Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

23/04/2019
Dans Un cocktail d'enfer (s3), la chanson Flaming Moe en début de 3e acte est une référence à la série Cheers, peu connue en France mais qui a fait un tabac aux USA durant de nombreuses années.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Gone Papi Gone
Abraham a fugué de la maison de retraite, Marge et Homer partent à sa recherche et découvre un passage méconnue de son passé…
27/04 à 21h00 (W9)
Dan le bouclier
Homer aide Dan Gillick, le comptable de Gros Tony à prendre ses décisions...
27/04 à 21h30 (W9)
L'arbre miraculeux
Homer casse son MyPad suite à un accident, mais un mystérieux signe sur un arbre lui fait voir le véritable espoir...
27/04 à 21h50 (W9)

Derniers commentaires

Les Simpson 80 | Joyeux anniversaire les Simpson et que ça continue (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

Tetouchaud | C'est complètement dingue, j'en ai 21... la série avait déjà 9 saisons à ma naissance, j'avais... (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

assasmourad | j'en ai 36 (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

Arthur MD | Comme dirait Homer : Ouh pinaise ! (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

Chris503 | Joyeux anniversaire les Simpson ! :D (Les Simpson fêtent leur 32 ans !)

Script : Le cow-boy des rues

SEQ 1 – INT/NUIT – Maison des Simpson[Marge porte Maggie dans ses bras et l'amène dans sa chambre pour la mettre au lit]
Marge : Allez, Maggie. Dis-leur bonne nuit. Bonne nuit, le nounours. Bonne nuit Justin Timberlouve. Bonne nuit poupée Krusty. [Marge appuie sur le nez de la poupée]
Poupée Krusty : Attention aux punaises de lit ! Insecticide Krustu vendu séparément. Peut contenir du poison.
Marge : Bonne nuit, Maggie.[Elle la met dans son lit mais Maggie ne veut pas y aller et s’accroche au collier de Marge]Allez, trésor, tout le monde va se coucher.
[Dans le salon, Homer, Bart, Lisa, Milhouse et Ralph sont vétus de toges et chantent à tue tête comme dans le film American College]
Homer : Tout c'que je veux, c'est qu'tu...
Enfants : Chante !
Homer : Lève les mains et puis...
Enfants : Chante !
Homer : Tape des pieds et puis...
Enfants : Chante !
Homer : Hé, hé, hé, hé ! [il descend l’escalier sur une moto]
Enfants (en écho):Hé ! Hé ! Hé ! Hé !
Homer : Un p'tit peu plus fort maint'nant !
Enfants : Un p'tit peu plus fort maint'nant !
Homer : Hé, hé, hé, hé !
[Marge parvient tant bien que mal à mettre Maggie au lit mais quand elle quitte la chambre elle s’aperçoit que Maggie s’est aggrippée à sa robe à travers les barreaux du lit]
Marge : Hmm. Ohh, d'accord, j'vais faire un autre biberon.[elle se rend dans la cuisine avec Maggie dans les bras et prend une bouteille de lait dans le frigo. Homer entre dans la cuisine]
Marge : Maggie est pot de colle. Tu peux la prendre pendant que je verse le lait ?
Homer : No problemo ! [Il prend Maggie qui s’accroche à Marge] Oh, mais t'es forte ! [Maggie se débat et saute sur Marge. Marge la rattrap emais par la même occasion laisse tomber la bouteille qui se brise au sol]
Homer: Oh, non ! Tout ce bon lait... [il se met à pleurnicher et se met à genoux]...répandu par terre.

SEQ 2 – INT/NUIT – Kwik-E-Mart[Homer est devant une armoire réfrigérée vide où est censé se trouver le lait]
Homer : Salut, Apu, il est passé où le lait ?
Apu : J'ai tout vendu à des ados. Le bruit court qu'avec du lait, des mentos et des gommes, on fait de l'essence pour jet-pack.
Homer : Et ça marche ?
Jimbo : Plus ou moins. [Jimbo est à l’entrée du magasin en lévitation a quelques centimètres du sol graçe a deux bouteilles de lait accrochées dans son do sen guise de jetpack]

SEQ 3 – INT/NUIT – Bar de Moe[Homer entre en trombe dans le bar]
Homer :Hé, Moe, t'as du lait ?
[il sort un verre de liquide blanc de derrière le comptoir]
Moe : C'est soit du lait, soit de la peinture. [Il fait glisser le verre sur le bar. Homer goute]
Homer : C'est d'la peinture. A moins que...[il reprend une gorgée] ouais, c’est d’ la peinture.
Moe : Le prix est plus ou moins élevé en fonction de la couleur. Fais voir ta langue. [Homer tire la langue, Moe compare la couleur avec un nuancier] Coquille d'oeuf ? Non. Défense en ivoire ? Non. Ecru ficelle ? Non. Ah ! J'ai trouvé. Blanc. [il vérifie le prix dans un catalogue] Ooh, tu vas le sentir passer !

