tableau. [Il montre un tableau]
Docteur : Bien, je vais commencer par une prise de sang. [Le docteur le pique avec la seringue mais il est tellement maigre que l’aiguille traverse le bras de Burns] C’est étrange, j’ai l’impression de piquer une meringue.
M. Burns : Heu... non, prenez ce bras, j’y ai vu du sang l’autre jour.

SEQ 15 – INT/JOUR Clinique de la tumeur – Salle du teste de respiration
[Burns fais un teste de respiration]
Doctoresse : C’est bien, on souffle encore. Oui ! [Burns souffle tellement fort dans le tuyau que sa bouche est aspirée à l’intérieur. La doctoresse mesure de combien de centimètres est rentrée sa bouche] Très bien. 12 centimètres, c’est excellent !

SEQ 16 – INT/JOUR Clinique de la tumeur – Salle des Escalators
[Burns monte et descends des escalators]
M. Burns : Je suis un grand garçon !

SEQ 17 – INT/JOUR Clinique de la tumeur – Salle du scanner
[Burns passe un scanner mais il se retrouve coincé dans le mécanisme de la machine. Un mécanicien arrive et montre Burns qui est coincé]
Mécanicien : Le voilà votre problème.

SEQ 18 – INT/JOUR Bar de Moe
[Homer arrive au bar de Moe avec la voiture de Burns]
Homer : Je donne une fête Moe. Il me faut 4 tonneaux de ta meilleur bière d’importation.
Moe : Tu veux la Tooborg, la bière des rois Danois ?
Homer : Mmmmmh ! Danois !
Moe : Mais j’ai pas le droit de vendre de bières avant 2 heures de l’âpres midi vu qu’on est dimanche.
Homer : Hein ! Et si tu peux pas vendre de bière, qu’est-ce que Lenny et Carl font ici ?
[Lenny et Carl sont devant la porte et regardent le rayon de soleil qui passe par la fenêtre de la porte]
Carl : Hein ? On regarde le soleil passer dans le ciel. [Lenny a tracé un trait à la craie à coté du rayon de soleil]
Lenny : Quand il sera ici, on pourra picoler.
Homer : Mais j’en ai besoin maintenant !
Moe : Je regrette, 14 heures. Ou alors tu voles un bateau et tu vas jusqu’aux eaux internationales.
Homer : C’est un zoo où qu’il y a de la bière ?
Moe : Non, c’est l’océan. Quand tu es à 20 bornes des côtes, y a plus aucunes lois. C’est là qu’ils ont organiser le combat Tyson/ Secretariat. [Moe montre à Homer une affiche où on voit Tyson faire face à un cheval qui porte des gants de boxe]
Homer : Ah ! Ils étaient complément bourré ! Gentlemans, veuillez vous relever. Votre riche oncle Homer va donner la fête la plus délirante qu’on ai jamais vu en haute mer ! [Il sort du bar en courant. Moe, Lenny, Carl et Barney restent planté là. Après quelques secondes, Homer passe la tête par la porte du bar] ... Et vous êtes invités. [Tout le monde sort du bar en courant d’un air heureux]

SEQ 19 – EXT/JOUR Devant le manoir de M. Burns
[Homer et ses amis s’apprêtent à monter dans le yacht de monsieur Burns. Mais Marge leur bloque le chemin en se mettant devant la passerelle qui mène au bateau]
Marge : [fâchée] Oh non ! Je ne te laisserais pas abîmer le yacht de monsieur Burns !
Homer : Marge, tu sais que je t’écoute toujours d’habitude mais là il faut que je saute sur l’occasion. Juste au cas ou je serais un vrai milliardaire.
Marge : Oooooh, Homer ! Je me fiche que tu sois pas milliardaire. Si je t’aime c’est parce que je...
Lenny : Eh, y a une autre passerelle pour monter ! [Tout les amis de Homer monte par l’autre passerelle en courant]
Homer : WOUHOU ! [Homer monte lui aussi]

