Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

23/09/2019
Lors des rediffusions d'anciens épisodes aux USA, il arrive fréquemment que des scènes doivent être coupées dans un souci de gain de temps, car la durée des publicités a augmenté avec les années.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Faux amis
Bart découvre l'origine d'une étrange cicatrice sur sa main...
27/09 à 21h05 (6ter)
Moe n'en loupe pas une
Moe avec l'aide de Smithers décide de transformer la taverne en bar gay...
27/09 à 21h30 (6ter)
Homer le père
Bart vend des informations nucléaire secrète à d'autres pays en échange d'une bicyclette...
27/09 à 21h55 (6ter)

Derniers commentaires

dadoo1617 | de tout façon tout est "arrangé" et puis même quand on voit les autres séries animé actuel on peut fa (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

simpsonofan | Pour cet épisode là? Sérieux? (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Bali Balo | Putain, à cause de ce Emmy, la Fox va se dire "Cool, ils aiment encore les simpson, du coup on va leu (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Chris503 | Super ! (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Les Simpson 80 | Super bravo les Simpson une statuette de plus sur l'étagère (Les Simpson déjouent les pronostics et remportent l'Emmy Award du meilleur programme animé.)

Script : Max Simpson

SEQ 1 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Les Simpson regardent la télé]
Voix à la télé : Les fabuleux programmes de la mi-saison sur votre chaîne, vont débuter dans moins de 200 secondes !
Homer : [Il note sur une feuille de papier] Porte ?
Marge : Verrouillée.
Homer : Téléphone ?
Lisa : Débranché.
Homer : Chien, chat ?
Bart : Bâillonnés et ficelés.
Homer : Parfait. [A la télé on voit un homme luter contre le vent. On voit une tornade derrière lui. Un panneau stop s’envole et il se le prend dans l’entrejambe]
Voix à la télé : Vous verrez la série « Tornade tordante d’Amérique ». [Homer et Bart rigolent] Suivit de « Tous en famille ». Le retour de la série culte des années 70. [On voit un homme assis dans un fauteuil. Deux hommes et une femme sont derrière lui]
Homme : Aaah ! Je vous jure ! Ils m’obligent à cohabiter avec un afro-américain, un sémit-américain et une femme américaine ! Et vous m’envoyez ravi. Je vous aimes tous ! Moi j’aime tout le monde. [déçu] J’aurais pas dû claquer mes cachets de la première série.
Homer : Hou ! Je tiens plus en place. [A Marge] T’as vu, on m’a filé une fiche pour noter les émissions que je vois pour un magazine de sondages.
Lisa : La mi-saison ça sert surtout à diffuser les émissions qui ne sont pas assez bonnes pour la rentrée, non ?
Homer : Ca c’était les autres années. Cette année ils ont fait dans le classique. [Il prend le programme télé] Y a « La famille rigolo ». C’est un dessin animé, les chaînes aiment bien ça. Hi ! Elles ont pas un rond à filer aux acteurs ! [Ned passe devant la fenêtre juste au dessus de la télé]
Ned : Et elles peuvent les remplacer sans que personne ne s’en aperçoivent.
Voix à la télé : Et voici le coup d’envoi de la mi-saison. « Bébé amiral ». [A la télé on voit un navire de guerre]
Soldat 1 : C’est toute la sixième flotte qui fait route vers l’île des sucettes !
Soldat 2 : Ce sont les ordres de l’amiral. [Il montre un bébé dans un parc, habillé avec un uniforme de la marine. Les Simpson ne trouvent pas ça drôle du tout]
Marge : Je ne vois pas comment un enfant aussi petit a put atteindre le grade d’amiral !
Homer : Pinaise ! J’aurais jamais pensé qu’un jour je dirais ça d’une émission de téloche. Mais là, faut reconnaître, c’est débile ! [Il regarde le programme] Eh ! « Les flics de la police ». Hou ! Ca, sa sent le cocktail explosif. [A la télé, on voit des malfrats transportant une banque avec une grue. Ils la mettent sur un camion]
Cambrioleur 1 : On va l’emmener dans notre planque. On la dévalisera plus tard. [Une voiture de police arrive]
Cambrioleur 2 : Eh, les flics !
Cambrioleur 1 : Pire que ça ! Les flics de la police ! [Les deux policiers en civiles sortent de leur voiture rouge et commencent à tirer sur les voleurs. En tirant, ils font tomber la banque sur deux des cambrioleurs. Le cambrioleur 1 essai de tendre un piège à un des policier en l’attaquant dans le dos avec un couteau. Mais le policier le voit, prend le voleur à bout de bras et le lance sur ses complices. Ils explosent]
Bart : C’est pas mal !
Homer : Pas mal !? Cite-moi un truc mieux dans l’histoire de l’humanité !
Lisa : La renaissance.
Homer : Non, ça s’est mieux. [Deux voleurs se font passer les menottes par les deux policiers]
Kauffman : Allez, on les embarquent.
Simpson (flic) : Et ainsi se termine ce chapitre. [Il lance son foulard derrière son épaule gauche]
Directeur de la banque : Vous avez sauver ma banque. J’offre 40$ à une œuvre de charité à votre honneur. [Les deux flic se tapent dans les mains] Mais... Je connais pas votre nom...
Kauffman : Lance Kauffman.
Simpson (flic) : Simpson. Inspecteur Homer Simpson. [Les Simpson sont surpris]
Homer : [Il inspire très fort tellement il est surprit] Iiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnh !!! Il s’appelle comment je m’appelle !!! [A la télé, deux femmes s’approchent de l’inspecteur Homer]
Chef : Ha, ha, ha ! Je te suis pas Homer. Tu es milliardaire, tu as toutes les nanas que tu veux, tu pourrais te la couler douce dans ton château en Europe !
Simpson (flic) : Eh bien... Disons que l’exècre le crime. [Un des voleurs de la banque se relève et tire sur l’inspecteur Homer. Celui-ci attrape la balle au vol et la relance sur le truand qui meurt sur le cou] Coffrez-moi ce type ! Et ainsi se termine ce chapitre. [Il remet son foulard sur son épaule gauche. Le feuilleton se termine. Il est écrit « Le sang a été fourni par La Croix Rouge Américaine »]
Homer : Waaaah ! Ils ont très bien étudier ma personnalité. C’est tout moi. T’as vu comme papa a attrapé la baballe ?
Lisa : Ce n’est pas vraiment toi, ça n’est qu’un personnage de fiction qui porte le même nom que toi.
Homer : ... Embrouille pas papa, Lisa !
Marge : Homer, se n’est qu’une coïncidence comme ce type qui s’appelait Michael J. Fox et qui t’avait volé ton autoradio.
Bart : Ben ouais, une coïncidence !