SEQ 4 – INT/NUIT – Maison des Simpson – Salon[Marge et les enfants sont devant l’ordinateur]
Lisa : Il doit bien y avoir un site qui donne des conseils pour les enfants collants.
Marge : Je veux pas embêter Internet avec mes problèmes.
Bart : T’en fais pas, m'man, on va t'aider. [Marge s’installe devant l’écran] Clique ici, m'man.
[Bart et Lisa parlent en même temps pour lui donner des conseils]
Lisa : Non, en haut.
Bart : Plus haut, plus haut !
Lisa : Les bleus, c'est des pubs !
Bart : C'est la barre d'outils.
Lisa : T'as ouvert word. Ferme-le !
Bart : Ferme-le, et sauvegarde pas !
Lisa : Clique pas là !
Bart : Va pas là !
Lisa : Pourquoi t'achète un frigo ?
Bart : Clique pas sur la carte ! T'as payé !
Lisa : Oh, tu as cliqué sur la carte bleue !
Marge : [agacée] Puisque vous êtes si forts, à vous de jouer ! [Avec un air fier, Bart affiche la page d’accueil d’un site en appuyant simplement sur une touche du clavier]Hm, C. R. I. E ? Qu'est-ce que ça veut dire ?
Lisa : Conseils et réponses sur l'éduc-amour des enfants.
Marge : Oooh, Educ-amour ?
Lisa : Ils viennent chez vous pour vous aider à rendre vos enfants autonomes et épanouis. Les conseillers peuvent venir de jour comme de nuit, car ils sont tous sans enfants.
Marge : D'accord, je m'inscris.[elle clique]
Bart : T'as encore acheté un frigo !
Marge : Et si j'ai envie d'un autre frigo !

SEQ 5 – EXT/NUIT – Périphérie de SpringfieldHomer : Faut que je trouve du lait quelque part ![Homer est dans la voiture à la recherche de lait mais commence à désespérer en voyant uniquement des panneaux lui indiquant qu’il n’y a pas de lait aux endroits où il passe : « Welcome to Shelbyville, No milk » « Ogdenville, milk free since ‘73 » puis il aperçoit un panneau a moitié caché par les arbres sur lequel il lit le mot « milk » verticalement] Du lait ! [en voyant le reste du panneau il se rend compte, avec déception, que la phrase complete est « Mr T is the Lion King ». Il se fait doubler par un camion de lait qui entre dans la ville de Guidopolis. Il se gare sur le parking d’un mini marché similaire au Kwik-E-Mart de Springfield et entre dans le magasin]
Vendeur : Tu veux du lait, hein ? J'ai du bon lait pour toi. [il pointe ses doigts vers son entrejambe mais désigne en réalité ds bouteilles de lait situées hors champ. Il sort une bouteille de lait]
Homer : Ouf. J’ai pensé un moment que vous me montriez votre braguette !
Vendeur : Tu pensais, hein ? Hé, vous autres ! Regardez un peu le "grand penseur" plongé dans ses pensées ! [Tous les clients du magasin rigolent pour se moquer d’Homer. une femme fait irruption dans le magasin]
Angelica : Ecoutez-moi, bande de nazes. Qui c'est qui s'est garé devant la banque ? Ils sont en train d'embarquer la bagnole ! [Homer voit un camion de fourrière en train d’accrocher sa voiture]
Homer : Ah, ma voiture ! [il se précipite dehors]
Vendeur : Oh, Angelica, viens voir ici. [Le vendeur et Angelica s’embrassent]Et te fais pas des idées.
[L’homme qui a accroché la voiture, Louie, remonte dans la cabine de son camion et s’apprête à repartir. Homer est à sa fenêtre]
Homer : S'il vous plaît, faites pas ça ! J'ai conduit toute la nuit pour trouver du lait pour mes gosses.
Louie : Tout ce que je peux faire, c'est vous emmener à la fourrière.
Homer : D'accord, je vais récupérer mes papiers. [il va prendre ses papiers dans sa voiture accrochée au treuil du camion puis monte dans le camion a coté de Louis.]