SEQ 20 – EXT/JOUR Sur le yacht de M. Burns
Homer : Relevez l’ancre ! Moteur ! Tournez ! Gauche ! Avant toute ! Par-là !
[Le yacht commence à avancer. Lisa et Marge regardent le bateau s’en aller]
Lisa : T’en fais pas maman, je suis sûr que tout ira bien.
Marge : [inquiète] Le bateau se déplace de coté ! [On voit le yacht, comme Marge l’a dit, se déplacer de coté. La poupe du bateau heurte un rocher et grâce à cette manœuvre, le bateau se met à avancer dans le bon sens]
Homer : Rocher en vue ! Bien manœuvré monsieur Lenny. Bien manœuvré !
[Plus tard]
[Homer observe la mer avec des jumelles]
Carl : On est bientôt dans les eaux internationales ? Parce que ça commence à chauffer !
[Moe est devant ses tonneaux de bière avec un fouet à la main. Barney et Lenny essayent de s’approcher]
Moe : [en colère] Je vous vendrai de la bière une fois la ligne franchie !
Barney : Heu... T’as le droit de nous en filer gratos. [Moe le fouette]
Lenny : Files-nous au moins de l’alcool à 90 pour nos blessures ! [Il montre qu’il s’est blessé au bras. Moe lui lance un petit flacon d’alcool] Eh eh ah ah ! Quel couillons ! [Il boit l’alcool à 90. Moe donne un coup de fouet sur le flacon pour qu’il le lâche] Eh !
[Un panneau indique qu’ils quittent les eaux américaines]
Homer : On y est fiston. Les eaux internationales. La terre que la loi a oublier.
[Il regarde dans la paire de jumelle et voit des femmes danser sur un bateau, des cow-boy se tirer dessus sur un autre et enfin, sur un autre bateau, il voit des hommes faisant une corrida]
Bart : Waaaaah ! On peut faire tous se qu’on veut ici !
Homer : Exactement. Tu vois le bateau là-bas ? [Il lui montre un bateau avec une immense antenne parabolique] Il rediffuse tous les matchs du super bowl sans l’accord formel des gens de la ligue national de football. Du moins, c’est se que dit la légende.
[Sur un autre yacht, un mariage a lieu entre un homme et un vache]
McCallister : Yo ! Je vous déclare maintenant, mari et vache. [Le mari pose une bouteille en dessous du sabot de la vache qui l’écrase] Veuillez accepter ces fusées illégales ainsi que tout mes vœux de bonheur. Yo !
[Homer et ses amis sont tranquillement en train de boire sur le yacht de monsieur Burns]
Homer : Y a aucunes lois. On peut faire tous se qu’on veut ! Tous se qu’on veut ! [Lenny donne des coups de pieds à Homer] D’oh !... D’oh !... Qu’est-ce que tu peux être gamin Lenny !

SEQ 21 – INT/JOUR Clinique de la tumeur – Cabinet du docteur
M. Burns : Bien, je pense avoir réussi brillamment mes testes. Vous pouvez me serrer la main si vous voulez.
Docteur : Vu les circonstances, je préfère éviter. [Burns est étonné] Monsieur Burns, j’ai bien peur que vous soyez l’homme le plus malade des États-Unis. Vous avez tout !
M. Burns : J’ai une pneumonie ?
Docteur : Oui.
M. Burns : Du diabète juvénile ?
Docteur : Oui.
M. Burns : Une grossesse nerveuse ?
Docteur : Heu... un petit peu, oui. Et aussi plusieurs maladies inconnues qu’on vient de découvrir. Chez vous !
M. Burns : Je vois. Vous êtes sûr de ne pas avoir commis des milliers d’erreurs ?
Docteur : Non, non, malheureusement !
M. Burns : [un peu inquiet] Tous ça n’est pas brillant.
Docteur : On pourrait le croire mais toutes vos maladies s’équilibrent parfaitement. Si vous avez un moment je vous explique.
M. Burns : Oooh ! [Il regarde sa montre. Le docteur prend la maquette d’une porte]
Docteur : Ca c’est la porte d’accès à vote corps voyez. Et ça ce sont de gros virus et de gros microbes. [Ils sort de petites figurines en peluche] Ca c’est la grippe. Ca c’est la bronchite et cet adorable petit monstre, c’est le cancer du pancréas. Bien, voici se qui arrive quand ils essayent de passer la porte tous à la foi. [Il ouvre la petite porte et pousse les figurines dedans. Elles sont si nombreuses qu’elles restent coincées. Le docteur prend une autre voix pour imiter l’un des virus] Bouboubou ! Pousse-toi crétin ! [Il reprend sa voix normal] On appelle ça le syndrome des Marx Brothers.
M. Burns : Donc, si j’ai bien compris, je suis indestructible !
Docteur : Oh non, non, non ! En fait le moindre courant d’air risque...
M. Burns : [Il s’en va en disant... ] Indestructible !

