Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

13/11/2019
Le passage de l'épisode Le vrai descendant du singe (s17) où Bart tente de faire le plus de choses possibles avant la fin de l'été était au départ prévu pour l'épisode La reine de l'orthographe (s14).

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Whisky Bizness
Un nouveau pasteur arrive à Springfield et entre Un nouveau pasteur arrive à Springfield et entre en rivalité avec le Révérend Lovejoy...
14/11 à 20h10 (RTS2)
La saga de Carl
Homer, Moe, Lenny et Carl gagnent à la loterie. Mais lorsque Carl prend son envol en Islande, sa patrie, avec tous les gains, les trois autres vont se lancer à sa recherche pour récupérer l'argent...
14/11 à 20h30 (RTS2)
Mémoire effacée
Homer devient ami avec le nouveau chef de la sécurité de la centrale nucléaire de Springfield qui s'avère être un ancien agent de la C.I.A...
15/11 à 21h05 (6ter)

Derniers commentaires

simpsonofan | Je me disais bien que la voix de Martin était différente, mais je pensais que Russi Taylor avait... (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

Lolmine59 | Je vote qui reste ensemble pour voir se qui vas fair bart ? (Votez et changez le futur de la série !)

alda20 | I learn english from simpsons ,I love it (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

dadoo1617 | on est loin des 19 millions d'autrefois (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Les Simpson 80 | Même l'audience et fiable j'adore les Simpson même âgé (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Script : Le vrai faux héros

SEQ 1 - INT/JOUR Ecole élémentaire - Auditorium[On assiste au lancement d’un film, avec une image d’assez mauvaise qualité. Il est écrit « Film Location présente un film Regarder et Apprendre : Le jeune Jébédiah Springfield », avec Troy McClure dans le rôle principal. Au commencement, Jébédiah est assis sur un cheval et fait signe à un groupe de personnes derrière lui d’avancer]
Voix off : 1796. Un groupe de pionniers, farouches et résolus, quitte le Maryland après avoir mal interprété un passage de la Bible. Leur destination : la Nouvelle- Sodome. Ceci est leur histoire...
[Les élèves regardent le film pendant que Edna et Mlle Hoover fument au fond de la salle. Bart et Milhouse sont au premier rang]
Milhouse : [Enthousiaste] Ca va être super génial !
Bart : J’espère qu’on va les voir quand ils ont donné des fusils aux Indiens en échange du maïs et que les Indiens les ont tué et ils ont repris le maïs. [Retour au film. Les pionniers s’arrêtent soudain car ils voient un bison]
Pionnier 1 : [Criant à toute la foule] Eh, gare ! Un monstre !
Pionnier 2 : C’est une créature du diable !
Une pionnière : [Angoissé] C’est un genre de vache à poil long !
Jébédiah : [Arrivant sur son cheval, à la foule] N’approchez pas, braves colons. [Jébédiah descend du cheval et s’en va monter le bison. C’est une séance de rodéo qui commence. Mais on voit bien que pendant cette scène, ce n’est pas Troy McClure sur le dos de la bête mais un cascadeur. Et sur les gros plans, il s’agit de Troy McClure sur une machine mécanique dont on entend les grincements : on voit même des mains qui font remuer l’engin. Finalement, Jébédiah apprivoise le bison et le ramène au sein du groupe. Mais il s’agit d’un faux bison poussé par un des pionniers pour le faire avancer]
La foule : [Levant les bras] Bravo ! Bravo !...
Le doyen du groupe : [A Jébédiah] Tu as sauvé notre jeune communauté.
Un jeune garçon : Mr Springfield, qu’est-ce que j’peux faire pour atteindre une telle grandeur ?
[Jébédiah regarde la foule, puis lève le bras et prononce sa devise...]
Jébédiah : Un esprit noble engrandit le plus petit des hommes. [On voit un micro qui penche au dessus de lui]
[Les élèves lèvent les bras et crient]
Elèves : Ouais ! Super ! Vas-y Springfield !...
Edna : [A Hoover] « Engrandit » ? Je n’avais jamais entendu ce mot avant d’habiter Springfield.
Mlle Hoover : Je me demande pourquoi ; c’est un mot parfaitement adéquat. [Le film est fini et l’écran se relève. Skinner arrive sur l’estrade]
Skinner : Bon, vous savez tous que le 200e anniversaire de Springfield aura lieu dans une semaine. Chaque classe y participera pour que notre bicentenaire local soit aussi mémorable que le fût le bicentenaire national. [Avec un petit rire] Bien sûr, vous êtes trop jeunes pour vous en souvenir, mis à part peut-être notre ami Kearney. [L’image passe sur Kearney, qui se rase le visage avec un rasoir électrique]
Kearney : Toutes ces fêtes grandioses, ça a vraiment remonté le moral du pays après l’affaire du Watergate !

SEQ 2 – INT/JOUR Ecole élémentaire - Classe de Mlle HooverMlle Hoover : [Aux élèves] Pour célébrer notre bicentenaire, les 20 élèves de cette classe feront une rédaction sur Jébédiah Springfield. Les 18 meilleures seront classées dans la bibliothèque de l’école où quiconque pourra ensuite les consulter. [Ralph lève la main]
Ralph : Est-ce qu’on a le droit de faire des dessins ?
Mlle Hoover : Non !