SEQ 2 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge
[Homer et Marge sont couchés. Le téléphone sonne, Marge décroche]
Marge : [fâchée] Encore quelqu’un qui veut te féliciter de porter un nom célèbre.
Homer : Oui, allô ? ... Oui, ici l’authentique Homer Simpson. C’est qui ?... La Débie Pinçon qui avait été élue reine du bal au collège !?... Oui, je suis toujours libre... [Marge lui prend le téléphone des mains]
Marge : [fâché] Non, il est pas libre ! [Elle raccroche]
Homer : Marge, c’était Débie Pinçon ! Débie Pinçon !
Marge : Pas de rencard !
Homer : [soupir] Oooooh !

SEQ 3 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Cafétéria
[Homer mange avec Lenny et Charlie. Carl arrive avec un journal]
Carl : Eh, Homer ! Homer ! Regarde ça ! En bas de la page 12.
Homer : [Il lit le journal] Cet homme a le même nom. Un personnage de télé porte le même nom que notre concitoyen Homer Simpson !
Lenny : Eh ! T’es une vedette ! [Homer lance sa cravate sur son épaule gauche comme le fait l’inspecteur Homer avec son foulard]
Homer : Et ainsi se termine ce chapitre. [Ses collègues rigolent]
Carl : Eh, monsieur Simpson, je peux avoir un autographe ? [Il lui donne un calepin et un stylo]
Homer : Très bien. A quel nom ?
Carl : Ben... Ca fait dix ans qu’on bossent ensemble ! [Homer le fixe quelque instants, pensif] C’est Carl !! [Homer lui signe] T’as écris que mon nom. C’est le tiens que je veux !
Homer : C’est ça ou rien... [Il regarde se qu’il a signé sur son calepin] Euh... Carl.

