Haut de page
 

Affichage par saison

L'anecdote du jour

18/11/2019
Le script du film a été révisé plus de 100 fois.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Charmeur grand-père
Mr. Burns nous fait découvrir le passé de Abraham en tant que "Gorgeous Godfrey" (Papi le magnifique ?)le plus terrible catcheur professionnel de l'histoire...
21/11 à 20h05 (RTS2)
Homerland
Homer se comporte étrangement après une convention au Moyen-Orient. Lisa le soupçonne d’être un terroriste et avec l’aide d’une agent du FBI, elle va tenter de déjouer ses plans.
21/11 à 20h30 (RTS2)
Simpson horror show XXII
Paralysé, Homer ne peut s'exprimer qu'à travers ses flatulences; Ned Flanders devient un serial-killer sous les ordres de Dieu; Bart et Milhouse sont envoyés sur une autre planète pour récupérer un précieux minerai...
22/11 à 21h05 (6ter)

Derniers commentaires

assasmourad | welcome (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

simpsonofan | Je me disais bien que la voix de Martin était différente, mais je pensais que Russi Taylor avait... (La remplaçante de Russi Taylor débarque ce soir)

Lolmine59 | Je vote qui reste ensemble pour voir se qui vas fair bart ? (Votez et changez le futur de la série !)

alda20 | I learn english from simpsons ,I love it (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

dadoo1617 | on est loin des 19 millions d'autrefois (31x01 - The Winter of Our Monetized Content)

Script : Une crise de Ned

SEQ 1 - EXT/JOUR Maison des Simpson - JardinHomer dort dans un hamac. Un vent assez fort souffle.

SEQ 2 - INT/JOUR Maison des Simpson - Chambre de Lisa[Lisa regarde ses appareils de mesure météorologiques sur le rebord la fenêtre]
Lisa : La pression tombe, l'humidité s'élève à plus de 80%, le vent augmente... [elle regarde un livre explicatif] Ah voilà c'est ça. Chapitre 2 "Donc votre pression est en train de tomber". [elle lit "Ouragan"] Oh ! [par la fenêtre] Papa, réveille-toi !
[Homer se réveille]
Homer : Hein ? Quoi ?
Lisa : Il y a un ouragan qui approche.
Homer : Oh Lisa, y'a pas de trace d'ouragan dans les archives de Springfield.
Lisa : Oui mais les archives ne remontent qu'à 1978, l'année où la salle des archives s'était mystérieusement envolée.
[Petit Papa Noël s'approche difficilement de Homer à cause du vent]
Homer : Qu'est-ce qu'il y a le chien ? Un feu, un tremblement de terre, des hippies ? [le chien s'envole] Un ouragan ! C'est drôle les animaux ils sont toujours au courant avant tout le monde.

SEQ 3 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TVKent : Les services météo nous recommande de bien nous cramponner avant l'assaut de l'ouragan Barbara. Et si vous trouvez sexiste de donner un nom féminin à un ouragan dévastateur, c'est que vous n'avez jamais vu des femmes se disputer une robe dans une boutique un jour de solde.
Marge : Oui sans doute, mais c'est pas des choses à dire.
Lisa : On devrait aller faire des provisions.

SEQ 4 - EXT/JOUR Mini-Marché[Les gens attendent à l'extérieur du magasin. Apu est sur le toit avec une carabine et un mégaphone]
Apu : Restez en arrière des poubelles en feu. Seules 70 personnes à la fois auront accès au magasin.
Kirk : Y'a qu'à aller flanquer une volée et se servir.
Apu : Non non non, n'écoutez pas cet homme. Gardez votre calme, vous aurez tous le droit de vous faire arnaquer.
Marge : Non mais quelle histoire.

SEQ 5 - INT/JOUR Mini-Marché[Les portes sont ouvertes. Les gens se précipitent sur les rayons et ils pillent le magasin. Marge cherche ce qu'elle pourrait acheter]
Marge : Oh... il reste plus grand chose. "Anguilles à la crème", "liqueur de maïs", "boeuf à la cire".
Lisa : Maman, ramassons ce qu'on peut et allons nous-en. Cet ouragan rend les gens complètement fous.
[Madame Glick tâte les cheveux de Lisa]
Glick : Ah, le dernier ananas, et bien mûr avec ça.
Lisa : Je ne suis pas un fruit, je suis une enfant.
[Madame Glick met Lisa dans son caddie]
Glick : C'est ce que disait le potiron.
[Lisa est mise à côté de Ralph]
Ralph : Salut Lisa. Je crois qu'on va finir dans une tarte.

