Haut de page
 

L'anecdote du jour

22/01/2018
Au nom du grand père (s20) est le premier épisode à avoir été diffusé en Europe avant d'être diffusé aux USA, sur la chaîne britannique Sky1. Pour une fois, un épisode où les Simpson visitent un autre pays, l'Irlande en l’occurrence, ne déclenchera pas de polémique particulière, c'est à souligner !

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Echange d'épouses
Marge s'inscrit à une émission de télé réalité dont le but est d'échanger les mamans de 2 familles...
22/01 à 17h20 (6ter)
Million Dollar Papy
Homer organise la construction d'un stade de football qui deviendra plus tard une arène pour les corridas. Abraham y deviendra matador...
22/01 à 17h40 (6ter)
Notre Homer qui êtes un Dieu
Homer est chargé de former les employés d'une centrale nucléaire en Inde...
22/01 à 18h10 (6ter)

Derniers commentaires

DarpaSaly69 | Faut pas oublier que Pork and Burns, aussi 11ème épisode de la saison 28 (diffusé le 8 janvier)... (Un point sur les audiences)

tomy68202 | C'est une très bonne nouvelle. Il devrait y avoir 5 épisodes inédits par semaine et la diffusion ... (Les saisons 24 à 28 imminentes sur W9)

Les Simpson59 | 6 millions, très bonne audience. (29x10 - Haw-Haw Land)

alexandreleblanc | Merci mon ami, habituellement je prends bien le temps de corriger, mais j'ai peut-être passé un peu ... (29x10 - Haw-Haw Land)

DarpaSaly69 | Peut-être est-ce grâce à la sortie en DVD de la saison 18 qui a permis à des gens de regarder ou à... (29x10 - Haw-Haw Land)

Fanscript : Ma soeur cette chipie

SEQ 1 – EXT/JOUR – Rues de Springfield
[Marge marche dans la rue en fredonnant, de bonne humeur.]
SDF : Scusez-moi m’dame, vous auriez pas une tite pièce ?
Marge : Ho oui bien sûr. [Elle lui donne une pièce et reprend sa marche.]
SDF : Scusez-moi m’dame, vous auriez pas une tite pièce ?
Marge : Oh et bien je viens d’en donner à un autre... oh, après tout. [Elle lui donne une pièce mais un autre SDF surgit juste derrière le précédent.]
SDF : Et moi je peux en avoir aussi ?
Marge : Mais… mais… c'est-à-dire…
SDF : Quoi ? C’est à la tête du client chez vous ?
Marge : Non non bien sûr… [Elle lui donne une pièce, énervée, et reprend sa marche. Elle passe devant un homme assis sur le trottoir avec une pancarte "sans abri sourd, muet, aveugle, cul de jatte, manchot, paralysé". Marge lui donne une pièce, lasse.]
SDF : Excusez-moi ?
Marge : [Hurlant] NON ! Je n’ai pas d’argent et même si j’en avais je ne voudrais pas vous en donner, c’est clair ? [Elle se rend compte que des habitants dont Ned Flanders, le vendeur de BD et Ellen Lovejoy la regardent, choqués.]
SDF : Je voulais juste vous demander si vous saviez où était la pharmacie, mon fils est très malade. [Il s’enfuit en pleurant. Marge est gênée, les passants parlent entre eux.]

SEQ 2 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
[Homer et les enfants regardent la télévision.]
Dave Shutton : Ce qui explique pourquoi mon ex-femme est une belle grognasse. C’était Dave Shutton, à vous Kent !
Kent Brockman : Merci Dave ! Maintenant rejoignons le capitole de Capital City pour les débats hebdomadaires barbants du congrès.
[Le capitole est rempli d’hommes et de femmes politiques. Beaucoup ont l’air de s’ennuyer. De très vieux hommes politiques dorment, dont un est assisté par une infirmière qui lui tient une poche d’urine. Deux jeunes députés jouent aux cartes. Un homme et une femme s’embrassent.]
Homme politique : Nous pouvons nous féliciter de notre réactivitude dans le problème de financement des poignées de porte de la salle numéro 4 du musée de l’actif net qui était en difficulté en raison du manque de subventions dans la société de…
Marge : Homer, on peut parler ?
Homer : Bien sûr ma chérie ! T’as l’air heureuse ce soir !
Marge : Homer, tourne la tête de la télé.
Homer : [Il la regarde, elle a l’air triste] Ho, c’est CE genre de discussion là que tu veux avoir…
Lisa : Qu’est-ce qui t’arrive maman ?
Marge : J’ai agressé un clodo aujourd’hui.
Bart : Pourquoi ?
Marge : Et bien j’étais énervée et… Oh, et puis ça n’a pas d’importance, ce qui est important c’est que les gens dans la rue qui m’ont vu ont parlé de moi comme si j’étais une femme horrible.
Lisa : Techniquement, si tu te soucies plus de ce que les autres gens en ont pensé que de la peine que tu as sans doute causé à ce pauvre homme, ils n’ont peut-être pas tout à fait to…
[Marge est sur le point de pleurer.]
Lisa : Enfin, euh, euh…
Homer : C’est pas grave chérie ! [Il la prend dans ses bras] Ca va se tasser. [Ils regardent l’écran de télévision.]
Kent Brockman : Nos cameramen s’étant tous procurés des arrêts maladie, nous rejoindrons plus tard Capitol City, reprenons nos informations. Maintenant voici une vidéo insolite dans cette ville prise cet après-midi. Si vous n’avez pas de domicile fixe, nous vous déconseillons de regarder cette vidéo. [Il parle à quelqu’un hors champ] Je ne vois pas pourquoi il faut absolument donner cet avertissement, si ils n’ont pas de domicile fixe je ne vois pas comment ils peuvent se payer la télé, qu’est-ce que c’est que ce…
[La vidéo commence. On voit Marge crier sur le SDF.]
Hélen Lovejoy : J’ai toujours su que c’était une irresponsable et une forcenée !
Skinner : Vous savez, plus rien ne m’étonne venant de cette famille.
Hans Taupeman : De qui me parlez vous ?
Vendeur de BD : [Il tient une caméra] Quand j’ai filmé cette scène ça m’a fait penser à Peter Parker s’énervant publiquement contre Eddie Brock alors qu’il était infecté par le symbiote et…
Kent Brockman : Ha ha ! Oui, hum… voilà.

