Haut de page
 

L'anecdote du jour

22/04/2018
Suite à des retours mitigés du staff, le Simpson Horror Show III (s4) a subi de nombreux changements au niveau de l'écriture à 6 semaines de la diffusion, un choix rare.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Super franchise-moi
Marge ouvre un restaurant de sandwiches et relève une série de difficultés pour faire vivre son entreprise...
28/04 à 19h55 (W9)
Simpson Horror Show XXV
Bart et Lisa ouvrent la porte d'une école démoniaque ; Homer, Moe, Carl et Lenny sont des délinquants ; les Simpson de 2014 sont hantés par leur version de 1987.
28/04 à 20h25 (W9)
Simpson Horror Show XV
Ned voit la mort des gens / Lisa en Sherlock Holmes / Maggie est dans le corps de M. Burns
28/04 à 21h00 (W9)

Derniers commentaires

DarpaSaly69 | Yo, deux petites erreurs : - "l'instrument de musique soin bien en sécurité." ==> "soit bien en sécu (29x16 - King Leer)

Jordanlafaire72 | Trop bien surtout le clown pennywise (29x14 Fears of a Clown)

DarpaSaly69 | Il manque un "et" entre "Homer les enfants" (29x15 - No Good Read Goes Unpunished)

MatthieuMaster | Encore un très bon épisode! (Parlons Simpson #40 Guests récurrentes)

Les Simpson59 | 2 millions c'est mal partir pour la fin de la saison (29x14 Fears of a Clown)

Fanscript : La centrale infernale

SEQ 1 – INT/JOUR – Plateau de télévision du Téléthon
Voix off : Retrouvons la 45e édition du Téléthon !
[Un bandeau en bas de l’écran précise « 15% de larmes en plus par rapport à l’an dernier ! ». Kent Brockman et Scott Christian sont devant un compteur.]
Scott Christian : N’hésitez pas à envoyer, même 5 dollars c’est très important. Vous-même Kent vous êtes un fidèle donateur ?
Kent Brockman : Bien entendu ! J’ai donné ce matin 5 dollars et… 25 cents ! [Le public est en délire, il hurle et applaudit.] Et maintenant, un reportage.
[Le reportage commence.]
Voix-off : Tous les jours, les hommes et femmes de la recherche se battent contre la maladie.
[Un chercheur verse un produit dans une éprouvette, devant des collègues qui sourient. Il verse l’éprouvette dans son café, le boit, et lève le pouce vers ses collègues qui applaudissent.]
Voix-off : Malheureusement sans vos dons, les enfants ne pourront pas espérer guérir de maladies orphelines…
[Un bulldozer rase le laboratoire, un chercheur qui était à l’intérieur sort des gravas et appelle faiblement au secours. Des enfants handicapés ayant mauvaise mine pleurent. Un enfant avec 3 bras tapote l’épaule d’un autre, se mouche et essuie ses larmes en même temps.]
M. Burns : [Il regarde la télévision, les larmes aux yeux] Ils ont raison, je ne suis qu’un vieil égoïste, je vais leur envoyer… un million de dollars ! [Il tape le numéro.]
Homer : [Il regarde la télévision, les larmes aux yeux] Ils ont raison, je vais appeler. [Il cherche à tâtons le téléphone, il fait tomber une liste de « numéros à ne pas appeler ». Il prend le téléphone et compose le numéro.]

SEQ 2 – INT/JOUR – Plateau de télévision du Téléthon
Bénévole : [Son téléphone sonne] Allô ?
Homer : Allô, je voudrai envoyer un dollar.

SEQ 3 - INT/JOUR – Maison de Monsieur Burns
M. Burns : Occupé. Oh, tant pis, une prochaine fois. [Il raccroche]

SEQ 4 – INT/JOUR – Maison des Simpson, cuisine
[Homer ouvre le frigo, dedans il voit un poulet à moitié fini. Il le sent mais est dégoûté par l‘odeur. Il ouvre un tiroir où il y a un rouleau de sacs poubelles. Il y prend un papier, écrit dessus et met à côté du poulet le papier avec inscrit « Attention, poulet pourri ». Il ferme la porte du frigo.]
Marge : Homer, c’est l’heure d’aller à la réouverture de la centrale !
Homer : [Déçu.] Oh, déjà ? Mais j’ai à peine commencé à gâcher mes vacances !
Lisa : Du chômage technique, tu appelles ça des vacances ?
Homer : C’est du chômage que si ça te fait pas plaisir !