SEQ 6 - INT/JOUR Maison de retraite[Abraham ne bouge pas de son fauteuil]
Infirmier : Monsieur. Pour votre sécurité je vous conseille de quitter les lieux.
Abraham : Je m'en irai pas. Je suis né dans cette maison de retraite et j'ai bien l'intention d'y mourir.
Infirmier : Rien ne pourra vous faire changer d'avis ?
Abraham : Mais si, allons-y.
[Il sort]

SEQ 7 - EXT/JOUR Maison des Simpson - Jardin[Le vent commence déjà à souffler fort. Les volets de la maison claquent. Bart scotche Maggie à sa tétine. Homer cloue la porte d'entrée de derrière au mur. Flanders est dans son jardin]
Ned : Alors voisin, besoin d'un coup de main ? Vous devriez peut-être venir vous protéger de sa fureur dans notre bunker. Oh ce serait amusant. On passerait en revue les chèques rejetés, les accusés de réception, on vérifierait les comptes pour s'assurer qu'on ne se doit rien.
Homer : Oh je suis sûr que je serais de trop.
Ned : Non voisinou, on serait fou de joie de vous avoir...
Homer : Eh ben moi je te dis que je ferais tout ce que je peux pour être de trop.
Ned : D'accodac voisinou. Oh, je ferais bien de descendre la crèche de Noël. Si l'enfant Jésus s'envolait il pourrait faire des dégâts.
[Le vent souffle fort sur la maison des Simpson]
Homer : Bon, c'est l'exercice habituel quand le grand-père arrive. Tout le monde à la cave.
[Les Simpson vont dans la cave par l'entrée au sol du jardin]

SEQ 8 - EXT/JOUR Dans la ville[Dans le ciel gris, il est écrit "The Hurricane" ("L'ouragan") à la manière de "The Simpsons" au début de l'épisode. L'ouragan arrive. Un poissonnier est sur le point de passer à la chaise électrique. Le toit s'arrache et le prisonnier s'envole]
Prisonnier : Merveilleux ! Allez salut, bande de nuls !
[Le personnel de la prison est déçu, mais le prisonnier se fait électrocuter sur un câble à haute tension. Le personnel est ravi]

SEQ 9 - INT/JOUR Maison des Simpson - CaveMarge : On va s'occuper pour éviter de penser à l'ouragan. [Marge fouille dans les affaires] Mais qu'est-ce que c'est ? Ouh, un Rubik's Cube. On va le faire tous ensemble.
Lisa : Commence par les couleurs en diagonale.
Homer : Mets ton doigt principal sur le côté jaune et l'autre doigt sur le côté orange et tu le tournes.
Marge : Mon doigt principal ? [ils parlent tous en même temps, Marge ne comprend rien] Un à la fois.
Bart : Fait pivoter le carré du milieu vers le haut... vers le haut !
Marge : Je comprends maintenant pourquoi j'avais descendu ce truc ici.
[Elle range le Rubik's Cube]

SEQ 10 - EXT/JOUR Dans la villeL'ouragan entre dans un magasin d'harmonica et on entend une douce mélodie. Puis, il entre dans un magasin de clavecins et on entend un bruit sourd.

SEQ 11 - INT/JOUR Maison des Simpson - CaveMarge : Ca a l'air de se calmer.
Homer : Venez, y'a plus de danger.
Lisa : Papa, non. On a peut-être pas encore eu la queue de l'ouragan.
[Homer sort]
Homer : Détends-toi. Tu vois pas comme c'est effroyablement calme ? Tu vois, je t'avais dit que c'était fini. [Homer voit le Bowl-o-rama dans les airs] Hmm ? Je me souvenais pas qu'il y avait un bowling dans le coin. [l'ouragan revient] Aahhh !
Lisa : Paaapaaaa !
[Homer est entraîné par l'ouragan mais Lisa réussit à l'attraper. Bart retient Lisa et Marge retient Bart en poussant avec ses jambes contre le mur. Elle réussit à refaire entrer la famille dans la cave. Marge se met à genoux et fait une prière]
Marge : Seigneur, c'est Marge Simpson. Si tu arrête l'ouragan et que tu sauves notre famille, nous te serons reconnaissants à jamais, et nous te recommanderons à tous nos amis. Alors je fais appel à ton infinie sagesse...
Lisa : Attends ! Ecoutez, écoutez. [on entend les oiseaux chanter] L'ouragan est terminé.
[Le soleil est revenu]
Homer : Il s'est fait avoir. Bien joué, Marge.

