Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

23/10/2019
Le chat des Simpson s'appelle Boule de Neige tout comme le chat de Matt Groening étant enfant.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

L'amour à couper le souffle
Bart est publiquement humilié par son père qui va devoir aller chez un thérapeute...
25/10 à 21h05 (6ter)
La grande Simpsina
Le talentueux magicien Le grand Raymondo enseigne la magie à Lisa...
25/10 à 21h30 (6ter)
La vieille peur d'Homer
Lors d'une séance d'hypnotisme, Homer se souviens avoir subit un traumatisme étant jeune...
25/10 à 21h55 (6ter)

Derniers commentaires

alda20 | I learn english from simpsons ,I love it (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

dadoo1617 | on est loin des 19 millions d'autrefois (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Les Simpson 80 | Même l'audience et fiable j'adore les Simpson même âgé (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Carnat89 | @dadoo1617 : je ferai l'effort de vous lire quand vous aurez fait l'effort d'être... (Début de la diffusion américaine de la saison 31 ce soir)

dadoo1617 | les rares épisodes de la saison 30 que j'ai vu me feraient presque regretter la saison 29 et 28.... (Début de la diffusion américaine de la saison 31 ce soir)

Script : Le citron de la discorde

SEQ 1 – EXT/JOUR Rues de Springfield[Bart se promène en skate]
Bart : Oh ! Ciment frais ! J’connais pas de panneau plus cool ! Ptet Ligne haute-tension... [Il se dirige vers le ciment, saute une poubelle]
Pr Frink : Salut petit, ça te dirais d’essayer la moto volante que je viens d’inventer ?
Bart : Pas le temps !
Pr Frink : D’accord. [Il s’envole en moto]
Bart : Voilà comment on passe à la postérité ! [Il imagine]

SEQ 2 – EXT/JOUR Rues de Springfield du futurFemme : De même que Stonehenge, ce site restera à jamais un mystère, qui était Bart ? Et comment a-t-il réussi à graver son nom dans ce ciment compact ?
Homme : Il devait être plus intelligent que sa sœur Lisa, dont nous ne savons rien.
Homme 2 : Dites, si on le ramenait à la vie grâce à notre technologie ? [Il tire avec un pistolet laser sur le nom et Bart apparaît]
Bart : Aye Caramba ! [Tout le monde applaudit, Bart sort son yo-yo, tout le monde est épaté]
Homme : Et ce qui est normal pour lui est stupéfiant pour nous !
Homme 2 : Il sera notre nouveau dieu ! [Tout le monde applaudit]
Tout le monde : Ouais !

SEQ 3 – EXT/JOUR Rues de Springfield[Bart écrit son nom quand une ombre apparaît]
Bart : Super, l’ombre de quelqu’un je vais me retourner et montrer mon œuvre. Hein ?!
Marge : Bart ! Tu as dégradé un bien public !
Bart : Bah j’ai pas fait exprès !

SEQ 4 – INT/JOUR Maison des Simpson – CuisineMarge : Comment as-tu pu commettre un acte de vandalisme dans ta propre ville, que dirais Jebediah Springfield ?
Bart : Il trouverait ça cool !
Marge : Aides-moi à lui faire comprendre la gravité de son geste !
Homer : Pourquoi ça ? Personne n’a moufeté quand Humphrey Bogart a fait ça sur un trottoir d’Hollywood !
Marge : Eh bien moi je suis très choquée par votre attitude à tous, qu’est devenue la fierté d’être citoyen de Springfield ?
Lisa : Eh bien elle a disparue depuis que le lac a pris feu.
Marge : Non, est-ce que vous vous rendez compte que cette ville c’est un peu de vous-même ? Ca c’est la casquette du club des Isotopes de Springfield, quand vous la portez, c’est Springfield que vous portez ! Quand vous mangez un poisson pêché dans notre rivière, c’est du Springfield que vous mangez, quand vous buvez une citronnade avec les citrons de nos arbres, c’est Springfield que vous buvez !
Bart : Et quand tu fais ton prêchi-prêcha c’est Springfield que t’emmerde !
Marge : Bart tes racines sont ici, tu devrais en éprouver plus de fierté ! C’est une ville est une partie de nous-mêmes, une partie de nous-mêmes, une partie de nous-mêmes, désolée de me répéter mais au moins vous vous en souviendrez.