SEQ 6 – EXT/Nuit - Guidopolis[Louie roule en écoutant du rock]
Homer : Ben, dis donc, votre patron vous laisse écouter du rock pendant que vous bossez ?
Louie : Mon patron ? Ahahaha. Quoi que je puisse faire, mon patron est toujours d'accord.
Homer : Whow ! J'aimerais bien le rencontrer.
Louie : Facile. Il est dans ce camion. [Homer reagarde un peu partout autour de lui]
Homer : Mais, y'a que vous et moi. Ah, ça veut dire que...j'suis votre patron. [il se met en colère] J'en ai marre de toi, t'es viré !
Louie : Non, pauvre débile, je suis mon propre patron.
Homer : Je le crois pas ! Le jour où t'es malade, tu préviens qui ?
Louie : Je préviens personne. Je bosse quand je veux.
Homer : Ca t'arrive de vouloir bosser ?
Louie : Hé, je peux me promener où je veux, manger quand je veux, mater les filles sur le trottoir. [Il klaxonne une prostituée sur le trottoir]
Prostituée : [en criant au camion qui s’éloigne] Je suis ta tante, pauvre idiot !
Louie : Prendre au lasso le bétail des rues.
Homer : Le bétail des rues ?
Louie : Les caisses que j'embarque. Je leur donne tout un tas de noms. Maseraté, pot de yaourt, Pousse-pousse, Cercueil à roulettes, et bien sûr, Taxi-boulette.
Homer : Y en a quelques-uns qui sont marrants.
[Ils arrivent à la fourrière où quelques personnes attendent en colère pour récupérer leur véhicule]
Louie : Regarde un peu ce cortège de pleureuses.
Homme au téléphone : Mais j'ai besoin de ma voiture !
Femme BCBG : Je ne peux pas attendre dans ce coin malfamé, mes bijoux sont des vrais !
Homme intellectuel :On n'enlève jamais les hybrides.
Krusty : J'espère que ma dope est toujours dans la boîte à gants !
Homer : Wow ! Tu rends les gens malheureux et ils sont totalement impuissants. Tout comme Dieu. Toi, mon vieux, t'as le plus chouette boulot du monde ! [Ils descendent du camion]
Louie : Ecoute, si ça t'intéresse, il nous faudrait un autre harponneur. Personne ne s'occupe de Springfield depuis que Greg le Grappin a été tué lors d'un triple meurtre suivi d'un suicide.
Homer : J'aimerais vachement ! Oh, mais j'ai pas de camion remorqueur.
Louie : Je peux te vendre ce vieux bahut cinq cents dollars.[Il lui montre un vieux camion remorqueur avec des pare boues sur lesquels sont dessinés des silhouettes de femme sexy]
Homer : Hmm, pas sûr que ma femme aime beaucoup ce genre de pare-boue.
Louie : C'est pas un souci. [Il déroule un autre modèle de pare boue pour recouvrir l’ancien, ces nouveaux pare boues ont une silhouette de femme bien en chair]T’as qu’à mettre ceux-là pour rentrer chez toi.
Homer : Hmm, c'est encore trop sexy pour ma femme.
Louie : Pas de problème. [Il déroule un troisième par boue avec la silhouette d’Homer]
Homer : Pinaise ! Un jour tu poses comme mannequin pour ta silhouette et ça te poursuit jusqu'à la fin de ta vie !
Louie : Souviens-toi bien de ces deux règles. Un, reste dans Springfield. Si je te vois dans mon secteur, je t'arrache la tête, je vomis dans ton cou, je t'arrache le cœur, je le montre à ta tête et j'enfonce les deux dans le trou de ton cou auquel je viens de faire allusion.
Homer : [en prenant des notes sur un calepin] Auquel je viens de faire allusion. Y 'a qu'un seul "l" à allusion ?
Louie : Règle numéro deux : le crochet toujours vers l'extérieur.
Homer : Pourquoi, qu'est-ce qui se passe si je le mets comme ça ? [Homer attrape le crochet qui sert à remorquer les voitures et le fait pivoter d’un demi tour. Une voiture décapotable avec 4 hommes efféminés à son bord s’arrête]
Gays [en faisant des signes de la main] : Hello !Hello, Capitaine Crochet ! [Homer retourne le crochet] Oh, rabat-joie ! Oh, tu n'es pas drôle !

