Haut de page
 

L'anecdote du jour

18/07/2018
A partir de l'épisode L'herbe médicinale (s13), les auteurs ont abandonné la blague de M. Burns qui ne se souvient pas du nom d'Homer.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Aucune diffusion à venir.

Derniers commentaires

Birchibald T. Barlow | (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

simpsonofan | Un Ouroboros? Ouais c'est pas faux. (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Ilevan | Je trouve ça assez terrible personnellement. Même les emmys veulent pas laisser la série mourir,... (2 nominations aux Emmy 2018 pour les Simpson)

Brendon09 | Chris503 merci c'est cool ^^ (Mona Simpson)

Chris503 | Brendon09 -> je me suis abonné à ta chaîne ^^ (Mona Simpson)

Fanscript : Ned Mitzvah

SEQ 0 - Générique
Canapé : Les Simpson courent vers le canapé mais une trappe s’ouvre devant eux et ils tombent tous sauf Maggie qui saute sur le canapé et zappe tranquillement.

SEQ 1 – INT/JOUR – Maison des Simpson, cuisine
[Les Simpson prennent leur petit déjeuner autour de la table.]
Homer : [Versant dans du lait des céréales goût bacon.] Haaa, le Samedi, c’est génial comme jour. C’est le seul jour de la semaine où on ne travaille pas et où on sait qu’on ne travaille pas demain. La journée parfaite pour faire des choses importantes.
Lisa : [Se servant des céréales « Vegetarios ».] Qu’est-ce que tu vas faire papa ?
Homer : J’ai 9 rediffusions de la série « les champions » à voir et ce soir je vais à un concours de gros lolos ! Enfin de… de couture Marge, de couture.
Marge : Oh, c’est bien ça chéri.
Lisa : [Bas.] Maman, tu sais bien qu’il ne va pas à…
Marge : [Bas.] Je sais mais, ce soir Bart va dormir chez Milhouse et pour une fois on pourra voir tranquillement à la télé « Un tango à Abu Dhabi ».
Lisa : [Enthousiaste.] Ha ouiiii ! [Se tournant vers Homer.] Ça a l’air passionnant papa ! [Faisant tomber dans sa main une image contenue dans son paquet de céréales.] Génial ! J’ai toute la collection des images des mangeurs de viandes arriérés à travers le monde !
[Elle regarde toutes ses cartes, il y a : Un toréador qui manger les oreilles d’un taureau mort ; Un japonais à l’air hystérique avec deux couteaux à la main qui fait bouillir un chien ; Un sud-américain avec une brochette d’araignées de vers et de serpents ; Un français moustachu avec un béret étaler sur une baguette des escargots et des grenouilles ; Un africain se faire manger par un lion ; Un australien manger un bébé kangourou encore dans la poche de sa mère.]
Marge : [Qui regarde ces images par-dessus l’épaule de Lisa.] De mon temps on avait seulement le droit aux images de la bonne petite ménagère. Où sont passées les images des petites filles qui repassent, aspirent ou cousent ?
Lisa : Envolées avec quelquechose qui s’appelle le MLF, maman.
Homer : Eh, moi quand j’étais môme on n’avait même pas les moyens d’avoir des céréales ! Durant deux ans je prenais même pas mon petit déjeuner chez moi ! C’est mon père me filait un ticket super spécial pour une tombola quotidienne de l’école qui pouvait faire gagner un petit dej, et moi et quelques autres mômes on gagnait toujours ! [Songeur] Sauf quand papa oubliait de me donner le ticket. Ce qui d’ailleurs arrivait 3 ou 4 fois par semaine.
[Le téléphone sonne.]
Homer : Bart réponds, c’est toi le plus près du téléphone.
Bart : Mais moi je lui tourne le dos.
Homer : Mais toi t’es jeune et en forme !
Bart : Mais toi t’as besoin d’exercice.
Homer : Mais toi t’as presque fini ton p’tit dej !
Bart : Mais toi tu l’as fini.
Homer : [Il l’arrache son bol à Lisa, surprise.] Mais moi je vais manger la part de Lisa !
Bart : Mais c’est des céréales basses calories.
Homer : [Hurlant.] Haaaa ! [Il lâche le bol qui éclabousse Maggie.]
Bart : Ha ha ! J’ai gagné !
Homer : [Déçu.] Hooo… [Il se lève et décroche.] Oui allô ? Oh salut. Ouais… Ouais… Oh, ouais ! Ouais... [En colère.] CERTAINEMENT PAS ! [Calme.] Ouais… Ouais… Super ! Salut ! [Il raccroche.] Eh, Barney m’invite pour la journée à regarder la télé chez lui !
Marge : Homer, tu as déjà passé plus de 70 heures devant la télé cette semaine.
Homer : Et alors ?
Marge : Ecoute, ce matin on va tous sortir et tu vas nous accompagner.
Homer : Mais je…
Marge : Et puis ça te fera du bien de prendre l’air, j’ai pas envie que tu passes toute ta journée devant un écran !