SEQ 3 – INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[Homer arrive en lisant le journal. Bart, qui mange un cookie, et Lisa sont assis à table et Marge est devant l’évier]
Homer : Eh ! Y cherchent des volontaires pour jouer des gens de l’ancien temps dans le défilé. J’peux être un barrateur de beurre, un pestiféré ou un lépreux... Un apprenti ! J’crois que j’ vais être un apprenti Marge.
Marge : Quel genre d’apprenti ?
Homer : [Sur un ton théâtral] C’est à mon maître d’en décider... [Lisa attrape le journal]
Lisa : Pourquoi pas crieur public ? Tu serais bien là-dedans !
Homer : [Enthousiasmé] Ah bon, tu penses ? [Bart s’approche]
Bart : Oh ouais P’pa, t’as une grande gueule et tu peux marcher quand il le faut.
Homer : [Touché] Aaaaah... Bien, puisque vous croyez tellement en moi, les enfants, j’ vais faire de mon mieux.

SEQ 4 – INT/JOUR Société Historique de Springfield[Lisa arrive en vélo devant une grande maison, avec un panneau où il est écrit « Société Historique : quand les morts ressuscitent- C’est une image ! ». Lisa entre dans le bâtiment et se promène dans un couloir où sont exposés des objets anciens : buste de Jébédiah, roue de chariot, fusil, trompe d’appel, devise sur un portrait en or de Jébédiah...Lisa s’arrête devant une glace sous laquelle il est écrit « Fondation de Springfield ». Derrière la vitre, il y a un paysage miniature : il y a une rivière et une charrette sur une des rives. Lisa appuie sur un bouton, le paysage s’éclaire et la charrette traverse le cours d’eau]
Voix off : La traversée de rivières dangereuses mis souvent leur vie en péril, mais permit à nos pères fondateurs d’économiser sur les ponts à péage. [Un homme arrive vers Lisa, une tasse à la main, et c’est en fait lui qui faisait les commentaires en voix off. Il toussote et Lisa tressaille, le paysage miniature s’éteint]
Mr Hurbut : Excuse-moi, je ne voulais pas te faire peur mais j’adore parler de Jébédiah même en buvant ma Chicorée... Je suis le conservateur, Hollis Hurbut. [Il sert la main à Lisa]
Lisa : Bonjour, Lisa Simpson. J’viens faire des recherches sur Jébédiah.
Mr Hurbut : Oh tu vas avoir une bonne surprise : certains historiens considèrent Jébédiah Springfield comme un patriote de seconde zone, mais tu t’apercevras bien vite qu’il est au moins l’égal d’un John Wayne, ou même d’un Frank Sinatra.

SEQ 5 – INT/JOUR Tribunal[Dans le couloir, il y a une file de gens en costume folklorique, qui auditionnent pour le défilé. Homer arrive et double la queue entière : il se retrouve devant la porte d’une pièce où l’on aperçoit Quimby, le révérend Lovejoy, le chef Wiggum et le principal Skinner assis à une table, puis Ned debout devant eux, portant un chapeau et tenant une cloche]
Quimby : Toutes mes félicitations, Ned : vous êtes notre nouveau crieur public.
Homer : D’oh !
Quimby : [A Ned] Que votre voix nasillarde et perçante résonne dans nos rues et notre cerveau.
Ned : Oh, merci-merça-merci, je ne vous décevrai point. Oyez ! Oyez ! Vous me voyez ravi, poil au nombril, de participer, poil aux doigts de pied, à la fête, poil à la tête, du bicentenaire, poil au, euh...viscère !
Homer : [S’approchant] Tu crains, poil au sein, Flanders. [Saisissant la cloche] File-moi ça ! [Criant bien fort en brandissant la cloche] Oyez oyez ! L’ancien crieur public est soit déclaré nul par tous ! Choisissoit le sieur Simpson et vous soirez point déçus du voyage !
Wiggum : [Impressionné] Oh la la, il est fabuleux !
Skinner : Hum, hum. Il a engrandit le rôle avec ce numéro parfaitement adéquant.
Quimby : C’est un crieur de première je l’admets. Mais la cloche et le chapeau appartiennent à Flanders, alors pas question !
Ned : [Avec un petit rire] Ce n’est qu’un héritage de famille ! Ca ne doit pas empêcher Homer de prendre ma place.
Homer : [Sur un ton brusque] Ton chapeau tête de veau ! [Ned donne le chapeau à Homer, qui le lui arrache des mains et le fait craquer en enfonçant son crâne dedans] Wouhou ! [Il commence à faire le tour de la pièce plusieurs fois en secouant la cloche et en criant...] Oyez oyez ! La nouvelle station homérienne commence à émettre ! Que des potins ! Jour et nuit ! Je vais vous faire... [Quimby saisit la cloche qui arrête de tinter]
Quimby : Vous ne ferez des annonces que pendant le défilé et pour des évènements publicitaires présélectionnés !
Homer : [D’une petite voix] D’accord.

