Haut de page
 

L'anecdote du jour

14/11/2018
Dans Triple Erreur (s12) Lisa devait au départ, pour se rendre à son école, monter dans un bus scolaire réservé aux enfants handicapés qui auraient eu des pathologies amusantes. Pour ne pas choquer les sensibilités de gens handicapés, cette scène sera abandonnée.

Rechercher sur le site

Les Simpson à la TV

Aucune diffusion à venir.

Derniers commentaires

Naglafar | (30x04 - Simpson Horror Show XXIX)

Naglafar | apu on te soutient , tu es le meilleur , force a toi la mif (Non, Apu ne va pas disparaitre de la série...)

marwansgr | Nous aimons tous Apu. (Non, Apu ne va pas disparaitre de la série...)

Sharnalk | La conclusion est juste parfaite. (Non, Apu ne va pas disparaitre de la série...)

DarpaSaly69 | Super article, tout est bien expliqué et c'est plutôt juste. (Non, Apu ne va pas disparaitre de la série...)

Fanscript : Springfield contre les armées des ténèbres

Punition : Les sacs à crottes doivent rester dans les poubelles.

Canapé : Le chat dort devant l’écran de la télévision. Homer lui jette la télécommande, il s’enfuit. Toute la famille sourit, l’air ravi.

SEQ 1 – INT/NUIT – Maison des Simpson, salon
[Homer regarde la télévision.]
Conan O’brien : Je voudrais remercier notre sponsor « Megagras », le roi du Saindoux !
Homer : Hi hi hi, le sein doux ! Hmmm… sein doux… Faut que je bouffe quelquechose !
[Il se lève, le frigo est vide.] La barbe, je vais mourir de faim ! [Il revient dans le salon et cherche dans les tiroirs du meuble à côté du canapé. Il trouve un pot de cire.] Cire à épilation… beuark ! A l’huile d’Amande douce. Hou ! [Il mange la cire.]
Conan O’brien : Je reçois Joe Slaze, vice-président de la société Megagras.
Joe : Oui Conan, si beaucoup de produits à manger sont très nocifs pour les américains, la plupart essaient de s’en cacher ! Or, le saindoux « Megagras » est presque deux fois plus gras que la plupart des saindoux sur le marché, et il est déplorable pour votre santé, mais nous, nous l’assumons ! Vous connaissez Marlon Brando ? Il est mort grâce à nos produits !
[Le public applaudit.]
Conan O’brien : Bravo pour votre franchise Joe !
Homer : Oh, abrégez, je veux voir le premier singe à avoir participé à un show TV !
Conan O’brien : Merci, et je vous laisse avec, comme promis, les images de Jojo, le premier singe à avoir participé à un Show TV ! [On voit une photo d’un top model remettre la coupe à Jojo, heureux. Derrière, Jimmy Carter est fâché d’avoir perdu.] Bonsoir !
Homer : Quoi ? Trois secondes ? Mais c’est un scandale ! Je suis tellement furax que je pourrais tout envoyer balader ! [Il finit de manger le pot de cire. Il cherche quelquechose à casser puis fait tomber le petit meuble à tiroir.]
Marge : Homer c’est nous !
Homer : Ouh ! [Il redresse la table, effrayé.]

SEQ 2 – INT/NUIT - Maison des Simpson, salon
[Homer tape à la machine à écrire.]
Lisa : Qu’est-ce que tu fais papa ?
Homer : Papa écrit une lettre très importante chérie.
Lisa : [Elle regarde la lettre] Tu écris une lettre à la machine à écrire sans ajouter de smileys ou de petits dessins ? [Elle hurle] Maman, papa se sent mal !

SEQ 3 – INT/JOUR – Studios de télévision, bureau
Conan O’brien : [Assis à son bureau] Ha, tout va bien dans ma vie parfaite, lisons donc une lettre idyllique d’un de mes fans. [Il ouvre la lettre d’Homer.] Oh ! Il a détesté mon émission ! Non, impossible ! Jamais personne n’a… n’a… [Il pleure très bruyamment.]

SEQ 4 – INT/NUIT - Maison des Simpson, salon
[Les Simpson regardent la télévision.]
Kent Brockman : Dernière minute, le président de la société « Megagras » a été sauvagement assassiné. Bonsoir à tous, dans un instant vous avez rendez-vous avec Conan O’brien.
Technicien : M’sieur Brockman, ce n’est pas sur notre chaîne !
Kent Brockman : Oh zut, j’oublie toujours !
[Homer change de chaîne.]
Conan O’brien : Bonsoir. Avant de parler d’aborder notre sujet sur la parthénogenèse du phoque en Alaska, j’aimerais vous faire part d’une lettre d’un dénommé Homer Simpson que j’ai reçu.
[Marge, Bart, Lisa, Maggie, Petit papa Noël, Boule de neige II tournent brusquement la tête vers Homer, inquiets. Moe passe devant la fenêtre et tourne également la tête vers Homer, inquiet.]
Conan O’brien : Apparemment ce monsieur n’a pas aimé mon émission de la semaine dernière, puisque je n’aurais pas respecté une de mes promesses, ce qui est faux, dans l’absolu en tout cas. Or j’ai découvert que ce monsieur habitait Springfield, un endroit horrible. Je vais d’ailleurs vous présenter un reportage sur cette ville, que nos cameramen ont eu du mal à supporter !
Marge : Tu as envoyé une lettre pour insulter Conan O’brien ?
Homer : Je l’ai pas insulté, j’ai juste dit que son émission était nulle !
Marge : Comment as-tu pu ? Et si les gens à la poste avaient su qu’ils transportaient une lettre pareille, tu imagines ce qu’ils se seraient sentis mal ?
Homer : Relax, qu’est-ce que tu veux qu’il arrive, hein ? Que toute la ville soit fâchée ?