SEQ 3 – INT/JOUR – Supermarché
[Les gens regardent Marge, certains ont l’air en colère, d’autres parlent à voix basse.]
Moe : Non mais vous vous rendez compte, quelle honte !
Krusty : Qui êtes vous ?
Moe : Oh, ça va je voulais juste parler !
Nelson : [Il pointe Marge du doigt.] Ha-ha ! Vous avez une mauvaise réputation !
Marge : [S’adressant à un vendeur] Euh, excusez-moi, je cherche la sauce tomate.
Ado boutonneux : [Mal aimable] Allée 8, au fond du magasin, à côté du rayon céréales et lingerie fine.
[Marge arrive dans le rayon et voit qu’Agnès Skinner sur la pointe des pieds tente d’attraper quelquechose.]
Marge : Laissez-moi vous aider Agnès. Que voulez-vous attraper ?
Agnès : [Mal aimable] Ces rutabagas en poudre, pourquoi ? Vous avez quelquechose contre ?
Marge : [Gênée] Mais non ! Non ! Je veux juste vous aider. [Elle se hisse sur la pointe des pieds et prends une boîte. Mais avec son coude elle fait tomber une autre boîte sur la tête d’Agnès. Celle-ci hurle]
Agnès : Au secours ! Cette folle essaie de me tuer !
[Des gens accourent]
Tahiti mel : Cette femme est une droguée !
Foule : [Hurlant] Ouais ! Ouuuuuuh !
Agnès : Pourquoi on ne l’a pas encore arrêtée ?
Foule : [Hurlant] Ouais ! Ouuuuuuuh !
Carl : Et pourquoi est-ce qu’on ne trouve pas encore de Blu-Ray dans ce magasin, hein ?
[Silence.]
Foule : [Hurlant] Ouais ! Ouuuuuuh !
Marge : [Pensées] Bon, je devrais peut-être me préparer à énerver la moitié de la ville… donc ce que vit Homer chaque jour. A moins que…

SEQ 4 - INT/NUIT – Maison des Simpson, salle à manger
[Les Simpson mangent.]
Homer : Faire du bénévolat à l’hôpital ? Il faut pas un diplôme pour être toubib ?
Marge : Non je veux dire, remonter le moral des patients. J’ai juste besoin de me sentir mieux en donnant un peu de bonheur aux gens déprimés.
Bart : Hé m’man, tu pourras me rapporter des stéroïdes pour me faire gonfler les muscles ?
Homer : Ho, toi Poupougne, hein !
Lisa : Maman, tu ne serais pas entrain de sur-compenser ton malaise d’être haïe par toute la ville ?
Marge : Tu ne comprends pas ce que je ressens.
Lisa : [Levant les yeux au ciel.] Bien sûr que non… [Souvenir. Lisa est au guichet d’un magasin.] Vous auriez le livre « Rejeté avant 10 ans = Rejeté toute sa vie » ?
Vendeur : Il doit en rester deux ou trois vendus en cadeau avec les cordes spéciales pendaisons suicides.
Lisa : [Ecoeurée] Spéciales pendaisons suicides ? Mais c’est horrible !
Vendeur : Adressez toute réclamation au club des amis de Moe.
[Fin du souvenir. Lisa l’air atterré soutient sa tête avec sa main.]

SEQ 5 - INT/JOUR – Hôpital de Springfield, couloir
Docteur Hibbert : Ha ha ha ha ! Oui, je comprends, vous voulez vous réhabiliter aux yeux des gens. Mais sachez qu’il faudra un moment pour qu’on cesse de vous prendre pour une cinglée, moi compris ! Ha ha ha ha !
Marge : Ecoutez, laissez-moi au moins essayer !
Docteur Hibbert : Très bien Marge, je peux vous intégrer comme bénévole au programme « Riez tant que vous en êtes encore physiquement capable ». Dont je suis le fondateur, président et membre actif.
Marge : Ho, pour être franche je m’en doutais un peu.
Docteur Hibbert : Ha, Marge je vous présente le docteur Lekso.
Lekso : Fermez-là Hibbert. [Il passe devant eux puis s’en va.]
Marge : Il n’a pas l’air d’avoir bon caractère.
Docteur Hibbert : Et encore, je ne vous ai pas présenté le docteur Christian Troy. Ha ha ha !

SEQ 6 - INT/JOUR – Hôpital de Springfield, chambre
[Marge parle avec une femme.]
Marge : Et là mon mari a jeté un parpaing qui a manqué sa cible et a défoncé le capot de la voiture du Maire !
Judith : Ha ha ha ! Ho, votre famille est formidable Marge.
Marge : [Bas, au docteur Hibbert.] Euh, je ne vais pas lui dire, mais ce n’était pas censé être une blague…
Docteur Hibbert : Qu’importe, vous semblez savoir vous y prendre avec les patients. [Il se tourne vers un homme attaché à son lit.] Bien, quant à vous capitaine œil de lynx, j’ai bien peur que vous soyez devenus fou en Corée. Ha ha ha !
Capitaine Franklin : Je vous répète que j’appelle Benjamin Franklin !
Docteur Hibbert : Vous voyez, vous vous prenez pour quelqu’un mort il y a plus de 200 ans. Infirmière ! Préparez le bloc pour une lobotomie en urgence.
Marge : [Elle parle à un viel homme.] Bonjour monsieur Bleck ! Je suis là pour vous remonter le moral.
Monsieur Bleck : Ho, c’est gentil ça. [Hurlant.] Ce qui me remonterait le moral, ce serait que vous vous tiriez espèce de sorcière !
Marge : [Reculant] Bon, bon…

