Haut de page
 

Rechercher sur le site

DVD Simpson

L'anecdote du jour

02/10/2020
Dans Le petit parrain (s3) Gros Tony porte sur sa tenue de prisonnier le matricule 8F03, tant aussi le mme code de production de l'pisode.

Les Simpson à la TV

Aucune diffusion à venir.

Derniers commentaires

| Dommage (Pas de victoire aux Emmy Awards cette anne)

Les Simpson 80 | Dommage pour l'anne prochaine (Pas de victoire aux Emmy Awards cette anne)

bleuJAUNErouge | T'oh ! (Pas de victoire aux Emmy Awards cette anne)

pukamai | so goood (Faisons le point sur l'affaire Alf Clausen...)

MatteoSimpson36 | Mais va t-il y avoir la saison 21 en DVD ? (Sortie du DVD de la saison 19 en dcembre aux Etats-Unis)

Fanscript : Springfield brle t-il ?

SEQ 0 - Gnrique
Punition : Aucune

Canap : Les Simpson arrivent sur le canap sauf Homer. Maggie se couche et sendort la place dHomer qui, quand il arrive, repart lair du.

SEQ 1 INT/JOUR Voiture dHomer
[Homer, Marge, Bart, Lisa et Maggie sont en voiture.]
Homer : Je comprends toujours pas comment on en est arriv l !
Lisa : Tu as promis de nous emmener faire une sortie familiale ce week-end au nouveau parc floral, tas pas le choix.
Homer : Mais vous mavez pig en me posant la question une semaine avant, vous savez que jai du mal me projeter si loin.
Marge : Homer, on ne te demande pas tant de choses que a, tu pourrais faire un effort.
Homer : Mais Marge, je suis en vacances !
Marge : Tu es mis pied, Homer.
Homer : Cest pareil.
Marge : Nous sommes dj en retard, si on manque la visite guide de 15 heures on devra attendre une heure en plus l-bas la visite de 16 heures.
[Il hurle et appuie fortement sur lacclrateur.]

SEQ 2 EXT/JOUR Ecole de Springfield
[Edna Krapabell, Mlle Hoover, Willie, le principal Skinner et Mr Largo parlent devant lcole.]
Edna : Je sais que le budget est serr mais je hais la manire blase dont Chalmers nous a dit quen cas de cong nous ne seront ni pays ni remplacs
Skinner : Enfin, heureusement nous ne risquons pas davoir tous un accident comme a en claquant des doigts.
[La voiture dHomer arrive toute vitesse et les renverse. Dans la voiture, toute la famille reste bouche-be.]

SEQ 3 INT/JOUR Hpital de Springfield
[Les professeurs sont couchs dans des lits dhpital plus ou moins amochs. Les Simpson sont leur chevet.]
Skinner : Beau travail M. Simpson ! Il nexiste personne pour nous remplacer !
Homer : Donc euh les gamins ne vont pas avoir dcole durant quelques semaines ?
Bart : Ouais !
Skinner : Non pensez-vous, linspecteur Chalmers va me remplacer moi et Edna, Willie continuera en fauteuil roulant
Willie : Comment ?
Skinner : Vous Homer, en temps que responsable de notre accident, je vous demanderai dassurer le cours de Mademoiselle Hoover
Lisa : Comment ?
Skinner : Quant au cours de musique, monsieur Largo devant subir une vasectomie
Mr Largo : Comment ?
Skinner : Ah oui, ce sera vous galement Willie.
Willie : Comment ?
Lisa : Mais monsieur Skinner, mon pre na jamais enseign !
Homer : Eh, jai lev et nourri 3 ou 4 gosses pendant des annes Lisa ! Jai ruin ma jeunesse moccuper de vous, parfois mme jusqu des 4 ou 5 heures par mois, je pense que je saurais moccuper dune classe de combien dlves ?
Skinner : Nous sommes passs une trentaine cause des rductions budgtaires cette anne.
Homer : Je vous prviens on va finir par ne plus vous croire, vous voulez dj nous faire avaler que 10 dollars par mois pour les repas de nos mmes cest pas assez.
Lisa : Principal Skinner sil vous plat il y a sans doute une autre solution !
Skinner : Bon, tu prfres que jengage ta mre ?
Lisa : Oh et bien a ne serait pas parfait car au lieu de nous enseigner l'histoire, elle serait plutt du genre nous donner la bonne manire de nettoyer une tche de graisse mais...
Marge : [Grognant] Mmmh
Lisa : Euh, mais a serait dj bien mieux !
Skinner : De toute faon je ne peux pas, la politique du rectorat est trs sexiste, deux femmes dans notre cole cest dj beaucoup pour eux.
Homer : Euh, combien de temps je devrais le faire ?
Skinner : Mademoiselle Hoover ?
Mlle Hoover : [Une cigarette la main] Faut voir [Tirant une bouffe] Si je dois rester longtemps dans la mme chambre que vous a sera rapide, mais si je peux rentrer chez moi un ou deux semestres suffiront.
Homer : Bon sil le faut.
Vendeur de BD : [Il apparat la fentre] Oh, Homer professeur, comme cest original, a aussi a a dj t fait.

SEQ 4 INT/NUIT Maison des Simpson, chambre dHomer et Marge
Marge : Je ne comprends toujours pas comment on a pu en arriver l
Homer : Cest bien ce que je disais toute lheure.
Marge : Non je veux dire, dhabitude Skinner choisit des personnes brillantes et comptentes, pourquoi pas cette fois ?
Homer : [Lair suspicieux.] Quest-ce que tu veux dire ?
Marge : Oh euh [Gne.] Ne le prends pas mal Homer mais franchement tu nest pas un grand pdagogue
Homer : Je veux bien te croire dans la mesure o jai la flemme daller vrifier dans le dico ce que a veut dire, mais et alors ?
Marge : Et alors Homer je compte sur toi pour tre consciencieux dans ton travail.
Homer : Rassure-toi, regarde ! [Dsignant des personnes imaginaires.] Toi l, la racine carre de 4738 ! Toi, arrte de bavarder ! Les enfants ! Un peu de silencerie ! Tas vu ? Je suis fin prt.
[Marge ne rpond rien.]

