Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

19/09/2019
Le premier test d'un épisode des Simpson avec animation par ordinateur s'est fait avec l'épisode Radioactive-Man (s7).

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Charmeur grand-père
Mr. Burns nous fait découvrir le passé de Abraham en tant que "Gorgeous Godfrey" (Papi le magnifique ?)le plus terrible catcheur professionnel de l'histoire...
19/09 à 20h10 (RTS2)
Combien pour cet oiseau dans la vitrine ?
Bart prend sous son aile un pigeon blessé...
20/09 à 21h05 (6ter)
La bataille de Noël
Bart et Maggie font tous deux d'incroyable rêves de Noël...
20/09 à 21h30 (6ter)

Derniers commentaires

dadoo1617 | de tout façon tout est "arrangé" et puis même quand on voit les autres séries animé actuel on peut fa (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

simpsonofan | Pour cet épisode là? Sérieux? (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Bali Balo | Putain, à cause de ce Emmy, la Fox va se dire "Cool, ils aiment encore les simpson, du coup on va leu (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Chris503 | Super ! (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Les Simpson 80 | Super bravo les Simpson une statuette de plus sur l'étagère (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Script : Le sang, c'est de l'argent

SEQ 1 – EXT/JOUR Centrale nucléaire – Devant la centrale[Le maire inaugure et nouveau panneau sensé avertir les habitants en cas de risque de catastrophe nucléaire]
Maire Quimby : Heu… Commissaire Wiggum, monseigneur l’archevêque, honorable assistance, j’ai l’honneur d’inaugurer ce nouveau système d’alarme. Dans le cas bien improbable d’une catastrophe nucléaire, ce panneau vous indiquera, cher citoyen de Springfield, ce qu’il faut faire. [Il appuie sur un bouton le panneau indique «Relax, tout va bien» Tout le monde applaudi. Ensuite le panneau indique «Légère fuite radioactive, fermer vos fenêtres», tout le monde applaudit. Le panneau indique «Fusion. Quittez la ville», moins de monde applaudit. Enfin le panneau indique «Explosion du cœur. Repentez-vous», plus personne n’applaudit]
Homer : Ho les andouilles ! Si le cœur explose, il y aura plus de jus pour allumer leur panneau. Hé, hé, hé ! [Lenny et Carl rigolent]
Maire Quimby : Et maintenant, j’aimerai vous présenter l’homme qui a rendu possible l’installation de ce panneau, en faisant tomber les dernières juridiques. Montgomery Burns. [Les gens applaudissent mais Monsieur Burns n’est pas là]
Smithers : Monsieur Burns n’est jamais en retard, quelque chose de terrible a du arriver.
Maire Quimby : Ouais, j’espère bien, personne ne pose de lapin à Diamond Joe Quimby.

SEQ 2 – INT/JOUR Maison de monsieur Burns – Chambre de monsieur Burns[Monsieur Burns est allongé par terre en pyjama]
M. Burns : Faut que je me retourne… et que j’aille saluer les personnalités.
[Smithers entre dans la pièce]
Smithers : Ho non monsieur Burns ! Je vais appeler un médecin !
[Monsieur Burns attrape Smithers par le col]
M. Burns : Certainement pas ! Aucun charlatan ne viendra m’appliquer ses saletés sangsues. Pas question tant qu’il me restera un brin de force, je… [Il s’écroule par terre]
[Monsieur Burns est allongé sur son lit, le docteur Hibbert l’examine]
Dr Hibbert : Monsieur Burns souffre de ce que nous autre appelant une anémie sévère. Pour le profane disons que c’est un manque de sang.
Smithers : [énervé] Je ne suis pas idiot ! Je sais ce que c’est l’anémie. Dites moi seulement ce qu’on peut faire.
Dr Hibbert : Ho et bien à ce stade, notre seul espoir, c’est la transfusion.
Smithers : Combien de temps pour stériliser une aiguille ?
Dr Hibbert : Quelques secondes.
[Smithers arrache sa chemise]
Smithers : Allez-y ! Laissez moi juste de quoi rentrer chez moi.
Dr Hibbert : [Il rie] Heu, heu, heu ! Ce n’est malheureusement pas aussi simple. Son groupe sanguin est O-négatif. Ce qui est très rare.
Smithers : Je suis B-positif, maudit sois ce sang commun qui coule dans mes veines !
M. Burns : Smithers, ne soyez pas abattu. Après tout, le rein que vous m’avez offert fait réellement merveille.