SEQ 5 – INT/NUIT – Mairie, salle de conférence
[Des centaines de Springfieldiens sont rassemblés.]
Quimby : On devrait être fâchés mais on est tellement habitués à ce qu’Homer fasse des conneries que tout ce qu’on ressent c’est une terrible indifférence.
Homer : Tu vois Marge ! Pour moi la vie est cool car les gens savent qu’ils n’ont rien à espérer de moi.
Quimby : Cela dit, vous allez devoir assumer les conséquences de vos actes.
Homer : D’oh !
Quimby : Il nous faut quelquechose pour redorer l’image de notre ville…
Lenny : Encore ? J’ai l’impression que c’est déjà arrivé au moins onze fois !
Carl : Douze, si on veut pinailler.
Lisa : Pourquoi pas un documentaire promotionnel sur Springfield ?
[La foule n’a pas l’air convaincue.]
Skinner : Euh, et pourquoi pas un vrai film sur Springfield ?
[La foule a l’air plus enthousiaste.]
Quimby : Etant responsables de la situation, je pense que c’est aux Simpson de le faire !
Marge : Quoi ?
Vendeur de BD : Oui, un film avec des vrais acteurs, des situations rocambolesques, et qui sortira au cinéma, que des centaines de critiques fusent sur le net ! Comme dans la réalité. Même si en temps que fan de BD, réalité est un terme que je n’approuve pas.
Homer : Avec du fric ça doit pouvoir aller.
Quimby : Oui, c’est exact. Bonne chance pour trouver votre financement.
Marge : Hein ? Vous voulez dire qu’on va devoir tout gérer ?
Quimby : Tout. Scénario, finances, réalisation, acteurs, décors, habits, maquillage, montage, promotion…
Homer : Et si on refuse ?
Quimby : Alors toute la ville se liguera contre vous pour être particulièrement odieux. Vous êtes tous d’accord ?
Foule : Ouaaais !
Marge : Bon… au moins on peut dire ce qu’on veut sur Springfield, mais ils peuvent parfois être en harmonie.

SEQ 6 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salle à manger
[Les Simpson sont assis à la table.]
Homer : Bon, commençons les auditions pour trouver un scénariste. Qui est le premier ?
Lisa : Un certain monsieur Swartzwelder…
Homer : Schwarzenegger ?
Lisa : Non, John Swartzwelder. Il devait se présenter mais il n’est pas venu, il devait participer à une manifestation pro armement et tabagisme à 9 heures, et à une anti écologiste à 10 heures…
Marge : Il ne pouvait pas venir cet après-midi ?
Lisa : En fait je lui ai dit d’aller au diable. Les Simpson se débrouillent mieux sans lui, non ?
[Homer hausse les épaules. Bart toussote, Marge fait la moue.]

SEQ 7 – INT/JOUR - Maison des Simpson, salle à manger
Marge : Je continue de penser qu’on aurait pas du refuser le Nostalgia Critic.
Homer : Non, il a pas aimé Independence day.
Lisa : Suivant !
[Jackie Chan entre dans la pièce.]
Jackie Chan : Salut.
Bart : Salut.
Jackie Chan : Alors ?
Lisa : Alors quoi ?
Jackie Chan : Alors les enfants, vous ne bondissez pas de me voir en vrai ?
Bart : Vous êtes qui ?
Jackie Chan : Jackie Chan ! Je suis un modèle ! Les enfants m’adorent !
Bart : Quels enfants ? Ceux des années 40 ?
Jackie Chan : J’ai envie de m’essayer à l’écriture, mais je suis un acteur, un karateka… et même un chanteur !
Lisa : Ouiiii, je me disais aussi que je vous connaissais !
Jackie Chan : [Content] Haaa !
Lisa : Vous avez eu le razzie award du pire chanteur de l’année décerné par les internautes.
Jackie Chan : [Enrageant] Ah ! Oui je sais, ce genre de critiques m’a poursuivi toute ma carrière, comme les gens qui me confondent avec Bruce Lee. Mais vous n’avez pas vu mes films ? Même pas Rush Hour ? Ou Shanghai Kid ?
Homer : Si… [L’air dégoûté] produit par Sam Simon.