SEQ 7 – EXT/JOUR – Rues de Springfield[Homer est à bord de son nouveau camion et s’apprête à remorquer une voiture stationnée sur une place non autorisée]
Homer : Ah, mon premier enlèvement. [il prend le crochet et regarde sous la voiture] Je crois que ça s’accroche là ! [Il accroche le crochet sur l’essieu. Il remonte dans le camion et démarre. L’essieu est complètement arraché] D'oh ! [il s’apprête ensuite à remorquer la voiture du riche Texan garée sur une place pour handicapés] Ah, mon premier enlèvement ! [cette fois il met le crochet au bon endroit et démarre. Le Texan court derrière le camion]
Riche Texan : Stop ! Stop ! J'ai le droit de me garer là !
Homer : Ah ouais ? C'est quoi votre handicap ?
Riche Texan : Pogonophobie. La peur des barbes et des moustaches.
Homer : Pff ! [Homer ne le croit pas et redémarre.]
Riche Texan : Bon, j'ai plus qu’à appeler un taxi. [il rentre dans le premier batiment qu’il voit, qui s’avère être une école pour Pères Noël mais on ne voit pas l’action qui se déroule à l’intérieur] Reculez ! Oh une barbe ! [il tire deux coups de revolver]
Père Noël : Hoho...[il gémit après s’être reçu une balle]

SEQ 8 – EXT/JOUR – Rues de Springfield[Bart est sur son skate et se fait tirer par le camion d’Homer]
Bart : [il crie à Homer qui conduit] Plus vite ! Plus dangereux !
[Homer accélère mais il aperçoit un stop au dernier moment et freine brutalement. Bart, lancé à pleine vitesse percute l’arière du camion. Il reste inconscient quelques secondes allongé sur la route. Homer le regarde inquiet mais Bart finit par relever la tête et se met à rire à gorge déployée, suivi par Homer]

SEQ 9 – INT/JOUR – Maison des Simpson – Salon[Une femme de l’organisation C.R.I.E. trouvée sur internet, aux allures de hippie, est assise sur la canapé à coté de Marge qui tient Maggie dans ses bras]
Conseillère C.R.I.E. : Marge, votre éducation surprotectrice a un infantilisé votre fille. C'est devenu la reine des crampons.
Marge : Oh, t’as entendu, Maggienette ? T’es une reine !
Conseillère C.R.I.E. :Marge, vous oeuvrez dans le négatif.
Marge : J’oeuvre dans quoi ?
Conseillère C.R.I.E. : Je vais vous faire une démonstr-éduc. [Elle prend Maggie et la pose par terre] Epanouis-toi ! [elle prend Marge par la main et l’emmène dans la cuisine, laissant maggie seule] A présent, vous allez pouvoir vivre comme tout être humain. [Maggie, hors champ, se met à pleurer]
Marge : Maggie pleure ! [elle se précipite pour aller chercher Maggie mais la conseillère la retient]
Conseillère C.R.I.E. : Elle ne pleure pas, elle célèbre son indépendance. Ne gâchez pas sa fête !
Marge : Oh, juste un câlin, c'est tout.
Conseillère C.R.I.E. : [sur un ton ferme] Pas question ! Le câlin est une drogue. Et votre fille est accro.
Marge : [résignée] Ohh. Il est temps que je laisse ma petite fille grandir un peu. [elle met un coup de genou dans l’entrejambe de la conseillère et retourne dans le salon]
Marge : Ohhh. [elle est ravie de voir que Maggie a cessé de pleurer et joue avec des cubes (elle écrit I’m OK avec les cubes)]
Conseillère C.R.I.E. :Vous voyez ? Le cordon est coupé. Elle commence à s'épanouir.
Marge : Merci pour votre aide. Oh, et pardon pour le coup de genou. J'avais jamais fait ça, c'est la première fois.
Conseillère C.R.I.E. : Eh bien, bravo. Ce coup d'essai fut une réussite !