SEQ 22 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Laboratoire
[Marge et Lisa font le ménage dans le labo de monsieur Burns]
Lisa : Pourquoi on nettoie cette pièce ? On y a même pas mis les pieds une seul fois.
Marge : Chérie, je veux que monsieur Burns retrouve sa maison dans l’état où il l’a laissé. [Marge fait les poussière sur 4 fétus de Burns et un de Smithers. Elle s’en va puis revient d’un air étonné. En fait elle avait oublier d’essuyer une tache sur un des fétus]

SEQ 23 – EXT/JOUR Sur le yacht de M. Burns
[Tout le monde fait la fête sur le yacht. Homer et Bart regardent en direction de Springfield]
Homer : Regarde ces pauvres cloches ! A terre avec leurs lois et leur morale. Ils auront jamais la joie d’assister à un combat de chimpanzés. [Deux singes, un couteau à la main se font face sur le bateau. Les amis de Homer les encouragent]
Moe : Avance ! Esquive et plom, plom, plom ! [On entend les cris de douleur de l’un des singes] Oh oh oh oh ! Oooh, il est pas beau à voir !
[Un bateau de garde-côte se trouve a proximité du yacht, du coté des eaux Américaines]
Bart : [dans un porte-voix] Eh les garde-côte, essayez de nous choper ! Andouilles d’Américains !
Garde-côte : [Dans un porte-voix] On ne vous entend pas. Rapprochez-vous d’une centaine de mètres !
Bart : [Porte-voix] Oh la ruse ! Vous nous coincerez pas !
Garde-côte : [Porte-voix] Mais on veut seulement faire la fête !
Bart : [Porte-voix] Sans blague ! Alors je veux entendre du rock !
[On entend les garde-côte chanter. Homer les accompagnes]
Homer : [Il chante] Tanananana ! Vas-y Bart, les garde-côte jouent plus fort que moi. [Tout le monde sur le yacht de monsieur Burns commence à danser et à chanter] Qui s’est le milliardaire le plus génial du monde ?
Amis : TOI !
[Un bateau non loin de pirates Japonais les observent]
Pirate 1 : Encore une fête d’homosexuelles a bord d’un yacht. Ils ont toujours de très jolies choses.
Pirate 2 : On devrait leur rendre une petite visite.
Pirate 1 : Une visite meurtrière ?
Pirate 2 : Ouais, on improvisera.
[Le bateau hisse le drapeau de pirate tandis que Homer et ses amis continuent de danser. Homer s’écarte un peu du groupe pour danser puis revient. Il se rend compte que des pirates sont à la place de ses amis alors, il s’écarte à nouveau croyant qu’ils vont réapparaître mais les pirates sont toujours là]
Homer : [il a peur] Aaaaah ! Des pirates ! Vous êtes des gentils pirates ?
Pirate 2 : Pas vraiment, non.
Homer : [inquiet] Mais, qu’est-ce que vous avez fait de mes invités ? [Le pirate lève son sabre vers le ciel montrant à Homer que ses amis sont tous prisonniers dans un filet. Avec un bâton, l’un des pirates leur tape un peu dessus pour faire tomber leur monnaie]
Moe : [très inquiet] Ils ont ma carte orange ! Ils ont ma carte orange !
Apu : Holala ! Ils sondent les moindres coins et recoins ! Enfin, les moindres coins en tout cas ! Jusqu’ici, les recoins ont pas été trop... [Un des pirate lui donne un coup de bâton pour faire tomber l’argent qu’il a encore dans les poches] Oh non ! Plus maintenant !
[Le pirate 1 est à la barre]
Pirate 2 : Mets le cap sur l’île secrète des pirates. Connue aussi sous le nom de Hong Kong.
Pirate 1 : A vos ordres capitaine. [Homer prend le porte-voix]
Homer : [porte-voix] Au secoure ! Des pirates !
Garde-côte : [porte-voix] Les commandos de marine sont en route.
Homer : [porte-voix] [rassuré] Ah, merci beaucoup !
Garde-côte : [Porte-voix] Que diriez-vous d’une frappe nucléaire tactique ?
Homer : [Porte-voix] Oh, ce serais vraiment... [triste] Ooooh ! Vous êtes en train de me faire marcher, hein, c’est ça ?
Garde-côte : [porte-voix] Cette corne de brume répondra peut-être à votre question... WOIN WOIN !
Pirate 2 : [Il prend le porte-voix d’Homer et le menace avec son sabre] Ca suffit ! Va dans le filet !
Homer : [Énervé] J’en ai pas envie ! [Homer veut donner des coups de poing au visage du pirate mais il ne fait que toucher les 4 perroquets que le pirate a sur les épaules. Homer s’en va en courant et prend, au passage le couteau du chimpanzé. Il attrape une corde attachée au mat] Eh eh eh ! Prépare-toi à mourir ! [Il se tourne vers un pirate qui fume la pipe] Et toi itou ! [Homer prend la corde et se jette vers le pirate, mais la corde lui brûle la main. Il tombe sur le pond] Aïe ! Ca brûle ! [En tombant il se fait mal à la jambe, il met le couteau dans sa bouche pour se masser la cuisse] Une crampe ! Une crampe ! [Le couteau qu’il a dans la bouche lui fait mal aussi] Ma bouche ! [Il lâche le couteau mais il tombe sur sa main] AIE ! [Pour finir, les pirates l’encercle] Dans le filet ? [Les pirates lui font signe que oui]
[Plus tard, Homer est dans le filet avec les autres]
Lenny : [Énervé] Super fête, hein Homer !
Homer : [Énervé] Écrase, gueule de raie !
Lenny : [Énervé] Toi aussi tête de congre !
Homer : [Énervé] J’ai dis écrase gueule de raie !
Moe : [triste] Oh ! On va mourir et j’ai jamais goutté d’œufs de limpes !
Krusty : Oh, t’as pas raté grand chose. Le caviar oui, ça sa rapporte du fric !
Pirate 2 : Bon, maintenant je vais couper la corde. Pour nous éviter des poursuites judiciaires, c’est l’océan qui va vous tuer. Pas nous.
[L’un des pirate coupe la corde qui retient le filet. Homer et ses amis tombe à l’eau mais heureusement, une moitié du filet reste à la surface de l’eau]
Lenny : Eh, vous avez vu ça ! On flotte !
Homer : C’était mon plan depuis le début. Détendez-vous, les courants vont nous ramener chez nous.
Bart : Et ceux qui sont au fond du filet ?
Homer : C’est les plus grands héros qui soit. Eh ! Y a quelque chose qui me pince la jambe !... Ca va, ça le fait plus.

