Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

22/11/2017
La chaîne FOX News n'a pas apprécié l'épisode Ce fou d'Monty (s22) où l'on pouvait voir un hélicoptère de leur chaîne afficher le slogan « Pas raciste, mais N°1 auprès des racistes ». Les auteurs vont pourtant de rajouter de l'huile sur le feu en brocardant la chaîne dans deux autres épisodes de la saison.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Chef de cœur
Homer et le chef Wiggum se lient d'amitié...
25/11 à 19h55 (W9)
Tous les goûts sont permis
Marge participe à un concours de cuisine...
25/11 à 20h25 (W9)
Coucher avec l'ennemi
Nelson vient habiter chez les Simpson...
25/11 à 21h00 (W9)

Derniers commentaires

Les Simpson59 | Carnat89 un grand merci à toi je suis tellement pressé et hâte de voir à la télé (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

Carnat89 | Pour ceux qui cherche le dossier de presse en question, il est disponible ici :... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

romualdderon2 | De très bonnes audiences. (29x06 - The Old Blue Mayor She Ain't What She Used To Be)

Zozo 5 | J'adore ces vidéo. (Parlons Simpson #27 Lisa)

alexandreleblanc | Merci beaucoup Florian! Et en effet, il aurait pu être bien meilleur (29x05 - Grampy Can Ya Hear Me )

Script : Mon pote Michael Jackson

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Chambre de Bart[Bart dort dans son lit, et Lisa est à côté de lui, essayant de le réveiller]
Lisa : Bart ! [Bart se retourne dans son lit] Bart ! Eh, Bart !
[Lisa lui bouche le nez, Bart se débat]
Bart : Ahhhohh ! [Il ouvre les yeux] Lisa ! Il est 6 heure du mat’ ! Qu’est-ce qui se passe ? Papa est mort ?
Lisa : Nan, nan, il va bien, il va bien !
Bart : Ah, faut pas croire, mais je suis soulagé...
Lisa : Bart, mon anniversaire, c’est dans deux jours, je vais avoir 8 ans, et 8, c’est beaucoup, quand même, c’est presque un nombre à deux chiffres...
Bart : Ouais, bah profite-en, parce que quand on a atteint la dizaine, tout change, vos jambes commencent à vous lâcher, les bonbons n’ont plus le même goût...
Lisa : Bart, je t’en prie, laisse-moi vider mon sac, pour une fois !
Bart : Oh, désolé, [???], je radote un peu de temps en temps, qu’est-ce que tu veut...
Lisa : Bart, j’ai toujours fait le maximum pour toi, mais jusqu’à présent, tu m’as déçue ! A chacun de mes anniversaire...
[Bart parle en même temps qu’elle]
Bart : D’accord...
Lisa : ... j’ai crée des choses...
Bart : Hein hein, d’accord...
Lisa : ... pour toi que tu as cassées ou perdues...
[Bart sort de son lit, Lisa continue à parler]
Bart : D’accord, d’accord, d’accord, d’accord, d’accord ! J’ai compris le message, tu l’auras, ton cadeau, ma vieille !
[Lisa se jette dans ses bras]
Lisa : Oh merci, c’est gentil !

SEQ 2 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[Bart et Maggie sont à table, Marge passe derrière avec un paquet de linge. Bart mange des céréales]
Marge : Surveille ta sœur, je vais sortir le linge.
Bart : Ouais, okey [Il regarde le paquet de céréales de plus près] Hum, le téléphone rouge de Krusty...
[Il sort de table et décroche le téléphone. Il compose un numéro]
Krusty : [au téléphone] Salut les enfants, vous avez appelé le téléphone rouge de Krusty ! Si vous n’avez pas demandé la permission à vos parents, c’est très très vilain, mais Krusty vous pardonne, c’est deux dollars la première minute, et cinquante cents la minute supplémentaire ! Huuhhaaa hhuuuhaaaaa [Krusty fait son rire légendaire. Zoom arrière sur Maggie, qui se met debout sur sa chaise, avant de sauter et d’attraper le ventilateur en marche. La caméra revient sur Bart, avec Maggie en arrière plan en train de tourner, accrochée au ventilateur]
Krusty : [au téléphone, il s’arrête de rire] Merci d’avoir appelé, les enfants, y’a un nouveau message tout les jours !
[Marge rentre dans la cuisine avec sa boîte à linge]
Marge : Maggie !! [Elle va décrocher Maggie] Bart, je t’avais dit de surveiller ta sœur !
Bart : J’ai essayé de l’empêcher, mais j’ai pas eu le dessus...
[Maggie le regarde par dessus l’épaule de Marge et lui crache sa tétine sur la tête. Homer rentre dans la cuisine torse nu]
Homer : C’est pas vrai, qui c’est qui m’a piqué ma chemise ?!
Marge : Je l’ai lavée...
Homer : Ouh, merci Marge ! AAAAHHHH, elle est rose !! [Marge sort la chemise, rose, de sa boîte à linge] J’peut pas mettre une chemise rose pour bosser, ils en ont tous une blanche, j’suis pas assez populaire pour me démarquer...
Marge : Voyons Homer, tu as des tas de chemises blanches, t’inquiète pas...
Homer : Oh, vite une chemise une chemise une chemise ! [Il fouille dans le paquet de linge et ressort une autre chemise] Oh non, une rose ! [Il continue à fouiller et sort les chemises une par une en les jetant derrière-lui] Rose, rose... Bouuhhhhouuhhh, c’est fini, Marge, c’est fini, j’suis fichu... Boouhhhhouuuh
[Marge sort un slip rose du paquet]
Marge : Je me demande ce qui a bien pu se passer...
Bart : Ah, ma casquette rouge, elle est propre comme un sou neuf !
Homer : [Montrant Bart du doigt] C’est toi, c’est toi qui m’a fait ça ! Ouhaa [Il se jette sur Bart et l’étrangle]
Marge : Enfin Homer, personne à ton travail ne remarquera que tu as une chemise rose...

