Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

18/11/2019
Le script du film a été révisé plus de 100 fois.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Charmeur grand-père
Mr. Burns nous fait découvrir le passé de Abraham en tant que "Gorgeous Godfrey" (Papi le magnifique ?)le plus terrible catcheur professionnel de l'histoire...
21/11 à 20h05 (RTS2)
Homerland
Homer se comporte étrangement après une convention au Moyen-Orient. Lisa le soupçonne d’être un terroriste et avec l’aide d’une agent du FBI, elle va tenter de déjouer ses plans.
21/11 à 20h30 (RTS2)
Simpson horror show XXII
Paralysé, Homer ne peut s'exprimer qu'à travers ses flatulences; Ned Flanders devient un serial-killer sous les ordres de Dieu; Bart et Milhouse sont envoyés sur une autre planète pour récupérer un précieux minerai...
22/11 à 21h05 (6ter)

Derniers commentaires

assasmourad | welcome (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

simpsonofan | Je me disais bien que la voix de Martin était différente, mais je pensais que Russi Taylor avait... (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

Lolmine59 | Je vote qui reste ensemble pour voir se qui vas fair bart ? (Votez et changez le futur de la série !)

alda20 | I learn english from simpsons ,I love it (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

dadoo1617 | on est loin des 19 millions d'autrefois (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Script : Pervers Homer

SEQ 1 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine[Bart verse des céréales dans un bol]
Bart : Oh, c’est nul les céréales caramel, y’a plein de céréales dedans !
[il commence à faire le tri entre les céréales et les caramels, et remet les céréales dans la boîte]
Lisa : Oh Bart, c’est pas les céréales qu’on remet dans la boîte ! Tout ce qui n’est pas caramels va à la poubelle !
Homer : Ouh, vous aimez les sucreries, hein. Je connais un endroit plus sucré que le sucre lui-même. Dans ce paradis sirupeux même les donuts sont acides comme du poison. [il crie et tape du poing sur la table] Vous les recracheriez ! [il reprend une voix normale] Je veux parler du grand salon des confiseries, hihi ! [il leur montre deux billets]
Lisa : Comment tu as eu ces billets ?
Homer : Ils en mettent un dans chaque millionième Krusty-barre nature et Krusty-barre aux amandes !
[flashback : au Mini-Marché, Homer ouvre toutes les barres de chocolat Krusty pour trouver les billets]
Apu : Hé ! Hé ! Hé ! Je vous ai gentiment demandé de ne pas bousiller la marchandise, vous m’obligez à vous le redemander gentiment !
[retour au présent. Bart et Lisa se jettent sur Homer]
Bart : J’peux aller au salon des confiseurs ? Dis oui, dis oui, dis oui !
Lisa : Non, j’veux y aller, moi, moi, moi, moi !
Homer : Je regrette les enfants, mais pour ce genre d’évènement, je tiens à avoir ma petite femme à mes côtés !
Marge : Oh, c’est gentil, mais emmène plutôt l’un des enfants.
Homer : Marge, ils peuvent pas porter assez de bonbons, ils ont des muscles riquiqui, ils ont pas des muscles noueux comme toi. [il lui tâte le bras]
Marge : [contrariée] Hmmmmmm... .
Bart : Vas-y m’man, pour le bien commun.
Lisa : Pour le bien commun.