SEQ 3 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Cafétéria[Smithers parle dans le haut-parleur]
Smithers : Tous les employés, votre attention. Notre patron et guide bien aimé, monsieur Burns, est à l’article… de la mort. Si vous êtes du groupe sanguin O-négatif, je vous supplie de vous rendre au camion de don du sang qui est dehors. C’est tout.
Carl : Je lui filerais bien le mien, mais y a un hic.
Lenny : Lequel ?
Carl : J’ai pas envie. [Lenny et Carl rigolent]
Homer : Alors la je vous suis pas les mecs. Voilà un être humain avec des milliards de dollars qui a besoin de nous. Et vous, vous crachez dessus ? Bande de ringard ! C’est pour ça que vous restez coincés dans ce boulot minable.
Carl : Dis donc Homer, je suis ton chef.
Homer : Désolé, chef.

SEQ 4 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour[Marge est assis sur le canapé, Lisa montre des images à Maggie et essaye de lui faire apprendre]
Lisa : regarde, Maggie. Ca c’est lémurien. Lémurien. [Elle lui montre une autre image] Zébu. Zé-bu.
Marge : Qu’est-ce que tu fais, chérie ?
Lisa : J’enseigne à Maggie que la nature ne s’arrête pas à la basse cour. Je tiens à ce qu’elle est toutes les chances que je n’aie pas eu moi.
Marge : Ho Lisa, on a fait ce qu’on a pu. C’est quoi un zébu ?
Lisa : C’est une sorte de bœuf avec une bosse et un fanon. Une bosse et un fanon. Une bosse et un fanon.
[Homer entre dans la pièce]
Homer : Marge, c’est quoi mon groupe sanguin ?
Marge : A-positif.
Homer : [déçu] Ho, zut ! Un groupe sanguin vachement rare et c’est pas le mien.
Lisa : Tu connais son groupe sanguin ? Qu’est-ce que c’est romantique !
[Bart arrive]
Marge : Une mère sait tout sur sa famille.
Lisa : Je chausse du combien ?
Marge : Du 30.
Bart : Combien j’ai de dents ?
Marge : 16 d’adultes et 8 de lait.
Homer : Mon slip.
Marge : XXL.
Lisa : Bague.
Marge : Je veux pas que tu en porte, ça fait mauvais genre. Mais du 3.
Bart : Allergies ?
Marge : Aux caramels mous et durs.
Bart : Et ?
Marge : Au fond de teint vert pour faire le mort-vivant.
Bart : Hou ! Impressionnant.
Homer : Combien j’ai de cheveux ? Sans regarder. [Il lui cache les yeux]
Marge : Ho Homer, tu as des tas de cheveux. Pourquoi tu voulais connaître ton groupe ?
Homer : Ho, le vieux Burns va claquer si y reçoit pas du sang zéro négatif. Mais personne n’est de ce groupe à la centrale.
Marge : Y’a Bart.
Homer : Youhou ! Ouais ! Super ! Wou ! Félicitations fiston ! T’as rendez-vous avec une jolie petite aiguille !
Bart : Hey ! Une seconde, j’ai pas à donné mon sang, j’ai des droits j’te signale.
Homer : Ouais, t’as le droit de garder le silence.
Marge : Bart, tu dois secourir quelqu’un dans le besoin. C’est la seule chose de raisonnable à faire.
Bart : D’oh !

SEQ 5 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Bart[Bart est dans son lit, Homer lui parle]
Homer : Bart, c’est pas comme-ci je te demandais de filer ton sang gratos. Ca serait idiot, bien sur. T’es un peu jeune pour comprendre. Mais quand tu sauves la vie d’un homme riche, il te couvre de richesses ! Tu connais pas l’histoire d’Hercule et du lion ?
Bart : C’est une histoire de la Bible ?
Homer : Ouais c’est possible. Alors voilà. Il était une fois un grand méchant lion qui avait une épine dans la patte. Et tout les gens du village essayaient de lui retirer, mais personne n’avait assez de force. Alors, ils ont appelés Hercule qui a utilisé sa force qui était énorme et… Bingo ! Enfin bref, la morale c’est que le lion était si heureux qu’il a donné à Hercule un gros tas, un gros tas de richesses.
Bart : Comment y pouvait être riche le lion ?
Homer : Ben, ça se passait dans l’ancien temps !
Bart : Ho !