SEQ 6 – INT/JOUR Société historique de Springfield[Lisa et Hurbut s’arrêtent devant une vitrine où se trouvent divers objets : mannequin en tenu- fourrure de chasseur avec un fusil, récipients, hachette, flûte...]
Mr Hurbut : Cette vitrine renferme nos trésors les plus précieux. [Il l’ouvre] Des objets qui ont appartenu à Jébédiah Springfield. [L’image se rapproche de la flûte] Voici son fifre, avec lequel il jouait le doux air de la liberté. [L’image centre la hachette] Sa hache, avec laquelle il trancha les chaînes de l’oppression, [L’image passe sur un récipient] et son...son pot de chambre.
Lisa : [Fascinée] Waaaouh ! [On entend un « ding »]
Mr Hurbut : C’est le micro-ondes. [A Lisa] J’ai fait des petits gâteaux que j’ai baptisés « Jébédiahs ».
[Hurbut s’en va. Lisa regarde et prends une toque en fourrure à queue pour se la mettre sur la tête ; après s’être contemplée, elle a l’air satisfaite. Elle attrape le fifre et souffle dedans, mais aucun son ne sort. Elle le secoue et réessaye : le son sort et l’instrument rejette un parchemin, que Lisa ramasse et lit]
Lisa : [Etonnée] « Les confessions secrètes de Jébédiah Springfield » ? « Sache, toi qui lit ceci, que ma vie fût bien différente de ce que les historiens racontent... »
[Flash-back : Jébédiah écrit ce message, assis à un bureau éclairé d’une bougie, dans sa cabane. C’est alors sa voix qui lit le texte]
Jébédiah : Premièrement, je n’ai pas dompté le bison légendaire : il l’était déjà et je l’ai tout simplement tué. [On voit la tête de l’animal en trophée accrochée au dessus du bureau. Jébédiah remet de l’encre sur sa plume] Deuxièmement, je ne me suis pas toujours appelé Jébédiah Springfield : jusqu’en 1796, j’étais Hans Sprungfeld, pirate et criminel, et tous les idiots de cette ville ne connaîtront jamais la vérité. [Avec un rire mauvais] Ha ha ha ha !...
[L’image revient à Lisa]
Lisa : [Accablée] « Ha ha ha...» Oh mon dieu, notre héros est un imposteur. [Reprenant la lecture] « Je rédige ces confessions pour que mon infamie me survive longtemps après que j’aurai succombé à la diphtérie qui me ronge. » Oooooh...
[Elle regarde le fifre qu’elle a en main, puis jette tout par terre et se met à cracher et se passer les mains sur la langue, en hurlant, complètement affolée. On entend les pas d’Hurbut qui revient. Lisa remet le parchemin dans le fifre qu’elle replace dans la vitrine rapidement]
Mr Hurbut : [Un plateau à la main] Voici les Jébédiahs tout chauds ! [Lisa le regarde de manière impassible, les mains dans le dos]
Mr Hurbut : Tout va bien petite ? Tu as les joues rouges.
Lisa : [Nerveuse] Oh, c’est parce que c’est excitant d’étudier Jébédiah.
Mr Hurbut : J’ai l’impression que tu as attrapé le virus de la « Jébédiah-Springfielis ».
Lisa : [Avec un rire nerveux] Oh, juste quand je viens de guérir de ma « Marco-Polomyélite »... [Hurbut rit, Lisa aussi mais nerveusement]
Mr Hurbut : Tu as eu la poliomyélite ?
Lisa : Oh, hum...non.

SEQ 7 – INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[C’est le matin : l’image est sur Marge, en robe de chambre, qui baille. Le grille-pain à côté d’elle éjecte deux tartines qu’elle met dans une assiette. Elle se retire, et on voit Lisa assise à la table, en train de lire deux ouvrages. Homer arrive en robe de chambre, avec son chapeau de crieur et sa cloche]
Homer : [Criant et agitant la cloche] Oyez oyez, quoi qu’il y a à becqueter ?
Marge : Des toasts.
Homer : Je n’ai point ouï, Marjorie.
Marge : Hmm... Moult toasts, messire.
Homer : [Secouant la cloche] Wouhou !
Lisa : [A Homer] Qu’est-ce que tu dirais si je t’apprenais que Jébédiah Springfield était loin d’être le grand homme qu’on prétend. Regarde... [Elle montre les deux livres à Homer : sur l’un, il y a une photo typique de Jébédiah ; sur l’autre, il est habillé en pirate avec un perroquet sur l’épaule] Jébédiah était en fait un méchant pirate qui s’appelait Hans Sprungfeld. [Elle repose les livres] Il a eu la langue arrachée par un Turc lors d’une bagarre dans une taverne.
Homer : Plus de langue alors ? [Sur un ton théâtral, levant le poing au ciel] Comment y f’sait pour parler, manger, rire, aimer !?
Lisa : Il s’était fait fabriquer une prothèse en argent. Regarde... [Elle montre le schéma correspondant sur le livre à Homer]
Homer : Aaaah ouais, c’est pas bête...
Lisa : C’était l’un des hommes les plus malfaisants des années 1780. Il a même essayé de tuer Georges Washington !
Homer : [Scandalisé] Le vaurien !
[Imagination d’Homer : on voit Georges Washington à « Trenton, New Jersey, 1781 », en train d’être peint par un artiste, dans son palais. Jébédiah fait irruption dans la pièce en cassant une fenêtre]
Jébédiah : File-moi tout ton argent !
Washington : Jamais ! [Jébédiah lance sa hachette vers le président mais celle-ci se plante dans le mur à côté. Jébédiah rit, et on peut voir sa langue d’argent dans laquelle on voit le reflet de Washington qui prend une bouteille de verre. Il la brise sur une table et essaie d’empaler Jébédiah mais il la plante dans son propre portrait. Il plaque Jébédiah contre le mur, mais celui-ci lui donne un coup de tête et des coups de poing, puis le met à terre et tente de l’étrangler. Le président saisit un dentier en or posé sur une table derrière et mord Jébédiah qui tombe à terre en gémissant et se tenant l’entrejambe. Washington s’apprête à le frapper lorsqu’on entend...]
Couturière : J’ai trouvé les étoiles blanches que vous vouliez, [Elle tient le drapeau des USA] mais je n’ai pas trouvé de fraises rouges, de bananes jaunes ou de crocodiles verts.
Washington : [Mécontent] Bof, ça f’ra l’affaire. Mais je ne vous le payerai pas ! [Au fond, on voit Sprungfeld qui se sauve discrètement par la fenêtre cassée. Retour chez les Simpson]
Lisa : Quand on a revu Hans Sprungfeld, il avait transformé son nom en « Jébédiah Springfield ».
Marge : [Posant une assiette de toasts devant Lisa] Lisa chérie, quand ma famille est arrivée dans la région, ils ont eu le choix entre habiter Springfield...ou Puanteville ! Tu sais pourquoi ils ont choisi Springfield ? [Lisa fait « non » de la tête]
Marge : [Ferme] Parce que chacun sait que Jébédiah Springfield était un vrai héros américain, point final ! [Elle s’en va. Lisa, désemparée, referme son livre mais Homer arrête son geste. Il pose la cloche sur la table met sa main sur l’épaule de Lisa]
Homer : Moi j’te crois, mon chou.
Lisa : [Touchée] Ooooh...merci Papa.