SEQ 2 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salle de séjour/Entrée[Marge porte un imper avec de nombreuses poches cousues à l’intérieur. Bart et Lisa en cousent une autre derrière]
Marge : Homer, c’est indispensable toutes ces poches ?
Homer : Non, si t’avais accepté d’y aller en fauteuil roulant à double fond.
[on sonne à la porte]
Marge : Ha, c’est la baby-sitter ! Dans le quartier, personne ne veut plus vous garder. Il a fallu que je choisisse entre une diplômée d’université et un affreux clochard.
Bart : Le clodo, le clodo, pourvu que ce soit le clodo ! [il ouvre la porte]
Ashley : Bonjour, je m’appelle Ashley Grant.
Bart : [déçu] Ooooooooooh...
Lisa : [ravie] Oh, Ashley Grant ! Vous étiez venue parler des femmes à mon école ! Vous aviez dit qu’elles ne devaient pas être des citoyennes de seconde zone !
Bart : Hé m’man, tu vas pas nous laisser avec cette cinglée !
Homer : Grouille-toi, si on y arrive assez tôt on se fera prendre en photo avec les deux mousquetaires encore vivants ! [il tire Marge par le bras]
Marge : [à Ashley] Ha, il y a aussi un bébé quelque part en haut !
Bart : Alors, vous êtes le genre de nana qui veut pas qu’on l’appelle « nana », c’est ça ?
Lisa : [agacée] Excusez l’obscurantisme de mon frère, à cause de lui les prochaines heures risquent d’être infernales !
Ashley : Ça j’en suis pas sûre... Tu as vu ça, Bart ? [elle sort de son sac à main une cartouche de jeu sur laquelle on voit une main tenir un crochet. Bart lit ce qui est écrit dessus]
Bart : « L’étripeur IV : le jeu dans lequel des condamnés à mort s’arrachent les tripes avec des crochets rouillés ».
Ashley : Hm-hm. Fais un peu de ménage, et tu pourras jouer avec cinq minutes.
Bart : Sûrement pas ! [il veut s’en aller, mais son regard est irrésistiblement attiré vers le jeu] Oui, m’dame !
Ashley : [à Lisa] Tu vois, les mâles sont faciles à apprivoiser, ils suivent tous leur cartouche de jeu vidéo ! [elle dirige la cartouche vers le mur, et Bart qui la suivait toujours des yeux se cogne dedans]

SEQ 3 – INT/JOUR Salon des confiseriesHomer : [il lit l’inscription sur une pancarte à l’entrée] « Bienvenue au salon des bonbons et au salon des raticides en forme de bonbons » [Alors qu’Homer et Marge entrent, des policiers sont chargés de contenir une foule d’enfants excités]
Voix-off : [dans un haut-parleur] Mister Goodbar, au bureau d’accueil. Nous sommes à la recherche de Mister Goodbar.
Homer : Ouh, je me sens comme un gamin dès que je rentre dans un magasin. Ouh ! [il se rue sur les stands pour se goinfrer de bonbons, tout en en mettant plein dans les poches de Marge] Oh ouais !... Eclatant !... Exquis !... Hmmm, c’est très bien !... Je veux ça !

SEQ 4 – INT/JOUR Salon des confiseries – Stand du professeur Frink[Frink présente un bonbon au citron contenu dans un bocal en verre]
Frink : Comme vous pouvez le voir, j’ai créé un bonbon au citron tellement acidulé qu’il faut le conserver à l’intérieur d’un champ magnétique : le « citrobon » qui a un diamètre de 42... Mais que... [on voit que le bonbon a disparu, sans que le bocal soit brisé] Mais où est passé le bonbon ? [il se tourne vers Homer, dont les lèvres sont aspirées à l’intérieur de sa bouche]
Homer : Je sais pas.

SEQ 5 – INT/JOUR Salon des confiseries – Stand « lèvres postiches »[un homme vend des bonbons en forme de lèvres. Il en a mis un sur ses propres lèvres]
Homme : [à Homer] Monsieur, essayez nos lèvres postiches, c’est une confiserie qui a mille usages.
Homer : Comme quoi ?
Homme : Premièrement, c’est une façon amusante de remplacer vos propres lèvres.
Homer : Hin-hin, continuez.
Homme : Deuxièmement... Excusez-moi, on m’attend au sous-sol ! [il fait semblant de descendre en prenant un sourire crispé. Homer s’en va en embarquant les bonbons dans son pantalon]

SEQ 6 – INT/JOUR Salon des confiseries[Marge, qui a du mal à marcher à cause de son imper rempli de bonbons, s’assoit sur un banc. Elle sort une branche de céleri de son sac à main]
Vigile : Vous mettez du sucre sur votre céleri ou vous dégagez, m’dame !
Marge : Ooooooooh...

