Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

22/11/2017
La chaîne FOX News n'a pas apprécié l'épisode Ce fou d'Monty (s22) où l'on pouvait voir un hélicoptère de leur chaîne afficher le slogan « Pas raciste, mais N°1 auprès des racistes ». Les auteurs vont pourtant de rajouter de l'huile sur le feu en brocardant la chaîne dans deux autres épisodes de la saison.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Chef de cœur
Homer et le chef Wiggum se lient d'amitié...
25/11 à 19h55 (W9)
Tous les goûts sont permis
Marge participe à un concours de cuisine...
25/11 à 20h25 (W9)
Coucher avec l'ennemi
Nelson vient habiter chez les Simpson...
25/11 à 21h00 (W9)

Derniers commentaires

Les Simpson59 | Carnat89 un grand merci à toi je suis tellement pressé et hâte de voir à la télé (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

Carnat89 | Pour ceux qui cherche le dossier de presse en question, il est disponible ici :... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

romualdderon2 | De très bonnes audiences. (29x06 - The Old Blue Mayor She Ain't What She Used To Be)

Zozo 5 | J'adore ces vidéo. (Parlons Simpson #27 Lisa)

alexandreleblanc | Merci beaucoup Florian! Et en effet, il aurait pu être bien meilleur (29x05 - Grampy Can Ya Hear Me )

Script : La peur de l'avion

SEQ 1 – INT/NUIT Bar de MoeLenny : Eh Moe, t’as de la monnaie sur 5$ ?
Moe : Oui Lenny, bien sur. [Il ouvre la caisse enregistreuse, un cobra en sort et lui mort le bras. Moe referme rapidement la caisse] Aaaaaah ! Un serpent venimeux dans la caisse ! [Lenny, Carl, Barney et Homer rigolent] Génial la blague les mecs ! Oh, je vais être malade cette nuit. [Il n’est pas en colère]
Barney : Eh Moe, ça te dirais de sentir ma fleur ?
Moe : Si ça me dirais ? [Moe s’approche de la fleur que Barney à sur sa veste. Barney sort un briquet et fait flamber le tablier de Moe] Holà là! Je suis en train de cramer ! [Il éteint le feu avec ses mains. Il n’est pas non plus en colère] Vous profitez que j’ai les vêtements imbibés d’alcool ! Ah ah ! C’est tordant et puis ça fait réfléchir. Oh, un petit café ça m’éviterais de tourner de l’œil. Homer, envois le sucre !
Homer : [A lui même] Ca risque d’être poilant. [Il dévisse le couvercle du sucrier puis l’envoi à Moe. Moe veux sucrer son café mais le couvercle se retire et tout le sucre se déverse sur le bar. Moe, Lenny , Carl et Barney sont choqué]
Moe : [fâché] Ooooh !
Carl : Ola !
Lenny : Mince !
Carl : Oh la vache !
Moe : [fâché] Et voilà, y a du sucre plein le comptoir !
Lenny : C’est pas marrant Homer !
Barney : C’est vrai, on est là à déconner gentiment et toi tu pousses le bouchon un peu loin !
Moe : Qui qu’est d’accord pour qu’Homer soit banni à vie de ce bar ?
Moe, Lenny, Carl, Barney : Ouais !
Homer : Faut pas charrier les mecs ! Ce bar c’est mon deuxième chez moi.
Moe : Désolé mais il fallait y penser avant de me faire le vieux coup du sucrier. Je décroche ta caricature de la galerie des poivrots [Des caricatures de Homer, Barney, Carl, Lenny, Sam et Larry son accrochés au mur. Il enlève celle d’Homer] Et je retire ta chanson préféré du juke-box.
Homer : [triste] Hein ! Love end the beat !
Moe : Love on the bitume ouais ! [Moe jette le C.D par la fenêtre. Smithers qui passant par là en voiture, le reçoit en pleine figure]
Smithers : Aie ! [Il regarde le C.D et le garde] Aaaah !
[Pour finir, Moe expulse Homer de son bar]
Homer : [sur le trottoir] Eh eh ! Ils l’ont dans le baba, je suis toujours en vie.