SEQ 8 – INT/JOUR Ecole élémentaire – Classe de Mlle Hoover[Mlle Hoover rend les devoirs sur Jébédiah]
Mlle Hoover : Ralph : A, Janey : A...et Lisa pour cette RE-DACTION “Jébédiah Springfield Super Imposteur” : F !
Lisa : [Un peu dépitée] Mais tout est vrai !
Mlle Hoover : [Enervée, tapotant la copie] Aaah, c’est le dénigrement d’un homme, d’un vrai de la part d’une féministe enragée ! [Levant la copie au ciel] C’est à cause de femmes comme toi que les femmes comme moi n’arrivent pas à trouver de mari ! [Elle laisse tomber la copie sur le bureau]

SEQ 9 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour[Dans la salle de séjour, Homer muni du chapeau et de la cloche qu’il agite, est au téléphone]
Homer : Content d’vous avoir parlé ! [Il raccroche. Lisa arrive et monte l’escalier en pleurant et on entend une porte qui claque]

SEQ 10 – INT/JOUR Maison des Simpson – Chambre de Lisa[Homer va dans la chambre de Lisa, où celle-ci est allongée sur son lit, l’air triste et découragé]
Homer : Lisa ?
Lisa : [En pleurant] Mlle Hoover pense que j’ai tout inventé ! [Se relevant brusquement] Elle m’a traitée de féministe enragée !
Homer : [En colère] Moi aussi on m’a traité de fumiste enragé, et j’en souffre encore ! [S’asseyant à côté de Lisa et lui mettant le chapeau] Alors voilà ce qu’on va faire mon chou : on va vraiment se déchaîner et on va tout démolir à coups d’batte de baseball ! [Il mime]
Lisa : Ca servira à rien Papa. Personne ne voudra jamais me croire...
Homer : Mais t’as des preuves ! On peut récupérer le papier d’Jébédiah dans son fifre !
Lisa : [Dont le visage s’illumine] Tu crois ?!
Homer : Mais oui. [Faisant signe à Lisa de le suivre] On va casser la vitrine avec la batte de baseball !
Lisa : Pas de batte de baseball !
Homer : [Déçu] Oooooh...

SEQ 11 – INT/JOUR Société historique de Springfield[La voiture des Simpson est garée devant le bâtiment. Homer et Lisa vont parler à Hurbut, qui est assis à son bureau]
Lisa : Bonjour Monsieur Hurbut !
Mr Hurbut : [Agréablement surpris] Oooooh, te revoilà ! [Il se tourne vers Homer et se lève en joignant les mains] Et tu as amené un ami !
Homer : Crieur public ! J’aurai quelques questions : un, où est le fifre et deux, filez-moi le fifre !
[Il voit un trousseau de clés sur le bureau, le saisit et s’en va en courant]
Mr Hurbut : Revenez ici ! [Il suit Homer, qui ouvre la vitrine du fifre] J’ai beaucoup de respect pour la charge de crieur public, mais ceci n’est pas de votre ressort, vous êtes incompétent !
Homer : Ah ouais ?! J’vais t’apprendre à m’traiter de « compétent » ! [Il souffle dans le fifre qu’il a en main. Le parchemin est éjecté et frappe Mr Hurbut au front]
Mr Hurbut : Oooh ! Qu’est-ce que... ?
Lisa : [Montrant le parchemin] Ce sont les confessions secrètes de Jébédiah. [Hurbut ramasse le papier] Elles prouvent que c’était un imposteur ! [Tous s’approchent d’une table sur laquelle Hurbut étale les confessions]
Mr Hurbut : « Les confessions secrètes de Jébédiah Springfield : Sache, toi qui lit... » [Retirant ses lunettes] Euh...Ooooh, je pense, Lisa, que tu t’es laissée avoir car c’est un faux de toute évidence. [Faisant les cent pas] Quand on fait des recherches historiques, on est souvent empoisonné par ce genre de canular. Ces soi-disant...con-fessions sont aussi bidon que le testament de Rock Feller, le journal intime d’Hitler, ou l’interview de l’Abominable Homme des Neiges. [Il laisse tomber le parchemin dans la corbeille après l’avoir froissé]
Lisa : Mais ça explique pourquoi on ne trouve rien sur Jébédiah avant 1795 : il était Hans Sprungfeld jusque-là. [On voit Hurbut de dos, les mains appuyées sur une table. Il se retourne brusquement et montre la sortie à Lisa]
Mr Hurbut : [En colère] C’est vraiment grotesque, maintenant fiche le camp ! Tu es exclue à vie de la maison des amis de l’Histoire ! [Lisa se recule vers Homer et ils s’éclipsent] Toi, et tes enfants, et les enfants de tes enfants !... Pour trois mois !

SEQ 12 – EXT/JOUR Place de Springfield[Des employés municipaux nettoient la statue de Jébédiah, d’autres montent des gradins en bois. Des ouvriers hissent sur le fronton de la mairie une banderole «Célébration du bicentenaire », et un homme fixe une pancarte « Joyeux anniversaire Springfield » sur un arbre. Il y a un vendeur ambulant de « Toques Jébédiah » qui compte l’argent qu’il a amassé. Lisa voit en fait tout ceci derrière la vitre de la voiture, qui roule dans la ville]
Lisa : [Enervée, à Homer qui conduit] Je ne baisserai pas les bras : je refuse de croire que tout le monde refuse de croire la vérité !