SEQ 12 - EXT/JOUR Maison des Simpson[La maison est intacte]
Marge : C'est extraordinaire. On dirait qu'il n'y a eu aucun dégâts. Vous avez la preuve que rien ne peut vous arriver quand on a la foi.
[A côté, la maison de Ned Flanders est en ruines. Il ne reste plus rien]

SEQ 13 - EXT/JOUR Maison des FlandersNed : Tout a disparu. Tout s'est... envoli, envola, envolé. Maude ? Rod ? Todd ?
[Todd et Maude sortent des décombres]
Todd : Je suis là papa.
Maude : Oh Ned c'était terrifiant. J'ai cru que j'allais connaître la félicité éternelle du paradis.
Todd : Oh zut alors, regardez Rod.
[Rod a traversé un arbre]
Rod : J'ai mal à la tête.
[Ned sort Rod de l'arbre]
Ned : Enfin, nous sommes tous en vie, sachons montrer notre gratitude.
Homer : C'est pas avec une attitude pareille que tu retrouveras ta baraque.
Marge : Je suis sûre que l'assurance va vous rembourser.
Maude : Et bien non. Ned ne crois pas aux assurances, il les considère comme une sorte de jeu de hasard.
Ned : Ce qui est amusant tout de même, c'est que ce sont nos pierres tombales qui ont le mieux résisté. C'est tout ce qu'il nous reste.
Homer : Bon, appelez-nous si vous avez besoin de quelque chose.

SEQ 14 - INT/NUIT Refuge de l'église[Todd et Rod on des nouveaux T-shirts]
Todd : Grâce aux dons des gens on a des vêtements neufs. Je suis un surfer !
[Il est écrit "Je suis avec le stupide" sur celui de Rod]
Rod : Regarde papa, Todd est stupide et je suis avec lui. [il va vers Maude] Maintenant c'est maman qui est stupide. Ah ah !
Ned : [triste] Tu es superbe Rod, tu es superbe.
Maude : Ned. Je sais que ça a été une journée horrible. Mais grâce à Dieu la première chose que nous ferons demain ce sera d'ouvrir le "Gaucherium" et en deux temps trois mouvements, on refera surface.
Kent : [à la télé] Dans le quartier commerçant, la foule en furie semble avoir retourner sa colère contre le magasin pour gauchers. [des gens cassent la vitrine] C'est très étonnant, les gens attrapent des choses avec les deux mains. Il n'y a donc pas que des gauchers dans cette foule déchaînée.
[Ned est déçu. Un homme parle à Kent, il lui répond]
Kent : Au fond du magasin. Les joueurs seront ravis d'apprendre que le Bowl-o-rama a réouvert et qu'il se trouve désormais en équilibre au dessus du tunnel Carter-Dixon.
[On voit des images du bowling. On entend quelqu'un faire tomber des quilles]
Ned : Révérend Lovejoy. Après tout ce... ce qui s'est passé aujourd'hui... je me sens comme Job.
Lovejoy : Oh oh, voyons. Vous n'auriez pas tendance à dramatiser, Ned ? Et par ailleurs, je crois savoir que Job est droitier.
Ned : Mais mon révérend, je veux savoir. Est-ce que Dieu me puni ?
Lovejoy : Ouh... réponse courte, oui avec un "si", réponse longue non avec un "mais". Si vous avez besoin d'un supplément de réconfort, je dois avoir un exemplaire de l'almanac-Vermot dans mon bureau.