SEQ 7 – INT/JOUR Salon des confiseries – Stand « Jolly Gummibears »Homer : Ouh, des nounours en guimauve ! Des têtes de veau en guimauve ! Des berlingots en guimauve ! [dans une vitrine, il voit une Vénus de Milo en en guimauve et se met à baver] C’est quoi ça ?
Vendeur à lunettes : C’est la friandise à la guimauve la plus rare du monde : la Guimauvénus de Milo, sculptée par des guimauve-artisanes travaillant exclusivement comme matériau la guimauve.
Marge : [agacée] Vous allez arrêter de dire « guimauve » sans arrêt ?
[Homer regarde la Vénus de Milo, et la voit lui faire un clin d’œil]
Homer : J’la veux, la Minus du Vélo. [tout bas, à Marge] Occupe-toi du vendeur.
Marge : [énervée] Je me suis déjà assez donnée en spectacle comme ça. [l’une de ses poches craque et des dizaines de bonbons se répandent par terre] Oh, ben comment ils sont arrivés là ? [plusieurs personnes dont le vendeur l’aident à ramasser ses bonbons]
Homer : Ça, c’est un travail qui demande des doigts de fée. [il brise la vitrine d’une coup de poing et s’empare de la Vénus. Une alarme retentit]
Vendeur à lunettes : Arrêtez, arrêtez !
Homer : Cours, Marge, sauve le butin !
[Homer et Marge s’enfuient]
Vendeur à lunettes : Attrapez-le ! Il a la Vénus ! [toutes les personnes présentes au salon se lancent à leur poursuite, mais Marge réussit à s’échapper du salon. Homer s’arrête à quelques pas de la sortie devant un distributeur de boissons, l’éclate d’un coup de pied, attrape une canette de Buzz Cola, la mélange avec des bonbons pétillants et la lance à ses poursuivants telle une grenade]
Homer : Rendez-vous en enfer, bande de confiseurs !
[on voit ensuite Homer sortir in extremis du bâtiment avant que celui-ci n’explose]

SEQ 8 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salle de séjour[Bart et Lisa sont sous le manteau de Marge – qu’elle porte encore – et cherchent les bonbons. Marge rit bêtement]
Bart : [on voit sa tête sortir du manteau] Hé Lisa, j’ai trouvé un gros caramel collé là où j’pense !
Lisa : [sous le manteau] J’arrive !
[tous les bonbons tombent du manteau, et Bart et Lisa avec. Ils éclatent de rire]
Homer : Hé, une minute ! Où est-ce qu’elle est ma Minus du Vélo ? Bon, pas de panique, elle a pas pu aller bien loin, elle a plus de bras.
Marge : On va la retrouver ! Ramène plutôt la baby-sitter, ça fait vingt minutes qu’elle attend dans la voiture.
Homer : Et alors, y’a des tas de trucs pour l’occuper dans la bagnole ! [on entend Ashley klaxonner] Qu’est-ce que je disais ? Elle s’amuse comme une folle !

SEQ 9 – EXT/NUIT Voiture d’HomerHomer : Comme ça, vous êtes une savante, hein ? Vous allez sur la lune mais vous pouvez pas empêcher mes chaussettes de schlinguer.
Ashley : J’en suis désolée.
Homer : Oh, personne vous le reproche... Hé, vous voulez tenir le volant tandis que je me gratte à deux endroits en même temps ?
Ashley : Vous pouvez me déposer ici.
[Homer arrête la voiture. Ashley en sort, et tandis qu’elle cherche quelque chose dans son sac, Homer remarque que sa Vénus en guimauve est collée sur les fesses de la jeune fille]
Homer : Ma précieuse Minus !
[il commence à la décoller des fesses d’Ashley. Celle-ci se retourne et, voyant Homer la langue pendante, se met à hurler puis s’enfuit en courant] Merci ! [il mange la Vénus puis redémarre]

SEQ 10 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salle de séjour[Bart et Lisa descendent de leur chambre en se tenant le ventre et en gémissant]
Homer : Hé les enfants, il reste plein de sucreries pour le p’tit-dej’ !
[ils gémissent encore puis se dirigent vers le tas de bonbons]
Marge : Et si on les donnait à des enfants nécessiteux ?
Bart et Lisa : [d’un ton plaintif] Non !
[ils commencent à manger. Soudain, on entend une foule qui hurle à l’extérieur]
Homer : Les gens du salon des confiseurs nous ont retrouvés !
[il regarde par la baie vitrée et voit de nombreux manifestants avec des pancartes, parmi lesquels se trouve Ashley]
Ashley : Le voilà, c’est lui ! C’est lui qui m’a harcelé sexuellement !
Homer : Ha, ouf ! Pendant une seconde, je me suis vu mal barré, mais c’est qu’une... D’oh !