SEQ 2 – INT/NUIT Maison des Simpson – Séjour[Homer est affalé dans le canapé, déprimé]
Bart : Courage Homer !
Homer : J’en ai plus.
Bart : Tant pis !
Marge : Tu pourrais considérer le canapé comme ton nouveau bat et comme ça tu passerais plus de soirées avec nous. Hein ?
Homer : Je gaspillerais même pas ma salive pour te répondre.
Lisa : Tâches de voir le bon coté des choses, tu savais que le chinois utilise le même mot pour dire crise et opportunité ?
Homer : Ouais, crisortunité. T’as raison, ça fait des années que je perd mon temps dans ce rade. C’est fini, j’irais m’humecter les amygdales dans un autre troquet et je lèverais le coude comme je l’ai jamais levé de toute ma vie ! Bart, où est-ce qu’il est mon portefeuille ?
Bart : [Il le sort de sa poche] Il est là p’pa ! [Bart lui donne]
Homer : Merci ! [Homer s’en va]

SEQ 3 – INT/NUIT Bar chic[Homer entre dans un bar très chic]
Homer : Waaaah ! C’est chicos !
Portier : Bonsoir monsieur, je vous prierais de quitter les lieux sans faire de scandale.
Homer : [déçu] D’accord.

SEQ 4 – INT/NUIT Bar[Homer entre dans un autre bar]
Homer : Mmmh, ça a l’air amical et chaleureux. [Il s’assoit à une table et voit deux personnes parler derrière le bar]
Serveuse : Sammy, t’as passé l’âge de sortir avec des jumelles le soir même où t’es censé épouser Diane sans que Rébécca soit au courant.
Sammy : La ferme Paris, si ça perturbe ma carrière de joueur de foot professionnel et je vend le bar.
Peterson : Woody, sert moi une bière !
Woody : Je crois que vous avez votre compte m’sieur Peterson. Mon chiropracteur dit que je dois plus vous ramener chez vous.
Peterson : [Il s’énerve, prend une bouteille et la casse sur le bord du bar] Eh le demeuré, tu vas me la filer cette foutue bière ! Je vais vous tuez, je vais tous vous tuez ! [Deux hommes l’attrapent et le calme]
Homme : Oh, calmes-toi Normie ! Gardes ton souffle pour le karaoké. [Homer a peur et s’en va en courant. Normie est dans les bras des deux hommes qui l’ont empêché de faire une bêtise]
Normie : [Il pleur] Je vous aime les mecs !

SEQ 5 – INT/NUIT Bar « Elle et elle »[Homer est entouré de femmes dans un bar]
Homer : Hou, mais attend voir... Y a quelque chose qui me tracasse dans cette boite. Ah, ça y est je sais, y a pas de sortie de secoure dans ce bar de lesbiennes. Bon ben, je vous laisse dans votre cercueil les filles.
Femme : Qu’est-ce qu’elle a celle-là ?

SEQ 6 – INT/NUIT Bar de Moe[Homer entre dans le bar vêtu d’un smoking, un haut-de-forme et une grosse moustache]
Valentin Cognito : Bonsoir mon brave, auriez-vous l’amabilité de me servir un verre ?
Moe : Oh, casses-toi Homer !
Valentin Cognito : Homer ? Qui est Homer ? Je m’appelle Valentin Cognito.

SEQ 7 – EXT/NUIT Devant le bar de Moe[On entend qu’ils se battent à l’intérieur du bar puis, Homer est jeté sur le trottoir. Après, on se rend compte que l’homme s’appelle vraiment Valentin Cognito car Homer passe juste à coté de lui]
Vrai Homer : [stupéfait] Hou pinaise ! Ce type est exactement mon sosie ! [Il regarde à coté de lui] Ooooh ! Et il en a une queue marrante ce clebs ! [Homer court après un chien] Ih ih ih ih ! Hou hou hou ! Viens le chien-chien ! Viens ! Hou hou hou ih ih ih !

