Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

22/11/2017
La chaîne FOX News n'a pas apprécié l'épisode Ce fou d'Monty (s22) où l'on pouvait voir un hélicoptère de leur chaîne afficher le slogan « Pas raciste, mais N°1 auprès des racistes ». Les auteurs vont pourtant de rajouter de l'huile sur le feu en brocardant la chaîne dans deux autres épisodes de la saison.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Chef de cœur
Homer et le chef Wiggum se lient d'amitié...
25/11 à 19h55 (W9)
Tous les goûts sont permis
Marge participe à un concours de cuisine...
25/11 à 20h25 (W9)
Coucher avec l'ennemi
Nelson vient habiter chez les Simpson...
25/11 à 21h00 (W9)

Derniers commentaires

Les Simpson59 | Carnat89 un grand merci à toi je suis tellement pressé et hâte de voir à la télé (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

Carnat89 | Pour ceux qui cherche le dossier de presse en question, il est disponible ici :... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

romualdderon2 | De très bonnes audiences. (29x06 - The Old Blue Mayor She Ain't What She Used To Be)

Zozo 5 | J'adore ces vidéo. (Parlons Simpson #27 Lisa)

alexandreleblanc | Merci beaucoup Florian! Et en effet, il aurait pu être bien meilleur (29x05 - Grampy Can Ya Hear Me )

Script : La vieille peur d'Homer

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Marge est avec Maggie dans la cuisine en train de déballer les courses]
Marge : Déballer les courses, c’est un peu comme ouvrir des cadeaux qu'on aurait achetés soit même.
[Elle déballe ses courses une par une…]
Marge : Choco-menthe pour Bart, Choco-bière pour Homer. [Elle sort ensuite de sa poche de courses du papier essuie-tout de la marque "Burly". Il est marqué en sous-titre "papier essuie-tout Costaud"]
Marge : Burly ? Oh, ba j’ai pas pris la bonne marque Maggie, je vais le rapporter et magasin et…ohhhhh
[Marge, émerveillée, découvre l’homme "bûcheron "et plutôt bien musclé sur l'emballage du papier essuie-tout]
Marge : Regardez moi la largeur de ces épaules !
[Elle prend quelques feuille de ce fameux "essuie-tout "et décide de tester son efficacité dans la réserve d'eau du chien. Miracle, toute l'eau est absorbée]
Marge : Et ce pouvoir absorbant ! Il faut que je le dise à quelqu’un !
[Marge décide donc de prendre le téléphone et appelle l'école pour dire à Lisa de rentrer le plus vite possible, il y une "urgence". Lisa arrive donc de ce pas à la maison.]
Lisa : J'ai fait le plus vite que j'ai pu, alors qu'est ce qu'il y a ?
[Marge verse un peu d'eau qu’elle a mis dans un pichet sur la table, elle veut montrer quelque chose à Lisa...]
Marge : Regarde ce qu'il se passe quand je verse de ce liquide bleu.
Lisa : Tu m'as sorti de l'école pour ça ?!
Marge : Absolument ! Je veux te montrer une chose "édifiante".
[Marge prend un petit bout de son essuie-tout et le pose là où elle a versé l'eau. Toute l'eau est absorbée]
Lisa : oohhhhh !
Marge : Et le Burly a encore du pouvoir absorbant.
[Elle pose un verre de lait sur la table et demande à Lisa d'en verser un peu sur la table pour tester de nouveau ce "redoutable "pouvoir absorbant]
Marge : Verse autre chose.
Lisa : Mais je te crois maman.
Marge : Verse ce lait !
[Lisa verse alors un peu de lait sur la table et Marge lui "re"montre la totale-absorption, tout le lait a été aspiré par le Burly]
Marge : Oh Burly, tu es insatiable !
[Marge à mis sur la table plusieurs rouleaux de Burly, elle est assise et contemple le fameux bûcheron représenté sur l'emballage]
Marge : Oh Burly, comme tu es robuste et viril !
[Coupant Marge dans sa contemplation du Burly, Homer, effrayée, arrive dans la cuisine]
Homer : Marge, j'ai failli être piqué par une abeille, j'ai sentie de l'air quand elle m'a frolé l'oreille.
[Homer toujours aussi apeuré, tend les bras demandant à Marge de venir le réconforter]
Marge : Oh c'est fini Homer, l'abeille est partie très loin.
[Marge, dans les bras d'Homer, contemple encore et toujours son magnifique bûcheron soudain ce même bûcheron dit à Marge "Fantasme Marge, fantasme en pensant à Burly]
Homer : Et ! T’es en train de mater le bûcheron ?! Moi aussi je peux fantasmer.
[Homer regarde partout dans la cuisine et cherche un emballage de produit où une femme est représentée, il pourra ainsi lui aussi fantasmer. Il tombe sur une boîte pizza où "Mama Celeste "est représentée]
Homer : Oh Mama Celeste ! Grrrr, grrrr...
[Mama Celeste dit à Homer : Si tu me touches, je te la coupe ! Homer, découragé, cherche alors un autre personnage sur qui fantasmer, il tombe alors sur Paul Newman représenté sur un tube de vinaigrette. Paul Newman interpelle Homer et lui dit : "Homer je vais te dire ce que j'ai dit à Redford : eh rêve pas, c’est pas mon truc]
Homer : Ohhhhhhhhh...

