Haut de page

Les chemins de la gloire

Saison 27 - Episode 8
Code : VABF01 | N° : 582 | Durée : 20'45

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 06-12-2015  20-10-2018  06-10-2016  07-04-2020

Titres étrangers

Paths of Glory
Wege zum Ruhm
A dics?ség ösvényén
Sentieri di gloria
Caminos de gloria
Caminhos de Glória
Wege zum Ruhm
Paatti keinuu
?cie?ki chwa?y

Les Simpson à la TV

Manucure pour 4 femmes
S20E20

Lisa et Marge racontent 4 histoires mettant en scène des femmes célèbres de l'histoire.

Les chemins de la gloire

Lisa participe à un derby sur l’énergie alternative et conduit une voiture à l’énergie solaire qu’elle a elle-même construite. Lisa est en tête de la course, mais à deux mètres de l’arrivée, le ballon dirigeable Duff lui cache le soleil et elle finit bonne dernière sous le regard des spectateurs. Déçue, le vieil homme juif lui remonte le moral en lui apprenant que tout le monde se moquait aussi d’Amélia Vanderbuckle quand elle inventait des objets qui ne fonctionnaient pas, mais elle avait quand même été une des plus grandes inventrices du 19ème siècle à Springfield. Lisa mène son enquête et découvre qu’Amélia a en effet inventé beaucoup de choses, des choses parfois même terribles qui lui firent finir ses jours dans un asile, mais rien ne l’a pourtant jamais arrêté d’inventer. Lisa pense qu’en retrouvant les dernières inventions d’Amélia, elle lui fera reconnaitre son statut légitime de femme-scientifique et prouvera qu’elle a sa place parmi les plus grandes inventrices de l’Histoire. Lorsque Bart et Lisa visitent l’asile à la recherche du journal d’Amélia, Bart trouve le journal intime d’un patient sociopathe, Nathan Little, qu’il se surprend à aimer lire. Bart partage sa découverte à ses amis dans la cours de récré, et le chef Wiggum finit par en entendre parler. Pensant que Bart est peut-être un sociopathe, il prévient Marge et Homer. Dès lors, les parents seront bien déterminés à savoir si leur fils suit le chemin des plus grands méchants de l’Histoire tandis Lisa est bien déterminée à trouver la dernière invention d’Amélia pour tenter de lui restaurer sa gloire…

Références

Les Sentiers de la gloire (film)  ? Le titre de l'épisode est une référence au film de Stanley Kubrick "Les Sentiers de la gloire" ("Paths of Glory") sorti en 1957.

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 301 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

Lionel_B | 24/07/2020 à 20h57 | 12/20

Encore un épisode sur Lisa, vous profitez de l'indulgence du téléspectateur, car on se doute que cette saison ne fera pas de meilleurs épisodes sur Lisa que "Halloween d'Horreur", ni pire que "Une amie précieuse" ? Donc Lisa fait des recherches sur une inventrice, nommé Amélia Vanderbuckle, ayant vécut à Springfield, mais qui aurait fini ses jours à l'asile. Le début avec le derby n'est pas très encourageant, en forçant le côté sexiste dans les moquerie sur Lisa, mais s'ensuit les phases d'investigations de Lisa qui sont plutôt prenant, et c'était sympathique même si cela manque d'humour et de twist, Lisa voulait prouvé que Amélia était une grande inventrice en créant le premier et irréaliste prototype d'ordinateur avec une intelligence et elle y est parvenu... C'est tout, pas grand chose à en tirer après, mais j'apprécie que la fin n'est pas plus insisté sur le message Girl Powa que l'épisode laissé supposer. Pour l'histoire B, Bart vole le journal d'un sociopathe et ses parents croient que c'est le sien, ça commençait bien, et puis on a Bart qui profite de la situation, et ça devient un peu lourd, jusqu'à ce que ça redevienne bien avec le passage où il est envoyé dans un centre pour sociopathe et qu'il fait des simulations de drones militaires. La conclusion de cette histoire B est plus satisfaisante et dans l'ensemble, c'est l'histoire B qui nous apporte tout de même les meilleurs gags de l'épisode. Malgré tout, ça ne brille pas beaucoup, tout juste au-dessus de la moyenne
Dr.Hibbert8 | 18/09/2020 à 21h43 | 14/20

