Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

29/01/2020
L'opération de Krusty Burger dans Le premier mot de Lisa (s4) est tiré d'une véritable opération promotionnelle similaire de McDonald lors des Jeux Olympiques de 1984, au cours de laquelle le géant du Fast Food avait perdu de l'argent.

Les Simpson à la TV

Aucune diffusion à venir.

Derniers commentaires

Badgirledu90 | J'ai adorer surtout quand saymour cacher la salle secrète (Nouvel épisode : 22x21 - 500 Keys)

Badgirledu90 | Moi aussi je vote qui reste ensemble au fait je suis nouvelle (Votez et changez le futur de la série !)

DuffCensurée | Je pense pas que ça va changer en VF car il n'y a pas de problème pour « nous »(ceux qui regardent... (Hank Azaria ne jouera plus Apu)

Egnouth2009 | nan (Hank Azaria ne jouera plus Apu)

Les Simpson 80 | Vraiment dommage (Hank Azaria ne jouera plus Apu)

Script : Tout un roman !

SEQ 1 – EXT/JOUR Drive-in du Krusty Burger – Voiture d’Homer
[Homer est au drive-in du Krusty Burger]
Homer : Voyons... Donnez-moi deux triples doubles burgers, une barquette de croustillards et deux menus Gargantua avec bouritos à la sauce nacho. Beaucoup de sauce siouplait !
Adolescent boutonneux : [Au micro] Je peux aussi faire frire le sac.
Homer : D’ac ! Et aussi un cola light... bien frit !

SEQ 2 – EXT/JOUR Voiture d’Homer – Sur la route
[Homer conduit et a posé tout ce qu’il a acheté au Krusty burger sur ses genoux. Il prend une autre boite à Hamburger dans le sac, qui a été frit, et veut la poser sur ses genoux]
Homer : Ooooh ! Pas assez de place ! [Il rabaisse son siège pour qu’il soit en position « coucher » et pose le reste sur son ventre. Il commence à manger tout en conduisant, mais comme il est allongé, il ne voit pas la route, le bus d’Otto manque de le percuter. Pour finir, Homer prend une sorte de pita, mord dedans et plein de sauce gicle sur le pare-brise] Je vois rien ! Il faut que je me fie au reflet dans ma montre ! [Homer continue à rouler, il passe son bras par la fenêtre et regarde les reflets dans sa montre, il ne voit évidemment pas grand chose] Ooooh ! Je ferais mieux de me garer ! [Il zigzague sur la route, manque de percuter une voiture et se dirige vers la centrale nucléaire] Eéééééh ! Je peux pas freiner, y a une saleté de Krusty coincé sous la pédale ! [Une poupée de Krusty est coincée sous la pédale. A chaque fois que Homer appuie dessus, la poupée rie]
Poupée Krusty : Ho ho ho !... Ho ho ho !

SEQ 3 – EXT/JOUR Devant la centrale nucléaire
[Homer, ne sachant plus freiner, casse la barrière de sécurité avec sa voiture. Une sorte de radio joue le rôle de garde de sécurité, celle-ci se met à parler]
Voix féminine : Intrus détecté. Demande intervention police... [On entend le numéro qui se compose et que ça sonne occupé] Ligne occupée, raccrochez !

SEQ 4 – INT/JOUR Centrale nucléaire – Bureau de Burns
[Burns reçoit le contrôleur de la sécurité nucléaire]
Contrôleur : Monsieur Burns, le département de la sécurité nucléaire est très impressionné par votre centrale.
M. Burns : Oui, nous sommes protégés contre toutes les menaces. Depuis les bombes des Bolcheviques jusqu’aux hippies drogués ! Ha ha ha ! [On entend des dérapages de pneus et des bruits de fracas]
Homer : [De l’autre coté du mur, dans sa voiture] Oh non ! L’inspecteur de la sécurité ! [Homer traverse le mur à vive allure et percute le contrôleur. La voiture d’Homer c’est finalement arrêtée mais le contrôleur, couché sur le capot, souffre énormément]
Contrôleur : Promettez-moi de ne pas étouffer l’affaire !

SEQ 5 – EXT/JOUR Devant la centrale nucléaire
[Joey et un autre homme de main de Burns emmènent Homer à l’extérieur de la centrale]
M. Burns : Et que je ne vous revois plus ! [Les deux hommes jettent Homer sur la route]
Homer : J’avais une voiture ! [Les deux hommes lancent aussi sa voiture sur la route]

SEQ 6 – EXT/JOUR Devant Bookaccino’s
[Marge, Bart et Lisa se trouvent devant la librairie Bookaccino. Sur une banderole, à l’entrée, il est inscrit : « Nous n’acceptons pas les chèques cadeaux Bookaccino »]
Lisa : On peut aller dans cette librairie ? S’te plait ! S’te plait ! S’te plait !
S’te plait ! S’te plait ! S’te plait !
Marge : Oui, je mangerais bien un muffin.

