Haut de page
 

L'anecdote du jour

22/01/2018
Au nom du grand père (s20) est le premier épisode à avoir été diffusé en Europe avant d'être diffusé aux USA, sur la chaîne britannique Sky1. Pour une fois, un épisode où les Simpson visitent un autre pays, l'Irlande en l’occurrence, ne déclenchera pas de polémique particulière, c'est à souligner !

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Echange d'épouses
Marge s'inscrit à une émission de télé réalité dont le but est d'échanger les mamans de 2 familles...
22/01 à 17h20 (6ter)
Million Dollar Papy
Homer organise la construction d'un stade de football qui deviendra plus tard une arène pour les corridas. Abraham y deviendra matador...
22/01 à 17h40 (6ter)
Notre Homer qui êtes un Dieu
Homer est chargé de former les employés d'une centrale nucléaire en Inde...
22/01 à 18h10 (6ter)

Derniers commentaires

DarpaSaly69 | Faut pas oublier que Pork and Burns, aussi 11ème épisode de la saison 28 (diffusé le 8 janvier)... (Un point sur les audiences)

tomy68202 | C'est une très bonne nouvelle. Il devrait y avoir 5 épisodes inédits par semaine et la diffusion ... (Les saisons 24 à 28 imminentes sur W9)

Les Simpson59 | 6 millions, très bonne audience. (29x10 - Haw-Haw Land)

alexandreleblanc | Merci mon ami, habituellement je prends bien le temps de corriger, mais j'ai peut-être passé un peu ... (29x10 - Haw-Haw Land)

DarpaSaly69 | Peut-être est-ce grâce à la sortie en DVD de la saison 18 qui a permis à des gens de regarder ou à... (29x10 - Haw-Haw Land)

Fanscript : Das lied der Simpson

SEQ 0 - Générique
Punition
Sherry n’est pas un laideron comparé à Terri

Gag sur canapé
Les Simpson vont s’asseoir sur le canapé mais ils sont surpris de constater qu’il est dans la cuisine.

SEQ 1 – INT/JOUR – Maison des Simpson, cuisine
[Les Simpson prennent leur petit-déjeuner.]
Bart : [Il entre dans la pièce et donne une lettre à Lisa] Eh le courrier est déjà là. Lisa, t’as reçu une lettre. Toi aussi p’pa.
Homer : [Il ouvre son enveloppe et lit] Cher voisinou, je voulais par cette lettre te présenter mes plus sincères excuses pour t’avoir demandé que tu me rendes la boîte à chaussure contenant mes photos de familles. J’ai besoin que… [Il chiffonne la feuille et la jette.] Bla bla bla…
Lisa : Oh, c’est une lettre de mon correspondant Brésilien, Ronaldo ! Haa, tant de souvenirs reviennent dans mon esprit…
Homer : Super, j’espère juste qu’il saura rester silencieux pendant que je lis mon journal.
Marge : Oh Homer voyons… [Elle sort de la pièce avec son panier à linge.]
Bart : Ha, l’esprit de Lisa risque pas d’être aussi silencieux que le tien Homer, toi il est en apnée perpétuelle. Ha ha ha !
Homer: [Il se tourne vers Lisa] Ca veut dire quoi ?
Lisa : Il a indiqué par une métaphore basique que ton esprit n’était pas très développé.
Homer : C'est-à-dire ?
Lisa : C'est-à-dire qu’il n’est pas très performant, ou pas très rapide quoi !
Homer : Sois plus précise ?
Lisa : Ca veut dire que ton cerveau hiberne toute l’année.
Homer : Simplifie.
Lisa : Il a dit que t’es un imbécile !
Homer : OH, ESPECE DE… [Il étrangle Bart.]
Marge : [Qui reviens dans la pièce.] Homer !
Homer : Que je t’y reprenne à te moquer de moi ! [Homer a lâché Bart qui continue à suffoquer. Homer est attendri.] Ho, t’essaie de me faire comprendre que j’ai une force surhumaine, c’est trop gentil.
Lisa : Papa ! Il était entrain de manger quand tu l’as étranglé ! Il s’étouffe !
Marge : [Se précipite pour l’aider] Oh mon chaton ! [Mais Bart crache tout seul une céréale. Il tousse et respire aussi fort que possible.] Bart, ça va ?
Bart : Homer, pourquoi tu m’as étranglé ?
Homer : Je sais plus moi, si je devais toujours avoir une raison on aurait pas fini…
Lisa : Il a dit que ton esprit était en apnée perpétuelle.
Homer : Ha ouais c’est vrai ! Et ça voulait dire quoi déjà ?
Bart : Quoi ? T’en étais encore là ? J’avais eu le temps d’aller ouvrir la porte au chien pour qu’il aille dans le jardin et de me servir à manger !