SEQ 5 – EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[La nuit tombe. Les Simpson marchent sur le parking au milieu de beaucoup de monde.]
Lisa : Enfin ! Burns a fait des rénovations de sécurité, ce n’est pas trop tôt !
Marge : Ca a du être dur pour les 2000 personnes totalement privées d’électricité pendant les 11 semaines de travaux.
Bart : Mais qu’est-ce qu’il en a faire de la sécurité le vieux ?
Homer : [Il hausse les épaules] Va savoir.
[Une limousine arrive, Smithers sort et ouvre à Monsieur Burns.]
Burns : [Il renifle] Hmm... j’aime l’odeur du plutonium au petit matin ! Smithers ? Vous êtes sûr qu’il y aura assez de portefeuilles bien garnis ?
Smithers : La moitié de la ville sera là monsieur, brillante stratégie de faire venir un groupe de musique pour rameuter du monde.
Burns : Oui, cette populace adorera... quel groupe déjà ? Louis Armstrong et sa bande ?
Smithers : Mmmh, pratiquement.
Burns : Excellent.
Smithers : [Sur scène, il parle dans le micro.] Et maintenant, un discours de l’homme qui a mené et gagné la bataille pour la fourniture de bombes H économiques à l’Irak, monsieur Montgomery Burns !
[La foule applaudit et acclame.]
Burns : Bonsoir chers messieurs et faibles femmes. Je suis heureux de vous accueillir à la réouverture de la centrale nucléaire. De fait, pour la première fois depuis des années, elle est cotée en bourse, vous pouvez acheter des actions et c’est même la raison de votre présence. Pour achever de vous convaincre j’ai fait venir ici à prix d’or un groupe populaire, vous avez intérêt à aimer. [Il quitte la scène.]
Kent Brockman : [Devant la caméra] Monsieur Burns a tenu un discours fort devant une assemblée émue aux larmes. La centrale nucléaire est à nouveau cotée en bourse et nous suivrons la fluctuation spéculative de ses actifs chaque soir dans notre... [Enthousiaste] oh, et voici Depeche Mode qui s’avance sur la scène, ouais ! [Il jette son micro et sa veste. Dave Gahan, Martin Gore et Andrew Fletcher apparaissent sur la scène.]
Dave Gahan : You wear guilt, like shackles on your feet…
Burns : [Il s’ennuie] Hmm… Smithers, c’est bientôt terminé ?
Smithers : Encore une heure monsieur.
Burns : Oh... je vais aller m’allonger en attendant. Pour fumer un peu d’opium.
Dave Gahan : When the walls come tumbling in, though we may deserve it…
Otto : [Il grimpe sur la scène] Ouais ! Rock’n’roll !
Andrew Flecther : [Menaçant, il s’adresse à deux gros bras de la sécurité] Sam, John, indiquez la sortie à ce monsieur.
Otto : [Effrayé car les deux hommes s’avancent vers lui.] Euh, euh...
John : [Aimable] Si vous voulez bien me suivre, c’est par ici cher monsieur. [Il montre la sortie de la centrale.]
[Plus tard]
Dave : Used the wrong method with the wrong technique… Wrong !
[Le public applaudit. Homer brandit un fanion « Vincent Clarke ».]
Dave Gahan : Et maintenant, nous voudrions continuer avec une autre chanson...
Burns : [Hurlant] Bouuh !
Dave Gahan : ... une chanson sur les jeunes...
Burns : [Hurlant] Bouuh !
Dave Gahan : ... qui veulent se suicider.
Burns : [Intéressé] Ha !
[Ils commencent à jouer. Une femme fait une crise d’hystérie et s’évanouit au pied d’un secouriste qui mange un donut. Il continue à manger, des miettes tombent sur elle.]
Dave Gahan : … slashed her wrists, bored with life…
[Burns fume de l’opium.]
Martin Gore : [Il renifle] Hmm… ça me rappelle la tournée Devotional.
Dave Gahan : M’en parle pas !
[Plus tard.]
Dave Gahan : Merci ! Merci à tous ! C’est un plaisir d’être à Springfield où tout le monde nous a très bien accueilli !
Andrew Fletcher : Euh ouais enfin, sauf au bar de Moe… en plus la bière y est très chère !
Martin Gore : Et les toilettes hors d’usage depuis trèèès longtemps !
Moe : De tous les bars, de toutes les villes dans le monde, il fallait qu’ils entrent dans le mien !
Dave Gahan : Et maintenant pour finir Martin et moi souhaiterions vous chanter quelques titres de nos albums solo... [Le public s’en va] Eh !
Nelson : Ha-ha !
[Plus tard. Smithers est à l’entrée de la centrale, il tient un panier.]
Burns : Bien, cette visite guidée sera un bon moyen pour détecter ceux qui ont les moyens d’investir dans nos actions.
Smithers : J’ai fixé un prix assez élevé pour être sûr qu’ils aient les moyens. [Il a fixé le prix à 5 dollars. Il crie.] Approchez, approchez, venez admirer les nouveautés hi-tech de la centrale !
Homer : Hé, pourquoi je devrais payer pour aller dans une centrale dans laquelle je suis entré des centaines de fois ?
Lisa : C’est pas plutôt des milliers de fois, en dix ans ?
Homer : Hi hi hi, ouais pit-être pour la pointeuse.
Marge : Vu le prix je vais rester dehors, vas-y avec les enfants Homer, occupe-toi d’eux pendant mon absence.
Homer : Hein ? Mais pourquoi, j’ai fait quelquechose de mal ?