SEQ 8 – INT/NUIT – Maison des Simpson, salle à manger
[La famille est assise à la table, Marge distribue papiers et crayons.]
Marge : On n’a pas le choix, il va falloir écrire ce scénario nous même.
Bart : Pourquoi on le fait pas sur l’ordi ?
Marge : Parce que je sais comment ça se passe quand on est plusieurs à s’en servir, ça dégénère à chaque fois. Comme la fois où on avait commandé par erreur 200 litres de soupe de crabe… [Souvenir. Les Simpson sont tous assis devant l’ordinateur. Fin du souvenir.]
Lisa : Maman ! Maman stop ! Ca fait penser aux gags des Griffin !
Marge : [Horrifiée] Oh ! Excuse-moi, excuse-moi !
Homer : [En colère] T’avais promis de plus jamais recommencer !
[Plus tard. Ils ont tous l’air en colère, il y a de nombreux papiers chiffonnés sur la table.]
Homer : Qui aurait cru que c’était si difficile d’écrire un scénario ! Je jure que jamais plus je jugerai aussi mal les séries qui ont un scénar bidon !
Bart : Ca veut dire que tu vas te remettre à regarder Lost ?
Homer : Euh… bon, j’ai rien dit.
Marge : Il nous faut juste qu’on trouve un accord entre vous les garçons qui voulez de l’action, Lisa un documentaire et moi une comédie, c’est tout !
Lisa : C’est vrai, sur Springfield on s’oriente plus vers le genre horreur. Bon… Il faudrait qu’à la base on ait une trame qu’on a déjà vu mille fois, pour que le spectateur moyen soit rassuré.
Marge : Tu as raison, pourquoi pas un truc du genre… Une menace gigantesque plane sur Springfield, et les habitants sont tellement unis qu’ils parviennent à la repousser alors que ça semble impossible ?
Bart : Ouais ! C’est tellement banal que ça devrait marcher ! Tout le monde l’a fait à la télé et au cinoche !
Homer : Bon voilà très bien on a l’histoire, on ajoute deux ou trois gags et rires enregistrés et ça sera digne des meilleures séries comiques !
Lisa : Papa, écrire un film d’une heure et demie, même bâclé, ça représente des semaines de travail !
Bart : On a qu’à s’inspirer de vraies séries télé ça ira plus vite, y’a des tas de bons programmes à la télé. [Il allume la télé]
Voix off : Retrouvons maintenant Smallville !
Lisa : Oh je t’en prie Bart, Smallville n’est qu’une énième série à l’eau de rose pour adolescentes, qu’on a mélangé avec la licence de Superman pour avoir de l’action et plaire aussi aux garçons.
Bart : Ha ouais ? Prouve-le ! [L’épisode de Smallville commence]
Clark : Lana je suis amoureux de toi, mais tu sais, si j’ai embrassé Loïs devant Chloé c’était pour faire souffrir Lex et Jimmy ! [Le costume de Superman apparaît miraculeusement] Maintenant excuse-moi, je dois empêcher la ville d’exploser ! [Clark s’envole par la fenêtre. Bart change de chaine, mécontent.]
Marge : Eteins ça Bart tu veux, et procédons par ordre, il faut d’abord présenter les personnages principaux et leur environnement. Donnons chacun notre avis.
Homer : Moi je sais ! Moi je sais ! [Il lève la main le plus haut possible, l’air excité]
Marge : Homer ?
Homer : Un couple de libertin naturiste qui passerait le film à poil.
Marge : Quoi ? Mais je refuse de jouer nue !
Homer : Pour un premier rôle t’es difficile, toutes les actrices ont commencées comme ça !
Lisa : Pourquoi pas une famille ordinaire comme la notre ? Ca serait plus facile pour nous de le jouer.
Homer : [Hautain] Je savais qu’on voulait faire dans le banal mais pas à ce point !
Bart : On pourrait au moins avoir des pisto lasers ?
Marge : Non. Avançons, on a 5 rôles à distribuer, mais le plus compliqué à déterminer : Qui va jouer la mère de famille ?
[Marge et les enfants rient. Bart et Lisa parlent à voix basse]
Lisa : M’man a sorti une bonne blague, tu sais ce que ça veut dire ?
Bart : Ouais, elle a encore bu un coca-cola, elle devrait pourtant savoir que ça la saoule.
Homer : Alors Marge ? Qui joue la mère de famille ?
Marge : Hmmm…
[Plus tard. Il y a plusieurs feuilles remplies sur la table.]
Marge : Bon, ils sont au restaurant, mais la scène d’action ne peut pas intervenir tout de suite, qu’est-ce qu’ils pourraient faire avant ?
Homer : On pourrait faire intervenir un serveur coincé, tu sais genre le gars qui vous apporte à bouffer : [Grossissant sa voix] « Caviar d’aubergine sur son lit de champignons hallucinogènes fourrés au saumon ! »
Marge : Même dans les restaurants chics on ne sert pas ce genre de repas.
Lisa : Pourquoi pas une dispute familiale qui semble inconciliable et qui ne se résoudra en fin de film ? Quand ils auront risqué leur vie et auront compris que ces disputes n’en valent pas la peine ?
Marge : Parfait ! C’est le comble de la banalité ! On l’a vu dans des tonnes de film [Elle compte sur ses doigts] La guerre des mondes, World Trade Center, Die Hard, Die Hard 3, Die Hard 4…
Lisa : A quel sujet la dispute ?
Marge : C’est tout à fait hypothétique, mais pourquoi pas celle d’un mari ayant fait un installer un double réservoir à la voiture pour cacher de la bière dans l’un d’entre eux ?
Homer : [A lui-même] Oh ! Ca me dit quelquechose… d’où elle tire cette référence ? Faut que je réfléchisse… Allez, réfléchis… [Pensées.] Vous êtes bien sur le répondeur automatique du cerveau d’Homer, en raison d’interférences il ne peut pas vous parler pour l’instant, veuillez laisser un message après le bip sonore.
[La famille regarde Homer qui pense.]
Marge : Bon, continuons, disons que la femme reproche à son mari d’avoir qu’est-ce qu’il pourrait lui répondre ?
Bart : Euh… la prochaine fois j’engage un chirurgien pour qu’il t’ouvre le bide et me débarrasse de tes gueulantes ?
Lisa : Euh… Tes brimades me font réaliser combien notre existence est pleine de dissensions vaines et nous devrions nous pencher sur notre tourment…
Marge : Et pourquoi pas « Je demande le divorce » ?
Lisa + Bart : Mouais…
Homer : Ha, c’est à moi que tu faisais référence ! [Tout le monde le regarde] Quoi ?
[Plus tard. Il y a des piles de feuilles sur la table.]
Homer : Et dans la case suivante, Gargamel dit : « Argn, je me vengerai des Schtroumpfs » puis le Schtroumpf grognon dit « Moi, je n’aime pas les Schtroumpfs ! » et…
Marge : Homer, lis à voix basse !
Lisa : D’autant qu’on a presque fini !
Marge : Et là ils se jettent dans les bras et se pardonnent mutuellement.
Lisa : Super !
Marge : On finit comme ça ?
Bart : Je continue de penser qu’un chirurgien devrait lui ouvrir le bide.
Maggie : Baaa !
Marge : Oui Maggie ?
Lisa : Eh, Maggie vient de me donner une idée ! Pourquoi le film ne finirait-il sur une bonne nouvelle ? Sa femme lui annonce qu’elle est enceinte !
Homer : Une bonne nouvelle ! Hi hi hi hi !
Marge : Très bonne idée !