SEQ 5 – EXT/JOUR Rues de Springfield[Bart se promène en skate, il entend la voix de Marge dans sa tête]
Marge : Cette ville est une partie de nous-mêmes, une partie de nous-mêmes, une partie de nous-mêmes.
Bart : Wow, c’est que ça marche ! [il rencontre des Isotopes] Eh, vous allez gagner cette année ?
Joueur : On va essayer ! [Nelson pêche au lac]
Nelson : Pour attraper les truites, rien de tel que les soldats de l’infanterie allemande !
Bart : Elles sont bonnes pas vrai ?
Nelson : Ouais ! C’est pour balancer sur les bagnoles ! [il en lance une, elle atterrit sur une voiture et provoque un accident] [Bart arrive devant la maison de Milhouse qui vend de la limonade]
Bart : Ca marche le commerce de citronnade ?
Milhouse : M’en parle pas c’est de la folie ! [Seule Lisa en a acheté]
Lisa : Je n’en voulais pas, je lui en ai acheté parce qu’il me faisait pitié !
Milhouse : On a pressé tout notre stock ! Au citronnier !

SEQ 6 – EXT/JOUR Colline de Springfield – CitronnierMilhouse : Citronnier droit devant ! [Bart cueille un citron]
Bart : Tu sais quoi Milhouse je pensais à un truc, cette ville elle est pas si mal, on a de bons copains, des citrons à la pelle, des poissons à trois yeux, quand on y réfléchit bien Springfield c’est une ville hyper cool !
Shellbyvillien : Springfield, c’est la zone !
Bart : Eh le rigolo, tu dis pas de mal de ma ville ok ?
Shellbyvillien : Viens me dire ça plus près !
Bart : Je parle pas aux ordures, je les brûle !
Shellbyvillien : Alors comme ça t’es un éboueur !
Bart : C’est toi qui en est un ! Et moi j’suis quoi ?
Shellbyvillien : T’es un éboueur !
Bart : Non c’est toi ! Mais moi j’suis quoi ?
Shellbyvillien : T’es un éboueur !
Bart : Non c’est toi ! Mais moi j’suis quoi ?
Shellbyvillien : T’es un éboueur !
Bart : C’est celui qui le dis qui l’est !
Database : Echec et mat !
Milhouse : Eh moustique, arrête de porter ton sac à dos sur une épaule, c’est nous qu’on a inventé ça ! Copieur !
Shellbyvillien 2 : Eh c’est vous les copieurs !
Milhouse : Franchis cette ligne ! Répète ça et je te mets une trempe... au Nintendo !
Shellbyvillien : Tiens, j’ai lancé une pierre dans ton bled ripoux !
Bart : Cette pierre merdique elle va retourner dans sa ville merdique ! [il essaye de porter la pierre mais n’y arrive pas]
Shellbyvillien : eh vous avez vu ! Bébé n’a pas fait ses muscles, t’es débile grave, t’entends le moucheron t’es nul ! Allez venez on se tire les mecs.
Bart : Eh ils embarquent nos citrons !
Milhouse :On peut pas se permettre d’en perdre un seul ! [ils leur lancent des citrons]
Shellbyvillien : Vous m’avez envoyé de l’acide citrique dans l’œil ? Tu vas me le payer Springfield ! Ca je te le promets ! [ils s’en vont]
Grand-père : Ah y’a des choses qui ne changeront jamais !
Milhouse : Eh regardez les gars, un vieux qui sait ! Écoutons-le !
Grand-père : Le vieux il s’appelle grand-père ! Savez-vous que cet arbre date de l’époque où ont été crées ces 2 villes ?
Database : La vérité sort de la bouche des vieux !
Grand-père : Fermez-la ! Tout a commencé quand Jebediah Springfield est arrivé pour la première fois sur ces terres, en compagnie de son associé, Manhattan Shelbyville.