SEQ 5 INT/JOUR Ecole de Springfield, couloir
[Homer marche dans le couloir, il est bien habill pour son premier jour en temps que professeur. Les lves le dvisagent. Bart et Nelson le croisent.]
Nelson : Alors cest lui qui va faire la classe aux CE1 ?
Bart : [Qui entre dans la salle des CE1 encore vide.] Ouais, et cest pratique dailleurs, parce que vu toutes les conneries quil va leur dire, jaurais un bon moyen pour le faire chanter un jour o lautre. [Il installe une camra.] Ha ha ha !

SEQ 6 INT/JOUR Ecole de Springfield, salle des profs
Homer : Ha, bonjour chers collgues.
[Quelques profs lair peu concern marmonnent une vague rponse.]
Homer : Belle journe nest-ce pas ?
Prof : Deux jours avant le week-end, je ne vois pas ce quelle a de belle cette journe
Chalmers : [Entrant, serrant la main Homer.] Ha, Simpson, heureux de vous voir.
Homer : Moi aussi ! Qui que vous soyez.
Chalmers : Je suis votre patron.
Homer : [Indiffrent] Ho.
Chalmers : Allons, tout va bien se passer, vous allez voir. [Ouvrant la porte et invitant Homer sortir.] Vous devriez aller dcouvrir votre salle de classe.
Homer : [Qui sort] Ha oui daccord, vous mindiquez le chemin ?
Chalmers : Bien sr. Si jai le temps aprs mon caf. [Il claque la porte derrire Homer.]

SEQ 7 INT/JOUR Salle de classe
[Homer marche dans le couloir et voit Willie en fauteuil roulant, priv galement de lusage de ses bras, passer le balai en tenant le manche avec ses dents. Il arrive devant la porte de la classe o Lisa lattend lair anxieux.]
Homer : Lisa ? Tas lair bien nerveuse.
Lisa : [Parlant trs vite] Pourquoi je serais nerveuse hein ? Pourquoi ? Aprs tout ce nest pas comme si le proviseur Skinner avait engag quelquun qui pourrait me mettre encore plus mal laise que je ne le suis dhabitude.
Homer : Relax Lisa, jai lintention dtre comme il faut : Svre mais juste.
Lisa : Tu y arriveras ?
Homer : Je serais aussi professionnel que dans mon boulot.
Lisa : [Lair plus anxieux] Cest cens me rassurer ?
Homer : Fais-moi un peu confiance.
Lisa : Daccord papa, daccord. Mais souviens-toi : Quoi que tu fasses ne fais rien.
[Lisa va sasseoir sa place, la classe est calme.]
Homer : Hum bonjour les enfants. Je suis monsieur Simpson euh, vous avez des questions ?
Janey : Cest vrai que vous avez renvers Mademoiselle Hoover ?
Homer : Ne sachant pas qui cest je dirais non videmment, jeune fille. Autre question ?
Ralph : Mon papa vous a arrt plusieurs fois parce que vous avez fait des btises.
[Lisa mets sa tte dans ses mains.]
Homer : Heu, cest pas une question a. [A lui-mme.] H h, les questions piges je les repre tout de suite. [Aux enfants.] Alors, o vous tes vous arrts avec votre ancienne instit ?
Lisa : On avait parl de labdication de lempereur Japonais Bao Dai en 1945.
Homer : Euh Oui cest trs bien mais vous ne prfrez pas parler de de jeux vidos ?
Elves sauf Lisa : Ouaaiis !
Homer : Super, allez-y, parlez ! Moi je vais me reposer sur ma chaise quelques minutes.
Lisa : Papa, cest toi le professeur !
Homer : Et toi tes pas cens obir ton prof au lieu de discuter ses ordres ?
Lisa : [Due.] Oh
Homer : Oh, bon, a va alors euh Vous saviez que la sortie de la Wii tait un horrible complot du gouvernement, un appareil pour que les jeunes fassent plus dexercice et perdent du poids, mais maquille en console de jeu ? Je lai lu sur Internet !
[Chalmers entre, poursuivant Bart.]
Chalmers : Jeune homme revenez ! Vous nchapperez pas votre punition !
Homer : Quest-ce quil a encore fait ?
Chalmers : Il a fait une chose innommable avec de la super glu et du vomi.
[Les lves rient.]
Bart : Mais non, je lui juste fait croire. Il est aussi dbile que toi.
Homer : Oh espce de [Il trangle Bart]
Chalmers : Simpson ! Vous tranglez cet lve ?
Homer : [Surpris] Ben oui, comme vous le voyez !
Chalmers : Vous navez pas le droit !
Homer : Mais Monsieur, cest mon fils !
Chalmers : En temps que professeur vous navez pas le droit ! Vous allez donc remettre a ce soir chez vous !
Homer : Ok, ok [Bas, le point serr] Toi tu perds rien pour attendre, je taurais la sortie !

SEQ 8 EXT/JOUR Ecole de Springfield
[Les lves quittent lcole]
Bart : Alors Lisa, comment sest passe ta journe ?
Lisa : Je mattendais pire, mais ctait quand mme pas gnial
Bart : Et ben moi je [Quelquun lagrippe]
Homer : [Etranglant Bart] Je tavais dit que je taurais ptite tte !