SEQ 2 – EXT/JOUR – Cinema Gogolplex
[Les Simpson vont au cinéma. Il y a de nombreux films à voir tels « La prostituée vierge », « Rambo 5 : L’attaque de la caisse de retraite », « La longue et fascinante histoire des lentilles », « Le couteau était un presse agrumes », « Le pif de Dante ».]
Marge : Qu’est-ce qu’on va voir ? « Fais-moi l’amour mais ne me touche pas ? »
Homer : Crâneur contre crâneur ! Crâneur contre crâneur !
Bart : Star Trek 13, retour d’outre-tombe !
Lisa : Non ! Quitte à voir un film de science-fiction, autant aller voir « Le Zargot de Marlat est un Zourouf de Jyrlup ».
Marge : Mmmh, il y a beaucoup de séances déjà commencées, allons demander au guichet ce qu’on peut voir dans la demi-heure. [Ils s’approchent du vendeur.] Bonjour monsieur, quel film peut-on voir actuellement ?
Vendeur : Le seul film qui ne soit pas commencé est « James Bont contre le détenu 17302. »
Lisa : Vous parlez d’un énième volet d’une saga dont la licence a été tirée jusqu’à la corde, racontant l’histoire d’un agent secret pratiquement immortel qui utilise des gadgets plus pitoyables que dans Max la Menace ?
Vendeur : Oui.
Homer : 4 places s’il vous plaît.
Lisa : [Sans enthousiasme.] Super… j’ai hâte de voir ça.

SEQ 3 – INT/JOUR – Cinema Gogolplex, salle 4
[Les Simpson pénètrent dans la salle. Le film est déjà commencé. Ils entrent et s’asseyent.]
Voix : La longue, fabuleuse et fascinante histoire des lentilles commence avec les 4 principales espèces de lentilles qu’il convient de citer, d’autant qu’elles mêmes ont de nombreuses et multiples variétés…
Marge : Oh non, s’est trompés de salle !
Ned : [Bas] Ho ho ho, Homer, toi aussi tu veux voir l’histoire des lentilles ?
Homer : [Bas] Qu’est-ce que tu fous là Flanders ?
Ned : [Bas] Les lentilles sont les premiers plats cuisinés dont parle la bible !
Homer : [Bas] Je comprends pourquoi c’est dégueu. Je suis sûr que y’en aura pas dans la fête de ce soir.
Ned : [Bas] Une fête ?
Marge : Pourquoi vous parlez bas vous deux ? Il n’y a personne d’autre dans la salle. [En effet la salle est vide, à l’exception de Taupeman qui balaye.]

SEQ 4 – EXT/NUIT – Fête des prolos
[Homer, Moe et Barney se promènent dans les allées de la fête des prolos. Ils passent devant différents stands « Méthodes miracle de séducteur » où le vendeur fait non de la tête au professeur Frink et lui fait signe de partir, un stand tenu par le docteur Riviera « Élargissez votre pénis (6 dollars 50) », un stand de DVD « Concours de poitrine, édition 2007 » et juste à côté un stand de K7 audio « Le concours de poitrine 2007 raconté par Bill Clinton ». Ils arrivent à un stand Duff.]
Moe : Ha, le stand de bières ! Ça me fera pas de mal de jauger la concurrence… Ho bon sang ! Bière super luxe, bière super fraîche, bière à la caféine, bière à la menthe, bière sans bulles, bière sans alcool, alcool sans bière… bon sang, ils ont plus de sortes de bières que j’ai de film pornos chez moi !
Homer : T’as des films pornos chez toi, maintenant ?
Moe : Euh, ouais enfin j’ai… Ouais bon en tout cas, j’ai une cassette où on voit Jennifer Aniston nue de dos.
Barney : Eh, je m’en rappelle ! C’est dans un épisode de Friends ! Mais c’est tout public, on voit rien du tout, c’est cadré sur le haut de son corps !
Moe : Ouais ouais, c’est vrai que l’Amérique puritaine à des règles stupides, on peut voir Georges Bush parler pendant une heure mais pas voir des nibards de face en prime time…
Homer : Eh Moe, il reste combien de temps avant le concours de la plus belle paire de nibards ?
Moe : [Il consulte sa montre.] Une demi-heure.
Homer : Ho. Et maintenant ?
Moe : Euh… 29 minutes et 56 secondes.
Homer : Ho, ok. Et maintenant ?
Moe : [Calme.] Homer, Homer, écoute. La meilleure solution pour patienter c’est… [Surexcité.] D’y aller en avance !
Barney et Homer : Ouais !
[Ils courent.]