SEQ 7 – INT/JOUR Bookaccino - Entrée
[Marge, Bart et Lisa entrent]
Lisa : Je monte au 4ème étage où ils vendent les livres.
Bart : Je vais faire une farce aux grosses têtes... [Il s’approche des vendeurs] Eh les mecs, il parait qu’un poste de professeur est vacant...
Vendeurs : [Très intéressés] Oui !?
Bart : A l’université de... Je vous ai eu !!
Vendeurs : Oooooooh !
Bart : Ha ha ha ha ha !

SEQ 8 – INT/JOUR Bookaccino – Salle
[Marge voit sur une pancarte : « Rencontrez la romancière Esmé Delacroix »]
Marge : Ooooooh ! Esmé Delacroix ! Elle a écrit « Embrasser un vaurien » ! [Elle entre dans une salle voisine et s’installe où plusieurs Springfieldiennes écoutent la romancière qui lit l’un de ses romans]
Delacroix : « Il se laisse tomber dans les fougères, son torse est noir de suie, sa crinoline en lambeau, leur maison est en cendre, leur amour enflammé »... Fin du premier chapitre. [Les Springfieldiennes l’applaudissent. Willie, qui est le seul homme dans la salle, n’applaudit pas]
Willie : Ouais ! Dans les livres c’est toujours romantique. Mais quand Willie veut vous embrasser, vous sortez vos griffes et votre bombe lacrymogène !
Marge : [Elle se lève pour poser une question à la romancière] Hum !... Marge Simpson. J’ai lu et relu la plupart de vos romans. Avez-vous suivit une formation pour devenir écrivain ?
Delacroix : Oh, je n’ai pris que quelques cours à l’université de Yale. Mais quiconque a la passion en lui peut écrire.
Marge : Quiconque ?... Si moi j’écris un roman, on me préviendra quand il sortira ?
Delacroix : On doit vous le dire, oui.
Marge : Eh ben je vais en écrire un !

SEQ 9 – EXT/JOUR Devant le magasin de voitures « Boris’ car loft »
[Homer marche le long du trottoir, d’un air triste]
Homer : Il faut que je trouve un boulot avant que Marge découvre qu’on m’a viré. [Il voit un écriteau « Cherche vendeur » accroché sur la porte du magasin. Il le prend] Ouais, bonne idée !... Je vole l’écriteau et il me paye pour que j’en fasse un autre. [Le patron du magasin le tire par le col]
Patron : Vous allez voir se qu’on fais aux fripouilles comme vous !

SEQ 10 – INT/JOUR Bureau du magasin de voitures « Boris’ car loft »
[Le patron a engagé Homer comme vendeur. Homer met un badge sur sa veste, il est écrit : « Homer, vendeur conseil »]
Patron : Bon, je vous explique. Les acheteurs ne disent jamais combien ils sont près à mettre, alors on les laisse seul, on les espionne au moyen de cette glace sans teint. [De l’autre coté de la vitre, un couple est en train de discuter]
Homer : On va plumer ces andouilles d’Américains ! Hi hi hi hi hi !
[Homer se trouve maintenant avec le couple. Il remplit un formulaire et leur donne]
Homer : Je suppose que vous voulez en discuter alors je vous laisse tous les deux... [En faisant des guillemets avec ses doigts] « Seuls » ! Hi hi hi hi hi ha ha ha ha ha haaa haaaa !!!... Excusez-moi. [Il rejoint le patron de l’autre coté du miroir pour écouter leur conversation]
Homme : Qu’est-ce que tu en penses chérie ?
Femme : Le vendeur a pété, non ? Quand on a essayé la voiture ?
Homme : Oui. Et pour une raison qui m’échappe, il a mit la radio pour masquer l’odeur !
Femme : Fichons le camp, j’ai pas envie de lui serrer la main ! [Ils s’en vont]
Homer : On les reverra ! [Le patron le regarde méchamment un moment, puis Homer, un peu gêné, allume la radio]

SEQ 11 – EXT/JOUR Devant le magasin de voitures « Boris’ car loft »
[Homer branche un clown publicitaire gonflable. Celui-ci se déchire puis s’envole]
Homer : [triste] Oooooooh ! C’était mon meilleur ami ! [Il se met sur le socle et imite le mouvement du clown en bougeant les bras, puis s’arrête et s’approche d’une ambulance] Ooooh ! Une chouette ambulance des années 60 ! Je parie qu’un tas de hippies ont été privés de soin la dedans. Hé hé hé hé hé ! Des hippies blessés !
Patron : On la vendra jamais celle-là. Les freins sont nazes, le moteur est rouillé, le seul truc qui marche c’est la sirène. [Le patron met la sirène. Homer à l’impression qu’elle lui parle]
Sirène de l’ambulance : Achète-moi ! Achète-moi ! Achète-moi ! Achète-moi !
Homer : Je vais le faire !
Patron : Quoi ?

