Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

24/11/2017
James L.Brooks, le producteur de la série, a établi un accord exceptionnel avec la Fox qui empêche toute censure dans le processus de création. Ainsi, la série est libre de critiquer la FOX.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Chef de cœur
Homer et le chef Wiggum se lient d'amitié...
25/11 à 19h55 (W9)
Tous les goûts sont permis
Marge participe à un concours de cuisine...
25/11 à 20h25 (W9)
Coucher avec l'ennemi
Nelson vient habiter chez les Simpson...
25/11 à 21h00 (W9)

Derniers commentaires

Les Simpson 80 | On apprends beaucoup sur les Simpson c'est super (Parlons Simpson #27 Lisa)

Les Simpson59 | Carnat89 : Un grand merci à toi ! Je suis tellement pressé et j'ai si hâte de voir les nouvelles... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

Carnat89 | Pour ceux qui cherchent le dossier de presse en question, il est disponible ici :... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

romualdderon2 | De très bonnes audiences. (29x06 - The Old Blue Mayor She Ain't What She Used To Be)

Zozo 5 | J'adore ces vidéo. (Parlons Simpson #27 Lisa)

Script : Le vieil homme et Lisa

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Chambre d'Homer et Marge
Marge entend un drôle de bruit dans la cuisine. Elle descend.

SEQ 2 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon-TV
Annonceur : [a la télé] Et voici la fin palpitante du colonel Dracula et les gars de la marine.
Vladimir : Euh, colonel ?
Colonel : Vladimir !

SEQ 3 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Marge, Homer et Bart vont tous les trois dans la cuisine et ils voient Lisa qui fouille dans les poubelles]
Marge : Lisa mais qu'est-ce que tu fabriques ?
Lisa : C'est pour mon club des jeunes battants. On gagne de l'argent en recyclant des ordures.
Bart : Ca sert à rien de recycler Lisa. Le soleil est en train de s'éteindre, la planète est condamnée. A cause de toi on passe les derniers jours qui nous reste au milieu des poubelles.
Marge : Moi je trouve que c'est une bonne idée.
[Marge met une ordure dans la poubelle]
Lisa : Maman, maman, tu mélanges le polyéthylène et le polyoréthane.
Homer : Marge !
Marge : Oh, excusez-moi.
Lisa : Et avant, il faut les couper en morceaux sinon les animaux se font piéger dedans.
Bart : Que ceux qui sont idiots.
Lisa : Il me faudrait encore plus de papier.
Homer : Eh, je sais où il y a une tonne de papier.
[Il ramène des livres et les jette en rigolant]
Lisa : P'pa, on est pas sensé s'amuser en recyclant des déchets, c'est sérieux.
Homer : Bon d'accord.
[Il jette les livres d'un air triste]

SEQ 4 - INT/JOUR Club des jeunes battants
[Skinner admire la collecte d'ordures]
Skinner : Quel joli monceau d'ordures, je suis ébahi. Avec l'argent que nous allons en tirer, le voyage à Albany sera à notre portée.
Enfants : Ouais !
Skinner : Super. Et maintenant faîtes à notre invité un accueil digne du club des jeunes battants. Il connaît le secret de la réussite dans les affaires, monsieur Montgomery Burns.
[M. Burns et Smithers entrent]
Burns : Je serai bref et concis. Famille, religion, amitié, ce sont là les trois démons que vous devez tuer si vous voulez réussir dans les affaires. Si une occasion se présente, vous n'aurez pas envie d'être en route pour la maternité ou d'être assis dans une de ces églises bidons... ou une synagogue. Des questions ?
[Après un moment de silence, Skinner prend la parole]
Skinner : Eh bien, je vais profiter de cette occasion unique, même si ça ne vous intéresse pas les enfants. Selon vous, qu'est-ce qui est plus important, travailler dur ou être tenace ?
Burns : Y a-t-il d'autres questions ?
Lisa : Oui. Y a-t-il un recyclage des déchets dans votre centrale ?
Burns : Re-cy-clage ?
[Dans sa tête, on voit un dictionnaire. Il cherche le mot "recyclage" mais il ne le trouve pas. Retour à la réalité]
Burns : Je crains que ce terme ne me soit pas très familier, adorable petite polissonne.
Lisa : Vous ne savez pas ce que c'est que le recyclage ? Ca consiste à réutiliser des choses pour préserver nos ressources naturelles.
Burns : Oh, ainsi dame nature appelle au secours. Elle aurait dû y penser quand elle nous infligeait des sécheresses, des cyclones et des singes malades. C'est la nature qui a déclaré la guerre et maintenant qu'elle est en train de la perdre elle dit pitié. Eh bien moi je dis qu'elle aille au diable.
Lisa : Mais la nature n'est pas notre ennemie.
Burns : On peut très bien s'en passer. Tu es d'accord ?
Lisa : Non je ne suis pas d'accord.
Burns : Non ?
Smithers : Comment ose-tu contester ce que dit monsieur Burns ?
Burns : Je m'en charge, Smithers. Tais-toi petite. Si j'avais passé ma vie à écouter des oiseaux de mauvaise augure dans ton genre, je ne possèderai pas 200 millions de dollars aujourd'hui.
Lisa : Mais d'après votre toute dernière autobiographie, votre fortune ne s'élève qu'à 100 millions de dollars aujourd'hui.
Burns : Ma chère, je...
[Il regarde Smithers d'un air étonné]
Smithers : [gêné] En fait monsieur elle est... considérablement moins élevée.
Burns : Je... dois partir