SEQ 4 – INT/NUIT Bar de Moe
[Homer et ses amis sont réunis au bar de Moe pour regarder un épisode des « Flics de la police »]
Moe : Alors, dans quelle aventure tu vas te lancer ce soir Homer ?
Homer : Humm... Va savoir. Je vais pit-etre empêcher un assassinat ou faire foirer une conférence de paix.
Moe : Ils se sont vraiment inspirer de toi pour ce personnage ?
Homer : Oui. Même pour le foulard. [Il sort un foulard d’un sac et se le met sur les épaules]
Moe : Eh ! Ca commence ! [A la télé on voit Lance Kauffman frapper un homme dans un commissariat]
Chef : Tu l’as bien amoché Lance. Bonjour les coquards. Eh... Où est ton coéquipier ? Où est Homer Simpson ?
Simpson (flic) : J’arrive chef ! [Il entre dans la pièce. Ce n’est plus le même personnage. Il est gros, idiot, maladroit... ]
Chef : Alors, où étiez-vous Simpson ?
Simpson : Je m’occupais du programme « Rendez votre jouet, on vous donne une arme ».
Chef : C’est un jouet contre une arme !
Simpson : Ah ouais, je comprend mieux.
Chef : [il se tape le front] Oooooh ! Simpson ! [Les copains de Homer qui regardent le feuilleton rigolent. Homer ne trouve pas ça drôle]
Homer : Eh ! Mais c’est quoi ça ? Ce type est pas Homer Simpson. Il est gros et il est idiot.
Lenny : Eh ! C’est plus la vedette de la série. C’est devenu le gros bouffon de la série.
Homer : Non, non ! Ca se peut pas. Je sais... Il fait sûrement semblant d’être idiot pour infiltrer un gang international de crétins. Ouais ! Ca peut être que ça ! [A la télé, le chef de la police parle au policier Simpson]
Chef : [Énervé] Vous avez détruis cette cargaison de drogue !?
Simpson : Tout se qu’il y a de plus détruit.
Chef : [Énervé] C’était mon insuline !
Simpson : Oh, oh ! Bouletto !
Chef : Simpson ! [Les copains d’Homer rigolent à nouveau en voyant ça. Homer est triste]
Barney : Eh Homer, c’est toi tout craché ce personnage.
Lenny : Vas-y Homer ! Allez, fais l’andouille comme à la télé !
Moe : Ouais, allez ! Le bouffon de service, fais-nous une couillonnade ! [Ils rigolent]
Homer : La ferme ! Je suis pas un clown, me rabaissez pas ! [Il se lève et se dirige vers la porte] Messieurs, j’ai le plaisir de... [Il lance son foulard sur son épaule gauche mais celui-ci s’enroule autour du ventilateur. Homer, étranglé par son foulard, tourne et manque plusieurs fois de toucher Lenny, Carl et Barney qui se marrent toujours . Ils s’abaissent quand ses jambes d’Homer manquent de les toucher. Pour finir, le foulard se détache et Homer est propulsé à l’extérieur. On entend une voiture qui freine puis un gros « Boum »] Aaaaaaw !!!
Lenny : La vache ! Quelle sortie !
Carl : Tu m’étonnes. Et si on lui demandait de nous la refaire ?
Moe : [Regardant à l’extérieur, par la porte du bar] Oooh ! Je crois pas qu’il puisse faire quoi que se soit avant un bout de temps. Hé, hé, hé, hé !

SEQ 5 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine
[Homer, Bart, Lisa et Maggie sont à table]
Homer : [triste] Je vois pas se qui a pu se passer. Pourquoi ils l’ont changer Homer Simpson ? Avant il était cool et là il est débile.
Lisa : Le premier épisode était un pilote, papa. Les producteurs trafiquent toujours les séries. Ils changent des personnages, en suppriment d’autres ou les font passer en second plan. [Monsieur Largo passe devant la fenêtre de la cuisine ainsi que BigBoule, la mascotte de l’équipe de base-ball]
Marge : Ton personnage provoque le rire qui détend l’atmosphère, comme euh... Marlon Brando dans Apocalypse Now.
Homer : [Fâché] Et dire que j’en ai acheté 100 de ses foulards ! [Il lance le sien sur des boite en carton remplis de foulards]

SEQ 6 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Secteur 7G
[Homer est à son poste. Ces collèges le surveille]
Lenny : Attention, préparez-vous. Homer s’apprête à faire une gaffe.
Homer : Je regrette de vous décevoir messieurs, mais vous devez me confondre avec un personnage de fiction de la télé. Maintenant, si vous voulez bien m’escuzer, ma fondue est prête... [En se retournant, il fait tomber sa fondue sur son panneau de contrôle. Celle-ci commence à faire des étincelles] D’oh ! [Ses collègues rigolent]
Lenny : Y a plus de jus dans l’état de New York !
Carl : Oh, oh ! Bouletto ! [Ils rigolent] Oh, la vache !

