Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

24/11/2017
James L.Brooks, le producteur de la série, a établi un accord exceptionnel avec la Fox qui empêche toute censure dans le processus de création. Ainsi, la série est libre de critiquer la FOX.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Chef de cœur
Homer et le chef Wiggum se lient d'amitié...
25/11 à 19h55 (W9)
Tous les goûts sont permis
Marge participe à un concours de cuisine...
25/11 à 20h25 (W9)
Coucher avec l'ennemi
Nelson vient habiter chez les Simpson...
25/11 à 21h00 (W9)

Derniers commentaires

Les Simpson 80 | On apprends beaucoup sur les Simpson c'est super (Parlons Simpson #27 Lisa)

Les Simpson59 | Carnat89 : Un grand merci à toi ! Je suis tellement pressé et j'ai si hâte de voir les nouvelles... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

Carnat89 | Pour ceux qui cherchent le dossier de presse en question, il est disponible ici :... (Enfin, les dernières saisons vont être diffusées en VF)

romualdderon2 | De très bonnes audiences. (29x06 - The Old Blue Mayor She Ain't What She Used To Be)

Zozo 5 | J'adore ces vidéo. (Parlons Simpson #27 Lisa)

Script : Terreur à la récré

SEQ 1 - INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Des cakes cuisent dans le four]
Homer : Mmm... ça sent le cake. [il voit les cakes] Oh, ça par exemple !
Marge : Homer, Lisa fait ces gâteaux pour sa maîtresse.
Homer : Bon, j'ajoute rien.
[Lisa range les cakes]
Bart : Miam miam, je peux ajouter quelque chose moi ?
Marge : Bart !
Bart : Oh c'est pas vrai !
Lisa : Enlève tes grosses pattes de là !
Marge : C'est pour la classe de Lisa.
Lisa : C'est l'anniversaire de madame Hoover.
Bart : Tu sais Lisa, ça porte un nom les gens comme toi.
Lisa : J'en ai déjà un, merci...
Bart : Tu es le chouchou de la maîtresse, la reine de la brosse à reluire, le lèche-bottes.
Homer : Bart, t'as l'air de dire lèche-bottes comme si c'était mal. Tu sais mon garçon, ça ne fait jamais de mal de passer un peu de pommade.
Lisa : Mais je ne passe pas de pommade, papa, j'aime ma maîtresse.
Homer : Mais oui Lisa. Tu vois comment ça marche, Bart. Un petit cake par ci et une bonne note par là.
Lisa : Papa si j'ai de bonnes notes c'est parce que je suis intelligente, attentive et que je travaille beaucoup.
Homer : Mais oui Lisa. T'as entendu ce qu'elle a dit ? Voilà les trois clefs de la réussite, Bart. Le travail, l'intelligence et... euh...
Lisa : C'est pas vrai, je rêve.
[Le bus klaxonne]
Bart : Eh là, c'est le bus. En piste !
Homer : [Il a gardé un cake] Hé hé hé ! [Lisa le reprend] Oh !

SEQ 2 - INT/JOUR Dans le bus
Bart : Salut, ça va Otto-bus ?
Otto : Et toi, Bart-abac, ça roule ?
Bart : Eh tu sais pas la dernière, mec. Ma sœur elle a fait une montagne de cake pour faire de la lèche à sa maîtresse et elle veux en donner à personne, même pas un malheureux petit bout.
Otto : Bah ça c'est une mauvaise nouvelle, mec.
Lisa : Tiens Otto, j'en ai fait un de plus pour toi.
[Elle lui donne un cake]
Otto : Oh, merci ma petite dame.
Lisa : Y'a pas de quoi.
[Bart et Lisa s'assoient côte-à-côte. Bart veut lui prendre sa boîte de cakes]
Lisa : Ohh !
Bart : Il vaut mieux que je les tienne, hein.
Lisa : Laisse tomber.
Bart : T'es rien qu'une pleurnicheuse. Tu fais rien que fayoter.
Lisa : T'en as d'autres comme ça ?
Bart : T'es une cireuse de pompes, un serpillière, une première de la classe.
Lisa : Après toutes ces gentillesses, tu peux toujours courir d'en avoir un.
Bart : Bon, bon d'accord. Écoute, je suis désolé, Lisa. Je... je me suis un peu énervé et sur le moment j'ai dit pleins de choses sans réfléchir.
Lisa : Alors tu ne pensais pas vraiment ce que tu as dit ?
Bart : Non.
Lisa : Je ne suis pas une pleurnicheuse alors, Bart ?
Bart : Pas vraiment.
Lisa : Je ne suis pas non plus une fayote, Bart ?
Bart : Non, naturellement.
Lisa : Alors qui je suis ?
Bart : Tu es un être humain exceptionnel.
Lisa : Et qu'est-ce que tu aimes le plus chez moi ?
Bart : Eh ben voyons, je dirais... des grandes qualités de cœur, ta nature généreuse.
Lisa : Bon... euh... ouvre la bouche et ferme les yeux, tu auras une surprise, mon vieux.
[Bart le fait. Lisa fait tomber accidentellement un cake par terre. Elle le met dans la bouche de Bart]
Bart : Merci Lisa, t'es une super nana.