SEQ 5 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Bureau de M. Burns
[Les conseillers de Burns sont réunis]
Homme : On applaudit Monty Burns.
Burns : Je vous ai tous convoqué parce que j'ai besoin de réponse franche. Quelle est ma situation financière aujourd'hui ?
Conseiller : Excellente.
Avocat : Excellente.
Smithers : Ils sont unanimes.
Burns : Très bien alors jetons un coup d'oeil à mon portefeuille d'action. Compagnie des marchants d'esclaves, qu'est-ce que ça donne.
Conseiller : C'est... stable.
Smithers : Je suis sûr que vos actions se portent bien. Après tout, vous les avez choisi.
Burns : Apportez mon vieil indicateur de cotations, nous allons bien voir. [il inspecte son indicateur] Voilà c'est à partir d'ici que j'ai arrêté de vérifier : septembre 1929. Oh non, oh non ! Oh non ! Smithers, pourquoi ne m'avez-vous pas parlé de ce crack boursier ?
Smithers : Mais monsieur, ça c'est passé 25 ans avant ma naissance.
Burns : Vous me sortez toujours cette excuse. Il me faut agir pour récupérer mon argent très vite. Cela exige une stratégie agressive vis-à-vis du marché.
Conseillers : Bonne idée monsieur.
Burns : Investissez la moitié de ce que j'ai dans des valeurs sûres : Zeppelin Transatlantique, compagnie des lampes à huile, manufacture des bandes molletières et des corsets. Et mettez le reste dans ce nouvel avion renifleur de pétrole très prometteur. Voilà qui devrait rétablir les choses, hein les gars ?
Conseillers : Absolument, bravo monsieur.
Smithers : L'avion renifleur c'est sans risques.

SEQ 6 - EXT/JOUR Centre de recyclage
[Seymour Skinner donne le papier recyclé au responsable du centre, un hippie]
Skinner : Une demi-tonne de vieux journaux et on récolte 75 cents ? Ca ne paie même pas l'essence que j'ai utilisé pour aller acheter la ficelle qui entoure les paquets.
Hippie : J'ai l'impression que tu bosses pour entretenir une voiture. Simplifie-toi la vie, mec.
Skinner : C'est ça oui. Pff ! Désolé les enfants, notre voyage est annulé, et il n'y aura plus de recyclage.
Enfants : Ohh...
Lisa : C'est quand même pas si mal. On a collecté assez de papier pour sauver un arbre entier.
[En faisant marche arrière, Skinner fait tomber un arbre]
Martin : Maman, au secours !

SEQ 7 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Bureau de M. Burns
Burns : Vous voulez dire que j'ai perdu tout mon argent ? Mais j'ai choisi les bons placements, n'est-ce pas ?
Conseiller : Oh oui, c'est sûr.
Smithers : Chaque choix était bon.
Burns : J'y vois clair à présent. Vous n'êtes qu'une bande de lèche-bottes. Je choisissais le mauvais placement et vous étiez trop lâches pour me le dire, c'est pas vrai ?
Conseillers : Si, oh oui monsieur.
Burns : J'arrangerai ça moi-même. Prenez une autre hypothèque sur la centrale.
Smithers : La banque a d'ores et déjà saisi la centrale et... et votre maison monsieur.
Burns : Mais... que vais-je faire ?
Smithers : D'abord, il faut quitter la maison qui appartient à la banque. Je vous aiderai à faire vos valises.
Burns : Oh...