SEQ 5 – EXT/NUIT – Fête des prolos
[Des centaines d’hommes sont rassemblés devant une estrade.]
Présentateur : La bière « Duff », en association avec les serviettes hygiéniques « Jane Fonda » vous présente… le concours annuel de poitrine !
Hommes : [Tous ensembles] Ouais !
Moe : J’pensais pouvoir tenir… mais c’est tellement beau ! [Il pleure.]
Barney : [Il le prends dans ses bras.] Ca va aller, ça va aller !
Présentateur : Ce concours à lieu pour la première fois à Springfield, et pour la dernière fois avant probablement des milliers d’années ! Et maintenant notre première concurreeeeeente… [Il regarde une fiche.] Ursuuuule !
[Une vieille femme fumant une cigarette, avec une robe miteuse et un corps difforme pénètre sur la scène. Elle est sifflée par beaucoup de monde, et raillée par Nelson. Elle crache une chique et fait demi-tour.]
Ursule : On m’avait promis 2 dollars.
Présentateur : [Bas, mal aimable.] Voyez ça avec le trésorier [Au public.] Et maintenant une des grandes favorites de la soirée ! Une vraie beauté suédoise, élue « Miss Sauna » 4 années d’affilée, et « Miss planche à clous » 5 fois, [Le public devient de plus en plus enthousiaste.] un visage d’ange, une poitrine pesant autant que le reste de son corps, 24 ans tout juste, chaude comme la braise, voici Katiaaaaaa…
Ned : [Qui monte sur scène avec un micro] Attendez !
Homer : [Hurlant] Haaa !
Ned : Mes amis, cessons cela ! Ce concours est obscène ! Vous ne pouvez décemment pas continuer ! [Tout le monde le hue. Il esquive des fruits et une plante verte en pot qu’on lui lance.] Au fait, j’ai contacté une grande partie des femmes des personnes présentes ici.
[Celles-ci montent sur la scène. Des centaines d’hommes sont mal à l’aise. Elles vont les réprimander.]
Vendeur de BD : Je m’en fiche, je suis célibataire endurci.
Ned : Et il y a quelques mères aussi.
Vendeur de BD : [Inquiet.] Oh !
[Quelques mères vont réprimander leurs fils, dont certains sont encore des enfants, qui ont l’air honteux.]
Moe : Ah, bande de chochottes.
Voix : Moe ?
Moe : [Anxieux.] M’man ?
[Une femme ressemblant trait pour trait à Moe, mais avec quelques rides en plus et des cheveux plus longs viens lui faire la leçon. Bientôt, la foule est partie aux trois quarts.]
Homer : [Montant sur la scène.] Flanders, mais qu’est-ce que tu… ?
Ned : Tu as bien fait de me prévenir pour ce concours vulgaire et obscène, Homer.
Moe : T’as fait ça Homer ? Non mais t’es pas dingue ?
Barney : Ouais ! Même après une vingtaine de bières je ne l’aurais pas fait ! Bon cela dit c’est mon état normal… [Il sort 3 bières et les boit en même temps.]
Ned : [Sincère.] Enfin bref, Homer bravo, je ne te pensais pas si intègre, mais je suis sûr que Marge sera fier de toi.
Homer : Ha ouais, heu… hé hé… j’suis pas banal ! [Montrant du doigt.] Eh ! Jimmy Carter emballe la suédoise !
[Jimmy Carter avec un sourire charmeur, est entrain de raccompagner Katia Sonberg.]
Présentateur : [S’éloignant.] Ca suffit, on remballe ! C’est la dernière fois qu’on organise ce concours à Springfield ! On avait prévenu les dirigeants pourtant, ils ont trouvé le moyen de gâcher le tournage d’un film hollywoodien, l’organisation des jeux olympiques, la création d’une nouvelle équipe du foot, j’en passe et des meilleures, mais croyez vous qu’ils écouteraient, nooon…

SEQ 6 – INT/JOUR - Eglise
[Les Springfieldiens vont à l’église. Le thème du jour est « Accueillez l’amour de Marie (Pas ce genre d’amour là !) ». Ned Flanders entre dans l’église. De très nombreux hommes se tournent vers lui l’air furieux.]
Bernice : Pourquoi as-tu l’air en colère contre Ned Flanders, Julius ?
Hibbert : Je ne suis pas en colère contre lui, c’est juste que ma… convention de médecine hier soir s’est mal déroulée…
Jasper : [Regardant Abraham qui a l’air haineux contre Ned] Pourquoi tu le regardes comme ça ?
Abraham : [L’air plus calme] J’en sais rien, mais comme presque tout le monde le fait, je suis le mouvement, pour pas être largué.
Ned : [Arrivant près de l’autel] Bonjour révérend.
LoveJoy : [L’air également en colère] Ned… Merci encore pour votre charmante intervention hier…
[Ned s’assoit l’air triste et gêné.]

SEQ 7 – INT/JOUR – Maison de Ned Flanders, salon
[Ned est sur son canapé, l’air triste.]
Todd : Papa, tu as l’air triste. Avons-nous fait quelquechose de mal ?
Rod : Est-ce qu’on doit aller se coucher et demander pénitence au seigneur ?
Ned : Non les garçons. Mais une grande partie de la ville est en colère après moi après que j’aie voulu sauvegarder la morale. [Soupirant.] Les enfants, pensez-vous que je suis trop strict ?
Rod : Bien sûr que non papa.
Todd : Tu avais tout à fait raison quand tu nous as interdit de regarder Cendrillon. Son épaule dénudée ne devrait pas être montrée à des enfants.
Ned : Enfin, espérons que les habitants me pardonnent vite. [Une pierre casse sa vitre. Il la ramasse et tombe avachi dans son fauteuil, l’air très abattu.] Tous les hommes de cette ville me détestent.

SEQ 8 – EXT/JOUR – CABANE DE BART
Bart : [Son lance-pierre à la main.] Mince ! C’est la fenêtre de Lisa que je visais !

SEQ 9 – INT/JOUR - SALON DES SIMPSON
[La famille est devant la télé. Homer et Bart regardent une course.]
Commentateur 1 : Nous sommes à 2 tours de la fin de ces 500 miles d’Indianapolis et Marco Andretti à une bonne avance sur Mario Andretti, va-t-il gagner la course ?
Homer : Andretti ! Andretti ! [Il se rend compte qu’il a un fanion « Foyt » dans sa main mais hausse les épaules.]
Commentateur 2 : Il est poursuivi par une petite partie du reste de sa famille. Son père, son grand-père, son frère, son autre frère, son frère aîné, sa sœur, son oncle, son cousin et le cousin de son père.
Commentateur 1 : Rappelons cependant qu’il manque plusieurs membres de la famille aujourd’hui.
Commentateur 2 : Et n’oublions pas qu’il est aussi poursuivi par son mari. Le seul concurrent de la famille est 12e avec un retard irrattrapable.
[On sonne à la porte.]
Bart : [Très vite.] J’y vais pas !
Lisa : [Très vite.] J’y vais pas !
Marge : [Très vite.] J’y vais pas !
Homer : J’y vais pas ! D’oh ! [Homer regarde Maggie, elle fait semblant de dormir. Il y va en traînant les pieds. Il ouvre la porte.]
Homme : Excusez-moi de vous déranger, je suis tombé en panne devant chez vous et je me demandais si vous pouviez m’aider. Je crois que c’est le klaxon qui a un problème, enfin bon, puis-je utiliser votre téléphone ?
Homer : Quoi ? Vous n’avez pas de portable ?
Homme : Non.
Homer : Pinaise ! Même moi, même moi j’en ai pas, c’est pour dire !
Homme : Euh oui bon euh… je peux entrer ?
Homer : Vous avez qu’à aller voir Flanders à côté, c’est un vrai cul béni il pourrait même vous donner sa propre bagnole en échange. [Il pousse la porte mais la rouvre.] Et entre nous si vous lui volez, vous aurez toute ma sympathie. [Il ferme la porte et retourne sur le canapé.]
Commentateur 1 : Les 11 Andretti se sont tous accrochés, victoire de Scott Dixon.
Homer : D’oh !