SEQ 13 – INT/JOUR Magasin de photocopiage[La voiture est garée devant une petite boutique portant l’enseigne « La copie Titine : chez nous, photocopier, c’est le pied ». A l’intérieur, pendant que le vendeur de BD utilise la photocopieuse, Lisa et Homer attendent au guichet. Le gérant arrive et note la commande de Lisa]
Lisa : [Désignant la carte des choix posée sur le guichet] Je voudrais 25 photocopies sur papier « jonquille »...
Raphaël : Oui...
Lisa : ...euh, 25 sur du « canari »...
Raphaël : Oui...
Lisa : 25 sur du « safran »...
Raphaël : Hum hum.
Lisa : ...et 25 sur du « paella ».
Raphaël : [Prenant la feuille que lui donne Lisa] Entendu : une centaine en jaune. [Il s’en va]
Lisa : [A Homer] T’es pas obligé de m’aider pour ça, Papa.
Homer : Ouh, mais j’ai envie : faut toujours aider les plus pitits que soi, [Se penchant et caressant les cheveux de Lisa] et t’es la plus pitit-que-soi que je connaisse. [Le vendeur de BD se tourne : il porte un épais dossier]
Vendeur de BD : [A Homer] Une question : vous vous appelez Ridley Scott ou James Cameron ?...
Homer : Non, c’est Homer.
Vendeur de BD : [Agressif] Dans ce cas, ayez l’obligeance de n’plus reluquer mon scénario...Homer ! Si j’vois un film où des ordinateurs menacent nos libertés individuelles, j’saurai qu’vous avez piqué mon idée !
Homer : J’fais rien, j’attends ma fille. [Dans sa tête] Ne pas oublier : piquer son idée. [Raphaël revient avec un paquet de copies jaunes. Lisa en saisit une : on voit les deux portraits de Jébédiah et Hans Sprungfeld, avec les mots « Recherché pour trahison »]

SEQ 14 – INT/JOUR Mini-Marché[Lisa arrive, une affiche jaune à la main, devant le comptoir où se trouve Apu, une toque en fourrure à queue sur la tête]
Lisa : Bonjour Apu, je peux mettre cette affiche sur votre vitrine ?
Apu : [Joyeux] Bien sûr, tout c’que tu veux mon petit cœur. Ooooh ! Tu es aussi délicieuse que les cœurs en pain d’épice qui sont en promo ! [Lisa scotche son affiche] [Voyant l’affiche] Ooooh ! Non non non non non non non non non, [Enervé, arrachant l’affiche] pas question ! Je suis un immigré semi-clandestin : ton affiche va attirer la police chez moi aussi sûrement que ma charcuterie attire les mouches ![Lisa sort contariée, laissant Apu nettoyer sa vitrine, et rejoint Homer dans la voiture]
Lisa : [Désespérée] Il a pas voulu qu’j’la mette !
Homer : Ah bon ? Mais c’est pas ça qui va nous arrêter ! J’connais un bien meilleur moyen d’se faire entendre. [Il tapote la cloche de crieur posée sur le siège à côté de lui]

SEQ 15 – INT/JOUR Taverne de Moe[Homer entre, déguisé en crieur public, suivi de Lisa qui tient son paquet d’affiches]
Homer : [Criant et agitant la cloche] Oyez oyez ! [Faisant le tour du bar] Ma fille a un truc important à vous dire au sujet de Jébédiah Springfield !
Moe : [Attendri, essuyant un verre] Oh, cette petite mignonne veut nous dire un truc mignon. [Aux habitués du bar qui marmonnent, sur un ton dur] La ferme, les poivrots, la ferme ! [A Lisa] Vas-y mon ange. [Les habitués regardent Lisa qui hésite puis se lance...]
Lisa : [Haussant la voix, brandissant une affiche] Jébédiah Springfield n’était rien de plus qu’un horrible pirate sanguinaire qui détestait cette ville ! [Les habitués restent la bouche ouverte de consternation]
Moe : Nom d’un chien ! [Faisant signe à Homer de s’approcher] Homer, tu m’connais, j’défends...heu heu, tous les préjugés quels qu’ils soient...mais ta phobie des héros, ça ...ça m’débecte! T...ta fille et toi vous êtes absolument indésirables chez moi. Barney, montre leur la sortie !
Barney : Y’a une sortie ?! [Pendant que Homer et Lisa se retirent, Moe saisit le téléphone]
Moe : « Un horrible pirate sanguinaire »... Allô le « Comité du Jubilé » !? Oui, j’ai appris quelque chose qui va vous faire beaucoup moins jubiler !

