Haut de page

Diggs

Saison 25 - Episode 12
Code : SABF08 | N° : 542 | Durée : 20'18

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 09-03-2014  24-03-2018  15-09-2015  07-04-2020

Titres étrangers

Diggs
Durch Diggs und dünn
Diggs
I tre giorni del falco
Diggs
Diggs
Nas Asas da Loucura
Durch Diggs und dünn
Poika ja haukka
O m??czy?nie, który wyrós? za bardzo

Les Simpson à la TV

Mariage en sinistre
S20E15

Le mariage d'Homer et Marge n'étant pas officiel, isl décident d'en refaire un.

Diggs

À la fin de la messe dominicale, Lovejoy invite un révérend indonésien à prendre la parole pour parler du petit Sumadi, un jeune garçon d’Indonésie atteint d’une maladie et en quête d’argent pour guérir. Bart, touché par le récit, demande à Homer de lui prêter 20 dollars, mais son père le harcèle immédiatement pour récupérer la somme. Ne pouvant plus supporter la pression de son père, dans la cour de récréation, Bart suggère d’avaler tout ce qu’on lui propose contre de l’argent, jusqu’à ingurgiter une grenouille de laboratoire qui l’envoie directement à l’hôpital. Le lendemain, Bart est la risée de tout le cours élémentaire et au moment où les petites brutes veulent s’en prendre à lui, Diggs vient à son secours avec un aigle domestiqué. Diggs est un jeune garçon de Springfield très discret qui a pour vocation de devenir maitre en fauconnerie et découvrir le ciel de ses propres ailes. Cependant, son ambition va gravement mettre plusieurs fois sa vie en danger…

Personnages de l'épisode

Diggs - Révérend Kartawijaya

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 220 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 09/12/2014 à 13h46 | 7/20

(OUH cet épisode contient une scène avec Selma topless... éloignez les enfants !) Vous êtes toujours aussi lourds à mettre des gags du canapés si longs quand "ils arrivent sur le canapé, coupure de courant avec la musique du générique également" boum, fin du canapé, c'était SI compliqué ? (Bigre un portrait de Hollande, vous auriez cru le voir un jour dans les Simpson, vous ?) Bon le premier acte est assez random selon moi. Puis arrive le garçon au faucon qui a une voix trop adulte puis ça devient leeeeent (on peut reprocher beaucoup de choses aux saisons 11 à 13 mais elles avaient un rythme rapide et les pitites musiques de transition les rendaient plus funs) les gags sont relativement peu nombreux et je me demandais comment ça aller se terminer. Ben ça se termine... platement. Le sujet d'un garçon mentalement perturbé aurait pu donner quelquechose de fort. Cet épisode était vraiment un peu étrange. Je donne 7/20 pour les quelques gags. Mais avec la fauconnerie je n'ai pas pu m'empêcher de penser au gag de Socrate dans Un puits de mensonge s3 plutôt qu'à ce que j'avais devant les yeux. Mauvais signe, non ?
Marc | 28/02/2015 à 12h23 | 17/20

Le révérend Lovejoy est interrompu dans ses sermons par un autre homme de loi. Celui-ci émeut les résidents et particulièrement Bart à propos d'un garçon indonésien malade. Le jeune garçon convainc son père d'offrir 20 dollars, ce que Homer accepte. Mais il lui impose une condition en échange : Il doit le rembourser. Homer passe donc une bonne partie de l'épisode à harceler Bart afin qu'il lui rende son argent. Celui-ci, pour s'en sortir, offre d'avaler n'importe quoi en échange de mini tarifs. Tout y passe, à savoir des chewing-gum, de la cannelle, des appareils d'orthodontie, des millepertuis perforés, et même une grenouille de laboratoire. Bart relève le défi, même si cela lui coûte un séjour à l'hôpital dont les frais s'avèrent exorbitants. Le lendemain, toute l'école le déteste et il s'apprête à recevoir la plus grosse raclée de sa vie. Mais un inconnu, un certain Diggs, le sauve. Diggs, qui a certainement trop écouté Michel Fugain fait comme l'oiseau. Non pas qu'il vive d'amour et d'eau fraîche, mais il désire devenir lui-même un faucon et conquérir le ciel. En gros, une version remodelée de Minus et Cortex. C'est vrai qu'ils auraient pu trouver une autre passion au jeune homme que celle qu'il transmet à Bart. Cependant, Bart apprend que Diggs est en réalité un patient d'hôpital psychiatrique et se retrouve déchiré entre sa nouvelle amitié et sa sécurité. Finalement, Diggs obtient un pass pour assister à la compétition de fauconnerie qu'il attend tellement.
Dr.Hibbert8 | 22/08/2020 à 20h17 | 13/20