SEQ 15 - INT/NUIT Eglise[Ned Flanders est seul dans l'église. Il se met à la place du révérend et feuillette la Bible]
Ned : Même dans les heures les plus sombres, je peux me tourner vers le livre sacré... [il se coupe avec une page] Aïe aïe aïe ! Mais bon sang de bon sang de soir ! Cette tranche dorée est coupante. [il s'assoit] Pourquoi moi Seigneur ? En quoi ai-je mal agit ? J'ai toujours été gentil avec les gens. Je ne bois pas, je ne danse pas, je ne jure pas. Pour plus de sûreté, j'ai même mangé casher pour plus de sûreté. J'ai toujours respecté ce que la Bible dit de faire, même les choses qui se contredisent. Mais qu'est-ce que je peux faire de plus ? J'ai l'impression d'être mis à l'écart. J'ai envie de hurler mais... je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas faire ça. J... Oh !

SEQ 16 - INT/JOUR Refuge de l'église[Le lendemain matin, Marge vient rendre visite aux Flanders]
Marge : Ned, Maude, il faut retourner chez vous. Il c'est passé une chose incroyable.
Ned : Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Les gravats ont brûlé ?
Marge : Non, allez venez.

SEQ 17 - EXT/JOUR Maison des Flanders[La maison a été reconstruite. Les habitants sont devant. Ned Flanders arrive]
Habitants : Ouais !
Maude : Oh ! Il ont reconstruit notre maison.
Ned : Ohh... c'est un miracle.
Marge : J'ai passé quelques coups de fil hier soir et en un rien de temps, tout Springfield ou presque a offert de vous aider.
Homme 1 : Ca m'a fait plaisir.
Krusty : Je suis content de vous aider.
Homme 2 : C'était une superbe expérience.
Barney : Ca oui.
Homer : J'espère que ça te plaira Flandinou. On avait pit-être pas les meilleurs outils ni le savoir faire, mais on avait une grande brouette pleine d'amour.
Apu : Et on avait une bétonnière pleine d'espoir et peu de béton.
Ned : C'est merveilleux je... je ne sais pas comment je vous revaudrai ça, mais si l'un de vous a besoin d'un service, qu'il se tourne vers l'homme le plus heureux de Springfield.
[Les gens se tourne vers un homme]
Homme heureux : Ah non non non pas moi mes amis. C'est de lui qu'il parle, mais merci quand même de me regarder.

SEQ 18 - INT/JOUR Maison des Flanders[Ned Flanders visite la maison]
Homer : Le salon et la salle à manger, avec un super espace pour les soirs de fiesta.
[Ned Flanders remarque un clou]
Ned : Oh, un clou qui dépasse là.
Homer : Eh 1 sur 25 c'est pas si mal. [il tape sur le clou] Ta magnifique cuisine Ned, exactement comme elle était avant.
[Ned voit des toilettes dans la cuisine]
Ned : Il y a toujours eu ces toilettes à côté du réfrigérateur ?
Wiggum : Eh Ned. T'as déjà essayé de monter des toilettes en haut d'un escalier ?
[Bart montre la chambre de Todd et Rod]
Bart : Lisa et moi on a construit votre chambre.
Rod : J'aime pas du tout ce clown.
[Rod enlève le poster du Krusty le clown au mur]
Bart : A ta place je l'enlèverai pas. C'est un poster porteur.
[Le mur se fend. Ned passe dans un couloir. Derrière une porte, il y a plein d'électricité, ses cheveux sont hérissés]
Apu : Là c'est le local où il y a l'électricité, mais il y a un peu trop d'électricité alors je sais pas, il faudra peut-être porter un chapeau.
Ned : Le parquet a l'air grumeleux ici.
Moe : Ouais on manquait de bois alors on a filé un coup de peinture sur le ciment. C'est futé hein ?
[Le couloir est de plus en plus petit. Au bout, la porte fait une dizaine de centimètres]
Ned : Oh, il y a quelque chose qui ne va pas dans ce couloir.
[Il ouvre la mini porte. Il y a Barney dans la pièce]
Barney : Viens entre, c'est ta chambre à coucher. [Ned ferme la porte] Aïe ! Mon nez !
Ned : Bon, et bien je crois que j'en ai assez vu.
Homer : Alors Flandinou. Qu'est-ce que tu penses de la maison que la mur a construit ?
[Homer touche à peine la porte que la maison s'effondre]
Homer : Ah zut !
Ned : Bon alors reste calme Ned, Neddie-Neddie-Neou, Nedinounet. Ils ont fait de leur mieux, tout va de travi de travo de travers. Il faut que je sois gentil, agressivité éviter éviter. [il craque] Aaahhh ! C'est dégeu dégeuli dégueulasse ! Abrutis vous pouvez donc rien faire de propre ?
[Les habitants sont choqués]
Marge : Ned on pensait bien faire. Et chacun ici a essayé de faire de son mieux.
Ned : Ma famille ne peut pas vivre sous un toit fait de bonnes intentions, Marge. Oh votre famille est une tribu de sauvages, mais on peut pas vous en vouloir puisque vous avez de bonnes intentions.
Bart : Eh, lâche-nous les baskets !
Ned : Oh, d'accord mon pote. Je voudrais pas que t'ai les boules, mec. Apprends donc cette phrase qui te sera utile quand tu seras grand : "Eh mon pote, t'as pas une petite pièce ?".
Bart : Je suis choqué, consterné.
Lisa : Monsieur Flanders, avec tout le respect que je vous dois, Bart ne vous a rien fait...
Ned : Oh, j'entends quelqu'un qui ramène sa fraise. Ca doit être la petite Lisa Simpson. Celle qui répond aux questions que personne ne lui pose. [Wiggum rie] Qu'est-ce qu'on a d'autre ici ? Le brave flasque de la justice. La seule affaire dont vous soyez venu à bout, c'est d'avaler 10 hamburgers en 5 minutes.
Krusty : [il note] Oh celle-là je vais la placer dans mon émission.
Ned : Oh ah oui. Le clown. Le seul bouffon parmi vous qui ne me fasse pas rire. [à Lenny] Et c'est comme vous. Je ne vous connais pas mais je suis sûr que vous êtes un imbécile.
Lenny : Eh mais je viens à peine d'arriver. Mais qu'est-ce qui se passe ?
Ned : [à Moe] Vous êtes moche et rongé par la haine.
Moe : Eh eh, je suis peut-être moche et rongé par la haine mais je...euh... c'était quoi la troisième chose ?
[Il s'approche d'Homer]
Ned : Homer... tu es l'être humain le plus abjecte que j'ai jamais rencontré.
Homer : Eh, je m'en tire plutôt bien.
Maude : Ned, attends, où vas-tu ?
[Ned part en voiture]