SEQ 2 - INT/JOUR Maison de Ned / Maison des Simpson - Salon
[Marge écrit à la machine. Elle lit ce qu'elle est en train de taper]
Marge : Cher Burly, c'est la première fois que j'écris à unemarque. Etes-vous une vraie personne ou seulement une image ? Quoi qu'il en soit,soyez un amour, envoyez-moi une photo dédicacée. Cordialement,Marge.
[Homer arrive discrètement en se cachant derrière le canapé.Il regarde la bande où est enregistré ce que marge a tapé à lamachine]
Homer : [il lit] "Un amour" ? "Photo dédicacée" ?Ca fait un mois qu'elle m'a pas demandé de photo dédicacée.Elle va voir ce qu'elle va voir !
[Homer et Bart sont chez Ned, Homer utilise le téléphone de Ned et appelle chez lui pour que Marge réponde]
Marge : Allô ?!
Bart : [se faisant passer pour quelqu'un d'autre] J'ai un appel confidentiel pour Marge Simpson.
Marge : Un appel confidentiel ?!
Homer : [se faisant passer pour le bûcheron des rouleaux de papier Burly] Allô, ici Kevin Sexington, le bûcheron des rouleaux de papier Burly.
Marge : Oh !! Comment avez-vous eu ce numéro ?
Homer : Euhh…ça je l’ignore mais votre lettre m’a vraiment touché, je serais ravi de vous rencontrer chez vous, disons pour dîner.
Marge : Oh !! Je crois rêver !
Homer : Parfait ! Je serais chez vous à 7h !
[Homer raccroche et lui et Bart se tape dans la main en rigolant de la blague qu’il prépare à Marge.]
Marge : Mon Dieu, un dîner avec Burly !
[Toujours chez Ned, Homer et Bart n'en finisse plus de rigoler en se moquant de Marge.]
Ned : Ha, ha ! On est un gros vilain farceur hein ?!
Homer : J’avais une conversation privée avec ma femme en me faisant pour Kevin Sexington, tu permets !
[Ned ne bronche pas et continue de boire son café.]

SEQ 3 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon
[Toute joyeuse, Marge est en train de faire le ménage quand Homer et Bart viennent à sa rencontre.]
Homer : Comment s’est passée ta journée ? Est-ce qu’il t’es arrivé des choses incroyables ? Des coups de fil, des trucs dans ce genre ?
[Homer et Bart font semblant de ne se douter de rien, Bart essaie de se retenir de rire.]
Marge : Oh tu vas pas le croire Homer, le bûcheron du papier Burly va venir chez nous pour dîner ce soir !!
Homer : Ce soir ?! Ouuhhh ! Tu dois être excitée comme une pupuce !
Marge : Un peu oui !
[Marge quitte ensuite le salon et Homer et Bart en profite pour rire un bon coup, leur plaisanterie semble fonctionner à merveille.]

