Haut de page

Le mariage du Blob

Saison 25 - Episode 10
Code : SABF03 | N° : 540 | Durée : 20'18

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 12-01-2014  17-03-2018  06-11-2014  11-09-2015  07-04-2020

Titres étrangers

Married to the Blob
Manga Love Story
Férjem, a paca
Sposata con il blob
Casada con la mancha
Casada con la masa
O Casamento do Ano
Manga Love Story
Sarjakuvasutinaa
Ma??e?stwo z kluch?

Les Simpson à la TV

Mariage en sinistre
S20E15

Le mariage d'Homer et Marge n'étant pas officiel, isl décident d'en refaire un.

Le mariage du Blob

Bart et Milhouse découvrent ensemble la mort de Radioactive Man dans sa dernière aventure. Le soir même, le vendeur de bd organise une vente du premier numéro inédit du reboot de Radioactive Man. En voyant tous ces couples et ces familles venir lui ensemble dans sa boutique, le vendeur de bd se sent bien seul derrière son comptoir, surtout en n'ayant personne avec qui partager sa passion. C’est alors qu’une jeune auteur japonaise de mangas du nom de Kumiko franchit le seuil de sa boutique et il en tombe instantanément amoureux. Ne voulant pas gâcher sa chance avec elle, il demande à Homer de l’aider à préparer son premier rendez-vous. Tout se passe à merveille jusqu'à ce que le père de Kumiko vienne mettre son grain de sel dans cette aventure amoureuse idyllique…

Références

Mon voisin Totoro (Film)  ? à 16 : 08 Otto ressemble au chat-bus
Princesse Mononoké (Film)  ? à 16:22 Krusty ressemble à Jiko
From Hell (comics)  ? Le Vendeur de BD à un livre de From Heck.
Watchmen (comics)  ? Il y a un poster de Swatchmen.
Superman (comics)  ? Un moment, on peut voir plusieurs horloges, dont l'une montrant l'heure du Bizarro-Monde, que l'on retrouve dans les comics Superman.
Le voyage de Chihiro (Film)  ? Aux alentours des 16 min.
Mon Voisin Totoro (Film)  ? Aux alentours des 16 min.
Le Château ambulant (Film)  ? Aux alentours des 16 min.
Kiki la petite sorcière (Film)  ? Aux alentours des 16 min.
Ponyo sur la falaise (Film)  ? Aux alentours des 16 min.
Wolverine (comics)  ? Dans la boutique du vendeur du BD

Musiques de l'épisode

PonPonPon by J-pop (Kyary Pamyu Pamyu)  ? Au moment où le vendeur de BD et sa copine sortent du restaurant.

Personnages de l'épisode

M. Rhenquist - Harlan Ellison

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 234 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 30/10/2014 à 10h27 | 5/20

J'ai trouvé cet épisode abominable lent. Gag du canapé trop long, extrait de RadioactiveMan trop long, soirée reboot chez le Comic Book Guy trop longue, une chanson de ce dernier trop longue par-dessus de la marché... "Le comic book guy se sent seul et aimerait rencontrer l'amour, comme c'est original"... donc après avoir trouvé l'amour puis l'avoir perdu (pourquoi Marge en veut à Homer ? Il ne pouvait pas savoir ce que ferait le père de Kumiko...) on a une interminable hallucination du père de Kumiko au Japon où les scénaristes ont juste essayé de faire le plus de personnages de Springfield en look oriental ou mélangés avec des figures mythiques... J'ai dit "oriental" et pas japonais, c'est parce qu'ils mélangent beaucoup avec de la Chine... j'imagine que le staff s'est dit "oh, Chine, Japon, ça va, c'est pareil..." et pire, Kumiko y chante même, ils n'ont aucune pitié ! Cette hallucination règle tout, le rêve de Lisa dans The kid is allright n'avait pas suffit comme conclusion faible. Bon... voilà le Comic Book Guy marié, je devrais me sentir concerné mais après un tel épisode je m'en fiche. Je me demande si je n'aurais pas été plus concerné par une happy end entre Maya et Moe. Et comme la durée de cet épisode était trop juste alors qu'on a bien trainé, on ajoute une conclusion dispensable. Alors oui 2 ou 3 passages étaient assez drôles mais c'est insuffisant.
Dr. Nick | 27/07/2015 à 02h12 | 5/20

Sapristi, que cet épisode est chiant ! Le début est atrocement long. Comme d'habitude on perd du temps avec un gag du canapé long comme mon bras, le pire étant ce passage de Radioactive Man qui est tout bonnement une flagrante perte de temps. Après ces trois minutes de perdu... ou quatre minutes ? Je sais plus tellement j'ai perdu mon attention en cours de route. Bref, une fois que l'histoire principale démarre, non seulement on s'en fout (allez pas me dire qu'une histoire d'amour impliquant le vendeur de BD c'est intéressant, bien que j'apprécie ce personnage) mais on a aussi droit à un florilège de conneries scénaristiques. Je veux dire... Pourquoi le vendeur de BD demande conseil à Homer et Marge ? Parce que c'est un épisode des Simpson et donc qu'on est obligé de donner un rôle important à ces deux-là ? Pourquoi Marge se fâche contre Homer alors qu'il a juste indiqué au père de Kumiko où se trouvait sa fille, sans forcément se douter des répercussions ? Et surtout, pourquoi cet interminable rêve ? Ça vous a pas suffit, l'introduction à la Radioactive Man ? Ok, c'est beau graphiquement, mais merde quoi, c'est trop long, et c'est encore une conclusion à la mords-moi le noeud où un personnage prend une importante décision grâce à un rêve. Voilà, le vendeur de BD et Kumiko se marient, ils sont contents, je dégueule, fin. L'humour ne ratrappe pas le truc, et revoir le sympathique Milo n'est guère une consolation pour un épisode aussi ennuyeux.
lenny bar | 13/01/2019 à 17h27 | 10/20