SEQ 7 – EXT/JOUR Terres de Springfield du passéJebediah : Mes amis, notre quête est terminée, sur cette terre nous construirons une ville où nous célébrerons librement notre culte, où nous gouvernerons avec sagesse, où nous ferons pousser le chanvre pour faire des cordes et des couvertures.
Manhattan : Et où nous épouserons nos cousines !
Jebediah : J’allais le... mais qu’est-ce que tu racontes Shelbyville ? Pourquoi épouserions-nous nos cousines ?
Manhattan : Parce qu’elles sont mignonnes tiens ! Je pensais que c’était le but de ce voyage moi !
Jebediah : Absolument pas !
Manhattan : Je te préviens, je ne vivrais pas dans une ville où on empêche les hommes d’épouser leur cousine.
Jebediah : Eh bien dans ce cas nous bâtirons notre propre ville où s’épanouirons des vies vouées à la chasteté et à l’abstinence, où nous nous nourrirons d’une purée de maïs fade que j’appellerais : pourridge ! [chacun choisit son camp]

SEQ 8 – EXT/JOUR Colline de Springfield – CitronnierGrand-père : Notre belle ville de Springfield est donc née ce jour-là, et pour marquer ce grand événement, nos aïeux décidèrent de planter ce citronnier, le citron était à l’époque le fruit le plus sucré qu’on avait.

SEQ 9 – INT/JOUR Ecole – Classe de BartBart : [à Milhouse] Ceux de Shelbyville ils se croient les plus malins et ben ils se plantent.
Milhouse : Alors là j’suis bien d’accord avec toi Bart !
Krapabelle : Silence ! Si vous n’apprenez pas les chiffres romains vous ne ferez pas la différence entre Louis XI, Louis XIV et Louis XV. [Nelson rentre]
Nelson : Amenez-vous ! Il s’est passé quelque chose, pas le temps d’expliquer !
Krapabelle : Non les enfants, non, c’est important votre éducation ! Les chiffres romains et cetera... oh et puis zut, hein, j’ai essayé !

SEQ 10 – EXT/JOUR Rues de Springfield[les enfants suivent Nelson dans la rue, Nelson s’arrête boire de l’eau]
Milhouse : T’es sur que ça irait pas plus vite si tu nous disais ce qui s’est passé ?
Nelson : Non ! J’ai dit que j’avais pas le temps d’expliquer et j’ai pas changé d’idée ! [ils arrivent au citronnier]
Bart : Oh le citronnier a disparu !
Martin : Les traces semblent se diriger vers Shelbyville !
Database : Oh regardez un indice, un papier d’emballage de bonbons !
Milhouse : Oh ils mangent toujours des bonbons ceux de Shelbyville, ils adorent tout ce qui est sucré !
Bart : Il faut ramener l’arbre !
Database : Euh... tu veux qu’on aille à Shelbyville... on en sortira jamais vivants !
Bart : Ce citronnier fait partie de notre ville, pour nous c’est le seul moyen de se faire de la thune ! On le ramènera ou la rivière sera bouchée par nos cadavres !

SEQ 11 – INT/JOUR Maison des Simpson – Hall d’entréeMarge : Où vas-tu Bart ?
Bart : Tu vas pas le croire m’man mais l’autre fois tu m’as fait comprendre quelque chose ! Alors ça m’a fait décider que je vais donner une bonne leçon à certains gamins. [il s’en va]
Marge : Je prends ça au sens propre !
Bart : [de dehors] A mort Shelbyville !
Homer : Oui Bart est devenu un pedegogue, un pedegogue !!!