SEQ 4 – INT/SOIR Maison des Simpson – Salon
[Tout le monde s’est bien habillé pour accueillir "Mr Burly". Homer et Bart sont sur le canapé et continuent de rigoler, quand soudain le bruit de la sonnette retentie.]
Homer : C’est lui !
Marge : [très excitée et très impatiente] Oh mon Dieu.
[Avant d’aller ouvrir la porte, Bart déroule un rouleau de papier Burly en guise de tapis rouge. Ensuite, Homer va ouvrir pour accueillir le soit disant Kevin Sexington.]
Homer : Regarde, c’est Kevin Sexington !
[en grand et c’est Barney qui apparaît déguisé en bûcheron Burly !]
Barney : [s’adressant à Marge] Salut mon chou, je suis le type que tu adores.
Marge : Barney ? Mais alors où est Kevin ?
[Bart et Homer explosent de rire devant Marge, elle vient de comprendre la mauvaise blague que vient de leur jouer les deux compères.]
Marge : Félicitations vous deux, je me sens ridicule.
[Marge quitte alors la pièce, Bart et Homer comprennent que ce n’était pas très malin et qu’ils ont rendu Marge triste.]
Barney : Alors tu t’es servi de moi pour faire une farce cruelle ? Ohhh..
[Barney s'en va.]
Lisa : Vous êtes fières de vous ? Vous avez vraiment humilié maman !
Homer : Pour moi aussi c’était dur, j’ai dû mettre un costume. Aahhhh… t’as raison, faut que je me fasse pardonner.
Lisa : Je te suggère un dîner avec spectacle.
Homer : On va à la Casbah ? La serveuse fait la danse du ventre !
[Bart et Lisa regardent Homer lui faisant comprendre que ce n'est pas un bon choix.]
Homer : Bon d’accord.

SEQ 5 – INT/NUIT Restaurant "Pimento Grove"
[Homer, pour se faire pardonner, invite Marge et les enfants au restaurant. Sur scène, une chanteuse se produit.]
Marge : Je reconnais que votre farce était drôle, j’aime bien celles où il n'y a rien qui prend feu.
Homer : Ouais, personne n'a été blessé, du moins physiquement.
[La chanteuse qui était sur scène termine sa prestation et tout le monde applaudit. Le présentateur du spectacle vient alors sur scène présenter le numéro suivant.]
Présentateur : Et maintenant vous allez voir un personnage hors du commun, envoûtant qui subjugue les foules depuis un demi-siècle, veuillez applaudir Mesmerino, le célèbre hypnotiseur.
[Mesmerino entre alors sur scène.]
Mesmerino : Merci, merci infiniment mesdames et messieurs.
[Mesmerino l'hypnotiseur descend de la scène et se dirige vers les personnes qui sont à table pour essayer de les hypnotiser. Mesmerino se dirige d’abord vers la table du professeur Frink.]
Mesmerino : bien, voyons un peu qui nous avons ici. Alors mon vieux on est seul à une table, on a pas trouvé de copine ?
Professeur Frink : Je ne suis pas venu ici pour me faire chambrer ou malmener ou Dieu ne sait quoi.
Mesmerino : Alors pourquoi êtes-vous venu ? Non sérieusement, lorsque je ferais claquer mes doigts, vous serez un……grand séducteur !
[Le professeur fixe alors l’objet que tient Mesmerino, il devient hypnotisé. Mesmerino claque alors ses doigts et le professeur commence à bouger dans tous les sens, il se "transforme".]
Professeur Frink : Ouahh, c’est vraiment puissant, oh, attendez là c'est encore plus fort, ahhh !