SEQ 7 – INT/JOUR Centre commercial
[Les Simpson sont au centre commercial. Homer a mit une veste et un chapeau pour ne pas être reconnu mais tous les gens qu’il croise le reconnaisse et se moquent de lui]
Otto : Cool, c’est Homer Simpson, la star.
Homer : Tout le monde se paie ma tête. Fichons le camp Marge ! Tant pis pour les suppos de Maggie.
Marge : Mais ta fille a le front brûlant !
Homer : bon ben, je serai dans la voiture. En route pour la maison. [En faisant demi-tour, il croise le chef Wiggum]
Wiggum : Oooh ! Mais qu’est-ce que je vois ? Le flic abruti de la télé. [Il met le canon de son revolver dans son oreille pour se gratter] Aaaaah, ça soulage ! [Beaucoup de gens s’approchent de Homer et le regardent comme une bête]
Frink : Plus empoté que lui, tu meurs !
Vendeur de BD : Votre expression favorite est top. Vous voulez bien l’enregistrer sur mon répondeur ? [Il a un dictaphone. Il enregistre]
Homer : [A contrecœur] Oh, oh ! Bouletto.
Vendeur de BD : Mauvais comme un cochon !
Femme : Je peux avoir un autographe ?
Frink : Vous avez déjà consulter un psy ?
Homer : Siouplaît, calmos ! Trop c’est trop ! [Krusty l’emmène à l’écart]
Krusty : C’est jamais trop. Pas pour eux. Une fois qu’ils ont goutter à vous, ils en veulent encore et encore et encore... Au fait, ça vous ennuierai que mon neveu vous shoot dans le ventre ?
Homer : Euh... non. [Krusty prépare son appareil photo. Son neveu arrive et donne un coup de pied dans le ventre d’Homer. Il s’effondre] Ouuuuuh !
Krusty : Oh, le flash a pas marché. Tu peux recommencer Josh ? [Son neveu hoche la tête en signe d’accord]

SEQ 8 – INT/JOUR Maison des Simpson – Grenier
[Homer est dans le grenier. Il se balance sur un rocking-chair tout en regardant par la fenêtre. Marge monte pour lui apporter à manger]
Homer : Toute la ville se moque de moi. Même ce chat là-bas... Bart, tue ce chat !
Bart : D’accord !
Homer : Et la grosse fleur jaune, là !
Marge : Homer, ton équilibre mental commence à me préoccuper. Tu devrai rencontrer les producteurs de la série. Ils en feront peut-être à nouveau un personnage séduisant.
Homer : [Il réfléchit] Hummmmm ! Ouais, je dois pouvoir... Mais en mon absence, tu surveilleras le gamin qui est en bas. Il m’a l’air louche.
Marge : Bart !?
Homer : Ouais ! [faisant des guillemets avec ses doigts] Bart !

SEQ 9 – INT/JOUR Plateaux de tournage – Salle de réunions
[Homer est face à treize producteurs autour d’une table]
Homer : Hum, hum ! Euh... Je peux savoir pourquoi vous avez fais faire le personnage d’Homer Simpson aussi...
Producteur 1 : Stupide ? Ha, ha, ha ! Je vous garanti que ça s’est fait structurellement.
Homer : Oui ben, y a intérêt !
Producteur 1 : Tous les treize nous avons d’abord eu une idée étonnante. Réunir le Titanic et Columbo.
Productrice : Et puis on s’est aperçu que la chaîne EBC avait le même projet avec Annie Potts et Jeremy Piven.
Homer : C’est qui Jeremy Piven ?
Producteur 2 : On l’ignore.
Producteur 3 : Mais ça nous a fichu la trouille, alors à la place on a bidouiller une série de flics.
Homer : « Flics de la police » ?
Producteur 4 : Euh... non. En fait ça s’appelait « L’insigne de la police ».
Producteur 1 : Mais la chaîne ne voulait pas d’une série où des insignes sophistiquées pouvaient tirer des rayons laser.
Productrice : Alors on s’est posé la question. Qui se cache derrière ces insignes ?
Producteur 2 : Les flics...
Producteur 3 : La police...
Producteur 4 : Les flics de la police.
Homer : Oui mais pourquoi que mon personnage il faut qu’il soit aussi stupide ?
Producteur 1 : Oh, il n’est pas stupide. C’est un poisson rouge qui a sauté de son bocal et qui se retrouve à nager dans les égouts.
Homer : [triste] Siouplaît, je suis un être humain ! Vous devez me rendre ma dignité ! [Les producteurs sont d’accord. En s’en allant, Homer se cogne dans un cactus] D’oh !