SEQ 6 – EXT/JOUR Centrale nucléaire – Devant la centrale[Homer emmène Bart au camion de don du sang]
Homer : [Il tape à la porte du camion] Hé, ouvrez ! C’est une question de vie ou de mort !
Otto : Ouais, y a pas le feu.
[Otto est en dessous le camion et le répare]
Bart : Ho, Otto bus ! Tu bosses ici ?
Otto : Ben ouais, dans la journée tous mes potes y sont à l’école. Alors j’ai trouvé ce job de technicien preneur de sang.
Homer : Qu’est-ce qu’on attend le déluge ?
Otto : D’ac. Je me décrasse un peu. [Il s’essuie les mains avec une serviette parfumée]
[Smithers arrive]
Smithers : Homer. Et ce brave petit Bart. Lequel j’embrasse d’abord ?
Homer : Le petit. [Smithers sert Bart dans ses bras, Bart est dégoutté]

SEQ 7 – INT/JOUR Hôpital – Entrée[Otto arrive avec le camion, et envoie le sac de sang à une infirmière, le sac passe de main en main jusqu'à à arrivé dans les mains d’un infirmier qui se trouve dans l’ascenseur, celui-ci attend un petit moment que l’ascenseur démarre puis se rend compte qu’il n’a pas appuyer sur le bouton]
Infirmier : Hou ! [Il appuie sur le bouton]

SEQ 8 – INT/JOUR Hôpital – Chambre de monsieur Burns[Une infirmière met le sang dans la transfusion de monsieur Burns]
Dr Hibbert : Nous sommes prêt pour la transfusion.
M. Burns : Smithers, je ne vais pas m’en sortir. Je veux vous dicter mon épitaphe.
Smithers : [Il a un papier et un stylo dans la main] Je vous écoute.
M. Burns : Charles Montgomery Burns…
Smithers : [Il note] Hum, hum.
M. Burns : …Américain...
Smithers : [Il note] Hum, hum.
M. Burns : … Et patriote. Patriote américain. [Smithers a les larmes aux yeux] Maître de l’atome, [La transfusion est presque terminée] Fléau du despote ! [Smithers retrouve le sourire] Ô, tyran, entend ce nom redouté et tremble ! Smithers me revoilà ! [Il se lève]

SEQ 9 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Secteur 7G[Burns court à travers la centrale]
M. Burns : Bonjour, bonjour tout le monde ! Regardez qui est là, c’est ce bon vieux heu… Vous.
Homme : Bonjour monsieur Burns.
M. Burns : [Il s’adresse à Lenny] Tiens voilà monsieur… chaussures marrons. Comment se porte notre équipe locale ?
[Homer travaille et a observé la scène]
Homer : Il va bien ! J’ai gagné le gros lot !

SEQ 10 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Salle de gym privé[Monsieur Burns joue à le pelote basque contre Osvaldo, il joue très bien et bat Osvaldo]
Osvaldo : Aye caramba !
M. Burns : Hé, hé, hé ! C’est ça le feu ! Hasta manana, Osvaldo ! Smithers, je pète la flamme. Je suis plein de vigueur et de mordant.
Smithers : c’est remarquable monsieur.
[Ils se dirigent vers le bureau de monsieur Burns]
M. Burns : C’est drôle, vous savez Smithers, j’ai essayé toutes les potions, tous les cataplasmes, tous les fortifiants et tous les élixirs possible. Et en réalité, tout ce qui me fallait c’était le sang d’un jeune garçon.
[Ils rentrent dans le bureau]

SEQ 11 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de monsieur BurnsM. Burns : Au fait comment s’appelle ce gamin ?
Smithers : Bart Simpson.
M. Burns : Comment ?
Smithers : C’est le fils d’Homer Simpson, un des crétins du secteur 7-G.
M. Burns : Et bien les Simpson vont avoir une très jolie surprise demain au courier. Très jolie, vraiment. Hé, hé, hé !

SEQ 12 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour[Homer regarde les lettres qu’il a reçues]
Homer : Facture, facture, sommation, facture, hou ! Ho mon Dieu ! Ca vient de monsieur Burns. Ca y’est, ouais c’est bien ça ! Wouhou ! Wou ! [Il soulève Bart] Marge, Lisa, Maggie. On va l’ouvrir dehors pour que les voisins puissent voir !