SEQ 8 - EXT/JOUR Maison de M. Burns
[Dans le jardin, un jardinier coupe la fontaine]
Jardinier : Fichez le camp.
[A l'intérieur, les pièces sont vides]
Agent immobilier : Et je suis sûre qu'un catcheur professionnel tel que vous appréciera tout cet espace totalement clos.
Catcheur : Ca pue le vieux dans cette baraque.
Smithers : Ne l'écoutez pas monsieur, vous dégagez une odeur exquise.
Agent immobilier : Et vous ne seriez pas le seul catcheur de ce quartier. Le Bourreau Hurlant habite à 3 maisons d'ici.
[On entend le Bourreau Hurlant]
Catcheur : Je l'achète !
[Burns récupère un portrait de lui au mur]
Burns : Cela vous ennuierait-il que je conserve ce portrait... qui me rappellera des temps meilleurs.
Catcheur : Pourquoi je garderais le portrait d'un vieux débris cadavérique ?
Burns : Oui, pourquoi en effet.
[Burns sort sans le tableau, triste]
Smithers : Je veillerai à ce qu'il fasse suivre votre chèque d'aide sociale, monsieur.
Burns : Très bien.

SEQ 9 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
Marge : Homer, tu ne m'avais pas dit que Burns était ruiné, qu'il avait perdu la centrale nucléaire ?
Homer : Ecoute, je peux pas me rappeler de tous les petits trucs qui se passent dans une journée.
Marge : Tu m'as parlé trois fois de la barre de chocolat que t'as trouvé.
Bart : T'as trouvé une barre de chocolat ?
Homer : Oh oui. Approche-toi mon fils, je vais te raconter une histoire.
Lisa : En principe je ne rie jamais du malheur des autres mais au nom de la communauté du recyclage, Ah ah ! Personne ne méritait plus que lui ce qui lui arrive.
Marge : Ils vont pas fermer la centrale, hein Homer ?
Homer : Non. La banque a mis Lenny à sa tête.

SEQ 10 - INT/JOUR Centrale nucléaire - Bureau de M. Burns
[Lenny est à la place de M. Burns. Il parle au micro]
Lenny : Votre attention s'il vous plait. Euh... bossez un peu plus.
[Il se craque les doigts]

SEQ 11 - INT/JOUR Appartement de Smithers
[Waylon Smithers a gentiment accueilli M. Burns]
Smithers : Monsieur, il faut que j'aille travailler. Lenny est très à cheval sur les horaires.
Burns : Y a-t-il des tâches que je peux faire ?
[En rangeant la vaisselle, il fait tomber une tasse]
Smithers : Non, non. Restez là. Conservez votre dignité.
[Smithers sort. Burns trouve la liste des courses]
Burns : Liste des courses. C'est l'occasion de te rendre utile. Tu vas aller acheter ces articles chez le vendeur d'épicerie.

SEQ 12 - INT/JOUR Dans le bus scolaire
[Burns est monté dans un bus. Il parle au chauffeur]
Burns : A l'épicerie, mon brave.
[Il s'asseoit à côté de Barney]
Burns : Je voyage en bus.
Barney : Eh ! C'est pas vous le type que tout le monde déteste ?
Burns : Oh mon Dieu non. Je suis Monty Burns.