SEQ 12 – EXT/JOUR Rues de SpringfieldBart : Eh Milhouse, prends ton matos d’envahisseur et amène-toi ! [Milhouse dans sa chambre cherche le matos, s’imagine avec des vêtements camouflage poursuivis par des Shellbyvilliens et se camoufle derrière un buisson, il s’imagine]
Shellbyvilliens : Eh où il est passé ?
Milhouse : Je suis là mes amis, où peut-être là qui sait ?
Shellbyvilliens : Il est invisible ! [fin du rêve]
Milhouse : Ouais !

SEQ 13 – EXT/JOUR Colline de SpringfieldBart : Bon, voilà comment ça se présente ! Je serais le chef, Milhouse mon fidèle second, Nelson le gros costaud, Martin l’intello et Todd le mec gentil et croyant qui devient barjot. Bon maintenant il est temps de franchir cette ligne qui nous sépare du mystère et du danger, pour en finir avec l’enfance et devenir enfin des hommes ! [ils franchissent la ligne avec précaution pendant que Lisa derrière joue avec son cerf-volant et traverse la ligne continuellement]

SEQ 14 – EXT/JOUR Rues de ShelbyvilleBart : Et rappelez-vous si vous vous perdez, pour trouver l’est c’est pas compliqué, ne quittez pas le soleil des yeux.
Martin : Un petit conseil, mettez une feuille de sauge dans votre chaussure et toute la journée une délicate odeur se dégagera de vous ! [Nelson le frappe]
Milhouse : Oh la vache, vous avez vu, ici les bouches d’incendie sont jaunes !
Nelson : Cet endroit commence à me fiche les jetons !
Todd : Des étrangers approchent ! Derrière nous ! [ils se cachent]
Shellbyvillien : Qu’est-ce qu’il y a mon gros ? T’as senti quelque chose ?
Shellbyvillien 2 : On a pas le temps de voir ce que c’est, il faut qu’on vende notre citronnade ! [il rigole]
Shellbyvillien : Hé hé ! Génialoïd !
Bart : Ils s’enrichissent sur notre dos !
Milhouse : Et le gars avec le sac sur l’épaule a dit génialoïd, c’est moi qui dit génialoïd ! Génialoïd c’est moi qui l’est inventé ! Les mecs, j’crois que je vais péter les plombs !

SEQ 15 – INT/JOUR Maison des Simpson – CuisineMarge : Il est bientôt l’heure de déjeuner, tu sais où Bart donne ses cours ?
Lisa : Pff, ses cours ! Tout ce que Bart enseigne c’est la guérilla urbaine à Shelbyville !
Marge : Tu as un numéro où on peut le joindre ?
Lisa : Non maman Bart et ses copains sont partis faire la guerre à Shelbyville !
Marge : Homer !!! Viens vite, Bart a cessé d’enseigner pour se joindre à un gang des rues !

SEQ 16 – EXT/JOUR Rues de Shelbyville[le « gang « est sur une place avec la statue de Manhattan Shelbyville enlaçant ses cousines]
Database : Les traces semblent s’arrêter ici, je suggère que nous nous séparions pour gagner plus de terrain !
Bart : Bonne idée ! Milhouse, toi et moi on formera l’équipe des cobras, Todd et Data formeront l’équipe Tomahawk, Nelson tu feras équipe avec Martin.
Martin : L’équipe du carré de l’hypoténuse !
Nelson : Oh... ton cerveau qui t’e sert de muscles a intérêt a être à la hauteur ! [ils se séparent]