SEQ 19 - INT/JOUR Voiture de NedNed Flanders écoute de la musique pour se détendre. Il fonce dans l'hôpital psychiatrique en défonçant le portail.

SEQ 20 - INT/JOUR Hôpital psychiatrique[Flanders est à l'accueil]
Ned : Je viens d'agresser tous mes amis et mes voisins parce qu'il voulaient m'aider. Je voudrais me faire interner.
Nurse : Très bien. Je vous conduis à votre chambre ou vous préférez y être conduit en traînant les pieds et en hurlant ?
Ned : Oh en traînant les pieds et en hurlant.
Nurse : Comme vous voulez.
[Deux infirmiers attrapent Ned et le traînent jusque dans sa cellule]
Ned : Aaaaahhhhh !
[Plus tard, devant sa cellule]
Infirmière : Flanders... Ned Flanders. [elle regarde dans la cellule. Ned a une camisole et lit un journal en tournant les pages avec les pieds] Je ferais bien d'appeler le docteur Foster.

SEQ 21 - INT/NUIT Chambre du Dr Foster[Le téléphone sonne. Il se réveille]
Dr Foster : Oui je suis le docteur Foster. Ned Flanders vous êtes sûre ? Non non non, j'arrive tout de suite. Et que Dieu aie pitié de lui. [il raccroche] Chérie, il y a une urgence à l'hôpital. Où sont mes chaussures ?
Mme Dr Foster : Oh... quelque part dans la piaule.
Dr Foster : La piaule ? Mon Dieu ayez pitié de lui.