SEQ 13 - INT/JOUR Epicerie
Burns : Je fais des courses. [il lit la liste] Céréales. [le rayon est plein de céréales] Misère. J'ignore quelles céréales sont faîtes pour moi. [à Krusty] Excusez-moi, pouvez-vous me dire où je peux trouver les Burnsie's choco ?
[Krusty est devant un rayon plein de ses céréales]
Krusy : Désolé papi. Ils ne mettent pas n'importe qui sur les boîtes de céréales.
[M. Burns prend des céréales "Le comte Chocula"]
Burns : Voilà. Apparemment nous avons un petit air de famille.
[Un peu plus tard. Burns est enfermé dans un réfrigérateur derrière une vitre. Il frappe à la vitre et un épicier lui ouvre]
Burns : Merci épicier. Je m'étais risqué à prendre du lait et la porte s'est refermée sur moi.
Epicier : Oui, ces vitrines réfrigérées sont des pièges mortels.
[M. Burns doit choisir entre du "Ketchup" et du "Catsup"]
Burns : Ketchup... Catsup... Ketchup... Catsup... Catsup. Ket, Cat. Oh, je suis complètement dépassé.
Vendeur : Le voilà qui parle au ketchup maintenant. Burns agit comme un vrai dingue.
Superviseur : Ça lui a peut-être bousillé le cerveau d'être ruiné et d'avoir perdu la centrale. [à Burns] Vous pouvez venir avec nous, monsieur ?
Burns : Etes-vous ici pour résoudre mon problème de ketchup ?
Vendeur : Oui, exactement.
[Les deux hommes amènent Burns devant le chef Wiggum]
Burns : Où me conduisez-vous ? Que se passe-t-il ?
Wiggum : Détendez-vous, vous avez perdu la boule, alors on vous met dans un foyer pour les vieux gâteux. Les mecs de l'épicerie ont signé la demande de placement.
Burns : Mais j'ai des courses à faire.

SEQ 14 - EXT/JOUR Maison de retraite
[M. Burns est mis en maison de retraite.]

SEQ 15 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Homer finit une bière, il est ivre.]
Homer : Et voilà mon chou. C'est à peu près tout ce que je peux [hic] recycler aujourd'hui.
Lisa : Papa, si tu en bois encore une j'aurais un sac plein.
Homer : Oh mais papa se sent pas tellement bien.
Lisa : Il doit certainement y avoir d'autres ordures quelque part.
Homer : Eh ! Pourquoi t'essaie pas la maison de retraite ? Ils vivent quasiment dans leurs propres ordures.
Lisa : Merci papa.
Homer : Y'a pas de quoi mon chou.

SEQ 16 - INT/JOUR Maison de retraite - Cafétéria
[Abraham présente la maison de retraite à M. Burns]
Abraham : Ca c'est la seule activité, on n'a pas le droit d'y aller. Ca c'est la bibliothèque, on n'a pas le droit d'y aller non plus et faut même pas songer à aller dans la salle de jeux.
Burns : Doux Jésus, comment sommes-nous sensés passer le temps ?
Abraham : Le mieux c'est encore de s'approprier une bonne place devant la fenêtre où il y a une jolie vue.
[Devant la fenêtre, il y a des vieux qui regardent]
Burns : Oh...

SEQ 17 - INT/JOUR Maison de retraite - Salle de danse
[Les vieux dansent avec un professeur]
Prof de danse : Allons monsieur Burns, venez vous amuser. Allez on se met dans l'ambiance.
[Burns regarde à la fenêtre]
Burns : C'est donc ainsi que s'achève la saga de Monty Burns ? Si je ne m'étais pas entouré de tous ces lèches-bottes sans cervelle...
Lisa : [plus loin] Comment ça vous n'avez rien à recycler ? Vous devez bien avoir des magazines ou des journaux.
Burns : Cette voix... cette voix désagréable, stridente, c'est elle.
Abraham : Désolé Lisa on n'a pas le droit de lire les journaux, ça nous échauffe la bile.
Burns : [à Lisa] Toi, l'empêcheuse de tourner en rond.
Lisa : Je m'appelle Lisa, monsieur Burns. Lisa Simpson.
Burns : Peu importe comment tu t'appelles, petite idiote. Ce que je veux savoir c'est si tu vas m'aider à refaire fortune.
Lisa : Je vous aiderai jamais, vous êtes l'homme le plus mauvais de la planète.
Burns : Oui, tu as du cran petite, c'est ce que je cherchais. Tu es engagée.
Lisa : Sûrement pas.
Smithers : Monsieur, je suis désolé que mon épicier vous ai fait enfermé. Nous ne ferons plus les courses chez lui.
Burns : Pas maintenant Smithers. J'ai un empire à rebâtir, et la personne qui va m'aider c'est... [montrant Lisa] cette petite fille.