SEQ 3 - INT/JOUR Centrale Nucléaire - Centre de contrôle[De nombreuses personnes rentrent travailler dans la centrale, tous en chemise blanche]
M. Burns : Attendez-voir. En arrière. [M. Burns est assis sur un fauteuil, avec à ses côté Smithers. Ils regardent l’entrée des employés sur une télé] Zoom avant. [On voit le zoom sur la télé, et un cercle noir entoure Homer] Pourquoi cet individu est-il en rose ?
Smithers : Oh, c’est Homer Simpson, Monsieur, un des abrutis du secteur 70.
M. Burns : Simpson, hein ? Eh bien si j’en juge par cette accoutrement bizarre, ça doit être encore un de ses anarchistes libre penseur...
Smithers : J’appelle la sécurité, Monsieur.
M. Burns : [En joignant ses mains] Excellent, ces écrans de contrôle en couleur viennent d’être amortis à la première utilisation...

SEQ 4 - INT/JOUR Centrale Nucléaire - Couloir[Homer marche dans le couloir, et tout le monde le regarde. Il se dirige vers Lenny et Carl]
Lenny : Eh, Homer, on t’a gardé des Donuts !
Carl : Et on est sympa, on t’a gardé les roses ! [Il montre un Donuts rose] Ah ah ah !
Lenny : Ah ah ah !
Homer : [En prenant le Donuts] Eh, attendez... Eh, attendez-voir une seconde ! Faut pas croire, c’est pas parce que je porte une chemise rose que je suis... un mangeur de Donuts rose... Enfin, je crache pas dessus, mhmhh... [Il porte le Donuts à sa bouche, mais deux policiers lui attrapent le bras]
Policier : Laisse ce Donuts ! Allez, en avant... Rosi...

SEQ 5 - INT/JOUR Centrale Nucléaire - Salle noire[Homer est assis sur une chaise, dans une salle éclairée par une seule lampe au plafond. Il est entouré de Mr Burns, Smithers, de deux policiers et d’un docteur]
Homer : [La tête dans les mains] Mais puisque je vous dit que mon fils a mis sa casquette rouge dans la machine avec le linge blanc...
M. Burns : Epargnez-moi les pitreries de la famille Simpson ! Qu’on l’emmène...
Smithers : L’exploration de ses cavités internes n’a rien donné, Monsieur, et on l’a radiographié au moins cent fois ; peut-être qu’il dit la vérité...
M. Burns : Hein, où peut-être êtes-vous de mèche tout les deux ! Je crois me souvenir que vous aviez un faible pour les pantalons pattes d’éléphants, Smithers, en 75...
Smithers : Oui, c’était mon costume pour l’opérette « Les trois matelots » qu’on avait montée à la centrale...
M. Burns : Hum, oui, c’est vrai... Vous aviez volé la vedette avec votre gigue endiablée... Alors docteur, qu’est-ce que vous nous conseillez de faire avec notre Dandy subversif ?
Le Docteur : Eh bien Monty, jusqu’à présent, ça prenait des mois pour déterminer l’état mental d’un patient, mais tout à changé, grâce à Marilyn Monroe et son test de personnalité à remplir chez soi ! Vingt questions toutes simples, qui mesureront aisément à quel point votre... [Il fait un geste pour indiquer des guillemets] « Maboul » peut être atteint...
[Homer prend la feuille de test]
Homer : Nom en capitale... Oohh...

SEQ 6 - INT/NUIT Maison des Simpson - Salle de bain[Marge se met du produit sur les cheveux]
Marge : Mmhhhh... mhhhhmmh... [Elle secoue la bombe, la pose, ouvre le tiroir puis en prend une autre. Homer rentre]
Homer : Chérie, rend-moi un service, rempli ce questionnaire. [Il donne la feuille à Marge]
Marge : C’est personnel ça, Homer, c’est ton profil psychologique, je peut pas le remplir à ta place...
Homer : [Il reprend la feuille] Oh bon, d’accord, d’accord... [Plus bas] Je vais demander à Lisa...

SEQ 7 - INT/NUIT Maison des Simpson - Chambre de Lisa[Lisa travaille sur son bureau. Homer passe la tête par la porte, et rentre]
Homer : T’aime ça, les devoirs, Lisa, ça te plairait de remplir mon questionnaire ?
Lisa : Oui, je veut bien, si tu écoute le poème que je vient d’écrire.
Homer : D’oh ! D’accord.
Lisa : Méditation en attendant mes 8 ans par Lisa Simpson. [Elle chante] J’avais une chatte nommé Boule de Neige, elle est morte, elle est morte ! Maman a dit qu’elle était endormie, elle a mentie, elle a mentie ! Oh pourquoi ma chatte a été écrasée ? Pourquoi ce n’est pas moi que la voiture a heurtée ? [Elle regarde Homer] J’avais un hamster nommé Snuffy, il est mort...
Homer : Laisse tomber.