SEQ 24 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Salon
Lisa : Tout est parfait. J’en reviens pas qu’on ai réussi à chasser cette odeur de vieillard des 137 pièces de la maison !

SEQ 25 – EXT/JOUR Devant le manoir de M. Burns
[Monsieur Burns est de retour]
M. Burns : Oh Smithers, c’est bon de rentrer chez sois en se sachant en bonne santé. Oh et... je suis navré pour vous !
Smithers : Merci monsieur.
M. Burns : Savent-ils combien d’œufs il a pondu dans votre cerveau ?
Smithers : Je préfère l’ignorer monsieur. Un c’est déjà bien trop. [Smithers ouvre la porte de la maison]

SEQ 26 – INT/JOUR Manoir de M. Burns – Hall d’entrée
M. Burns : [écœuré] Mmmmh ! La puanteur de la jeunesse ! Voyons... mon vase Ming ne semble pas avoir souffert. Mes précieuses pièces n’ont pas fini dans le distributeur... oui, pas mal !
[Homer et Bart arrivent dans la pièce]
Homer : Eh ! M’sieur Burns ! Des pirates ont prit votre yacht !
M. Burns : [triste] Quoi ! Oooh, il faut croire que certaines mésaventures sont inévitables. [Le chimpanzé qui a été blessé sur le bateau arrive] Oooooh ! Fifi la terreur ! Qu’ont-ils fait à ton beau visage ? [Il le prend dans ses bras] Ooooh, c’est rien ! Smithers, vous allez devoir donner de votre peau à ce singe !
Smithers : Ooooh !

SEQ 27 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Les Simpson rentrent chez eux]
Lisa : Aaaaaah, c’est bon d’être chez soit !
Homer : [Triste] Je sais pas trop. Quand on a vécu comme un milliardaire, cet endroit fait un peu clodo.
Bart : Ooooh, c’est pas si mal, ici on peut cracher par terre. [Il crache]
Marge : [fâchée] Bart, ne fais pas ça ! On a peut-être pas d’œuvres d’art de grande valeur ou de mobilier ancien mais on a tous se qu’il nous faut dans cette maison !
Homer : T’as raison, c’est pas parce que on est pas riche qu’on pourra jamais avoir... [Il commence à pleurer] J’arrive même pas à finir ! Je veux être riche !

SEQ 28 – Générique
[Pendant le générique]
Homer : [Il pleurniche à la vue des noms du générique] Comme ces types ! Regardez-moi tout ces gens riches ! Oh, pas aussi riche qu’ils devraient l’être bien sûr... mais riche quand même ! Bouhouhou !... Et ceux-là ! Regardez tout ces noms ! Ils sont plein de fric ! Et moi j’en ai pas de fric !... Bouhouhou ! Oh, c’est affreux, tout c’est riche ! Ca n’en fini pas ! Bouhouhou ! Regardez tout ces gens qui peuvent se payer des Rolls ! Je devrais faire une liste de tous ces noms et l’envoyer au fisc ! Je les mettrais sur la paille. Ouais ! Bouhouhou ! Oh regardez tous ces gens riches ! [Le nom de Matt Groening apparaît] AAAAAAAH ! Celui-là c’est le plus riche !

[Pendant le logo Gracie film]
Homer : Me fais pas chut saleté de riche !
Script écrit en juin 2004 par Lenny Bar . Mis à jour le 18/07/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park