SEQ 7 - INT/JOUR – Hôpital de Springfield
Marge : Docteur Xok ! Docteur Xok !
Docteur Xok : Oooh la chevelue, j’espère que tu as une bonne raison de me… non, pas parler, je cherche un terme plus fort que « tellement me gonfler que regarder l’intégrale de Derrick serait un véritable rêve en comparaison ».
Marge : Je veux juste vous poser une question. Monsieur Bleck semble très sur les nerfs… Comment dois-je m’y prendre avec lui ?
Docteur Xok : Oh, il est pas content ? C’est triste ça ! Il doit compatir à votre malheur j’en suis sûr, lui qui est en phase terminale d’un cancer du pancréas. Alors c’est simple vous n’avez qu’à aller lui offrir une grande boîte de chocolat comme ça, ça lui règlera tous ses problèmes.
Marge : Très bien. [Elle s’en va puis revient.] Ha non, je n’avais pas compris… vous étiez ironique hein ?
Docteur Xok : Ha, bravo ! [Il applaudit] Vous voyez cet hôpital existe depuis de très nombreuses années et a vu passer une foule de gens plus ou moins compétents, de l’abruti à virer à coup de pieds dans les fesses au génie rapide compétent et efficace ; mais je ne comprends pas comment il s’est passé si longtemps de votre capacité de déduction qui ferait passer l’inspecteur Columbo pour un attardé mental grabataire.
Marge : [Silencieuse un instant] Pourquoi grabataire ?
Docteur Xok : J’avais envie d’utiliser ce mot.

SEQ 8 – INT/NUIT – Maison des Simpson, salle à manger
[Les Simpson sont assis à table. Homer avale une bouchée de son repas, l’air hésitant.]
Marge : Alors ? C'est bon ?
Homer : Oui oui, c'est bon mais... n'en refait pas.
Marge : Oh… je suis désolé Homer, mais je n’ai pas eu beaucoup de temps pour le préparer, j’ai passé beaucoup de temps à l’hôpital.
Homer : Mais ça a le goût de White Spirit !
Bart : Tu sais quel goût a le White Spirit ?
Marge : Vous savez, j’ai passé un bon moment à l’hôpital, surtout quand j’ai parlé avec cette femme, elle aussi elle fait partie du club des ménagères anonymes.
Lisa : Papa, je voudrais sortir avec Todd Flanders.
Homer : Lisa, à cette table on a déjà en sujet de discussion une histoire principale -ce repas dégueu- et une histoire secondaire –ta mère à l’hosto- alors on n'a pas le temps de s'en occuper pour l'instant.

SEQ 9 – INT/JOUR – Hôpital de Springfield
Marge : [Elle est assise sur le bord du lit de Judith] Comment vas-tu aujourd’hui ?
Judith : [L’air fatigué] Ça va… Tu sais Marge, je dois dire que tes visites régulières me font beaucoup de bien. Je t’envie toi et toute ta famille. Moi mon ex-mari on s’est déchiré, et, j’en ai honte, devant ma fille.
Marge : Oooh… oui… [Souvenir. Les enfants dînent, gênés, devant Homer et Marge debout, en colère.]
Homer : J’aurais pit-être été bien plus heureux en devenant le colocataire de Lenny qu’en épousant madame Marjorie !
Marge : Et moi en devenant une actrice célèbre plutôt qu’en épousant un gros égoïste !
[Fin du souvenir.]
Marge : [Bas, à elle même.] Je vois pas pourquoi j’aurais voulu devenir une actrice, je n’ai jamais joué que dans une seule pièce… [A voix haute.] Enfin, vous savez, on fait ce qu’on peut pour donner le bon exemple. Et votre ex-mari, qu’est-il devenu ?
Judith : [Soupirant.] Il est directeur d’une boite gay adepte du sado masochisme…
Marge : [Silencieuse un instant.] Euh... Oh.
Judith : Oui, c'est ce que beaucoup de monde dit à ce sujet.
Infirmière : [Mal aimable] C’est l’heure des fins de visite.
Marge : Très bien. Aurevoir Judith, à dem…
Infirmière : [Hurlant] Dites vous êtes sourde ? C’est la fin des visites, dehors !

SEQ 10 – INT/JOUR – Hôpital de Springfield, couloir
Lisa : Alors ça y’est, on va rencontrer Judith ?
Marge : Oui, vous comprendrez pourquoi je suis ravi des 3 semaines qu’on a passé ensemble.
Bart : Ça fait déjà 3 semaines ? C’est dingue ce que le temps passe vite.
Marge : Qu’est-ce que tu veux dire ?
Bart : Ouais non en fait, je sais pas pourquoi j’ai dit ça…
[Ils entrent dans la pièce. Le lit est vide.]
Marge : [Elle s’approche du docteur avec Homer, les enfants restent en arrière] Mais… Mais… Docteur Hibbert, où est Judith ?
Docteur Hibbert : Je suis désolé Marge, elle nous a quitté dans la nuit.
Marge : Ho ! [Des larmes coulent] Seigneur…
Lisa : Qu’est-ce qui se passe maman ?
Marge : [Bas] Ho mince, devant les enfants c’est gênant…
Homer : [A lui-même] Comment expliquer la mort aux enfants ? Ha, je sais ! [Aux enfants] Les enfants, votre tante Judith est partie pour un looong voyage, dans un endroit meilleur.
Bart : Tu veux dire qu’elle a cassé sa pipe et que maintenant on l’a mis au rayon des surgelés ?
Lisa : [Elle consulte une fiche de soin] Fièvre, baisse des globules blancs et rouges, hémorragies incontrôlées… J’imagine que c’est une leucémie, elle a du avoir une horrible paralysie faciale, commencer à suffoquer, puis elle est morte.
[Marge pleure bruyamment.]