SEQ 17 – EXT/JOUR Maison des Simpson – JardinNed : Écoutez, écoutez mes amis ! J’ai appelé le chef de la police de Shelbyville, il a dit qu’il ne les avait pas vus mais si on les emmenait à la morgue, ils nous enverrait un fax !
Kirk : Oh je peux pas les voir ces barjots de Shelbyville !
Luann : Chéri ! Je suis né à Shelbyville !
Kirk : Oui ça me reste au travers de la gorge !
Marge : Tout ça c’est ma faute, je voulais que Bart soit fier de sa ville mais mes paroles ont déclenché chez lui une sorte de folie !
Homer : Culpabilises pas Marge, c’est pas ton petit discours qui est la cause des problèmes de notre Bart, s’il est déjanté c’est parce qu’un tu l’as obligé à porter un slip de bain avec des petits cœurs roses dessus ! Et n’oublions pas quand même ton petit discours !
Marge : Il n’y a pas quelque chose qu’on puisse faire ?
Homer : Si il y a quelque chose, venez ma bande, on va tous aller à Shelbyville et on va les ramener nous-mêmes, j’ai un mobile-home... celui de Flanders !
Ned : Bon d’accord mais tachez d’y faire attention !
Homer : Montez vite ! On a pas le temps de s’essuyer les pieds !

SEQ 18 – EXT/JOUR Rues de Shelbyville[Martin est caché derrière un vendeur de limonade]
Martin : Bon tu vas me parler le porcelet, où as-tu trouvé tes citrons pour ta citronnade ?
Petit : C’est du citron mix, une poudre à délayer dans l’eau, y’a pas une parcelle de citron là-dedans, je le jure !
Frère du Petit : Eh personne ne touche à mon petit frère ok ?
Martin : Eh ! Personne ne touche le petit camarade de Nelson Muntz ! A moi, mon puissant protecteur ! Sauve-moi !
Nelson : Euh... c’est pas vrai, je zone jamais avec lui d’habitude.
Martin : [il chante] Et c’était l’histoire de Nelson le grand, et de celui qu’il aimait tant ! Ces deux-là furent les meilleurs amis et le restèrent toute leur vie !
Milhouse : [observe 2 Shelbyvilliens au loi] Qu’est-ce qu’ils disent ?
Bart : Euh je sais pas trop...
Milhouse : Je croyais que tu savais lire sur les lèvres !
Bart : Bah, j’pensais pouvoir ! Oh c’est pas la peine Milhouse, pour retrouver le citronnier, il faudrait que je m’infiltre parmi eux, l’idéal ce serait que je change de visage !
Milhouse : T’inquiète, le baron et moi on s’en occupe ! [Bart avec une perruque]
Bart : salut, alors ça va les Shelbyvilliens ?
Shellbyvillien : Attends un peu, si t’es de Shelbyville, comment ça se fait qu’on t’a jamais vu à l’école ?
Bart : Parce que j’y vais pas !
Shellbyvillien 2 : D’accord, ça fait quoi 2+2 ?
Bart : Ca fait 5.
Shellbyvillien 2 : Ouais bon bah ça tient la route ! [d’autres Shelbyvilliens arrivent]
Shellbyvillien : Il paraît qu’il y a des gamins de Springfield en ville !
Bart : Maudits chiens enragés !
Shellbyvillien : On va à la falaise et on va écrire Springfield c’est nul en grosses lettres, comme ça quand ils regarderont vers Shelbyville, ils sauront ce qu’on pense !
Shellbyvillien : Ouais génialoïd ! [Au talkie-walkie]
Milhouse : Arrête de me copier !
Shellbyvillien : Vous savez quoi ? Je serais hyper content si j’avais en face de moi un de ces mecs de Springfield ! Je lui remplirais la bouche de boules puantes !
Bart : Pas dans la bouche ! Euh... c’est ce qu’il dirait ce mec. A la falaise !