SEQ 10 – EXT/JOUR – Rues de Springfield[Homer fait tournoyer son crochet et le lance dans les airs pour l’accrocher à l’hélicoptère de Channel 6 à bord duquel se trouve le journaliste Arnie Pie]
Arnie Pie : Bon sang mais qu'est-ce que vous faites ?
Homer : Je fais mon boulot. Vous êtes au-dessus d'une bouche d'incendie.
[Homer démarre son camion et se met à tirer l’hélicoptère mais au bout de quelques secondes c’est l’hélicoptère qui l’emporte et fait décoller le camion de la route]
Arnie Pie : Vous êtes dans le ciel, maintenant ! Mon domaine !
[Homer se munit d’une grosse clé plate et la lance dans les pales de l’hélicoptère. Le camion et l’hélicoptère s’écrasent au sol. Homer redémarre et traine l’hélicoptère détruit derrière son camion]
Homer : Hihihihi.

SEQ 11 – INT/JOUR – Bar de MoeHomer : J'ai du pognon plein les pognes, mon pote ! [Homer sort une grosse liasse de billets et l’étale sur le comptoir.] J'paye une tournée de ton cocktail le plus cher !
Moe : Alors quatre homartini. C'est parti ! [il sort un shaker, il y verse de la vodka, un morceau de beurre, puis il casse un homard en deux et fait couler le jus dedans. Il verse ensuite le mélange dans 4 verres sur lesquels il accroche une pince de homard pour la déco. Moe, Homer, Lenny et Carl trinquent]
Carl : Allez, à Homer et aux voitures qu'il enlève !
Lenny : Comme toutes les bagnoles ont dégagé, j'ai pu me garer juste devant !
Homer : Devant ? T'as droit à une heure maximum. T'es là depuis quatre vingt bonne minutes.
Lenny : Correction : quatre-vingt excellentes minutes ! Parce qu'il y a rien de mieux que de passer la soirée avec ses potes à boire des cocktails au homard et...[il s’aperçoit qu’Homer est sorti du bar. Il sort à son tour et découvre Homer en train de remoquer sa voiture] Haha très drôle, Homer ! Tu peux la décrocher, maintenant. [Homer s’en va avec la voiture de Lenny accrochée derrière son camion]
Carl : Euh, on dirait qu'il l'embarque pour de bon.
Lenny : Non, il la déplace pour pas que la fourrière l'emmène. [il finit par se rendre à l’évidence et comprend qu’Homer ne plaisante pas]

SEQ 12 – INT/JOUR – Maison des Simpson – Cuisine[Maggie est devenue totalement indépendante, elle monte sur la table, prend une banane et s’installe dans sa chaise haute toute seule. Marge entre dans la cuisine en robe de chambre]
Marge : Maggie, qu'est-ce que tu veux pour le p'tit dé...[elle se rend compte que Maggie est déjà installée]Oh, tu t'es débrouillée toute seule...[Homer entre dans la cuisine] Homer, où t'étais passé ?
Homer : Marge, quand t'es mariée à un cow-boy des rues, tu peux ne pas le voir pendant des jours.
Marge : Je veux pas de cette vie là.
Homer : En épousant un mec qui deviendrait un jour, sans prévenir, chauffeur de camion de fourrière, tu savais très bien à quoi t'attendre.
Marge : J'ai jamais dit le contraire. [Bart passe devant eux, Homer l’arrête]
Homer : Tu sais quoi, Bart, hier soir, j'ai embarqué la voiture de Skinner.
Bart : Eh, génial ! Comment il fait maintenant ?
[On voit Skinner sur Evergreen Terrace, debout sur une chaise a roulette qu’il fait avancer en poussant avec une tige en bois]
Skinner : [il crie en direction des Simpson] Vous ne mettrez pas mon esprit en fourrière ! [une voiture le percute en le doublant, il se met à tournoyer sur la chaise. Homer et Bart explosent de rire]
Ned : [à la fenêtre des Simpson] Bien le bonjour, D’oh-mer!
Homer : C’est Homer, espèce d’andouille !
Ned : Ahaha ! Sans blague ! Je suis venu payer l'amende pour le car de l'église. Tu l'as embarqué avec les enfants dedans.[On voit le car accroché derrière la remorqueuse avec les enfants à bord]
Homer : Ahahahah. J'suis encore plus puissant que Dieu, maintenant !
Ned : Tu sais ce qu'on dit. Un grand pouvoir amène de grandes responsabilités.
Homer : Qui qu’a dit ça ? J'le tuerai avec mon pouvoir.