SEQ 9 – INT/JOUR – Centrale nucléaire, bureau de monsieur Burns
[Burns appelle quelqu’un au téléphone.]
Homer : Oui allô ?
Burns : Pourquoi n’êtes vous pas au travail depuis plusieurs jours ?
Homer : Euh, euh… et pourquoi c’est vous qui appelez quand n’importe lequel de vos larbins peut le faire à votre place ?
Burns : Oh, j’aime ce genre de répartie, je vous accorde une semaine de congés. [Il raccroche.]
Smithers : Bonjour monsieur Burns, comment allez vous en cette belle journée ?
Burns : [Agacé] Ha… Moins bien depuis que vous me parlez, misérable lèche bottes.
Lenny : [Il entre à la volée dans le bureau] Eh, Burns, va te faire voir ! [Il referme la porte.]
Burns : Ha ! J’aime cette attitude agressive ! Une augmentation !

SEQ 10 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
Homer : Burns vient de m’accorder une semaine de congés pour faire le scénar !
Marge : Une seconde… [Elle écrit le mot « fin » sur un bloc notes.] On a fini.
Homer : Cool. Je serais chez Moe.

SEQ 11 – EXT/JOUR – Rues de Springfield
[Homer, Bart et Lisa portent des sacs, Marge consulte une liste.]
Marge : Bon, on a tout ce qu’il faut : Deux caméras, on a des spots, on a des boîtes de maquillage…
Homer : [Morose] Et on a un portefeuille vide.
Marge : Maintenant comme prévu, à la pêche aux figurants ! Lisa là bas, Disco Stu, va le voir ! [Lisa court vers Disco Stu.]
Homer : Chef, vous voudriez être dans notre film ?
Wiggum : Oh oui, oui, je ferais n’importe quoi pour ça !
Homer : D’accord. Brûlez mon casier judiciaire.
Wiggum : Deal ! [Ils se serrent la main. Wiggum fouille dans sa poche et sort un dossier.]
Homer : Vous l’avez sur vous ?
Wiggum : Ceux qu’on utilise souvent oui, ça fait gagner du temps. [Il le brûle] Voilà.
Bart : Eh, Milhouse, tu veux apparaître dans notre film ?
Milhouse : Qu’est-ce que je ferais ?
Bart : On te verra 3 secondes pendant lesquelles tu te feras trucider.
Milhouse : Super !

SEQ 12 – EXT/JOUR – Jardin des Simpson
[Des décors d’immeubles délabrés sont montés.]
Homer : Oh, ça m’a tué de faire tout ça…
Ned : [Il finit de monter le décor] Je comprends, après la matinée que tu as passé, devoir encore marcher jusque chez moi pour me demander ce service à du être épuisant.
Homer : Ca va, je t’ai pas demandé de me raconter ta vie !
Marge : [Elle sort de la maison, ravi] Oh, Homer ! [Homer pousse violemment Ned dans son jardin] Quand tu m’as dit que tu t’occupais de l’essentiel je n’aurais pas cru que tu le ferais si bien !
Homer : Qu’est-ce que tu crois, je suis un vrai mec !
Bart : [Voyant Ned Flanders se relever] Un vrai mytho oui.
Homer : Oh, espèce de…
Marge : Non, Homer, rappelle-toi ce qu’à dit le docteur… Use de pédagogie !
Homer : Ha oui c’est vrai. Euh… C’est pour ton bien Bart ! [Il sourit. Puis il l’étrangle.]
Lisa : Eh, les premiers figurants arrivent !
[Arrivent dans le jardin des dizaines de figurants, dont Ned Flanders qui a le front qui saigne.]
Homer : [Il serre la main des personnes en même temps qu’il dit leur nom.] Salut ! Moe, Lenny, Carl, le gars avec l’os dans les cheveux, le scientifique bigleux, Doudounella, Disco Stu, copain de Bart, copain de Bart 2, copain de Bart 3 mais baraqué, Chef Wiggum, je sais plus votre nom mais je vous croyais mort, Barney, andouille de Flanders, inconnu, inconnu… Ha, Krusty !
Krusty : C’est moi ! Hey Hey ! [Sérieux] Je suis là juste pour augmenter ma filmographie. [Joyeux] Ha ne pas confondre avec un film au graffiti ! Ha ha !
[Homer ne dit rien]
Krusty : Bah ! [Il hausse les épaules]
Marge : Ca me fait drôle de voir tous nos amis dans notre jardin.
Lisa : Nos amis, tu parles, ils ne nous supportent pas, et tant qu’on n’aura pas redoré l’image de Springfield ça ne s’améliorera pas.
Marge : Tu plaisantes ! [Elle est heurtée par un arrosoir] Aouw ! [Elle à un mot derrière le dos « Jetez-moi des outils de jardinage », Bart le prend et lui donne.] Hmmm… C’est presque insultant de voir que ta prof n’a même pris la peine de cacher son identité en utilisant le verso d’un de tes devoirs…