SEQ 22 - INT/JOUR Hôpital psychiatrique - Cellule de Ned[Le docteur Foster rend une visite à Ned Flanders]
Dr Foster : Alors, comment on se sent ce soir ?
Ned : Oh, en fait j'ai un peu froid. Je peux avoir une autre camisole ?
Dr Foster : Naturellement.
[Il lui donne une autre camisole]
Ned : Je vous remercie... [il le regarde] Docteur Foster ?
Dr Foster : Au moins votre mémoire n'est pas atteinte. Ned, vous vous souvenez que nous avons passé un certain temps ensemble il y a 30 ans ? Vous vous souvenez de vous à l'époque ?
Ned : Bien sûr, j'étais un gentil petit garçon.
Dr Foster : Vraiment ?
[Le docteur Foster passe un film intitulé "Etude sur l'agressivité infantile" avec Ned enfant. Il embête tous les autres enfants]
Jeune Ned : [dans le film] Je suis Dick Tracy ! Maintenant je suis Goldorak. Maintenant je suis Dick-dorak, prends-ça Tracy !
Dr Foster : [dans le film] Tu vas t'arrêter immédiatement.
[Le film est fini]
Ned : J'en reviens pas d'avoir été cette petite teigne.
Dr Foster : Tes parents non plus n'en revenaient pas. C'est pour ça qu'il t'on confié à moi.
[Flash-back. Les parents de Ned sont allés voir le Docteur Foster]
Dr Foster : Je crains en effet que votre petit Ned soit anormalement agressif mais je n'arrive pas à en déceler la cause. [Ned casse un cadre et grimpe sur une étagère] Descends de cette étagère s'il te plaît. Certains de ces livres n'ont pas encore été contestés. Voulez-vous demander à votre fils d'arrêter ?
Père de Ned : On peut pas faire ça mon pote, c'est de la discipline. Ce serait comme dire à Gene Krupa de ne pas boum boum boum boum bada boum boum, boum boum boum boum bada boum boum, tada da boum bada boum boum !
Dr Foster : Mmm... absence de discipline. Je commence à cerner le problème.
Père de Ned : On croit pas aux règles. On a carrément laissé tomber tout ça quand on s'est mis à vivre comme des beatniks.
Dr Foster : Vous ne croyez pas aux règles mais vous voulez contrôler la colère de Ned.
Mère de Ned : Oui, il faut nous aider docteur. On n'a rien essayé, on est vraiment à cours d'idées.
Dr Foster : Il existe une thérapie expérimentale qui pourrait aider Ned à contrôler sa fureur. Elle était connue sous le nom de "fessée logicothérapie de l'université du Minnesota".
[On voit le docteur Foster avec Ned sur ses genoux donner une fessée à Ned pendant l'automne, l'hiver habillé en père Noël, même pendant l'anniversaire de Ned]
Dr Foster : Bon ça va faire huit mois maintenant qu'elle dure. [il fait descendre Ned] Alors Ned, comment, te sens-tu ?
Jeune Ned : Je me sens... bien.
Dr Foster : Tu n'es plus... en colère ?
Jeune Ned : Absolutoupludument.
Dr Foster : Comment tu te sens avec moi ?
Jeune Ned : Plutu-pluto-pluti plutôt bien.
[Retour au présent]
Dr Foster : L'inconvénient du traitement c'est qu'il avait trop bien fonctionné. Tu étais devenu incapable d'exprimer la moindre colère. A partir de là chaque fois que tu éprouvais de la colère, tu ne pouvais l'exprimer qu'à travers un chapelet de mots incohérents.
Ned : Ca me depesse-depisse-passe.
Dr Foster : Oui, ce genre de trucs. Tu as étouffer ta rage depuis si longtemps qu'elle a finalement fait éruption en public comme un volcan.
Ned : Ca alors, vous l'avez dadi-doudi.
Dr Foster : Très bien très bien, tâche d'être attentif, je suis là pour ça, d'accord. Voilà, j'aimerais essayer quelque chose. Existe t'il une personne qui te mette particulièrement en colère ?

SEQ 23 - INT/JOUR Maison des Simpson - Salon TV[Le téléphone sonne. Homer décroche]
Homer : Oui allo. Oui... hôpital psychiatrique ? Je ne connais pas de Ned Flanders.
Marge : L'homme qui vivait à côté avant que sa maison ne soit soufflée.
Homer : Ah... lui.