SEQ 8 - INT/NUIT Maison des Simpson - Salon[Homer est avachi sur le canapé, et Bart assis à côté. Il tiens le questionnaire dans les mains]
Bart : Eh p’pa, c’est p’tête toi qui devrait le faire ?
Homer : C’est pas différent de la fois où je t’ai laissé voter à ma place, tu te souviens, le vote par procuration ?
Bart : Ah ouais.
[Homer allume la télé. On y voit un animateur présentant une émission]
Animateur : Alors, les trois vidéos-gags maison arrivés en finale sont : [Le plan revient sur Homer] L’homme aux reins cassés.
Homer : Héhéhé...
Animateur : Ah ah ah ! Le chat sur le feu.
Voix : Ah miaou, ah chat alors, c’est un vrai chalumeau !
Homer : Ah ah ah ah, le chalumeau !
Animateur : Ah ah ah, et pour finir, bébé avec marteau pneumatique ! [On entend un « toc »]
Homer : Oohh...
Animateur : Et maintenant, allez-y, votez !
Homer : [En se levant du canapé] Le chat sur l’feu ! Le chat sur l’feu !
Bart : [Le crayon à la main et le questionnaire devant les yeux] Eh p’pa, entendez-vous des voix ?
Homer : J’en entend en ce moment pendant que j’essai de regarder la télé !
Bart : [Il coche une case] Oui. Êtes-vous colérique ?
Homer : Bart, tu t’écrase ou c’est moi qui t’écrase !?
Bart : [Il coche une case] Oui. Mouillez-vous vos pantalons... ? Oh, ça arrive à tout le monde un petit accident de temps en temps... [On le voit cocher « oui » à toutes les cases du questionnaire]

SEQ 9 - INT/JOUR Centrale Nucléaire - Salle noire[Retour sur le même plan que la séquence 5. Homer est ainsi, entouré des policiers, de M. Burns, de Smithers et du docteur]
M. Burns : Tutututu...
Homer : Ca va, j’ai réussi ?
M. Burns : Hein hein hein... Non.
[Les deux policiers prennent Homer par les bras]
Homer : Aahhhh !
Smithers : Attention messieurs, il mouille ses pantalons.

SEQ 10 - EXT/JOUR Springfield - Une route[On voit une ambulance qui roule et qui passe devant l’asile]

SEQ 11 - INT/JOUR Asile psychiatrique – Bureau du directeur[Homer est allongé sur un divan, et une personne lui montre des papiers sur lesquels se trouvent des taches d’encres de différents formes]
Homer : Heu, le Diable avec sa braguette ouverte.
Le directeur : Bien. [Il présente une autre image]
Homer : Heu, du liquide par terre avec des bestioles autour... et elles vont le manger.
Le directeur : Hein hein. [Il présente une autre image, représentant Bart]
Homer : Voyons, ça c’est... mon fils ! Ah nan, c’est pas juste, comment vous pouvez savoir qui est fou et qui l’est pas !?
Le directeur : Nous avons une méthode très simple. [A l’aide d’un tampon, il lui inscrit la mention « Fou » sur la paume de la main] Quiconque a ce tampon sur la main est fou.

SEQ 12 - INT/NUIT Asile - Cellule[La porte d’une cellule sombre s’ouvre, et Homer se fait jeter dedans]
Voix : Mettez-le avec le gros type blanc qui se prend pour le petit mec noir.
[La porte se referme. Homer pose ses mains sur la vitre et regarde apeuré. Un homme costaud qui était assis dans la cellule se lève et s’approche d’Homer]
Homer : Qui tu est ?
Léon Kompowski : [Il lui tend la main] Je suis Michael Jackson, des Jacksons.
Homer : Et moi Homer Simpson, des Simpson. [Il lui sert la main]

SEQ 13 - INT/JOUR Asile - Cellule[Homer et l’homme qui se prend pour Michael Jackson sont assis sur le lit]
Léon Kompowski : Ca m’étonne que tu n’ai jamais entendu parler de moi, je suis un artiste très connu.
Homer : Bien sur, que j’ai entendu parler de toi, faudrait vivre sur une autre planète pour pas te connaître ; comment t’as dis que tu t’appelais, déjà ?
Léon Kompowski : Michael Jackson.
Homer : Ca me dit rien.
Léon Kompowski : Tu as entendu parler de MTV ?
Homer : Nan.
Léon Kompowski : Motown ?
Homer : Nan.
Léon Kompowski : Beat it ?
Homer : Beatles ?
Léon Kompowski : Thriller ?
Homer : Répète voir le dernier ?
Léon Kompowski : Thriller.
Homer : Nan.
Léon Kompowski : Et ça, tu connais ? [il se lève et se met à chanter] Billie Jean, is not my lover, She’s just a girl who claims that I am the One, but the kid is not my soon... Hihihi [il saute et tourne sur lui-même]
Homer : Waouh, comment tu fait ce truc avec tes pieds ?
Léon Kompowski : La « Moonwalk » ?
Homer : Nan, le truc avec tes pieds ! [il se lève]
Léon Kompowski : Regarde, tu soulève légèrement le talon et tu exerce une pression sur la plante du pied.
[Homer met en pratique ce qui vient d’être dit]
Homer : Hein... hein... hein hein... D’oh !
Léon Kompowski : Ah ah ah !
Homer : Hé hé hé !
Léon Kompowski : Tu as l’air d’un type gentil, pourquoi on t’a enfermé ?
Homer : Parce que j’avais une chemise rose...
Léon Kompowski : Oui, je comprend... Les gens pensaient que j’était fou à cause de ma tenue...
Homer : Qu’est-ce que tu portait ?
Léon Kompowski : Un unique gant blanc, couvert de strass...
[Homer se met à faire des bruits bizarres avec sa bouche]