SEQ 3 - EXT/JOUR Ecole élémentaire
Lisa : Regarde mes petits cakes, Jamie.
Loubard 1 : Donne-moi ça.
[Il lui prend sa boîte et mange des cakes]
Lisa : Eh, rends-moi çà.
Bart : Eh ça va pas la tête ? C'est ma frangine, mec.
Loubard 1 : Ouais et alors ?
Bart : Alors tu va lui rendre ce cake ou je te fais la tête comme un ballon de rugby.
Lisa : Fais pas ça Bart, c'est un des copains de Nelson !
[Le loubard écrase la boîte de cakes par terre. Bart le frappe jusqu'au moment où Nelson le soulève. Bart se débat. Nelson le jette par terre et saigne du nez]
Loubard 2 : Nelson, t'as vu tu saignes !
Nelson : Non. C'est chaque fois pareil, c'est toujours le sang de l'autre qui gicle sur moi. [il renifle] Eh attends voir un peu, t'as raison. [à Bart] Eh minable, t'as fait couler mon propre sang ?
Bart : C'était rien qu'un accident, mec, une erreur épouvantable ! C'est vrai, demande à n'importe qui.
[Un vent froid se lève]
Bart : Oh oh, le fond de l'air s'est rafraîchi.
[Skinner arrive]
Skinner : Alors les enfants, ça va, tout se passe bien ? Bon, amusez-vous gentiment.
[La cloche retentit]
Skinner : Ah ah, la sonnerie, c'est pour vous. Allons, maintenant il est temps de rentrer, ce n'est plus le moment de traîner.
Nelson : [A Bart] Toi tu paies rien pour attendre, je t'aurais à la sortie, petite tête.
Bart : Beah !
Skinner : Non, il as dit à la sortie, mon garçon. Maintenant dépêche-toi c'est l'heure d'aller en classe.
Bart : Mais...
Skinner : File Bart Simpson, allons file. Tu as encore beaucoup à apprendre.

SEQ 4 - INT/JOUR Ecole élémentaire
[Bart rentre lentement dans l'école. Dans la classe, il fait un cauchemar. Dans celui-ci, il est avec Nelson]
Bart : D'accord, Nelson. En garde, si t'es un homme.
[Bart est poursuivi par Nelson dans l'école. Il s'enfuie. Nelson est immense]
Nelson : Moustique ! Ah ah ah ah !
[Bart lui jette pleins de poignards mais Nelson ne sent rien. Il tire à la mitraillette mais il ne sent toujours rien. Bart ferme une porte mais Nelson la défonce. Il s'enfuit dans des escaliers qui se volatilisent, Nelson devenu géant l'attrape du bout des doigts]
Bart : Aaahh !
Nelson : Il est l'heure de manger.
[Nelson avale Bart. Bart se réveille dans la classe]
Milhouse : Il est l'heure de manger. Tu viens déjeuner, Bart ?
Bart : Je suis mal barré pour finir l'année scolaire vivant.

SEQ 5 - INT/JOUR Ecole élémentaire - Couloir
Milhouse : Il faut que t'en parles au principal, Bart.
Bart : Oh je veux pas moucharder. Je violerais le code d'honneur de la cour de récré.