SEQ 12 – EXT/JOUR Devant la maison des Simpson
[Homer roule a toute vitesse avec son ambulance, en mettant la sirène, puis s’arrête devant le garage de sa maison. Les Simpson sortent]
Homer : Tu sais quoi ? J’ai quitté mon job de vendeur d’occasion !
Marge : Tu travailles à la centrale nucléaire !
Homer : T’as deux métros de retard. Ton cher pitit mari est ambulancier maintenant.
Lisa : On doit pas être formé pour ça ?
Homer : Pit-être sur la planète Yo-Yo ! [Bart prend des appareils à électrochocs dans l’ambulance]
Bart : Cool ! Je peux faire une défibrillation à Lisa ?
Lisa : Pas si je t’injecte une dose de morphine dans le cœur ! [Elle prend une seringue. Homer les empêche de se battre et prend se qu’ils ont en main]
Homer : Allons, allons ! C’est pas des jouets. C’est fait pour endormir papa et le réveiller. [Il se pique avec la seringue remplie de morphine, puis il pose les appareils à électrochocs pour se réveiller] Aaaaaah !... Il me les faut pour ma première tournée ce soir.
Marge : Ce soir !? Je voulais que tu t’occupes des enfants pour que j’écrive mon roman !
Homer : Une seconde Picasso ! Tu te lances dans un roman sans même m’en parler ?
Marge : Homer, tu as quitté deux places et acheté une ambulance sans me passer un coup de fil !
Homer : J’ai aussi nourris des petits canards !
Marge : Oui, je sais j’ai eu ton message...
Homer : Bon, je vais les surveiller. Ils vont venir avec moi. Tu peux aller à ton précieux rendez-vous chez le coiffeur.
Marge : [En colère] Je te répète que j’écris un romaaaaaaan !!
Homer : Si tu veux, mais je te trouves très jolie comme t’es.
Marge : [Contente] Merci Homer... [Elle se rend compte que Homer ne l’a toujours pas écouté. Elle reprend un air coléreux]

SEQ 13 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour
[Marge est sur le point d’écrire son roman sur un ordinateur]
Marge : Huuuuuum... Il faut que je trouve un sujet... [Elle va dans le salon TV]

SEQ 14 – INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Elle va chercher un sujet dans le salon. Elle regarde le tableau qui se trouve au dessus du canapé, celui avec le voilier]
Marge : Hummm... Ce tableau a toujours enflammé mon imagination. [Elle imagine que le petit voilier se transforme en énorme bateau à plusieurs voiles, avec une baleine sortant de l’eau... ] J’ai trouvé ! Une histoire de chasse à la baleine. Ca sera un sujet totalement inédit. Merci beaucoup... [Elle lit le nom du tableau] « Scène-de-Moby-Dick ».

SEQ 15 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour
[Marge commence à écrire son roman]
Marge : Chapitre 1, début et commencement. Nage, nage, nage se disait la baleine, enfant dans les vagues... déferlantes. [Elle se lève brutalement] Pause biscuiiits !! [Elle court vers la cuisine]

SEQ 16 – INT/NUIT Maison des Simpson – Séjour
[Marge écrit la fin de son roman]
Marge : A monsieur le maire, Disco Stu, aux combattants et aux combattantes à l’étranger... .Bon, j’ai finis les remerciements, maintenant je reviens au roman. [On voit l’histoire qu’elle est en train d’écrire. Cela se passe sur l’île de Nantucket. On voit un grand bateau, amarré à un port. Marge est sur le toit d’une maison et est habillée en costume d’époque, elle joue le rôle de Clémence Barose] Clémence Barose fixait la mer, comme un chien fixe un jambon. [Retour à la vie réelle] Oooooh ! Je viens de finir mon premier paragraphe ! Correcteur... [Elle appuie sur une touche du clavier] Parfait. Voyons si l’inspiration est toujours là... [Elle continue d’écrire]

SEQ 17 – EXT/NUIT Ambulance d’Homer – Sur la route
[Homer et ses enfants sont dans l’ambulance, ainsi que le vendeur de BD]
Homer : Où on va ?
Vendeur de BD : [Allongé à l’arrière du véhicule] Ooooh ! Pour la troisième fois : A l’hôpital !! Vous êtes une ambulance pas un taxi !
Homer : A l’hosto, hein ? Waaaah, tout le monde veut y aller ce soir !
Bart : P’pa, ça fait 20 minutes que tu tournes en rond !
Lisa : Pourquoi tu veux pas admettre que tu ne sais pas où se trouve l’hôpital ?
Homer : Pourquoi tu veux pas admettre que je sais qu’il est dans le coin !?