SEQ 19 - EXT/JOUR Camping-car de Ned[Ned s’arrête à la station-service]
Ned : Vous avez le bonjour amical de vos voisins de Springfield. Voilà nous pensons que quelques gamins de chez nous se sont perdus chez vous.
Pompiste : Des enfants perdus ? On dirait qu’il y a un problème de discipline à Springfield...
Client : C’est pour ça qu’on bat presque toujours leur équipe de foot ! [ils rigolent, Ned s’en va]

SEQ 20 – EXT/JOUR Falaise de ShelbyvilleShellbyvillien : On va pas y rester une plombe, [à Bart] tu vas écrire Springfield c’est nul en grosses lettres ! [Bart écris] Il a du style, il maîtrise bien la bombe.
Shellbyvillien 2 : Ouais et avec sa perruque il a vraiment un look de Beatles [Bart a écris Springfield contrôle les imbéciles]
Bart : Exactement l’étranger parmi vous c’est moi ! Bart Simpson ! Vous connaissez Bart Simpson ? De Springfield !
Shellbyvillien : Il est de Springfield ! Attrapez-le ! [ils foncent sur Bart]
Bart : Je vais me servir de leurs bombes comme propulseurs et je vais m’envoler ! Salut les go-gols ! [il tire avec les bombes sur ses chaussures et se les salit]
Shellbyvillien : Tu es cuit !
Bart : Eh, vous avez vu la cousine comme elle est mignonne !
Shellbyvilliens : Où ça une cousine ? [ils se font tous beaux, Bart prend un skate et s’en va] Ah ouais ? Il croit qu’il va m’avoir au skate-board ? Lancez-moi les mecs ! [Course-poursuite les enfants passent devant un mini-marché dirigé par un indien, devant la taverne de Joe, devant l’école où se trouve une gardienne écossaise]
Gardienne : Eh vous allez renverser quelqu’un espèces de crétins à roulettes ! [la course-poursuite continue]
Bart : Oh oh ! Du ciment frais ! [il passe dans le ciment et s’arrête] Elle serait bien pratique la moto volante là !
Pr Frink : [passe en moto] T’as eu ta chance ! Ciao ! [Course-poursuite à pied cette fois, Bart rentre dans la mangeoires des tigres au zoo]
Bart : Ah enfin en sécurité ! [Bart voit des portes avec des chiffres romains et une affiche, Bart la lit] Attention, pour sortir utilisez la porte 7 uniquement, les autres salles abritent des tigres mangeurs d’hommes ! Les chiffres romains ! Ils nous apprennent même pas ça à l’école ! [au talkie-walkie] Milhouse ? C’est quoi le 7 en chiffres romains ?
Milhouse : Je vais te le dire Bart, mais à chaque fois que tu parles tu dois dire terminé ! Terminé !
Shellbyvillien : Correction : la seule chose qui est terminée c’est communication !
Milhouse : Ah ! C’est donc la fin prématurée de Milhouse ?
Shellbyvillien : Mais c’est mon nom Milhouse !
Milhouse : Comment ça ? J’croyais être le seul Milhouse !
Shellbyvillien : Je comprends ta peine, je sais ce que c’est !
Milhouse : alors comme ça c’est ce que ça fait quand les colombes pleurent... [ils s’enlacent]
Bart : [au talkie-walkie] Milhouse ? Qu’est-ce que je dois faire ? [les Shellbyvilliens essayent d’enfoncer la porte] Ca y est c’est ça ! [il ouvre la porte 9, il y a un tigre dedans] C’est pas ça ! Il faut que je réfléchisse ! Où est-ce que j’ai déjà vu des chiffres romains ? Ah je sais ! Rocky V, c’était le 5ème , alors Rocky V + Rocky II ça fait Rocky VII ! La vengeance d’Adrienne ! [il prend la bonne porte] Oh, c’est pas la peine, je retrouverais jamais cet arbre, cette expédition est aussi inutile que ce caillou jaune en forme de citron ! Attends, voir ! Y’a un citron derrière ce caillou ! L’arbre ! [il est a la fourrière de Shelbyville]
Martin : Ah, la fourrière pour voitures ! La forteresse imprenable de la banlieue !
Milhouse : On pourra jamais ramener notre arbre !
Bart : Bon mettez-la en sourdine, on est pas arrivés jusqu’ici pour rien ! [Homer arrive]
Homer : Je les ai trouvés ! Vous êtes mal barrés les gamins ! Ca se fait pas de se sauver comme ça !
Bart : Ils ont volé notre citronnier !
Homer : J’en ai rien à cirer de vos excuses à la noix, c’est pas ce qui m’empêchera de vous dire ce que j’ai à vous dire ! Vous allez... le citronnier ?! Le citronnier est dans notre ville depuis l’époque des pères fondateurs ! Rendez-le nous ! Ou on va tout casser et le récupérer !
Shellbyvillien : Tout casser et le récupérer ? Vous êtes encore plus idiot que vous en avez l’air !
Homer : Plus idiot qu’un renard ouais ! [il essaye de grimper la barrière, mais n’y arrive pas]
Shellbyvillien : Vous avez pas pigé ? C’est fini, vous avez perdu ! Si vous voulez bien m’excuser, cette discussion m’a donné soif. [il boit de la citronnade, les Springfieldiens s’en vont]