SEQ 8 – EXT/NUIT Devant l’aéroport[Homer s’apprête à rentrer dans un bar appelé « La petite boite noire »]
Homer : [triste] C’est le dernier bar de Springfield. Si ils m’acceptent pas ici, je serais obligé d’arrêter de picoler.
Foie d’Homer : OUAIS !
Homer : La ferme le foie ! [Il se donne un coup de poing dans le foie] Ouille aie ouille ! Hou j’ai mal au foie ! [Il entre dans le bar]

SEQ 9 – INT/NUIT Bar « La petite boite noire »Homer : Une bière s’iouplait.
Barman : Désolé, faut être pilote pour boire ici.
Homer : Heu... je suis pilote.
Barman : Où est votre uniforme ?
Homer : Heu... je l’ai ranger dans le compartiment bagages au dessus de mon siège.
Barman : C’est bon, pas besoin d’en dire plus, je vous prête celui-là. [Il donne un uniforme à Homer. Un homme entre dans le bar]
Homme : J’ai besoin d’un pilote, ça urge. C’est un vol pour Chicago.
Pilote 1 : Je suis partant.
Pilote 2 : Je suis ton homme.
Pilote 3 : Ouais, moi, moi !
Homme : La météo annonce du vent.
Pilote 4 : Pas question !
Pilote 1 : Je vol pas dans cet conditions.
Pilote 2 : J’ai déjà donné, merci.
Homme : Vous ! [Il désigne Homer qui a mit son uniforme de pilote]
Homer : Mais je...
Homme : Eh, j’espère que vous ne faites pas semblant d’être pilote pour pouvoir boire ici !
Homer : Si ! C’est exactement se que je fais.
Homme : [Il rigole] Vous les pilotes vous me ferez toujours marcher ! [Il attrape Homer par le bras et l’emmène dans le cockpit d’un avion]

SEQ 10 – INT/NUIT Avion – Cockpit[L’homme pousse Homer dans le cockpit et s’en va en le laissant avec le copilote]
Homer : Mais puisque je vous répète que je suis pas pilote !
Homme : [il s’énerve] Et moi je vous répète que vous me faites toujours marcher !
Alan : Salut , je suis Alan, votre copilote.
Homer : Ah... heu... ouais... heu... pour changer un peu, je vous laisse faire le gros du boulot. Vous serez à la hauteur Alan ? [Alan le regarde bizarrement] Et moi je vais me contenter de le faire démarrer. [Il regarde le tableau de contrôle et veut appuyer sur un bouton, Alan l’en empêche]
Alan : On en a besoin pour rester en vie !
[Homer appuie alors sur un autre bouton. Les trains d’atterrissage se rentrent et l’avion s’écrase contre le sol]

SEQ 11 – INT/JOUR Aéroport – Bureau du patron[Homer est convoqué dans le bureau du patron de l’aéroport]
Patron : Si on venait à apprendre ça, la trans clown air line serait la risée du monde. En échange de votre silence, je vous offre des billets pour la destination de votre choix aux États-Unis. A l’exception de Hawaii et de l’Alaska, trop loin.
Homer : WOUHOU !

SEQ 12 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon – TVHomer : [a sa famille] J’ai une bonne nouvelle, comme j’ai mis des vies en danger, on peut voyager où qu’on veut.
Bart : En Alaska !
Lisa : A Hawaii !
Marge : [inquiète] Mmmmmmh ! Je sais pas trop Homer. Ca tombe au milieux du grand ménage de printemps.
Homer : Mais enfin, t’as bien mérité de prendre des vacances. Ca te donnera de l’occasion de nettoyer derrière nous dans une toute autre région.
Marge : Je veux pas être rabat-joie mais prendre l’avion comme ça, c’est une source de dispute et de tracas.
Homer : Voyons Marge, j’en ai ras-le-bol de ce bled pourrit ! Je veux explorer le monde. Je veux regarder la téloche sous d’autres latitudes. Je veux découvrir des centres commerciaux exotiques. J’en ai marre des glaces au chocolat, je veux goutter des glaces à l’ananas, des glaces aux fruits de la passion... [il crie] Je veux vivre Marge, tu ne veux pas que je vive ! Hein, c’est ça ! Tu veux pas que je vive !