SEQ 13 – INT/NUIT – Bar de Moe[Le bar est rempli de monde. Moe, énervé, lance des fléchettes sur un portrait d’Homer accroché au mur]
Moe : Prends ça, espèce de dic-tracteur.
Carl : On devrait pas faire des blagues sur les dictateurs !
Lenny : Ouais, Staline a envoyé ma grand-mère dans un camp de travail pendant vingt ans.
Moe : J'ai manqué de délicatesse, j'm'en excuse. Mais ce gars, c'est rien d'autre qu'un tyran avec un treuil.
Maire Quimby : Si j'avais voulu que les lois soient appliquées au pied de la lettre, j'aurais pas nommé ce gros lard chef de la police.[Il montre du doigt Wiggum assis à une table en train de manger avec Ralph à ses cotés]
Chef Wiggum : T'entends, Ralphie, le maire connaît papa !
[Agnes Skinner monte sur le comptoir]
Agnes Skinner : Ecoutez-moi, s'il vous plaît. J'en connais un rayon sur les gars de la fourrière. J'en ai épousé trois. Ils défendent leur territoire. Alors, voici le plan. [tout le monde approche pour écouter sauf Tahiti Mel qui rest een retrait] Approche donc Mel, je ne mords pas. Ou seulement sans mes dents ![elle lui fait un clin d’oeil] Tu veux essayer ?

SEQ 14 – EXT/NUIT – Frontière entre Springfield et Guidopolis[Une partie du groupe qui était dans le bar, Moe, Agnes, Lenny, Kirk, Mel et Wiggum poussent une voiture dans la rue, ils s’arrêtent et peignent un signe de place pour handicapés juste devant la voiture puis ils mettent une multitude de contraventions sur le pare-brise puis ils vont se cacher derrière des buissons alors que Lenny et Carl recouvre un grand panneau « Bienvenue à Guidopolis » avec une grande affiche sur laquelle on lit « Vous êtes toujours à Springfield »]
Tahiti Mel : Devons-nous tous attendre derrière ces buissons ? J'ai des billets de théâtre.
Chef Wiggum : Oh, des billets de théâtre, hein ? [On entend un bruit de papier qui est déchiré] Maintenant t'en as plus.

SEQ 15 – INT/NUIT – Maison des Simpson – Salon[Marge entre dans le salon et découvre avec surprise Maggie en train de se couper les ongles avec des ciseaux, puis se couper une mèche de cheveux et la scotcher dans son livre de souvenirs de bébé]
Marge : Ohh. Maggie est complètement indépendante. [A un sac de pommes de terre qu’elle prend dans ses bras] Toi, au moins, t’as encore besoin de moi.[elle se met à bercer le sac et à sangloter]


SEQ 16 – EXT/NUIT – Frontière entre Springfield et Guidopolis[Homer est au volant de son camion et remarque la voiture garée sur la fausse place pour handicapés. Il gare son camion devant et descend pour l’accrocher]
Homer : Ouh, pinaise ! P.V multiples, place d'handicapé, devant une bouche d'incendie, plaque personnalisée incompréhensible. Si ma vie de chauffeur de camion de fourrière était une pièce, ce serait la fin de l'acte deux.[il attrap ele crochet, l’accroche discrètement à la voiture et commence à actionner le treuil pour la lever. Louie arrive à ce moment là, il est furieux]
Louie : J’t'avais dit de pas venir dans mon secteur !
Homer : Mais j’ suis toujours à Springfield ![il désigne le grand panneau mais entre temps Moe fait tomber la pancarte, révélant ainsi le panneau « Bienvenue à Guidopolis. Homer ne comprend pas ce qui s’est passé] Hein ? D'accord, j'ai fait une boulette. T'as qu'à m'enlever deux points sur ma carte à points qu'on a qu’à mettre au point maintenant.[Louie lui met un grand coup de clé anglaise dans la figure] D'Oh ! [il tombe par terre, inconscient. La phrase « fin de l’acte 2 » apparaît à l’écran]