SEQ 6 - INT/JOUR Ecole élémentaire - Cafétéria
[Bart entre. Il est acclamé]
Lisa : Eh les copains, voilà mon frère ! Voilà Bart le tueur de loubards !
Elève : On est fiers de toi Bart.
Enfants : Ouais !
Elève : C'est un héros !
Bart : Écoutez-moi tout le monde. J'aimerai autant qu'on en fasse pas tout un plat de cette histoire. Je dis pas que je ne suis pas un héros, c'est pas ça. Je veux dire juste que j'ai les jetons pour ma sécurité.
[Nelson et ses deux amis arrivent et bousculent tout le monde]
Elève : C'est Nelson. Tirons-nous.
Bart : Euh Nelson... c'est juste un malentendu. Je vais te dire comment ça c'est passé. Écoute bien, tu vas voir, tu vas te marrer. Ce matin, ma sœur Lisa...
Nelson : On se retrouve tout à l'heure au pied du drapeau de l'école à 3 heures et quart.
Loubard 1 : T'as intérêt à être à l'heure mon pote.
Loubard 2 : Il a 4 autres rappelés prévus à son emploi du temps aujourd'hui.
[Bart fait un nouveau cauchemar en classe. C'est lors ses funérailles. Il est couché dans son cercueil et des gens défilent devant]
Otto : Au revoir mon petit mec. C'est dingue on dirait qu'il est vivant.
Skinner : Oui. Notre infirmière a fait un travail remarquable en remodelant son petit visage après la bagarre. Au revoir mon petit. Au fond c'est toi qui avait raison, c'était un perte de temps tous ces devoirs à la maison.
Milhouse : Merci Bart, grâce à toi on a pas eu école aujourd'hui.
Homer : Ouais et moi j'ai eu droit à un jour de congé.
Marge : Homer !
Homer : Mais qu'est-ce que c'est qu'une journée de congé quand je sais que je verrai plus mon fils bien aimé. Oh Bart... Bart !
Marge : Voilà qui est mieux Homer. Sois courageux. Au revoir mon petit Bart. Tu as toujours été mon fils préféré.
Lisa : Bart. Tiens je t'ai apporté le cake que tu voulais. Ça ne changera rien maintenant mais qui sait, peut-être que si je te l'avais donné la première fois, cette horrible tragédie n'aurait jamais eu lieu. Je sais que maintenant tu ne peux pas le manger, alors je le dépose affectueusement sur ton front.
[Elle pose un cake sur le front de Bart. Nelson passe derrière et prend le cake]
Nelson : Eh regardez ça, y'a même un buffet froid. Tiens pauvre nul, prends-ça pour la route. [Il lui donne un coup de poing. Retour à la réalité. La cloche retentit, il est 3H15]

SEQ 7 - EXT/JOUR Ecole élémentaire - Cour de récréation
[Bart tente de s'échapper, mais il rencontre Nelson]
Bart : Ah !
Nelson : Lève les bras.
[Bart lève ses bras et Nelson lui donne une dizaine de coups de poings]
Bart : Ah bah mon vieux pour une leçon c'est une sacrée leçon. Oh merci les gars, je crois qu'on a plus qu'à se donner une bonne poignée de main maintenant. Qu'est-ce que vous en dîtes ?
[Nelson met Bart dans une poubelle]
Nelson : Je te ferai encore ta fête demain, Bart Simpson. T'es prévenu.
Loubard 2 : Trois heures et quart demain, ça t'irait ?
Bart : Oh non, pas vraiment.
Loubard 2 : Dommage !
[Ils font rouler la poubelle dans laquelle il y a Bart sur la route]
Bart : Ah ! Ah non !

SEQ 8 - EXT/JOUR Maison des Simpson
[Il s'arrête devant la maison]
Bart : C'est le genre de mec qui est pas facile à aimer.

SEQ 9 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon-TV
Bart : Bonsoir m'man, bonsoir p'pa.
Homer : [voyant Bart] T'as eu une dure journée à l'école ?
Marge : Bart, qu'est-ce qui t'est arrivé ?
Bart : Oh ben disons que j'ai été obligé de payé le prix fort pour avoir aidé ma frangine.
Homer : Ça veut dire qu'il y a eu une petite bagarre ? Hé hé ! J'espère que t'as gagné.