SEQ 13 – INT/JOUR Avion – Classe touriste[Les Simpson prennent l’avion]
Homer : Alors Marge, c’est pas mal hein ?
Marge : Mmmmh ! [stressée] Oh j’ai pas nettoyer le filtre de la sécheuse. Si quelqu’un s’introduit chez nous et fait une lessive, ça peut mettre le feu.
[Bart est assise à coté de Maggie qui se met à pleurer]
Bart : [fâché] Ah, c’est scandaleux ! J’avais préciser que je voulais pas être assis à coté d’un bébé.
Abraham : [Il regarde par un hublot. L’avion n’a pas encore décollé et il voit les aiguilleurs du ciel faire leurs manœuvres] Eh ben dit donc, on doit voler bigrement haut, les gens qu’on voit en bas sont minuscules et flous comme quand on a une cataracte.
Hôtesse de l’air : Votre attention s’il vous plaît, en raison de notre politique de surbooking, ce vol a été surbooker. En accord avec les règlements de la compagnie, les deux premiers passagers de la classe touriste voyagerons en classe affaire. [Tout le monde dans l’avion se bousculent pour arriver les premiers mais Bart et Lisa sont les plus rapide à aller jusqu'à l’hôtesse] Très bien, vous deux.
Gens : [déçus] Oooooh !
Lisa : Viens Bart, on va se faire pomponner. [Bart est surprit] C’est une façon de parler bien sûr !

SEQ 14 – INT/JOUR Avion – Classe affaire[Bart et Lisa sont à l’aise, assis dans leur siège confortable]
Bart : Je viens ici pour le service... mais, par dessus tout, parce que ont peut étendre ses guiboles. [Lisa à de la guimauve au bout d’un bâton. Elle appuie sur un bouton et une cheminée sort du siège devant elle. Elle y fait cuire sa guimauve]

SEQ 15 – INT/JOUR Avion – Classe touristeCommandant : Préparez-vous pour le décollage.
[Marge est très stressée. Elle déchire une feuille de papier en petits bouts et respire très fort]
Marge : [stressée] Je crois que je vais sortir faire une photo de l’avion qui décolle, hein ?
Homer : Marge, qu’est-ce qui se passe ? T’as faim ? T’as sommeil ? T’as des gaz ? T’as des gaz, hein ? C’est ça, t’as des gaz hein ?
Marge : [stressée] Homer, je te l’ai jamais dis mais... j’ai peur de l’avion ! Je préférais descendre, je ne veux pas rester ici ! [Elle crie] Je vous demande gentiment de m’ouvrir la porte !
Homer : Relax Marge ! Et si on te droguais, qu’est-ce que t’en dis ?
[Marge se lève de sont siège et court rapidement d’un bout à l’autre de l’avion]
Marge : [hystérique] Laissez-moi sortir ! Laissez-moi sortir ! Laissez-moi sortir ! Laissez-moi sortir ! Laissez-moi sortir !

SEQ 16 – EXT/JOUR – Aéroport - Piste d’atterrissage[On voit l’avion décoller et on croit que les Simpson sont dedans mais ils sont, en fait, sur la piste d’atterrissage]
Homer : C’est pas grave Marge. On a pas besoin de voyager. Y a qu’à attendre que les abeilles tueuses viennent chez nous.

SEQ 17 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon – TV[Les Simpson défont les valises]
Bart : Vous savez quoi ? J’ai l’impression qu’on a oublier quelque chose.
[On voit Abraham dans l’avion en train de crier]
Homer : Oh, ça doit pas être grand chose.
Lisa : Alors m’man, tu te sens mieux ?
Marge : Oui mais je préfère ne pas parler de ça.
Homer : Permettez-moi d’éclaircir ce mystère. En fait votre mère a peur de l’avion.
Bart : c’est râpé le temps où je pouvais dire que moi ma mère était normale.
Marge : Tout le monde a peur de quelque chose.
Homer : [fière] Non, pas tout le monde !
Marge : Le croquemithène !
Homer : [Il a peur] Où ça ? Où ça ? Aaaaaah ! [Il s’en va en courant]
Lisa : Maman, tu es sûr que tu ne veux pas en discuter ?
Marge : Comme 2 et 2 font 4. Ah ah ah ah ! [Elle s’en va dans la cuisine. Homer revient]
Homer : Lisa, se qu’il faut dans cette affaire, c’est que ta mère refoule se qui s’est passé. Qu’elle enfuit ça tout au fond d’elle. Comme ça, elle nous embêtera plus jamais.
Lisa : Si on ne l’encourage pas à exprimer ce qu’elle ressent, ça ressortira un jour.
[Marge entre dans le salon avec Petit papa Noël et Boule de neige II dans les bras]
Marge : Je me suis rendue compte qu’on avait jamais marier le chien et le chat. Ils vivaient dans le péché.