SEQ 13 – INT/JOUR – Jardin des Simpson
[Lisa maquille les figurants. Frink se lève, Moe s’assoit.]
Moe : Tu crois que tu pourras me maquiller efficacement quand je souris ? [Il sourit, de très grosses veines palpitent. Lisa est dégoûtée. Bart va tester les caméras, Marge parle avec ses amies et leur montre des repères, Moe prend de la nourriture du buffet et la cache dans un sac. Des figurants se réunissent autour d’Homer.]
Carl : Eh, Homer, où est-ce que les figurants se changent ?
Moe : Ouais, et est-ce que les vestiaires sont mixtes ?
Lenny : Eh, Homer, dans le script je suis censé avoir peur et fuir, je pourrais pas plutôt devenir le héros du film ?
Tahiti Mel : Eh vous, qu’est-ce que c’est que cette qualité de photocopie pour vos scripts ?
Krusty : [Il est affublé de vêtements froissés et troués] Eh, crétin, où t’as trouvé ces fringues, au marché aux puces ?
Homer : Oui.
[Silence]
Krusty : C’était pas une question, c’était une insulte.
[Silence]
Homer : Ben c’est raté.
[Silence]
Krusty : Mais que…. [Il gesticule dans tous les sens. Il baisse son pantalon, un ornithorynque en sort. Il est abasourdi, puis il prend Homer par le col de sa chemise] Oh espèce de…
Homer : Hé, si on avait plus fric on aurait pu trouver des meilleurs costumes !
Krusty : [En colère] C’est ça ouais, je vais t’en donner du fric moi, tu vas voir ! [Il lève sa main très haut, Homer se protège. Il baisse sa main et fouille dans sa poche, il sort son portefeuille et donne une liasse à Homer] C’est rare mais je reconnais que là, c’est vraiment la dèche pour vous.
Marge : [A l’aide d’un porte voix] Votre attention, on va bientôt tourner la première scène !

SEQ 14 – EXT/NUIT – Jardin des Simpson
[La nuit est tombée, tout le monde est en place.]
Lisa : 4 heures pour tout mettre en place, tu appelles ça commencer bientôt ?
Marge : Oui ben excuse-moi, c’est plus difficile qu’on ne le croit de diriger autant de monde ! Je ne jugerais plus jamais les dictateurs aussi sévèrement. [Avec le porte voix] Allez, on commence, c’est LA grande scène d’action du film, alors tout le monde se concentre !
Tahiti Mel : Euh en fait là il commence à se faire tard, je dois passer du polish sur mon os.
Snake : Oui et moi j’ai mon cours de solfège tôt ce matin…
Marge : [En colère, hurlant dans le porte voix] J’ai dit on commence !
[Tout le monde se fige. Bart et Lisa s’occupent des caméras. Homer prend le clap.]
Homer : « Springfield contre les armées des ténèbres » Scène 7, première ! Au fait, pourquoi on ne commence pas par la scène 1 ?
Marge : Chtt ! [Avec le porte voix] Moteur… action !
[Les figurants s’enfuient en courant, quelques-uns restent à hurler, d’autres montrent du doigt le ciel.]
Chef Wiggum : Voilà les armées des ténèbres !
Lenny : Prenez vos jambes à votre… euh… texte ?
Marge : Coupez !
[Plus tard]
Homer : Scène 7, deuxième !
Chef Wiggum : Voilà les armées des ténèbres !
Lenny : Attention, fuyez, vite !
Marge : Coupez ! Lenny, tenez-vous en au texte !
Lenny : Non mais vous comprenez, cette expression est bizarre, il faut être contorsionniste pour prendre ses jambes à son cou, et je ne vois pas en quoi ça aide pour courir plus vite alors…
[Plus tard]
Homer : Scène 7, troisième !
Chef Wiggum : Voilà les armées des ténèbres !
Barney : Prenez vos jambes à votre cou !
[Un avion passe et fait un bruit d’enfer. Les figurants râlent. Plus tard.]
Barney : Prenez vos jambes à votre cou !
Krusty : Non, il faut absolument combattre ! [Un bébé Lama sort de sa poche] Hé ! [Il réfléchit] Mais… Mais au fait, ça pourrait faire un super gag pour mon show…
Marge : Coupez !
[Plus tard, la scène commence mais un coin du décor s’en va.]
Marge : Coupez ! Homer, ton décor se débine !
Homer : [Pensées] Oh, si je dis que c’est Flanders qui a monté le décor Marge va m’en vouloir, et si je dis que j’ai tort Marge va m’en vouloir, qu’est-ce que je fais ? Vite, faut dire quelquechose ! Allez ! [A voix haute] Euh… Mousse à raser !
Marge : Euh, bon… quelqu’un peut m’arranger ça ?
[Plus tard]
Marge : Et voilà c’est dans la boîte !
Bart : [Il est assis au pied de sa caméra et lit Radioactive-Man] Dans la boîte ? Mince, j’avais pas entendu action.
Homer : D’oh !
[Plus tard. Les figurants en combattent d’autres qui portent des uniformes noirs. Moe sort un couteau et taillade le bras de l’homme Abeille, qui saigne très fort.]
Abeille : Ay ay ay, mi Sangre ! [Il s’effondre]
Marge : [Découragée] Coupez !
Moe : Oh pardon, c’est dingue comme les réflexes reviennent vite… [Il lui donne un coup de pied puis fouille dans son portefeuille. Il regarde Marge.] Réflexe ! [Il sort une carte.] Oh, une carte de bibliothèque, génial, mon exclusion vient de prendre fin !
[Plus tard]
Marge : Coupez ! Bravo, bravo ! La 147e était la bonne !
Homer : Merci à tous d’être venus ! Pour vous remercier d’avoir pris sur votre temps libre et que vous passiez une bonne nuit, même si dans 20 minutes le soleil va se lever, la production vous offre à tous des autocollants cadeau, cadeau des surplus de l’armée ! [Il lève un plat en verre avec des images de l’opération Eagle Claw, représentant des hélicoptères détruits au sol. Le soleil se lève, reflète ses rayons sur le plat, puis vers les caméras, la pellicule brûle.]
Figurants : [Hurlante] Nooon ! [Furieux, ils s’avancent vers Homer et le tabassent. Puis partent tous.]
Homer [A terre, ensanglanté] : On pourra jamais recommencer cette scène, c’est fichu…
Bart : Relax c’est une caméra numérique, la pellicule n’est pour là que pour faire joli.
Homer : [Faiblement] Wouhou. Mais t’aurais pu leur dire avant. Quand j’irais mieux, rappelle-moi d’utiliser de pédagogie sur toi… [Il s’évanouit]

SEQ 15 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
[Séquence musicale sur l’air de « A little less conversation » d’Elvis. Pour le film, Bart filme Homer et Marge entrain de se disputer. Pour le film, Bart filme Homer et Marge qui se parlent devant le panneau de Springfield. Homer et Marge prennent un bain, ils sont surpris de voir que Bart les filme encore. Lisa fait tomber la perche du son sur la niche du chien, elle est gênée. Marge ouvre une caisse contenant une table de montage Krusty, avec en avertissement « Attention, peut se consumer spontanément ».]