SEQ 14 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon[Bart et Lisa sont devant la télé. Ils regardent « Itchy et Scratchy », et Bart sirote une boisson. L’épisode est celui de l’anniversaire de Scratchy. Itchy lui montre une bombe, la met dans son paquet cadeau. Scratchy tire la langue, Itchy attrape celle-ci et fait le nœud du paquet avec, avant de le lancer dans la bouche de son compère. Le cadeau explose, la tête de Scratchy et son chapeau pointu de fête volent en l’air. Le chapeau pointu retombe sur le cou de Scratchy, et sa tête vient s’empaler dessus]
Bart : Ahahahahahah !
Lisa : Ahahahahahah ! Bart, l’espace d’une seconde avant de mourir, je parie que Scratchy a apprécié son cadeau d’anniversaire... Tu voit où je veut en venir, hein ?
Bart : Si tu tiens à ce truc ringard une fois par an, tu vas être servie, p’tite sœur !

SEQ 15 - INT/JOUR Asile[Les différents pensionnaires de l’asile vaquent à leurs occupations. L’homme qui se prend pour Michael Jackson présente à Homer les membres du centre]
Homer : Tu voit Michael, j’pige pas, ces types ont l’air aussi normaux que toi et moi.
Léon Kompowski : Homer, je te présente Floyd... C’est un fou savant, tu lui donne n’importe quels nombres et il les multiplie dans sa tête, comme ça !
Homer : D’accord, neuf fois cinq !
Floyd : Quarante-cinq !
Homer : Wahoo...
[Ils continuent leur visite]
Léon Kompowski : Lui, on l’appelle Grand Chef. Il est ici depuis 1968, il dit jamais un mot, il bouge jamais un muscle.
Homer : Salut Grand Chef.
Grand Chef : [Il lui fait un signe de la main] Salut.
[Plusieurs médecins arrivent autour de lui, carnets de notes à la main]
Médecin : Vous avez entendu, c’est incroyable, il parle !
Grand Chef : Il était temps que quelqu’un communique avec moi.
[L’homme et Homer arrivent près d’un téléphone]
Homer : Oh zut, faut que j’appelle ma famille... [Il décroche le combiné, et approche sa main du cadran] Oh c’est vachement gênant de téléphoner d’une maison de fous, tu comprend, j’suis un Dieu, pour eux...
Léon Kompowski : Je peut les appeler.
Homer : Ouh, génial, tache de m’envelopper ça comme il faut, dis-leur que c’est une clinique où les bonnes femmes riches viennent se faire maigrir...
[L’homme décroche le combiné]

SEQ 16 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon[Bart regarde la télé, le téléphone sonne, et il décroche]
Bart : Ici les pompiers, tu les allumes, j’les éteints.

SEQ 17 - INT/JOUR AsileLéon Kompowski : Allô. Qui est-ce ?

SEQ 18 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonBart : Bart Simpson, t’es qui, toi ?
Léon Kompowski : [au téléphone] Michael Jackson.
Bart : Le vrai Michael Jackson ? Pfui, ça me f’rait mal...

SEQ 19 - INT/JOUR AsileLéon Kompowski : Je t’assure, je suis avec ton père, dans un asile psychiatrique...

SEQ 20 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonBart : Hein hein... Y’a Elvis, aussi ?

SEQ 21 - INT/JOUR AsileLéon Kompowski : Ca se pourrait, c’est un grand hôpital...
Bart : [au téléphone] Oh bah tu délire...

SEQ 22 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonBart : ... Si t’es vraiment Michael Jackson, qui t’accompagnait...

SEQ 23 - INT/JOUR AsileBart : [au téléphone] ... pour recevoir tes quatre derniers Grammys ?
Léon Kompowski : Brooke Shields, Diana Ross, Emmanuelle Lewis et mon singe Bubble.

SEQ 24 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon[Bart saute du canapé]
Bart : Waah, c’est de la folie, t’es Michael Jackson ! Tu peut rester en ligne pendant que je préviens mes potes ?

SEQ 25 - INT/JOUR AsileLéon Kompowski : Non, malheureusement, Bart, ton père a réellement besoin de toi.