SEQ 9 EXT/JOUR Ecole de Springfield
[Homer arrive le matin lcole en sifflotant et en marchant nonchalamment. Il sarrte en voyant des dizaines de personnes lair mcontent devant lcole.]
Homer : Salut ! Euh vous avez pas lair content
Monsieur Taylor : Bien sr que nous ne sommes pas contents ! Votre enseignement est dplorable !
Kirk : Cest sr une fois ! A la rcration vous avez dit Milhouse quil deviendrait un looser ! Alors que je comptais attendre encore quelques annes avant de lui annoncer !
Homer : Oh a va, cest facile de reprocher des choses au gens ! Tenez, euh pourquoi vous tes pas encore au boulot cette heure-ci, hein ?
Ned : Homer, coute au moins ce quon a te dire pour essayer de tamliorer
Homer : Bon a va, dites-moi donc tous vos petits problmes !
Carl : Tu te rends compte qu cause de toi mes gosses pensent que
Homer : Tas des gosses toi ? Comment a se fait quon ne les voit jamais ?
Carl : Je mlange jamais boulot et vie prive moi.
Quimby : Comment avez-vous os dire mes enfants illgitimes que la bire tait meilleure pour la sant que le lait ?
Moe : Ouais, ce nest vrai que pour le Whisky !
Homme : Et ma fille a pleur toute la soire !
Voix : Et pourquoi avoir donn le poste quelquun qui ny connat rien ?
[La foule se tourne vers Lisa qui est gne quon lait repr et senfuit.]
Kearney : Maintenant mon gamin crot que la cause de la guerre en Irak tait vraiment la capture de Saddam Hussein !
Homme : Mais cest le cas.
Moe : Non cest pas vrai !
Femme : [A Moe] Osez rpter a, vous !
[Une bataille clate, Homer nest que spectateur. Des personnes retournent une voiture qui explose.]
Kearney : Ma nouvelle Porsche !
[La bataille redouble de violence. Moe en profite pour voler le portefeuille de gens terre.]

SEQ 10 INT/NUIT Conseil Municipal
Quimby : Mes amis un peu de silence, nous sommes tous au courant de ce problme qui frappe en ce moment notre cole, mais ne laissons pas notre rage prendre le pas sur notre bon sens et empiter sur le bon droulement de ma rlection. Trouvons ensemble une solution !
Kent Brockman : [Un bloc notes la main.] Que proposez-vous monsieur le maire ?
Quimby : Oh jai dit trouvons ? Excusez je voulais dire : Trouvez une solution. Moi je me contenterai de lapprouver.
[Kent Brockman griffonne sur son bloc Le maire prends la dcision qui simpose avec autorit ]
Apu : Monsieur le maire, vous devez dbloquer des fonds pour embaucher des professeurs comptents.
Quimby : Scurit ? Je lai dj dit : Les dbiles lgers sont bienvenus, mais les fous dangereux nont rien faire dans ces runions.
Skinner : Lquivalent de seulement 50 dollars par jour nous permettrait dj de respirer financirement.
Quimby : Oh l l, gardons une certaine mesure !
Moe : On paye dj assez dimpts comme a ! Enfin pas personnellement, mais cest une faon de parler.
Ned : Dans un esprit dentraide entre citoyens de notre belle ville nous devrions pouvoir trouver un terrain dentente et mettre en commun de largent
Abraham : Ho, jai autre chose faire que de parler avec un communiste ! Sauf si vous avez quelques minutes consacrer un vieux grand-pre comme moi pour couter ses histoires de lancien temps ?
Ned : Bien sr, je suis assez occup cette semaine mais je dois pouvoir me librer une ou deux heures pour vous couter [Il sort son agenda]
Frink : 50 dollars par jour que multiplient 365 galent 18250 dollars, diviss par le nombre dhabitants adultes nous nen aurions que pour 36,745547 cents chacun verser.
Vicky Neagle : Hors de question.
Disco stu : Chuis sec.
Goulash : Cest trop cher.
Marge : Allons, chacun doit pouvoir
Burns : Vous plaisantez ? Nous sommes des gens simples dans cette ville ! Cette marmaille na qu travailler la mine !
Madame Lovejoy : Je vous en prie, pensez aux enfants !
Flanders : Cest vrai, soyez charitables
Mademoiselle Albright : Moi je veux bien mettre de largent.
Otto Bus : Ouais moi aussi si je peux avoir un nouveau bus.
Gil : Oh mais cest pas juste, on ne peut pas tous mettre une somme pareille, il me faudrait prendre un crdit
Banquier : [Au sourire faux] Passez donc me voir demain, je me ferais un plaisir de vous aider
Gil : Oh, enfin quelquun qui coute le vieux Gil, je vais me refaire !
Moe : Ca suffit ! Yen a marre que cette ville essaie toujours de nous entuber !
Une partie de la foule : Ouais !
[Les pros et anti aide lcole saffrontent violemment.]
Quimby : Bon, une fois quils seront calms tout sarrangera, cest parfait. Cest pas le tout, jai rendez-vous avec une belle petite pouliche [Il ralise quil a parl dans le micro, la foule sest arrte, muette.] Heu ben quoi ? Vous avez jamais vu un homme donner un petit surnom mignon et parler de sa femme comme si il laimait comme au premier jour ?
Foule : [Attendrie.] Haaa. [Ils recommencent tous se battre.]

SEQ 11 EXT/NUIT Rues de Springfield
[Il y a de violents pillages et des affrontements un peu partout.]

SEQ 12 EXT/NUIT Mini-march
[Apu alterne tirs de fusil aux voleurs et encaisse en mme temps aux clients lgitimes.]

SEQ 13 EXT/NUIT Maison de Ned Flanders, jardin
[Un homme emporte une lampe.]
Ned : Signez-moi une reconnaissance de dettes sil vous plat !