SEQ 10 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salle de bain
[Bart monte dans la salle de bains. Il se met dans la baignoire]
Bart : Tu vas me manquer, mon grand. Oh !
[Homer entre dans la salle de bain]
Homer : Bart. Je sais pas pourquoi mais ta mère s'est mise en tête que tu étais... préoccupé par quelque chose.
Bart : [en larmes] P'pa... aide-moi. Tu veux ?
Homer : Oh reprends-toi Bart. Tu veux pas que ta mère te voit en train de pleurer.
Bart : Oh p'pa.
Homer : Voyons ça. Laisse-moi d'abord sécher ces grosses larmes.
[Il allume le sèche-cheveux pour sécher les larmes de Bart dont la peau se détends.]
Homer : Alors explique-moi ton problème, mon garçon.
Bart : Je me suis cogné avec un... un loubard.
Marge : [effrayée] Un loubard ?
Homer : Je t'en prie, Marge ! Je t'emmerde pas quand tu consoles Lisa !
Marge : Bart, j'espère que tu va aller directement chez le principal pour lui parler de ça.
Bart : Je... ah oui c'est vrai, je pourrais.
Homer : Quoi ? Et le code d'honneur de la cour de récré ? Je préférerais que Bart soit mort.
Marge : Pour l'amour du Ciel, de quoi tu veux parler ?
Homer : Du code d'honneur de la cour de récré, Marge. Des règles qui apprennent à un garçon à devenir un homme. Voyons voir... ne pas bavasser, se moquer toujours de ceux qui sont différents de toi, ne jamais jamais l'ouvrir avant d'être bien certain que tout le monde est d'accord avec toi et qu'est-ce qu'il y a d'autre ?
Marge : Homer, c'est ridicule. Bart, au lieu de se battre, pourquoi ne pas essayer un peu de compréhension.
Bart : Qu'est-ce que tu veux dire, m'man ?
Homer : Ouais, explique-nous qu'on rigole un peu.
Marge : Chut ! Dis-moi, ton copain loubard, c'est le genre costaud avec des gros muscles ?
Bart : Ah ouais pour être musclé c'est Musclor, merci.
Marge : Et je suppose qu'il ne réussit pas très bien dans ses études.
Bart : Non il est pas mal taré. Il est dans la même classe de rattrapage que moi.
Marge : Et c'est pour ça vois-tu qu'il en veut au monde entier.
Homer : Oh Marge !
Marge : Alors demain au lieu de te chamailler avec ce garçon parle-lui plutôt. Tu sera surpris de voir jusqu'où on peut aller avec un peu de conversation.
Homer : Nous vous remercions beaucoup, madame Marjorie Gandhi. Allez viens mon petit.

SEQ 11 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salle de jeux
[Homer a dessiné sur le punching-ball]
Homer : Bien alors voilà ton loubard de mes deux. Montre-nous ce que tu sais faire.
[Bart donne des petits coups de poing]
Homer : Non non non, pas comme ça, pas comme ça ! Tu fais...
[Homer saute sur le punching-ball et le mord]
Homer : T'as vu ça, Bart ? Tu t'y attendais pas, lui il s'y attendra pas non plus.
Bart : Tu veux dire qu'il faut que je me batte à la dégueulasse, p'pa ?
Homer : Malheureusement mon fils, nous les Simpson, nous devons parfois tordre le cou au règles pour pouvoir nous défendre.
Bart : Amen.
Homer : La prochaine fois quand ce loubard pensera que tu va le frapper, tu lui enverra dans les yeux une poignée de boue. Ensuite tu cogneras dessus quand il sera aveugle en train de tituber.
Bart : Ouais !
Homer : Et n'hésite pas, y'a pas de mal à frapper comme un malade sur quelqu'un qui a le dos tourné.
Bart : Je te suis.
Homer : Et si t'en as la possibilité, file-lui un coup dans les bijoux de famille. Ce petit truc est la spécialité des Simpson depuis des générations.
[Il lui montre l'exemple sur le punching ball]
Bart : Ah merci, p'pa.