SEQ 2 – INT/NUIT – Maison des Simpson, chambre d’Homer et Marge
[Marge et Homer sont couchés. Homer lit « Bien choisir vos porte-clefs »]
Marge : Homer, je réalise aujourd’hui que si jamais un jour il arrivait une catastrophe et que je n’étais pas là, tu pourrais prendre la mauvaise décision et aggraver la situation au lieu de l’arranger.
Homer : Ouais d’accord, si ça peut te faire plaisir je le ferais.
Marge : [Elle lui prends son livre] Mmmhhh, tu ne m’écoutes pas !
Homer : Bon, bon ça va je t’écoute.
Marge : Homer, si Bart avait continué à s’étouffer qu’est-ce que tu aurais fait ?
Homer : Hou c’est facile Marge ! Je t’aurais passé le relais.
Marge : Et si j’étais pas là ?
Homer : Mais tu l’étais.
Marge : Oui mais si je n’étais pas là !
Homer : Si t’étais pas là je me poserais pas la question, sois un peu logique !
Marge : [Elle saisit Homer par le col de son Pyjama et fait une voix menaçante] Homer, réponds clairement à cette question : Si un jour un des enfants s’étouffait et que tu étais seul pour l’aider, qu’est-ce que tu ferais ?
Homer : [Inquiet] Euh… je ferais… bouillir de l’eau ?
[Marge le relâche l’air atterré.]
Homer : Quoi ? Je l’ai entendu 36 fois à la télé.
Marge : La télé ne donne pas toujours de bons conseils.
Homer : [Bas] Hérétique.
Marge : Homer je m’inquiète, dans cette famille il arrive une catastrophe presque tous les jours et je ne serais pas toujours là pour réparer les dégâts…
Homer : T’en fais pas ma chérie, je vais prendre des leçons auprès du meilleur organisme pour savoir réagir en cas d’Urgence.

SEQ 3 – INT/JOUR – Salon des Simpson
[Homer regarde la télé.]
Voix off : Et retrouvons maintenant la vie des trépidante et délirantes des médecins de « Scrubs » !
Docteur Cox : [Il s’adresse à JD] Joséphine, explique-moi pourquoi tu as cru bon de donner 3 grammes de benzodiazépine à madame Gubbert au lieu de 5 grammes d’antihistaminique, non, attends avant de répondre quoi que ce soit laisse-moi essayer de deviner, je parie que tu as cru que prendre des initiatives m’impressionnerait et que je finirais par douter que tu as autant de capacités à prendre les bonnes décisions qu’un enfant de 5 ans, chose que, rassure-toi, je ne risque pas de penser un jour sauf si tu décidais de me bâillonner, de me prendre en otage, me mettre un flingue sur la tempe et me forcer à le dire sous la contraire sous peine de m’abattre froidement, chose que tu vas finir par faire naturellement, si tu continues à me mettre dans de tels états de nerfs à force d’assumer la lourde tâche de devoir te rappeler à toi et à de nombreux autres petits internes aussi inconscients qu’ici on ne traite pas des cadavres comme à la fac de médecine, mais de vrais êtres humains !
Homer : Hi hi hi ! Il est fort pour improviser toutes ces vannes !
Bart : [Elle viens d’entrer avec Lisa] Ce type va faire un ulcère avant l’âge.
Homer : Si il compte sur Turk pour l’opérer il est mal barré !
Lisa : P’pa c’est comme ça que tu te renseignes pour savoir quoi faire en cas d’Urgence ? Mais ça servira à rien.
Homer : Lisa voyons, patience ! Comme dit le proverbe « Patience et longueur de temps font plus que… heu… quelquechose, j’ai oublié la fin ».
Lisa : Mais p’pa c’est pas une question de patience, c’est une série télé, tu n’apprendras rien d’utile avec ça.
Homer : Et qu’est-ce que tu suggères miss je-sais-tout ?

SEQ 4 – INT/JOUR – Etablissement de la croix rouge
Homer : Un stage de secourisme ? Hooo… comment t’as pu m’entraîner là-dedans ?
Lisa : En te disant qu’on allait manger une glace.
Homer : Ha oui je me rappelle…
Lisa : [Elle l’entraîne en le prenant par la main] Allez viens !
Homer : Oh minute pitite menteuse ! Et si je refuse ?
Lisa : Papa, ça ne dure que deux jours, ils le donnent à tout le monde, simplement ça t’enseigne les premiers secours.
Homer : Et alors ?
Lisa : Ca ferait très plaisir à maman tu sais.
Homer : [A contrecoeur] Oooh… j’veux bien lui faire plaisir, mais ça va être ennuyeux !
Lisa : Ca te fera un vrai diplôme à encadrer.
Homer : Mmmh… continue.
Lisa : Tu pourras le montrer à tous tes copains.
Homer : Ben c’est très intéressant mais…
Lisa : Le repas de midi est offert.
Homer : WOUHOU !