SEQ 6 – INT/NUIT - Centrale nucléaire
[Smithers fait visiter la centrale à une quinzaine de personnes.]
Smithers : Et ici vous avez le secteur 6D dont l’air ne contient presque plus la dose mortelle d’uranium pour l’homme.
[Quelques personnes applaudissent.]
Bart : Qu’est-ce que c’est craignos ici !
Lisa : Mouais, papa, je ne m’étais jamais rendu compte que tu travaillais dans un endroit si déprimant.
Homer : Et à la maison rien ne s’arrange.
Krapabell : [Elle fume] En comparaison à certains jobs c’est plutôt gai.
Smithers : Et derrière cette porte se trouvaient avant des futs de déchets toxiques mais nous les avons déplacés. Maintenant, si vous le voulez bien sortons de la cafétéria [La porte était juste à côté de l’entrée de la cuisine] et continuons la visite.
Lisa : Où avez-vous déplacés ces futs ?
Smithers : Ils ont servis de fondation à la scène pour le concert de Depeche mode. Oh, à propos Simpson, vous avez lu le nouveau cahier des charges de sécurité ?
Homer : Oh ouais, c’était mon livre de chevet. Viens Bart, j‘vais te montrer un jeu avec les extincteurs. [Ils courent en riant, Ralph les suit.]
Wiggum : Non, Ralph, viens ici ! [Il suit Ralph.]
Smithers : [Ennuyé] Oh bravo...

SEQ 7 – EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Les membres de Depeche mode signent des autographes. Martin Gore parle à Tahiti Mel]
Martin Gore : Si j’avais su qu’autant de chanteurs feraient une reprise de ma chanson « Personal Jesus » j’aurais prétendu qu’Alan Wilder l’avait écrite, je vous assure. Allez, suivant !
Marge : Bonjour, je m’appelle Marge, et je me suis permise de faire une liste que je voudrais vous faire voir...
Andrew Fletcher : [Se levant, énervé.] J’ai déjà dit que personne ne m’imposerait un remplaçant, je reste dans le groupe et c’est tout !
Marge : Non non non, ce n’est pas ça !
Andrew Fletcher : Oh. [Il s’assoit.]
Marge : Ce sont les chansons que vous pourriez changer pour qu’elles soient plus correctes.
Dave Gahan : Nos chansons n’ont pas...
Martin Gore : MES chansons n’ont pas pour but d’être correctes.
Dave Gahan : [Il regarde la liste.] Eh, il doit y avoir tout notre répertoire là-dessus !
Marge : A part Just can’t get enough et certaines sans paroles.
Andrew Fletcher : Qu’est-ce qui vous ennuie si elles n’ont pas de paroles ?
Marge : Trop déprimantes.
Wiggum : [Il sort de la centrale, essoufflé.] Comment je suis arrivé là ?

SEQ 8 – INT/NUIT - Centrale nucléaire
Smithers : [Il allume la lumière d’un couloir] Voici le secteur 12. Nous avons débloqué le budget pour installer un verrou à la porte du module d’isolation du plutonium.
Riche Texan : Dire que mon entreprise a failli réaliser ces travaux, c’est vraiment injuste.
Smithers : Désolé mais monsieur Burns a voulu faire appel à une entreprise moins chère et moins compétente, celle de Kirk VanHouten. Ha, voici une nouveauté pour faire plaisir aux employés, il y a désormais une télé dans la salle de repos.
Homer : [Il apparaît tout à coup à côté de Smithers.] Cool !
Smithers : [Il sursaute.] Ha ! Simpson, bon euh... [Il renifle] Qu’est-ce que ça sent ?
Juge Snyder : [Il renifle.] Verdict : Ca sent le brûlé...
[Le groupe va voir dans le couloir, il y a des flammes.]
Smithers : Seigneur ! Evacuez, tout le monde !
[Le groupe court vers l’ascenseur, tout le monde ne peut pas rentrer. Plusieurs personnes appuient frénétiquement sur plusieurs touches.]
Homer : [Il prend un extincteur sur le mur] Je vais prendre les choses en main ! Tirez-vous de là ! [Avec l’extincteur il frappe les gens qui bouchent l’entrée de l’ascenseur. Il entre, l’ascenseur descend mais se bloque entre deux étages. Les portes s’ouvrent, les gens sortent mais certains ne choisissent pas le même étage. L’ascenseur tombe.]

SEQ 9 - EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Une sirène retentit.]
Abraham : Regardez ! Le feu !
[Une partie de la façade est en flammes.]
Burns : Non ! Pas le feu à ma belle centrale toute neuve !
Quimby : [Mécontent] Quand est-ce que je passerai une année en temps que maire sans que y’ait une catastrophe dans cette centrale ?
[Un homme en feu tombe de plusieurs étages, sur le toit d’une voiture. Le professeur Frink accourt.]
Professeur Frink : Mon dieu, il est mort !
Wiggum : Il a abimé le toit de ma voiture ! [Il sort son carnet] Ca, ça va lui valoir une sacrée amende...

SEQ 10 – INT/NUIT - Centrale nucléaire
[La cage d’ascenseur étant vide, les groupes restés à deux étages différents se parlent entre eux. A l’étage du dessous se trouvent Homer, Bart, Lisa, Ralph, Smithers, Edna Krapabell, Mlle Hoover, Seymour Skinner, Barney, le juge Snyder et Doris.]
Voix : Le feu arrive !
Skinner : Alors, descendez à notre étage, vite !
Voix : D’accord !
[Taupeman chute, il tombe au fond de la cage d’ascenseur, ça explose.]
Smithers : Heu... Accrochez-vous à quelquechose la prochaine fois.
Voix : Heu... Oui, c’est bien ce que je pensais.