SEQ 10 – INT/JOUR – Maison de Ned Flanders
[L’homme sonne chez Ned Flanders, la sonnette joue l’air principal de Ben-Hur, au grand étonnement du visiteur. Ned ouvre.]
Ned : Bieveni-venue !
Homme : Euh, bonjour ! Excusez-moi, j’ai un souci avec ma voiture, puis-je utiliser votre téléphone ?
Ned : Entrez je vous en prie [Le faisant entrer, lui enlevant son blouson.] bien sûr, le téléphone est là. Asseyez-vous donc, je vous sers un verre ? Un sandwich ? Peut-être voulez-vous rester à dîner ? Vous voulez peut-être les clefs de ma voiture pour vous rendre où vous vouliez aller ? Ou je vous conduit ?
Homme : Je… je… euh, euh… [Enervé.] oh, mince ! Excusez-moi mais, est-ce que tout le quartier est aussi bizarre ? Avant vous je suis allé chez un gros type puant la bière qui m’a conseillé de voler une bagnole et chez un mec frisé qui m’a fait une danse disco pendant 20 minutes !
Ned : C’est une ville peut-être un peu excentrique, mais bizarre tout de même pas, je… [Il regarde par la fenêtre et voit Homer se battre nu dans la boue avec l’homme abeille.] Voyons donc le problème de votre voiture.

SEQ 11 – EXT/JOUR – Evergreen Terrace
Ned : [Penché sous le capot avant de la voiture.] Au fait, je m’appelle Ned.
David : Moi c’est David.
Ned : Vous habitez Springfield ?
David : Depuis peu. On disait que c’était une ville paisible et tranquille à l’agence immobilière. Et puis j’ai appris en m’installant que Georges Bush l’a supportée deux semaines et que Gerald Ford est mort de folie quelques mois après s’y être installé.
Ned : [Refermant le capot.] Voilà, normalement ce moteur devrait avoir plus d’énergie que moi après l’office du Dimanche.
David : [Faisant démarrer correctement sa voiture.] Oui ! Bravo Ned ! Laissez-moi vous inviter à dîner pour vous remercier.
Homer : [Il arrive en courant, nu et boueux, et viens se coller à Ned.] On en sera ravis ! [Il fait un grand sourire.]

SEQ 12 – INT/NUIT – Restaurant de Luigi
[Ned et David sont assis à une table. Derrière eux il y a un tableau de la Joconde avec une grosse moustache et une photo de Mussolini entrain de déchirer à main nues le drapeau Italien.]
David : Je suis désolé Ned de ne pas avoir invité votre ami mais je n’ai pas l’habitude d’inviter à dîner les gros étrangers boueux et à poils.
Ned : Oh, ce n’est pas si grave. Et au moins il était chez lui pour garder mes enfants.
David : Vous pensez que c’était bien prudent ?
Ned : Il a lui-même trois enfants dont… une fille très équilibrée. Et vous, vous avez une famille ?
David : En fait j’ai divorcé il y a peu.
Ned : [Dérangé.] Hmm… ah oui…
David : Oh vous savez, la discorde est venue petit à petit. C’était peut-être moi, c’était peut-être elle ou son nouveau job de proxénète, je ne sais pas…
Luigi : Vous avez choisi ?
Ned : Deux pizza aux huîtres s’il vous plaît.
Luigi : [Entrant dans la cuisine en hurlant.] Eh Salvatore, prépare-moi deux pizzas aux huîtres pour le couple homo de la table 5 !

SEQ 13 – INT/JOUR – Mini-marché
[Ned fait ses achats. Il constate un écriteau « Ne volez rien s’il vous plaît » à côté de la caisse.]
Ned : C’est efficace ?
Apu : Oh oui, je n’ai pas eu d’attaque depuis 4 jours, on s’approche du record ! Monsieur Flanders, voulez-vous une boîte de « Choco-Jésus » ? [Sur la boîte, on voit une femme prier à genoux une boîte de gâteaux qui descend du ciel par miracle, avec un slogan « Les seuls gâteaux au goût biblique ! »]
Ned : Oh oui, selon le Vatican, ce sont les seuls gâteaux qui ne soient pas diaboliques, j’en prends 3 boîtes !
Homer : [Ouvrant un journal, « L’hebdo de la côte de porc » avec en gros « 5000e numéro ».] Alors Flanders, tu t’es bien amusé hier soir ?
Ned : Nous avons passé une soirée très agréable.
Homer : Ouais ! Et ben pour ta gouverne, même si vous m’avez pas invité, moi aussi j’ai quand même passé une super soirée !
Ned : Ha oui ? Tu as fait quoi ?
Homer : [Méprisant.] J’ai pas besoin de toi ou de ton copain pour m’éclater, je suis allé me pochtronner comme je l’ai rarement fait !
Ned : Euh… tu n’étais pas censé garder mes gamins ?
[Homer est muet durant un instant. Puis il s’enfuit à toutes jambes.]