SEQ 5 – INT/JOUR – Salle privée
[Un infirmier s’adresse à une assistance composée d’Homer, Lisa, Otto Bus, Jeff Albertson, Mlle Hoover, le docteur Nick.]
Infirmier : Très bien, alors, une des choses essentielles en cas d’Urgence c’est de ne pas paniquer. Et surtout même si vous perdez vos moyens et que vous ne savez pas comment aider la victime une chose importante : Appelez au moins les secours. Faites au moins ça !
[Tout le monde sauf Lisa prends des notes. Elle sourit et jette un coup d’œil à ce qu’écrivent les personnes juste à côté d’elle. Le vendeur de BD se dessine embrassant Cat-Woman, et Homer fait un morpion.]
Lisa : Papa voyons…
Infirmier : Bien, heureux de voir des gens aussi consciencieux. Maintenant une question, hum… vous monsieur !
Homer : Moi ?
Infirmier : Oui vous, que feriez vous si vous trouviez quelqu’un par terre inconscient et ne respirant plus ?
Homer : Ca dépends, si c’est Moe je l'aide. Oh, et ma famille aussi. [L’air mauvais] Mais si jamais c’est le vieux Burns il est mal barré, hi hi hi…
Infirmier : Euh… c’est pas ce que j’attendais comme réponse… quelqu’un d’autre ? Vous ?
Otto Bus : Pourquoi pas un peu d’herbe ? Celle de ma conso perso remettrait d’aplomb un cadavre.
Infirmier : Euh non, non… vous ?
Docteur Nick : Oh euh… Je lui donne 3 grammes de benzodiazépine ou à défaut 5 grammes d’antihistaminique…
Homer : [Bas] Ha, vous avez vu Scrubs avant de venir ?
Docteur Nick : [Bas] Oui, très bonne série non ?
Infirmier : Ecoutez docteur je ne sais pas ce que vous faîtes ici mais vous savez aussi bien que moi le premier remède soigne l’anxiété, l’autre certaines allergies…
Docteur Nick : Oh oui bien sûr que je sais et euh… ça ne servirait à rien d’en donner à une personne à l’article de la mort n’est-ce pas ?
Infirmier : [Troublé] Eh bien, non bien entendu…
Mlle Hoover : Bon, je sais quoi donner à Skinner si jamais je le trouve inconscient sans respirer.
Lisa : Mais mademoiselle Hoover…
Mlle Hoover : Il m’a pourri mon week-end en insistant pour que je fasse ce stage ! Si tu as quelquechose à redire je pourrais peut-être cesser de t’apprendre des choses la semaine prochaine.
Lisa : J’ai rien dit.
Infirmier : Bon, ça va être compliqué…

SEQ 6 – INT/JOUR – Salle privée
Infirmier : Maintenant voyons comment mettre les gens en position latérale de sécurité. Euh… mademoiselle, vous voulez venir vous allonger ?
Mlle Hoover : [Voix mielleuse] Ce sont des avances ?
Infirmier : Non, nous allons simuler une personne qui est inanimée et…
Mlle Hoover : Vous allez me faire du bouche à bouche ?
Infirmier : Non, pour ça nous nous entraînerons sur des mannequins la prochaine fois.
Mlle Hoover : [Dégoûtée] Hoo, dieu seul sait où ils auront traînés ces mannequins !
Jeff Alberston : [Bas à l’infirmier] J’ai entendu dire que vous aviez en mannequin des bustes d’hommes et femmes anatomiquement réalistes c’est vrai ?
Infirmier : Oui c’est vrai, pourquoi ?
Jeff Albertson : Vous ne sauriez pas où je peux trouver des mannequins réalistes de femmes, pas trop chers ? C’est pour euh… un ami qui est très seul.
Infirmier : Sortez d’ici, s’il vous plaît.

SEQ 7 – INT/JOUR – Salle privée
[Homer est entrain de s’entraîner à la réanimation avec un mannequin]
Infirmier : Non monsieur Simpson, plus ça va plus vous descendez, c’est sur sa poitrine qu’il faut appuyer pour aider à oxygéner, appuyer sur son estomac ne servira à rien, sauf éventuellement si vous voulez lui faire rendre son repas…
Homer : Ouais mais si il est dans cet état à cause d’un truc qui est pas passé ce sera utile non ?
Infirmier : Euh… oui je suppose… Attention, vous appuyez trop fort, vous risquez de casser des côtes à la personne.
Homer : Et alors ?
Infirmier : Il n’est pas rare que même les professionnels en cassent une ou deux, mais là si c’était une vraie personne vous les auriez déjà toutes cassées !
[La montre digitale de l’Infirmier bipe.]
Infirmier : Et bien voilà, c’est terminé, félicitations vous avez tous réussi !
Homer : C’est déjà fini ?
Infirmier : [Il distribue des papiers.] Oui, bravo, voici votre attestation de formation aux premiers secours.
Homer : WOUHOU !