Cela faisait bien longtemps que mon opinion divergait des autres membres, mais cette fois, je vous trouve un peu rude avec l'épisode. Après un gag du canpé trop long et déjà vu, nous avons droit à un premier acte vraiment pas mauvais. Tout d'abbord, il y a Homer qui insiste pour ré-avoir son billet de 20$, et Bart qui fait tout pour trouver l'argent nécessaire pour le rembourser. J'ai bien aimé cette séquence, il y avait quelques gags, et le scénario débutait bien. Par la suite, Bart rencontre un jeune garçon nommée Diggs, un personnage très attirant, qui me semble bien intéressant. L'épisode se tourne alors vers un aspect qui est plus lent, mais que je trouve sublime. Les plans pris sur les vols du faucon m'ont vraiment plu, c'était plutôt jolie. Cependant, je suis d'accord qu'il commence a y avoir un peu moins de gags, et que le scénario s'évaporent à ce moment. Le fait que Diggs soient schizophrène ne m'as pas dérangé plus que cela, même si ça l'aurait pu être mieux traité. Par contre, la fin m'as un peu déçu, ça c'est terminé beaucoup trop vite, on ne sait pas où en est rendu Diggs. Bref, il y avait quelques gags comme la soupe qui écrit "du me doit 20$", Bart qui ne savait qu'il y avait d'autres docteurs, la conjugaison de Bart du verbe faire ou le doigt de Diggs mangé par le faucon. Pour conclure, j'ai trouvé cet épisode plutôt réussi, pas excellent, mais très bon globallement.
Lolo! | 07/02/2021 à 19h19 | 6/20

Aïe... Y a pas grand chose qui va dans cet épisode, après toutes les scènes du début qui n'ont aucune importance pour la suite (le petit indonésien, Bart qui doit de l'argent à Homer, Homer qui doit de l'argent à l'hopital, Bart qui est "l'enfant qui a mangé une grenouille) et dont on ne reparlera jamais par la suite, on nous présente un énième nouveau personnage qu'on ne reverra sûrement jamais qui a une passion peu commune : la fauconnerie. Bon, ça a le mérite d'être original... Sauf qu'en disant ça, on a quasiment fait le tour de l'épisode, il se passe quasiment plus rien, Bart a un nouvel ami, une nouvelle passion, voilà. Puis l'épisode semble prendre une direction intéressante sur l'amitié avec un enfant aux troubles psychiatriques, qui, pour le coup, aurait vraiment été quelque chose à creuser, j'ai vraiment eu un petit espoir quand j'ai vu que Diggs était transféré "dans un autre hôpital"... Mais non, la fin de l'épisode n'appuie pas du tout sur ça, il participe à une compétition, libère les faucons (Pourquoi ? Il me semble pas qu'il ait été dit que son but était que tous les faucons soient libres...), et retourne à l'hôpital. Au final, un épisode qui ne tente rien, au scénario très creux, et avec peu de gags.
Simpsmania | 03/11/2016 à 21h52 | 9/20

Il y a parfois des épisodes dont on ne sait pas trop quoi dire... celui-ci en est un parfait exemple. Passons sans attendre sur le gag du canapé trop long et analysons brièvement l'histoire. Le personnage de Diggs est intéressant par certains côtés, mais la révélation de sa maladie psychiatrique n'offre, selon moi, qu'un faible rebondissement dans un scénario qui, dès le départ, s'avère peu folichon. Bart a beau s'intéresser à la fauconnerie auprès de son nouveau camarade, l'épisode est globalement mou, sans véritables moments d'action et on a du mal à s'attacher à ce garçon atypique dont on ne sait finalement que peu de choses. Un peu de tension anime la dernière partie quand Bart réfléchit à quelle attitude adopter face à l'instabilité de son ami. Petite montée d'adrénaline qui retombe aussitôt pour s'éteindre dans une conclusion aussi peu réussie que le reste. Quant aux gags, ils ne volent pas assez hauts pour être marquants (petit sourire concédé lorsque Homer insiste lourdement pour que son fils honore sa dette, puis doit supporter le docteur Hibbert qui fait de même). Peu inspirée, ma plume ne concède qu'un généreux 9/20 à un épisode plutôt ennuyeux.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park