[Le professeur continue de s'agiter dans tous les sens, il subit les effets de la mutation. Il tombe alors par terre et lorsqu’il se relève le voilà devenu un beau et grand séducteur avec une voix très sensuel.]
Professeur Frink: [interpellant la serveuse] Et mon chou, écoute moi, tu vas avalez ton chewing-gum et tu vas m'attendre au vestiaire dans 5, 4, 3, 2, maintenant !
La serveuse : [totalement sous le charme] J'y vais tout de suite mon poussin.
[Ensuite Mesmerino intervient pour redonner au Professeur Frink son apparence réelle.]
Mesmerino : Et on efface tout !
Professeur Frink : Oh non, ne me faîte pas ça, je ne veux pas revenir au néant, je ne veux pas…
[Le professeur subit alors la mutation inverse pour redevenir ce qu'il était.]
Professeur Frink : Oh seigneur, il m'a rechretinisé !
[Toute la salle applaudie, Mesmerino a réussi son tour. Ensuite, Mesmerino s'approche de la table de Mr Burns et Smithers.]
Mesmerino : Oh bien joué le binoclard. Assis à côté de squelettor, vous avez l'air d'un couple !
[Homer se met alors à exploser de rires.]
Homer : Hi hi hi ! Hi hi hi ! V’lan ! C’est quoi un squelettor ?
Mesmerino : Nan je plaisante, mais sans blague c’est chouette de la part d'un jeune homme d'emmener son père voir un numéro d'hypnotisme, avant qu'il ne meurt !
[Tout le monde se met à rire.]
Smithers : Sachez que mon père est mort depuis longtemps.
[Toute la salle se met alors à pousser un "oohhh".]
Mesmerino : Très bien, il y a quelqu’un ici qu'il n'est il pas bourdon ? Personne ?
Homer : Si, moi, moi !
[Homer se précipite alors vers Mesmerino pour se faire hypnotiser. Il se met donc à fixer des yeux le pendule de Mesmerino.]
Homer : [hypnotisé] Je suis à votre pouvoir, commandez moi.
Mesmerino : Lorsque je ferais claquer mes doigts, vous vous transformerez en un …célèbre historien !
[Mesmerino fait alors claquer ses doigts.]
Homer : Regardez-moi je suis un célèbre historien, écartez-vous !
[Tout le monde applaudit.]
Mesmerino : Merci, maintenant, vous êtes……Tennessee Williams !
Homer : Regardez moi je suis Venus Williams, écartez-vous !
[Tout le monde applaudit.]
Mesmerino : Maintenant, vous allez être un jeune garçon, vous-même, à l’âge de 12 ans.
Homer : Je viens d’avoir 12 ans, je suis avec mes copains, c’est une magnifique journée d'été et on est allé se baigner, ouhhh, mon Dieu ! Ahhhh ! Ahhhh ! Ahhh !
Marge : Faîte quelque chose Mesmerino.
Mesmerino : Euhh…oui, oui euh…
[Mesmerino claque alors ses doigts pour arrêter Homer d'être hypnotisé.]
Homer : Ahhh, ça va mieux, Ahhhh ! Ahhhhhhhh ! Ahhhhh !!!
[Mesmerino réessaie alors de claquer ses doigts mais rien empêche Homer de crier, il ne peut pas s'arrêter. Ne pouvant rien faire, Mesmerino fuit précipitamment.]
Lisa : Papa qu'est ce que tu as ?
Homer : Ahhhhn, ahhhh, ahhhh !!
[Homer ne s'arrête toujours pas de crier.]
Marge : Bon, aller, on rentre chez nous.
[Les Simpson quittent alors le restaurant. Et Homer, entre deux cris, donne un pourboire à la personne chargé de garer la voiture devant le restaurant]
Homer : Ahhh ! Aahhh ! Voilà pour vous, ahhh ! Ahhh !
[Une fois rentré chez eux, les Simpson vont se coucher. Homer se lave les dents sans s’arrêter de crier puis il va se coucher. Marge ne ferme pas l'œil de la nuit puisque Homer continue sans cesse de crier.]