SEQ 14 – EXT/JOUR – Rues de Springfield
[Les Simpson marchent dans la rue, ils voient Ned et David marcher ensembles, qui viennent vers eux.]
Homer : Vise-moi un peu Flanders avec ce mec !
Marge : Vous ne trouvez pas que deux hommes qui passent tout leur temps ensemble ça fait un peu…
Lisa : Tout le monde y a déjà pensé m’man.
Ned : Oh, bonjour les Simpson !
Marge : Bonjour Ned ! Bonjour monsieur...
David : Appelez-moi David.
Lisa : Bonjour, il paraît que vous êtes venu habiter à Springfield il y a peu.
David : C’est exact.
Lisa : Waaah ! 98% des gens qui habitent ici le sont parce que ça fait plusieurs générations ! Presque plus personne ne veut venir s’installer ici spontanément.
Bart : Ouais, si je pouvais me tirer de ce trou ce serait déjà fait depuis longtemps.
Marge : Bart !
David : Je dois dire que j’ai été un peu surpris par certains habitants en arrivant, mais je suppose qu’on doit pouvoir s’y faire.
Lisa : Il faut dire que les habitants de Springfield ne sont pas tous des gens civilisés et saints d’esprits. Même la devise de Springfield n’est qu’un pastiche de celle de la ville de Paris, écrite par Jebediah Springfield alors qu’il était ivre… [Elle désigne le panneau de Springfield avec la devise en dessous : « Fluctuat get merdebiture »]

SEQ 15 – INT/NUIT – Bar de Moe
[David et Ned entrent dans le bar.]
David : Bonsoir !
Moe : [Désignant Ned du doigt.] Hey, pas d’illuminé dans mon bar !
David : Qu’est-ce que ça veut dire, ça ?
Ned : Tu sais David, c’est gentil de ta part mais je n’ai pas l’habitude d’aller dans de ce genre d’endroits…
Moe : Et c’est aussi bien ! A cause de vous j’ai du faire retomber la pression sexuelle insatisfaite de l’autre soir avec ça ! [Il montre un journal datant de 1984 avec une vieille photo de Barbara Bush.]
Ned : Bon, je… je m’en vais.
David : Moi aussi, de toute façon c’est vrai qu’il va falloir que j’aille bientôt dormir, demain il y a la bar-mitzvah de mon neveu.
Ned : La… hein ?
David : C’est une drôle de coïncidence, elle a lieu pile 25 ans après la mienne.
Ned : [Hurlant, épouvanté.] Quoooiiii ? Tu es juif ? Mais… tu… je… euh… mais je je… tu… mais tu… je… euh, euh…
Homer : Hi hi hi ! [Plus fort.] Hi hi hi hi !
Moe : Qu’est-ce qui te fait rire Homer ?
Homer : T’as vu ce clebs à la télé ? Il se lèche les burnes ! [Très fort, tapant du poing sur le bar.] Hi hi hi hi, hou hou hou hou !

SEQ 16 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
[Homer est assis sur le canapé en buvant une bière, à regarder Bart jouer à un jeu vidéo « écrasez grand-mère » où il doit écraser le plus de vielles femmes possibles avec une voiture.]
Homer : Marge, tu nous fais des pâtes ce soir ?
Marge : Homer, hier midi j’ai fait des pâtes à la bolognaise, hier soir des pâtes à la carbonara, ce midi un steak avec des nouilles, on pourrait peut-être éviter les pâtes pour ce soir, non ?
Homer : Une soupe au vermicelle ?
Ned : Homer, il faut que tu m’aides !
Homer : Ok, je vais t’aider à dégager. Depuis quand t’entres chez moi comme ça ?
Ned : Lisa m’a fait entrer.
Homer : Elle a osé ? [Hurlant] Lisa, file dans ta chambre !
Lisa : [Hurlant] J’y suis déjà !
Homer : [Hurlant] Alors n’en sors pas !
Lisa : [Hurlant] D’aaaacoooord !
Marge : Ned, je ne vous comprends pas, qu’est-ce que ça peut bien vous faire que David soit juif ? Vous n’êtes pas si éloignés.
Ned : Marge, les juifs refusent de reconnaître que Jésus est le Messie.
Homer : [Horrifié] Vraiment ?
Marge : Mais vous vous entendiez bien avec lui avant ! Ned, beaucoup de gens dans cette ville, ce serait trop bête de laisser des préjugés d’un autre âge gâcher une amitié. Et entre nous, son prénom aurait pu vous mettre la puce à l’oreille.
Ned : Je suppose que vous avez raison Marge…
Homer : [Au téléphone] Non j’vous jure ! Les juifs pensent que Jésus n’est pas le Messie ! Oui, bien sûr que je veux vous commander une pizza.