SEQ 18 - EXT/JOUR Parc
[Lisa fait voler un cerf-volant en courant. Burns la suit avec son cerf-volant qui traîne par terre]
Burns : Je t'en prie.
Lisa : Non.

SEQ 19 - EXT/JOUR Dans la ville
[M. Burns poursuit Lisa pour lui demander de l'aide. Elle s'enfuit]
Burns : Je t'en prie.
Lisa : Non !
[Un peu plus loin]
Burns : Je t'en prie.
Lisa : Non !

SEQ 20 - INT/JOUR Maison des Simpson - Hall d'entrée
[On sonne à la porte. Homer va ouvrir, c'est M. Burns]
Burns : Monsieur, nous ne connaissons pas mais je m'appelle monsieur Burns et je veux que votre fille m'aide à refaire fortune.
Homer : Vous parlez de Maggie ?
[Maggie regarde M. Burns et fait un revolver avec sa main qu'elle braque sur Burns]
Burns : Oh, le bébé qui m'a tiré dessus. Non, je faisais allusion à votre autre fille.
Homer : Lisa. T'as de la visite. Alors... ça fait quoi d'être dans la dèche ?
[Lisa descend]
Lisa : Encore vous ?
Burns : J'ai compris que j'avais fait fausse route, Lisa. J'ai besoin de quelqu'un d'aussi intègre que toi. Je t'en prie, ne refuse pas ça à un pauvre vieillard.
Lisa : Euh... euh ben... si j'acceptais de vous aider, vous ne pourriez gagner de l'argent qu'en faisant des choses bien, utiles pour la société, rien de néfaste.
Burns : Rien de néfaste ? C'est exactement le genre d'idées radicales dont j'ai besoin. Marché conclus.

SEQ 21 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV
[Homer va se rasseoir sur le canapé avec Bart]
Homer : T'as vu ça Bart, pourquoi tu conclus pas de marché toi aussi ?
Bart : Oh, je ferai ça cet aprèm'.

SEQ 22 - EXT/JOUR Plage
[Burns et Lisa ramassent des ordures]
Burns : Tu veux dire qu'il y a des gens qui sont près à donner beaucoup d'argent contre des ordures ?
Lisa : Pas beaucoup d'argent ça non. Chaque boîte rapporte 5 cents.
Burns : Il ne faut pas cracher dessus Lisa. Avec 5 cents on peut s'offrir un steak frites, une tasse de café, une part de tarte et le cinématographe et il reste encore suffisamment de monnaie pour rentrer chez soi en trolleybus.
Lisa : [ennuyée] Y'en a une là. [elle ramasse une ordure] Il faut toujours couper les packs de 6 anneaux sinon les poissons se font prendre.
Burns : Je vois.
[Lisa libère le poisson et le remet à la mer. Il se fait avaler par un requin]
Nelson : Ah ah !

SEQ 23 - EXT/JOUR Centre de recyclage
[M. Burns ramasse plein d'ordures qu'il rapporte au centre de recyclage contre de l'argent]
Burns : Mon premier dollar. Grâce à toi Lisa et à notre hippie fumeur de hach. Salut à toi mon frère. Peace and love.
Hippie : J'ai l'impression que tu vis dans le passé. Réctualise, mec.
Burns : Eh bien Lisa. En tant que conseillère, tu as droit à 10%.
Lisa : Oh mais je ne fais pas ça pour l'argent. Je suis heureuse de savoir que les générations futures se promèneront sur des plages dans des espaces verts qui auront retrouvé leur pureté originelle.
Burns : [ennuyé] Y'a une boîte là.

SEQ 24 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV
Kent : Et dans notre série "C'est drôle quand c'est à eux que ça arrive", vous vous souvenez du milliardaire Montgomery Burns ? L'homme qui nous a caché le soleil, qui a renversé un enfant et qui nous a privé de Noël de 81 à 85. Et bien devinez qui est fauché et ramasse des ordures pour vivre ?
Homer : Faîtes que ce soit Flanders, faîtes que ce soit Flanders, faîtes que ce soit Flanders...
[Kent est dans une ruelle où M. Burns fouille dans une poubelle]
Kent : Excusez-moi monsieur Burns. Maintenant que vous êtes complètement ruiné, comment vous sentez-vous ?
Burns : Très bien. Je suis en train de regrimper vers le sommet. Je transforme ces ordures en or pur.
Kent : Oh là là vous empuantez ! Bonne chance monsieur.
Marge : Waahh ! Avant il puait le fric, maintenant il pue tout court.
[Homer, Bart et Marge rient]
Bart : Elle est bonne.
Homer : Qu'est-ce que t'es vache, chérie.
Lisa : Vous ne devriez pas vous moquer de lui. Monsieur Burns a changé, il est différent maintenant.
Marge : Oui, il est fauché.
[Homer, Bart et Marge rient]
Homer : Deux à la suite.