SEQ 6 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon
[Marge est en train de repasser dans le salon.]
Marge : Et voilà, Bart est paraît pour le semaine.
[Derrière Marge, on aperçoit Lenny et Carl qui ramène Homer du travail. Ils entrent dans la maison.]
Marge : Ohhh, non.
Carl : Désolé madame Simpson mais il nous dérangeaient trop au boulot.
[Carl met sa main sur la bouche d'Homer pour l'empêcher de crier.]
Lenny : Ouais, il a gâché nos heures de pause et notre sieste.
Marge : Oh, mon pauvre Homer.
[Lenny et Carl allongent Homer sur le canapé, il crie toujours autant.]
Bart : Oh cool, il est toujours barjot.
Carl : Ouais, moi j'ai l'impression qu'il lutte contre un souvenir qu'il a refoulé.
Marge : Comment il peut s'en libérer ?
Lisa : Les indiens Yaki ont une infusion spéciale qui fait remonter les souvenirs.
Marge : Ce serait l'occasion d'utiliser mon service à thé "Yaki "!
[Lisa et Marge prépare alors cette infusion et donne un bol à Homer.]
Marge : Alors chéri, tu te souviens de quelque chose ?
Homer : Oh , he he he, les Simpson ont vécu tellement d'aventures, je me souviens de la fois où j'ai voulu franchir le précipice en skate-board.
[Homer repense alors à cette aventure.]
Lisa : Non papa, on en a assez de cette histoire, essaie de te rappeler l'époque de tes 12 ans, il a dû arriver quelque chose qui t'as terrifié.
Homer : Hmmm, mes 12 ans…ba je me souviens que je partais souvent en randonnée avec ces deux là [il se lève et montre Lenny et Carl]
[Homer se remémore alors cette randonnée avec Lenny et Carl et Homer raconte…]
Homer : C'était une de ces journées de vacances dont en pense qu'elles finiront jamais. Et pour passer le temps on chantait. [les trois amis chantent ensemble tout en continuant leur route]
[Cependant, non loin d'eux, Gros Tony âgé lui aussi d'une douzaine d'années rôde avec deux de ses amis, ils aperçoivent Homer, Lenny et Carl qui approchent.]
Louie : Et regarde un peu Gros Tony, ces trois gus se prennent pour les Cordettes.
[Nos trois compères continuent de chanter quand soudain Gros Tony et ses deux acolytes se présentent face à eux.]
Gros Tony : Vous avez découvert notre plantation secrète d'herbes magiques.
Lenny : Ahhh, c'est de l'herbe qui fait parlé ?
Gros Tony : Et la meilleure qui soit !
Louie : On va vous dérouillez !
[C'est alors que la bande de Gros Tony s'approche de Homer, Lenny et Carl pour les "dérouillez "mais soudain Moe (!) tire un coup de fusil.]
Moe : Vous ne dérouillerez personne !
Guibole : Oh, il a un fusil !
Gros Tony : Vaut mieux se tirer, s’il tombe à mort, le plomb peut pénétrer.
[Gros Tony et ses amis prennent ensuite la fuite. Moe a sauvé ses amis et Homer, Lenny et Carl viennent le remercier. Voilà pour ce souvenir de cette belle aventure et de retour dans le salon des Simpson où Homer racontaient son souvenir, Moe vient d'arriver.]
Moe : Et c'est comme ça qu'un garçon courageux a sauvé ses copains.
Carl : Moe ? Mais qu'est ce que tu fais là ?
Gros Tony : Ce que je fais là ? Y a pas un chat dans mon bar tu piges ? Pourquoi vous y êtes pas ?
Lisa : On est essaie de découvrir ce qui a traumatisé mon père dans son enfance.
Moe : La fois où il a perdu les pédales ? Donnez moi un bol d'infusion du souvenir et je vous raconte toute l'histoire.
[Lisa donne alors un bol d'infusion à Moe.]
Moe : Hhmmm, en plus c'est bon ce truc là ! Très bien, c'était une nuit où l'on campait à la belle étoile.
[Moe se rappelle alors de cette autre aventure où lui, Homer, Carl et Lenny campait à la belle étoile...nous voilà plongez dans le passé…]
Moe : Regardez toutes ces étoiles, c'est une bande de feignasse, elles font rien pour personne.
Carl : Vous savez à quoi je m'intéresse moi ? A l'avenir, vous avez entendu parler de Internet ?
Lenny : Internet ?
Carl : Oui, comme intérieur net, c'est le nom qu'il ont donné à la doublure des maillots de bain. C'est plus hygiénique et c'est vachement agréable.
[Un sifflement aigu retentit alors au loin.]
Moe : C'est quoi ce bruit ? …C'est la centrale nucléaire qui vient d'ouvrir !
Carl : C’est notre avenir faire péter des atomes, vous imaginez si on y bosser tous, Carl et les loups-garou !