SEQ 13 – EXT/NUIT Maison des Simpson – Jardin[Homer, Marge, Maggie, Lisa et Bart sont dehors, Homer va ouvrir la lettre]
Homer : Lisa, baisse les lumières ! Non, non monte les ! Fais quelque chose.
Lisa : Oui p’pa. [Elle va ouvrir l’arrosage]
Homer : c’est un peu mince, mais ça veut rien dire, c’est peut être un chèque. [Il l’ouvre] Bon d’accord, y a pas de chèque, juste une carte. Mais pas de panique, il doit nous dire ce qui va avoir et où on peut passer le prendre. «Cher Bart, merci beaucoup pour le sang, Sincèrement votre, Charles Montgomery Burns.» D’oh ! C’est tout ce qui y a.
[Marge, Maggie, Bart et Lisa rentrent dans la maison, Lisa arrête l’arrosage]

SEQ 14 – INT/NUIT Maison des Simpson – Cuisine[Homer est dans la cuisine avec Bart et Marge]
Homer : [En colère] Un façon de montrer sa gratitude, franchement ! Pas d’or, pas de diamants, pas de rubis, même pas une misérable carte. Mais si, y avait une carte. Même que c’est ça qui me rend dingue !
Marge : On ne fait ça pour avoir une récompense, Homer. On le fait parce que un de ses frères humains à besoin d’aide.
Homer : Marge, tu es ma femme et je t’aime beaucoup, mais tu vis dans un monde de contes de fées rempli de fleurs, de clochettes, de lutins et de grenouilles avec des drôles de petits chapeaux.
Bart : Ouais, on s’est fait couillonner !
Homer : [énervé] Bart !
Marge : [agacé] On a obtenu ce qu’on voulait je crois. On a donné une seconde chance à un vieil homme.
Homer : J’ai fait une promesse toute simple à mon fils, qu’il aurait un monceau de richesses. J’ai pas pu tenir ma promesse à cause de lui ! Ca suffit ! Bart, vas-y écris. [Il lui passe un bloc-notes] «Cher monsieur Burns, je suis très content que vous aillez apprécié le sang de mon fils. Votre carte était tout simplement merveilleuse. Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué, je suis sarcastique. Vous êtes puant ! Relis la dernière partie, Bart.
Bart : Vous êtes puant !
Homer : Hé, hé, hé ! Bien. «Vous êtes une antiquité, une vielle momie sénile avec des bras de fillette décharnés et des dents de lapin. Vous chlinguez comme…
Bart : Le cul d’un éléphant !
Homer : hé, hé, hé ! «Le cul d’un éléphant !»

SEQ 15 – EXT/NUIT Dans la rue - Devant la boîte aux lettres[Homer va poster la lettre, Marge essaye de l’en dissuader]
Marge : Mais c’est ton patron. T’es obligé de poster ça à la minute ?
Homer : Ouais.
Marge : tu es trop en colère, repense y demain matin.
Homer : N’insiste pas Marge.
Marge : Ho, s’il te plait Homer chéri. [Elle lui prend la main] Pour moi.
Homer : Ho ! Bon d’accord. [Ils repartent] Tu me fais toujours ton truc avec la main. A tous les coups ça marche.

SEQ 16 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre d’Homer et Marge[Homer et Marge dorment, Homer parle dans son sommeil]
Homer : Le salopard ! Fils de… [Il rêve qu’il étrangle monsieur Burns et que des pièces d’or, des diamants et des trésors tombe des poches de monsieur Burns, on voit Homer qui tord son coussin, tout à coup monsieur Burns se transforme en boite de caramel et Homer en verse sur des pancakes et commence à manger]
Marge : Homer, le petit-déjeuner est prêt. [Elle réveille Homer qui était en train de manger son coussin]

SEQ 17 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine[Homer et Marge prennent le petit-déjeuner]
Homer : Hé Marge, tu m’as empêché de faire une belle connerie. Tu sais j’ai enfin pigé le sens de… [Il parle la bouche pleine, on ne comprend rien]
Marge : Le sens de quoi ?
Homer : Mieux vaut tenir que courir.
Marge : Ha merci.
Homer : Où est la lettre ?

SEQ 18 – EXT/JOUR Dans la rue - Devant la boite aux lettres[Bart a la lettre dans les mains et la poste]

SEQ 19 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine[Homer cherche la lettre dans un placard]
Homer : Ho, mais ou elle est ? [Il cherche dans une boite]
Marge : Homer, ça ‘étonnerait quelle soit dans cette boite de fécule.
Homer : Elle est bien quelque part. Elle est pas sorti faire un tour, bon sang. [Bart entre dans la pièce] Bart, t’as vu la lettre ?
Bart : Ouais.
Homer : Bon d’accord. Surtout réfléchis bien. Où-là-tu-vu-en-der-nier.
Bart : La-der-nière-fois-que-jl’ai-vu.
Homer : Hein, hein.
Bart : C’était-dans-ma-main.
Homer : Oui !
Bart : Juste-avant-que-je-la-glisse dans la boite aux lettres.
Homer : [Il hurle] Haaaa !!!! Mais qu’est-ce qu’il t’as pris de faire ça ?
Bart : Ben, y’avait des trucs dans cette lettre qu’avait besoin d’être dit. Et je te connais t’es un mec impulsif. Et c’est pas parce que t’était enragé hier soir que tu l’aurais encore était ce matin, alors…
Homer : [énervé] Tu vas voir si je suis pas enragé, espèce de petit… [Il étrangle Bart]
Marge : [énervé] C’est toi Homer qui l’a poussé à ça ! Tu devrais d’étrangler toi-même !
[Il lâche Bart]
Homer : [Il sanglote] Ho, ho, ho, ho ! Elle a raison ! Ho, ho, ho, ho ! Bon, allez réfléchis Homer, panique pas. Y’a pas de levée avant midi. [Il crie] Il est encore temps ! [Il prend Bart]