SEQ 11 – INT/JOUR – Cabinet de notaire
Marge : Ho, je suis déprimée…
Homer : Je suis désolée ma caille.
Marge : J’aidais les gens à l’hôpital, mais qui va m’aider moi ?
Homer : Tiens, ça vaut ce que ça vaut mais il paraît qu’ils ont aidé beaucoup de monde… [Il lui donne une carte des « amis de Moe ». Le logo est Moe pendu mais qui sourit en levant le pouce. Le notaire entre dans la pièce.]
Notaire : Bonjour… Je voudrais d’abord vous présenter mes condoléances pour la mort de votre amie Judith Adams.
Marge : Merci beauc…
Notaire : Oui oui, c’est ça, je n’ai pas toute la journée, alors sachez qu’elle a pensé a vous dans votre héritage.
Homer : Wouhou ! Je m’y attendais pas !
Marge : Homer pourquoi serions-nous venus ici si ce n’était pas le cas ?
Notaire : En réalité madame Simpson, comme elle n’a aucune autre famille, elle vous a désignée tutrice légale d’Abigaïl, sa fille de 6 ans.
Marge + Homer : [Hurlants] Quoi ?

SEQ 12 - INT/JOUR – Maison des Simpson, cuisine
Marge : Alors voilà la situation les enfants.
Lisa : Oh, enfin une petite sœur !
[Maggie croise les bras, mécontente.]
Lisa : [Sèche] Une petite sœur avec laquelle je pourrais avoir une conversation !
Bart : On a déjà assez de filles comme ça ici, je crois.
Homer : Ouais, mais certains garçons peuvent être assez chiants aussi.
Bart : Tu parles de qui là, Homer, de toi ?
Homer : Non, moi je suis irresponsable ! Irresponsable, pas chiant ! Nuance !
Marge : Oui bon, il faut savoir qu’on n’est pas obligé de dire oui, c’est une décision qu’on doit prendre en famille. Mais si on refuse, elle ira dans un orphelinat… Elle sera triste… Et elle sera traquée par le gouvernement chinois et devra lutter pour sa survie dans les gorges de Springfield et…
[Le reste de la famille est silencieux.]
Lisa : J’irais voir les chiffres officiels sur Internet, mais je ne crois pas que ce genre de cas soit très répandu…
Marge : Oui et bien regarde donc le film les Orphelins de Huang Shi ma p’tite !
Homer : Bon écoutez, ça nous mène à rien tout ça faut prendre une décision, en plus faut que je finisse de repeindre le meuble à téléphone et…
Marge : Oh, ça me dépasse Homer, c’est important ! On parle de l’avenir d’une petite fille et toi tu…
Homer : Tu m’as tanné pendant des semaines avec ça et maintenant c’est plus important ?
Marge : Bon bon bon… Écoutez, répondez à cette simple question : Oui ou non ?

SEQ 13 - INT/JOUR – Maison des Simpson, entrée
[La famille sauf Homer se tient debout devant la porte. Homer rentre.]
Marge : Bonsoir chéri !
Homer : Ouais, bonsoir… [Il soupire] J’en ai marre ! Il faut réparer le condenseur à la centrale et devine qui va s’y coller ?
Marge : Ho, Homer, je suis désolée.
Homer : Non non, devine, parce que moi j’en ai aucune idée, Burns a pas encore pris sa décision.
Marge : Homer, Homer, dans un instant Abigaïl doit arriver, alors tâche d’être accueillant.
Homer : Ha oui, c’est vrai, on va accueillir une nouvelle fille dans notre famille ! C’est fou comme on oublie vite les pitits détails.
Marge : Voyons, Homer… Et surtout soyez tous très gentil, on m’a dit qu’elle s’en remettait bien vu les circonstances, mais ça ne fait qu’une semaine qu’elle a perdu sa mère, alors… [On sonne à la porte. Marge va ouvrir.]
Krystel Madison : Bonjour, Krystel Madison, directrice du centre de protection de l’enfance.
Marge : [Elle lui serre la main.] Enchantée.
Homer : [Il lui serre la main.] Heureux de vous connaître.
Krystel Madison : Abigaïl n’est pas encore sortie de la voiture, elle est encore assez nerveuse.
Marge : Pauvre puce.
Homer : Bah, je vais aller la réconforter !
Marge : Euuuuuuh…
Krystel Madison : Bonne idée.
Lisa : Euuuuh ! [Elle fait des signes de la main.] Non ! Non je, je… on a presque le même âge, je vais y aller !
Marge : Oui, oui, bonne idée… [Elle fait un sourire gêné à Mme Madison.]

SEQ 14 - EXT/JOUR – Evergreen Terace
[Lisa s’approche de la voiture. Elle voit une fillette brune.]
Lisa : Salut Abigaïl. Moi c’est Lisa.
Abigaïl : Salut…
Lisa : Ca va ?
Abigaïl : Bof…
Lisa : Je comprends. Tu sais, on est tous prêt à t’aider à… [Pensées] Phrase type : « Surmonter cette mauvaise passe ». Demande de termes simplifiés, catégorie enfant de 6 ans. Recherche en cours… [A voix haute] te sentir moins triste ici.
Abigaïl : Merci.
Lisa : Prends ton temps, quand tu voudras venir, on t’accueillera.
Abigaïl : [Elle inspire.] C’est bon c’est bon, je crois que je suis prête. [Elle sort de la voiture. Lisa lui prend la main et elles entrent à l’intérieur.]

SEQ 15 - INT/NUIT – Maison des Simpson, cuisine
[Les Simpson dînent en silence, gênés.]
Homer : Et alors Abigaïl, euh, tu as, euh… tu…
Cerveau d’Homer : Allez Homer finis ta phrase ! Dépêche-toi de trouver une question à lui poser !
Homer : Euh, tu…
Cerveau d’Homer : Allez ! Ce genre de silence te paraît pas terrible comme je suis entrain de te parler mais dis-toi que pour les gens qui attendent de voir ce que tu vas dire, ils patientent un temps fou !
Homer : [Hurlant.] Ferme-là j’essaie de réfléchir ! [Tout le monde le regarde surpris.] Euh, je veux dire par là… tu, tu, tu travailles bien à l’école ? [Se levant.] WOUHOU ! J’ai trouvé !
Abigaïl : Euh, oui je… j’ai eu un B+ à ma dernière interrogation d’orthographe.
Homer : C’est bien, tes parents doivent être fiers.
Marge : Homer !
Homer : Quoi ? [Il réfléchit.] D’oh !
Abigaïl : Et toi euh… où tu travailles ?
Homer : Moi ? Oh, je travaille dans une centrale ferroviaire.
Lisa : [Elle se presse de changer de sujet] Et tu as une passion ?
Abigaïl : J’aime les animaux. D’ailleurs j’ai une tortue dont je m’occupe beaucoup.
Marge : Oh oui je l’ai vue quand tu es arrivée, c’est bien ça.
Bart : Ouais, ça me rappelle le jour où j’ai trouvé un petit écureuil blessé dans le jardin quand j’avais 4 ans. Je l’ai pris dans mes bras, je l’ai amené à la maison, bien au chaud… Et je l’ai tué ! Ha ha ha !
Marge : Bart !
Bart : Ha ha, j’étais si jeune et innocent…
Apu : [Qui apparaît à la fenêtre.] Excusez-moi, j’ai entendu dire que vous adoptiez des enfants sur un coup de tête ? Parce que, je serais preneur !