SEQ 17 – INT/JOUR – Maison de Ned Flanders, salon
[Ned et David sont assis sur le canapé de Ned. Ned sert une limonade à David dans un verre avec une décoration « Festival anti-mormons 1984 ».]
David : Je n’ai pas compris ta réaction l’autre soir Ned, mais bon, si tu me dis que ça ne te pose pas de problème…
Ned : [Il mange un « Choco-Jésus », un gâteau qui a la forme de Jésus crucifié.] Non, non, je t’assure…
David : C’est quoi ces gâteaux là ?
Ned : Oh, euh, rien ! [Il jette son gâteau en vitesse par-dessus le canapé.] Bref, pour l’autre soir, j’étais juste un peu surpris.
David : Je vois… Et bien dans ce cas, ton bafouillage, ça se comprend. Mais ce qui l’est moins c’est que tu aies vomi durant près d’un quart d’heure…
Ned : Oui…
David : Avant de tomber dans les pommes…
Ned : C’est vrai…
David : Et que le gros Barney aie du te faire un massage cardiaque…
Ned : Je sais, je sais…
David : Jusqu’à ce qu’il s’évanouisse à son tour devant la porte du bar et que les pompiers aient du…
Ned : David écoute ! Rassure-toi, je vais bien maintenant. Après tout, chacun est libre de pratiquer sa religion.
[Rod observe la scène, perplexe.]

SEQ 18 – INT/JOUR – BIBLIOTHEQUE DE L’ECOLE

[Rod est plongé dans des livres, dont « Christianisme VS Judaïsme III : L’ultime affrontement » et « Exode des juifs et exode rural, même combat ? » il lit dans un d’entre eux que Jésus n’est pas le Messie pour les juifs. On entends la musique de psychose quand Rod pousse un cri énorme et tombe, évanoui. Plusieurs personnes dans la bibliothèque dont l’infirmière Philipps le regardent puis détournent leur attention, sans bouger.]
Nelson : Ha-ha !

SEQ 19 – INT/NUIT – Maison de Ned Flanders, cuisine
Rod : Papa ?
Ned : Oui, Rod ?
Rod : Quand est-ce que je ferais ma Bar-Mitzvah ?
Ned : Hein ? Mais, tu… jamais !
Rod : Mais je croyais qu’on était devenus juifs.
[Ned se mets à expirer très fortement pour tenter d’avoir un peu d’air, mais son visage change de couleur.]
Rod : Ca m’a fait peur mais aujourd’hui j’ai lu plein de choses sur le judaïsme, j’ai aussi parlé avec Lisa de cette religion, et… En fait, je me suis rendu compte que je me trompais sur beaucoup de choses, ça ne me dérange pas de devenir Juif.
Ned : [Essoufflé, se parlant plus à lui-même qu’à Rod] Seigneur, moi qui durant des années me suis coupé en quatre pour t’éloigner des filles, du danger, du rap et des aliments lyophilisés, pourquoi n’ai-je pas pensé aussi aux autres religions ?
Rod : Mais tu as dit à David que chacun était libre de…
Ned : [En colère] Ca suffit, tu ne changeras pas de religion et c’est tout, monte dans ta chambre !
[Rod monte tristement les escaliers.]

SEQ 20 – INT/NUIT – Maison de Ned Flanders, salon
David : Je suis venu aussi vite que j’ai pu, ça avait l’air grave au téléphone. Qu’est-ce qu’il se passe ?
Ned : [En colère] Je vais te le dire ! Rod est troublé, comme nous sommes amis il en a conclu que nous allions nous convertir au Judaïsme et se demande si ce n’est pas la bonne religion à adopter !
David : [Amusé] C’est pas vrai ? Ha ha ! [Gêné] Enfin je veux dire… euh… flûte !
Ned : Bon sang je n’ai pas été aussi chamboulé depuis le jour où ce t-shirt a tué ma femme.
David : [Surpris] Quoi ?
Todd : Papa ! Papa !
Ned : Je suis occupé fiston.
Todd : Mais papa, Rod n’est pas dans la maison, je l’ai cherché partout !

SEQ 21 – EXT/NUIT – Evergreen Terrace
[Un cri suraigu de Ned retentit, toutes les alarmes des voitures du quartier se mettent à fonctionner et les chiens aboient tous.]

SEQ 22 – INT/NUIT – Maison des Simpson, salon
Ned : [Faisant les cents pas] Rod faisant une fugue… Rod faisant une fugue… non, non je ne peux pas le croire !
Homer : [Amusé] Tu refuses de croire ? T’es devenu athée ?
Ned : [Hurlant avec violence] Ce n’est pas drôle Homer !
Homer : [D’une petite voix] D’accord.
David : Tu as vérifié dans tous les endroits où il a l’habitude de se cacher ?
Ned : Il n’a pas l’habitude de se cacher !
David : Ou alors je sais pas… Il n’est pas encore revenu d’une sortie quelconque ?
Ned : Il ne sort presque jamais !
David : Ha bon. Mais euh… comment ils s’amusent tes mômes ?
Ned : Chaque jour ils lisent la bible durant une demi-heure !
David : [Gêné] Ha oui bien sûr, où avais-je la tête…
Ned : Voyons, où pourrait-il bien avoir fugué ?
Homer : Mais voyons Flanders, si ça se trouve il a pas fugué !
Ned : Ha oui tu crois ?
Homer : Mais oui, il a peut-être juste été enlevé !
Ned : [Anéanti] Hoo !
Marge : Homer ! Tu devrais plutôt aller avec Ned et David à sa recherche ! D’ailleurs on va tous s’y mettre, d’accord ?
Lisa, Bart : Oui m’man !
Ned : Merci Marge.
Homer : Ouais allez ! Faisez-moi confiance ! On va le retrouver !