SEQ 20 – EXT/JOUR Dans la rue – Devant la boite aux lettres[On voit la main d’Homer dans la boite aux lettres qui essaye d’attraper la lettre]
Bart : Laisse tomber Homer, c’est bien enfermé.
Homer : Enfermé, hein… Tu vas voir ce que je vais en faire de la fermeture, moi. Elle va pas être déçue du voyage la petite. Attention, pousse toi.
[Homer commence à mettre de grands coups de pieds dans la boite aux lettres, Barney passe sur le trottoir d’en face avec un carton de bière]
Barney : Ouais ! J’suis avec toi Homer ! A bas le pouvoir !
[Homer s’arrête fatigué, il regarde autour de lui et voit un tuyau d’arrosage, il va le chercher]
Bart : Ben, pourquoi le tuyau ?
Homer : Hé, à ton avis hein ? Notre lettre va être trempé, l’encre va dégouliner et personne pourra là lire.
Bart : Ouais, mais les lettres des autres gens ?
Homer : Et alors ? Y a quelque gus qui recevrons pas leurs lettres. La belle affaire. Faut voir ce que les gens écrivent, «Cher Truc muche, comment va Machin chose, ceci, cela, et patati, et patata. Votre dévoué Tartempion.» Tu parles d’une perte. [Il met le tuyau dans la boite] Bart, surveille l’arrivée du facteur. S’il vient tu me fais un signal.
Bart : P’pa, le facteur est là.
Homer : Oui tu me diras ça.
[La factrice est à coté d’Homer]
Bart : Mais non, je te dis qu’il est là.
Homer : [Il crie] Haaaa !!!!
Factrice : [énervé] Seigneur ! Vous alliez inondé la boite à lettres !
Homer : Heu… heu… Ca servirait à rien de courir puisque vous êtes notre factrice et que vous connaissez mon nom et mon adresse, pas vrai ?
Factrice : [énervé] Oui, c’est vrai !
Homer : Tant pis, je tente le coup !
[Homer part en courant, Bart lui part tranquillement]

SEQ 21 – INT/JOUR Manoir de monsieur Burns – Salon[Monsieur Burns, Smithers et un homme sont là]
M. Burns : Je veux que la terre entière entende l’histoire déchirante de ma lutte acharnée contre l’anémie.
Smithers : Monsieur Roman est l’un des meilleurs nègres sur le marché. Il a écrit «Et puis quoi encore ?», «Sorti de la fange», et «L’insubmersible Mahabaradad».
M. Burns : Excellent.
Monsieur Roman : Très bien, une question d’abord. Avez-vous couché avec quelqu’un de célèbre ?
M. Burns : Et bien, Curtis Von Zeppelin et moi… Ho ! Sacré nom d’un chien ! Écoutez-moi bien vous, le Balzac des gares et des supermarchés ! Je ne suis pas une starlette sans cervelle qui ne peut aligner deux mots. Je l’écrirais moi-même ! Vous êtes viré !

SEQ 22 – INT/JOUR Poste de Springfield – A un guichet[Homer et Bart sont à un guichet]
Homer : [Tentant d’imiter monsieur Burns] Bonjour. Mon nom est monsieur Burns. Je pense que vous avez une lettre pour moi.
Guichetier : Attendez monsieur Burns, quel est votre prénom ?
Homer : [Tentant d’imiter monsieur Burns] Je ne sais pas.

SEQ 23 – EXT/JOUR Poste de Springfield – Devant la poste[Homer et Bart sont assis sur les escaliers devant la poste]
Homer : Super, ton plan Bart.

SEQ 24 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[Homer est allongé sur le canapé, Lisa montre des images à Maggie]
Lisa : Ho regarde Maggie ! Qu’est-ce que c’est ça? Dodécaèdre ! Dodécaèdre !
Homer : Lisa, je sais pas ce que tu fabriques, mais c’est fatiguant pour papa qui essaye de réfléchir.