SEQ 10 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Les Simpson regardent « Les flics de la police ». Le policier Homer Simpson est accroché tout en haut d’un mat en pleine rue]
Simpson : Descendez-moi chef ! Je vous en supplie ! Il faut que vous me rendiez ma dignité ! [Le bout du mat se casse. Le policier retombe sur un cactus] Aïe !
Bart : En plus, maintenant il pleurniche.
Homer : [Énervé] Y en a marre ! Y a plus qu’une chose à faire...

SEQ 11 – INT/JOUR Tribunal
[Homer est au tribunal]
Homer : Monsieur le juge, je réclame 20 millions de dollars aux producteurs de « Flics de la police » pour usage abusif de mon nom.
Snyder : La cours donne raison à « Flics de la police ». Affaire suivante.
Homer : [Il cherche quelque chose dans ses fiches] Dans ce cas, je souhaiterai changer de nom.
Snyder : Quel nom vous conviendrait ?
Homer : Un de ceux-là, au choix. [Il donne une liste au juge. Il la lit]
Snyder : Apollo Rottweiler, Victor Ugo Einstein, Leonard de Van gogh... ! Hum. Je vous donne un nom que vous pourrez écrire sans l’estropier. A partir d’aujourd’hui, vous vous appellerez...

SEQ 12 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour
Lisa : Max Puissant !?
Homer : Ca décoiffe, hein, pas vrai ?
Bart : C’est super, Max.
Marge : [fâchée] Tu as changé de nom sans me demander se que j’en pensais !
Homer : Il est comme ça Max Puissant, Marge. Il décide, il fait pas de compromis. C’est un homme dur.
Abraham : [fâché] Eh ! Attend voir ! Le nom de notre famille c’est ton héritage Homer. Je l’ai reçu de mon père ce nom, qu’il avait lui-même reçu de son père, qui avait du donner une mule pour l’avoir ! Et cette mule c’est tout se qu’il lui restait de son père.
Marge : C’est compliqué comme situation. Le facteur ne va plus s’y retrouver. As-tu seulement pensé au facteur avant de faire ça !?
Homer : Oui, un pitit peu.
Marge : Et je fais quoi du tatouage que j’ai... tu sais où ?
Homer : Oooooh ! Trésor, y a des acides qui vous brûlent ça en moins de deux.
Marge : Oh ! Moi l’homme que j’aime s’appelle Homer Simpson. J’ai pas envie de faire de câlins avec Max Puissant !
Homer : Y a pas de câlins avec Max Puissant. On attache sa ceinture et en voiture Simone ! [Il bouge son bassin d’avant en arrière]
Marge : Oh, seigneur !
Homer : Et on fait pas ça copieux. Oh non ! Je prend les choses en mains. Les enfants, y a trois façons de faire les choses. La bonne, la mauvaise et celle de Max Puissant.
Bart : C’est pas la mauvaise ?
Homer : Si... mais en plus rapide. [Elle s’en va mais il percute un cactus] D’oh !
Lisa : On devraient déplacer ce cactus.

SEQ 13 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Secteur 7G
[Homer change son nom sur une barre. Il remplace le nom d’Homer Simpson par Max Puissant]
Homer : [Il chante] Max Puissant, c’est un homme dont le nom fait rêver, mais faut pas y toucher. Ce nom plaît dés qu’on l’entend, mais pour le dire, il faut du cran ! Car son nom peut pas être dit par des gens qui... [Monsieur Burns arrive dan la pièce]
M. Burns : Aaah ! Max Puissant. Ca va comme vous voulez ?
Homer : Vous vous souvenez de mon nom !?
M. Burns : Aaaaah ! Comment oublier le nom d’un individu aussi fascinant que vous ? Continuez comme ça Max !
Homer : Monsieur Puissant !
M. Burns : [Il s’en va, un peu apeuré] Oui, bien sûr ! Monsieur Puissant !