SEQ 23 – INT/NUIT – Voiture d’Homer
[Homer est au volant, Ned et David avec lui dans la voiture.]
David : Qu’est-ce qu’il t’a dit la dernière fois que vous vous êtes parlé ?
Ned : Il m’a dit qu’il voulait faire sa Bar-Mitzvah !
Homer : Hmmm… BAR Mitzvah…
Ned : Homer, fais demi-tour, on arrive à la sortie de la ville !
Homer : Et alors ?
Ned : Et alors il n’y a que des élevages d’animaux divers ici.
[Ils passent devant une réserve de hérissons, Sonic est représenté sur la pancarte à l’entrée, puis ils passent devant un enclos avec un écriteau « Danger, élevage d’escargots ».]
Homer : Ouuuh… Et ils ont pas aussi des élevages de Hot-dog ici par hasard ?
David : Si bien sûr, ils ont des poubelles, comme tout le monde.

SEQ 24 – EXT/NUIT – Rues de Springfield
[Marge marche dans la rue, accompagnée de Todd, Bart et Lisa, ils vont vers Nelson, Jimbo, Dolph et Kearney qui sont entrain de lire des livres.]
Marge : [Hésitante.] Euh… yo, salut, euh… les keums et les meufs, euh, euh…
Bart : [Bas.] Non, m’man !
Marge : [Hésitante.] Euh, zyva, j’me d’mandais si vous saviez pas ou Rod Flanders crèche…
Nelson : Ha-ha ! Vous êtes mal à l’aise.
Jimbo : Qu’est-ce que vous nous faites madame Simpson ?
Marge : Ecoutez les garçons, on recherche Rod Flanders, il a fugué de chez lui.
Nelson : Non ? Un des gosses Flanders ? Ha d’accord, lui aussi il a des parents alcoolo ?
Lisa : Non, juste un père un peu sévère.
Kearney : Ha c’est bien ! Moi je suis incompressible sur les horaires avec mon gosse, au lit à 20 heures 30 !
Marge : Donc vous ne l’avez pas vu ?
Nelson : [Non, on était occupés avec nos livres.
Marge : Oh, c’est bien.
Nelson : Ouais ! [Lui et ses amis lancent leurs livres sur les vitres de l’école. Marge, Lisa et Todd ont l’air ennuyés, mais Bart a l’air ravi.]

SEQ 25 – EXT/NUIT – Rues de Springfield
[Homer, Ned et David marchent dans les rues.]
Ned : [Hurlant.] Rod ! Rod ! Rod !
Homer : [L’air épuisé.] Ned, on marche depuis plus de 200 mètres, c’est pas humain, faut que je fasse une pause !
David : Remontons en voiture, on pourra quadriller plus de terrain.
Ned : [Hurlant.] Rod ! Rod !
Moe : [Hurlant à sa fenêtre.] Vous allez la fermer oui ? J’entends plus mon film X à la radio ! [Fermant sa fenêtre, parlant normalement.] D’autant que faut quand même vachement faire marcher son imagination. [Il colle son oreille à une radio visiblement très ancienne.]
Voix féminine : Docteur, je ne peux pas enlever mon manteau, comme ça, c’est indécent !
Voix masculine : Et pourquoi Linda ?
Voix féminine : Parce que je n’ai rien du tout en dessous, ça m’arrive parfois.
Voix masculin : Ha ? Faites-moi voir ça.
Voix féminine : D’accord mais alors vous m’examinez ce grain de beauté juste en-dessous de mes se…
[Moe fait un geste et dérègle l’antenne.]
Voix masculine : [Hurlant.] Et Andy Laroche frappe la balle de toutes ses forces, oui, c’est un Home-run !
Moe : Oh non, tu te fous de moi ? [Frappant son poste de radio.]

SEQ 26 – EXT/NUIT – Rues de Springfield
Ned : C’est pas possible, c’est pas possible, imaginez qu’il soit prostré dans une ruelle en se demandant où je suis ! Ou pire, imaginez qu’il soit entrain de se convertir ! Ou pire, imaginez qu’il aie été renversé par une voiture et qu’il soit inconscient au beau milieu de la route ?
Homer : Dans ce cas là lui pit-être que lui il la fermera deux minutes ! Bon, quelqu’un d’autre conduis, moi je dois faire un pitit somme. [Il tend ses clefs de voiture à David.]
David : Je suis désolé je ne peux pas, c’est le sabbat.
Homer : Et alors ?
David : Et alors je ne peux pas démarrer la voiture.
Homer : Vous ne savez pas conduire ?
David : Non non, je veux dire, je n’ai pas le droit.
Homer : On vous a retiré votre permis ?
David : Mais non ! Seulement ce n’est pas le moment.
Homer : Vous aimez pas rouler de nuit ?
David : NON ! C’est le sabbat ! Il y a des choses que je n’ai pas le droit de faire, comme éteindre, allumer les interrupteurs, démarrer une voiture…
Homer : Ca veut dire que si vous démarrez votre voiture et que vous l’éteignez trop tard vous devez la laisser tourner tout le week-end ?
Ned : Homer ! Il faut réfléchir, où iriez-vous si vous étiez un garçon de dix ans ?
David : J’en sais rien, à cet âge j’étais dans le coma. Je l’ai été pendant 2 ans étant môme, c’est toute une histoire…
Homer : Ouais ouais, c’est ça. Euh, moi j’irais… [Homer s’imagine à 10 ans, attablé chez Moe, un sourire au lèvre et une bière à la main.]
Moe : Eh, pas de mineur dans mon bar ! [Il donne un coup de poing à Homer qui tombe à terre. Fin du rêve.]
Homer : J’en sais rien.