SEQ 16 – INT/JOUR - Maison des Simpson, salle à manger
[Lisa est à la table entrain de faire des comptes.]
Marge : Alors ?
Lisa : On s’en sort bien.
Marge : Homer, on n’a pas dépensé trop d’argent !
Homer : Wouhou ! [Il regarde la télé, une équipe basket brandit une coupe.] Hein, t’as dit quelquechose Marge ?
Marge : Je te disais que j’ai réussi à ne pas dépenser trop d’argent ! Je n’y connais rien pourtant j’ai réussi, je suis sûr que rien que pour ça, on m’engagerait sans soucis à Hollywood.
Homer : Waah, tu deviendrais quelqu'un d'importifiant !
Marge : Oui, mais toi on ne peut pas dire que tu aies été d’une grande aide dernièrement, tu étais un peu trop absent ! Tiens, hier par exemple !
Homer : J’ai passé une super soirée chez Moe pourtant. Jusqu’à ce que Barney vomisse dans mon portefeuille.

SEQ 17 – INT/NUIT – Maison des Simpson, chambre d’Homer et Marge
[Homer et Marge sont au lit.]
Marge : On a traversé pas mal de difficultés ces derniers temps, mais je suis content de voir qu’on s’en sort bien.
Homer : Ouais, tout ira bien tant que mon amour vivra dans ton cœur, chérie.
Marge : Oooooh… Je t’aime.
Homer : Moi aussi. [Ils s’embrassent]
Bart : Coupez ! [Il éteint la caméra] Bravo Homer, la phrase de « l’amour dans ton cœur » était super banale ! Où t’as trouvé ça, c’était pas dans le script.
Homer : Ch’ais pas, ça m’a pris comme une envie de pisser.
Lisa : Ca pourrait être encore mieux, je trouve qu’on devrait plus s’inspirer du travail de la réalisatrice Mary Stonedge. Vous avez sans doute entendu parler de son film, « Le monologue du muet ontologique » ?
Marge : Lisa, même pour un film ça me déplaît assez d’être filmée dans mon intimité, alors n’en rajoute pas s’il te plaît. Et qu’est-ce que Willie le Jardinier fait là ?
Bart : Conseiller artistique. [Il allume la lampe.]
Willie : Je pense qu’il faudrait la jouer un peu plus passionnée la prochaine fois.

SEQ 18 – INT/JOUR – Maison des Simpson, garage
[Les caméras sont dans le garage.]
Homer : Lisa, je vois pas à quoi sert cette scène ? Filmer 30 secondes d’affilée Marge qui ne dit rien, ça sert à quoi ?
Lisa : A voir que le personnage réfléchit ! Là, elle est censée être en plein dilemme. T’as jamais vu ça dans un film ?
Homer : Euh…
Lisa : Je t’en prie, Night Shyamalan l’a utilisé des tonnes de fois dans ses films pour qu’ils paraissent avoir plus de profondeur qu’en réalité.
Homer : Ha ouais ! C’est vrai que c’est le meilleur pour faire ça.
Lisa : Je suis pas d’accord, Mary Stonedge a aussi une manière de…
Marge : Bon ! Allez c’est la dernière scène à filmer, finissons-en !
Lisa : Ouais, plus vite on sera débarrassé de ce tournage, mieux ce sera ! Devine à qui ce matin Jimbo Jones a dit que si on ne finissait pas ce film très vite il pourrait très bien saccager toute ma chambre ?
Marge : Lisa, tu…
Bart : Attends m’man ! Alors Lisa, à qui Jimbo a dit ça ?
Lisa : Hmmm…

SEQ 19 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
[Les Simpson sont réunis autour de la table de montage.]
Marge : Bien, je pense qu’on a fini pour cette scène !
Lisa : Je t’assure qu’il faut encore couper, j’ai pas encore compris comment on a réussi à faire une scène de 8 minutes 30 sur une dispute à propos d’un repas trop cuit.
Homer : Ha, au fait, quand je suis censé me casser la figure dans la scène 15, faudrait rajouter un bruitage du genre « BOIIING » ce sera rigolo ! Dans tous les films d’actions y’a quelques trucs marrants comme dans l’arme fatale, même le premier c’est assez marrant quand il fait un sourire avec son flingue sur le bonhomme ou quand il se tape sur la tête très vite [Homer se tape sur la tête] en faisant boubouboup tu sais un peu comme le BOOIING que je veux rajouter parce que…
Bart : Oh ça va p’pa, ça te suffit pas d’emmener le DVD partout avec toi ?
Homer : T’abuse, je le fais plus depuis deux ans.
Marge : Homer ! On est occupé là, il faut ajouter musique, bruitages et probablement couper des scènes.
Lisa : Enlever des scènes superflues qui semblent fonctionner sur le papier et moins à l’écran peuvent donner plus de dynamisme et de cohérence à un film.
Homer : Ouais, un peu comme la scène coupée dans l’arme fatale où Riggs démolissait deux gars dans un bar…
Marge + Bart + Lisa : [Hurlant] Ca suffit !
[Plus tard. Bart et Homer sont à la table de montage.]
Homer : Faut reconnaître que la scène du bain que t’as filmé est intéressante.
Bart : Qu’est-ce que je te disais !
[Marge et Lisa entrent accompagnés d’un homme.]
Marge : Homer, voici Larry, il travaille dans le marketing, il va nous aider à promouvoir le film !
Larry : Oui, je ne vous dis pas que ce sera facile de le promouvoir, mais j’ai déjà une grande nouvelle : Il sera à coup sûr diffusé dans 2 salles à de cinéma à Springfield ! L’une dans le multiplex et l’autre dans le nouveau drive-in qui a été construit dans l’ancienne cour aux pendaisons.
Bart : Cool !
Lisa : Monsieur, vu que c’est un film pour promouvoir Springfield, à quoi ça sert de le passer uniquement à Springfield ?
[Silence]
Bart : Eh ! Qui m’a filmé entrain de montrer mes fesses ?
Homer : [Il regarde l’écran de la table de montage] Euh… toi, non ?
Bart : Ha, oui.
Larry : Hum… Bref, j’ai des tonnes de choses à vous proposer pour promouvoir, déjà, j’ai parlé à mes associés de la future sortie en DVD…