SEQ 21 – INT/JOUR Camping-carHomer : C’est le jour le plus sombre de l’histoire de Springfield. Si on me cherche je suis sous la douche. [il s’en va]
Bart : Il doit y avoir un moyen de récupérer cet arbre. Regardez ! Un hôpital ! Tournez-là ! [il tourne brusquement et se gare devant l’hôpital]
Homer : Bravo, j’ai la tête en bas et les pieds au mur ! [la fourrière passe]
Shellbyvillien : Oh seigneur, encore un étourdi qui s’est garé devant l’hôpital ! [il embarque le camping-car]

SEQ 22 – EXT/NUIT Fourrière de Shelbyville[les Springfieldiens sortent du camping-car]
Homer : Hé hé hé ! Jamais personne dans l(histoire de l’humanité n’a eu une idée aussi géniale ! [ils embarquent l’arbre]
Bart : Je m’occupe du portail ! [l’alarme sonne, des chiens courent après Bart]
Homer : T’inquiète pas fiston je m’occupe de lui ! [il lance un steak au chien qui l’attrape et le mange tout de suite]
Homer : Plus vite Bart ! Il a pris goût à la viande maintenant ! [Bart parvient à rentrer dans le camping-car]
Shellbyvillien : Viens vite mon garçon, y’en a qui essayent de se faire la malle, on va fermer le portail, et les coincer.
Bart : A fond la caisse Flanders !
Ned : Il ne démarre pas, on dirait qu’on tire sur la batterie. [Homer fait un barbecue dans le camping-car]
Homer : Excusez ! [Ned démarre et prend un peu le portail]
Ned : Oh !
Bart : On a réussi ! Va te faire shampouiner Shelbyville !
Bart & Homer : Va te faire shampouiner Shelbyville !
Ned : Oui, va te laver les cheveux !
Shellbyvillien : Enfoirés de Springfield ! Plus énergique le poing fiston ! [Ils passent la ligne mais l’arbre reste bloqué et tombe, ils reculent et le reprennent]

SEQ 23 – EXT/JOUR Colline de Springfield – Citronnier[le citronnier est à moitié détruit]
Grand-père : Et c’est ainsi que les héros de Springfield firent un retour triomphal ! Ils avaient ramené l’arbre sacré qui retrouva sa terre natale ! Flanders avait été obligé de payer la fourrière ! Mais bof, il en avait largement les moyens !
Milhouse : Tu veux un peu de citronnade ?
Bart : Et comment que j’en veux ! [il verse le sucre]
Milhouse : Tu me dis stop ! [Le verre est plein de sucre]
Grand-père : Il existe plus de 1400...

SEQ 24 – EXT/JOUR Colline de ShelbyvilleGrand-père : C’est ainsi que les héros de Shelbyville eurent droit à un triomphe, mais ils banirent a jamais l’horrible citronnier, car il était hanté ! Célébrons ces jours fameux avec un verre de jus de navet bien frais ! [les petits Shellbyvilliens boient du jus de navet et font des grimaces]
Script écrit en juin 2004 par Alex
Merci à Xavier.T, Lenny Bar et Rémy pour sa contribution
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park