SEQ 16 – INT/JOUR Mairie de Springfield[On voit 2 voitures de police garées devant le bâtiment. Homer, tenu par Wiggum Eddie et Lou, et Lisa entrent dans la salle d’audience où sont assis à une table Quimby, Skinner, Révérend Lovejoy et Dr. Hibbert]
Quimby : [Sévère, à Lisa] Tu ne comprends donc pas petite !? Jébédiah n’était pas un criminel.
Lovejoy : En effet, et si à l’époque on a dit qu’il avait une langue en argent, c’est parce qu’il était un grand orateur.
Lisa : La légende a pris le pas sur la vérité !
Quimby : [Très énervé] Tu n’comprends pas qu’tu t’attaque à des forces qui t’dépassent ! Cet événement est sponsorisé par de grandes entreprises ! [Lisa se tourne : Quimby lui montre 4 businessmen autour d’une table, avec des contrats en main]
Lisa : [Aux businessmen, haussant le ton] J’espère que vous savez que vous sponsorisez des fêtes en l’honneur d’un pirate sanguinaire !
Un businessman : Un pirate !? C’est très mauvais pour l’image des conserves de poisson « Capitaine Crochet » ! [Les 4 hommes se dépêchent de ranger les contrats dans une valise et de partir en claquant la porte]
Skinner : Bien : je ne vois pas comment régler ça. Je propose qu’on les mette en prison pour la durée des festivités.
Lisa : [S’approchant] Il y a un moyen : trouver la langue en argent. Si Jébédiah est celui que j’dis, elle doit toujours être dans sa tombe. [Tout le monde à la table parle en même temps]
Quimby : ...On sait ouvrir sa tombe mais c’est pas très orthodoxe...
Lovejoy : ...Mais bien sûr...mais le respect des morts nous empêche de... [Homer les fait taire en agitant sa cloche]
Homer : Déterrez-le ! Déterrez ses ossements ! [Posant les mains sur la table] Si vous aimez vraiment Jébédiah Springfield, vous sortirez ses os de la terre pour prouver que ma fille se trompe ! [Il sort en agitant la cloche ; tout le monde le suit]
Homer : [Criant haut et fort] Ouvrez sa tombe, sortez sa langue !...
Quimby : [Restant assis] Quand aura-t-on une réunion qui s’achève pas avec un cadavre à déterrer ?...
[Il sort à son tour, et on voit sur le mur derrière la plaque d’or de Jébédiah avec sa devise gravée...]

SEQ 17 – EXT/NUIT Cimetière[Tout le groupe de la mairie est présent, ainsi que Mr Hurbut et Willie, qui creuse à l’emplacement de la tombe de Jébédiah : il balance la terre sur la tombe d’Adlai Stevenson, dont la bougie s’éteint. Il heurte quelque chose de dur : tout le monde se regarde, puis Willie remonte le cercueil à l’aide d’un treuil]
Quimby : Maintenant Lisa, si tu constates qu’y a pas de langue en argent là-dedans, est-ce que tu arrêteras d’essayer de salir la réputation de Jébédiah ?
Lisa : Oui.
Homer : [Enthousiaste] Qu’est-ce qu’on gagne si elle est là ?
Quimby : De la crédibilité.
Homer : Ah, quelle arnaque !... [Mr Hurbut ouvre le cercueil à l’aide d’un pied-de-biche. Une épaisse fumée se dégage]
Tous : [Une fois la fumée dissipée] Ooooh !
Wiggum : Jébédiah Springfield a été remplacé par un squelette !
Mr Hurbut : [Un peu agacé] Non, il s’agit du SQUELETTE de Jébédiah !
Wiggum : [Confus] Pigé, pigé... D’accord, euh... [En agitant les doigts] Bon on va commencer à chercher cette langue en argent.
Lisa : Il faudra regarder dans ses chaussures : quand j’perds quelque chose, parfois j’le retrouve dans mes chaussures.
Dr Hibbert : [Une lanterne à la main] Si cette langue est quelque part, elle doit être logée dans les sinus. Ha, ha, ha, ha, ha, ha, ha !
Wiggum : [Enfilant des gants] Très bien, on y va. Pardonne-nous Jébédiah, c’est pas par manque de respect. [Il ouvre la bouche du squelette ; il n’y a pas de langue]
Tous : [Un peu dégoûtés] Ooooh aaaah !
Wiggum : Bon, bah c’est réglé. Y’a aucune langue en argent... [Il emboîte la tête du squelette sur son poing et l’anime] Y’en a une sac d’os ?
La tête : [Avec la voix de Wiggum] J’aimerais bien, chef : avec cet argent je pourrais m’payer des yeux.
Wiggum : [Toujours à la tête] Ho ha ha ! Ah, t’es un p’tit marrant sac d’os. Tu veux pas chanter une chanson pour ces braves gens ? [Il s’éclaircit la voix et fait chanter la tête]
La tête : Ma grand-mère est carnassière, dou-da, dou-da, elle a mordu mon grand-père... [Le docteur Hibbert, Quimby, le révérend et Homer ont l’air d’apprécier, mais Lisa baisse la tête d’un air abattu. Ensuite, on voit Willie qui finit de reboucher la tombe. Homer et Lisa sont à l’écart]
Lisa : [Très déçue, d’une petite voix] J’en étais sûre pourtant...
Homer : [Agitant la cloche, mais calmement] Oyez oyez, tout l’monde peut s’tromper, on rentre.
Wiggum : Ola, pas si vite Simpson. Tout ce...boulot répugnant c’est à cause de vous ! [Il porte son index sur la poitrine d’Homer]
Quimby : Par les pouvoirs qui me sont conférés, je vous dépouille solennellement de votre cloche de cérémonie...
Homer : [Hurlant, agitant désespérément la cloche] Nooon, nooooon !... [Quimby saisit la cloche]
Quimby : ...et de votre tricorne ! [Il enlève le chapeau à Homer, puis le regarde d’un air dégoûté et le lui rend] Vous l’ferez nettoyer et ensuite vous le rendrez !

SEQ 18 - INT/JOUR Maison des Simpson- Cuisine[Homer est assis à la table, portant le chapeau de crieur et agitant un réveil qui ne lâche que quelques « ding ». Il s’écroule, désespéré]
Homer : Ooooooh...
Lisa : [S’approchant et lui posant la main sur l’épaule] Oh Papa, chuis vraiment désolée. Tu voulais tellement faire partie du défilé...
Homer : [D’un ton abattu] Ooooh, c’est pas ta faute chérie. Chuis censé être un homme responsable, j’aurais jamais dû t’laisser m’entraîner là-dedans. [Il essaie de sourire mais redevient accablé. Lisa baisse la tête, honteuse]