SEQ 20 – INT/JOUR – Bureau
Larry : Louis, ça pourrait nous sortir de la mouise si le film fonctionne, le DVD va se vendre, et je te parle pas de l’édition collector avec making of, scènes coupées et…
Louis : [Il est en caleçon, mal rasé, couché sur un vieux canapé.] Oh Larry, on ne pourra même pas le voir, tu sais bien que tout ce qu’on a c’est un lecteur de VHS !
Larry : Oui enfin, tu veux dire un Bétamax.
Louis : Oh ça va monsieur je-sais-tout. Toi aussi tu commences à retarder, le Blu-ray va supplanter le DVD, faudra t’y faire.
Larry : J’espère que non, j’ai acheté 10 000 DVD vierges.
[Louis pleure]

SEQ 21 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
Larry : J’ai aussi convaincu une église de faire de la pub…

SEQ 22 – EXT/JOUR – Eglise de Springfield, parking
[Le révérend installe le thème de l’église « Jésus pourra être fier de sa ville dans le nouveau film des Simpson ».]
Helen Lovejoy : Tim, tu es sûr que…
Révérend Lovejoy : Si tu trouves un meilleur moyen pour financer la nouvelle serrure de la sacristie, dis-le !

SEQ 23 - INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
Larry : Mais je me suis arrangé pour toucher aussi d’autres religions…

SEQ 24 – INT/JOUR – Club de businessmen
Larry : Alors je vous cède 40% des droits, et vous de votre côté…
Gros Tony : On va s’occuper du bouche à oreille, t’en fais pas.

SEQ 25 – INT/JOUR – Maison des Simpson, salon
Larry : Je vous propose aussi des spots TV, des tracts, des spams, des coups de téléphone, des télégrammes, des conférences de presse, des articles de journaux, des pigeons voyageurs, des avions publicitaires, des t-shirts, des stylos, des pin’s…
Homer : Ca va nous coûter la peau des fesses !
Larry : Je peux avancer un peu d’argent si j’ai une part des bénéfices du film.
Homer : Ha ouais ? Hi hi hi hi ! Pauvre couillo… [Marge lui donne un coup de coude.] Enfin euh… très bien.
Lisa : C’est vrai, tant pis s’il faut qu’on utilise des procédés un peu honteux.
Homer : Même faire appel à la Fox.
[Ils rient tous.]
Lisa : [Hilare] Oh papa, j’ai parlé de honte, pas de malédiction satanique.

SEQ 26 – EXT/NUIT – Cinéma Gogolplex, devant l’entrée
[Le « canard de Springfield » en gros plan annonce « Aujourd’hui sortie du film : Springfield contre les armées des ténèbres. Jour férié pour tous ! ». Un titre en dessous annonce « Service minimum assuré dans les hôpitaux ».]
Kent Brockman : Bonsoir, je vous parle en direct de la première du film, évènement historique puisqu’il se passe entièrement à Springfield, ce qui n’était plus arrivé depuis le documentaire de 1954 sur nos célèbres mines d’amiantes. Toutes les célébrités de la ville sont venues ! Donc Krusty le Clown, Drederick Tatum et moi. Ho, et j’aperçois la famille Simpson ! Homer, vous avez mené ce projet en seulement 5 mois, que retirez vous de cette expérience ?
Homer : Ca coûtait cher.
Kent Brockman : Exactement : C’était formidable ! C’était formidable ! Les mots d’un réalisateur heureux !