SEQ 25 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de monsieur Burns[Monsieur Burns est à son bureau et écrit son livre]
M. Burns : [Il écrit] Chapitre 5 : un voyage à l’infirmerie avec des résultats plus qu’inattendus.

SEQ 26 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Devant le bureau de monsieur Burns[Homer est devant la porte du bureau de monsieur Burns, il regarde sa main droite ou il n’y a rien]
Homer : Oups ! [Il regarde sa main gauche, il a une montre, il est 7h02] [Il pense] 28 minutes avant que le vieux arrive. C’est l’heure de l’opération ramassage du courier. [Il rentre dans le bureau]

SEQ 27 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de monsieur Burns[Homer fouille dans les lettres qui se trouvent sur le bureau de monsieur Burns, on voit l’ombre de monsieur Burns se rapprochait avec un couteau à la main]
M. Burns : Je peux vous aider ?
Homer : [Il crie] Haaaa !!!!
M. Burns : N’ayez pas peur de ceci. Ce n’est qu’un coupe-papier. Qui êtes vous ?
Cerveau d’Homer : Lui dit pas. Donne lui un faux nom.
Homer : Homer Simpson.
Cerveau d’Homer : D’oh !
M. Burns : Simpson ? Simpson ? [Il prend une lettre sur son bureau] Mais j’ai reçu une lettre de vous. Je vais la lire tout de suite. [Il lit] «Cher monsieur Burns, je suis content que vous ayez apprécié le sang de mon fils. Votre carte était tout simplement merveilleuse.» Mon Dieu, Simpson ! Cela va ensoleiller ma journée. Vous êtes un vrai gentleman.
Homer : Heu… Oui. Je retourne à mon…
M. Burns : Ho mais ce n’est pas fini. «Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué, je suis sarcastique.» [Il regarde Homer d’un œil mauvais] «Vous êtes puant ! Vous êtes une antiquité, une vielle momie sénile avec des bras de fillette décharnés et des dents de lapin. Vous chlinguez comme le cul d’un éléphant !»
[Homer est terrorisé]

SEQ 28 – EXT/JOUR Centrale nucléaire – Derrière la centrale[Joey emmène Homer vers la sortie]
Homer : Arrête Joey, t’es pas obligé de me tordre le bras.
Joey : Ho, je te dis pas comment faire ton travail, moi.

SEQ 29 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de monsieur Burns[Monsieur Burns observe la scène depuis son bureau]
M. Burns : Je pourrais l’écraser comme une fourmi, mais ce serait trop facile. Non, la vengeance est un plat qui se mange froid. Je vais attendre tranquillement mon heure. Ho, et puis non je vais l’écraser comme une fourmi.
[On voit Homer se faire jeter dehors par Joey]

SEQ 30 – INT/NUIT Manoir de monsieur Burns – Salon[Monsieur Burns et Smithers sont dans le salon]
M. Burns : Je suis sénile, hein ? J’ai des dents de lapin, hein ? Des bras décharnée, hein ? Des boutons partout, n’est ce pas ? Le menton fuyant ?
[Smithers tend une feuille à monsieur Burns]
Smithers : Son solde de tout compte, monsieur.
[Monsieur Burns signe]
M. Burns : C’est très curieux, je viens de retirer son gagne pain à un homme et je me sens étrangement vide, malgré tout. Vous savez quoi, Smithers ? Faites-le mettre en bouillie !
Smithers : Mais…
M. Burns : Mais quoi ?
Smithers : Rien, monsieur.

SEQ 31 – INT/NUIT Maison des Simpson – Cuisine[Homer parle avec Marge]
Homer : J’avais jamais vu Burns en rogne comme ça, et portant il est souvent.
Marge : Mmm…
Homer : Moi et ma grande… Enfin mon grand stylo à bille.
Marge : Ce qui est fait, est fait chéri. C’est pas grave ce qui arrive, on s’en sortira. On s’en sort toujours.
Homer : Attends. J’ai un plan, t’as qu’à aller vivre avec les enfants chez tes sœurs et moi j’irais… mourir dans le ruisseau. C’est pratique et c’est dans nos moyens. [Il sanglote] Hou, hou, hou !

SEQ 32 – INT/NUIT Maison des Simpson – Entrée[Bart, Lisa et Maggie sont dans l’entrée et on assisté à la scène]
Bart : On m’a toujours dit que j’allais détruire la famille, mais je l’ai jamais cru.
Lisa : Rassure toi, Bart. Personne ne le croyait vraiment. C’était juste pour te faire peur.