SEQ 14 EXT/NUIT Muse de Springfield
[Barney a un sac dans les mains, il parle avec Moe.]
Moe : Quest-ce que tas piqu ?
Barney : [Retirant les objets en question de son sac.] Un livre sur les dangers de la sobrit et lAutoportrait de Rembrandt.

SEQ 15 EXT/NUIT Port de Springfield
[Des voyous renversent la pniche de McCallister. Ils senfuient, McCallister remonte la surface]
McCallister : Aidez-moi, je ne sais pas trs bien nager !
Jimbo : Tas qu demander tes amis les dauphins !
McCallister : Je ne peux pas, on est brouill dernirem [Il coule.]

SEQ 16 EXT/NUIT - Parking
[Des gens renversent la voiture de Quimby entrain dembrasser une femme.]

SEQ 17 EXT/NUIT Maison
[Snake vole une tlvision. La lumire sallume.]
Femme : Quest-ce que tu fais ? Tu voles ta propre maison ?
Snake : Cest pour lexemple !

SEQ 18 EXT/NUIT - Rues de Springfield
[Le rvrend Lovejoy contemple les violences.]
Lovejoy : Je vous en prie mesdames et messieurs ! Calmez-vous ! La violence ne servira rien !
[Quelquun frappe Lovejoy par derrire.]

SEQ 19 EXT/NUIT Rues de Springfield
[Lenny et Carl traversent la rue.]
Lenny : Et sinon quest-ce que tu fais ce week-end ?
Carl : Et bien
[Une voiture renverse Lenny.]
Carl : Oh mon dieu, ils ont tus Lenny !
Lenny : [Le bras retourn.] Non non rassure-toi, je suis bless, mais vivant
Carl : Tu viens de gcher ma rplique.

SEQ 20 EXT/NUIT - Commissariat
Wiggum : Ca suffit, il faut que je fasse quelquechose ! [Il prend son tlphone et compose un numro.] Eddie, je ne viendrais pas travailler demain. Voil. [Il croise les bras lair satisfait.]

SEQ 21 EXT/JOUR Devant lglise
[Le jour se lve. Marge et Homer aident Lovejoy se relever.]
Marge : Rvrend, que vous est-il arriv ?
Lovejoy : Je lignore Marge, peut-tre quun des nombreux dlinquants de cette maudite ville ma attaqu par derrire.
Marge : Oh rvrend, il y a beaucoup de gens idiots mais les habitants ne sont pas si mauvais.
Lovejoy : [Ouvrant la porte de lglise.] Je ne sais pas Marge, mais Oh !
[Lglise a t pille. Aprs un temps de surprise, Lovejoy semble enrag, il brise sa croix dans son poing.]

SEQ 22 - INT/JOUR Maison de Lovejoy
[Lovejoy fait ses valises, Homer, Marge et Ned sont prsents.]
Ned : Rvrend, reconsidrez votre dcision je vous en prie.
Lovejoy : Non Ned, je vais le faire.
Homer : [Avec ses lunettes demi-lune, le nez dans un papier.] Waah, vous vous faites prs de 900 dollars par mois rien quavec la qute !
Marge : Homer pose a !
Ned : Je, je, je je vous en prie il nest pas ncessaire den venir une telle extrmit.
Lovejoy : Ma dcision est irrvocable.
Ned : [Lair dsespr.] Mais quallons nous devenir sans vous, nous serons totalement dsempars !
Lovejoy : Ned a suffit ! Je vais prendre ces deux semaines de vacances et cest tout.
Ned : [Il sassoit et se prend la tte dans les mains.] Deux semaines, seigneur
Homer : [Bas.] On va pouvoir scher la messe
Lovejoy : [Fort.] Non Homer.
Homer : [Gn dtre entendu] Ouh
Lovejoy : On va me remplacer. Ned, je vous fais confiance.
Ned : [Radieux] Oh ! Moi ?
Lovejoy : Oui, je vous fais confiance pour bien accueillir et mettre au courant mon remplaant des habitudes de la paroisse.
[Ned se renfrogne.]

SEQ 23 EXT/JOUR Perron de lglise
[Quelques personnes dont les Simpson, les Flanders et le rvrend attendent la venue du nouveau pasteur.]
Ned : Rvrend je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvaise augure mais il a dj une minute de retard
Lovejoy : Il na aucun retard.
Ned : Mais le nouveau rvrend nest pas encore arriv
Lovejoy : Cest une femme.
Ned : Une quoi ?
Marge : Je trouve a bien mais, je ne savais pas quil y avait des femmes pasteur.
Lovejoy : Chez les protestants, si.
[Une voiture arrive trs vite et sarrte brusquement. Une jeune femme rousse avec de longs cheveux en sort.]
Rvrende Jeel : Bonjour, je suis la rvrende Jeel.
Lovejoy : [Il parle trs vite] Bonjour rvrend Lovejoy heureux de vous rencontrer bonne chance aurevoir. [Il monte en voiture avec sa femme et part trs vite.]
Rvrende Jeel : Ravi de vous connatre.
Ned : Oh, euh, oui, moi aussi
Moe : [Bas] Ouah, cette pouliche peut jouer Adam et Eve avec moi quand elle veut.
[Barney, Wiggum, Carl et Riviera se mettent rire.]
Rvrende Jeel : Dites-moi ?
Moe : Oui ?
[Elle gifle Moe.]
Rvrende : Je naime pas la vulgarit.
Moe : Mais, mais cest pas interdit dans votre bouquin, de gifler ?
Rvrende Jeel : Mon bouquin ?
Moe : Ouais, le bouquin l, avec les testaments de Dieu. L o il lgue des trucs son fils, quoi !
Rvrend Jeel : Vous voulez dire la bible ?
Moe : Oh vous savez les noms et moi
Rvrend Jeel : La bible dit aussi tendez la joue.
Moe : [Lair content] Oh, une bise dun ange [Elle le gifle sur lautre joue.]
Homer : Dites donc, elle a du caractre !
Ned : [Amer.] Elle nest pas l pour a.
Marge : Voyons Ned, je ne vous croyais pas comme a
Ned : [Souriant.] Vous avez raison, attendons de voir si elle saura faire une messe convenable. [Lair sceptique.] Ce dont je doute.