SEQ 12 - EXT/JOUR Ecole élémentaire - Cour de recréation
[Bart est de nouveau confronté à Nelson]
Nelson : En garde !
[Bart suit les conseils d'Homer. Il lui jette de la boue et le cogne. Mais Nelson ne semble pas avoir mal. Homer lui apparaît en souvenir dans une bulle]
Homer : Souviens-toi des bijoux de famille, fiston.
[Bart essaie de frappe Nelson mais celui-ci le retient facilement. Homer apparait dans la bulle mais il ne sait plus quoi dire. Nelson massacre de nouveau Bart]
Bart : Oh non les mecs, pas la poubelle, s'il vous plaît !
[Ils mettent Bart dans la poubelle]
Homer : [Dans la bulle] D'oh !

SEQ 13 - EXT/JOUR Maison des Simpson
[Bart sort de la poubelle]
Lisa : Bart, tu peux pas continuer comme ça.
Bart : Je sais. [Il recrache sa casquette]
Lisa : Pourquoi tu vas pas voir grand-père ?
Bart : Qu'est-ce qu'il pourra y faire ?
Lisa : Il te donnera de bons conseils, c'est le Simpson le plus costaud encore en vie.
Bart : Ah c'est lui ?
Lisa : T'as oublié comment il s'est battu quand on l'a mis en maison de retraite ?

SEQ 14 - INT/JOUR Maison de retraite
Bart : [A l'accueil] Bonjour, je viens voir grand-père.
[Tous les pensionnaires sortent de leurs chambres pour le voir]
Femme : La moitié des gens ici s'appellent grand-père.
Bart : Euh... bah, bon alors grand-père Simpson.
[Tous les pensionnaires rentrent dans leur chambre, tristes]
Femme : Deuxième étage, troisième chambre froide à gauche.
Bart : Merci m'dame.

SEQ 15 - INT/JOUR Maison de retraite - Chambre d'Abraham Simpson
[Abraham écrit une lettre à la machine à écrire]
Abraham : [En écrivant] Bien chers annonceurs. Je suis révolté par la façon dont les personnes âgées sont dépeintes à la télévision. Je tiens à vous dire que nous ne sommes pas de fringants vieillards obsédés par le sexe. Beaucoup d'entre-nous sont amers, ils ont le cœur lourd de ressentiments quand ils se souviennent du bon vieux temps où les distractions étaient gentillettes et inoffensives. Ce qui suit est une liste de mots que je ne veux plus jamais entendre à la télévision. Premièrement "soutien-gorge", deuxièmement "bander" et troisièmement "bijoux de famille".
Bart : Bonjour grand-père.
Abraham : Oh Bart, qu'est-ce qui t'amène ici ?
Bart : Oh j'ai besoin de tes conseils grand-père. Tu sais à l'école il y a un enfoiré de loubard qui arrête pas de me taper dessus.
Abraham : Bart, laisse-moi te dire quelque chose mon garçon. Si tu tiens pas debout pour te défendre, toute ta vie tu auras à faire à des loubards qui te mangerons la laine sur le dos.
[Jasper entre dans la chambre]
Jasper : Simpson, donne-moi ton journal.
Abraham : Pourquoi je devrais te le donner ?
Jasper : Je veux faire des mots fléchés.
Abraham : Non il est à moi, c'est moi qui ferait les mots fléchés.
Jasper : Je te dis de me donner ces mots fléchés.
Abraham : Non !
Jasper : Donne-moi ça !
Abraham : Non !
Jasper : Donne-les moi !
Abraham : Non !
Jasper : Donne-moi ça !
Abraham : Non ! Rends-moi ça c'est à moi ! A moi !
[Ils tirent chacun de leur côté pour avoir le journal. Finalement, Jasper gagne]
Abraham : Bah tu vois je pourrai pas t'aider. Mais je connais quelqu'un qui pourra.