SEQ 8 – EXT/NUIT – La truffe dorée
[Les Simpson sont bien habillés assis à une table, Homer montre son diplôme de premiers secours qui est encadré]
Marge : Je suis fière de toi Homer.
Lisa : [Amusée] Moi aussi papa.
Un homme ayant l’air d’un SDF : Euh ouais j’suis euh… journaliste pour le caviar de euh… Shelbyville ?
Lisa : Le canard de Springfield vous voulez dire ?
Le type : Ouais voilà le… cadavre de Springfeld ! Et euh, ça intéresserait beaucoup mes auditeurs de… de voir une photo de vous avec votre cadre.
Homer : [Gêné] Ouh ben, hi hi, je sais pas trop quoi dire, prenez mon meilleur profil hein.
[Le clodo prends la photo avec un appareil jetable et se tourne vers Bart qui lui glisse discrètement un billet dans la poche. Le serveur apporte les plats.]
Homer : Maintenant demain au boulot si il arrive un drame je saurais réagir.
Une voix : Mon dieu il s’étrangle !
[Un homme étouffe à une autre table.]
Marge : Homer, fais quelque chose !
Homer : Eh ça va, je suis entrain de bouffer !
Lisa : [Elle va secouer Homer et le supplie] Papa s’il te plaît, vite, je peux pas l’aider, il est trop grand et j’aurais pas assez force, mais toi tu peux !
Bart : [Il monte sur la table et déclare l’air solennel] On a besoin d’un héros p’pa !
Homer : [Hésitant puis se levant] Je m’en occupe !
Marge : [Regardant Bart qui a les pieds dans son assiette] Ho, mon poulet à la comtoise…
[Homer fait la manœuvre de Heimlich une fois sans succès, deux fois sans succès, à la troisième l’homme recrache un morceau de nourriture.]
Homer : Ca va mieux ?
Bart et Lisa : Ouais ! Bravo p’pa !
[Les gens dans le restaurant parlent entre eux et semblent admiratifs].
Homme : Oh… Monsieur vous m’avez peut-être sauvé la vie.
Homer : [Flatté] Oh je vous en prie voyons… disons que je vous l’ai sauvé à coup sûr.
Homme : Monsieur, je suis Jake Greech, directeur des hôtels Greech, j’en ai dans le monde entier. Pour vous remercier je vous propose 3 jours tous frais payés à vous et votre famille pour la destination de votre choix… à choisir entre l’Argentine, l’Allemagne, l’Irak et le Maroc.
Homer : Pourquoi seulement ceux-là ?
Greech : Ce sont les seuls que j’ai en dehors des USA.
Homer : Mais vous aviez dit dans le monde entier.
Greech : Eh, ça fait un dans chaque continent non ?
Lisa : Non, pas l’Océanie.
Greech : Qui est cette enquiquineuse ?
Homer : Ma fille.
Greech : Oh ! Charmante, charmante… Bon, vous choisissez un pays oui ou non ?

SEQ 9 – INT/JOUR - Avion
Homer : Les Simpson partent en Irak !
Marge : Non Homer je te l’ai déjà dit 5 fois, on va en Allemagne !
Homer : D’oh !

SEQ 10 – INT/JOUR - Avion
Homer : Oooh, comment vous avez pu me traîner voir les Allemands… Entre le Japon et la Chine on n’avait pas encore assez visité l’Asie pour vous ?
Lisa : [Levant les yeux au ciel] Papa je…
Bart : Lisa ! Lisa, pas la peine.
Lisa : Oui, tu as raison.
Marge : Homer, l’Argentine est un pays ruiné économiquement, ce ne serait pas une bonne idée, le Maroc on y est déjà allé, quant à l’Irak…
Homer : Ouais c’est vrai, ça ferait trop plaisir à Bush !
Commandant de bord : Mesdames et messieurs dans quelques minutes nous allons nous poser à Berlin ! Berlin, 2 minutes d’arrêt ! Assurez-vous de ne pas avoir oublié de bagages et une fois descendu éloignez-vous de la bordure du quai s’il vous plaît !

SEQ 11 – INT/JOUR – Rues de Berlin
[Les Simpson sortent de l’aéroport.]
Homer : Ouaaah, fichu décalage horaire, ça me rappelle la fois quand j’étais étudiant et que j’étais allé en Indonésie pour secourir des victimes d’inondations…
Bart : Je croyais que c’était juste un voyage qui t’était offert parce que t’avais gagné un concours de mangeur de Hot-dog ?
Lisa : Et que là-bas tu t’étais fait tabasser par les gardes du corps de Soeharto ?
Homer : [Menaçant] Eh, c’est qui qui raconte ici ? Vous ou moi ?
Marge : Du calme Homer. Il faudrait peut-être qu’on aille au bureau de change non ?
Homer : Hein ? Mais tous les frais sont payés, non ?
Lisa : L’hôtel et ses frais sont payés, pas nos déplacements.
Homer : Oh, quelle arnaque !

SEQ 12 – INT/JOUR – Hall de l’hôtel
Lisa : Je maintiens que ce bureau de change était bizarre.
Homer : C’est pas grave, l’essentiel c’est qu’on aie blousé ces types. Hi hi hi, comme si 200 dollars ça valait autant… [Ils arrivent à l’accueil.] Hé, y’a personne ?
Bart : P’pa, y’a une sonnerie.
Homer : [Il tape sur la sonnerie] Ouuuh… Marge, pourquoi on n’a pas ça à la maison à côté du canapé quand j’ai besoin d’une autre ration de côte de porcs ou une autre bière ?
Marge : [Pendant qu’Homer continue à sonner] Mon dieu je vous en prie, faites qu’il aie oublié cette histoire de sonnerie en rentrant à la maison.
Maître d’hôtel : Kann ich Ihnen helfen ?
Marge : Hein ?
Lisa : Euh attends maman je cherche dans le traducteur...
Maître d’hôtel : Oh non, inutile, je parle votre langue.
Homer : Eh, je comprends ce qu’il dit ! Hi hi hi hi ! Z’avez vu ça, tous ? Je sais parler Allemand !
Bart : Je suis fier de toi p’pa.

