Haut de page

J'y suis, j'y reste !

Saison 7 - Episode 23
Code : 3F20 | N° : 151 | Durée : 21'55

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes

Voir le script de l'épisode en VF

Dates de diffusion

 05-05-1996  14-06-1997  09-04-1997  07-04-2020

Titres étrangers

Much Apu About Nothing
Volksabstimmung in Springfield
Tanto Apu per niente
¿Y dónde está el inmigrante?
Mucho Apu y pocas nueces
Muito Apu por quase Nada
Semmi többet Apuról
Volksabstimmung in Springfield
Muukalaiset kuriin
Wiele szumu o nic

Les Simpson à la TV

Manucure pour 4 femmes
S20E20

Lisa et Marge racontent 4 histoires mettant en scène des femmes célèbres de l'histoire.

J'y suis, j'y reste !

Un ours s'introduit à Evergreen Terasse. Il est rapidement maîtrisé mais Homer ne veut pas que l'affaire s'arrête là. Il entame une manifestation pour lutter contre les ours. Le maire Quimby décide alors de créer des patrouilles anti-ours. Mais cette patrouille nécessite de l'argent et une taxe de 5 $ est imposée à tous les habitants qui ne sont toujours pas satisfaits. Pour se défendre, le maire dit que si les impôts sont trop élevés, c'est à cause des immigrés clandestins. Les immigrés sont devenus la bête noire aux yeux des habitants et la mairie propose une loi pour les expulser de la ville. Apu fait partie de ces immigrés clandestins et il risque de retourner en Inde si cette loi est votée. Homer qui était d'abord pour cette loi change d'avis pour sauver Apu...

Références

Tarzan (film)
Psychose (film)

Personnages de l'épisode

Selma Bouvier - Kent Brockman - Eddie - Maude Flanders - Ned Flanders - Todd Flanders - Professeur Frink - Gros Tony - Barney Gumble - Docteur Hibbert - Jimbo - Kearney - Lenny Leonard - Lou - Helen Lovejoy - Nelson Muntz - Apu Nahasapeemapetilon - Manjula Nahasapeemapetilon - Maire Quimby - Sam - Abraham Simpson - Seymour Skinner - Moe Szyslak - Uter - Chef Wiggum - Willie le jardinier

Captures d'écran



Voir les 259 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

Dr.Hibbert8 | 24/11/2019 à 18h11 | 10/20

Un épisode correcte, mais pas formidable. Déja, les épisodes portant sur la politique ne me passionne jamais beaucoup, donc celui-là ne fait pas exception. Je dois dire que le début avec l'Ours est superbe et vraiment marrante. Les gags y sont présent et j'aime bien l'ambiance de cette histoire. La suite avec Apu, m'as bien ennuyé. Comme plusieurs l'ont dit, les épisodes ayant Apu comme personnage principal sont rarement formidable. Le reste de l'épisode devient moins bon et plus lent, mais n'est pas affreux non plus. J'aime bien quand Apu devient citoyen et qu'il agit comme un Américain au Kwilt-E-Mart. Une autre chose qui me dérange dans cet épisode, c'est Apu qui fait des caprices et qui pleure en disant "Pauvre Apu, Pauvre Apu". Les gags que j'ai aimé sont (Lisa qui est contente qu'Apu est oublié tous ce qu'Homer lui est appris, Helen qui dit "Avez-vous pensez au enfants ?", le flash-back de Abe, Flanders et l'ours, les scènes pendant que les Springfildiens disent "Non à la proposition 24!", Selma qui à trois noms de famille à cause de ses anciens marriages et Willy qui est déporté à la fin.) Bref, un concept pas mal, mais les scénaristes aurraient pus mieux abordé le sujet pour donner un meilleur épisode au final.
Dundee | 30/09/2015 à 14h27 | 13/20