SEQ 16 - INT/JOUR Boutique militaire
[Abraham conduit Bart dans la boutique militaire tenue par Herman]
Bart : C'est là ?
Abraham : Oui c'est ici.
Herman : [derrière la porte] Vous avez le mot de passe ?
Abraham : Laisse-moi entrer, andouille !
Herman : D'accord, c'est ça.
Abraham : Alors Herman, est-ce que l'édition mensuelle en gros caractères du soldat de fortune est arrivée ?
Herman : Non, non, pas encore. Par contre si ça vous intéresse, j'ai reçu un lot de caleçons nazis authentiques.
Abraham : Non ! A vrai dire si je suis venu te voir, c'est pour que tu rencontres mon petit fils, Bart.
Herman : Hello, jeune américain.
Bart : Hello, m'sieur... [voyant qu'il lui manque un bras] Euh m'sieur Herman ?
Herman : Ouais ?
Bart : Est-ce que c'est pendant la guerre que vous avez perdu votre bras ?
Herman : Mon bras ? Tu veux savoir ? Écoute ce que je vais te dire. La prochaine fois que la maîtresse dira "Ne sortez pas le bras hors du bus", tu le sortiras pas, tu entends ?
Bart : Ouais monsieur, je m'en souviendrai.
Abraham : Bart a des ennuis avec un jeune loubard appelé Nelson. J'ai pensé que tu pourrais lui filer un coup de main, lui suggérer une stratégie.
Herman : Une stratégie... combien d'hommes tu as avec toi ?
Bart : Aucun.
Herman : Il t'en faut plus. Et tu devras les entraîner dur. Maintenant voyons ça.
[Il sort une carte]
Herman : Pour investir Springfield, la clef a toujours été Elm Street. Les grecs le savaient, les carthaginois le savaient, maintenant tu le sais. Avant tout tu as besoin d'une déclaration de guerre. [il attrape un feuille] De cette manière, tout ce que tu entreprendras sera bien et sera légal. Bien, je vais utiliser celle de la guerre franco-prussienne. Il n'y a qu'à changer le nom d'Otto Van Bus Mark pour celui de Bart Simpson.
[Il écrit sur la feuille]
Bart : [tout bas à Abraham] Grand-père, je pense que ce type est un peu fêlé.
Abraham : A ouais ? Eh bien le général George Patton était un peu fêlé. Mais ce gars-là est complètement azimuté. Tu vois, on risque pas de louper notre coup.

SEQ 17 - INT/JOUR École élémentaire - Classe de Mme Krapabelle
[Lewis donne un mot à Milhouse]
Lewis : Eh, fais passer.
Milhouse : [il le lit] "Si vous craignez et si vous détestez Nelson, rendez-vous à la cabane de Bart à 3 heures.

SEQ 18 - INT/JOUR Cabane de Bart :
[Plus enfants sont réunis dans la cabane de Bart]
Enfant : Bon alors m'sieur qu'est-ce qu'on fait ici ?
Abraham : Se demander où peut être Bart.
Herman : Ouais, il est largement passé trois heures, maintenant.
[Bart entre dans la cabane amoché. Il recrache sa casquette]
Bart : Très bien on sait tous pourquoi on est ici.
Milhouse : Non pourquoi ?
Bart : Pour se battre contre Nelson le loubard. Ce type n'arrête pas de nous embêter depuis des années. Et moi en tout cas j'en ai pleins les baskets. Je ne peux pas vous promettre la victoire, je ne peux pas vous promettre qu'on va se marrer...
[Ils s'en vont tous]
Bart : Ouaahh, oh très bien, d'accord. Je vous promets la victoire, je vous promets qu'on va se marrer, ouais.
Enfants : Ouais !