SEQ 13 – INT/JOUR – Chambre de l’hôtel

[Les Simpson découvrent leur chambre]
Lisa : Waaah, des prospectus sur le patrimoine culturel de Berlin !
Marge : Ooouuuuh, de la moquette verte ! C’est le grand luxe ici !
Homer : Ouh pinaise j’y crois pas ! Dans la salle de bains y’a une baignoire, une douche ET un bidet !
Bart : Eh, je viens de regarder tout un épisode de Friends, et vous savez quoi ? Y’avait qu’une seule publicité qui le coupait ! Ha ha, quels débiles, chez nous y’aurait eu 4 coupures de pub et j’sais pas combien de bandeaux durant l’épisode pour faire la promo d’une future émission débile.
Homer : [L’air triste et abattu] Quoi ? Mais alors… ça veut dire qu’ils n’ont pas de chaîne Fox dans leur pays, qu’ils n’en ont jamais eu… et qu’ils n’en auront pit-être jamais ?
[Lisa et Bart font « non » de la tête.]
Homer : [Euphorique] Hi hi hi ! Mais c’est le paradis ce pays ! Eh Marge, si on s’y installait ?
Lisa : Si on allait plutôt visiter quelques monuments ?
Bart : Ouais, bonne idée, il parait qu’il y a un endroit dans cette ville où y’a un grand mur où on donne des concerts gratos.
Lisa : Oh mais non Bart ! C’était Rostropovitch qui jouait du Violoncelle lors de la chute du mur en 1989 en symbole de liberté.
Bart : Oh, je sais que j’ai pas bien retenu, mais pour une fois que j’essaie d’apprendre quelque chose toi tu me rabaisses…
Marge : C’est vrai ! C’est pas gentil Lisa.
Lisa : Quoi ? Mais j’ai juste…
Homer : Essaie pas de te défendre jeune fille, t’a aucune excuse.
Lisa : [Grognant] Hmmmm…

SEQ 14 – INT/JOUR - Restaurant
Homer : [Il regarde une photo au mur] C’est qui celle-là ? La serveuse du mois ?
Lisa : Non papa, c’est Angela Merkel. Je suis fière d’elle car elle dirige une des grandes puissances mondiales.
Homer : C’est une femme qui commande ce pays ?
Lisa : Oui.
Bart : Ha, alors en Allemagne y’a que des homosexuels, un truc du genre ?
Marge : Voyons Bart, qui t’a mis des idées pareilles en tête ?
Homer : Y’a une certaine logique dans sa théorie Marge, tu peux pas le nier.
Marge : J’ai rien dit.
[Le serveur arrive.]
Homer : Vous acceptez les dollars ?
Serveur : Ja.
Homer : [Il sort un traducteur Anglais-Allemand] Eh attendez, parlez pas si vite, parlez pas si vite ! Qu’est-ce qu’il viens de dire déjà, qu’est-ce qu’il viens de dire ?
Lisa : Il a dit « oui ».
Homer : [Au serveur] Ho. Euh… merci.
Lisa : Danke.
Homer : Qu’est-ce que t’as dit ? Qu’est-ce que t’as dit ?
Lisa : MERCI !
Homer : Pinaise, j’arriverais jamais à suivre…

SEQ 15 – EXT/JOUR – Ouest de Berlin
Bart : [Regardant une statue] Et ça c’est quoi ?
Lisa : C’est le Siegessaüle ! C’est la colonne de la victoire !
Homer : Pourtant ils ont perdu toutes leurs guerres non ?
Lisa : C’est pas la question papa, c’est un message qui dit « Oui à l’amour, non à la guerre ».
Homer : Comme les hippies ?
Lisa : Pourquoi pas oui, c’est le symbole de la « Love Party » qui a lieue chaque année ici.
Homer : La love party ? Haa, la marche des homos !
Bart : Vive l’arc-en-ciel !
Marge : [En colère] Vous avez bientôt fini vous deux aujourd’hui avec les homosexuels ?

SEQ 16 – EXT/JOUR – Deutsche Oper Berlin
Lisa : Ha ça y’est, on y est ! Le Deutsche Oper Berlin !
Homer : Kesako ? Un magasin de bonbons ?
Lisa : Non.
Bart : Le QG de « Mutant-Hitler » comme dans Radioactive-man N°483 ?
Lisa : Non !
Marge : Un club de couture ?
Lisa : NON ! Un opéra ! Il a une histoire fascinante vous savez, il a été détruit pendant la 2e guerre mondiale et…
[Le reste de la famille est déjà loin.]
Homer : [Hurlant] Viens Lisa, y’a des bornes d’arcades !
Lisa : [Soupirant] Oooh…