SEQ 18 – INT/NUIT Maison des Simpson – Séjour
[Marge écrit toujours son roman]
Marge : [Voix off] Pour Clémence, les jours passèrent comme trépassèrent 7 de ses 10 enfants. [On replonge dans le roman et on voit Clémence, faisant à manger pour ses enfants, Bartaban, Lisakiac et Maggie dans une petite maison vétuste]
Bartaban : Père revient quand de sa chasse à la baleine ?
Lisakiac : Nous n’avons pas mangé de baleine depuis plus d’un mois !
Clémence : Bartaban, Lisakiac, nous devons être reconnaissant pour ce que nous avons. [Elle prend un paquet de « sauce pour baleine » et le verse dans une poêle. Homer, jouant le rôle du capitaine Mordecaille entre dans la maison. Il est mince, chevelu et bien habillé]
Mordecaille : Mes enfants, le seigneur a bénit mon voyage. Voyez le don qu’il va fait ! [Il tire la queue d’une énorme baleine jusque dans la maison] Et pour toi ma chère femme, une plante de Virginie... du tabac. [Clémence prend une des feuilles et la mâche]
Clémence : Ooooh ! J’ai les dents toutes marrons. On dit que ça les protège. [elle sourit et on voit ses dents marrons] A-t-on jamais vu femme plus comblée par son époux ?... .
[Retour à la vie réelle. Homer et les enfants rentrent à la maison]
Homer : Marge, c’est moi.
Marge : Oooooh, Homer ! Je viens de passer une soirée extraordinaire !...
Homer : Ouais, ouais, ouais, ouais !... J’ai besoin d’un bon dîner ! [Il s’affale dans le canapé] Et eux, ils ont besoin d’apprendre le massage cardiaque !
Lisa : On est pas auxiliaires médicaux !
Homer : Ca c’est sûr !... [Il regarde l’ordinateur de Marge] Houuu, super ! Tu peux commander mon dîner avec ça. Je commencerais par une soupe, ensuite deux brochettes d’agneaux avec des frites et du ris.
Marge : [Fâchée] D’accord, mais je modifie mon histoire avant ! [Voix off] clémence dû affronter la triste vérité, elle avait épousée une brute... [Elle efface le passage où Homer est très séduisant et le réécrit. Homer est maintenant chauve, gros, mal habillé et pas très distingué]
[Retour au roman]
Mordecaille : Salut ma poule ! Je m’en reviens d’une île qu’on appelle Cuba. En parlons de Cuba, j’ai hâte de voir le tiens ! [Il embrasse Clémence très brutalement] Mmmmmmmh !
Clémence : Berk !
Homer : Fais-moi cuire ma pèche ! [Il vide un sac sur la table, tout ce qui en tombe c’est un oiseau]
Clémence : Une mouette ?
Mordecaille : Les baleines ont pas voulu me mordre !
Clémence : Je sais que tu as fais de ton mieux.
Mordecaille : Ouais, ouais ! Tu sais toujours tout toi, hein ? Maintenant [? ? ?] femme, je vais chez Moab ! [Il sort de la maison]