La vie intime décortiquée d'un immigré indien venue vivre à Springfield répondant au nom d'Apu. Une histoire intéressante offrant une satire sur la xénophobie, mais qui malheureusement est un peu mal exploitée. Le premier acte avec l'ours est intéressant puisqu'il offre une certaine critique sur la crédulité et les pensées incohérentes du peuple, même si Homer a tendance à être insupportable. Le "Pensez aux enfants !" d'Helen est génial. Puis vient l'acte sur la problématique de l'immigration qui fait malheureusement plus un défilé des implications liées qu'autre chose ; la discrimination, la réclusion, l'expulsion, ... Un peu d'humour noir ("L'Allemandie"), mais la critique sociale ne convainc pas ! Aussi, le changement d'avis d'Homer, passant d'intolérant à un défenseur, n'est pas terrible. Le passé d'Apu est déjà bien plus intéressant et assez réussi. Son ascension pour obtenir sa citoyenneté offre quelques moments drôles (le drapeau, Selma, l'état de Springfield, ...) sans être hilarants. La fin offre un beau revirement de situation à une histoire un peu prêchi-prêcha. Un épisode très ambitieux mais se montre plutôt faible avec un tel concept.
Ilevan | 19/12/2017 à 09h10 | 15/20

Je trouve la plupart des gens très durs avec cet épisode. Le début est vraiment très bon, surtout parce qu'il est très critique (l'ours est présenté comme amical, les Springfieldiens réagissent plus animalement que lui, très fort). Homer est vraiment drôle dans ce début aussi, ça le fait très très bien passer. Concernant la suite, Apu n'est pas un personnage que j'apprécie beaucoup, et ça enlève un peu de la qualité des scènes d'émotion de l'épisode. Cependant, je trouve que l'épisode traite vraiment très bien ses thématiques (à savoir l'immigration, l'esprit conservateur, tout ce qui en découle couplé à de la politique). Même si l'épisode en soit n'est pas le plus dynamique de la saison, il contient beaucoup de gags très sympas et au défaut de m'avoir fait hurler de rire, j'ai souri à de nombreux moments, et j'ai même rit (Homer et Abe sont très bons!). Globalement, je conçois qu'il ne puisse pas plaire, l'épisode est assez hermétique. Mais il me parle, et j'aime assez le côté intemporel et cynique de l'épisode. Contrairement à la majorité des membres du site, j'ai beaucoup aimé, et je le trouve malgré tout plutôt sous-estimé.
alexandreleblanc | 14/11/2010 à 23h52 | 11/20

J'aime énormément le personnage de Apu Nahasapeemapetilon mais celui-ci est vraiment très décevant. À la fin, ce sera donc la raison pour laquelle je vais baisser ma note de quand même beaucoup de point. Cependant, cet épisode reste au dessus de la moyenne car le premier acte est quand même très bon avec l'ours qui rentre dans Springfield. Helen Lovejoy m'a vraiment fait rire à chaque fois qu'elle disait : "mais pensez aux enfants" ! Pour la suite avec la loi 24 qui arrive, c'était un bonne idée mais je crois que celle-ci aurait pu être mieux exploitée. Cependant, j'ai quand même aimé le lien entre Homer et Apu dans cet épisode. L'idée que Apu essaie d'obtenir sa citoyenneté. J'ai beaucoup rigolé quand Lisa dit à Apu que c'est une très bonne chose qu'il est oublié tout ce que Homer lui a apprit. Au moins, grâce à cet épisode, Apu est désormais citoyen américain. Finalement, je décide donc de donner maintenant un 11/20 à cet épisode alors que je lui donnais un 14 dans mon ancien classement.
quirat simpson | 08/05/2018 à 16h06 | 16/20

Merci à David S. Cohen d'avoir fait passer le personnage d'Apu d'un des des plus gros stéréotype de l'histoire de la télévision à un personnage avec un coeur et des sentiments auquel on peut s'attacher (il avait commencé à faire ça tout en humour dans une courte séquence de Lisa la Végétarienne). Cet épisode montre également parfaitement l'esprit des personnes qui s'opposent à quelque chose, il suffit de leur faire répéter pour qu'il soit pour. On voit également qu'ils ne savent même pas à quoi ils s'opposent ("Eh l'allemand retourne en Allemandie"). Il dénonce également très bien le racisme, qui part de n'importe quoi. Et bien sur, à part quelques scènes nian nian, l'épisode est bourrée de blagues cohéniennes : "country bear jamboree", la famille qui va vivre dans la statue de la liberté ou encore le célèbre "pensez aux enfants". Après, c'est vrai qu'il y a quelques scènes en trop mais c'est quand même pour moi un vrai chez d'oeuvre. La réalisation de Susie Dietter est également très réussie
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park