SEQ 11 INT/JOUR et EXT/JOUR Devant la maison des Simpson/Salle de séjourManifestants : [ils scandent] Trois-quatre-cinq-six, Homer est l’empereur du vice ! Il a le diable dans la peau, faut l’conduire à l’échafaud ! [ils brandissent des pancartes sur lesquelles sont écrites des phrases telles que « tu touches, on te mouche », « Homer = pervers » ou encore « Homer est un porc »]
Homer : [il ferme le rideau] Marge, je te jure que je l’ai pas touchée ! Tu sais comment je suis timide, je peux pas prononcer le mot « saindoux » sans rougir comme une fillette ! [il se met à glousser bêtement]
Marge : De toute façon, je te crois, mais tu devrais tout de suite tirer cette affaire au clair, parce que leurs slogans sont très faciles à retenir !
[Homer ouvre la porte d’entrée. Une femme à lunettes tient une pancarte sur laquelle il est écrit « tu ne peloteras point »]
Ashley : Vous vous êtes jeté sur moi dans la voiture !
Homer : Ouais c’est ça, non, je me suis jeté sur ma Minus du Vélo qui était collée sur vous !
Femme à lunettes : Ouais c’est ça, il nous sort une excuse vieille comme le monde !
[ils le huent]
Homer : Mais non, j’ai de la moralité moi !
[un coup de vent soulève le peignoir d’Homer, qui ne portait strictement rien en dessous. Scandalisés, les manifestants le huent encore puis lui jettent des tomates. Homer referme la porte]
Bart : Je vois pas pourquoi quelqu’un voudrait toucher les fesses d’une fille, c’est de là que viennent les morbacs !
Lisa : P’pa, j’ai pas compris, qu’est-ce qu’elle a dit que tu avais fait ?
Homer : Lisa, tu te souviens de la carte que Grand-père nous a envoyé de Floride avec l’alligator qui mordait le derrière d’une femme ?
Bart : Ha ouais, je me souviens, elle était top cette carte !
Homer : Exactement, on s’est tous dit qu’elle était tordante. Ben en fait on s’était plantés, l’alligator en question il harcelait sexuellement la femme.
Bart : Le chien qui a mordu la voisine, c’était pareil p’pa ?
Homer : Oh ça, on n’a jamais su le fin mot de l’histoire.
Lisa : On sait que t’es innocent, p’pa.
Homer : Merci les enfants.
Marge : [elle entrouvre le rideau] Hmm, on dirait qu’ils n’ont pas l’intention de s’en aller de sitôt.

SEQ 12 – EXT/JOUR Devant la maison des Simpson[les manifestants ont campé devant chez les Simpson. Au petit matin, lorsque Homer sort du garage au volant de sa voiture, ils se précipitent tous dessus et la secouent de gauche à droite en lui lançant des invectives]
Homer : Vous pouvez toujours essayer, vous m’empêcherez pas de vivre ma vie !

SEQ 13 – EXT/JOUR – Autoroute[Homer est coincé dans les bouchons, et les manifestants secouent toujours sa voiture]
Femme à lunettes : Pas de respect pour les femmes, pas de tranquillité !

SEQ 14 – INT/JOUR Centrale nucléaire – secteur 7G[les manifestants sont encore en train de secouer Homer]
Homme à lunettes : Allez, essaie pour voir de pousser le bon bouton, allez, allez, essaye !
Femme : En plus on n’est pas fanas de l’énergie nucléaire !
[Smithers entre et les manifestants cessent]
Smithers : Vous n’avez pas le droit d’être ici.
Homer : Laissez-les, ils sont avec moi.
[Smithers s’en va et les manifestants recommencent de plus belle]

SEQ 15 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre d’Homer et Marge[les manifestants sont toujours devant chez les Simpson]
Homer : Ils détruisent ma vie ! S’il te plaît Marge, là j’ai vachement besoin de toi, je compte sur toi pour dire ou faire quelque chose pour que ça s’arrange, d’accord ? Vas-y !
Marge : Homer... [Homer pousse des grognements ravis] J’en ai déjà discuté aujourd’hui avec la coordinatrice de l’indignation. Je lui ai dit que t’étais un homme bien, elle n’a pas écouté. Alors à part être à tes côtés, qu’est-ce que je peux faire de plus ?
Homer : Tu veux dire que je suis seul ? J’ai jamais été seul ! Oh non ! Seul ! Tout seul ! J’ai besoin d’aide ! Dieu, aide-moi ! [il crie] Aide-moi, Dieu ! [le téléphone sonne, Homer décroche] Allô ?
Dieudonné Jones : Allô Homer, ici Dieu... donné Jones. Je suis l’animateur de l’émission « le fond du gouffre ». On est au courant de vos problèmes, monsieur Simpson. On veut vous aider.
Homer : J’ai vu votre reportage sur l’abominable homme des neiges, j’ai trouvé que c’était honnête et impartial. J’accepte !