SEQ 19 – INT/JOUR Maison des Simpson - Cuisine
[Marge est dans la cuisine et pense toujours à son roman]
Marge : Cette scène est aussi noire que les mains d’un ramoneur... Ooooh ! C’est une bonne image ça, je la caserais quelque part. [Elle prend note] Mais pour l’instant il me faut une histoire d’amour... [Ned se montre à la fenêtre de la cuisine]
Ned : Eh ! Marge, j’ai un petit appareil qui peut vous rendre service. C’est chouette non ? C’est un détecteur de voix, j’en ai eu deux pour le prix d’un, alors je vous fait cadeau de celui-ci. [Il lui donne]
Marge : [Contente] Ned, c’est une gentille attention !
Ned : Certains disent qu’être prévenant c’est vieux jeu, alors moi... Ha ha ! Je suis un homme des cavernes... s’ils ont existé... Ce qui n’est pas le cas.
[Plus tard, Marge a installé son ordinateur dans la cuisine pour poursuivre l’écriture de son roman]
Marge : Que c’est bien de pouvoir laisser libre court à son imagination ! Clémence faisait sa lessive... .
[Retour au roman. Clémence lave son linge dans un bac et un homme musclé, les cheveux au vent... arrive, c’est Ned]
Cirrus : Ooooh, voilà des courbes généreuses et une chute de rein à damné un saint ! [Cirrus enlève son chapeau pour se présenter, Clémence sourit] Je m’appelle Cirrus Marley et je suis nouveau sur l’île. Voudriez-vous être mon guide ?
Clémence : Nantucket est une île ?
[Marge, dans sa cuisine regarde dans un livre de géographie]
Marge : Ah ben oui, c’est bien une île.
[Retour au roman]
Clémence : Je pourrais vous en faire faire le tour, si mon époux n’a pas besoin de moi... [Mordecaille est devant le bar de Moab, sur un tonneau, accroché à une sirène qui est la figure de proue d’un bateau]
Mordecaille : [Saoul] [A la sirène] Eh poulette, c’est bien qu’on bosse ensemble mais je te trouve gironde ! [Il embrasse la sirène du bateau]
Clémence : [Fâchée] Mmmmh ! Je suis à vous.
[Il fait nuit, Clémence et Cirrus sont devant la mer, pique-niquant à la lueur d’un petit feu]
Clémence : Je n’ai jamais rencontré un homme comme vous. Vous m’écoutez quand je parle, votre corps à connu les bienfaits du savon... Oh, j’espère que vous n’êtes pas un sodomite...
Cirrus : Non, ni même un Goroméin. Oooooh Clémence, j’ai une irrépressible envie de vous voir... .sans votre coiffe !
Clémence : Hum... Je ne peux pas, je dois respecter mes vœux de mariage.
Cirrus : Avez-vous promis d’être malheureuse, d’être traitée sans égare par un ivrogne !?
Clémence : Plus ou moins, oui. C’est lui qui a rédigé nos vœux.
Cirrus : Assez parlé ! Je veux voir comment vous êtes la dessous ! [Il enlève sa coiffe brutalement, les cheveux de Clémence se dressent au dessus de sa tête] Oooooh ! Ma chère mère était coiffée comme vous !
[Retour à la vie réelle]
[Marge se lève de sa chaise et boit un rafraîchissement]
Marge : J’ai enfin terminé, et c’est très suggestif. Mais comme on dit : « Les mamours ça fait vendre » Aaaah, aaaah !... Maintenant, est-ce que je vais oser l’imprimer ?... Huuuuum... [Elle hésite un moment puis appuie sur une touche du clavier, le texte commence à s’imprimer, Marge est toute excitée] Oooooh ! Oh, oh !
[Plus tard, Lisa lit le roman que Marge a écrit]
Marge : Alors, qu’est-ce que tu en penses ? [On voit l’intérieur du cerveau de Lisa. Plusieurs petits personnages ressemblants à Lisa symbolisent un état d’esprit : La jalousie, sincérité, conscience et Libido. Chacun des personnages portent une écharpe avec leur nom dessus]
Jalousie : J’en reviens pas que maman ait écrit un livre avant nous !
Sincérité : Et il est un peu racoleur !
Conscience : [Plus grand que les 2 autres] Maman c’est exprimée pour une fois, il faut l’encourager. [Un autre personnage portant une écharpe « Libido » est enchaînée à l’intérieur d’une boite en verre]
Libido : Embrassons les garçons, buvons et fumons, lâchons-nous !!
Conscience : Tu ne sortiras pas avant qu’on ai 16 ans !
Libido : Argh ! Argh !
[On, sort du cerveau de Lisa]
Lisa : ... Je suis fière de toi maman. Juste une chose : Je te trouve un peu dure avec papa.
Marge : [Embarrassée] Ha ha ha ha ! Qu’est-ce que tu racontes ? Ca se passe au temps de la chasse à la baleine !
Lisa : [Elle prend l’une des pages et lit] Le capitaine Mordecaille regardait sa femme qui agrafait son corset à baleine. « Huuuuuuuuum, baleine ! » dit-il en bavant. [A Marge] C’est papa tout craché.
Marge : Oui dans... dans ce passage il y a une vague ressemblance. Je te l’accorde.
Lisa : Je te conseille de lui faire lire ton roman avant de le soumettre aux éditeurs.
Marge : Oui, ça vaudrait peut-être mieux. Ton père est un homme très secret... [On voit Homer, nu dans le jardin, regardant son courrier]
Homer : Marge, y a plus de serviettes de bain !... Hou le marchant de glaces ! [Il se dirige vers la rue, tout nu]

SEQ 20 – EXT/JOUR Maison des Simpson – Jardin
[Homer a mit son ambulance dans le jardin. Il lave l’intérieur avec un tuyau d’arrosage]
Homer : [Il chante] Je lave ma caisse car y a du sang partout. Y en a à moi, mais y en a aux autres surtout ! Voilà Marge...
Marge : Homer, j’ai finis mon roman. [Elle lui donne]
Homer : Hou, tapé !
Marge : Il faut absolument que tu le lises et que tu me donnes ton avis.
Homer : No problemo !... [Il le feuillette] Aaarg, 293 pages !
Marge : Y a un double espacement !
Homer : Wouhou ! Plus que la moitié !
[Plus tard, Homer est couché dans son hamac et se prépare à lire le roman]
Homer : Très bien. « Chapitre 1 »... .Hum, ça commence bien ! « Il était une fois une fille de Nantucket... » Bien, bien. « Elle se nommait Clémence Barose. Elle avait le cœur gros mais elle était vaillante. Elle... » [Il s’endort tout à coup, puis se réveille quelques secondes plus tard] Hou, non ! Il faut que je lise son bouquin. Je dois pas me laisser distraire... Hi hi ! Distraire, et pourquoi c’est dix ? Pourquoi pas neuf traire ?... Je vais aller chez Moe, il saura pit-être. [Il s’en va en laissant le roman sur le hamac]