SEQ 27 - INT/NUIT – Maison des Simpson, salon
[Bart est assis sur le canapé entrain de siroter bruyamment un milk-shake.]
Voix off à la télévision : Retrouvons maintenant une rediffusion de « Lost » !
Jack : Dis-donc, c’est une trappe.
Katherine : Tu crois ?
James : Oui effectivement je crois que c’est une trappe.
Jack : Ok, repartons.
Katherine : Attends, si on regardait ce qu’il y a sous la trappe ?
Jack : Tu crois ?
James : Je ne sais pas si c’est une bonne idée de regarder sous la trappe.
Jack : Moi non plus, je ne sais pas si il faut regarder en dessous.
Katherine : Si, c’est sans doute une bonne idée de regarder ce qu’il y a sous la trappe.
Jack : Tu crois qu’il faut regarder ?
Katherine : Oh, je ne sais plus… Si on y réfléchissait encore un peu ?
Jack : D’accord, revoyons une douzaine de flash-back de notre passé d’abord, pour en être sûrs.
Ned : [Agité, arrivant dans le salon avec David et Homer.] Vous ne l’avez pas trouvé ?
Bart : Non, pourtant on a galéré et fait de gros efforts ! [Il s’installe mieux dans le canapé, tourne sa tête vers la télé et boit son milk-shake bruyamment.]
Marge : [Au téléphone.] D’accord… merci Luan. [Raccrochant.] Je viens de téléphoner à une douzaine de parents d’élèves, aucun enfant ne sait où est Rod.
Homer : D’ailleurs Ned, faudra penser à nous rembourser les communications.
Marge : Homer !
Ned : [S’asseyant sur le canapé, la tête dans les mains.] Mais qu’est-ce qu’on va faire, qu’est-ce qu’on va faire ?
Homer : Mais t’inquiète pas ! Où qu’y soit il s’en sortira, les mômes de nos jours ils ont de la capacitude.
Ned : J’ai tout fait pour Rod. « Honore ton père et ta mère » ça ne veut plus rien dire ?
Bart : C’est quoi ça ?
David : C’est dans l’exode. Nous croyons également à ces vertus, Ned. Je n’ai pas envie d’être moralisateur mais je crois que tu devrais laisser ton fils choisir.
Ned : Tu as raison mais… pour l’instant je n’ai pas le cœur à la réflexion, je veux juste retrouver mon fils.

SEQ 28 – EXT/NUIT – Jardin des Simpson
[Ned et David parlent, devant la porte des Simpson.]
David : Ned, écoute… je crois que je vais quitter Springfield. J’ai compris que ce n’est pas une ville pour moi.
Ned : Mais… Tu viens à peine d’emménager !
David : Ecoute, Springfield est une ville si…
Ned : On s’y habitue ! On fois qu’on est habitué à la criminalité et aux alcooliques… Au tapage nocturne, aux prix élevés… Et puis aux grèves et à la corruption, c’est une ville comme les autres.
David : Ned, écoute s’il te plaît…
Ned : Et je t’assure que contrairement à ce qu’ils ont dit, les nudistes ne font pas de manifestation plus de 2 ou 3 fois par an !
David : Ecoute-moi s’il te plaît ! Je ne me sens pas de vivre dans une ville pareille, c’est tout.
Ned : Ce n’est pas à cause de moi tout de même ?
David : Non, si je devais faire un classement des pires personnes que j’ai rencontré à Springfield, tu ne serais pas dans les premiers.
Ned : Heu… Je ne sais pas comment je dois le prendre…
David : Je plaisante, Ned. Tu es la seule personne que je vais regretter, mais sinon, c’est une vraie ville de fous.
[Ils tournent la tête en entendant des hurlements dans la maison.]

SEQ 29 – INT/NUIT – Maison des Simpson, entrée
[Ned et David entrent dans la maison. Homer, Marge et Bart viennent devant les escaliers.]
Lisa : [Descendant en courant les escaliers en chemise de nuit, la bouche pleine de dentifrice. Arrivée en bas elle parle mais c'est incompréhensible.]
Homer : [S’agenouillant.] Crache dans les mains de papa chérie.
Lisa : [Crachant dans les mains d’Homer.] Merci ! En me brossant les dents par la fenêtre, j’ai vu Rod dans la cabane de Bart !
Ned, Homer, David, Marge, Bart : QUOI ?

SEQ 30 – EXT/NUIT – Cabane de Bart
[Tout le monde est rassemblé dans la cabane. Rod est prostré dans un coin, tremblant et pâle.]
Ned : Rod, Fiston, ça va ?
Rod : [Avec une voix faible.] Je, je je… ça… oui…
Homer : On l’a cherché partout mais il n’a pas eu le courage d’aller à plus de 10 mètres de sa maison. Tu parles d’une andouille.
Bart : Super, maintenant va falloir que je désinfecte ma cabane à fond.
Homer : Oh, oui, à propos ! [Il constate qu’il a toujours le dentifrice de Lisa dans ses mains, il les ouvre et asperge Bart.]
Bart :[En colère.] Hé !
Ned : [Qui prend son fils dans ses bras et ils descendent l’échelle.] Allez, rentrons.
Rod : [Tremblant.] Papa, j…je… veux pas ch…ch…changer de religion, je n… ne veux pas changer…
Ned : Oui oui Rod, de toute manière tu fais comme tu veux, chacun doit avoir le droit de choisir ses croyances. [Rod s’endort. Ned regarde David qui hoche la tête en souriant. Puis il ajoute tout bas:] Merci seigneur.

Références : Les champions {S} Dernier Tango à Venise {F} Rambo {F} Le crime était presque parfait {F} Le pic de Dante {F} Kramer contre Kramer {F} Star Trek {F} James Bond {F} Max la Menace {S} Ben-Hur {F} Friends {S} Cendrillon {DA} La Joconde {P} Sonic {JV} Lost {S}
Script écrit en Juin 2008 par Régis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park