SEQ 11 – EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Une partie des habitants essaie de quitter la centrale en voiture, mais la sortie est bouchée par l’embouteillage. Certains escaladent la grille et s’enfuient à pied. D’autres sont réunis et discutent.]
Hermann : Si le feu va jusqu’au plutonium, la centrale ne sera pas la seule à être éradiquée, nous aurons un nouvel Tchernobyl dans Springfield.
Foule : [Choquée] Oooh !
Hermann : Oui je sais… c’était dur d’attendre aussi longtemps une telle bénédiction.
Quimby : [Mécontent] Quand est-ce que je passerai une année en temps que maire sans que cette ville risque d’être détruite ?
Avocat aux cheveux bleus : Il faut mobiliser toutes les forces possibles !
Marge : Les pompiers arrivent et je suis sûre que la police aussi va intervenir.
[Wiggum, Eddie et Lou jouent au basket contre l’abeille espagnole, le capitaine McAllister et Disco Stu. Wiggum tire sur Disco Stu, Lou prend le ballon et marque un panier pendant que Disco Stu gémit au sol.]
Wiggum : Ouais on a gagné ! Ha, ce que j’aime le sport !

SEQ 12 – INT/NUIT – Centrale nucléaire
[Apu, Kearney, le riche Texan et Duffman descendent le long d’une échelle de secours dans la cage d’ascenseur. On les aide à rejoindre le sol, sauf Duffman qui saute dans le couloir et atterrit en faisant le grand écart.]
Skinner : On pouvait vous aider aussi, c’était inutile de faire ça.
Barney : Allez, fichons-le camp d’ici !
[Le groupe se dirige vers l’escalier, Barney ouvre la porte. Le feu s’y est propagé.]
Mlle Hoover : Seigneur !
Apu : On est bloqués, les flammes sont vraiment trop hautes.
Kearney : Courage ! Le feu c’est pas si terrible, j’ai bien essuyé des tirs de napalm quand j’ai fait l’armée !
Smithers : Il y a d’autres escaliers à l’autre bout de l’étage, allez !

SEQ 13 – EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Les pompiers, des voitures de police et des hommes en combinaison anti radiation arrivent devant la centrale.]
Burns : Bon, quelle solution avez-vous pour préserver la centrale ?
Wiggum : Euh et bien... est-ce que par hasard la centrale ne retient pas de monstres atomiques qui pourraient nous aider avec leurs pouvoirs ?
Burns : [En colère] Non !
Wiggum : Alors j’ai pas de solution.
Burns : Fichez-moi le camp, incapable ! [Wiggum s’en va, l’air triste, Burns parle aux pompiers] Bien, messieurs les vigiles urbains, si vous parvenez à joindre mon adjoint Smithers, dites-lui de sacrifier sa vie pour préserver mes trophées de chasse !
Wiggum : Ha Eddie te voilà, j’ai un problème et je cherche quelqu’un avec du bon sens pour m’aider !
Eddie : Ha oui ?
Wiggum : Oui ! Tu sais où est Lou, pour qu’il m’aide ?
Eddie : [Déçu] Ho... non, je sais pas chef.
Wiggum : Qu’est-ce qu’il y a ?
Eddie : J’ai toujours l’impression de passer après Lou…
Wiggum : Allons, allons Eddie je t’aime comme au premier jour !
Eddie : C’est vrai ?
Wiggum : Je te jure ! Bon, c’est vrai, au premier jour je te détestais... Mais bref ! J’ai quand même besoin de toi, tu vas aller nous chercher de quoi manger.
Eddie : Oui chef. [Il s’en va, triste]
Wiggum : [Il hurle] Oh, et Eddie ! Ramène-moi une revue pornoooo s’il te plaîîît ! [Sa femme, Agnès Skinner et Helen Lovejoy le regardent, choquées.] Mesdames...

SEQ 14 – INT/NUIT – Centrale nucléaire
[Le groupe court dans les couloirs de la centrale. Ils passent devant un laboratoire, avec inscrit en immense sur la porte « Top secret : Monstres atomiques ! »]
Homer : [Essoufflé] On y est presque, c’est par là !
[Un morceau de plafond s’écroule. Le groupe recule.]
Lisa : Oh non ! On n’a plus d’issue !

SEQ 15 – EXT/NUIT - Centrale nucléaire, parking
[Les pompiers parlent entre eux, devant un plan de la centrale.]
Pompier : Monsieur Burns, nous ignorons pourquoi mais le système anti-incendie automatique ne s’est pas déclenché. Où sont les commandes manuelles ?
Burns : Il n’y en a qu’une. Dans mon bureau.
Pompier : Quoi ? Mais pourquoi ?
Burns : Si je décidais d’aider trop vite mes employés, ça gâcherait tout le côté amusant de les voir lutter pour leur survie !
[Les habitants de Springfield les regardent, inquiets.]
Marge : Si on ne fait rien pour eux, ils sont condamnés !
Selma : Hum… Patty... perdre nos neveux pour être débarrassés d’Homer vaut-il le coup ?
Patty : Amplement, et il en restera une.
Todd : J’ai peur papa !
Ned : Ca ira fiston.
Rod : Est-ce qu’on va périr dans les flammes de l’enfer ?
Ned : Oh ! [En colère] Ne dis pas de gros mots Rod !
Gros Tony : Celui qui a mis le feu est un incapable, avec nos services elle aurait déjà explosée.
Chalmers : Skinner est dans cette centrale, il est capable d’y avoir mis le feu mais être incapable qu’elle explose !
Quimby : Bon, ça suffit. Dites Depeche Mode là, vous voulez pas chanter un peu pour remonter le moral de la population ?
Martin Gore : [Fatigué] Oh, s’il vous plaît, il est 9 heures et demie...
Burns : Allez-y !
[Ils remontent sur la scène sans enthousiasme.]
Andrew Fletcher : C’est le pire concert de ma vie…
Dave Gahan : J’ai refusé le plateau du téléthon pour ça ?
Quimby : Voilà, on est tranquilles.
Dave Gahan : [Il chante] Death is everywhere…
Quimby : [Enervé] C’est pas vrai !
Garde du corps : Monsieur le maire, j’ai là une femme qui dit vous connaître et avoir une merveilleuse nouvelle à vous annoncer.
Quimby : [Fatigué] Oh... Quand est-ce que je passerai une année en temps que maire sans avoir un enfant illégitime ?