SEQ 24 - INT/JOUR Hôpital psychiatrique[Homer a un autocollant où il est écrit "Saint d'esprit"]
Dr Foster : Monsieur Simpson, docteur Foster. Suivez-moi je vous prie. Vous êtes libre de circuler dans le service. Rappelez-vous seulement qu'un de nos patients est un cannibale. Tâchez de deviner lequel, je crois que vous serez agréablement surpris.
[Dans un couloir, on voit dans leurs cellules mademoiselle Botz alias Lucille Botzcowski et un paranoïaque]
Paranoïaque : Tous les gens dehors sont contre moi.
Patiente : Je vous entends approcher !
Jay Sherman : C'est nul ! C'est nul ! C'est nul !
Infirmier : Oui monsieur Sherman. Tout est nul.
Dr Foster : Nous pensons qu'il serait sain pour Ned d'apprendre à libérer sa colère. Il nous faut quelqu'un qu'il soit tellement énervant que Ned ne puisse tout simplement plus contenir sa rage. Homer, pouvez-vous être à ce point énervant ?
[Homer fait exploser une bulle de chewing-gum au visage du docteur Foster]
Homer : Je... quoi ?
Dr Foster : Entrez dans la cabine.
[Homer est placé dans une salle devant un bureau. Derrière un rideau en fer, il y a Ned Flanders qui ne peut pas encore le voir. Le docteur Foster observe sa réaction. Le rideau s'ouvre. Homer lit un mot]
Homer : Ned Flanders. Je me moque de ton système de valeur. Aux yeux des autres également, tu n'es qu'un imbécile.
Ned : Oh tiens bonjour Homer. [le rideau se referme] Oh c'est gentil d'être passé me voir.
Dr Foster : Non il ne réagit pas. [à Homer] Passez à l'antagoniste de niveau 2.
[Le rideau s'ouvre]
Homer : Y'a eu des circonstances au cours desquelles j'ai affirmé que t'aimer c'était se leurrer.
Ned : Oh et bien il faudra que je fasse des efforts. [fermeture du rideau] Oh merci d'être passé.
Dr Foster : Ah, il se contient toujours. Facteur d'hostilité maximum.
Homer : Je suis engagé dans une relation avec ton épouse ou partenaire attitrée. Alors ça c'est de la psychiatrie ! Hein, hein ?
Ned : Oh, petit malin, c'est très amusant.
Homer : Oh y'en a marre ça donne rien d'insulter ce type. On lui dit qu'il est bête et il reste là assis à sourire bêtement.
Ned : Salut voisin.
Homer : Tu sais ce que c'est ton problème Flanders ? T'as la trouille d'être humain.
Ned : Oh oh oh ! Allons pourquoi aurai-je peur de ça ?
Homer : Parce que les humains peuvent être audieux des fois, ils détestent des trucs.
Ned : Certains peut-être sont comme ça... à New York.
Dr Foster : Je ne retrouve pas ce qu'Homer a dit. C'est vous qui avez écrit ça ?
Psychiatre : Euh... ça vous a plu ?
Homer : Allez Flanders, il doit bien y avoir quelque chose que tu détestes. Les piqûres de moustiques ?
Ned : Ca ne me déplaît pas de me gratter. Oh, c'est agréable.
Homer : Qu'est-ce que tu penses... des lampes fluorescentes ?
Ned : Oh, leur lumière flotte comme des anges. On ne se sent jamais seul quand on a une lampe fluorescente.
Homer : Tiens qu'est-ce que je disais, t'aimes tout.
Ned : Non c'est pas vrai. Je n'aime pas les services qu'offrent le bureau de poste. Non il faut toujours faire "vite vite", on te fait venir, on te renvoie. Et puis ils ont ces machines dans l'entrée, ça va encore plus vite et personne ne l'aide. Je crois qu'on peut dire que je déteste les bureaux de poste... ça et mes parents... ces pouilleux de beatniks. Eh, je me sens bien.
Dr Foster : Il vient de dire qu'il déteste ses parents. Vous savez ce que ça veut dire ?
Psychiatre : Euh... Qu'est-ce que vous en pensez ?
Dr Foster : Ca veut dire qu'il est guéri.
Psychiatre : C'est ce que je disais.

SEQ 25 - EXT/JOUR Hôpital psychiatrique[Ned Flanders sort. Les habitants l'acclament]
Ned : Merci à vous tous, je vais mieux maintenant. Je n'emmagasinerai plus de colère jusqu'à ce qu'elle explose. Si l'un de vous fait quelque chose qui ne me plaît pas, il entendra parler de Ned Flanders.
Habitants : Ouais ! Bravo !
Dr Foster : Oui ça c'est très saint, Ned.
Ned : Et si vous me cassez les pieds, je vous passerai dessus avec ma voiture.
Homer : Hi hi hi ! Ned, t'es vraiment dingue.
[Ned fait un clin d'oeil]
Script écrit en février 2003 par Bart le Tombeur
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2019 The Simpsons Park