L'épisode est agréable à regarder, notamment grâce aux nombreuses références et le scénario qui reste assez simple... mais est aussi gâché par quelques scènes à rallonge comme la chanson interminable ou l'hallucination d'Homer et du Japonnais. Ça ressemble un peu à Le pire épisode - s11 mais au moins la dulcinée du vendeur de BD est un peu plus... probable... même si comme beaucoup l'ont dit, la fille japonaise n'est pas assez mise en valeur. Ah, et au moins cette fois ça fini "bien", j'attendais le moment où le vendeur de BD allait tout gâcher, mais non. Décidément Radioactive Man fait son grand retour cette saison. Je n'ai pas trouvé la scène extraordinaire mais ça fait plaisir de le revoir... d'ailleurs cet épisode en profite pour faire revenir plusieurs personnages déjà appru dans d'autes épisodes comme Milo et Stan Lee. Référence sympa à Mr Scintillant, ça fait toujours plaisir... En somme on pourrait appeler cet épisode "références" tant il y a de clin d'oeil à la série elle-même et au cinéma. Les gags ne sont malheureusement pas très nombreux. J'ai aimé : Bart ne s'attendait pas à la mort de Radioactiveman alors que le titre du comic y fait clairement référence, L'Hallucination de Stan Lee et le vrai Stan Lee, Le ventre d'Homer se colle à celui du vendeur de BD, Le Hamac qui se détache, l'arbre qui s'éffondre..., Les références aux films de Miyazaki, Le vendeur de BD incapable d'arrêter de faire des références, Milhouse est ses oeufs
Simpsmania | 13/08/2016 à 19h59 | 4/20

Quand un épisode des Simpson se concentre sur une histoire d'amour de Krusty ou sur une amourette de Bart ou de Lisa, ce n'est généralement pas une réussite. Cette fois, les scénaristes se tournent vers un personnage connu pour être un célibataire de longue date : le geek Jeff Albertson, alias le Vendeur de BD. Las de passer ses journées seul devant son comptoir entouré de ses héros de Comics, le bedonnant individu se plaint de solitude et veut rencontrer l'amour avec un grand A. Aussitôt la chanson (digne d'une mauvaise comédie musicale) terminée, Kumiko, une japonaise fan de mangas, fait son apparition dans la boutique et c'est là le point de départ d'une romance. Rendu empoté par des années de célibat, Jeff trouve pertinent de demander des conseils... à Homer et Marge ? Ok, mais pourquoi eux spécialement ? Que je sache, il n'entretient aucune amitié particulière avec Homer et encore moins avec sa femme. Mais bon, admettons. C'est ensuite que le scénario bascule davantage dans le cliché et l'ennui. Un père initialement hostile au mariage qui change d'avis après s'être laissé persuader par un rêve (interminable, long et ennuyeux), un mariage très prévisible et une conclusion insipide. Avec un épisode aussi peu attachant, c'est pour moi le grand désamour. Un 4 concédé sans même passer par la case buffet.
Dr.Hibbert8 | 20/08/2020 à 01h35 | 10/20

Un épisode que je qualifirais de moyen. Le début avec le film de l'Homme Radioactif m'as bien plus. C'était un peu lent, mais ça restait quand même intéressant, et quelques fois drôle. C'est alors que Jeff Alberson découvre la femme de ses rêves, Kumiko. C'est là que l'épisode chute vers l'histoire d'amour. Et si je me souviens bien, c'est la troisième histoire d'amour du vendeur de BD, après "Le pire épisode" -s12 et "Klingon, j'arrive!" -s15. Dans ce cas, on pourrait dire que l'épisode n'est pas tout a fait originale, puisque c'est également arrivé a de multiples reprises aux fils des 24 dernières saisons. Le reste de l'épisode me m'as pas déplu, ce qui est étrange, vu du fait que c'est terriblement lent. Quelques gags m'ont fait sourire, mais pas grand chose. J'en ai retenu certains comme Homer qui dit avoir bu dans l'aquarium, les différentes horloges qui indiquent des heures, Milhouse qui se transforme en dodo, les hallucinations du père de Kumiko et d'Homer ou le repas des cinquantes étas fait de viandes. Je mettrai la moyenne pour cet épisode pour l'instant, puisqu'il ne m'as pas trop ennuyé et qu'il y avait des bonnes références, même si certaines scènes étaient affreusement lentes.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park