SEQ 18 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine[C’est le matin, Marge à préparer une quantité incroyable de plats pendant la nuit]
Lisa : Tu as cuisiner toute la nuit m’man ?
Marge : Juge, juré, bourreau. Vous êtes tous ça en même temps.
Lisa : Tu vois p’pa, je t’avais dis qu’elle aurait des problèmes.
Marge : Non, non chérie, se n’est rien. Je vais bien. Je vais très bien. Ma mère disait « :te plains pas, sois bonne, sois sage, sois gentille, souris, sois ploie, ne fais pas de vagues...
Homer : T’as entendu les délires de ta mère. Elle va bien alors sois sage !

SEQ 19 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge[Homer est en train de dormir mais est réveillé par des bruits de marteau. Il voit que Marge n’est pas dans son lit alors il regarde par la fenêtre et il la voit en train de clouer des tuiles sur le toit]
Homer : Marge, il est 3heure du mat ! Tu devais pas faire des gâteaux ?
Marge : Pas tout de suite.

SEQ 20 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon – TV[Marge est assise sur le canapé toute crispée et a des cernes en dessous des yeux]
Marge : Mmmmmmmmmmmh !
Lisa : On peut te parler m’man ?
Marge : Peut pas parler. Je dois rester comme un chat à l’affût.
Lisa : [inquiète pour sa mère] Oh !... Intéressant... Quoi qu’il en soit, tu devrais peut-être suivre une thérapie.
Marge : Non ! Je n’en ai pas besoin et puis ça coûte trop chère !
Homer : J’y crois pas à ce truc. Ca bousille les familles, ça monte les femmes contre leur mari, les enfants contre leur père, les voisins contre moi. Ca vaut pas le coup de payer 10$ de l’heure à un psychiatre à la mode pour faire une thérapie top niveau.
[Plus tard]
[Marge téléphone à la station de radio KBBL]
Animateur radio 1 : Allô radio psychique, vous allez connaître une mort épouvantable !
Marge : [choquée] Oooooh !
Animateur radio 1 : Oh, excusez-moi, ça concernait l’appelle précédant. Bon alors, qu’est-ce que je peux vous dire... Heu... ah oui voilà, vous allez connaître une mort épouvantable !
Marge : Mais...
Animateur radio 2 : Merci de votre appelle. Quelle chanson aimeriez-vous entendre ?
Homer : [Il prend le téléphone] Love end the beat !

SEQ 21 – INT/JOUR Vidéo club"Le palais de la VHS"[Homer emmène Marge dans un vidéo club]
Homer : D’après madame Sommeil à la radio, voir des films de voyage en avion ça peut calmer ta trouille. Hou... T’as vu, que des supers titres. [Homer montre les couvertures des cassettes vidéo qu'il a choisi. Sur toutes, on voit des avions qui s’écrasent ou explosent] Hero (NDLR : en français : Héros malgré lui), Fearless (NDLR : en français : Etat second), Les survivants...

SEQ 22 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon TV[Homer regarde un des films choisis par Homer]
Voix à la télé : C’est pas grâce à l’avion qu’on est plusieurs à être encore en vie... [On entend des gens qui mangent] Je reprendrais bien un morceau de copilote !
[Homer et les enfants regardent Marge]
Lisa : L’état de maman a empiré. Emmène-la chez un vrai psychiatre. Tu as vu comme elle à l’air crispée ?
Homer : Elle va bien ! [On voit que Marge est assise dans le vide devant le canapé] Ah !