SEQ 25 - INT/JOUR Maison de retraite :
[M. Burns fait travailler des personnes âgées dans le recyclage]
Burns : Ah, tu as vraiment transformé va vie ces deux dernières semaines, Lisa. J'ai à nouveau ma propre affaire, mes employés bien-aimés. Oh sapristi ! Allez, accélérez la cadence, bande de vieux empotés.
Lisa : Monsieur Burns. Si vous voulez que les gens travaillent bien, il ne faut pas les brimer mais leur montrer que vous leur êtes reconnaissant.
Burns : Oh, c'est brillant chère associée. Mes amis, si nous atteignons notre quota, je vous emmènerai voir un bassin plein de canards comme vous n'en avez jamais vu.
Abraham : Chic alors. C'est comme ça qu'ils m'ont fait voter pour Nixon.
[Les vieux accélèrent]

SEQ 26 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Lisa lit le journal]
Lisa : "Burns ouvre une usine de recyclage". Waahh ! Même moi j'ignorais qu'il s'impliquait autant dans le recyclage. Alors, je vous l'avais dit que monsieur Burns avait changé, alors ?
Marge : Lisa, on aime pas les gens qui jubilent. Hein Homer ?
Homer : Hin.
Marge : Alors ?

SEQ 27 - EXT/JOUR Usine de recyclage
[L'usine de M. Burns va être inaugurée. Les gens qui y assistent applaudissent]
Burns : Oui, je vous remercie tous mais 10% de vos applaudissements reviennent à ma jeune associée Lisa Simpson car sans ces leçons de morale contagieuses, vous ne seriez pas là aujourd'hui pour assister à l'inauguration de "L'usine de recyclage de la petite Lisa".
[M. Burns dévoile son usine. On peut y voir la tête de Lisa en grand. Les gens applaudissent]
Moe : Si c'est pas mignon. A côté d'elle, le bébé Cadum est un monstre.
Burns : [à Lisa] Ca te plairait d'être la première à visiter l'usine, chère Lisa ?
Lisa : J'en serais ravie, cher associé.

SEQ 28 - INT/JOUR Usine de recyclage
Burns : Toute cette usine est entièrement écologique. L'énergie est fournie par les vieux journaux, les machines sont faîtes de boîtes de conserve recyclées et les fenêtres se sont des bouteilles d'alcool qu'on a collecté.
[Burns ouvre une des fenêtre. Derrière, il y a Barney qui lèche la fenêtre]
Burns : Eh ! Je croyais vous avoir dit de ne plus lécher mes fenêtres.
Barney : Ouais, je sais que vous me l'avez dit. En me réveillant ce matin, je me suis dit : "Barney, tu vas pas lécher les fenêtres"...
[Burns referme la fenêtre]
Lisa : Je suis vraiment fière de vous, monsieur Burns. Vous allez récupérer votre fortune et tout ça sans mettre la planète en danger et sans faire de la lèche aux patrons des multinationales.
Burns : Oh, attends la fin de la visite pour me jeter des fleurs. Tu n'as pas encore vu le meilleur. Je ne pouvais pas voir ta démonstration du poisson piégé dans les anneaux de plastique sans qu'il me vienne une idée. Regarde l'eau dehors. [dans l'eau, il y a pleins de packs de six anneaux attachés les uns au autres] Je me suis dit que si un pack de six anneaux piégeait un poisson, un million de packs fixés ensemble piégeraient un million de poissons. Regarde.
[Il fait remonter les packs. Il y a pleins de poissons dessus]
Lisa : [inquiète] Qu'est-ce qui se passe ?
Burns : J'ai appelé ça le filet fatal de Burns. Il nettoie la mer à fond.
[Les poissons passent dans une broyeuse, puis atterrissent dans un fût]
Lisa : Oh quelle horreur !
Burns : J'ai appelé notre produit la bouille animale de la petite Lisa. C'est un apport de protéines pour les animaux de ferme, un isolant parfait pour les HLM, un puissant explosif et une super graisse pour les moteurs. Et mieux que tout, il y a 100% d'animaux recyclés dans cette bouillie.
Lisa : Je crois que je vais vomir.
Burns : Oh, une bonne cuillerée de bouillie va te faire passer ça.
Lisa : Vous n'avez pas changé du tout. Vous êtes toujours aussi mauvais et quand vous essayez de faire le bien, vous faîtes encore plus de mal.
Burns : Je ne comprends pas. Les porcs ont besoin de protéines, les moteurs ont besoin de graisse, les dynamiteurs de dynamite. Je leur en fourni en faisant de gros bénéfices et aucune créature de la mer n'est perdue. Tu es l'inspiratrice de tout ça, petite Lisa.
[Lisa regarde sa tête sur l'usine. Elle est dégoûtée]