SEQ 33 – INT/NUIT Centrale nucléaire – Bureau de Smithers[Smithers est à son bureau avec Joey, Smithers a l’air fatigué, il a une barbe naissante et fume]
Smithers : Vous connaissez Homer Simpson ?
Joey : Ouais, c’est un chic type. On joue au poker de temps en temps.
Smithers : On voudrait qu’il soit tabassé.
Joey : On y va. [Il se lève]
Smithers : Attendez !
Joey : Quoi ?
Smithers : Heu… rien. [Joey commence à partir] Attendez !
Joey : Quoi ?
Smithers : Tabassez-le, mais sans les pieds.
Joey : Sans les pieds, pigé.
Smithers : Attendez !
Joey : [agacé] Quoi ?
Smithers : Heu… Heu…
Joey : Ha au fait, qu’es-ce qu’il a fait Homer ?
Smithers : Il a sauvé la vie de monsieur Burns ! [Il se jette dans les bras de Joey]

SEQ 34 – INT/NUIT Manoir de monsieur Burns – Bureau[Monsieur Burns écrit son livre]
M. Burns : [Il écrit] En conclusion, cher lecteur, j’aimerais vous remercier. Qu’est-ce que vous dites ? Moi, vous remercier ? Non, ce n’est pas une coquille. Voyez-vous, j’ai eu autant de plaisir à écrire ce livre, que vous à le lire. Fin. [Smithers entre] Ha, Smithers, ou on en est avec cette raclée ?
Smithers : Monsieur, elle n’a pas eu lieu.
M. Burns : Quoi ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Pourquoi ?
Smithers : Parce que… Je l’ai annulé.
M. Burns : Judas !
Smithers : [Il s’agenouille devant le bureau de monsieur Burns] Excusez-moi, mais je ne pouvais pas faire de mal à Simpson, il vous a sauvé la vie.
M. Burns : Je vois.
Smithers : Vous êtes fâché après moi, mais il fallait que je le fasse. J’attendrai dehors à la grille jusqu’à que vous me pardonniez.
M. Burns : C’est inutile, Smithers. Comme d’habitude, vous avez été le yin apaisant pour yang turbulent. Merci, vieux camarade.
[Ils se serrent la main]
Smithers : j’aimerais monsieur, que cette poignée de main ne finisse jamais, mais il nous reste encore à réglé le cas Simpson.
M. Burns : En effet, cher ami. Oui, oui en effet.

SEQ 35 – INT/NUIT Bar de Moe[Homer est au bar, le téléphone sonne]
Moe : La taverne de Moe, la taverne favorite de l’élite.
Bart : Ouais, bonjour. Est-ce que monsieur Balssèque est là ? Prénom, Jean.
Moe : Une seconde je demande, Jean Balssèque ? Jean Balssèque, les mecs. Alors quoi ça dit rien à personne ? [les clients du bar rient] Écoute moi bien, espèce de déchets. Je vais te choper un de ces jours, et je vais graver mon nom sur ton cul avec un pic à glace.

SEQ 36 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon TV[Bart et Lisa sont à côté du téléphone et rigolent]

SEQ 37 – INT/NUIT Bar de MoeMoe : Qu’est-ce qu’il t’arrive ce soir, Homer ? T’es pas dans ton assiette, on dirait.
Homer : Ho, j’ai des problèmes, Moe. File moi s’en une autre.
Moe : Ho, ben dis donc. Tu devrais pas boire pour oublier tes problèmes.
Barney : Ouais, tu devrais boire seulement pour augmentez tes aptitudes sociales. [Il rote]

SEQ 38 – INT/JOUR Centre commercial – Sur l’escalator[Monsieur Burns et Smithers montent par l’escalator]
M. Burns : Nous allons faire un cadeau aux Simpson. Un cadeau extravagant ! Un cadeau incroyable, inimaginable, déraisonnable, un fabuleux, un faramineux, un prestigieux, un prodigieux cadeau !

SEQ 39 – INT/JOUR Centre commercial – Devant la boutique «The brushes are comming»[Ils passent devant cette boutique]
M. Burns : Trop pratique.

SEQ 40 – INT/JOUR Centre commercial – Devant la boutique «The tmo’shanter connection»[Ils passent devant cette boutique]
M. Burns : Trop plouc !

SEQ 41 – INT/JOUR Centre commercial – Dans la boutique «Au foyer paysan»[Ils sont dans la boutique, Smithers joue du banjo]
M. Burns : Trop ringard !