SEQ 16 – INT/JOUR Studio de télé[Homer est assis devant Dieudonné Jones et un cameraman]
Homer : Il fallait que quelqu’un raccompagne la baby-sitter. J’avais remarqué qu’elle s’était assise sur ma guimauve, je me suis jeté dessus pour la décoller ! Oh, quand j’y repense, quel délicieux, délicieux festin ! [il se met à baver] Oh, j’en peux plus, ça me rend fou la guimauve ! Mais ce qui compte avant tout...
Dieudonné Jones : [il l’interrompt] C’était parfait monsieur Simpson, on a tout ce qu’il nous faut.
Homer : D’accord. Vous pouvez me présenter à l’abominable homme des neiges ? J’aime beaucoup son style.
[Jones est perplexe]

SEQ 17 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon TV[les Simpson regardent « le fond du gouffre »]
Homer : Wouhou ! C’est maintenant que le glaive de la justice va s’abattre !
Dieudonné Jones : [à la télé] Ce soir, « le fond du gouffre » vous emmène incognito voir des bêtes de sexe dans la ferme du sexe.
Fermier : Mais puisque je me tue à vous dire que je fais seulement pousser du maïs !
Dieudonné Jones : Où sont les prostituées ?
Fermier : Elles sont derrière. Oups !
Dieudonné Jones : Mais auparavant, diplômée d’université, elle consacrait sa vie aux enfants. [on voit Ashley en tenue d’universitaire avec ses parents] Jusqu’à cette nuit au cours de laquelle un pervers obèse nommé Homer Simpson lui a donné un cours intensif de dépravation. [on voit Homer devant son garage, il cherche ses clés de voiture dans sa poche et a l’air énervé car il a du mal à les sortir. La caméra s’arrête sur son visage renfrogné] « La baby-sitter et la bête ».
Homer : Boh, c’est des conneries !
[l’interview d’Homer est diffusée, et on constate qu’elle a été entièrement remontée]
Homer : [à la télé] Quelqu’un devait ramener la baby-sitter chez elle. J’avais remarqué qu’elle était assise sur ses délicieuses fesses. Je me suis jeté sur ses délicieuses fesses. Oh, quand je repense à ses fesses, ça me rend fou ! Ses délicieuses, délicieuses, délicieuses, délicieuses fesses...
Dieudonné Jones : [dans un autre décor que celui dans lequel s’était déroulée l’interview] Donc, monsieur Simpson, vous reconnaissez avoir touché ses fesses. Qu’avez-vous à dire pour votre défense ? [on voit un arrêt sur image sur le visage d’Homer, qui a l’air complètement idiot] Monsieur Simpson, votre silence ne fait qu’aggraver votre cas. [l’image fait un zoom avant sur le visage d’Homer] Non, ne vous en prenez pas à moi, monsieur Simpson ! N’avancez pas ! N’avancez pas ! Monsieur Simpson ! Noooooooooooooooooon !!!
Voix-off masculine : [rapidement] Cette scène n’a peut-être pas eu lieu.
Homer : [il éteint la télé] Marge, les enfants, tout va très très bien se passer. Vous allez monter préparer vos bagages, on va commencer une nouvelle vie... sous la mer.
[Homer s’imagine vivre sous la mer avec sa famille. Lisa joue du saxo avec un hippocampe, Marge joue de la harpe avec une pieuvre et Bart joue du xylophone avec des gros coquillages]
Homer : [il chante en dévorant tous les poissons qui passent à sa portée] Là sous la mer, là sous la mer, adieu les accusations, bonjour les gentils poissons, là sous la meeeeeeeeeeeeeeeeeeeer !
[Retour à la réalité]
Marge : Déménager sous la mer, c’est toujours ta solution à tout, ça n’arrivera pas !
Homer : Avec ton état d’esprit ça risque pas !
Marge : Peut-être que tout va rentrer dans l’ordre... [soudain, on entend un bruit d’hélices, Lisa entrouvre le rideau et remarque plusieurs hélicoptères, rapidement suivis par des camionnettes de chaînes de télé qui se garent devant chez eux]
Homer : Ça rentrera pas dans l’ordre, Marge. Y’a jamais rien qui rentre dans l’ordre avec moi !
[en volant trop bas, un des hélicos renverse la voiture d’Homer qui se trouvait devant le garage]