Lenny : Et je croyais qu’on s'appelaient Lenny et les jets !
Moe : Vous vous tromper tous les deux, c'est Moe Szyzlack et les comètes avec Homer en vedette !
Lenny : Oh ça me plaît, je suis d'accord.
Homer : Amis pour la vie ?
[Tous se mettent alors à dire "Amies pour le vie "et rejoignent leurs mains au centre de leur feu de camp en se brûlant un ptit peu. Après avoir raconté ce passage, Moe nous raconte la suite…]
Moe : Le lendemain matin, on est allé se baigné à l'ancienne carrière…
[On retourne donc dans le passé et à cette ancienne carrière…]
Moe : Vous avez vraiment l'intention de plonger d'ici ?
Lenny : Pas moi, j'ai le trouillomètre à zéro.
Carl : Ouais, je crois que je vais rester au sec dans mon Internet.
[C'est alors qu'Homer s'élance et saute.]
Homer : Geronimo !!!! Ahhhh, pinaise, ahhhhh, ahhh, ahhhh !
[Homer tombe alors dans la boue et se met à crier.]
Homer : Ahhhh, ahhhhhh, ahhh !
[On retourne ensuite dans la réalité, dans le salon des Simpson.]
Moe : Là voilà votre trauma, votre traumatisme, personne n'aime la boue, c’est affreux. Bon allez, on va chez Moe maintenant !
Homer : Non, une seconde, je me souviens que j'étais dans la boue mais je crois pas que c'est à cause de ça que j'ai poussé des hurlements.
Moe : Vas-y, démolie toute ma théorie !
Homer : Il s'est passé autre chose ce jour là dans la carrière, autre chose oui.
[Nous retournons une nouvelle fois dans le passé, Homer nous raconte la suite de l'histoire après avoir sauté dans la boue.]
Homer : Et pourquoi il y a plus d'eau ?
[Homer, surpris qu'il n'y est plus d'eau s'approche du gros tuyau où l'eau est censé arrivé et il s'aperçoit que quelque chose bouche l'arrivée de l'eau.]
Homer : Y a un truc qui bouche, et barre toi, allez saloperie barre toi !
Lenny : [du haut de la falaise avec les autres] Tu viens on va au body-shop, toucher les soutiens-gorges.
[Carl, Lenny et Moe quitte donc la carrière et vont au body-shop. Homer lui reste ici et essaie de déboucher le tuyau d'arrivée d'eau.]
Homer : Qu'est ce que c'est que ce truc ?
[Soudain, grâce à son bout de bâton, toute l'eau du tuyau est propulsée, Homer est projeté dans l’eau et quand il ouvre les yeux il aperçoit qu'il a dans les bras un vieux cadavre qui devait se trouver dans le tuyau. Homer est traumatisé en voyant ce vieux reste d'Homme.]
Homer : Ahhhh, ahhhh !!!! Aahhh !!!
[Les fameux cris d'Homer correspondaient donc à la découverte de ce cadavre. De retour dans le présent, Marge console Homer après avoir compris son traumatisme.]
Marge : Tu as trouvé un cadavre quand tu avais 12 ans, je comprend que tu es été traumatisé.
Homer : Ce traumatisme est la cause de tout ce qui cloche dans ma vie, mes petites périodes de boulimie, ma panique devant un cadavre !
Moe : Ce que j'aimerai savoir, c’est ce que ce macabé faisait là.
Marge : C'était peut-être un crime va savoir.
Lisa : Un crime vraiment odieux ?
Marge : C'est possible.
Lisa : Si papa n'en a jamais parlé personne, ce cadavre doit sûrement être encore là-bas.
Bart : J'ai l'impression qu'il y a que la famille Simpson qui peut résoudre cette affaire.
Moe : Ahhhh, très bien, ben alors on vous laisse.
Carl : Ouais
Homer : Et, vous pouvez venir avec nous.
Moe : Non non, non non, il a dit "la famille Simpson", on trouve ça excitant c'est vrai , mais on veut quand même pas s'imposer.
Marge : Merci de votre compréhension.
Moe : Oh, ah d'accord, bon alors au revoir.
[Moe quitte alors la maison et regarde les Simpson par la fenêtre qui lui dit au revoir de la main.]
Homer : Au revoir Moe.
[Le soir venu, les Simpson prennent leur voiture et direction la carrière où Homer avait découvert ce fameux cadavre.]
Homer : Hi hi hi, ouais, l'ancienne carrière est plus qu'à une portée de fusil.
Lisa : S'il te plaît, arrête de dire ça !
Homer : Jamais !
[Arrivé à un stop, les Simpson sont devant la maison de Mesmerino, ce dernier est d'ailleurs en train d'ouvrir le courrier près de sa boîte aux lettre.]
Lisa : oh c'est Mesmerino !
[Les Simpson reprennent alors leur route.]
Mesmerino : 18 dollars 86, pffff, c ‘est tout ce qu'il me reste sur mon compte bancaire.

