Haut de page

Le Musk qui venait d'ailleurs

Saison 26 - Episode 12
Code : TABF04 | N° : 564 | Durée : 20'18

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes


Dates de diffusion

 25-01-2015  16-06-2018  19-11-2015  25-06-2016  07-04-2020

Titres étrangers

The Musk Who Fell To Earth
Der Musk, der vom Himmel fiel
Földreszállt Musk
Il Musk che cadde sulla Terra
El inventor que cayó en la Tierra
O Homem que Caiu do Céu
Der Musk, der vom Himmel fiel
Tähti taivaalta
Musk, który spad? na Ziemi?

Les Simpson à la TV

Lisa a le blues
S29E17

Lisa est conseillée d'arrêter le saxophone par Monsieur Largo et le principal Skinner...

Le Musk qui venait d'ailleurs

Alors que Lisa nourrit paisiblement les moineaux dans le jardin, un aigle royal apparaît et dévore les volatiles. La famille met alors tout en œuvre pour attraper l’oiseau, et une fois en captivité, ils le dresse et l’éduque avant de le relâcher quelques semaines plus tard. Mais en plein vol, la pauvre bête se fait pulvériser par la navette spatiale d’Elon Musk, un riche entrepreneur et inventeur américain, qui atterrit dans le jardin des Simpson dans l’espoir de trouver de nouvelles idées à Springfield. Elon Musk va rapidement se lier d’amitié avec Homer car il voit en chacune de ses pensées une grande source d’inspiration. Il l’accompagne à la centrale nucléaire où il fait la rencontre de Monsieur Burns. Séduit par les idées d’Elon Musk, le vieil homme s’associe avec l’entrepreneur pour matérialiser ses dernières inventions, pensant investir dans une affaire qui ne peut pas échouer. Mais Elon Musk est-il vraiment une personne capable de révolutionner le monde avec une nouvelle invention ?

Références

"The Man Who Felle To Earth" film de Nicolas R?g (1976) avec David Bowie (titre en français "L'Homme qui venait d'ailleurs")  ? Titre
"Signes" (film)  ? Homer s'arme d'une batte de baseball pour battre l'être d'une intelligence supérieure arrivant de la navette.
"Les Simpson : Springfield" (jeu mobile)  ? Elon Musk y joue dans son vaisseau

Musiques de l'épisode

"Space Oddity" David Bowie, 1969  ? chané par Musk à la fin de l'épisode
"Starman" de David Bowie (1972).  ? Chanté à la fin de l'épisode.

Personnages de l'épisode

Elon Musk

Captures d'écran



Voir les 241 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 10/07/2015 à 15h33 | 6/20

J'ai trouvé que cet épisode passait du coq à l'âne un peu trop souvent. Et encore, ça a parfois donné de bons épisodes, mais cette fois-ci les diverses petites histoires étaient totalement oubliables, le rythme assez lent, la voix d'Elon Musk a autant de dynamisme que celle de Lovejoy sous prozac, en bref c'était assez ennuyeux. Des bonnes choses ? Et bien, je dirais que Burns sauve l'épisode de la totale atrocité, la plupart des scènes où il est présent relèvent un peu le niveau des gags. Il y a 2 ou 3 répliques qui m'ont fait sourire, et ils ont la bonne idée de clore l'épisode avec du David Bowie. Mais bon, vous l'aurez compris, cet épisode ne me laissera pas un souvenir impérissable.
rendal | 26/02/2015 à 00h21 | -1/20

Mais que vous a-t-il fait ce pauvre Elon ? Suis-je le seul à avoir ris devant cet épisode ? Le prologue, pour commencer : certes, il n'y a aucun rapport avec le reste, mais en deux minutes il y a déjà un paquet de répliques qui seraient déjà « cultes » si elles avaient trouvées pour la saison 4 ou 5 (« Mes cheveux, c'est une déclaration de guerre...Bart, ma perruque...Marge, fais préchauffer le four »). Plus, les gags sur le colibri blessé et la façon dont on a trouvé le prénom de Lisa. Il n'y a aucun temps mort, cependant on aurait pu se passer du gag de l'oeil...Mai c'est énergique, rythmé, brillant. La suite, bien sûr, patine un peu plus. La faute à une guest star inconnue de ce côté de l'Atlantique (et beaucoup trop vénérée dans cette épisode) qui a le charisme et la présence d'une huitre. Or, c'est justement ce qui fait une partie du charme de cet épisode : coller un Homer (que je n'ai pas trouvé plus bête que d'habitude) à un Elon monotone. Ca m'a fait penser à « L'ennemi d'Homer » (saison 8). Quant à l'histoire, elle est bien montée avec un début, un milieu et une fin. On peut même y trouver une satyre politique sur le fait que l'on ne peut facilement lier écologie et économie (la centrale perd de l'argent et doit renvoyer son personnel, ce qui provoque une dépression) Surtout, un grand nombre de répliques et gags sont réussis : Le «Raisin Detra (« qui vous donnera un raison d'être »), Burns qui lit la boite à suggestion, « Henri Ford, quel plaisir », « Jeune homme vou
lenny bar | 12/01/2019 à 20h59 | 5/20