SEQ 18 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salle de bains[Homer prend sa douche. Lorsqu’il en sort, il remarque un hélicoptère devant sa fenêtre, il hurle et s’empêtre dans le rideau de douche. Un journaliste le prend en photo alors qu’il tombe par terre]

SEQ 19 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[les Simpson regardent les infos à la télé. A l’écran, on voit une photo d’Homer évanoui sous le rideau de douche dans sa salle de bains]
Présentateur : Le point sur le scandale Simpson : Homer dort nu sous une tente à oxygène, persuadé que cela augmente sa puissance sexuelle.
Homer : Hé, c’est à moitié vrai, ça ! [il change de chaîne. Une animatrice de talk-show interviewe une jeune fille en larmes]
Jeune fille : Je ne connais pas Homer Simpson, je n’ai jamais rencontré Homer Simpson, je n’ai eu aucun contact avec lui, mais... [elle éclate en sanglots] Excusez-moi, je ne peux pas continuer.
Animatrice : Je comprends, vos larmes en disent plus que n’importe quelle preuve tangible.
[Homer change de chaîne]
Voix-off masculine : Ce soir, dans l’émission de Ben, vous verrez des mères et leurs filles fugueuses réunies par leur haine commune pour Homer Simpson. Et voici votre animateur, le gentil Ben ! [le Ben en question est un ours avec un casque sur lequel est accroché un micro. Le public l’applaudit et Ben se dirige vers une spectatrice pour le lui tendre]
Spectatrice 1 : Je n’ai qu’une chose à dire : moins de Homer Simpson, et plus d’argent pour l’école publique !
Spectatrice 2 : Ben, j’ai une question... [Ben l’ignore et se dirige vers un buffet situé à côté du public puis commence à manger]
Dresseur : Non, Ben, non ! [Ben le repousse d’un coup de patte, plusieurs autres dresseurs interviennent et lui tirent des fléchettes hypodermiques. Ben perd connaissance et s’écroule sur le public. L’émission est interrompue, et Homer zappe sur la chaîne de la Fox]
Voix-off masculine : La soirée cinéma de la Fox vous propose : « Homer S., portrait d’un pince-fesses », avec Dennis Franz.
Homer : Oh, portrait ! Ça fait très classe, pas vrai ? [Marge, Bart et Lisa fuient son regard. A l’écran, on voit le Homer du film conduire n’importe comment et arracher des parcmètres, et la fausse Ashley qui hurle. Cette dernière remarque un chat sur la route]
Actrice/Ashley : Non, monsieur Simpson, un chat est une créature vivante !
Dennis Franz/Homer : J’en ai rien à cirer ! [il écrase le chat puis arrête la voiture] Maintenant je vais me jeter sur ces jolies... [il regarde les fesses d’Ashley]
Actrice/Ashley : Non, monsieur Simpson, c’est du harcèlement sexuel ! Si vous continuez, je hurle et tout le pays sera au courant !
Dennis Franz/Homer : [il rit] Quoi ? Avec un homme à la Maison-Blanche ? [il rit encore] J’ai rien à craindre ! [il rit de plus belle. Homer est abattu et zappe encore, cette fois-ci sur Channel 6. A l’écran, on a une vue aérienne de la maison des Simpson]
Kent Brockman : Cela fait 57 heures maintenant que nous sommes en direct depuis la maison des Simpson. N’oubliez pas de suivre à 8h le résumé des grands moments de la journée : le moment où le camion-poubelle est arrivé, celui où Marge Simpson a mis le chat dehors. Il pourrait avoir été harcelé, nous ne savons pas encore. Bien entendu, il est impossible de voir l’intérieur de la maison sans une caméra munie d’un objectif sensible à la chaleur. Alors allumons-la. [une fois la caméra infrarouge allumée, on peut voir à travers les murs que les Simpson sont assis sur le canapé, et qu’un poulet rôtit dans le four] Je ne suis pas familier avec cette nouvelle technologie, mais je suis sûr que c’est Simpson qui tourne lentement dans le four. [la caméra fait un zoom avant sur le poulet] La température de son corps a grimpé à plus de 300°. Il cuit littéralement dans son jus. Voici les résultats de notre sondage téléphonique : 95 % des gens pensent que Simpson est coupable. Bien entendu, il ne s’agit que d’un sondage-maison, lequel n’est pas légalement reconnu, à moins que la proposition de loi soit acceptée, ce pour quoi nous prions tous !
Homer : [abattu] Je n’ai pas un seul ami dans le monde.
[dehors, Moe, Lenny, Apu, Barney et le Dr Hibbert se fraient un chemin parmi les manifestants]
Moe : Laissez-nous passer !
Marge : Oh, tu crois ça ?
Moe : Laissez-nous passer, bande de vautours !
[tous les cinq font bloc devant la porte d’entrée]
Homer : Oh Marge, c’est un miracle !
Moe : Comment pouvez-vous juger un homme sans questionner les gens qui le connaissent le mieux ? C’est nous qui connaissons tous les ragots sur lui, les enchères commencent à 1000 $ !
Homme 1 : 1200 !
Homme 2 : 1500 !
Femme : 1800 !
Homme 3 : 1900 $ !
Femme : 2000 !
Homer : [découragé, il referme le rideau et tend les bras vers sa famille] J’ai besoin d’affection. [ils hésitent quelques secondes puis l’étreignent] Pourquoi que vous avez hésité ?
Lisa : Excuse-nous p’pa, on te croit, je t’assure c’est vrai !
Bart : C’qu’il y a, c’est que c’est dur de pas croire la télé, elle a passé plus de temps à nous éduquer que toi !
Homer : Oh... Peut-être que la télé a raison... La télé a toujours raison... [il monte les escaliers, l’air triste. Une fois Homer en haut, Bart et Lisa étreignent la télé] Vous embrassez la télé ?
Bart & Lisa : Non. [ils embrassent la télé]