SEQ 17 – EXT/NUIT – Rues de Guidopolis[Homer est accroché par la ceinture au crochet de son camion, lui même accroché derrière la remorqueuse de Louie qui le conduit. Homer se débat, il alterne entre de phases d’énervement et des phases ou il est amusé quand Louie prend un virage et qu’il est balancé au bout du crochet]
Homer : Repose-moi, espèce de...weeee. Très bien, je te préviens...weeee! Je vais te tuer, sale fils de...weeee. Fais gaffe, hein ! Cette fois, je vais me...weeee [il se cogne sur un poteau] oh [mollement] weeeeehehe...[Louie se gare devant sa maison, il descend du camion et décroche Homer qu’il porte dans ses bras. Homer se débat] ah, non ! Lâche-moi ! [ils entrent dans la maison. Louie actionne un bouton caché dans une statuette de Bon Jovi. Une trappe s’ouvre dans le sol] Ouh, une trappe secrète. Y a quoi là-dedans ? Ta collection de corn-flakes ?
[Louie jette Homer dans le trou]
Louie : Au revoir !
Homer : [pendant sa chute] J'croyais qu'on était potes ! Je te taquinais gentiment !
[Homer atterit dans le sous sol et découvre un groupe de 6 autres hommes qui semblent être là depuis quelques temps]
Homer : Vous êtes qui, vous ?
Chauffeur 1 : On est comme toi. Des chauffeurs qui sont devenus trop gourmands.
Homer : Et Louie vous retient prisonniers ici ?
Chauffeur 1 : [ironique] Non, on est là pour un projet d'achat en multi propriété.
Chauffeur 2 : [ironique] En fait, on est un groupe qui chante a capella du rythm and blues.
Chauffeur 3 : [ironique] La vérité, c'est qu'on attend que nos cheveux poussent pour pouvoir se faire des tresses. [Les 6 hommes se mettent à rire]
Homer : Pigé, les gars, j'suis pas idiot. C'est l’choix numéro deux, hein ?
[les 6 hommes se mettent à chanter en choeur et a capella. Homer regarde à l’extérieur par un petit soupirail]

SEQ 18 – EXT/JOUR – Rue de Spingfield[Carl conduit sa voiture avec Lenny sur le siège passager]
Carl : On est mieux sans Homer pour nous dire où on peut se garer et où on peut pas.
Lenny : Ouais. Sans le poids écrasant des lois, la société serait gérée bien mieux d'elle-même.
[Ils se garent sur une place pour handicapés, descendent de voiture et rigolent. Agnes Skinner arrivent en voiture à leur niveau et les regardent en colère car elle à une autorisation pour utiliser les places pour handicapés. Elle est donc obligée de se garer sur une place normale mais elle se gare très mal, en travers sur 3 places]
Agnes Skinner : Oh, nom d'une pipe !
[Rainier Wolfcastle arrive sur le parking au volant de son Hummer et constate que Agnes a pris les 3 dernières places de parking. Enervé il monte avec son Hummer sur la voiture d’Agnes, l’écrasant complètement. Il descend et monte sur le toit]
Rainier Wolfcastle : Où vais-je trouver un vase en cristal ?

SEQ 19 – INT/NUIT – Maison des Simpson – Cuisine[le téléphone sonne. Lisa décroche]
Lisa : Papa ? Tu es où ?
[A l’autre bout du fil on voit Homer qui parle sous la contrainte avec Louie qui braque un pistolet sur lui. Les autres chauffeurs prisonniers sont derrières des barreaux dans une cellule.]
Homer : T'inquiète pas, Lisa, je travaille.
Lisa : Tu travailles ? Où ça ?
Homer : Pose pas de questions et téléphone pas à la police sinon j’me tue.
Lisa : J’te trouve bizarre.
Homer : Tout va bien. Adieu à vous tous. [Le téléphone raccroche. Lisa est affolée]

SEQ 20 – EXT/JOUR – Rues de Springfield[Les rues sont complètement encombrées par des dizaines de voitures dans tous les sens qui ne peuvent plus circuler. Ce désordre est du aux gens qui se garent n’importe où étant donné qu’il n’y a plus de fourrière. Tous les automobilistes se crient dessus]
Foule : Hé, qu’est c’que tu nous fais, tire-toi de là ! C'est ma place ! J'étais là le premier ! Dégage, tu m’embêtes là ! Casse toi !
[un dirigeable Duff descend du ciel et se gare sur une place stationnement interdit]
Capitaine McCallister : [en s’adressant au dirigeable] Halte là, grosse baleine ! [le capitaine est a bord de son navire garé en pleine rue, il tire un harpon qui crève le dirigeable garé de l’autre coté de la rue. Un train arrive et percute violemment le navire]
Conducteur de train : Il me faut une pile pour mon appareil. [le chauffeur du train qui a un appareil photo dans les mains descend du train et court dans un magasins d’appareils photo. Il en ressort immédiatement, remonte dans son train et repart]