SEQ 17 – EXT/JOUR – Rues de Berlin
[Lisa et Bart se promènent seuls, Lisa pousse la poussette de Maggie. Ils arrivent devant deux joueurs d’échecs.]
Bart : Oh, les échecs… dire que certains considèrent ça comme un sport !
Lisa : C’est un sport d’esprit Bart. Oh ! Mais c’est Robert Hübner ! Monsieur Hübner !
Robert Hübner : Ja, petite fille ?
Lisa : Je voulais vous dire que j’ai adoré les nombreux livres d’échecs que vous avez écrit dans votre carrière, grâce à eux j’ai écrasé mon frère les 2 fois où on y a joué, c’est pas vrai Bart ?
Bart : [L’air peu convaincu] Oh ouais, et je m’en suis jamais remis.
Robert Hübner : C’est gentil mais j’écris uniquement ces bouquins d’échecs pour faire oublier ma carrière professionnelle de joueur qui bat de l’aile.
Lisa : Oooh…
Robert Hübner : Eh, pas de plaintes durant une partie ! [Parlant à son adversaire] Z’avez entendu Hans ? Si jamais je perds c’est parce que j’ai été déconcentré !
Hans : Vous avez avancé cette excuse pour presque toutes les parties que vous avez perdues contre moi depuis 15 ans vieux tricheur !
Robert Hübner : Retirez ça tout de suite !
[Ils commencent à se battre. Hübner écrase le plateau d’échec sur la figure de son adversaire qui riposte en lui lançant des pions. Lisa est bouche-bée.]
Bart : [Bas] Tu vois à quoi ça te mène d’être cultivée ? Tu admires des gens qui sont fêlés en réalité.
Lisa : Merci Bart, ça me remonte le moral…

SEQ 18 – EXT/JOUR – Palais du Reichtag
Lisa : Regardez, c’est le palais du Reichtag.
Homer : Et il sert à quoi ?
Lisa : C’est là que se réunit le parlement.
Bart : Tu parles de vieux en costumes qui parlent pendant 3 heures et endorment tout le monde ?
Lisa : Et bien, basiquement oui mais…
Homer : Ouais et toi je paries que tu serais plutôt tentée d’aller visiter l’intérieur chargé d’histoire et d’assister à une réunion du parlement plutôt que d’aller boire un coup au stand de boissons hein ?
Lisa : Qu’est-ce que tu racontes ?
Homer : Ben regarde.
[Il y a juste à côté quelques stands, dont un où un les gens font la queue pour acheter de la bière.]
Lisa : [Désabusée] Ca c’est le genre de choses que mes livres n’indiquent pas…
Homer : J’ai un pitite soif tout à coup…

SEQ 19 – EXT/JOUR - Stands
[Ils passent devant divers stands « Caramel de Berlin authentique, garanti sans sucre » et un stand de livres avec en vedette « Comment nous n’avons pas gagné la coupe du monde 2002 ».]
Homer : [Devant le stand d’alcool, prenant un accent] Je voudrais une grande échoppe de bière !
Bart : P’pa, ça c’est l’accent suisse.
Homer : D’oh !
Vendeur : Ne vous fatiguez pas, je parle votre langue.
Homer : Je voudrais une échoppe de euh… « Dufz » s’il vous plaît. [Il tend 10 dollars]
Vendeur : Nein, je n’accepte pas les dollars monsieur.
Homer : Oh alors c’est ça ?
Vendeur : Nein, les Deutschemark ne sont plus en cours depuis 6 ans monsieur.
Homer : Ca ?
Vendeur : Nein, les Thaler ne sont plus en cours depuis près d’un siècle monsieur.
Homer : Mais alors c’est quoi votre monnaie ici ?
Vendeur : L’Euro monsieur.
Homer : Pourquoi on m’a refilé un billet et une pièce qui valent plus rien au bureau de change contre mes 200 dollars ?
Marge : Je savais qu’il avait l’air louche ce bureau de change mais toi tu n’as rien voulu entendre ! D’habitude ils sont beaucoup plus propres et les femmes des employés ne dorment pas à moitié nues sur un sofa plein de cafards au beau milieu de la pièce !
[Bart et Lisa frissonnent l’air effrayé à l’évocation de ce souvenir.]
Homer : Chacun sa façon de vivre Marge. [Il lance un regard ravageur.] T’aurais pas envie qu’un jour on le fasse au beau milieu d’un bureau de change ?
Marge : Non.
Homer : Ca m’aurait étonné ! Tu préfères dans une chambre close à l’abri des regards toi hein ? T’es vachement banale !
Bart : Je voudrais pas interrompre cette charmante dispute mais si on retournait à l’hôtel ?
Homer : Ouais, je viderais le mini-bar là-bas.

SEQ 20 – EXT/JOUR – Hall de l’hôtel
Homer : Vous nous ferez monter de quoi faire le plein du mini-bar.
Maître d’hôtel : Très bien monsieur. Puis-je me permettre de connaître à l’avance quel sera votre moyen de paiement à la fin de votre séjour ?
Homer : Payer ? Mais nous avons été invités par Monsieur Greech lui-même !
Maître d’hôtel : Désolé monsieur, mais le patron de nos Hôtels a été arrêté hier pour fraude fiscale, nous avons été racheté par les restaurants Krusty-Burger.
Homer : Hein ? Mais alors on va devoir payer ?
Maître d’hôtel : Actuellement, vous nous devez… converti, cela vous fera 1297 dollars hors taxes.
Homer : Pinaise ! Prenez vous affaires on quitte cette hôtel.
Maître d’hôtel : Très bien monsieur. Comment comptez-vous payer ?
Homer : Euh… vous nous enverrez la note ?
Maître d’hôtel : Fort bien. Où habitez-vous ?
Homer : Euh… on habite… le… pont de… Brooklyn… à… Détroit.
Maître d’hôtel : Je crains fort que ce ne soit impossible cher monsieur.
Homer : Ooooh…
[Il frappe sur la sonnerie pour se calmer.]
Maître d’hôtel : Si je puis me permettre monsieur, si vous cassez cette sonnerie, cela sera compté sur la note de frais.
[Homer réfléchit. Il la frappe plus fort encore.]