SEQ 16 – INT/NUIT – Maison des Simpson, chambre de Lisa
[La famille est rassemblée.]
Marge : Voilà, voilà, vous allez partager cette chambre en attendant qu’on réfléchisse à une meilleure solution.
Lisa : Ça me fait plaisir d’un sens, et de l’autre je trouve ça injuste, c’est pas normal que je doive partager ma chambre quand Bart qui n’y est jamais garde la sienne !
Bart : Moi ? Je dors toutes les nuits dans ma chambre sagement !
Lisa : [Bras croisés] Vraiment ?
Bart : Ouais bon en tout cas je fais pas le mur très souvent.
Lisa : [Bras croisés] Tiens ?
Bart : Ouais bon, en tout cas j’ai plus incendié une bagnole la nuit depuis 2 semaines. [Gêné.] Faut que j’y aille. [Il sort de la pièce.]

SEQ 17 – EXT/JOUR – Ecole de Springfield, cour de récréation
Lisa : Les filles, je vous présente ma petite sœur, Abigaïl !
[Sherry, Terry, Janey et Allison marmonnent un bonjour et saluent à peine, puis elles s’en vont.]
Abigaïl : Qu’est-ce qu’elles ont ?
Lisa : Et bien j’imagine que dans la mesure où on se parle à peine ça semble logique qu’elles s’intéressent encore moins à mon entourage…
Bart : [Il prend Abigaïl par l’épaule] Bon Lisa lâche là deux minutes, je vais la mettre au parfum. Bon voilà, j’en ai parlé avec le conseil du N.R.E, ou le « Non, on Refuse l’Education ! » je te donnerai un badge, et on s’est arrangés pour te faire une place. Voici Nelson qui tabassera tout garçon qui t’ennuiera.
Nelson : Si c’est une fille je la tabasserait psychologiquement comme j’ai appris à le faire.
Bart : Voici Milhouse qui te conseillera sur le choix de la nourriture de la cantine.
Milhouse : Cette semaine je te conseille de te méfier particulièrement de la sauce à la menthe, qui selon des sources fiables, pourrait bien être du sang de plutonien !
Bart : Moi qui te conseillerait sur l’attitude à avoir avec les profs. Par exemple si jamais tu es prise à tricher à une interro, accuse Ralph de te fournir les antisèches. Ralph, membre honoris causa du groupe qui ne sert à rien et qu’on ne peut pas blairer mais qui est tellement débile qu’il mérite d’en faire partie parce qu’on peut le manipuler.
Ralph : [Content, levant les bras] Je suis membre de la N.R.A !
Bart : Il y a aussi Wendell et Lewis mais comme d’habitude ils servent juste de figurants, des questions ?
Abigaïl : Lisa fait partie de ce groupe ?
Nelson : Ha-ha ! Ta question est idiote ! [Il réfléchit] Eh, alors ça signifie que tu mérites d’en faire partie !

SEQ 18 - INT/JOUR – Maison des Simpson, salle à manger
[Les Simpson prennent leur repas.]
Marge : J’ai fait un gâteau au caramel pour fêter l’arrivée d’Abigaïl, ça fait une semaine que tu es avec nous aujourd’hui !
Homer : Houuu ! Marge, faudrait fêter ça toutes les semaines !
Lisa : Alors Abigaïl, t’as appris quoi aujourd’hui ?
Abigaïl : On a appris ce que sont des synonymes.
Homer + Bart : Des quoi ?
Marge : Ho, c’est bien ça, et tu as fait autre chose ?
Abigaïl : Oui, à la fin de la semaine il faudra écrire un texte, ce qu’on veut, et il faudra le lire devant les parents.
Lisa : Waaah, nous on nous a jamais donné ce genre de travaux !
Skinner : [À la fenêtre] Ce n’est pas étonnant, l’éducation nationale change les programmes des classes à peu près tous les 2 mois.
[Silence]
Homer : Qu’est-ce que vous faites là vous ?
Skinner : Je passais. [Il s’en va]
Marge : Homer, tu penses que Mr Burns te dira oui pour que tu quittes le travail plus tôt pour aller la voir ?
Homer : Évidemment qu’il va me dire oui ! A moins que… il me dise non.
Marge : Peut-être qu’en lui expliquant que c’est un moment très important dans la vie de ta fille adoptive il voudra bien.
Bart : Ha ha ha ! Non sérieusement p’pa, si tu veux le faire accepter, il faudra le piéger.

SEQ 19 – EXT/JOUR – Maison des Simpson, entrée
[Abigaïl et Lisa rentrent dans la maison. Lisa monte, Abigaïl voit Bart allongé sur le canapé]
Abigaïl : Eh Bart, t’es déjà là ? Mais comment t’as quitté l’école si tôt ?
Bart : J’ai fait gober à l’infirmière scolaire que j’avais une douleur lancinante dans les doigts de pied. J’ai passé mon après-midi sur ce canapé.
Abigaïl : La vache, mais comment tu fais ?
Bart : Qu’est-ce que tu veux dire ?
Abigaïl : Ben, tout le monde dans ta famille est bien, ta mère, ton père, Maggie… Lisa aussi est gentille, mais on s’amuse tellement plus avec toi.
Bart : Hmmm… Tu sais, t’es la moins débile des filles que j’ai connu.
Abigaïl : Toi t’es le gars le plus débile que j’ai connu, mais le plus cool aussi.
Bart : [Il réfléchit] Je prends ça comme un compliment.
Abigaïl : Tu veux bien m’apprendre à être comme toi ?
[Bart réfléchit, un sourire aux lèvres.]