SEQ 16 – INT/NUIT – Centrale nucléaire
[Le groupe est assis dans le couloir, silencieux.]
Manjula : Vous êtes sûr qu’il n’y a pas une autre issue ?
Smithers : Certain.
Edna : Si les pompiers n’interviennent pas rapidement, on est cuits.
Homer : C’est le cas de le dire ! Hi hi hi hi hi ! Hi, hi hi... [Personne ne rit.] Heum...
Lisa : Nos proches vont tout faire pour nous aider, j’en suis sûre.
Skinner : Je ne sais pas, mère est en colère contre moi depuis que je ne lui ai pas souhaité la fête des mères en 1998, quand j’étais dans le coma.
Juge Snyder : Personnellement, je me demande ce qui a causé ce feu.
Smithers : Bonne question. Déjà le système anti-incendie ne s’est pas déclenché, et puis c’est louche ce feu juste le soir de la réouverture.
Lisa : Vous pensez à un attentat ?
Smithers : Pourquoi pas.
Lisa : Mais qui aurait pu mettre le feu volontairement ?
Homer : Oh, c’est sûrement Marge. Alors, comment on va sortir ?
Skinner : Dites Simpson, qu’est-ce que vous avez fait avec votre fils quand vous vous êtes éloigné ?
Homer : Hein ? Pourquoi vous demandez ça, vous nous soupçonnez ?
Lisa : Bien sûr, tu aurais pu faire ça pour ne pas reprendre le travail !
Homer : Eh ! Je suis de ta famille ! Et puis si ça avait été moi, pourquoi je serais resté à l’intérieur ? Est-ce que j’ai l’air d’un idiot ? [Il se cure l’oreille avec son doigt. Il le met dans sa bouche puis fait la grimace car ça a mauvais goût.]
Bart : Et vous ! Vous vous plaigniez de pas avoir fait ces travaux !
Riche Texan : Ha ha, si j’avais voulu me venger ça aurait été plus expéditif ! J’aurais fait poser mes bombes expéditives.
Lisa : Vos quoi ?
Riche Texan : Oui je fabrique des bombes. [Il lui montre une brochure pour « Les bombes coup de tête, pour faire tout sauter sans avoir besoin d’y réfléchir ». Lisa tourne la tête vers Edna qui fume une cigarette. Petit à petit, tout le monde tourne la tête vers Edna Krapabell qui fait tomber des cendres par terre. Homer est le seul à ne pas réagir. Puis, il semble réfléchir. Il sursaute]
Homer : Eh, des cendres ! C’est vous !
Edna : Quoi ?
Juge Snyder : Vous avez mis le feu avec vos cigarettes !
Edna : Quoi ? Non !
Mlle Hoover : [En colère] C’est plausible ! Qu’on la brûle !
Kearney : [En colère] Ha, les profs ! Toujours dans les sales coups !
Edna : Vous pensez vraiment que j’ai pu faire ça ?
Duffman : [Il donne un coup de rein] Oh ouais !
Bart : Non attendez... [Gêné] J’pensais pas que je dirais ça un jour, mais elle n’a pas quitté notre groupe, alors on l’aurait sans doute vu faire.
Lisa : Hum, ce n’est pas sûr Bart. [Se moquant, elle ébouriffe les cheveux de Bart] Mais juste parce que tu as la bonté de prendre soin de ta chèèère institutrice, je suis prête à te croire.
Bart : Oh, la ferme !
Skinner : Bon ça suffit, ne restons pas là c’est inutile, il faut qu’on s’échappe !
Smithers : C’est vrai, plus tard les représailles ! Allons !
[Le groupe se lève et court. Skinner est devant Edna et ralentit pour revenir à sa hauteur.]
Skinner : Vous savez Edna, je serais tout à fait enclin à vous croire, si vous me convainquiez un peu...
Edna : Ne rêvez pas Seymour.
Smithers : [En tête, il s’arrête net de courir, il y a un trou dans le sol.] C’est pas vrai !
[Homer court mais ne fait pas attention, il heurte Duffman, une réaction en chaîne fait tomber tout le monde à l’étage au-dessous. Après un instant, tout le monde se relève.]
Smithers : Aow... Génial, on est un étage au-dessous mais si on descend les 14 étages restants comme ça, ça va être dur.
Apu : [Il a une fracture ouverte] Eh, où est passé mon acromion ?
Skinner : Oh, tenez, je crois que c’est ça ! [Il ramasse un bout d’os et l’enfonce dans l’épaule d’Apu.]
Apu : [Il hurle] Aaaargh ! [Il reprend son souffle] Merci.
Lisa : Au moins, il y a des fenêtres ici, on va pouvoir appeler à l’aide.
Duffman : [Il essaie d’ouvrir la fenêtre, bloquée] Bon sang, Duffman n’a réussi qu’à l’ouvrir de 2 centimètres.
Lisa : Oh, non, le couloir !
[Une partie du groupe regarde dans le couloir, les flammes progressent vite.]
Doris : Ca se propage plus vite que lorsque j’ai mis le feu à la cuisine de l’école !
Kearney : Il faut s’en aller !
Edna : Mais la fenêtre ? On va perdre une belle occasion d’être secourus !
Homer : [Il parle à Bart] Elle est entrouverte... Si on envoyait un SOS ?
Smithers : Simpson ! Il faut envoyer un SOS !
Homer : [Mécontent] J’en ai marre qu’il me donne tout le temps des ordres !
Bart : Tiens p’pa ! [Il lui donne une feuille de papier et un stylo. Homer écrit SOS ! Puis il ne note que les deux premières lettres de chaque mot.]
Smithers : Mais ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ?
Homer : J’ai abrégé, on n’a plus le temps ! Ca dit « Au secours aidez-nous on est une douzaine au quinzième étage, vite y’a le feu ! Signé Homer Simpson. » [Il glisse le papier par la fenêtre]
Smithers : [Hystérique] Mais personne ne comprendra !
Barney : Vite, il faut y aller, le feu arrive !