SEQ 21 – INT – Sous sol de Louie[Homer est en train de raconter une histoire, tous les chauffeurs sont assis autour de lui et l’écoutent attentivement]
Homer : Tous les Transformers se retransformèrent en camions et en voitures. Et voilà.
Chauffeur :Chouette ton histoire !
Homer : Allez, on a le temps pour une autre ?
Chauffeurs : [très enthousiastes] Oui, une autre ! Une autre ! Super ! Oui !
Homer : Il était une fois, un ogre rigolo qui s'appelait Shrek Trois. Il vivait au Moyen-Age, mais des fois il parlait comme on parle à notre époque.

SEQ 22 – INT/NUIT – Maison des Simpson – Chambre de Bart[Bart parcourt la bible à la recherche de gros mots. Milhouse est à ses cotés]
Bart : J'en ai un ! [il voit le mot putain, il le découpe avec un scalpel et l’accroche sur un panneau de liège à coté d’autres gros mots] On peut dire tous ces gros mots là parce qu'ils sont dans la Bible.
Milhouse : Je crois pas que lévitique soit un gros mot.
Bart : Ferme-la ou je te botte le cul, sale putain !
Marge: [a l’extérieur de la chambre] Bart ?
Bart: Oh oh ! [il cache la bible avant que Marge arrive]
Marge : Je me fais du souci au sujet de ton père.
Bart : Ben, je sais qu'il a l'air plus débile chaque année, mais ces temps-ci, il stagne un peu.
Marge : Ca fait quatre jours qu'il est pas rentré ! Bon, il m'a dit de ne pas m'inquiéter.

SEQ 23 – EXT/NUIT – Rues de Springfield[Marge est assise dans un rocking chair dans la chambre de Maggie en train de se faire du souci pour Homer en regardant par la fenêtre.]
Où es-tu, Homer ? [Maggie la regarde depuis son lit et semble comprendre la situation. Elle sort de son lit sans que Marge s’en rende compte, elle descend l’escalier et glissant sur la rampe et atterrit sur le dos de Petit Papa Noël qui se cambre comme un cheval. Elle montre du doigt une photo d’Homer au mur et part au galop sur le dos du chien. Elle parcourt les rues de Springfield à la recherche d’Homer et arrive à Guidopolis. Elle trouve un cheveu d’Homer par terre]
Homer : [dans le sous sol de Louie, il s’adresse aux autres chauffeurs] Et une fois élu président de notre petite communauté, je déterminerai une bonne fois pour toutes jusqu'où on peut aller, sans être un homo. [Maggie entend sa voix et s’approche du soupirail. Homer l’aperçoit avec surprise] Maggie ! [Au même moment Louie sort de la maison et s’apprête à partir avec son camion. Maggie attrape le crochet et l’accroche a un barreau du soupirail. Louie démarre et lorsqu’il accélère il arrache le soupirail et une partie du mur]
Homer : On est libres ! [il sort par le trou] Maggie ! C’est toi qui a fait tout ça !? Alors pour te remercier, je vais te rendre ton nez. Le voilà ton nez ! [il remet son « nez » (son pouce) à Maggie] Ca y est, papa remet ton nez [Maggie pousse des petits cris de joie]...ouh ton petit nez...oh, zut, c'est le nez de Lisa ! [il reprend le « nez »]

SEQ 24 – INT/NUIT – Maison des Simpson[Homer entre dans la maison. Marge, assise sur le canapé, est folle de joie quand elle le voit et le prend dans ses bras]
Marge : Homer ! Tu vas bien ?
Homer : Grâce à elle. [il désigne Maggie qui prend une pose fière]
Marge : Oh, c'est vrai ? Mais, c'est qu'on est devenu une grande fille. Eh bien, j'ai évolué moi aussi. [Maggie aperçoit le sac de pommes de terre, elle s’en approche et lui met un coup de poing puis elle réclame un câlin à Marge qui la prend dans ses bras] Tu es sûre ? Le câlin est une dro...[Maggie lui coupe la parole en lui mettant sa tétine dans la bouche puis elle lui fait un bisou]
Script écrit en septembre 2008 par Heub
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park