SEQ 19 - EXT/JOUR Dans la rue
[Bart a formé une armée. Ils chantent sur un air d'armée]
Bart : J'ai eu un 2 en arithmétique.
Armée : J'ai eu un 2 en arithmétique.
Bart : Mais j'ai eu 20 en gymnastique.
Armée : Mais j'ai eu 20 en gymnastique.
[L'armée s'entraîne. Elle fait du houla-hop, de l'escalade]
Bart : [il chante] On est des as vous êtes des nuls.
Armée : [elle chante] On est des as vous êtes des nuls.
Bart : [il chante] Après la classe on vous bouscule.
Armée : [elle chante] Après la classe on vous bouscule.
Bart : [il chante] Plus fort !
Armée : [elle chante] 1, 2.
Bart : [il chante] Plus fort !
Armée : [elle chante] 3, 4.
[Ils traversent une rivière en marchant sur le casque d'un soldat. Ils s'entraînent à utiliser des ballons d'eau comme munitions. Un soldat passe devant une barrière derrière laquelle il y a un chien féroce]
Bart : Go !
[Le chien aboie. Un soldat est assis au sol]
Bart : Alors, qu'est-ce qui se passe, soldat ?
Soldat : J'ai les nerfs qui lâchent, sergent. C'est vrai, je peux plus supporter ces aboiement.
Bart : Oh tes nerfs, hein ? [il lui met une claque] J'ai pas besoin d'un trouillard dans mon armée.
[Bart se fait frapper par Abraham]
Bart : Aïe !
Abraham : Désolé mon petit. Tu peux les faire sauter d'un avion, tu peux les faire dégringoler d'une falaise, tu peux les envoyer se faire tuer pour prendre d'assaut un misérable rochet, mais pour une raison qui m'échappe, tu ne peux pas les gifler. Tu vas t'excuser auprès de ce garçon.
Bart : Décollé, mec.
Soldat : Oh c'est cool.
Bart : [il chante] La Krabappel se fait des idées.
Armée : [elle chante] La Krabappel se fait des idées.
Bart : [il chante] Elle se croit belle c'est une mocheté.
Armée : [elle chante] Elle se croit belle c'est une mocheté.
Bart : [il chante] Cadence !
Armée : [elle chante] 1, 2.
Bart : [il chante] Je vous entends pas !
Armée : [elle chante] 3, 4.
[Entraînement. Un sac représente Nelson]
Bart : Très bien, voilà votre ennemi. Frappez-le maintenant. [Les soldats attaquent le sac] Allez-y, cognez ! Au suivant allez-y. Martinez, Steinberg, O'Hara, Chang, Olajuwan, Herman.
Herman : [Enragé, il éventre le sac, Bart le regarde avec de grands yeux] Crève ! Crève !
Bart : [il chante] On est génial on est super.
Armée : [elle chante] On est génial on est super.
Bart : [il chante] Dès qu'on parle on fait des vers.
Armée : [elle chante] Dès qu'on parle on fait des vers.
Bart : [il chante] Je veux vous entendre gueuler.
Armée : [elle chante] 1, 2.
Bart : [il chante] Allons, plus fort, du nerf !
Armée : [elle chante] 3, 4.
Bart : [il chante] Je veux vous entendre, plus fort !
Armée : [elle chante] 1, 2, 3, 4, 1, 2... 3, 4 !

SEQ 20 - INT/JOUR Cabane de Bart
Milhouse : Nelson est à la salle de jeux vidéos d'Elm Street.
Bart : Notre service de renseignements nous a appris que c'est là qu'il secoue des gamins pour avoir des sous. Ensuite il va boire un youp-cerise au supermarché.
Herman : Et c'est là que nous frapperons. Quand il quittera le supermarché, nous commencerons le bombardement intensif. Nous avons les bombes à eau ?
Bart : 200 bombes, monsieur. Ca ira quand même s'il y a écrit dessus "Joyeux anniversaire" ?
Herman : J'aurais préféré qu'il y ait marqué "La mort venue du ciel" mais je crois qu'on a plus le temps.
[Il utilise une maquette de Springfield pour expliquer sa stratégie]
Herman : Bon alors, le gros de nos forces sera divisé en deux groupes. L'un des deux groupes se déploiera ici pour couper la retraite à l'ennemi. Le second devra se diriger dans cette direction de façon à fermer le piège. C'est le mouvement classique des tenailles, ça peut pas échouer devant un adversaire qui a 10 ans. [Abraham rit]
Lewis : Il sort de la salle de jeux, général.
Bart : En position de combat.
Herman : Je me sens plein de vie.
Abraham : Tu sais, je pensais que j'étais trop vieux, je pensais que ma vie était derrière moi. Et je pensais que j'entendrais plus jamais les hurlements de douleur, que je ne verrais plus la terreur dans les yeux des jeunes gens. Remercions le Ciel de tout coeur, les enfants.