SEQ 7 – EXT/NUIT - L'ancienne carrière
[Les Simpson se retrouvent du haut de la falaise, là où Homer avait sauté.]
Homer : C'est là, c’est l'ancienne carrière.
Marge : On devrait peut-être revenir quand il fera jour.
Homer : Je connais quelqu’un qui se déballonne !
Bart : C ‘est pas moi !
[Avec sa lampe torche, Homer éclair quelqu’un d'eux qui se trouvent près d'eux, c'est le chef Wiggum !]
Bart : Ahhhh, pas dans les yeux !
Marge : Chef Wiggum !
Wiggum : Qui est là ? Comment vous savez mon nom ?
Bart : Et c'est nous, les Simpson.
Wiggum : Oh, j'ai vu votre voiture devant la grille, et j'ai cru que vous étiez des randonneurs égarés. Parce que je vous aurez secouru, j'aurai été un héros et la ville m'aurait peut-être donné un bon pour des cours de guitares gratuits ! Qu'est ce que vous faîte ici ?
Lisa : On enquête sur une possible affaire de meurtre.
Wiggum : Oohhhh, je peux resté avec vous, je suis un mordu du crime.
[Wiggum reste alors avec les Simpson et lui et Homer envoie une corde avec un grappin dans l’eau et essaient de trouver ce qu'il reste du cadavre.]
Wiggum : S'il y a un corps là dedans, on va le sortir.
[Wiggum et Homer semble déjà avoir trouvé quelque chose et tire sur la corde pour le sortir de l'eau.]
Wiggum : Zut, c'est un caddie de supermarché
Homer : Oh, il est vide, remettez-le, je peux pas le voir comme ça c'est affreux.
Lisa : Oh, on pourra jamais trouvé le corps avec toute cette eau !
Marge : Toute cette eau hein ? Burly a la solution !
[Marge envoie alors plusieurs rouleaux de papier Burly dans l'eau, et le force de Burly agit une nouvelle fois, toute l'eau est absorbée !]
Wiggum : Ahhh, c'est épatant ce truc là !
Lisa : Et vous voyez ce que je vois !?
[Tout le monde court alors voir ce que c’est.]
Wiggum : Ah, vous emballez pas, c’est un rocher qu’a la forme d’un crane et des pieds blanchis à la chaux.
Bart : C'est un squelette !
Homer : Et quelqu’un a mangé la chaire qu'il y avait dessus.
Marge : C'était le corps de qui ?
Lisa : Et qui la jeté dans ce conduit ?
[Tout le monde remonte donc le conduit d'eau pour savoir d'où vient ce squelette. Un rat flottant passe par là.]
Homer : Tu le crois maintenant que les rats peuvent flotter !
Lisa : Oui !
[Ils arrivent alors devant une grille et au dessus d'eux se trouve une écoutille.]
Wiggum : Bon, on peut pas aller plus loin, ça signifie que notre meurtrier se trouve peut-être de l'autre côté de cette écoutille.
[Homer ouvre alors l'écoutille, et Wiggum, avec son revolver tire sur une sorte d'interrupteur. Ceci allume la lumière et les voilà rendu dans le bureau de Mr Burns ! Ce dernier est en train d'ouvrir son courrier.]
Burns : Qu'est ce que vous faite dans mon vide cadavres ?
Wiggum : Montgomery Burns, je vous arrête pour meurtre !
Burns : J'ai dit vide cadavre, je voulais dire vide ordures.
Bart : [montrant le crâne du squelette] Alors comment vous expliquez ça ?
Burns : J'ai attendu ce moment depuis 30 ans, quelque part ça me soulage mais d'un autre coté, ça me fâche !
Wiggum : Oh arrêter votre cinoche Burns, qui avez-vous tuez ?
Burns : J'ai bien peur que ce crâne soit celui de mon chère ami Weylon Smithers Senior. Le père de monsieur Smithers !!?
Burns : Mais je ne l'ai pas tuer, et je peux le prouver. Grâce à ce film !
[Derrière un portrait de lui se trouve un coffre-fort dans lequel se trouve une pellicule d'un film qui comme il le dit, prouve son innocence. Il va donc chercher ce film et va le montrer à Wiggum et aux Simpson.]
Homer : Ouhh, un film ! Je prend le canapé !
Burns : Si vous ne devez voir qu'un film cette année qui prouve mon innocence, regardez celui-ci.
[Burns lance alors le film où l'on voit Burns à la centrale…]
Burns : Pourquoi les aiguilles s'affolent, pourquoi cette lampe rouge clignote et qu'est ce que c'est que cette sirène ? Smithers venez ici, Smithers !
Smithers Senior : Désolé Monty, je changeais Weylon junior.
Burns : Qu'est ce que vous attendez pour poser ce bébé, il y a un problème avec le coeur du réacteur !
Smithers Senior : Je vais entrer voir ce qu'il cloche.
Burns : Non Weylon Senior, il doit y avoir pleins d'atomes de vapeur et un tas de bidules nucléaires.
Smithers Senior : Si le réacteur explose, il y aura des milliers de morts, je veux sauver mon fils.
[On voit alors le père de Smithers entrer dans le réacteur, Smithers junior est passé dans les bras de Mr Burns.]
Burns : Alors, tu es un bébé hein ? Comment ça marche pour toi ?……Il a réussi ! Regarde ton courageux papa, il fait des grimaces, il tombe lourdement, il perd ses cheveux, qui est complètement inerte. Ohh, seigneur.
Smithers junior : Monsieur.
[Fin du film.]
Burns : Smithers Senior s'est sacrifié pour sauver la centrale et comme à l'époque on avait coutume d'étouffer les affaires j'ai jeté le corps de ce héros dans les égouts. Je n'ai jamais dit la vérité à Smithers à propos de son père.
Smithers : Jusqu'à ce soir Monsieur.
Burns : Ohh, Smithers junior…
Bart : Ahhh, piégé !
Homer : C'est plus du ciné, c'est du théâtre, mais c'est pas mal !
Burns : Navré de vous avoir menti Weylon mais je voulais vous épargnez les détails de cette fin si horrible.
Smithers : Je suis content de savoir qu'il est mort en héros et non pas de l'autre manière.
Burns : Ah, je lui avez dit que son père avait été tué en Amazonie par une tribu de femme guerrière. J'espère que ça n'a pas eu d'effets sur vous ?
Smithers : On ne le saura jamais Monsieur.