SEQ 24 INT/NUIT Maison des Simpson, cuisine
[Homer est entrain de se faire cuire un vritable ragot Espagnol pr-cuisin Muy graso .]
Homer : Aaah, un bon ptit ragot du Samedi soir devant la tloche, la vie pourrait pas tre meilleure !
Marge : Au fait Homer, la messe demain commence 10 heures.
Homer : Quoi ? On peut roupiller une demi-heure de plus que dhabitude ! Mais elle est gniale cette femme !
Marge : Hmmm
Lisa : Maman, papa, venez voir !
[Homer et Marge vont dans le salon et regarde la tl.]
Kent Brockman : Au lendemain des pillages qui ont eu lieu un peu partout dans Springfield, on a appris cet aprs-midi lagression violente dun de nos concitoyens, lassistant de Krusty, Tahiti Mel.
Marge : Oh non !
Kent Brockman : Il sagit du 8e habitant de notre ville qui soit gravement bless suite ces meutes.
Homer : Tout a cause dune histoire de budget, si cest pas malheureux !
Lisa : [En colre.] Ce qui a tout dclench cest tes cours idiots !
Homer : [Serein.] Non Lisa, si tu veux tre prcise cest le fait que tu aies propos lide du parc floral et que vous my ayez trans qui a entran laccident de voiture. Mais je me contenterai de tes excuses.
Lisa : [Serrant les dents.] Je vais dans ma chambre au lieu de dire ce que jai sur le cur.
Homer : [Il bouriffe les cheveux de Lisa.] Cest trs bien ma chrie.

SEQ 25 INT/JOUR Eglise
[Les habitants viennent prendre place dans lglise. Ils parlent beaucoup entre eux.]
Homer : Eh, quest-ce qui se passe ? Barney a encore rajout de la bire dans leau bnite ?
Smithers : Vous ntes pas au courant ? Vous navez pas la tl ou quoi ?
Homer : [Serrant les dents de rage.] Vous pouvez me balancer beaucoup de vannes, je veux bien encaisser des tas de choses, mais je refuse que vous minsultiez ce point !
Ned : Homer, dans la nuit il y a eu une nouvelle agression ! En pleine rue cette fois, on a retrouv un des gardes du corps du Maire bless.
Homer : Un criminel en srie hein ?
[La rvrende Jeel vient se placer ct de lautel.]
Rvrende Jeel : Asseyez-vous mes frres et surs. Bon nombre de rvrends veulent que vous soyez levs rgulirement, ils nont pas encore raliss que le Dimanche vous vouliez vous la couler douce.
Ned : [Bas] Paenne.
Rvrende Jeel : Bien, aujourdhui jaimerais vous parler dune chose importante. Jarrive peine dans cette ville que jentends par-ci par-l des gens mdire sur leurs voisins, certains se font agresser Et quelle est la raison de tout a ? Largent. Largent que vous navez pas voulu donner lcole. Ny a-t-il pas plus important ?
[Les gens se regardent lair dsorients.]
Carl : Euh, euh lamour ?
Rvrende Jeel : Je ne vous demande pas dessayer de me dire ce que vous pensez quil est possible que jaie envie dentendre.
Carl : Quoi ?
Rvrende Jeel : Mes frres et surs, les sermons habituels sont bass sur un bouquin que vous tes censs connatre Alors de deux choses lune : Ou vous connaissez la bible et vous navez pas besoin quon vous la rabche chaque semaine
Ned : [Bas] Hrtique.
Rvrende Jeel : Ou bien vous navez pas le courage de la lire, et si vous venez ici depuis des annes vous navez sans doute pas plus le courage de retenir vraiment ce quon vous dit.
Homer : [Bas.] Vise un peu comme elle lit dans les penses de tous Marge.
Marge : Je ne pense pas a !
Rvrende Jeel : Donc plutt quun sermon o mon avis est cens rsumer la bible, je voudrais que nous ayons un dbat.
Ned : [Bas.] Les dbats sont bons pour les talk-shows la tlvision !
Rvrende Jeel : Alors donc je vous pose la question, largent est-il vraiment si important ? Bien sr tout le monde doit bien vivre, mais faut-il tre obsd par la richesse matrielle ?
Burns : Evidemment jeune sotte !
Marge : Moi du moment que jai assez pour vivre correctement une vie tranquille a me suffit.
Lou : Je suis un peu prs de mes sous mais je ne suis pas obsd. Je paye juste 14 dollars de plus par mois pour que ma banque me fasse bnficier de ses tarifs prfrentiels.
[Ellipse, le temps a pass.]
Rvrende Jeed : Bien, nous avons eu une conversation trs constructive. Vous avez tous compris que largent ntait pas une finalit ?
Foule : [Sauf Ned.] OUIII !
Rvrende Jeel : Bien, Ned, voulez-vous bien passer les paniers pour la qute ?