SEQ 20 - EXT/JOUR – Maison des Simpson, salon
[Abraham et Lisa écoutent de la musique.]
Lisa : Je ne pensais pas que l’intégrale techno des années 50 était si fourni !
Abraham : Et attends, t’as jamais entendu l’intégrale hard rock des années 30 !
[Lisa reçoit une boulette de papier sur le visage. Bart et Abigaïl font une bataille.]
Lisa : Eh, qu’est-ce que vous faites ?
Bart : Ha ha ha ! Ça te regarde pas l’intello !
Abigaïl : Ha ha ha ! Je suis entrain de le battre à la bataille de boulettes !
Bart : T’as la chance du débutant ! [Il renverse Lisa. Bart et Abigaïl quittent la pièce]
Lisa : Il est entrain de la rendre complètement idiote !
Abraham : Hooo, on ne devient pas idiot dans la vie ma p’tiote ! On l’est dès sa naissance ou on ne l’est jamais.
Lisa : Comment je peux faire pour la rattraper avant qu’elle ne tourne mal ?
Abraham : Elle est chamboulée c’est tout ! Mets-toi à sa place, elle en a vécue des choses en 2 semaines ! Si elle vaut le coup d’être sauvée de l’emprise de ce fils d’imbécile, alors tu le sauras vite fait !
Lisa : Moui, je suppose…
Abraham : Lisa, ce ne sont pas nos aptitudes qui déterminent qui nous sommes, mais nos choix.
Lisa : Waah, grand-père, c’est profond !
Abraham : Ouais hein ? J’ai lu ça dans Harry Potter.

SEQ 21 – INT/JOUR – École de Springfield, salle de classe
Edna : Bonjour les enfants ! En raison de l’absence de Mme Clarke qui a… une angine, nous accueillons en plus quelques-uns de ses élèves. [Abigaïl en fait partie.]
Nelson : Pourquoi vous voulez pas admettre qu’en fait c’est une alcoolo ?
Edna : Nelson, pour la dernière fois, ce n’est pas une alcoolo, c’est une droguée ! Bien, j’ai corrigé vos interrogations ! En premier lieu je pense à celle de Bart. Bart, tu as réellement écrit que « La science ne jette aucune lumière sur le problème de l’essence ou de l’origine de la vie, et que nul ne se refuse aujourd’hui à admettre toutes les conséquences qui découlent d’un élément inconnu ? »
Bart : Oui m’dame !
Edna : Au-delà du fait qu’il s’agissait d’une interrogation de mathématiques, je crois que tu as copié la fin d’un livre de Charles Darwin.
Bart : Ben, euh… Vous nous avez jamais dit que c’était interdit ! C’est vrai ou non ?
Edna : Je ne prendrais même pas la peine de te répondre. Par contre il faudra que tu m’expliques comment en ayant fait un copier/coller tu as réussi à y intégrer des fautes d’orthographe.
Bart : Hmmm…
[Le proviseur Skinner et Willie le Jardinier entrent en trombe dans la classe.]
Skinner : Cette fois je te tiens Bart Simpson ! Avoue !
[Bart est mal à l’aise.]
Skinner : C’est encore Ralph Wiggum qui t’a fourni des antisèches n’est-ce pas ?
Bart : Euh… ouais, et comment !
Skinner : Willie, vous allez garder Ralph en punition toute la journée avec vous !
Willie : Quoi ? Mais vous tournez pas rond vous, j’ai du travail !
Skinner : Un travail de fainéant et d’ivrogne.
Willie : C’est ça ouais, et mon cul c’est du poulet ?
Skinner : Vos fesses ne m’inter… euh [Il regarde les fesses de Willie]… Oh c’est vrai qu’elles sont plutôt… ho, c’est troublant… du calme Seymour…
Willie : Hein ?
Skinner : Euh, rien rien, continuez.
[Ils sortent de la classe.]
Edna : Reprenons le cours…
[Bart regarde Abigaïl l’air content de lui. Elle lui sourit.]

SEQ 22 – INT/JOUR – Maison des Simpson, chambre de Lisa
[Abigaïl est assise devant le bureau, elle écrit quelquechose.]
Lisa : Salut sœurette, qu’est-ce que tu écris ?
Abigaïl : [Elle ferme un cahier et un livre.] Euh, rien du tout !
[Elle sort de la pièce. Lisa, soupçonneuse, ouvre le livre et le cahier.]

SEQ 23 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
Lisa : Bart, tu n’aurais pas appris à Abigaïl à devenir une tricheuse ?
Bart : Tu as des preuves de ce que tu avances ?
Lisa : Oui, un exercice ! [Elle sort le livre et le cahier.] L’énoncé disait de faire une ligne de D majuscules sans regarder l’exemple du livre, et elle a regardé !
[Gros plan sur les D majuscules recopiés, avec une musique dramatique.]
Bart : Ha, elle a un tempérament de cafteuse ? Hum, il faudra aborder ce point à la prochaine réunion de la NRE. [Il prend un agenda, Lisa l’envoie valser, et plaque Bart contre le mur.]
Lisa : Çà suffit Bart, laisse la tranquille !
Bart : T’es jalouse ! Admets-le Lisa, elle me ressemble plus que toi.
Lisa : Jamais ! Elle est juste chamboulée par la mort de sa mère ! Et d’ailleurs j’ai parlé à quelqu’un de ce que tu fais avec elle.
Bart : Quoi ? Espèce de…
[Homer entre dans la pièce l’air mécontent.]
Bart : Ha, t’en a parlé à papa ! Ha ha ha ! C’était à maman qu’il fallait le dire.
Homer : Bart, t’as pas appris à Abigaïl a devenir une tricheuse n’est-ce pas ?
Bart : Si.
Homer : Si ! Hi hi hi ! Si ! Hi hi hi… [Réfléchissant un court instant. Puis reprenant l’air sérieux.] Si ?
Bart : Si.
Homer : Bon, ben tu vas avoir de sérieux ennuis, c’est moi qui te le dis !
Bart : D’accord mais c’est dommage car du coup je risque de dire à maman que c’est toi qui a utilisé tout son pot de teinture pour les cheveux.
Homer : Oh ! Tu ferais pas ça ?
Bart : Hmmm… A toi de voir.
Homer : [Bombant le torse et sortant de la pièce.] C’est bon, ça va pour cette fois ! [Pensée] Cool, je m’en suis tiré avec dignité.
Lisa : Bon, tant pis, j’en parlerai à maman.
Bart : Eh non ! Selon la charte de vacheries entre frère et sœur tu n’as le droit qu’à un joker.
Lisa : Ce genre de charte n’existe pas.
Bart : J’aurais essayé. Au fait, c’est quoi une charte ?