SEQ 21 – INT/NUIT Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge
[Marge est couchée, Homer lui aussi se couche. Marge le regarde en espérant qu’il lui dise se qu’il a pensé de son roman]
Marge : alors ?
Homer : Alors quoi ?
Marge : T’as lu mon roman ? [Homer reste immobile un moment, sans rien dire. Son œil droit se met à bouger de gauche à droite alors que l’autre œil reste droit]
Homer :... Oh !... Oui.
Marge : Tu l’as aimé ? [Cette fois, l’œil gauche fait « non » alors que l’autre reste droit]
Homer : Oh, ouiiii !
Marge : Oooh, je suis ravie ! Et rien ne t’a gêné dans les personnages ?
Homer : Non, ils sont tous extraordinaires, chacun dans leur genre !
Marge : Et tu veux bien que j’essaie de le faire publier ?
Homer : Comme je dis toujours : Publir ou mourir. [Marge le prend dans ses bras]
Marge : Oooooh, Homer !
Cerveau d’Homer : Et maintenant, profitons de cette période heureuse entre le mensonge et sa découverte. Hé hé hé hé !

SEQ 22 - INT/JOUR Maison des Simpson – Salon TV
[Marge fait les poussières, lorsque le téléphone sonne. Elle répond]
Marge : Allô ?
Delacroix : Marge, c’est de loin le meilleur premier roman que mon assistante ait jamais résumé pour moi. Maintenant, ce qu’il nous faut c’est l’appui de quelques écrivains célèbres.

SEQ 23 – EXT/JOUR Devant la maison de Thomas Pynchon
[Devant la maison, il y a un grand panneau avec écrit : « Maison de Thomas, Pynchon, entrez ». Pynchon se trouve devant la maison, avec un sac en plastique sur la tête, au bord de la route et un téléphone à la main]
Pynchon : [A Marge, au téléphone] Voilà votre phrase : « Thomas Pynchon a adoré ce roman, presque autant qu’être photographié ». [Il éteint son téléphone et met une pancarte sur ses épaules avec inscrit dessus : « Thomas Pynchon ». Il fait signe aux automobilistes] Eh ! Faites-vous photographier avec un écrivain reclus ! Et aujourd’hui, exceptionnellement, vous aurez un autographe en cadeau ! Attendez, c’est pas tout !

SEQ 24 – INT/JOUR Maison de Tom Clancy
[Tom Clancy, l’écrivain, est au téléphone avec Marge]
Clancy : Allô, c’est Tom Clancy. Que pourrais-je dire ? Que l’auteur de « A la poursuite d’Octobre rouge » a poursuivit la lecture de ce roman passionnant jusqu’à l’aube ?... Je ne dirais pas ça !... Comment ça je l’ai dis !? Mais ça ne compte pas !... Allô ? Allô ?

SEQ 25 – EXT/JOUR Devant un immeuble
[Une pub du roman de Marge se trouve au sommet d’un immeuble. Il est inscrit : « Le cœur harponne fidèle à son serment ou a son cœur ? ». Bart et Lisa voient cette pub]
Lisa : Si jamais papa lit ce roman, il va se sentir affreusement humilié.
Bart : Mais jamais il le lira !
Lisa : Oui mais s’ils en font un film ?
Bart : Jamais il le verra.
Lisa : Et s’ils le parodiaient dans l’émission « Ciné siphonné » ?
Bart : ... On est fichus !

SEQ 26 – EXT/JOUR Ambulance d’Homer – Sur la route
[Homer fait encore son travail d’ambulancier. Un homme est couché à l’arrière, inanimé]
Homer : Et combien d’eau de Javel vous avez bu ?... Hum, il est pas causant.

SEQ 27 – INT/JOUR Bookaccino – Salle
[Marge dédicace ses romans. Le docteur Marvin Monroe arrive]
Monroe : J’adore votre livre. Vous êtes fin psychologue.
Marge : Docteur Marvin Monroe ! On ne vous avait pas vu depuis des siècles !
Monroe : Aaaaah, j’ai été gravement malade ! [Il lui donne son livre pour que Marge lui dédicace] [Plus loin, le révérend Lovejoy et sa femme Hélène lisent le roman]
Hélène : Si tu veux mon avis, c’est le portrait de Marge et d’Homer.
Lovejoy : Personne ne te le demande !
Hélène : Ca crève les yeux ! Le mari ivrogne qui délaisse sa femme, le charmant voisin attentionné... [Ned passe justement à coté d’eux à ce moment] Ha ha !
Otto : [A Hélène] Et à la page 72, Clémence est appelée Marge dans 3 paragraphes !