SEQ 19 - INT/NUIT Maison des Simpson- Chambre de Lisa[Lisa dort d’un sommeil agité. Elle se réveille et voit le fantôme de Jébédiah qui toque à la fenêtre, et il entre]
Jébédiah : [Sur un ton grave] Pourquoi as-tu exhumé les os du passé ? [Il la pointe du doigt] Pourquoi as-tu dérangé les fantômes de l’histoire ?!
Lisa : [Effrayée] Je... je... [Le fantôme de Georges Washington arrive par la fenêtre : il étrangle Jébédiah avec ses jambes et le renvoie dehors. Il bondit sur la moquette, fait une révérence et se redresse, solennel]
Lisa : Général Washington !?
Washington : Tu as fait du bon travail en démasquant Jébédiah, Lisa. Ne t’arrête pas en chemin... Il ne manque plus qu’une seule pièce dans ce puzzle !
Lisa : Mais j’ai provoqué assez de problèmes comme ça, Général Washington ; je ne peux pas continuer !
Washington : Il y avait aussi des dégonflés pendant la Révolution : on les appelait des « pétochards » !... Bien, il va falloir que je trouve une autre petite fille qui deviendra président...
Ton amie Janey, c’est quoi son numéro ?
Lisa : [Affolée] Non, pas Janey ! Elle va bourrer le ministère de phallocrates ! [Le président disparaît. Lisa, qui fait en fait un cauchemar, tend désespérément la main vers lui] Oh, laissez-moi vous aider, Georges Washington, je veux toujours autant vous aider... [Elle se réveille. La porte est ouverte et on voit Bart dans le couloir, un verre à la main]
Bart : « J’veux toujours autant vous aider Georges Washington » ?! Ha, même tes rêves sont ringards ! [Il s’en va]

SEQ 20 – INT/JOUR Ecole élémentaire de Springfield- Classe de Mlle Hoover[Mlle Hoover passe dans les rangs en distribuant des briques de lait pour le goûter, pendant que les élèves discutent]
Elèves : Ouais...Arrête...Ha, hi, hi... [Ralph tripote sa brique dans tous les sens]
Ralph : [A Mlle Hoover] J’arrive pas à ouvrir mon lait, maman.
Mlle Hoover : [Se retournant, assez exaspérée] Je ne suis pas ta maman Ralph, je suis Mademoiselle Hoover ! [Toute la classe rit, sauf Lisa qui a l’air très pensive : elle regarde le tableau de Georges Washington accroché au mur. Elle le fixe de plus en plus près : on voit qu’il manque un bout du portrait]
Lisa : « La pièce manquante dans le puzzle »... [Triomphante, à voix haute] J’ai trouvé ! [Elle quitte la classe en courant]

SEQ 21 – INT/JOUR Société historique de Springfield[Hurbut passe le balai, puis après avoir vérifié que personne ne regarde, il met la poussière sous la jupe d’un mannequin. Il se relève et voit Lisa, qui avance d’un pas résolu]
Mr Hurbut : [D’un ton fâché] Toi !? Qu’est-ce que tu viens faire ici ?...
Lisa : [Fouillant dans la poubelle, ferme] J’avais raison au sujet de Jébédiah et aujourd’hui je peux l’prouver ! [Elle saisit et brandit le parchemin des confessions retirées de la poubelle]
Mr Hurbut : [Fâché] Oh non, ne recommence pas avec ces bêtises ! [Posant son balai] Tu ne trouves pas que tu as déjà fait assez de mal à Jébédiah avec tes histoires puériles de pirate, de bagarres, et de langue en argent qui demeure introuvable ?!
Lisa : [Fermement, pointant Hurbut du doigt] C’est parce que vous l’avez volée !
Mr Hurbut : [Indigné] C’est un mensonge ! Je suis un historien bon sang ! C’est mon travail de rechercher la vérité !
Lisa : [Durement, s’approchant d’Hurbut] Mais quand vous avez découvert la vérité vous ne l’avez pas acceptée, parce que ça voulait dire que vous aviez consacré votre vie à un imposteur, alors vous l’avez cachée, c’est pas vrai ? C’est pas vrai ?!
Mr Hurbut : [Reculant, perdant de l’assurance] Non ! Non ! C’est complètement ridicule !... j’n’naurais pas pu, c’est faux ! Tu n’peux pas...
Lisa : [Enervée] Ca suffit ! Où est la langue en argent ? [Elle regarde fixement et durement Hurbut : ses yeux regardent ailleurs et sa moustache frétille. Lisa s’approche finalement de la galerie animée et voit la langue scintillante déguisée en cow-boy. Hurbut s’approche et s’agenouille près de Lisa]
Mr Hurbut : [D’une voix désespérée] Je pensais que personne ne la trouverais jamais...
[Flashback sur la scène du cimetière : on voit Hurbut qui ouvre le cercueil et l’épaisse fumée aveuglante qui se libère alors, puis on voit le squelette portant la langue. Hurbut, qui a une expression consternée, la saisit furtivement et la cache dans sa veste avant que la fumée ne se dissipe] [Racontant la scène, accablé] ...Lorsque j’ai ouvert le cercueil, elle était là : ce squelette qui tirait la langue semblait me narguer, se moquer de toute ma carrière, de...de de, de ma vie... Avant que la poussière ne retombe, je l’ai mise dans ma poche...
[Retour à la société historique]
Mr Hurbut :...Mais je croyais t’avoir bernée.
Lisa : [Contente, brandissant le parchemin] Vous aviez réussi jusqu’à ce que j’comprenne que les confessions de Jébédiah en disaient plus que c’qu’il avait voulu dire !...
Mr Hurbut : [A voix basse] Hein ?... [Lisa monte sur le piédestal d’une cheminée au-dessus de laquelle il y a le tableau de Georges Washington auquel il manque toujours le même morceau]
Lisa : [Déroulant le parchemin] A votre avis, comment aurait-il pu avoir ça ? [Elle retourne le parchemin et le place à l’endroit vierge du tableau : il s’agit en fait du bout manquant]
Mr Hurbut : [Se relevant] Oh !...
[Retour à la scène du duel entre Jébédiah et Washington]
Mr Hurbut : [Commentant la scène] ...Sprungfeld a dû l’emporter avec lui quand il s’est sauvé après la bagarre !...
[On revoit Sprungfeld qui marche sur le portrait en se sauvant : une partie se déchire et reste collée sous sa botte. Retour à la société historique]
Lisa : ...Exactement ! [Hurbut se tourne vers la fenêtre derrière laquelle on voit les gens attendant le défilé du bicentenaire]
Mr Hurbut : Cette célébration est une imposture !... Et c’est entièrement ma faute. [Résolu] Nous devons le dire à chaque homme, chaque femme, chaque enfant de cette ville !