SEQ 26 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonLéon Kompowski : [au téléphone] ... tu ne veut pas qu’on lui fasse une lobotomie ?
[Bart se met à s’imaginer en train de taper dans une balle accroché à une raquette par un élastique, dans le salon. La balle se décroche, fait tomber une lampe devant les pieds d’Homer, complètement lobotomisé]
Homer : [Très lentement] C’est pas grave, fiston.
[Bart arrête de rêver]
Bart : Ah ouais, ça doit quand même avoir des mauvais côtés. [Il prend un carnet de notes et note] Hein hein, il est à l’asile, il a besoin de nous, il nous aime, il a peur de plus jamais nous revoir... Hein hein [Il raccroche le téléphone] Michael Jackson, wahou ! Oh, je t’adore, Michael !

SEQ 27 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[Bart rentre dans la cuisine en faisant des pas de danse]
Bart : Hey, m’man, papa est à l’hôpital psychiatrique !
Marge : Oh mon Dieu ! Ma mère avait raison...
[Bart donne le papier sur lequel il a noté à sa mère. Il ressort de la cuisine en faisant des pas de danse]
Bart : Mmhhhmm...

SEQ 28 - INT/JOUR AsileLéon Kompowski : Tu voit Homer, faut pas t’en faire, ta famille va être ici en moins de deux...
[Un pensionnaire passe à côté d’eux]
Le pensionnaire : Y’a qu’une façon de se tirer d’ici, et elle est pas terrible...
Homer : C’est quoi ?
Le pensionnaire : [Il montre du doigt une infirmière] Sortir avec une infirmière...
Homer : Ohh...

SEQ 29 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[Marge tourne les pages de l’annuaire, et Lisa et Bart sont assis à la table]
Marge : Je vous avait bien dit que vous alliez envoyer votre père à l’asile de fous.
Bart : Nan, t’avait dit l’asile des pauvres.
Marge : J’avais bien dit de fous.
Bart : Des pauvres.
Marge : Asile de fous.
Bart : Des pauvres.
Marge : Des fous, j’te dit ! [Elle décroche le téléphone, alors que Bart et Lisa se regardent]
Homme au téléphone : Vous êtes en communication avec l’hôpital «Nazland» sur la ligne réservée aux internements arbitraires, veuillez patienter quelques instants, et une opératrice va vous répondre.
[Une chanson débute, et Marge se met à pleurer]

SEQ 30 - INT/NUIT Asile - Cellule d'Homer[Homer pleure, assis sur son lit]
Léon Kompowski : [Vient s’asseoir à côté de lui sur le lit] Qu’est-ce que tu as, Homer ?
Homer : C'est tellement bizarre, c’t’endroit, Mick... J’ai honte de dire ça à un autre mec, mais... j’ai... [Il sanglote] ... la trouille !
Léon Kompowski : On a tous la trouille de temps à autres... Mais je peut peut-être t’aider [Il se met à chanter, c’est sous titré en français] Homer, toi et moi, on peut arrêter de chercher, car ce qu’on espérait on l’a trouvé... Avec un ami à mes côtés, je ne serais plus jamais seul... [Homer se couche sur son lit] Et toi, mon ami, tu verras, que tu as un ami en moi...
[L’homme se retourne, et voit Homer parler en dormant]
Homer : Crêpe au sucre... Football... Gros nénés...
[L’homme prend un singe en peluche dans ses mains et lui parle]
Léon Kompowski : Bubbles, la nuit risque d’être longue...
Homer : ... côtelettes de porc...

SEQ 31 - INT/JOUR Asile[Une infirmière est assise, devant une petite assemblée de «malades», assis en cercle, et leur parle]
Infirmière : Sentez-vous à l’aise, exprimez-vous librement ; pendant ces séances, nous voulons que vous soyez détendus... [On voit un zoom arrière derrière le miroir sans teint, montrant une salle avec des caméras, des transcripteurs...] et désinhibé.
Un homme : [fumant une cigarette] Moi, j’travaillais dans une compagnie d’assurance, d’accord, et euh, j’était le plus jeune vice-président de l’histoire de cette firme... Mhh, j’adore mon boulot... [Il tousse] Et un lundi matin, impossible de sortir de chez moi... Je ne pouvais pas...
Homer : La porte était fermé ?
Un homme : Non, non, je ne pouvais pas affronter ce qui m’attendait dehors.
Homer : Il pleuvait ?
Infirmière : Non, Homer. Dave souffre d’agoraphobie. Il a peur des lieux publics et de la foule. Continuez, Dave, je vous en pris.
Dave : Mmmerci. Ce jour la, j’ai su que je ne pourrais pas faire cette longue route en voiture jusqu’au bureau...
Homer : T’avais plus d’essence ? [L’infirmière lui lance un regard noir] Pfui, bébé !

SEQ 32 - INT/JOUR Asile[Marge est dans le bureau du directeur, qui lui explique]
Directeur : Désolé, Madame Simpson, mais votre mari souffre du complexe de persécution, d’une paranoïa sévère, et d’une faiblesse de la vessie.
Marge : Docteur, si vous lui parliez seulement cinq minutes sans prononcer le nom de «Bart», vous verriez qu’il est sain d’esprit.
Directeur : Vous voulez dire que ce « Bart » existe vraiment ? Oh seigneur !