SEQ 28 – INT/NUIT Dans les foyers de Springfield
[Hélène Lovejoy téléphone à Edna Krapabelle pour répandre la nouvelle]
Hélène : Tu te rend compte, Marge !... [Edna appelle Luann, qui appelle Smithers... Pour finir, toute la ville est au courant. Moe, lui aussi est au téléphone, il un peignoir rose bonbon]
Moe : Non, mais vous imaginez, on se demande pourquoi Marge et Homer restent ensembles !... Euh, oui d’accord, je commande. Euh... une pizza peperoni. Vous pouvez arranger les olives pour que ça fasse « joyeux anniversaire Moe » ?... Ooooh, qu’est-ce que je me sens seul !

SEQ 29 – INT/JOUR Mini-marché
[Apu lit le roman de Marge. Homer arrive avec son ambulance sur le parking du Mini-marché et rentre]
Homer : Apu, t’as encore des pailles magiques ? J’ai un mec qui c’est pété le dos, je voudrais le faire rire un peu.
Apu : Oh, monsieur Homer, j’ai toujours tout pour un pauvre cocu... pardon, pour un fidèle client. [Il lui donne une paille, Homer le paye]
Homer : De quoi est-ce que tu parles ?
Apu : De rien, de rien... Mais apparemment, votre femme a beaucoup d’imagination.
Homer : Qu’est-ce qui te prend de parler comme ça !?
Apu : Vous le saurez en lisant son roman d’amouuuuuur !
Homer : Ouais, ben pit-être que je vais le lire ! [Il se dirige vers la sortie]
Apu : Si vous le lisez, vous saurez qu’elle est très excitée par Flanders...
Homer : Je le savais déjà ! [Il s’en va]
Apu : Voilà comment on parle quand on apprend une langue en regardant des films érotiques.

SEQ 30 – EXT/JOUR Ambulance d’Homer – Sur la route
[Homer a reprit la route et est fâché]
Homer : Faut que je lise le livre de Marge ! J’avais juré de plus jamais lire après « Comment tuer un oiseau moqueur » qui donnait aucun conseil pour tuer les oiseaux moqueurs. Ca m’a apprit à pas juger un homme sur la couleur de sa peau... Mais à quoi ça peux bien me servir !? [Il prend une cassette à mettre dans la radio. Il lit] « Le cœur harponné. Livre et cassette lue par Mary-Kate et Ashley Olsen ». Il met la cassette dans son autoradio pour écouter l’histoire qu’a écrit Marge.
Ashley : « Le cœur harponné de Marge Simpson ». A toi Mary-Kate !
Mary-Kate : « Il était une fois une fille de Nantucket. Elle se nommait Clémence Barose. Elle avait le cœur gros, mais elle était vaillante ». A toi Ashley !
Ashley : « Clémence était prisonnière d’un mariage sans amour ». Ooooh, je savais pas que les gens étaient tristes dans le passé !

SEQ 31 – INT/JOUR Maison des Simpson – Séjour
[Marge est encore devant son ordinateur]
Marge : Le cœur harponné, suite. Orage sous les tropiques, chapitre 1. Clémence Barose fixait du regard la crevette dans la poêle. [Homer entre]
Homer : T’as pas honte d’écrire toutes ces horreurs sur moi !?
Marge : Je croyais qu’il t’avait plu !... [Fâchée] Ooooh ! Tu l’as pas lu en réalité ! Tu m’as menti !
Homer : C’est pas ma faute, les mots sont sortis tout seuls de ma bouche ! Je veux savoir se qu’il y a de vrai la dedans !
Marge : [Embarrassée] Eh bien... L’île de Nantucket existe...
Homer : J’en étais sûr ! Hou hou hou ! [Il pleur] Et ton histoire d’amour avec Cirrus ?
Marge : Ooooh, tout ça c’est mon imagination.
Homer : Je vais faire ce qu’il faut pour que tu t’imagines plus jamais rien ! [Il sort. Marge est inquiète]

SEQ 32 – INT/JOUR Maison des Flanders – Hall d’entrée
[Ned lit tranquillement le roman de Marge, quand tout à coup, Homer frappe brutalement à la porte]
Homer : Flanders ! Ouvre cette porte, t’entend !?
Ned : Mais oui, je vais pas en mourir de te faire rentrer... [Il entrouvre la porte, le verrous empêche de l’ouvrir plus, Homer passe ses mains et essaie d’attraper Ned]
Homer : Bjjjj ! Arggg !... [Étrangement, une troisième main fait son apparition]
Ned : Beuuuuh ! [il s’enfuit]