Le moins que l'on puisse dire c'est que cet épisode n'est pas un grand... musk !.... C'est tout pour moi, merci ! Quand un guest pas très connue fait une petite apparition ça peut être sympa, quand tout un épisode repose sur un guest, ça peut être sympa aussi. Quand tout un épisode repose sur un guest dont personne n'a jamais entendu parler, ça donne cet épisode... Le début avec les oiseaux est assez sympa, et puis arrive... un vaisseau...spatial... et... euh... pinaise mais qu'est-ce qui se passe dans cette saison ? Ils ont décidé que plus rien de logique ne devait arriver dans la série ou quoi ? Le personnage de Musk n'a aucun intérêt et l'histoire euh... non plus. Le seul truc qui sauve trèèèès légèrement l'épisode du flop total ce sont les gags... pas très nombreux ni hilarants, mais ça aide à oublier cette histoire sans intérêt. Les gags que j'ai aimé : Le squelette d'oiseau qui tombe sur Lisa, L'aigle qui se fait bruler par la navette... ça avait un petit côté Sharry Bobbins, Wiggum surpris qui tire sur Lou, Burns se regardant dans le miroir "jeune homme, je vous regarde et je me vois", Le sourire de Burns, Le drône qui joue du violon, Les vieux snipers morts à cause du recul
Dr.Hibbert8 | 08/09/2020 à 03h59 | 8/20

Je n'ai jamais compris l'engouement négatif envers cette épisode, mais je trouve après trois visionnages qu'il n'est pas si bon. Le scénario n'est pas mal, l'épisode se suit relativement bien, même si quelques moments m'ont ennuyés, spécialement quand Mr.Burns se mèle à l'histoire. En passant, le personnage d'Élon Musk ne sert pas à grand chose, mais je ne l'ai pas détesté pour autant. Le côté futuristique enlève certainement un peu de crédibilité a l'épisode, mais ça ne m'as pas dérangé plus que cela. Comme je l'ai dit, l'épisode se suit bien, seulement la fin m'as grandement déçu, ça part vraiment dans un autre sens. C'est essentiellement le défaut de l'épisode, il y a divers sujets, et ceci cale l'épisode. Sinon, il y avait quelques bons gags tel que les vieux snipers qui meurent à cause du recul, Homer qui jette son batte de baseball sur Élon Musk, le début avec l'aigle, les drônes qui jouent du violon, la valise qui se range toute seule, l'aigle brulé par la navette, Artie Ziff dans l'hélicoptère ou bien Burns qui essaie d'ouvrir la trappe sur le podium. En bref, l'épisode passe la moyenne, mais ça reste globallement assez mauvais.
YvesRaymond Cul | 20/06/2017 à 06h25 | 5/20

Déjà pour commencer je n'aime pas le début de l'épisode, c'est nul et ça dure une minute pour rien, il s'attache a l'aigle qui ce fait tuer par la navette, et la famille s'en fou, ils sont plus émerveille de voir Musk...pff sa part sur de mauvaise base ! Ensuite vient donc l'histoire principal avec Elon Musk donc qui bien que très moyenne est sauvé par quelques gags, moyenne pour la première partie car ensuite des que Musk devient important dans la centrale et qu'il y a les licenciement ben la dernière partie de l'épisode est vraiment mauvaise, je m'ennuie, j'ai du mal a suivre, la première fois je me suis presque endormie a la fin lol, Juste la partie avec Burns est pas mal ! Les gags que je retiens de l'épisode, Chef Wiggum qui tire une balle sur Lou, Burns qui prend Musk pour Henry Ford, Willie qui tourne la roue comme un esclave, ou Burns avec les vieux tireurs. Voila un épisode qui reste mauvais, c'est pas non plus une catastrophe total...Mais pas bien loin car il fait partie des plus mauvais épisode de la série, un scénario faiblard, une absence de gags...Episode mauvais...
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park