SEQ 33 - INT/JOUR Asile - Cantine[Homer est assis à une table devant plusieurs piles de crêpes]
Homer : Mmhh, des bonnes crêpes... Mmhh...
Directeur : Oh, Monsieur Simpson, vous avez de la visite.
Homer : D’oh ! [Il se retourne. Marge est à l’entrée] Marge !
Marge : Ooohhh, Homer !
[Ils courent l’un vers l’autre et se jettent dans leurs bras. Marge embrasse plein de fois Homer, les autres patients sont dégoûtés]
Directeur : [Le faux Michael Jackson est à ses côtés] M. Simpson, après avoir parlé avec votre femme, nous pensons que vous ne représentez aucune menace pour vous ou les autres.
Homer : C’est le truc le plus flatteur qu’on m’ai jamais dit, vous pourriez mettre ça par écrit ?
Directeur : Bien entendu. [Il lui montre un certificat lui prouvant qu’il est «non-fou»]
Homer : [Il lit] «Homer Simpson : pas fou». Mmhh...
Léon Kompowski : Je suis fier de toi, Homer.
[Ils se serrent la main]
Homer : Merci beaucoup, Michael, tu m’as bien aider à m’en sortir. Si jamais un jour tu retrouves tes billes, passe nous voir.
Léon Kompowski : Pourquoi pas aujourd’hui, je suis ici de mon plein gré ?
Homer : C’est vrai ? Et pourquoi ?
Léon Kompowski : En 79, j’ai fait une dépression quand mon album «Of The World» n’a eu qu’une malheureuse nomination aux Grammy.

SEQ 34 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine[Lisa est à table, toute seule en face de Maggie, et toute les deux ont des chapeau de fête]
Lisa : [Elle chante, pleurant à moitié] Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniversaire pauvre petite fille mal-aimé, joyeux anniversaire... [Elle s’effondre sur la table, la tête dans les bras en pleurant. Maggie souffle dans un serpentin, qui fait un petit bruit]

SEQ 35 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon[Le téléphone sonne. Bart décroche]
Bart : Allo, ici l’empailleur, tu les tus, j’les conserves.

SEQ 36 - INT/JOUR AsileHomer : [Au téléphone] Toi mon vieux, quand j’vais rentrer à la maison, je vais mettre mes mains autour de ton cou et... [Les médecins et le directeur qui se trouvent derrière la vitre à côté le regarde bizarrement] ...je vais t’étouffer sous mes baisers...

SEQ 37 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonBart : [Au téléphone] J’sais pas ce qu’y t’font avaler, mais diminue la dose, Homer...

SEQ 38 - INT/JOUR AsileHomer : [Au téléphone] Ecoute-moi, je vais venir avec Michael Jackson, y va passer quelques jours avec nous... [Il cache l’écouteur et parle au faux Michael] Héhé, c’est chouette, hein, il a entendu parler de toi ; [Il reparle à Bart] Vérifie qu’on a plein de charcutaille et met des bières au Frigo !
Léon Kompowski : Heu, Homer, je suis végétarien et je ne boit pas d’alcool...
Homer : [Il cache l’écouteur et parle au faux Michael] T’es sur d’être venu ici volontairement ?
Léon Kompowski : Oui. Je t’en prie, Homer, assure toi qu’il ne dira à personne que je viens chez toi.

SEQ 39 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonBart : [Au téléphone] Ouais, P’pa, je jure solennellement que je ne le dirais pas à âme qui vive... Non, même pas à Milhouse... [Il raccroche, attend quelques secondes, puis essaye d’empêcher sa main de reprendre le téléphone. Puis il reprend finalement le téléphone et compose le numéro de Milhouse] Allo, Milhouse ? Tu peut garder un secret ?

SEQ 40 - INT/JOUR Maison de MilhouseMilhouse : [Au téléphone] Non.

SEQ 41 - INT/JOUR Maison des Simpson - SalonBart : [Au téléphone] Bon, on s’en fout ; Michael Jackson va venir chez moi !

SEQ 42 - INT/JOUR Maison de MilhouseMilhouse : [Au téléphone] Michael Jackson ?! [On voit ensuite plusieurs plans d’affilés, montrant plein d’habitants de Springfield au téléphone, disant à chaque fois «Michael Jackson ?!». On y voit Kearney, Otto, Krusty, puis plein de carrés apparaissent à l’écran, montrant tout les habitants de Springfield au téléphone disant encore la même chose]

SEQ 43 - INT/JOUR Magasin de Apu[On voit la radio en gros plan, qui annonce]
Radio 1 : On vient de nous remettre une dépêche de notre service «rumeurs et ragots publics».
Radio 2 : C’est exact. Michael Jackson, le chanteur de «Thriller» en personne fait actuellement sa «Moon Walk» sur la route de Springfield.
[Apu lâche son journal, les yeux exorbités]
Radio 1 : Pendant que nous nous rendons sur place, vous allez patientez avec un morceau trop rare, la version extra-longue de Godadadiba.
Apu : Ouh, Michael Jackson, ça se reproduira quand les poules auront des dents ! Est-ce que je vais oser quitter mon poste... ?
[On voit sur la porte d’entrée un panneau marqué «We never clos» («On ne ferme jamais») ; puis on voit une main qui retourne le panneau, désormais marqué «Closed for the first time ever» («Fermé pour la première fois»). Apu sort ensuite en courant du magasin]

SEQ 44 - INT/JOUR Maison des Simpson[Bart est assis sur le canapé, sirote une boisson et regarde la télé. Un bruit d’hélicoptère se fait entendre, Bart descend du canapé, et va ouvrir la porte.]
Bart : Aie, Caramba !
[On voit alors tout Springfield dans la rue, des caméras de télévision, un hélicoptère...]