SEQ 27 – INT/NUIT – Cinéma Gogolplex, salle de cinéma
[La foule s’installe.]
Krusty : J’ai doublé ma filmographie en participant à ce film, après avoir fait de la figuration dans le téléfilm sur ma vie.
Moe : Et moi j’ai un billet VIP. Vous vous rendez compte, après 12 ans d’attente mon coffre fort va enfin servir à quelquechose !
Homer : [Devant l’écran avec un micro.] Et à présent, un discours hypocrite de notre publicitaire Larry Cole, le meilleur publicitaire de cette ville !
Larry : Oui, je voudrais juste dire que je fais aussi de la dératisation à présent.
[La salle applaudit. Tout le monde s’assoit. Une bande-annonce commence.]
Voix-off : Bientôt dans vos salles… Burns contre les armées de l’obscurité !
[Les spectateurs se tournent vers Burns.]
Burns : Quoi ? Je ne suis pas le premier à vouloir copier un phénomène de mode pour mon profit !
[Le générique du film commence, les noms des Simpson apparaissent en temps qu’acteurs, scénaristes, réalisateurs, producteurs, monteurs. Musique par l’orchestre de l’école primaire de Springfield. Des centaines de noms de figurants apparaissent durant une seconde.]
Gil : Je suis dedans, je suis dedans !
[A l’écran, Monsieur Largo en costume pénètre dans une pièce. Sur le bureau se trouve une plaque avec écrit « Bureau ovale ».]
M. Largo : Monsieur, nous n’avons plus assez de place pour stocker nos missiles.
Smithers : [Il porte une écharpe avec marqué « Président des États-Unis »] Ne m’encombrez pas l’esprit avec des détails, détruisez donc une ville au hasard et faites croire qu’il y a eu un tremblement de terre, comme on l’a fait en Californie !
M. Largo : A vos ordres, chef ! [Il salue. Retour dans la salle.]
Skinner : Pourquoi y’a-t-il la jungle derrière les fenêtres du bureau du président ?
Lisa : Le décor était un don de la Fox, il avait servi au film « Gorilles dans la brume ».
[Plus tard. Dans le film, une vingtaine de figurants qui portent des uniformes noirs avancent vers une foule apeurée.]
Homer : Mais comment va-t-on faire ? Nous ne sommes pas armés !
Bart : Nous les repousserons avec le pouvoir de l’amour ! On est comme ça à Springfield ! A l’attaque !
Foule : Ouais !
[Dans la salle.]
Tahiti Mel : Ce film ne tient pas debout une seule seconde ! [Il se lève mais il se voit à l’écran entrain de se battre. Il se rassoit. Les habitants se battent contre l’armée. Durant la bataille, Disco Stu danse tandis que Moe regarde le décolleté d’Edna Krapabell en uniforme. Homer est frappé par un garde et chute, quand il touche le sol, un BOIIIING se fait entendre. Dans la salle, Marge regarde Homer, mécontente. Plus tard, dans le film.]
Bart : [Il démasque un soldat mort.] Ho, je le connais, il vient de Shelbyville !
Homer : Je comprends mieux ! Ces fêlons sont jaloux de nos commerces qui innovent chaque jour à des prix défiant toute concurrence !
Marge : Heureusement qu’à Springfield, on se serrera toujours les coudes. Au fait John chéri, j’ai une bonne nouvelle, je suis enceinte !
Homer : Oh, c’est formidable Eléanor chérie !
Marge : Nous ne devons plus nous battre.
Homer : Non, après tout, nous vivons dans un endroit si merveilleux. [Ils s’embrassent sous l’air du thème d’Indiana Jones joué faux. Autour d’eux, la foule applaudit. Le générique de fin commence, créditant l’orchestre de l’école primaire à la musique. Dans la salle, une partie du public est debout et applaudit en hurlant, une autre est assise.]

SEQ 28 – EXT/NUIT – Cinéma Gogolplex, devant l’entrée
[Les habitants sortent de la salle, ravis. Certains serrent la main aux Simpson, puis des journalistes sortent, de mauvaise humeur.]
Journaliste : Rassurez-vous, j’ai trouvé ça aussi excellent que… la saison 4 de 24 heures chrono.
[Silence.]
Lisa : Bien sûr, vous vous rendez bien compte que ça ne peut faire rire que ceux qui connaissent 24 heures chrono et qui savent combien la saison 4 est déstructurée ?
Journaliste : Bien sûr, mais ceux qui connaissent doivent être entrains de mourir de rire.
Mary Stonedge : Quel travail, quel lyrisme, quelle vision inspirée de l’existentialisme inepte de la classe moyenne…
Journaliste 2 : Mais pourquoi le président n’a pas envoyé plus de 20 soldats ?
[Les Simpson se retrouvent seuls.]
Lisa : Bon, finalement le film n’aura plu qu’aux habitants de Springfield parce qu’ils jouaient dedans…
Marge : C’est déjà ça.
Homer : Ca va nous rapporter quelquechose ?
Marge : On a cédé 90% des bénéfices à diverses personnes pour supporter les frais, on peut espérer gagner jusqu’à 60 dollars.
Homer : Wouhou !

SEQ 29 – INT/NUIT – Maison blanche, bureau ovale
[Un homme entre dans le bureau ovale, le président est assis à son bureau.]
Homme : Monsieur le président. Il y a encore un film qui vous présente comme un débile incompétent et diabolique ! A Springfield cette fois !
Georges W. Bush : Ha ouais ? Ha ouais ? Et ben c’est ce qu’on va voir d’abord ! Retirez toutes les troupes d’Irak, triplez leur crédit et envoyez-les à Springfield !
Homme : Si je puis me permettre, nous sommes en pleine crise économique…
Georges W. Bush : Ca m’est égal ! Si d’autres villes dans le monde protestent, on les bombarde ! [Se levant, regardant par la fenêtre, l’air grave] Je vais leur montrer ce qu’il en coûte de se moquer de moi… [Il y a un orage dans le ciel.]

SEQ 30 - Générique
Voix off : Bientôt sur vos écrans, la suite de votre film favori… Springfield contre les armées des ténèbres… 2 ! Cette fois, elles veulent envahir le monde entier ! Sortie très prochainement, chez vous, où que vos soyez vous ne leur échapperez pas…

Fin

Références : Rush Hour {F}, Shanghai Kid {F}, Les Griffin {S}, Lost {S}, Smallville {S}, Superman {S}, Star wars {F}, La guerre des mondes {F}, World Trade Center {F}, Piège de Cristal {F}, Retour en enfer {F}, Menteur menteur {F}, Les Schtroumpfs {BD}, A little less conversation par Elvis Presley {C}, L’arme fatale {F}, Gorilles dans la brume {F}, Indiana Jones {F}, 24 heures chrono {S}
Script écrit en Octobre 2008 par Régis Mohier . Mis à jour le 12/06/2016 par Régis Mohier
L'équipe du site | A propos | Contact
©2000-2018 The Simpsons Park