SEQ 26 INT/NUIT Maison des Simpson, salon
[Les Simpson regardent la tlvision. Smartline commence.]
Kent Brockman : Ce soir dans Smartline, le point sur les attentats qui frappent Springfield depuis quelques jours. Mes invits, le docteur Nick Riviera, spcialiste de lesprit humain.
Nick Riviera : H, salut tout le monde !
Kent Brockman : Nous recevons galement le Chef de la police, Monsieur Wiggum.
Wiggum : Kent.
Kent Brockman : Et en duplex de lhpital, o nous guetteront un ventuel bien quimprobable signe de vie, le garde du corps du maire.
[On voit un garde du corps du maire sous assistance respiratoire et branch un moniteur bipant.]
Kent Brockman : Chef Wiggum je madresse vous en premier : Considrez-vous quil sagit de laction dun seul et mme individu dans une sorte de prolongement morbide des exactions avilissantes qui ont dcoul des insurrections de Vendredi soir ?
Wiggum : [Anxieux.] Euh euh non ?
Kent Brockman : Trs bien, merci.
Wiggum : [Soulag.] Ouf !
Kent Brockman : Et avez-vous une piste pour dmasquer cet agresseur ?
Wiggum : Et bien, nous avons trouv un suspect, mais il a refus de donner son identit, alors on na rien pu faire.
Kent Brockman : Je vois, je vois Un commentaire monsieur le garde du corps ?
[Par vido, on voit le moniteur du garde corps du maire faire un bip.]
Kent Brockman : Merci. Docteur Riviera, que pouvez-vous nous dire sur la personnalit de lagresseur ?
Nick Riviera : Et bien si ce nest quune seule et mme personne, elle nest pas trs doue car elle ne laisse pas assez dindications pour quon soit surs que cest elle qui a tout fait toute seule.
Kent Brockman : Que voulez-vous dire ?
Nick Riviera : Que ce type ne sait pas se vendre ! Il ne sera jamais clbre sil ne passionne pas ! Il faut quil confirme avoir tout fait tout seul !
Kent Brockman : Des rumeurs assez fantaisistes ont courues, voquant un lien avec le clbre terroriste serbe Stefan Toromir ?
Wiggum : Et pourquoi pas Kent ? Aprs tout cest un spcialiste des attentats suicides, il en a dj fait une douzaine !
Kent Brockman : Un commentaire sur les dgradations gratuites de lglise, Chef ?
Wiggum : Oui.
Kent Brockman : Merci. Noublions pas que le fils du Pape a aujourdhui condamn fermement ses attentats.
Wiggum : Oui bon, lui on le connat hein, il est franc comme un ne qui recule.
Kent Brockman : Quoi ? [On lui parle dans loreillette] Hmmm On minforme que nous avons de nouvelles informations sur un ventuel suspect.
Wiggum : Ouah, vous tes forts la tl !
Kent Brockman : Nous nous retrouvons aprs la publicit pour un reportage exclusif. Ne zappez pas.
Publicit : Shout le nouvel album de Papy rappeur. Inclus, le single Shout .
Marge : Un nouveau suspect ?
Homer : Voil le genre de rebondissements typiquement amricains !
Lisa : Tu plaisantes ? Un suspect qui apparat par magie, il ny a pas plus banal.
Bart : Ouais, on se demande finalement ce que a venait faire l-dedans le fait que tu sois prof, Homer.
Lisa : Chut ! Silence, la publicit est termine !
Kent Brockman : Info exclusive, condition que vous ne zappiez pas sur Channel 5 dici 25 secondes, la police captur un suspect, un certain Hans Taupeman !
Tous : Hein ?

SEQ 27 - INT/NUIT Maison des Simpson, salon
Kent Brockman : Alors Scott, il y a eu une nouvelle agression cest cela ?
Scott Christian : En effet, il y a eu une nouvelle agression sur la personne de Monsieur Carl Carlson qui vient dtre transport lhpital.
Homer : Carl !
Scott Christian : Son agresseur prsum, Hans Taupeman, a t captur sur les lieus du crime. Il est dcrit par ses voisins comme un vieil obscne, assoiff de sang.
Lisa : Cest un tissu de mensonges !
Ned : Je le pense aussi.
Homer : Flanders, quest-ce que tu fous l ?
Ned : Homer, je pense que cest la soi disant rvrende Jeel la responsable.
Marge : Ned vous me dcevez, je ne vous pensais pas misogyne, mais vous navez eu son gard quune attitude ngative depuis son arrive.
Ned : Dsol Marge, mais je lai surpris entrain de voler.
Marge : Vraiment ? Et quoi donc ?
Ned : Je lai vu mettre un stylo appartenant au rvrend LoveJoy dans sa poche !
Lisa : Et alors ?
Ned : Vous ne comprenez pas, si elle est capable de voler quelquechose daussi drisoire quun stylo, elle est capable de voler nimporte quoi et cest une criminelle en puissance !
Marge : Euh Mais a na aucun sens.
Ned : Homer, toi qui aime laction, a te dirait de mener lenqute pour la dmasquer ?
Homer : [Enthousiaste] Si a me dirait ? [Il rflchit] Non.
Ned : Non ? Mais, mais
Homer : Elle est trop cool ! On peut pioncer une demi-heure plus tard, elle rend lglise intressante, et ctait pas facile hein ? [Homer donne un coup de coude en ricanant mais Ned ne dit rien et lair mcontent.] Enfin bref tas entendu, ils ont leur coupable !

SEQ 28 INT/JOUR Tribunal
[Procs de Hans Taupeman]
Juge Snyder : Que plaidez-vous monsieur Taupeman ?
Taupeman : Non coupable, mais je ne peux rien vous garantir, jai quelques problmes de mmoire.
[Les jurs parlent entre eux, outrs.]
Juge Snyder : Monsieur Taupeman, Hans ne fait pas trs amricain ne seriez vous pas Allemand en ralit ?
Taupeman : Non si ma mmoire ne me joue pas des tours Mais je ne vois pas ce que a changerait.
Juge Snyder : A vous de me le dire.
Avocat : Cest de la diffamation monsieur le Juge ! Mon client est aussi amricain que les Beatles, le pape ou Rainer Wolfcastle !
[Les jurs parlent entre eux et semblent convaincus.]