SEQ 29 - EXT/JOUR Rue
[Lisa voit tous les habitants recycler]
Lisa : Arrêtez, ne recyclez plus. C'est de l'assassinat, vous aidez monsieur Burns.
Femme : Mais c'est toi qui nous a dit de tout recycler.
Homme : Tu nous a convaincu que c'était bien.
Lisa : Non, c'est mal ! Je vous en prie, arrêtez de recycler.
[Lisa jette tous les déchets dans une poubelle]
Habitants : [voix de zombie] Arrête ! On ne mélange pas le plastique et le papier.
[Lisa monte dans un camion en route. A l'intérieur, il y a des bouilles de poisson]
Lisa : La bouillie de la petite Lisa !

SEQ 30 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV
Lisa : J'arrive pas à me débarrasser de l'odeur de cette bouillie. Quelle idiote j'ai été d'aider cet horrible bonhomme.
Homer : Bah j'espère que ça te servira de leçon. Faut jamais aider personne.
[On sonne à la porte. C'est Burns et Smithers]
Smithers : Simpson, que faîtes-vous ici ? Vous n'êtes pas au travail.
Homer : J'ai fait une grosse bêtise. Lenny m'a renvoyé chez moi pour que j'y pense mais comme je ne sais plus ce que c'était je regarde la téloche.
Smithers : Sachez que le règne despotique de Lenny est fini. Monsieur Burns a racheté la centrale ce matin et...
Burns : Assez jacasser, je veux voir Lisa.
Lisa : J'ai pas envie de vous parler, monsieur Burns.
Burns : Oh, tu vas changer d'avis. Figure-toi que je viens de vendre l'usine de recyclage de la petite Lisa pour la somme de 120 millions de dollars.
Lisa : [pas sincère] Toutes mes félicitations.
Burns : Ne me félicite pas, félicite la marque de surgelés "Viva la mer". En tant que conseillère, tu as droit à 10% du montant.
Bart : Lisa, est-ce que je t'ai dit que je t'aimais dernièrement ?
Lisa : Waahh ! Je n'ai jamais vu autant d'argent... mais... je ne peux pas l'accepter en sachant d'où il provient. [pas sûre] Tu crois que si, maman ?
Marge : Lisa, c'est à toi de décider. Fais selon ta conscience.
[Lisa hésite]
Lisa : Non.
[Après avoir hésiter, elle arrache le chèque]
Marge : Tu as très bien fait mon trésor.
[Elle embrasse Lisa. Homer s'évanouit]

SEQ 31 - INT/JOUR Hôpital
[Dans la chambre d'Homer. Homer est dans son lit, éveillé]
Dr Hibbert : C'est la première fois dans ma longue carrière que je vois un homme terrassé par quatre infarctus en même temps.
Lisa : Je te demande pardon papa.
Homer : [difficilement] Oh c'est pas grave, je comprends. Mais ils nous auraient été bien utile ces 12 000$.
Lisa : Euh, papa... 10% de 120 millions de dollars ça fait pas 12 000$, ça fait...
[Les appareils s'agitent. Dans le couloir, une lumière bleue s'allume]
Infirmière : Code bleu ! Code bleu !
Script écrit en mars 2003 par Bart le Tombeur . Mis à jour le 01/09/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2017 The Simpsons Park