SEQ 14 – INT/JOUR Magasin Costington’s
[Homer parle à une vendeuse au magasin Costington’s]
Homer : Je veux que sur le monogramme on lise M, A, X, P, U, I, deux S...
Vendeuse : Monsieur, par définition un monogramme n’est composé que d’initiales !
Homer : [Fâché] Max Puissant s’abrège pas ! Chaque lettre est aussi importante que celle qui la précède. Peut-être plus encore... Non, aussi importante.
Vendeuse : Bon, très bien... [Elle s’en va]
Homer : Ajoutez des points d’exclamation et un drapeau de pirates !
Trent : Vous savez se que vous voulez.
Homer : Je sais se que j’ai à faire.
Trent : Si vous le faites pas, qui le fera, hein ? Trent Steel. [Il lui sert la main]
Homer : Homer Simps... Euh... Max Puissant.
Trent : Oh, oh ! Un sacré nom !
Homer : Ouais, n’est-ce pas ? J’ai vu ça sur un sèche-cheveux.
Trent : Ha, ha, ha, ha ! J’adore les gens qui savent se moquer d’eux même. [Il regarde sa montre] Oh ! J’ai manqué mon rendez-vous. Vous avez déjeuner ?
Homer : Oui mais je déjeune plusieurs fois.
Trent : Vous aimez le Thaïlandais ?
Homer : Je peux pas dire. Je l’ai jamais vu.

SEQ 15 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine
[Les Simpson sont dans la cuisine. Homer dépose de petits sachets sur la table]
Homer : C’est de la nourriture Thaï. A partir de maintenant, j’en veux matin, midi et soir.
Marge : Depuis quand tu aimes ce genre de cuisine ?
Homer : Depuis que Trent Steel m’y a fait goutter.
Marge : Qui est Trent Steel ?
Homer : C’est le meilleur ami de Max Puissant. [Bart et Lisa ont ouvert les sachets]
Lisa : Qu’est-ce qui est enveloppé dans cette feuille ? [Elle sent] Mmmmh ! Ca sent la menthe !
Homer : C’est mon chewing-goum qu’est dedans.
Lisa : Berk ! [Elle lâche la feuille, dégoûtée]
Marge : Où l’as tu rencontré ce Trent Steel ? Chez Moe ?
Homer : Tu parles ! Lui c’est un battant. Il a une société qui fait des ordinateurs... Ou un ordinateur qui fait... des sociétés... Enfin, tu peux pas comprendre !
Marge : Eh bien, j’ai l’impression que ton nouveau nom t’ouvre des portes.
Homer : Nous en ouvre ! Regarde ! [Elle lui donne une feuille de papier]
Marge : [Elle lit] Vous êtes inviter à la garden partie que je donne samedi !
Homer : C’est l’occasion ou jamais de faire connaissance avec les jeunes couples branchés de Springfield. Comme moi et Debie Pinçon.
Marge : [Un peu fâchée] Aaaaah !

SEQ 16 – EXT/JOUR Devant la maison de Trent Steel
[Homer et Marge arrivent en voiture devant la maison de Trent Steel]
Marge : Oooooooh ! Regarde cette maison ! Le numéro de la rue est écrit en lettres !
Homer : Tu vas devoir t’y habituer chérie. A partir de maintenant on écrira tout en lettres. [Un voiturier ouvre la portière d’Homer]
Voiturier : Vous voulez peut-être que je détruise cette épave, monsieur ?
Homer : Non, garez-la seulement. [Il lui donne les clés de la voiture]
Voiturier : Ha ! Très bien !
Homer : J’ai compté la pitite monnaie dans le cendrier !