SEQ 23 – INT/JOUR Centre psychiatrique de Springfield – Salle d’attenteHomer : [fâché] T’es contente hein Lisa ! T’as arrivé à tes fins. Ta mère est allé voir un psychiatre qui va lui dire de me quitter et qui va briser notre famille. T’iras vivre chez ta grand-mère, tu ramassera des haricots.
Lisa : [fâchée] J’adore ramasser les haricots avec grand-mère !
Homer : [fâché] Tant mieux, continues.
Lisa : [fâchée] C’est se que je compte faire !
Homer : [fâché] Bon ben c’est ça, fais-le !
Lisa : Ben tient !
Homer : Tu vas ramasser plus d’un haricot.
Lisa : J’espère bien.
[Bart voit que Skinner est dans la salle d’attente]
Bart : Eh, j’en reviens pas ! Le professeur Skinner ! [Skinner veut se cacher derrière le magazine qu’il était en train de lire mais ça tête est dessus] Tient, tient, tient, tient, ! Je pensais pas pouvoir vous déglinguer aussi facilement.
Skinner : Ah, ça n’a rien à voir avec toi Simpson. J’ai... j’ai beaucoup de problèmes avec ma mère abhorrée... Adorée !
Homer : Bart, laisses ce malheureux et vas t’asseoir !
Bart : [déçu] D’accord.
[Quand Bart est parti, Homer rigole et fais des grimaces à Skinner]

SEQ 24 – INT/JOUR Centre psychiatrique de Springfield – Cabinet de ZweighHomer : Bon alors, combien ça coûte ?
Zweigh : Si c’est une question d’argent, on peut arranger ça. Je peux descendre à 30% de l’heure.
Homer : Continuez à descendre !
Marge : 30$, c’est très bien.
Homer : Hou ! Non non non ! Qu’est-ce que vous avez comme qualifications ?
Zweigh : Eh bien... [Elle lui montre une dizaine de diplômes accroché au mur]
Homer : Non ! Je suis pas ici pour faire un teste de lecture. Moi, se que je veux voir, c’est vos diplômes !
Marge : Heu... Excusez-le, il craint que vous lui reprochiez d’être la cause de mes problèmes.
Zweigh : Je ne suis pas là pour reprocher quoi que se soit. [Elle note « mari » sur un calepin et le souligne plusieurs fois]
[Plus tard]
[Marge est allongée dans un fauteuil]
Zweigh : Marge, la thérapie peut s’avérer très éprouvante.
Marge : Très bien.
Zweigh : Nous allons fouiller loin dans votre subconscient et nous ne nous arrêterons pas avant d’avoir découvert les causes qui provoques cette phobie de l’avion.
Marge : [inquiète] Mmmmmmmmh !
Zweigh : Mais rassurez-vous, vous êtes ici dans un sanctuaire. Rien de se que vous direz ne sortira de cette pièce. [Marge est dos à la fenêtre et entend un bruit. C’est Homer qui arrive sur une passerelle de laveur de vitres pour espionner Marge]
Marge : Hein ?
Zweigh : Oh, ce n’est que Murey, il vient tous les jours à midi laver les vitres.
Marge : Mais il ne sera midi que dans quelques secondes ! [Murey arrive sur une autre passerelle qui se trouve au dessus d’Homer. Il arrive si rapidement que Homer tombe]

SEQ 25 – INT/JOUR Centre psychiatrique de Springfield – Salle d’attente[Marge sort du bureau du docteur Zweigh]
Homer : [fâché] Depuis que t’as commencer ta thérapie, tu parles plus que de toi. Et moi ? Et moi alors Marge ?
Marge : [fâchée] J’ai fini ma première séance et je te signale que je n’ai pas encore dis un mot !
Homer : [fâché] Tiens, tu vois ! JE viens de terminer MA première séance et JE te signale que JE n’ai pas encore dis un mot !