SEQ 29 INT/JOUR Tribunal
Jur : Le jury dclare laccus coupable.
Juge Snyder : Hans Taupeman, je vous condamne 5 ans de prison dans
Eddie : [Il entre en trombe dans le tribunal.] On a agress Otto Bus !
[Tout le monde dans la salle se met parler.]
Juge Snyder : Je veux dire euh, je prononce la relaxe.
[Le greffier rit.]
Juge Snyder : Oh, taisez-vous, Howard !
Ned : Vite Homer, il faut quon aille voir si Otto peut confirmer mes soupons.

SEQ 30 INT/NUIT Couloirs de lhpital
[Ned et Homer sont la porte dune chambre dhpital.]
Homer : Ca ma fait drle de voir ce type tomber dans le coma, jaurais prfr pas voir a.
Ned : Je suis dsol Homer.
Homer : Ca va, [Lair grave.] avant de tomber dans le coma, Otto ma rvl un truc sur son agresseur dont tu nas pas ide
Ned : Cest vrai ?
Homer : Ouais ! Mais jai pas cout sur le moment.
Ned : [En colre.] Oh !
Homer : Bon, maintenant on na plus le choix, pour enquter en toute lgalit il faut que je me fasse passer pour un dtective. [Il enfile un chapeau et met un impermable.]
Ned : Mais cest mon vieil impermable ! Cest bizarre, je ne me souvenais pas lavoir jet.
Homer : Euh, ah ouais, a alors cest bizarre.
Hibbert : Bon, les visites sont termines, je vous demanderai de quitter ltablissement sauf si vous voulez aider financer lopration de la prostate de Jasper, ha ha ha !
[Le portable dHomer sonne.]
Marge : [Bas.] Homer, au secours, je suis prs de la mairie, je [La conversation coupe.]
Homer : Marge !

SEQ 31 EXT/NUIT Rues de Springfield
[Homer fonce travers la ville, Flanders saccroche lair effray.]
Ned : Homer, je je comprends que tu sois un peu nerveux pour ta femme mais si tu te fais tuer en voulant aller la sauver tu ne lui seras daucune utilit
Homer : Et alors, au pire on se retrouvera au paradis, non ?
Ned : Ho, elle y ira sans doute mais toi tu enfin bref, je [Hurlant.] Attention il y a un stooop !
[Homer grille le stop, il vite une voiture et va sencastrer dans la vitrine dun marchand dantiquits. Un vieil homme arrive et dcouvre les dgts.]
Viel Homme : Mais mais vous avez dtruit un fauteuil qui a appartenu Abraham Lincoln lui-mme ! Il valait une fortune et tait considr comme un grand hritage des pres fondateurs !
Homer : Jsuis dsol je vous promets que je vous rembourserais les dgts si jamais ma voiture continue ne pas vouloir dmarrer ah !
[Il fait une marche arrire rapidement et repart fond, Flanders hurle.]

SEQ 32 EXT/NUIT Devant de la mairie
[Ils arrivent en voiture ct de la mairie. Ils se mettent courir et regarder un peu partout. Homer cherche dans des buissons, Ned va chercher derrire la Mairie. Ils voient la rvrende Jeel marcher discrtement.]
Homer : H, la rvrende euh machin !
Ned : Jen tais sr ! Jen tais sr !
Rvrende Jeel : [Elle se dirige vers eux.] Homer, Ned, je suis content de vous
[Une silhouette massive attaque Ned. Ils luttent.]
Rvrende Jeel : Ned !
Homer : Flanders !
Ned : [Entrain de lutter, appelant laide.] Homer !
Marge: [Qui apparat.] Homer !
Homer : Marge !
Rvrende Jeel : Marge !
Marge : [Qui voit la lutte.] Ned !
Ned : Marge !
Homer : [Qui voit le visage de lagresseur.] Quimby ?
Rvrende Jeel : Quimby ?
[Cest en effet le maire Quimby. Ned le frappe au visage, il chancelle. Ned est essouffl. Homer donne un coup de pied Quimby terre.]
Homer : Euh voil Ned, tes dbarrass de lui !
Ned : Heu Merci pour ton aide Homer.
Quimby : [Qui se relve en se massant le crne.] Oh Quest-ce quil sest pass ?
Homer : Ce quil sest pass ? Vous tes gonfl ! Cest cause de lui que tu mas appel Marge ?
Marge : Oui, il ma saut dessus.
Homer : Quoi ? Je vais vous tuer ! [Il trangle le maire.]
Marge : Homer non, ce nest pas ce que tu crois !
Homer : Hein ? La phrase typique de ladultre ! [Choqu] Tas couch avec lui ?
Marge : Mais non !
Homer : Espce de [Il trangle Quimby.]
Quimby : Aaargh ! Vous ne devriez pas pas Arrgh prendre de dcision trop prcipite Aaargh rflchissez un peu avant de vous dcider