Contrairement à certain, j'ai aimé les deux histoires! L'épisode commence avec la course de voitures, il y avait de bons gags, aucunes scènes était trop longues. L'histoire de Lisa s'écoute bien, même si certaines scènes m'ont un peu ennuyés, sans que ce soit réellement désagréable. Au moins, l'histoire est originale, même si ça m'as fait un peu pensé à " Le jour où la violence s'est éteinte" -s7, dans le sens qu'un personnage recherche les traces d'un créateur. L'épilogue avec Lisa est bien drôle. L'histoire de Bart est encore mieux que celle de Lisa, probablement parce que l'histoire se suit plus agréablement. J'aurais aimé avoir un épisode un peu plus poussée sur ce sujet, puisque Bart se rend au centre pour sociopathe qu'à la fin du deuxième acte. Cette histoire à beaucoup de gags, un bon rythme et une bonne idée de départ. J'aime aussi la partie quand Marge et Homer doivent obéir à Bart pour qu'il ne se brusque pas, mais cet idée m'as aussi fait penser à l'épisode " L'amour à couper le souffle" -s22, dans lequel Homer répond à toutes les demandes de Bart par peur de lui. La fin de cette histoire est peut-être un peu trop rapide. Plusieurs gags comme les parents qui emmène les châteaux gonflables, la vidéo du barbier, les cours de claquettes de Ralph et Clancy, le garçon qui n'oublieras jamais Bart ou Homer qui doit laisser Bart conduire la voiture. En bref, très bon épisodes, avec deux histoires qui se valent.
Dr. Nick | 13/12/2015 à 18h28 | 12/20

J'avais quelques craintes au début de l'épisode que j'ai trouvé assez médiocre. Une grosse partie des gags qui en découle c'est juste Lisa qui fait une découverte ou une remarque intelligente et Bart qui fait une vanne douteuse, et ça à plusieurs reprises. Pour les autres gags y en avait quelques uns mais d'autres tombaient carrément à plat (le gag du rasoir est abominable, qui plus est prévisible, et puis la réaction de Marge quand Wiggum lui dit que Bart est mort, bon...). Heureusement ça s'améliore dès le deuxième acte. L'histoire de Bart est quand même bien grosse, j'ai eu un peu de mal avec le fait que Marge et Homer prennent cette histoire de sociopathie au sérieux en se basant sur des feuilles alors qu'ils auraient au moins pu supposer que ce n'est pas lui qui les a écrites, mais y a des passages franchement plutôt marrants et des répliques drôles ("The good news is that he got his first 100/100 on a test", Milhouse). Quant au dernier acte, c'est vrai que dans un sens c'est dommage qu'ils ne soient pas allés jusqu'au bout de leur délire avec cette satire de l'armée mais ça reste cohérent pour que tout revienne à la normal et pas aussi facile que prévu. Ah et pour l'histoire de Lisa, j'aurais voulu qu'elle prenne un peu plus de place mais elle est pas mal. Avec un meilleur premier acte j'aurais pu être plus généreux, mais ça reste correct.
lenny bar | 02/02/2019 à 17h00 | 10/20

Un épisode assez moyen pour moi. Le début avec la course m'a bien ennuyé, l'histoire de Lisa qui fait des recherches ne m'a pas passionné, et j'ai trouvé ça assez décousu... Quant à l'histoire de Bart en sociopathe, c'était pas mal, l'histoire aurait mérité d'être plus approfondie. Et la fin avec le métier à tisser euh... D'accord... J'ai pas les mots là, qu'est-ce que pourquoi de comment de what ? En fait, j'ai l'impression que les 2 histoires ne sont pas bien développées. Celle de Bart commence au milieu de l'épisode et est traitée en 3 scènes, celle de Lisa est plus longue mais n'apporte rien de vraiment intéressant et se termine d'une façon grotesque. Malgré un scénar pas terrible, quelque gags m'ont plu : La vidéo avec la machine barbier à vapeur, Bart qui ne doit changer que 3 réponses pour être un vrai sociopathe, Les parents qui emmènent leurs enfants sociopathes avec des châteaux gonflables, L'enfant qui dit à Bart qu'il ne l'oubliera jamais et lui dit son adresse et plein d'autres détails, etc.
Simpsmania | 23/01/2019 à 20h50 | 11/20

Épisode moyen, sans grande envergure. Plutôt mal amené, scénario bancal et sans grande originalité... mais il n'est pas tout à fait dispensable. L'histoire de Lisa est intéressante, mais il s'agit encore une fois pour elle de satisfaire son côté féministe et cela se termine encore une fois d'une manière très mitigée pour elle. Quant à Bart, est-ce vraiment nouveau ? Il réussit une fois encore à manipuler ses parents quelque temps. Quoique cette fois-ci, les choses tournent nettement moins à son avantage. C'est selon moi ce qui permet à l'épisode de gagner un peu plus que la moyenne : il ne sera pas écrit que Bart, tout garnement qu'il est, est un sociopathe. Par contre l'attitude de Marge et Homer est difficilement concevable et démontre qu'ils sont, l'un autant que l'autre, facilement influençables. La critique satirique concernant l'armée américaine de la fin est osée, mais assez risible. Moyen, assurément, mais cet épisode reste correct, comparé à d'autres de ces dernières saisons.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park