SEQ 33 – EXT/JOUR Devant la maison des Flanders
[On se rend compte que la troisième main est en fait celle de Nelson]
Homer : Qu’est-ce que tu fais là, toi ?
Nelson : Je pique des paillassons ! [Il prend le paillasson des Flanders puis s’en va. Ned, lui sort de chez lui en voiture. Homer, monte rapidement dans son ambulance et poursuit Ned. Bart et Lisa, sur le trottoir, voient cette scène]
Lisa : Papa va coincer Flanders comme à la fin du livre de maman !
Bart : Aaah... Ca fini comment déjà ?
Lisa : Oooooh ! T’as pas lu le livre de maman !? [L’œil droit de Bart fait « non »] D’accord... Je vais te raconter la fin... Le brutal capitaine Mordecaille a coincé son rival Cirrus...
[On se retrouve dans l’histoire. Cirrus est au bord d’une falaise, Mordecaille s’approche de lui avec un harpon à la main]
Cirrus : Posez ce harpon capitaine ! Vous n’allez tout de même pas tuer le père de votre futur enfant !?
Mordecaille : Yaaaaaarggg ! [Fou de rage, il lance son harpon dans le ventre de cirrus. Celui-ci recule et tombe dans le vide, Clémence arrive pour entendre ses derniers mots alors qu’il est en train de tomber]
Cirrus : Clémence, je chérirai ton souvenirs jusqu’à mon... [Il tombe sur une baleine, le harpon qui dépassait dans son dos se plante dans l’animal]
Clémence : Nooooon ! Non ! Pas le nouveau voisin ! [Mordecaille arrive devant Clémence et rit diaboliquement]
Mordecaille : Maintenant que ton Jules est mort, je vais pouvoir être égoïste, beurré, froid et distant, pas généreux au lit, colérique et... ! [La corde, qui est accroché au harpon que Cirrus a dans le ventre, est aussi accroché au pied de Mordecaille. La baleine avance et tire sur la corde, Mordecaille tombe alors dans l’eau] Aaaaaaaaah ! D’oh !
Marge : [Voix off] Et tandis que Clémence voyait les deux hommes qu’elle avait aimé et la baleine qu’elle admirait, disparaître dans les flots. Elle se rendit compte que c’était la fin...

SEQ 34 – EXT/JOUR Sur la route – Au bord d’une falaise
[Homer poursuit Ned avec son ambulance]
Homer : [Au micro] Gare-toi Flanders ! Je suis une ambulance !
Ned : Je ne peux pas faire autrement ! [Il se gare puis court vers le bord d’une falaise. Homer lui aussi se gare et le suit à pied. Ned, voyant qu’il est prit au piège se met à genoux et croise prie] Seigneur, fais que les coups d’Homer soient précis et mortels pour que je ne souffre pas trop ! Oooh, et pardon pour les pensées impures que m’inspire la fille sur la boite de jus de pommes !
Homer : Flanders, je vais faire se que j’aurais du faire depuis très longtemps !... [Ned ferme les yeux et met les mains devant son visage pour se protéger, mais rien ne se passe. Il rouvre les yeux et découvre que Homer est a genoux devant lui] Tu veux bien m’aider à devenir un bon mari ?
Ned : Quoi !?
Homer : Dans le livre de Marge, je suis un monstre et toi t’es très gentil. Je voudrais bien être comme toi ! Donne-moi quelques conseilles !
Ned : [Soulagé] Ha !... Des conseilles ? Ha ha ha ha ! Fais confiance à Ned Flanders !
Homer : Hein, hein.
[Marge arrive en voiture. Elle voit les deux hommes au bord de la falaise]
Ned : Oh, et une chose encore...
Marge : Non ! Homer, ne le tue pas ! [Les deux hommes continuent de parler alors que Marge s’approche d’eux]
Ned : ... Une friction du dos, c’est une friction du dos. Ca ne doit pas déboucher sur des rapports intimes...
Homer : Pourquoi que je lui frotterai le dos si c’est pas pour faire !?... .Ooooh, seulement pour lui faire plaisir ? [Marge s’approche]
Marge : Oooh, Homer ! Je vois que t’es prêt à faire des efforts à cause de mon roman.
Homer : C’est vrai, je t’aime Marge. Et j’ai compris qu’il faut que je te le montre plus souvent. La fin de ton roman a été la sonnerie de réveil dont j’avais besoin après m’être endormi en lisant le début.
Marge : C’est la meilleur critique que j’ai eue !... Non mais sans blagues, hein ! Ils ont eu la dent dure.
Homer : T’occupe pas de cette bande de ratés ma biche. On va rentrer dans notre maison et collaborer étroitement un projet très excitant. Hi hi hi hi !

SEQ 35 – INT/JOUR Maison des Simpson – Chambre de Homer et Marge
[Sur une affiche sur le mur on peut lire : « Qui a vraiment tué J.F.K. ? Une photo de Kennedy est collée dessus. Homer et Marge lisent des articles pour découvrir la réponse à ce projet très excitant]
Homer : Ca y est Marge, je crois que j’ai trouvé. Lee Harvey Osvald voulait voler le rubis de Jack.
Marge : Jack Rubis était un homme, pas une pierre !
Homer : Ooooh !... Ok d’ac, nous revoilà à la case départ. Fais-nous du café !
Marge : Ooooh ! [Elle sort de la pièce]
Homer : J’avais presque trouvé !
Script écrit en juin 2005 par Lenny Bar . Mis à jour le 07/05/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2020 The Simpsons Park