SEQ 17 - EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Le papier s’envole par la fenêtre. Il passe prêt du Chef Wiggum, Eddie et Lou qui montent dans une plateforme de laveur de carreaux.]
Wiggum : Voilà, comme ça, on va pouvoir monter en douce pour évacuer les civils coincés !
Eddie : Pourquoi le faire en douce chef ? Vous avez l’autorité pour le faire légalement.
Wiggum : [Penaud, il regarde par terre] Si on rate notre coup ils se moqueront pas de nous.
Marge : Attendez ! [Elle grimpe dans la nacelle] Je veux vous aider !
Lou : Vous aussi vous voulez sauver Duffman, hein ?
Marge : Mon mari et mes enfants sont là-dedans !
Wiggum : Eux et Duffman !
Marge : Allez, allons-y ! [La plateforme monte. Le papier avec le SOS s‘envole, il atterrit aux pieds des pompiers qui ne le voient pas.]
Pompier : Monsieur Burns, une partie de notre équipe est entrée, elle estime vu l’origine de l’incendie et la vitesse de propagation des flammes que nous n’avons plus que quelques minutes avant qu’elles n’atteignent le réacteur.
Burns : [Il inspire profondément] Bon, je savais qu’un jour ça viendrait, courage… [Il se tourne vers le révérend Lovejoy qui tient dans ses mains un paquet d’hosties gout bacon « Tout le goût du corps du christ dans une nouvelle recette »] Avant ma mort, je voudrais me confesser.
Lovejoy : Je ne peux rien faire pour vous, moi avant ma mort, je passe en revue toutes les erreurs de ma vie. Et il y en a beaucoup.
Burns : Bon, plan B ! [Il se tourne vers le rabbi Krustofski] Si je me convertis, je peux vous confesser mes pêchés ?
Rabbi Krustofski : Vous pensez que vous aurez le temps de confesser tous vos pêchés en quelques minutes ?
Burns : Et bien… Je peux vous en faire un résumé ? [Le SOS arrive sur son visage. Il ne bouge pas et ne dit rien.]
Carl : Euh… ça va monsieur Burns ?
Burns : D’habitude c’est Smithers qui l’aurait enlevé. Y’a-t-il un larbin dans l’assistance ?
Gil : Bien sûr. [Il prend le papier et le lit.] Oh, un SOS. [Il le montre à d’autres personnes.] Quelqu’un comprends t-il ce charabia ?
[Krusty, Snake, Willie, Rainer Wolfcastle, Drederick Tatum et Cletus regardent le papier.]
Gil : Vous comprenez ce qu’il a écrit ?
Cletus : Ecrit ? Oh, j’croyais que c’étaient des petits dessins. [Il s’en va. A son tour, Lenny regarde le message.]
Willie : Moi j’comprends pas.
Lenny : Mon dieu ! Homer a des ennuis, ils sont une douzaine coincés à l‘intérieur ! Vite prévenez les pompiers, ils sont au quinzième étage !

SEQ 18 - INT/NUIT - Plateau de télévision
Kent Brockman : [Assis à un bureau] Une centrale en flammes, un risque d’explosion, une ville entière menacée, une foule en panique et des écrans plats à gagner, c’est dans l’édition nocturne de Channel 6 ! [Une photo de la centrale en flammes apparait à l‘écran] Pour la 34e fois depuis son ouverture, la centrale nucléaire de Springfield est menacée d’explosion. Les pompiers sont en plein travail et vont intervenir le plus vite possible. Une seule chose est sûre : Il n’y a pas de raison de paniquer. Ici Kent Brockman en direct de… son jet privé. Bonsoir. [Il se lève et passe devant un hublot qui laisse voir le grand canyon.]