SEQ 20 – INT/JOUR Maison des Simpson – Chambre d’Homer et Marge[Homer regarde la télé dans le noir, recroquevillé sur le lit. La chambre est un capharnaüm et Homer n’est pas rasé]
Présentateur : Et le premier nom sur lequel je tombe par le plus grand des hasards est celui d’Homer Simpson.
[il zappe. On voit l’Abeille Espagnole sentir le parfum d’une fleur, un homme habillé en bagnard surgit derrière lui et lui pince les fesses]
Abeille Espagnole : Aïe, aïe, aïe ! C’est Homer Simpson ! Me molestado !
[on voit la fleur se faner très vite]
Homer : Hin, je préfère quand même quand ils se moquent des autres. Ouh, je sais, à « ce soir on improvise », ils parlent que de trucs d’avant les années 1980.
[il zappe sur l’émission en question]
Improvisateur : Des fois j’ai des idées bizarres, comme « qu’est-ce qui se passerait si E.T. et Mister T avaient un bébé ? » Ha ! On aurait un Mister E.T.T., pas vrai ? Et si ce bébé parlait, ça donnerait quelque chose comme ça : [il imite Mister T] « je plains l’andouille [il imite E.T.] qui peut pas téléphoner maison ! »
Homer : [il rit] Ouh, j’aimerais pas être à la place de Mister T !
Marge : [elle entre et allume la lumière] Homer, les enfants ont une bonne idée pour défendre ton honneur !
Lisa : Les médias te présentent comme un monstre parce qu’ils se fichent de la vérité. Pour eux, ce qui compte, c’est de divertir. Tu as besoin d’une tribune où on ignorera le sens même du mot divertir : la télévision locale faite par les citoyens !
Homer : Ouais, justement, c’est une chaîne qui craint !
Marge : On pourrait décorer le plateau ! Installer une fougère, prendre une chaise pliante au garage, sans oublier le plus important : la vérité !
[Homer, Bart et Lisa la regardent, perplexes]

SEQ 21 – INT/JOUR Chaîne de télé locale[Abraham accroche un drapeau américain derrière le pupitre où se tient Homer]
Marge : Il n’y a que 49 étoiles sur ce drapeau !
Abraham : Faudra que je sois bouffé par les vers avant de reconnaître le Missouri !
[Marge allume un projecteur et Bart commence à filmer]
Lisa : Et voici maintenant « compte-rendu d’innocence » présenté par Homer Simpson !
Homer : Bonjour, je m’appelle Homer Simpson, celui qui certains d’entre vous appellent « le père pervers ». Vous savez, tout le monde croit tout de suite les pires choses sur moi, on se fiche de savoir que j’ai rien fait. Et c’est vrai que j’ai rien fait. Bon d’accord, j’ai fait des trucs pas terribles dans ma vie, mais harceler des femmes, ça non, j’ai jamais fait ! C’est comme une fois, ils avaient organisé une course de vieilles bicyclettes d’époque, avec une grande roue devant, alors je me suis dit : « tiens, on va voir c’qu’on va voir », alors je suis allé chercher un méga-parpaing, et je... [Marge lui fait signe d’abréger] Bon ben faut que j’y aille. [il part puis revient deux secondes après] Innocent !
Lisa : Papa, tu as réussi, je suis très fière de toi !
Ado boutonneux : Le voyant des appels est allumé !
Tous : Ouais !!!!
Ado boutonneux : Deux appels ? On n’en a jamais reçu autant... Allô ? Non, Jeannette n’habite pas ici. Allô ? Oui, ça m’intéresse d’économiser sur les appels en province. Ça m’intéresse beaucoup !
[les Simpson sont déçus]