SEQ 26 – INT/JOUR Centre psychiatrique de Springfield – Cabinet de Zweigh[Une nouvelle séance commence]
Zweigh : Marge, il n’y a pas d’explication toute faite à cette phobie de l’avion, mais elle est sans doute liée à un traumatisme dans votre enfance. Revenez en arrière. Quel est votre plus ancien souvenir lié à un événement pénible ?
Marge : Heu... .Et bien ça doit être mon tout premier jour d’école.
[Flash-back au temps où Marge était petite. Marge s’apprête à aller à l’école mais ses sœurs lui font peur]
Patty jeune : Ils ont un truc qu’ont appellent la perceuse de feu. Ils s’en servent pour te faire des trous enflammés dans la tête.
Marge jeune : [inquiète] Mmmh !
Selma jeune : Et puis il y a un seul WC et ils obligent tout le monde à y aller en même temps. [Patty et Selma rigolent]
Marge : Les enfants à l’école étaient encore pire !
[La petite Marge monte dans le bus et s’assoie à coté d’une autre petite fille]
Fille : [Elle regarde la boite à casse-croûte de Marge] Berk ! Ben dis donc, tu aimes les Monkees ! C’est même pas eux qui écrivent leurs chansons !
Marge jeune : [triste] Si c’est eux !
Fille : Ils jouent même pas de leur instrument !
Marge jeune : [Elle se bouche les oreilles] Noooooon ! Nooooooon !
Fille : C’est même pas le vrai chapeau du chanteur !
Marge jeune : [triste] Aaaaaaah !
[Retour au présent]
Zweigh : Les enfants peuvent être cruels.
Marge :C’était vrai. Ce n’était pas leurs chansons et se n’était pas eux qui les interprétaient.
Zweigh : Les Monkees ce n’étais pas une histoire de musique Marge ! C’était une histoire de révolte, de politique, de bouleversements sociaux !
Marge : [Elle est tout à fait d’accord avec elle] Mmmmmmh !

SEQ 27 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon TV[Les Simpson regardent la télé]
Homer : Aujourd’hui t’as parlé de moi à ta thérapiste ?
Marge : Je crois pas.
Homer : [Il s’énerve] Dis-moi la vérité ! [Il se calme] Hou ! Lui dis pas que j’ai élevé la voix. Lui dis pas ! [Il pleurniche] On est une gentille... gentille famille !