SEQ 17 – EXT/JOUR Maison de Trent Steel - Jardin
[Homer et Marge arrivent dans le jardin. Une petite réception très chic y est organisée]
Marge : Oh, regarde ! C’est Woody Harrelson ! [Un homme parle à Harrelson]
Homme : Ho, ho, ho ! J’en reviens pas ! Un pantalon entièrement fait en feuilles de cannabis. [Le pantalon d’Harrelson est recouvert de feuilles de cannabis]
Marge : C’est Ed Begley, l’écologiste ! [Des gens regardent Ed Begley. Il a un panneau solaire au dessus de lui et il met en dessous un petit moulin à vent pour enfants]
Begley : Avec ce sol capteur solaire on amasse suffisamment d’énergie pour faire tourner ce moulin. [Le moulin ne tourne que quelques secondes et très lentement] Attendez ! Je vais arranger ça. Ca y est ! [Il bouge le sol capteur solaire. Le moulin tourne encore un peu mais très lentement]
Bill Clinton : Très joli Ed. Vos inventions ne cessent de m’impressionner ainsi que la nation toute entière. [Les gens qui regardaient Ed Begley applaudissent ainsi que Clinton]
Homer : [Impressionné] Marge ! Le président Clinton !
Marge : Ooooh, mon Dieu ! J’ai l’impression d’être Cendrillon !
Homer : Moi aussi. On chante la chanson de Cendrillon ?
Marge : Euh... plus tard peut-être.
Homer : Hou ! Lorne Michaels ! Fais comme si on l’avait pas vu.
Michaels : Oh ! Max Puissant ! Trent m’a dit que je devais faire absolument votre connaissance. C’est fabuleux...
Homer : [L’ignorant] Alors Marge, qu’ektu penses de l’économie ? [Michaels est triste et s’en va]
[Homer discute avec d’autres hommes en fumant des cigares]
Homer : Alors je lui dis « Si c’est la maison des brioches, pourquoi je peux pas manger les murs ? » [Tout le monde rigole]
Trent : Tu es vraiment trop cool, Max.
Femme : Je croyais connaître tout le gratin de Springfield. Où vous cachiez-vous Max ?
Homer : Je passe beaucoup de temps sur mon canapé. [Ils rient]
Femme : S’qu’il est drôle ! [Marge danse avec Clinton]
Clinton : Vous vous dites que vous n’êtes pas assez bien pour moi. Détrompez-vous... Vous l’êtes. Je l’ai fais avec des truies, de vrais truies, sans blagues !
Marge : Êtes-vous certain qu’il y a une loi qui m’oblige à danser avec vous ?
Clinton : Si je pouvais, je changerai cette loi Marge, mais je ne peux pas. [Un homme lui parle à l’oreille] Ooooh, zut ! Le Québec à la bombe. Je dois vous laisser mais... si vous passez à la maison blanche, vous verrez derrière il y a une cabane à outils. J’y suis la plupart du temps. [Il fait un clin d’œil à Marge puis s’en va]
[Trent Steel donne de petits coups de cuiller dans un verre de champagne pour attirer l’attention de tout le monde]
Trent : Votre attention s’il vous plaît. Tout d’abord, je dois vous dire ma fierté de vous voir tous ici. C’est un honneur d’ouvrir ma maison aux gens les plus brillants de Springfield.
Homer : [Mangeant un poisson entier] Eh ! No problemo !
Trent : Nous bénéficions tous des privilèges liés à notre réussite.
Homer : Wouh ! Des privilèges ! [Il fait tourner son poisson au dessus de sa tête]
Trent : Mais ces privilèges nous créent un certain nombre d’obligations.
Homer : Quoi !?
Trent : Nous devons offrir quelque chose en retour à ce monde qui a été si généreux avec nous...
Homer : [Fâché] Offrir quelque chose !? Houuuu ! Va te faire voir !
Trent : Je veux parler bien sûr de nos forets qui sont gravement menacées. [Les invité sont d’accord avec lui]
Michaels : C’est évident.
Trent : Nous devons les protéger puisque les arbres ne peuvent le faire eux-mêmes... sauf bien entendu le Cactuséa du Mexique.
Homer : Y a qu’à lui offrir un arbre, ça va le calmer.
Trent : Resterons-nous les bras croisés alors que la destruction de nos forets se poursuit ?
Invités : Non !
Trent : Si un arbre de nos forets est abattu, oserez-vous pousser un cri ?
Invités : Oui !
Trent : Montez tous dans le bus ! [Il montre un bus. Il est écrit dessus : « On est pro-feuilles ». Tout le monde monte dans le véhicule. On emmène Homer de force]
Homer : [Énervé] Eh ! Arrêtez de me pousser ! Je suis Max Puissant !

SEQ 18 – EXT/JOUR Devant la maison de Trent Steel - Bus
[Trent et ses invités sont dans le bus]
Homer : Qu’est-ce que ça veut dire Trent ? Où est-ce qu’on va ?
Trent : Nous allons essayer de sauver de magnifiques séquoias.
Homer : Aaaaaaaah ! [Il essai de fuir par l’issue de secoure du bus. Ed Begley est resté sur le trottoir]
Marge : Vous ne venez pas Ed ?
Begley : J’ai un véhicule qui ne blesse pas notre mère la terre. C’est un kart propulsé par mon inépuisable autosatisfaction. [Il monte dans une petite voiturette, met son casque sur sa tête qui est relié à un moteur. Le kart se met à rouler]