SEQ 21 – INT/JOUR – Salon privé
Maître d’hôtel : Nous disons donc une sonnerie d’époque ayant appartenu à Helmut Schmidt… 745 dollars. Ce qui nous amène en tout avec les taxes à 2450 dollars.
Homer : [Sortant son chéquier.] Ha non mais je te jure…
Maître d’hôtel : Et bien sûr 180 dollars pour ce salon privé.
Homer : Quoi ? Mais vous nous aviez dit que…
Maître d’hôtel : Je vous ai proposé d’aller dans un salon privé pour effectuer ces transactions, je ne vous ai jamais dit qu’il était gratuit, surtout que nous empêchons peut-être une réunion importante.
Marge : Mais les autres salons étaient tous vides !
Maître d’hôtel : Les tarifs restent les mêmes. Et ils se sont peut-être remplis durant ces 30 secondes où nous avons parlé, qui peut le savoir ?
Homer : [Il donne un second chèque] Bon voilà, allez venez on y va.
Maître d’hôtel : Monsieur…
Homer : Quoi encore ?
[Avec un sourire il fait signe qu’il veut un pourboire. Homer sort son porte-feuille mais Marge de rage écrase un vase sur la figure du maître d’hôtel qui s’écroule.]
Marge : Et estimez que c’est un traitement de faveur, car jamais je ne casserai de vase exprès d’habitude !
Maître d’hôtel : Ce vase à appartenu à Willy Brandt, il coûte…
[Il reçoit un livre sur le visage.]
Homer : Bien joué Lisa !

SEQ 22 – EXT/JOUR – Rues de Berlin
[Les Simpson sortent en trombe du hall de l’hôtel. Homer reviens sur ses pas un instant pour sonner une dernière fois. Ils courent quelques secondes dans la rue puis se cachent dans une ruelle sombre.]
Marge : Oh, pourquoi il a fallu qu’un de nos voyages tourne mal encore une fois…
Homer : Ben tant pis, c’est pas grave, on a nos billets d’avions, on repart !
Marge : Mais ils sont datés pour après-demain ! Qu’est-ce qu’on va faire ?
Homer : On va changer la date.
Marge : On ne peut pas changer la date ! Il faudrait prendre de nouveaux billets et payer une nouvelle fois !
Homer : Pinaise !
Bart : Mais si on est fauchés, qu’est-ce qu’on va faire ?
Marge : Et bien, avec ce qu’il nous reste comme argent, on devrait parvenir à intéresser un braqueur.
Un braqueur : [Pointant une arme sur Marge.] Excusez-moi, j’ai entendu ce que vous disiez…
Marge : [Découragée, lui donnant l’argent.] Oooh…

SEQ 23 – EXT/JOUR – Rues de Berlin
Lisa : Que je récapitule, on n’a pas payé toute la note de l’hôtel, on est dans un pays dont on ne connaît pas la langue, on n’a pas d’argent…
Bart : Dans la précipitation on a oublié nos affaires à l’hôtel…
Lisa : Et on ne sait pas quoi manger ni où dormir cette nuit. Est-ce qu’il y a quelquechose de positif dans notre formidable petite excursion ?
Marge : Oh, euuh… on a encore le traducteur.
Bart : Je déteste l’Allemagne, si on en sort vivant je jure qu’une fois revenu à l’école je vais tuer Uther !
Lisa : Mais oui ! Uther !
Bart : Tu veux le tuer toi aussi ?
Lisa : Mais non, souviens-toi, il habite dans cette ville et il y est ces jours-ci ! Ses parents voudront peut-être nous héberger !
Homer : Il habite où ?
Lisa : Mahldorf sud… C’est pas tout près…
Homer : OK, on va prendre un taxi.
Lisa : Euh non papa, je suis pas persuadé que ce soit une bonne idée, on a plus d’argent souviens-toi.
Homer : Hi hi hi, Lisa, ce que t’es naïve, je vais tellement embrouiller le chauffeur qu’on ne paiera pas la course, combien tu paries que j’y arrive ?
Lisa : T’y arriveras pas.
Homer : Oh, pauvre pitite, elle est trop fatiguée elle sait plus ce qu’elle dit. Taxi !
[Un Taxi s’arrête, la famille grimpe dedans.]
Taxi : Guten tag, vous avez de quoi payer ?
Homer : Non.
Taxi : Sortez s’il vous plaît.
Homer : OK.
[La famille sort du taxi qui repart.]