SEQ 21 - EXT/JOUR Dans la ville
Loubard 1 : Eh, ils sont bons ces maxi-youp. Quel parfum t'as pris ?
Loubard 2 : Bleu.
Nelson : C'est bientôt fini les perruches ? Si vous la fermez pas tout de suite, vous serez obligés d'aspirer votre bouffe avec des pailles !
[Nelson voit Bart]
Nelson : Ah, regardez qui est là. C'est le petit gnome Bart Simpson.
Bart : Nelson, je vais être dans l'obligation de te donner une bonne leçon.
Nelson : Ah oui toi ? Et avec quelle armée ?
Bart : Celle-là !
[Toute une armée sort de sa cachette tenant dans leurs mains des ballons d'eau]
Bart : Artilleurs... commencez le bombardement. Feu à outrance.
[Les enfants bombardent Nelson avec les ballons plein d'eau. Il est mal en point. Il s'enfuit et passe devant la maison des Simpson]

SEQ 22 - EXT/JOUR Maison des Simpson
Homer : Bon ça suffit les enfants. Vous allez la fermer oui ? Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?
[Abraham tire un ballon sur Homer]
Abraham : Hé hé hé ! Je l'ai eu !
Homer : Toi là-haut dans l'arbre. Le gamin avec les cheveux gris. Amène tes fesses ici tout de suite, t'entends ?
[Abraham lui jette un autre ballon]

SEQ 23 - EXT/JOUR Dans la ville
[Les deux loubards de Nelson sont coincés]
Loubards : Non !
Loubard 1 : Ne nous faîtes pas de mal.
Loubard 2 : On se rend, on se rend.
Loubard 1 : Nous on faisait seulement qu'obéir aux ordres.
[Bart a réussi à attacher Nelson]
Enfants : Ouais ! Bravo !
[Un enfant déguisé en marin embrasse Lisa sur la bouche. Une photo est prise]
Lisa : Eh, enlève tes sales pattes, toi !

SEQ 24 - EXT/JOUR Maison des Simpson - Jardin
Bart : Je suppose que maintenant t'as compris la leçon, alors je vais te détacher.
Nelson : A la seconde même où je serais détaché, je te casserai la gueule. T'as pigé mec ?
Bart : Bon, ben si tu le prends comme ça, je te détacherai pas.
Nelson : Ah ah ! Du devras à un moment ou à un autre.
Bart : [Il réfléchit un instant] Eh c'est qu'il a raison !
Herman : T'en fais pas. J'avais déjà prévu ce genre d'éventualité.

SEQ 25 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon-TV
Herman : [Il tient une feuille] Traité d'armistice. Article 5 : Nelson ne brandira plus les poings quand il sera en colère. Article 6 : Nelson reconnaîtra Bart le droit d'exister. Article 7 : Nelson quoi qu'il n'ait plus aucun pouvoir officiel restera une figure menaçante dans le quartier.
Bart : Ca me semble bien. D'accord, je signe.
Homer : [A Nelson] Et toi qu'est-ce que t'en dis, mon garçon ?
Nelson : Bon d'accord, je signe.
Marge : Vous avez fini de jouer à la guerre les enfants ?
Bart : Ouais.
Nelson : Ouais, madame Simpson.
Marge : Bien alors je vous ai fait des cakes.
Bart : Ouais, super !
Homer : Mmm... des bons cakes.
[Ils se régalent tous de cakes]

SEQ 26 - INT/NUIT Dans la bibliothèque
[Bart conclut l'épisode]
Bart : Mesdames et messieurs, mes chers amis. Contrairement à ce que vous venez de voir, la guerre n'est jamais ni glorieuse, ni amusante. Il n'y a pas de gagnants mais seulement des perdants. Il n'y a jamais de bonne guerre sauf la révolution américaine, la deuxième guerre mondiale et la trilogie de la guerre des étoiles. Si vous souhaitez en savoir plus sur la guerre, il y a des tas de livres là-dessus dans les bibliothèques avec des photos sanglantes très cools. Allez, bonne nuit tout le monde. Peace, les mec.
Script écrit en janvier 2003 par Bart le Tombeur . Mis à jour le 17/09/2011 par Régis
Merci à Xavier.T et Régis Mohier pour sa contribution
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2017 The Simpsons Park