SEQ 19 – EXT/JOUR Foret
[Tous les invités de Trent et lui même sont chacun enchaîné à un arbre. Les bûcherons attendent pour pouvoir couper les arbres]
Homer : [triste] Ooooooh ! C’est la pire fête où je suis allé.
Marge : Oh, je sais pas trop. Rappelle-toi le jour de l’an chez Lenny. Personne n’avait l’heure.
Homer : [triste] Ooooh ! Moi qui croyais que ça serait bien de faire partie de la jet set. Tu parles ! Ils sont tous fêlés !
Marge : On peut pas leur reprocher d’avoir une conscience sociale.
Homer : [Énervé] Si on peut ! Ils feraient mieux de s’occuper de leurs oignons !
Begley : Tenez bon Max. Défendre l’environnement est une tâche pénible et ingrate.
Homer : C’est exactement se que je dis. Tu vois Marge, il a pigé lui ! [La voiture du chef Wiggum arrive sur les lieux]
Wiggum : Bon alors, qu’est-ce qui se passe ici ?
Begley : On ne vous laissera pas détruire ces arbres magnifiques qui ont les mêmes droits que vous !
Wiggum : J’en ai ras-le-bol des défenseurs des plantes vertes !
Homer : Hi, hi, hi ! Des plantes vertes !
Wiggum : [Énervé] Ca te fait marrer fleur de dave !?
Homer : Non, je trouve ça mignon Défenseur des plantes vertes.
Wiggum : Écrase Max Puissant ! Eddie, badigeonne-lui les yeux au lacrymogène !
Marge : Badigeonne ? On utilise pas une bombe ?
Wiggum : Bon allez, elle aussi. [Eddie trempe un coton-tige dans une bouteille et l’approche des yeux d’Homer. Il est apeuré]
Begley : Ne criez pas Max. Ne lui faites pas ce plaisir. Ca va vous brûler un peu... [Homer évite le coton-tige que Eddie veut lui mettre dans les yeux. Homer commence à tourner autour de l’arbre. Eddie le poursuit]
Eddie : Eh ! Arrêtez de bouger !
Begley : Continuez à courir Max !
Homer : J’arrive pas à le semer !
Wiggum : Va l’aider Lou ! [Lou poursuit Homer avec Eddie autour de l’arbre]
Lou : Faudrait appeler des rendort chef !
Homer : Allez badigeonner Begley, il aime ça ! [En tournant autour de l’arbre, la chaîne qui retient Homer se met à couper petit à petit le tronc de l’arbre. Celui-ci s’écroule. Homer est libéré de ses chaînes] Je suis libre ! Wouhou ! [Il lance ses chaînes en l’air. Celle-ci percutent un aigle qui passait par là. L’arbre que Homer a détruit fait tomber les autres de la foret comme des dominos. Bientôt, il ne reste plus aucun arbre debout. L’un d’eux écrase la voiture de police de Wiggum]
Marge : Oh, non !
Wiggum : Oooooh ! Quelle tragédie !... Cette voiture n’était qu’à deux jours de la retraite.
[Trent et ses invités contemplent l’horrible spectacle des arbres effondrés]
Homer : Euh... bon Trent, on saute dans le bus et on va s’amuser ? [Trent et ses invités le regarde méchamment] Quoi ?

SEQ 20 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge
[Homer et Marge sont couchés]
Marge : Je suis ravi que tu ai à nouveau changé ton nom pour celui d’Homer Simpson.
Homer : Oui, j’ai appris qu’il fallait rester soi-même. Bonne nuit chérie.
Marge : Bonne nuit. [Homer éteint la lampe puis la rallume quelques secondes après]
Homer : Hou, j’allais oublier ! Pendant que j’étais au tribunal, j’ai fais changer ton nom.
Marge : [inquiète] En quoi !?
Homer : Lolo LaRue.
Marge : Lolo LaRue ?
Homer : Essaie-le pendant deux semaines et si t’es pas satisfaite, change pour Ula Vésuve.
Marge : Je refuse de m’appeler Lolo LaRue ou Ula Vésuve !
Homer : Bon... Lili Bertine alors.
Marge : [Fâchée] Bonne nuit Homer ! [Elle éteint la lampe]
Homer : Bonne nuit Lili Bertine !
Marge : Oh, arrête ça tu veux !?
Homer : Hi, hi, hi, hi !
Script écrit en janvier 2005 par Lenny Bar
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park