SEQ 28 – INT/JOUR Centre psychiatrique de Springfield – Cabinet de ZweighMarge : Je continue à faire le même rêve. Je suis la mère dans la série « Perdu dans l’espace » [On voit son rêve. Les Simpson habitent une autre planète]
Marge : Vous êtes prêt à déjeuner docteur Smith ?
Homer : Oooh, l’idée d’être coincé sur cette fichue planète me fait perdre le peu d’appétit que j’avais. [Il commence à manger. Un robot ressemblant à Lisa arrive]
Lisa : Attention, attention ! Le docteur Smith refuse de faire les astro-tâches ménagères.
Homer : [Il s’énerve] Espèce de gros tas de ferraille de mer... Comme vous le savez ma chère, j’ai le dos en compote. Hou, cette douleur ! Cette douleur astroce !
[Le robot agite ses pinces]
Lisa : Danger ! Danger ! Mes pinces s’agitent sauvagement ! [Plus loin une soucoupe volante décolle]
Marge : [triste] Attends-moi papa ! Je t’en prie ne t’en vas pas ! Emmène-moi avec toi !
[Retour à la vie réelle]
Zweigh : Marge, vous rendez-vous compte que vous venez de dire « Ne t’en vas pas » à votre papa ?
Marge : Je n’ai pas dis ça !
Zweigh : Si vous l’avez dit... Et vous avez aussi enfreint la lois sur le copyright. Bien, parlez-moi un peu de votre père.
Marge : [rapidement/ stressée] Bon... très bien, parlons du père... du père Noël... Vader krismas, c’est comme ça qu’ils l’appelle en Angleterre. Ils roulent du mauvais coté de la route là bas. C’est dingue ! Ah ah ah ah ! On dit toujours ça que c’est petit l’Angleterre, hein ! N’empêche qu’elle tiendrait pas ici. Loin sans faux ! Ah ah ah ah ! Vous savez quoi ? Ben je suis guérie ! [Elle se lève et s’en va]
Zweigh : [fâchée] Revenez ici Marge et parlez-moi de votre père ! Quel était son métier ?
Marge : [A contrecœur] D’accord. D’accord, mais y a pas de quoi en faire une histoire... Il était pilote.
Zweigh : [surprise] Pilote ! En voilà une histoire !
Marge : Qu’est-ce que je disais !
Zweigh : Heu... heu Marge, le moment n’est peut-être pas le mieux choisi pour ça mais... votre chèque a été rejeté.
Marge : Ca y est, je me rappelle maintenant...
Zweigh : [Elle lui montre le chèque] Oui, que faisons-nous à propos de...
Marge : J’étais petite à l’époque. [On voit Marge petite, tenant la main à son père devant un avion]
Père de Marge : [Ils s’embrassent] Au revoir ma petite Marge. Et sois bien sage. [Il monte dans l’avion]
Marge enfant : Pourquoi est-ce qu’il s’en va papa ?
Jackie Bouvier : Parce que c’est un pilote. Il voyage dans le monde entier.
Marge enfant : Je veux voir papa voler ! [Elle lâche la main de sa mère et se précipite dans l’avion]
Jackie Bouvier : Marge ! Reviens !
[Marge regarde partout dans l’avion mais ne voit pas son père]
Marge enfant : Papa... papa où es-tu ?
[Son père est steward, il porte un tablier et un plateau]
Père de Marge : Désirez-vous un bonbon à la menthe, des gaufrettes ou une orangeade ?
Marge enfant : [choquée] Papa ! Aaaaaaaaaah !
Père de Marge : [Il se cache derrière son tablier] Ne me regarde pas ! Ne me regarde pas !
[Retour au présent]
Marge : [en pleur] Mon père était hôtesse de l’air !
Zweigh : Marge, il n’y a pas là de quoi avoir honte. De nos jour, voir du personnel de service masculin ou des stewards est devenu banal.
Marge : Ah bon !
Zweigh : Oui, remercions ceux qui, comme lui, ont montrer la voie. Votre père était un genre de pionnier.
Marge : Oui ! On peu même dire que c’était un grand héros.
Zweigh : Ne délirons pas. Heu... ce qui est important, c’est que nous avons très précisément identifier le moment où vous avez développer votre phobie de l’avion.
Marge : Mince ! Des tas d’autres choses me reviennent. [Elle se rappelle que sa grand-mère lui donnait à manger quand elle était petite]
Grand-mère de Marge : Ouvre grand la bouche, le petit avion va entrer ! [Sa grand-mère lui met la cuillère, sur le menton, le front et dans l’œil. Marge pleur]
[On voit Marge, enfant en train de s’amuser avec un avion pour enfant. Les élises prennent feux. Marge a peur et s’enfuie]
[La petite Marge se trouve dans un champ de maïs avec sa mère]
Jackie : Voilà à quoi ressemble un champ de maïs mon choux. [Un avion arrive et leur tire dessus]
[Retour au présent]
Marge : Vous pensez que ça aussi ça a contribué à ma peur de l’avion ?
Zweigh : Oui, tous ça forme un calva très riche.
Marge : [heureuse] Oh eh bien merci docteur, vous m’avez changer la vie !
Zweigh : Marge, nous avons seulement commencer à gratter la surface. Il reste le problème autrement plus grave de votre mari.
[Homer arrive et tire Marge par le bras]
Homer : Ca va comme ça. Pas besoin d’en faire une super women. Si elle peut monter en avion c’est déjà ça. [Ils quittent le cabinet. Marge revient]
Marge : Merci docteur. Quand j’entendrais le vent murmurer dans les arbres, je penserais Lovenstein, Lovenstein !
Zweigh : [fâchée] Je m’appelle Zweigh !
Marge : Lovenstein !

SEQ 29 – INT/JOUR Avion[Maintenant que Marge est guérie, les Simpson prennent l’avion]
Homer : Ne te fais pas de bille ma chérie. Je vais t’aider à traverser cette épreuve. [Marge n’est pas très rassurée. On entend un bruit] C’est un bruit tous ce qu’il y a de plus normal. Fermeture du compartiment à bagages, vérifications. Installes-toi confortablement et détends-toi. [Elle se détend, l’avion commence à rouler] C’est seulement le régime du moteur qui augmente. [Un bruit anormale se fait entendre] C’est seulement le moteur qui crachote. [L’avion ne décolle pas et tombe dans la mer] C’est seulement un merlan qui nage autour de tes chevilles.
Marge : Mmmmmmmh !
Script écrit en juin 2004 par Lenny Bar
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2017 The Simpsons Park