SEQ 24 – INT/NUIT – Maison des Simpson, chambre des parents
[Homer et Marge sont au lit, ils lisent.]
Homer : [Il lit « la petite marchande aux allumettes ».] Le petit cadavre gisait dans la neige… [Il pleure.] Hoo, c’est si triste ce bouquin ! En plus est bête, elle vend ses allumettes dans la rue au détail… [Parlant plus fort, sur le poids de fondre en larmes.] alors qu’en gros au supermarché elles valent beaucoup de moins cher ! [Eclatant en sanglots, il enfouit ses mains dans son visage.] J’comprends qu’elle ait pas trouvé assez d’argent pour se payer l’hôtel…
Marge : Homer, je m’inquiète…
Homer : Pourquoi ? C’est pas comme si on pouvait encore la sauver, elle est déjà morte ! [Hurlant] Déjà morte !
Marge : Je ne te parle pas de ton bouquin, je m’inquiète pour Abigaïl !
Homer : Oh…
Marge : Ecoute, elle est entrain de mal tourner je pense, Bart a… comment dire… une mauvaise influence sur elle.
Homer : [L’air de réfléchir, avec sérieux.] Haaa, je vois, Bart lui enseigne l’art subtil de la sournoisité…
Marge : Euh, en gros, oui.
Homer : Ecoute Marge, je sais qu’on aurait pu dire la même chose sur Bart et qu’on se serait salement planté, mais elle a 6 ans, c’est normal de faire des bêtises à cet âge là.
Marge : Oui, j’espère que tu as raison…

SEQ 25 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
[Abigaïl zappe.]
Femme : Ces housses de couette ont changé ma vie !
[Changement de chaîne.]
Voix off : Lance Murdoch va maintenant essayer de sauter au-dessus d’un cratère de volcan…
[Changement de chaîne.]
Homme : Ces voleurs vont nous échapper !
Enfant : Non, Lassie a relevé l’immatriculation de leur voiture !
Homme : Ouf, on est sauvés !
[Changement de chaîne.]
Krusty : Aurevoir les enfants ! Hey hey !
[Changement de chaîne.]
Kent Brockman : Un milliardaire a acheté pour 2 millions de dollars un vieux slip de Michael Jackson.
Abigaïl : [Elle éteint la télévision.] Pfff, y’a rien à faire ! [Elle descend du canapé et va voir les DVD. Elle cherche parmi les films « Bambi 3 : L’aliénation existentielle », « Flush Gordon », « Le tueur au tournevis » et « Super Mario le film : Le demi-retour de Bowser ». Elle a un mauvais sourire. Elle sort un DVD d’un boîtier, mais le place dans le magnétoscope. Elle appuie sur la touche lecture, le magnétoscope explose. Homer entre dans le salon, constate les dégâts et hurle.]

SEQ 26 - INT/NUIT – Maison des Simpson, cuisine
[Homer, Marge et Lisa dînent, l’air triste.]
Lisa : C’est la faute de Bart, je vous avais prévenu !
Homer : Prévenu ? Hé, Bart nous faisait subir ses conneries bien avant ta naissance, jeune fille !
Marge : Je… j’ai mauvaise conscience de dire ça dans un moment pareil, mais qu’elle soit chamboulée n’excuse pas tout. Si dans les semaines qui viennent elle ne se calme pas…
Lisa : Quoi ? Ne me dis pas que tu vas…
Marge : Lisa, je ne dis pas ça de gaieté de cœur, mais on ne peut pas la garder avec nous si elle agit comme ça durablement.
Lisa : [Très en colère.] Mais on ne parle pas d’un chien ! Moi je vais l’aider ! Même si je dois passer des heures avec elle, je jure que je vais l’aider à s’en tirer ! [Elle sort de la pièce.]
Marge : [Soupirant.] Je sais que Lisa va sérieusement essayer, mais j’ai eu une conversation avec Abigaïl sur ce qu’elle avait fait, et elle ne m’a pas semblée écouter. J’ai peur qu’elle ne recommence ses bêtises.
Homer : [Pleurnichant.] Oh non, j’aurais pas les moyens d’avoir encore un gosse qui me coûte autant en réparations, autant en finir tout de suite. [Il prend le téléphone.] Allô, les amis de Moe ? C’est pour une urgence. [Une musique fade se déclenche.] Oh, la ligne est toujours surchargée…
Lisa : M’man ! P’pa ! Bart et Abigaïl ne sont plus dans leur chambre !
Marge : [Mécontente] Hmmm…

SEQ 27 – INT/NUIT – Maison des Simpson, entrée
[Le chef Wiggum est sur le pas de la porte l’air de mauvaise humeur tenant Bart et Abigaïl par la main.]
Marge : [En colère] Montez dans votre chambre tous les deux, on va en reparler vous pouvez me croire. [Ils montent.]
Wiggum : Quand on les a trouvés ils brûlaient un objet de collection antique ! La Chrysler exposée dans le centre ville qui a appartenue à Matt Damon !
Homer : Pinaise ! Vous croyez qu’elle va s’en sortir ?
Wiggum : Je ne sais pas… Elle a vraiment la mort dans la peau cette fois. Ha ha, vous avez compris la blague ?
Homer : Tout à fait !
Wiggum : N’est-ce pas !
Homer : Ca l’est !
Wiggum : Et comment !
Homer : Comment donc !
Marge : [Mal aimable] Merci chef ! [Elle ferme la porte] Homer, demain tu vas aller chercher le père d’Abigaïl !
Homer : Ha bon ? Mais demain je bosse. Enfin… Priorité aux priorités ! [Il monte dans les escaliers] Hi hi hi hi !