SEQ 33 EXT/NUIT Rues de Springfield
[Homer, Marge, Wiggum, Ned Flanders, le maire Quimby, et la rvrende Jeel sont runis. Le docteur Hibbert arrive en voiture.]
Marge : Maggie tait malade, alors jai appel le docteur Hibbert toute lheure, l il ma dit que le Maire Quimby tait venu le consulter car il avait des absences de quelques heures et se rveillait en ne sachant plus ce quil avait fait.
Homer : Et nous, vous ne dites rien hein ?
Hibbert : Je lai dit Marge car jtais assez fatigu et que je cherchais une excuse pour rentrer chez moi au lieu de la recevoir, ha ha ha !
Marge : En tout cas je suis all le voir et il a commenc agir de manire irrationnelle et agressive
Homer : Monstre !
Hibbert : Homer, voyons ! Monsieur le maire a eu un accident de voiture avec avec
Quimby : Oui, avec ma, hum secrtaire.
Hibbert : Voil oui, ce qui lui a occasionn des troubles crbraux irrguliers et temporaires qui pouvaient le faire dlirer, mme jusqu agresser des gens au hasard et sans but prcis. Tout simplement. Un peu comme Monsieur Burns a qui il manque un morceau dhmisphre droit. Jai donn Monsieur le maire des mdicaments, mais apparemment
Quimby : Oui euh en fait, croyez-le ou non, jai dcouvert que ctait moins efficace mlang lalcool qu leau ! On en apprend tous les jours.
Ned : Alors finalement on a beau avoir chafaud 36 plans, toutes ces agressions navaient aucun but prcis ?
Hibbert : Oui, personne ne laurait cru, pas vrai ?
Homer : Eh, Flandinou, je crois que ya toi qui a souponn quelquun ? [Il dsigne la rvrende.]
Rvrende Jeel : Moi ?
Ned : [Lair en colre un temps.] Mais euh Aprs tout, que faisiez-vous l, ce soir ?
Marge : Le numro de la rvrende tait juste le dernier que javais mis dans la mmoire de mon portable. Mme si ce nest que pour 15 jours, jaime utiliser les numros en mmoire sinon jai limpression de snober les gens. Et cest toujours bon de pouvoir se confesser si jamais on risque sa vie
Ned : [Gne.] Oh, je vois et bien je suis dsol rvrende davoir dout de vous.
Rvrende Jeel : Ce nest pas grave Ned, mais dornavant jespre que vous aurez moins da priori.
Ned : Je vous le jurerai volontiers si ce ntait pas un pch de jurer ! Mais je vous assure que je retiendrais la leon.
[Une voiture arrive, Lovejoy en sort.]
Lovejoy : Arrtez l !
Ned : Quoi ?
Lovejoy : [Saisissant la rvrende par le bras.] Je vous tiens !
Rvrende Jeel : Mais que faites vous ?
Lovejoy : Le diocse ma prvenu que vous aviez pour projet de reverser largent de la qute de Dimanche en aide lcole de Springfield ! Vous tes dcouverte !
Rvrende Jeel : Mais, mais cest une bonne action !
LoveJoy : Et bien arrangez-vous pour faire bonne action lgale la prochaine fois !
Ned : Je savais quon ne pouvait pas lui faire confiance !
Quimby : Monsieur Flanders, je voudrais massurer que vous ne parlerez pas de cette affaire Je ntais pas moi-mme
Ned : Je ne dirais pas un mot, foi de Ned Flanders. Jai beaucoup mieux faire ce moment ! [Lui et les rvrends sloignent.]
Wiggum : Bon, et bien il ne reste plus qu vous arrter Quimby.
Hibbert : Je vous rpte quil ntait pas dans son tat normal. Et a ne risque plus darriver maintenant, avec le traitement que je lui ai donn.
Wiggum : De toute manire certaines de vos victimes sont sur le point de se rveiller Quimby, si je ne vous arrte pas laffaire explosera de toute faon, et l que vous layez voulu ou pas, vous serez lynch sur la place publique !
Quimby : Aucune importance, maintenant je vais mieux, donc il me suffira de payer pour le silence de tous, vous compris, et tout ira bien dans le meilleur des mondes.
Wiggum : Hum Bon daccord. Oh, dans le doute je vais relcher cette personne quon souponne de cannibalisme, des fois que ce soit vous en fait Quimby.
Marge : Mais a ne rgle pas une chose, pour le grand public on naura jamais arrt lauteur des agressions !
Quimby : Non, tant donn mes nombreuses rlections malgr mes bilans, je peux vous dire que vous surestimez la mmoire des gens, Marge. Et de toute faon, jai le bouc missaire parfait. Ca fera plaisir tout le monde de la voir derrire les barreaux.

SEQ 34 INT/JOUR - TRIBUNAL
Juge Snyder : Constance Harm, que plaidez-vous pour ces agressions ?
Constance Harm : Non-coupable ! Puisque je vous rpte que cest un coup mont !
Juge Snyder : A qui voulez-vous faire croire a ? Vous allez rcolter de nombreuses annes de prison.
Constance Harm : [Se tournant vers lavocat aux cheveux bleus.] Aidez-moi, vous !
Avocat aux cheveux bleus : Je voudrais bien mais il a raison qui voulez-vous faire croire a ? [A Snyder.] Votre honneur, puis-je dmissionner ? Je nai encore jamais perdu, a marrangerait.
Juge Snyder : Cest contraire aux usages mais elle est fichue donc faites comme bon vous semble. Il ne reste quau jury la dclarer coupable et je vais rflchir aux annes de prisons dont elle va coper
Constance Harm : Non ! Je ne veux pas aller en prison, je ne supporterai pas !
Juge Snyder : Bon, trs bien je vais marranger pour obtenir votre condamnation mort.
Lisa : [Bas] Cest quand mme bizarre cette histoire !
Bart : [Bas] Mais a fait plaisir tout le public !
Juge Snyder : Le jury est daccord pour la condamnation mort ?
Jury : [Tous] Daccord.
Juge Snyder : [Il frappe avec son maillet.] Affaire classe, Constance Harm je vous condamne mort.
Foule : [Dont les Simpson, sauf Marge et Lisa.] OUAIIIS !
Homer : [Essuyant une larme.] Ha, cest beau la justice

Rfrences : Paris brle t-il ? {F} LAutoportrait de Rembrant {P}
Script écrit en Avril 2008 par Rgis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Rgis Mohier
L'quipe du site | A propos | Contact
2000-2020 The Simpsons Park