Haut de page

Nom d'un chien

Saison 24 - Episode 8
Code : RABF01 | N° : 516 | Durée : 20'17

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 16-12-2012  03-02-2018  17-10-2013  12-03-2014  07-04-2020

Titres étrangers

To Cur, with Love
Wem der Bongo schlägt
Homér legjobb barátja
La scuola del cane bastardo
A mi perro, con amor
A mi chucho, con amor
Para um Vira-Lata, com amor
Wem der Bongo schlägt
Koiramaisia tekoja
Psia mi?o??

Les Simpson à la TV

Le retour du frère prodigue
S03E24

Homer retrouve son demi-frère et espère l'aider à se sortir de ses soucis financiers...

Nom d'un chien

Au cours de la remise du prix « Excellent » récompensant les nouvelles énergies alternatives, le professeur Frink, aux commandes d’une voiture fonctionnant grâce à l’enthousiasme des gens, perd le contrôle du véhicule et l'encastre dans le château de retraite de Springfield. Les pensionnés sont évacués et Abraham doit venir vivre chez les Simpson. Pendant que Marge, Bart et Lisa s'occupent du déménagement de grand-père, Homer reste seul à la maison et développe une addiction à un jeu de construction sur son MyPad. Au retour de la famille, Petit Papa Noël a disparu. Après plusieurs heures de recherche, Homer se rend compte qu’il l’a simplement enfermé dans une armoire de la cuisine. Les enfants réalisent que leur père n’a jamais montré d’affection pour leur chien mais, d'après grand-père, il faut remonter à l'enfance d'Homer pour le comprendre. A cette époque, il avait un chien nommé Bango avec lequel il partageait chaque moment de vie d’enfant, ils étaient inséparables…

Musiques de l'épisode

"Me And My Arrow" de Harry Nilsson  ? Pendant les scènes de Homer jeune avec son chien

Personnages de l'épisode

Boule de Neige II - Kent Brockman - Monsieur Burns - Professeur Frink - Herman - Jimbo - Krusty le clown - Lou - Tahiti Mel - Nelson Muntz - Apu Nahasapeemapetilon - Neuneuil - Otto - Petit Papa Noël - Abraham Simpson - Waylon Smithers - Kirk Van Houten - Milhouse Van Houten - Chef Wiggum

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 230 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 08/02/2013 à 13h14 | 15/20

Après un début sympathique j'ai eu une frayeur en voyant Homer se mettre à jouer sur un jeu sur tablette, encore ! (miracle, pas de sigle Mapple) Mais c'est assez court pour ne pas être gonflant et même relativement amusant. Nous voilà donc partis pour une histoire sur le passé. Au moins, elle ne remet pas trop en question les épisodes sur l'enfance d'Homer déjà vus à part peut-être un peu pour Abraham. C'est même bien de brièvement revoir Waylon Smithers Sr. Et comme Lisa le dit, cette histoire explique beaucoup de vocations. L'intrigue est assez simple, et en partie déjà explorée, mais je trouve qu'elle marche bien. Il y a de l'émotion sans verser dans le tragique, et il y a suffisamment de gags. Enfin, la fin très mignonne, quoi que le court métrage finale lui enlève un peu de sa force émotionnelle. J'ai passé un bon moment.
Lionel_B | 19/07/2020 à 20h59 | 13/20

La saison 23 se démarque un peu pour avoir fait 3 épisodes qui rajoute du background au grand-père Simpson, et entre un "Gone Papi Gone" bien, mais perfectible et un "Charmeur grand-père" assez fun, on retrouve "Nom d'un chien" qui semble être le grand vainqueur parmi les 3... Et c'est celui que j'aime le moins... Je n'ai pas réussi à être ému par cet épisode (alors que j'ai tiré une larme à la scène de Jasper dans "Remplaçable"), peut-être parce que le coup du "Chien que Homer avait quand il était petit" est un retcon un peu trop appuyé et forcé pour que je puisse vraiment le prendre en compte, le facteur "chien" aurait dû renforcer l'émotion, car tout le monde aime les chiens, mais on nous montre bien que malgré les sacrifices, il a eu une belle vie et n'a jamais oublié Homer, et ce n'est pas mis en scène de façon à me rendre dépressif comme un certain épisode de Futurama. Ce retcon ne touche pas qu'Homer, le Abraham du passé me semble, trop gentil ici. Oui, on a déjà fait des moments touchants où l'on montre que Abraham a toujours aimé son fils, malgré les apparences, mais c'était fait à petite dose, même dans "Gone Papi Gone", et je trouvais que ça marchait beaucoup mieux, plutôt que de l'appuyer sur tout un épisode, j'ai trouvé ça très prétentieux. Après, il y a plein de points positifs, l'introduction est bonne, et on a ici un Monsieur Burns qui nous montre un sadisme et une méchanceté digne des premières saisons. C'est sympa, mais pas au point que je le note 16...
Ilevan | 31/01/2018 à 18h38 | 14/20