SEQ 28 - INT/JOUR – Ecole
[Les parents et quelques enfants sont rassemblés et parlent entre eux, les enfants se préparent à lire leur texte.]
Homer : Le type à la mairie m’a filé un papier avec des renseignements sur ce type ! [Il tend un papier à Marge qui le lit.]
Marge : Ha, il n’habite pas loin ! Alors il y a un espoir !
Homer : Ouais. Et j’en ai profité pour consulter les règles du mariage et aucune ne m’impose de devoir déboucher des éviers Marge !
Marge : Hmmm… Bon enfin bref, il faudra t’y rendre toute à l’heure.
Homer : J’ai aucune idée d’où c’est et comme je sais toujours pas me servir de Mapy ou de Google Earth, je lui ai laissé un message sur son répondeur, espérons qu’il viendra.
Lisa : [Consultant le papier avec les informations] Sinon, je crois que la station Indépendance mène dans sa rue, tu n’auras qu’à prendre le métro !
Homer : Springfield a un métro ?
Mme Clarke : Bonjour à tous ! Merci d’être venus pour voir vos enfants lire leur texte !
Homme : [Fort] Ca a intérêt à être bien, j’ai raté le match de basket pour ça !
Mme Clarke : Ces enfants débutent pour la plupart en lecture et en écriture, et pourtant je suis persuadé qu’ils nous ont préparé de très belles choses… [Bas] Oh, il me faut un peu de marijuana, moi… [Fort] Commençons par Abigaïl Adams.
Bart : Quelle chance, elle passe en premier !
Abigaïl : J’ai écrit un texte que je voudrais dédier aux Simpson. Ils m’ont accueilli alors qu’ils avaient déjà beaucoup de soucis, malgré mes bêtises. Marge a fait de bons repas, Homer et Bart me font rire, Lisa et Maggie sont très gentilles. J’espère qu’on passera de belles années tous ensemble, tous les six.
[Les parents applaudissent. Mme Clark pleure puis tire une bouffée sur un joint. Lisa remarque un homme ressemblant à Abigaïl qui essuie une larme et s’en va.]
Lisa : M’man p’pa, regardez, je crois c’est le père d’Abigaïl !
Homer : Oh non, il se tire !
Lisa : Vite, tu peux encore le rejoindre si tu cours !
Homer : Courir ? Je l'ai plus fait depuis le jour où j’ai défilé à poil dans les rues pour protester contre la déprogrammation de Dead Like Me !
Lisa : [Serrant les dents] Merci de me rappeler ce souvenir…
Marge : Bart, rattrape-le !
Bart : No problemo.

SEQ 29 - EXT/JOUR – Rues de Springfield
[Les Simpson sont rassemblés avec le père d’Abigaïl qui a le bras dans un bandage.]
Marge : Je t’avais dit de le rattraper Bart, pas de le faire tomber dans les escaliers.
Bart : L’un n’empêche pas l’autre, non ?
Monsieur Adams : Je… vous savez je suis venu pour la voir mais je n’ai pas une vie qui soit convenable pour une môme de son âge ! Je passe ma vie devant la télé à rien faire, j’habite dans un taudis, je fume, je bois, je me mets facilement en colère…
Homer : Non mais quelle honte, moi au moins je fume pas !
Monsieur Adams : Je ne la vois que 2 ou 3 fois par an, et… je ne préfère pas vous parler de mon boulot.
Marge : Merci, je sais…
Abigaïl : Papa !
Monsieur Adams : Abi ! [Ils s’étreignent.]
Abigaïl : Papa, je veux aller avec toi… Je me plaît pas ici…
Lisa : Hein ?
Monsieur Adams : Mais je… je... écoute je veux bien mais, je n’ai pas le droit…
Marge : Ca peut s’arranger, on peut voir ça avec le juge Synder, il n’y aura pas de problème.
Abigaïl : Alors c’est oui ?
[Les Simpson se regardent tous. Marge prend la main de Lisa qui pleure.]
Marge : Oui, tu peux aller avec ton père.
Abigaïl : SUPER ! [Elle saute dans ses bras] Viens papa, on se tire d’ici, ça craint trop !
Monsieur Adams : Ha ha ha ! T’es bien ma fille toi. Allez, dis-leur aurevoir et on se casse.
Lisa : [Elle est en pleurs, elle étreint Abigaïl] Je te regretterai tu sais…
Abigaïl : Ouais, ouais, c’est ça, aurevoir à tous. [Elle repousse Lisa] Bart, salut mec. T’étais le seul à être cool.
Lisa : Mais, mais…
Abigaïl : Bon allez, tous, à la revoyure ! [Ils montent dans la voiture de Monsieur Adams.]
Monsieur Adams : [A la fenêtre.] Envoyez-nous tous les papiers qu’il faudra, je me ferais un plaisir de ne pas les lire ! Ha ha ha ! [Il démarre. Les Simpson observent sans rien dire la voiture s’éloigner, Lisa pleure.]
Homer : J’ai pas tout pigé là… Qu’est-ce qu’elle a dit sur nous Abigaïl ?
Lisa : [Triste, essuyant des larmes] Bon ben grand-père, elle ne méritait pas d’être sauvée…
Abraham : Elle va sans doute devenir une délinquante comme ta grand-mère. Mais au moins elle sera heureuse, pas comme ta grand-mère.
Homer : Quand est-ce que t’es arrivé là papa ?
Abraham : Je suis perdu depuis hier matin, je cherche les toilettes. Tu sais pas où elles sont ?
[Ils rient tous sauf Abraham.]
Script écrit en août 2008 par Régis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park