SEQ 8 – EXT/JOUR – Maison des Simpson - Salon
[Homer et Marge sont sur le canapé. Homer a gardé avec lui le crâne du père de Smithers et le met dans une petite boîte où il est marqué "Mémorios".]
Homer : Tu vois marge, on a résolu l'affaire de la carrière hantée.
Marge : Tu ne crois pas qu'on devrait ce crâne à Monsieur Smithers
Homer : Et pourquoi ? Il va l'enterrer.
[Soudain Moe débarque chez les Simpson et vient à la rencontre de Homer et Marge.]
Moe : Eh, eh ! J'ai trouvé un indice qui va permettre d'élucider votre mystère.
Marge : Désolé on a déjà résolu l'affaire
Moe : Ah, mais voulez pas quand même y jetez un œil pour vous distraire !
Homer : Je vois vraiment pas l'intérêt maintenant.
Moe : Ouais t'as raison. Ce qui m'embête un peu c'est que je me suis donné du mal, tu sais pour faire l'enveloppe et le reste.
Marge : Montrez-nous ce que vous avez trouvé Moe.
Moe : Très bien, vous allez voir, le premier truc ressemble à un vieux pansement et c'en est un mais tous les autres trucs ne veulent rien dire sans le pansement alors suivez moi bien !
Marge : Et bien Moe, vous avez fait un vrai travail de détective !
Moe : Oh oui, oh oui, j'ai pas ménagé mon temps et ma peine. Très bien ça c'est un chiffre 6 qui provient de l'adresse de quelqu’un à moins que ce ne soit un 9, comment savoir. Ca c'est du gravier, d'accord du gravier. Ca c'est encore du gravier. Très bien, ça c'est un coquillage qui pour moi, mais c'est une opinion personnelle ressemble à un casque pour souris ! Evidemment ça à l'air complètement dingue mais quand on interroge des souris là dessus, elles refusent d'en parler, elles filent dans la direction opposée ! Au début j'allais à la pêche avec cette histoire de casque mais quand j'ai vu comment les souris réagissaient, j'ai commencé à m'y intéresser de plus prêt.
Homer : Tu l'as vraiment fabriqué cette enveloppe parce que y a "bière duff" imprimé derrière ?
Script écrit en octobre 2003 par Darkzore . Mis à jour le 19/10/2009
Merci à Bart le Tombeur pour sa contribution
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2017 The Simpsons Park