SEQ 42 – INT/JOUR Centre commercial – Dans la boutique «Wicked excess»[Ils sont devant une table de billard]
M. Burns : Une table de billard ? Vous êtes malade, je veux pas transformer sa maison en tripot !

SEQ 43 – INT/JOUR Centre commercial – Devant la boutique «Plunderer pete’s»[Ils regardent à travers la vitrine]
M. Burns : Eurêka ! Nous avons trouvé !
Smithers : Mais monsieur, ça coûte 32 000$.
M. Burns : N’allez pas me gâcher ce moment avec votre couplet misérabiliste. C’est parfait.

SEQ 44 – INT/JOUR Maison des Simpson – SéjourHomer : Ha, pauvre de moi !
[Marge va à la fenêtre]
Marge : Ho, mon Dieu ! C’est monsieur Burns !
Homer : [Il crie] Haaaa !!!! [Il saute derrière le canapé]
[A travers la fenêtre on voit monsieur Burns avec Smithers à côté d’un camion d’où des hommes sortent une énorme caisse]
M. Burns : Ho hisse ! Ho hisse ! Ho hisse !
Lisa : Attends papa, il sourit.
[Homer sors la tête de derrière le canapé]
[La caisse est au milieu du salon, monsieur Burns et Smithers sont rentrés]
Homer : Monsieur Burns ? Vous nous avez apporté un cadeau ?
M. Burns : Mais que pensiez vous que j’allais faire ? Vous faire réduire en bouillie peut-être ? [Monsieur Burns et Smithers rigolent] Pour vous prouvez mes bons sentiments, je vous offre une première épreuve de mon livre, «Y aura-t-il jamais un arc en ciel ?» [à Bart] Quand à toi, je ne t’es pas oublié non plus, tiens. [Il lui tend une barre à mine]
Bart : Whoua ! Une barre à mine !
Lisa : C’est pour ouvrir la caisse, pauvre idiot.
Homer : [à Marge] Hein, qu’est-ce que je t’avais dit ? Je parie que c’est plein de diamants, de rubis, de saphirs, de perles.
[Bart ouvre la caisse, dedans il y a une énorme tête incas]
Bart : Whoua ! Une grosse tête hideuse !
Homer : D’oh !
M. Burns : En fait mon garçon, c’est une grosse tête hideuse d’indien Olmèque. Elle a été sculptée par des indiens méso-américains il y a plus de 3000 ans. Cet horrible individu c’est Xtapolapocata, le dieu de la guerre.
Bart : Ha c’est géant !
[Maggie montre une photo, avec écrit aztèque dessus, à Lisa]
Lisa : Non Maggie, pas Aztèque, Olmèque. Olmèque.
Homer : [à Marge] Marge, ça fait quoi ce truc ?
Marge : Ca fait rien du tout.
Homer : [à Marge ] Marge, en vrai, ça fait quoi ?
Marge : Rien de plus de ce que tu vois en ce moment.
M. Burns : Bien. Je vous laisse faire connaissance avec le senior Xtapolapocata. Salut !
[Monsieur Burns et Smithers s’en vont]

SEQ 45 – EXT/JOUR Maison des Simpson – jardin[Monsieur Burns et Smithers partent]
M. Burns : Vous avez vu leur tête, Smithers ?
Smithers : Monsieur, vous êtes mon dieu de la générosité.

SEQ 46 – INT/NUIT Maison des Simpson – Séjour[Les Simpson sont assis sur le canapé et mange, la grosse tête est devant eux]
Homer : Vous sauvez la vie d’un type et qu’est-ce que vous récoltez ? Rien. Non pire que rien. Une énorme pierre qui fait peur.
Bart : Hé, mec. Touche pas à mon pote !
Marge : Homer, c’est l’intention qui compte. La morale de cette histoire c’est que faire une bonne action est déjà une récompense.
Bart : Mais on a eu une récompense. Elle est cool cette tronche.
Marge : Alors, disons qu’aucune bonne action reste sans récompense.
Homer : Hé attends voir un peu, si j’avais pas écrit toutes ces vacheries, on n’aurait rien eu du tout.
Marge : Et bien, … Mmm… Dans ce cas, la morale ce serait la roue qui grince à besoin de graisse.
Lisa : Au fond, peut être qui y a aucune morale à cette histoire.
Homer : Exactement. C’est juste des trucs qui nous sont arrivés.
Marge : Mais ça restera quand même des jours mémorables.
Homer : C’est ça, Amen.
[Ils rigolent]
Script écrit en juillet 2004 par Thierry
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park