SEQ 24 – EXT/NUIT – Rues de Berlin
[La famille marche dans les rues, l’air épuisé.]
Homer : Fichue Allemagne, fichue Berlin, fichus taxis méfiants… dès que des gens grimpent ils demandent si on pourra payer, ils ont aucune confiance !
Marge : Ca fait bientôt 3 heures qu’on marche Lisa, c’est encore loin ?
Lisa : Non, plus trop…
Homer : Ooh, tu l’as déjà dit y’a 10 minutes ! J’en ai marre, moi tout ce que je voulais faire en venant ici c’était rester allongé à l’hôtel à voir des rediffs de Papa Schultz…
Bart : Les acteurs principaux sont tous morts p’pa.
Homer : Retire ça tout de suite !
Marge : Homer garde tes forces pour marcher.
Homer : Non j’en peux plus… Vous avez qu’à me laisser dormir sur le perron de la maison d’Uther qu’on voit là-bas…
Lisa : Papa, on est arrivé !
Homer : Qu’est-ce que je viens de dire ?

SEQ 25 – INT/JOUR – Maison d’Uther
[Uther ouvre la porte.]
Uther : Lisa !
Lisa : Salut Uther…
Uther : Mutti, Vater ! Ce sont les Simpson, des amis que j’ai connu en Amérique !
La mère d’Uther : Oh, je suis si contente de vous rencontrer, Uther nous a tellement parlé de vous !
Lisa : Ha oui ? Oh et bien nous aussi, on parle de lui euh… de temps à autres.
Le père d’Uther : Il nous a dit que Bart ne cessait de le complimenter. Pour ma part je parle bien votre langue mais j’ignore ce que « Buse » signifie.
Marge : [Gênée] Ha ha...Oh ca euh… c’est…
Lisa : [Gênée] C’est le « Brevet Universel de Sorcellerie Elémentaire » dans Harry Potter. Ceci explique cela.
Le père d’Uther : [Perplexe] Oh, je suppose que… Ja, ça doit avoir une certaine logique sans doute… pour… des américains…
La mère d’Uther : Entrez dans le salon je vous en prie !
Lisa : [Bas, à Bart] Bien joué abruti !
Bart : Eh, je pouvais pas me douter qu’un jour on serait dans cette situation…
Uther : Excusez-moi…
[Bart et Lisa se retournent.]
Uther : Votre père veut-il que je lui apporte une couverture ? Il fait froid pour dormir sur le perron…
[Bart et Lisa se regardent.]
Bart : Non laisse-le, il adore dormir sur les perrons.
Lisa : Il le fait sans arrêt.

SEQ 26 – INT/NUIT – Maison d’Uther
La mère d’Uther : Bien sûr que vous pouvez rester, nous sommes très heureux de savoir qu’Uther à de vrais amis sur qui compter.
Le père d’Uther : Ja, ici on ne cesse de se moquer de son poids, l’autre jour on l’a comparé à un paquet de saucisses « Sehrfett ».
Marge : Ooh, c’est vilain…
[On tambourine à la porte.]
Voix : Attention américains ! Nous savons que vous êtes là ! Vous devez encore de l’argent !
Marge : Oh non ! Ils nous ont retrouvés !
Voix : Rendez-vous ! Sinon nous continuerons à vous menacer jusqu’à ce que l’un d’entre nous se lasse !
Marge : On est dans de beaux draps… oh non non !
[Le père d’Uther va ouvrir.]
Le maître d’hôtel : Madame, vous nous devez encore 320 dollars, le prix d’un vase ayant appartenu à Willy Brandt.
Marge : On n’a pas cet argent.
Le père d’Uther : Ce sera un plaisir pour moi de vous aider. [Il sort son chéquier]
Marge : Oh non, on ne peut pas accepter…
Le père d’Uther : Oh nein, ne soyez pas gênés, je suis directeur de la plus grosse manufacture de chewing-gum de la ville, je suis euh… comment dites-vous chez vous ? Ha oui, plein de fric.
Maître d’hôtel : [Il prends le chèque et s’en va.] Merci monsieur. Vous serez toujours les bienvenus dans notre hôtel monsieur et madame Simpson.
Homer : Aie ! Faites gaffes où vous marchez vous, y’en a qui essaient de dormir !
Bart : [Faisant des yeux de chien battu] Oh c’est gentil à vous monsieur de payer cette somme, mais de toute façon on ne peut pas quitter la ville avant après demain alors qu’est-ce que ça changera…
Le père d’Uther : Oh, vous devez rentrer en Amérique ?
Lisa : [Faisant des yeux de chien battu] Oui d’urgence, euh… une tante qui est morte.
Homer : [D’une voix endormie] Ha bon ? Faites que ce soit Patty, faites que ce soit Patty…
Le père d’Uther : Oh mein gott, je vais vous faire préparer mon Jet privé !

SEQ 27 – INT/NUIT – Jet privé
Marge : Ho ben j’suis pas mécontente de rentrer à Springfield.
Bart : Et bien Lisa, comme ça tu as participé à une arnaque ?
Lisa : Ca va Bart, pas la peine de me le rappeler…
Bart : Ha, t’es qu’une arnaqueuse comme nous !
Lisa : La ferme !
Bart : T’es une Simpson, ne renie pas tes origines…
Marge : Bon ça suffit vous deux, allez, il est temps de dormir.
[Ils s’installent tous pour dormir.]
Homer : Au fait Marge, on va bientôt l’installer la sonnerie à côté du canapé ?
Marge : D’oh !

Références : Scrubs {S} Cat-Woman {DA} Friends {S} Papa schultz {S} Harry Potter {L}
Script écrit en Août 2007 par Régis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park