SEQ 22 – EXT/JOUR Place de Springfield[Les gens assistent à la parade du bicentenaire : orchestre, statue géante de Jébédiah... Dans la foule, tout le monde tient un mini-drapeau américain, avec parfois une toque en fourrure sur la tête. On voit les Flanders, la cuisinière Doris, Burns et Smithers, Dr Hibbert et sa femme... Lisa et Hurbut sortent de la foule et se postent au milieu de la rue mais un char avec une tête géante de Jébédiah qui arrive les oblige à se retirer et à monter sur une estrade où se trouve un micro]
Mr Hurbut : [Au micro] Arrêtez ! Arrêtez tout !... Arrêtez le défilé ! [Le char de l’école élémentaire, en forme de cheval, où se trouvent plusieurs élèves dont Bart et Milhouse est brusquement arrêté par Martin qui le conduit. La foule se tourne et réagit]
Barney : Quoi !?
Moe : Oh mais enfin qu’est-ce qui s’passe !?
Skinner : C’est tout à fait contraire aux usages !
Mr Hurbut : [Au micro] Voici Lisa Simpson. Elle a découvert une chose très importante concernant Jébédiah Springfield, qu’il faut que vous sachiez ! [Il règle le micro qui grince à la hauteur de Lisa]
Lisa : [Au micro] ...Citoyens de Springfield, je...je n’sais pas comment vous dire ça...
Mrs Glick : [Parmi la foule, à Lisa] Soit pas intimidée mon p’tit ! Pense à Jébédiah et tu trouveras les mots ! [Tout le monde la regarde avec approbation]
Lisa : J’ai fait beaucoup de recherches sur Jébédiah Springfield et... [On voit Quimby et un vigile postés en haut d’un immeuble. Le vigile est agenouillé, a un fusil et vise l’estrade]
Vigile : Oh, je crois que j’peux l’avoir...
Quimby : [Posant sa main sur l’épaule de l’autre] Attends, voyons c’quelle a à dire... [On voit la foule de plus près : les gens ont l’air fier, munis de leurs drapeaux et leurs toques en fourrure. Lisa se tourne et les observe tous]
Lisa : Jébédiah Springfield était... [Elle voit le char de l’école élémentaire sur lequel il est écrit « Esprit de Communauté »] Jébédiah était... [Elle voit les vétérans, dont Abraham, en uniforme avec ses médailles et un képi. Puis elle voit Apu agitant un immense drapeau des USA, et enfin Maggie munie d’un mini-drapeau et portant une mini-toque, dans les bras de Marges déguisée en pionnière] ...un héros ! Je...je voulais juste vous dire que j’avais fait des recherches et que hum...c’était un héros !
[Les gens se regardent, perplexes. Mrs Glick se met alors à applaudir et toute la foule s’y met]
Un homme : Bravo !
Une femme : Bien parlé !
Abraham : Quel discours !
Apu : [S’approchant, brandissant son drapeau] Jébédiah serait fier de toi ! [Homer applaudit aussi. Lisa lui adresse un timide sourire, un peu déconcertée. La parade se remet en marche]
La foule : Ouaiiis !
Mr Hurbut : [A l’oreille de Lisa] Pourquoi tu ne leur a pas dit ?
Lisa : Parce que le mythe de Jébédiah est une chose très positive : il révèle ce que les gens de cette ville ont de meilleur en eux ! Et peu importe qui a dit : « Un esprit noble engrandit le plus petit des hommes ». [Lisa regarde Hurbut d’un air satisfait et ils quittent l’estrade avant q’une balle de fusil vienne faire un trou sur le plancher. On voit Ned qui avance dans le défilé, déguisé en crieur public et agitant la cloche. Homer, au devant de la foule, ne supporte plus de le voir et s’approche de lui]
Ned : Oh bon, tient te voilà Homer ! Content d’te voir mon...
Homer : Casse-toi ! [Il pousse Ned, attrape son chapeau et sa cloche, qu’il brandit avec force] [Criant à la foule] Oyez ! Oyeeez ! Oyeeeeeez !
Helen Lovejoy : [Indignée] Ce n’est pas le crieur officiel. Police, faites quelque chose !
Wiggum : [Adossé à la barrière] Ooooh, j’aimerais bien, m’dame, mais il est épatant. [A Eddie et Lou] Laissez-le défiler les gars ! Laissez défiler le roi Homer ! [Lisa arrive à côté de son père. Homer l’assoit sur son épaule et c’est elle qui secoue la cloche...]

SEQ 23 - Générique de fin[On voit la statue de Jébédiah avec la devise gravée dessous durant tout le générique. Une voix d’homme chante sur une chanson accompagnée de banjo et d’harmonica]
Voix off masculine : Voici l’équipe de Jébédiah Springfield...Fouettez les chevaux, faites rouler les wagons... Que les gens engrandissent l’Amérique ; qu’un homme engrandisse son âme...son âme, son âme, son ââââme....
Script écrit en décembre 2006 par Kev1
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park