SEQ 22 – INT/JOUR Maison des Simpson – Cuisine/EntréeHomer : [il prépare du prozac] Marge, c’est tellement déprimant, mon seul espoir c’est ce prozac fait maison. [il le goûte] Hmm, ça manque de glace à la fraise.
[on sonne à la porte. Homer va ouvrir, devant la porte se tient un cycliste sur une bicyclette d’époque]
Cycliste : Alors comme ça vous n’aimez pas les bicyclettes anciennes, hein ? [il lui donne un coup de pied au visage puis s’en va. Homer ferme la porte mais la sonnette retentit encore. Cette fois-ci, il s’agit de Willie le jardinier, une cassette vidéo à la main]
Willie : Homer, je suis dingue de vidéo amateur, et ton émission c’est la vidéo la plus amateur que j’ai jamais vue ! Mon passe-temps à moi c’est de filmer en cachette les couples dans les voitures. J’en avais pas parlé, parce que dans cette ville on m’aurait fait passer pour un pervers... Alors que chez moi dans mon village, tout le monde fait ça !

SEQ 23 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV[Willie passe la cassette aux Simpson. A l’écran, on voit le maire Quimby en train d’embrasser une femme dans sa limousine]
Quimby : Oh ma poulette, oh oui, oh ma poulette !
Willie : Ha non, ça c’est le maire Quimby. [il met en avance rapide] Ha, voilà, c’est ça ! [on voit Homer décoller sa friandise des fesses d’Ashley]
Homer : [sur la vidéo] Ma précieuse Minus ! [Ashley hurle] Merci !
Lisa : Papa, ça t’innocente complètement !
Marge : Les tribunaux ne font pas toujours leur travail, mais aussi longtemps que les gens se filmeront les uns les autres, la justice sera rendue !

SEQ 24 – INT/JOUR Université de Springfield – Résidence des étudiantes[Les Simpson passent la cassette à Ashley]
Lisa : Vous voyez ?
Ashley : Je vous prenais pour un animal, mais votre fille m’a dit que vous étiez un type bien, et je crois qu’elle a raison.
Homer : Vous avez raison toutes les deux.

SEQ 25 – INT/NUIT Maison des Simpson – Salon TV[les Simpson regardent « le fond du gouffre »]
Dieudonné Jones : [à la télé] Dans leur quête forcenée du scoop, il arrive que nos spécialistes de l’information fassent des erreurs. « Le fond du gouffre » souhaite apporter les corrections suivantes. [on voit du texte défiler à toute vitesse sur l’écran]
Bart : Whoua, y’a pas de cocaïne dans le coca !
Homer : Michael Jackson n’est pas en plastique ?
Lisa : C’est toi, papa !
Tous : Ouais !!!
Dieudonné Jones : Demain, dans « le fond du gouffre », vous découvrirez l’immigré clandestin pervers. Il vous a peut-être sournoisement filmé à votre insu. Découvrez Willie, le vidéo-mateur. [on voit Willie remettre une cassette vidéo à Jones et la caméra fait un zoom sur son visage]
Homer : Ce type c’est un malade !
Marge : C’est grâce à lui que t’as été innocenté !
Homer : Mais écoute la musique, il est diabolique !
Marge : Cette expérience ne t’a pas appris que tu ne devais pas croire tout ce qu’on te disait ?
Homer : Marge, mon amie, je n’ai rien appris du tout ! [Marge, Lisa et Bart s’en vont, dépités. Une fois qu’ils sont partis, Homer étreint la télé] On se disputera plus jamais, hein ?
Script écrit en mai 2006 par Matthieu
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park