Cet épisode m'a ému, et je ne pensais plus ça possible après "une mona de l'au delà". L'épisode nous sert un Abraham extraordinairement bon et un Homer vraiment très attachant. En plus de ça on a le droit à notre dose Simpsonesque de bons gags, je vois vraiment pas ce qu'on pourrait demander de plus, même en faisant la fine bouche. Passons sur le début (après le passage des inventions) qui est banal af, mais qui a le mérite d'introduire plutôt correctement l'histoire d'Abraham. Bon c'est hors sujet mais c'est assez drôle, plutôt catchy, ça a un rapport avec l'histoire ; bref c'est une intro correcte. J'aime beaucoup les flashback, et je dois admettre que c'est bien qu'ils aient évité l'écueil du "trop tragique" ou du stupide, tout simplement. A la place on nous sert une histoire émouvante, aussi bien du point de vue d'Homer que d'Abraham (même si ça fait vraiment passer Mona pour une garce pour le coup). On a en plus pas mal de gags (la combinaison anti morsures, regarder Mannix comme un couple, l'alarme incendie, tout ce qui concerne Wiggum). Burns est en plus bien machiavélique comme au bon vieux temps et ça fait zizir. A noter aussi que l'ambiance est quasiment parfaite tout au long de l'histoire d'Abraham, et on se sent vraiment impliqué dans cette histoire au même titre que les "victimes". La fin avec Bongo sur le pull d'Homer est touchante sans verser dans le gnangnan. Le petit épilogue est pas fou, mais pas dérangeant. Pour moi, on est face à du très bon.
Simpsmania | 22/09/2015 à 15h14 | 17/20

Très bel épisode, avec une histoire émouvante et surtout innovante. Le début avec l'accident du professeur Frink qui endommage la maison de retraite est amusant (Abraham qui annonce fièrement qu'il va aller séjourner chez son fils et Homer et sa famille devant leur téloche qui hurlent : Nooooon !). Puis on enchaîne sur l'incorrigible flemmardise d'Homer, qui crée un village grâce à un jeu vidéo et qui, au lieu de s'inquiéter de savoir où a bien pu filer son chien, s'empresse de nourrir un âne virtuel. La séquence de l'histoire d'Abraham est l'une des plus émouvantes de la série. Décidément, M.Burns aura été la cause des petites et des grandes misères de la famille Simpson. Mais au lieu de finir sur un Happy End en bonne et due forme, le dénouement s'avère plutôt mitigé : il révèle que Bongo le chien a fini ses jours paisiblement, vieux mais heureux, sans jamais avoir oublié celui qui fut son premier maître dans ses jeunes années et explique d'autre part l'une des raisons pour lesquelles Homer a du mal à s'entendre avec son père, alors que ce dernier a dû subir sans broncher la fureur vengeresse de ce scélérat de Burns. Pour ma part, je ne crois pas qu'Homer détestait les chiens depuis cette époque, seulement, le souvenir de Bongo lui était douloureux et avant que son père ne lui prouve le contraire, il pensait que ces animaux ne sont pas aussi loyaux qu'on le prétend. En 1ère place dans mon top 3 des meilleurs épisodes de la saison.
lenny bar | 26/01/2019 à 16h23 | 13/20

Je dois être devenu complétement aigri. Presque tout le monde a adoré cet épisode, moi je l'ai juste aimé... Je n'ai jamais été un grand fan des épisode flash-back, ça doit jouer... Comme ça a été dit, le flash-back ne remet pas trop en question l'histoire d'Homer, ce qui est une bonne chose. En plus, j'ai aimé cette petite ambiance mystérieuse et mignonne tout au long de l'épisode. Le début avec la tablette m'a un peu laissé de marbre par contre. Ça m'a semblé ni bon ni mauvais. Quelques gags sympa, mais sans plus. J'ai aimé les références aux anciens épisodes et les vocations de plusieurs personnages. Les gags que j'ai aimé. Il n'y en a pas eu des milliers, mais plusieurs m'ont vraiment bien plu : Frink éjecté alors que ce n'était pas un siège éjectable, Les hot-dogs de Apu qui tournent tout seul, Lisa qui se rend compte que le nom de Petit Papa Noël est très long et stupide, Boule de Neige II qui a disparu pendant 3 semaines, Les personnages du jeu écoeurés parce que Homer met sa main dans son pantalon, Abraham travaillant à la fabrique de cheminées, Herman qui perd son bras et sa réplique "Quand Dieu ferme une porte, il ouvre une armurerie", Les chiens qui rentrent dans la combinaison de Abraham, Abe qui porte un polooooo à cause de Burns... le pauvre. Par contre, encore une fois on a droit à une fin complétement inutile avec Burns nous expliquant comment fonctionne l'économie... pourquoi ?
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park