SEQ 19 – INT/NUIT - Centrale nucléaire
[Le groupe est arrêté dans le couloir, déprimé.]
Bart : Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ?
Smithers : On n’a plus qu’une solution, la commande manuelle du système anti-incendie, dans le bureau de monsieur Burns.
Homer : Mais on n’est pas au bon étage ! On est foutus ! Foutus !
Smithers : Arrêtez de me crier dans les oreilles !
Homer : Je vous crie pas dans les oreilles mais dans une oreille !
Smithers : C’est dangereux mais on n’a plus le choix, il faut reprendre l’échelle de la cage d‘ascenseur, allez !
[Le groupe se dirige vers la cage d‘ascenseur. De la fumée envahit le couloir. Les membres toussent mais continuent à avancer.]
Lisa : Papa, j’ai la tête qui tourne…
Homer : Moi aussi, c’est comme si j’avais bu cinq packs de bière… et j’en ai bu que deux !
[Ils arrivent près de la cage d‘ascenseur.]
Skinner : Allez !
[Ils attrapent l’échelle et descendent.]

SEQ 20 – EXT/INT – Centrale nucléaire, 8e étage
[La plateforme s‘arrête, Wiggum, Eddie, Lou et Marge entrent dans la centrale par une fenêtre.]
Wiggum : Allez, courage, on va les trouver et sauver ces malheureux !
Lou : C’est là que je vois qu’il est plus remarquable que je ne le crois.
Eddie : C’est pour ça que tu lui as dit ses 4 vérités à la fête de noël ?
Lou : Je ne pouvais pas le vexer, mais quand même sa naïveté saute aux yeux ! Et sa fainéantise… et sa partialité.
Marge : Il faut se dépêcher, vu la taille de la plateforme, on ne pourra pas tous les évacuer tous en une fois, il faudra faire un choix.
Wiggum : Je vois où vous voulez en venir… d’accord, on essaiera de laisser votre mari à l‘intérieur.
Marge : Non non non ! Mais il y a des enfants, ils sont prioritaires.
Wiggum : C’est vrai ! Et puis y’a Ralph aussi là-dedans.

SEQ 21 - EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Des pompiers sortent de la centrale.]
Pompier : Nous n’avons pas pu monter au-delà du 7e étage, il y a trop de gravas, des murs ont du s’écrouler.
Burns : Oh… bon, quelles sont nos options maintenant ?
Pompier : Rassurez-vous, nous sommes les pompiers de Springfield ! En service de 1914 à 1995 et depuis 1998 ! On trouvera une autre issue !
Burns : Bah, laissez tomber ! Nous sommes fichus.
Pompier : Si je puis me permettre monsieur Burns, vu vos moyens vous auriez déjà pu partir loin d’ici.
Burns : Si la centrale explose je suis ruiné, la mort serait plus douce que la ruine.

SEQ 22 – INT/NUIT - Centrale nucléaire
[Le groupe sort de la cage d‘ascenseur. Skinner soutient Apu qui souffre de sa blessure à l‘épaule. Ils courent dans les couloirs, mais s’arrêtent car il y a encore des flammes.]
Riche Texan : Encore !
Kearney : Les flammes ne sont pas très hautes, quelqu’un doit pouvoir y aller…
Lisa : C’est une mission pour quelqu’un d’irresponsable.
Bart : Hein ? Hors de question que j’y aille Lisa !
Lisa : En fait je pensais à papa.
Bart : Oh… j’ai cru que tu parlais de moi… Je suis idiot !
Lisa : [Elle tapote l’épaule de Bart] Mais non ! Enfin si mais, je parlais pas de toi.
Bart : [Content] Merci Lisa.
Barney : C’est vrai Homer, tu devrais y aller.
Homer : Attendez ! Vous voulez que je passe dans ce couloir plein de fumée, que j‘évite les flammes, que j‘entre dans le bureau de Burns et que je trouve la commande anti incendie ?
Smithers : Oui, vous ne pensez pas pouvoir le faire ?
Homer : Oh si pas de souci, c’est juste que j’étais pas sûr d’avoir compris.
Voix de Marge : Homer !
[Tout le monde se retourne]
Homer : Marge ?
[Eddie, Lou et Marge arrivent en courant. Wiggum suit lentement derrière, essoufflé. La famille Simpson s’embrasse.]
Marge : Vite, venez, on a un moyen de vous sortir de là !
Lisa : M’man, avant on s’est mis d’accord, il faut qu’on aille actionner la commande anti… Hé ! [Tout le monde partait] Il faut aller dans le bureau de Burns ! Papa !
Homer : Mais j’veux partir moi !
Marge : Si la centrale explose dans 5 minutes ça ne changera rien ! Et de toute façon on ne pourra pas évacuer tout le monde en même temps.
Homer : J’peux pas y aller en premier ?
Lou : [Désignant Apu et Manjula] Ils sont prioritaires à l’évacuation, Apu est blessé !
Homer : Mais et nous alors ?
Wiggum : Vous n’avez qu’à avoir des blessés graves dans votre propre famille !
Homer : J’demande pas mieux mais ça n’arrive pas !
Bart : Allez vas-y Homer on compte sur toi ! T’es un super responsable de la sécurité !
Homer : T’es témoin Lisa, il se fout de moi, là !
Marge : Bon, allez-y tous ! Moi je reste avec Homer.
Bart + Lisa : M’man !
Marge : Faites ce que je dis les enfants ! On revient ! Allons-y Homer.
Homer : [Inquiet] Ok d’acc.
[Marge et Homer s’engagent dans le couloir.]
Lou : Elle est courageuse la mère Simpson. Je trouve ça dommage qu’elle soit pas restée chez les flics.
Eddie : Je sais, tu l’as dit au chef à Thanksgiving.
Lou : C’était pas contre lui, mais il est tellement mal habillé ! Et gros… et stupide…