SEQ 45 - EXT/JOUR Rue de Springfield[Le maire est à son pupitre, et fait une annonce]
Maire : C’est l’événement le plus fantastique qui se soit jamais produit dans notre belle cité depuis la visite du Dalaï-Lama en 1952. [On voit Bart se faufiler dans la foule] Aussi je déclare officiellement que la route 401, communément appelée «la voix rapide Dalaï-Lama» sera désormais appelée «voix rapide Michael Jackson».
Une femme : Regardez, c’est lui !
[Toute la foule se met à se diriger vers la voiture qui arrive. Homer et Marge sont dans la voiture, apeurés, et le faux Michael Jackson met des lunettes de soleil. Ils sortent de voiture]
Kent Brockman : L’homme à la chemise rouge est le père de la famille en question ; il se trouve qu’il vient juste de sortir de l’hôpital psychiatrique.
Homer : Merci tout le monde ! C’est bon de pas être fou !
[La foule se met à scander « On veut Michael »]
Homer : Il est là ! Le voilà, le type que vous voulez voir ! [Il ouvre la portière. Toute la foule se tait, et Bart pousse un cri. Maggie fait tomber sa sucette, ébahie, tandis que le faux Michael sort de la voiture et fait un petit signe de la main]
Homer : Hein hein !
Apu : Mais il pèse 150 kilos !
Une femme : Il est blanc !
Moe : Il est habillé comme tout le monde !
La foule : Bouuuhhhouuuh !
Un homme : C’est une honte, bande d’escrocs !
Le maire : Comment j’ai pu croire une seconde que Michael Jackson viendrait dans ce trou paumé ?!
Un homme : Sale morveux !
[La foule se disperse]
Milhouse : [à Bart] Toi, tu nous doit Michael Jackson !
Kearney : [en empoignant Bart] Que je revoit jamais ta p’tite face de rat, pigé ?!
Lisa : Bart, je te signale que maintenant, toute la ville veut ta peau, et avant que je me joigne à eux, j’aimerais te poser une question : aujourd’hui, c’est mon anniversaire, tu avais promis de me faire un cadeau... et... j’ose pas te le réclamer...
Bart : Peut-être... tu devrais suivre ton instinct et rien réclamer...
Lisa : Je m’en doutais... Oh, Bart... tu es... Bouhhou [Elle part en courant en pleurant]

SEQ 46 - INT/JOUR Maison des Simpson[Homer est dans la salle de bain, en train de frotter sa main pour enlever l’inscription «Fou»]
Homer : Allez, barre-toi, j’suis plus fou, maintenant !
[On voit le faux Michael Jackson passer devant la porte, s’arrêter, puis continuer son chemin devant la porte de la chambre à Lisa. On voit ensuite Lisa assise à son bureau en train d’écrire]
Lisa : Cher Bart. Je t’écris sur le papier à lettre que maman et papa m’ont offert pour mon anniversaire. Je t’informe que désormais, nous ne sommes plus frère et sœur et que nous n’en avons plus que le nom. Il se peut qu’un jour, sur les conseils d’un psychanalyste, je t’embrasse dans une future et lointaine réunion de famille. Mais sois assuré que ce sera uniquement pour la galerie. [Elle se met à pleurer]
Léon Kompowski : [Pour lui-même] Tututu... [Il continue sa route dans la chambre de Bart, qui est assis sur son lit] Eh Bart !
Bart : Qu’est-ce que t’as, toi ?!
Léon Kompowski : [Il s’assoit sur le lit, faisant ainsi lever le côté de Bart] Quand j’était petit, j’était pas bien riche. Tu sais ce que je faisait quand arrivait l’anniversaire de mes sœurs ?
Bart : Tu te tirais ?
Léon Kompowski : Nan. Je leur écrivais une chanson. Pour montrer que je pensais à elle.
Bart : Je peut pas écrire une chanson, j’ai que dix ans ! [Il se lève]
Léon Kompowski : Que dix ans ? A ton age, j’avais déjà six Disques d’Or.
Bart : Ca va, espèce de gros lourdaud ! [Il prend un disque de Michael Jackson et lui montre] Voilà de quoi il a l’air, Michael Jackson ! Toi, tu m’as l’air d’un gros débile, rien d’autre...
Léon Kompowski : Si tu savais le nombre de fois que j’ai entendu ça...
Bart : Fiche moi la paix, maintenant.
Léon Kompowski : Ecoute, petit, où Michael Jackson est en train d’enregistrer dans un studio à Los Angeles, où il est ici avec toi, près à travailler sur ta chanson, tu choisi. A plus tard. [Il commence à sortir de la chambre]
Bart : Attend attend, Michael ! Toi, tu va te mettre au piano... et moi je vais faire du café.
[On voit ensuite Michael au piano, et Bart avec une feuille entre les mains en train de chanter. Mais Michael s’arrête soudain de jouer]
Bart : Lisa, ses dents sont pleines de taches ; Lisa, elle sent la bouse de vache ; Lisa, talala Lisa, son anniversaire c’est la pire des galères...
Léon Kompowski : Euh, non.
[Bart déchire la feuille et la jette. Michael se remet à jouer]
Léon Kompowski : Bart, ce qu’il faudrait, c’est qu’on exploite les vrai sentiments que tu as pour ta sœur.
Bart : Oha, j’sais pas, j’en ai aucun.
Léon Kompowski : Tu devrais l’observer, peut-être que ça t’aiderais.