SEQ 23 – INT/NUIT - Centrale nucléaire, bureau de monsieur Burns
[Marge et Homer entrent dans le bureau de monsieur Burns, en flammes. Homer trébuche.]
Marge : Homer, on dirait un humain !
Homer : [Inquiet] Pourvu que ce ne soit pas Carl, pourvu que ce soit pas Carl… [content] oh non chouette c’est le cadavre d’un inconnu !
Marge : Allez, il faut fouiller !
[Ils cherchent, en toussant. Homer qui cherchait dans le bureau y renonce. L’ours empaillé tombe sur Homer.]
Marge : Homer !
Homer : Ouch ! Je peux pas le soulever ! Plus le choix… va t-en Marge !
Marge : Hors de question que je te laisse !
Homer : Non, je veux dire, va t-en actionner la commande anti incendie.
Marge : Oh ! [Elle va chercher]

SEQ 24 – EXT/NUIT – Centrale nucléaire, façade
[Tout le groupe monte sur la plateforme, ils commencent à descendre.]
Bart : C’est limite, heureusement qu’Homer est pas là, avec son gros cul on serait tombés.
Lisa : Bart, il est entrain de risquer sa vie et toi…
[Un des câbles d’attache de la plateforme lâche. Tout le monde hurle, la plateforme ne tient plus que par un côté, elle est à la verticale et se balance. Tout le monde s‘accroche sauf Duffman qui chute.]
Wiggum : Duffman ! Nooooon !
Skinner : J’ai peur que ce ne soit la fin.
Kearney : Mort à cause d’une plateforme de laveur de carreau qui lâche… honnêtement, je l’ai pas vu venir.
Voix : Eh, vous pouvez sauter, oh ouais !
[Duffman est en bas. Les pompiers sont là. Ils ont tendus une toile.]
Lisa : Les pompiers ! On est sauvés !
[Ils lâchent un par un. Mlle Hoover tombe dans la toile et va dans les bras d‘un pompier. Wiggum tombe dans la toile mais elle craque sous son poids.]

SEQ 25 – INT/NUIT - Centrale nucléaire, bureau de monsieur Burns
Marge : [Elle cherche toujours la commande.] Elle doit bien être quelque part !
Homer : Marge mes pieds crament !
Marge : Je cherche je cherche ! [Elle est devant le bureau. Elle appuie sur un bouton, un tableau de commande apparaît. Marge cherche le bon bouton, le trouve puis appuie. Le système anti-incendie se déclenche dans le bureau puis dans toute la centrale.]
Homer : [Soulagé.] Oh, ouais… [Ses chaussures sont brûlées, la plante de ses pieds est brûlée.]

SEQ 26 – EXT/NUIT – Centrale nucléaire, parking
[Les pompiers et les ambulanciers s’activent. Wiggum est évacué en ambulance.]
Hibbert : [Interviewé par la télévision.] Les gens ici sont passés par tous les stades de la peur de mourir, à la fin ils ont fini par être plus calmes…
[L’adolescent boutonneux et Blandine sortent d’une voiture, un peu déshabillés. Julio et Arnie Pie sortent d‘une autre. Marge et Homer les croisent.]
Homer : Tu sais, ça m’a donné une leçon cette histoire. Le patron et moi on peut pas supporter cet endroit et pourtant au beau milieu d’une catastrophe on n’a pas laissé tomber. Quelque part on se ressemble un peu moi et Burns.
Marge : Homer, il est détesté de toute la ville !
Homer : Ah, tu vois, on est pareils ! [Il tourne la tête vers Nick Riviera.]
Riviera : [Il crie] Opérations diverses 9 dollars 50 ! Je répare os brisés, organes performés, bosses, plaies… 9 dollars 50 ! Suivi postopératoire 3 dollars supplémentaires !
Burns : [Aimable] Ha, Simpson ! On m’a dit que c’est vous qui avez sauvé la situation !
Homer : J’ai tout fait pour sauver la centrale m’sieur !
Burns : Oui… malheureusement on est repartis pour des mois de rénovations.
Homer : Wouhou !
Burns : Euh… Oui, bon, tout ça c’est très bien, mais il reste une question, qui a déclenché ce feu ?
Pompier : [Il fait signe à son chef.] Chef, venez voir on a trouvé quelquechose !
[Plus tard]
Lisa : [Fort] Ca y’est, on sait qui est le coupable, c’est l’entreprise Kirk Van Houten, responsable des travaux !
Homer : Vraiment ?
Lisa : Oui ! Apparemment quand Monsieur Smithers a juste allumé la lumière d’un couloir ça a provoqué un court-circuit.
Homer : Euh, ça doit être une erreur... on a déjà jugé le coupable. [Le riche texan suffoque, il est pendu et se balance au bout de la corde.]
Foule : [Joyeuse] Ouaiiiis !
Vendeur de BD : 10 dollars qu’il bouge encore dans 30 secondes !
Homer : Tenu !
Script écrit en mai 2010 par Régis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park