SEQ 47 - EXT/NUIT Cabane de Bart[Bart et le faux Michael sont dans la cabane, dans l’arbre, et observent Lisa par sa fenêtre. Elle est assise sur son lit]
Léon Kompowski : Oh, elle a l’air triste.
Bart : Parce qu’elle sait que tu la regarde.
Lisa : «Malgré que vous me regardiez», nuance, j’aurai l’air aussi triste même si vous ne me regardiez pas.

SEQ 48 - INT/NUIT Maison des Simpson - Salon[Le faux Michael joue du piano. Bart est assis à côté de lui]
Léon Kompowski : Réfléchit, Bart, qu’est-ce qu’il se passe un fois qu’on a huit ans.
Bart : Baah, on vous enlève les stabilisateurs sur votre vélo.
Léon Kompowski : Ouais, c’est bon, ça ! [Il se met à chanter en anglais, c’est sous-titré en français] Adieu les stabilisateurs, les gars font battre ton cœur, hi hi hi !
Bart : Tu met ça dedans uniquement parce que c’est commercial.
Léon Kompowski : Ahahah !
[Plan extérieur sur la maison de nuit. Le jour se lève]

SEQ 49 - INT/JOUR Maison des Simpson - Chambre de Lisa[Bart ouvre doucement la porte de la chambre de Lisa, et fait signe au faux Michael de rentrer. Il rentre en poussant le piano. Bart et lui s’approche du lit]
Bart et le faux Michael : Lisa... Lisa... Lisa !
[Elle se retourne dans son lit. Bart lui pince le nez, et elle se débat, et tousse]
Lisa : Qu’est-ce qu’il y’a, Bart, il est six heures.
Bart : Il est six heures, et j’espère que tu vas aimé ton cadeau !
[Bart renverse la poubelle, et met une casquette]
Bart : Et 1 et 2, et 1, 2, 3, 4, ouh ! [Il fait du tambourin avec la poubelle]
Léon Kompowski : Mmhhhhmh... [Il joue du piano, et chante, en anglais, sous-titré en français] Lisa, c’est ton anniversaire ; Dieu te bénisse aujourd’hui ; tu est comme un cadeau pour moi, ma petite sœur ; je suis fier de toi ; [Bart se met à chanter avec le faux Michael] Lisa, c’est ton anniversaire ; Bon anniversaire, Lisa [On voit un plan montrant Marge et Homer en train de dormir, et réveillé par la musique ; puis un plan de Maggie, réveillé elle aussi par la musique. Le plan revient dans la chambre de Lisa] Je te souhaite de l’amour ; je te souhaite de la joie ; plus ce que ton cœur désire ; je te souhaite ton premier baiser [Lisa fait «oui» de la tête. On voit ensuite un plan du journal qui tombe sur le paillasson, avec en gros titre «C’était un canular, colère contre le jeune garçon». Le livreur de journaux lève la tête vers la chambre de Lisa et souris. Marge, Homer et Maggie sont maintenant dans la chambre, et écoutent, ébahis] Lisa, c’est ton anniversaire ; Bon anniversaire, Lisa ; Yeah !
Lisa : Oh, c’est le plus beau cadeau qu’on m’ais fait ! [Elle se jette dans les bras de Bart] Merci Bart, merci Michael !
Léon Kompowski : [Il change de voix] Je crois que j’ai rempli ma tache.
Bart : Eh Michael, qu’est-ce qu’est arrivé à ta voix ?
Léon Kompowski : Ca, c’est ma véritable voix. Je m’appelle Léon Kompowski, et je suis maçon dans la banlieue de Springfield. [Homer et Marge sont ébahis] Toute ma vie, j’ai été très agressif jusqu’à ce qu’un jour je me mette à parler comme ça [Il reprend la voix du faux Michael, puis sa vrai voix] Alors tout à coup, tout le monde s’est mis à me sourire, je faisait le bien autour de moi ; ce qui fait que j’ai continuer. Pour reprendre un vieux cliché, «qui est vraiment fou et qui ne l’est pas ?»
Homer : Moi ! J’ai un certificat... [Il sort son certificat]

SEQ 50 - EXT/JOUR Devant la maison des Simpson[Michael est prêt à partir]
Marge : Au revoir, Léon !
Homer : Salut mon pote !
Bart : Salut mon pote !
Lisa : Vous faites honneur à la démence.
Léon : A bientôt ! [Il chante] Lisa, c’est ton anniversaire ; Dieu te bénisse aujourd’hui [Il s’éloigne, tandis que les Simpson lui disent «au revoir»]
Script écrit en août 2003 par Dragoon Slash
Merci à Régis et Rémy pour sa contribution
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2017 The Simpsons Park