Haut de page

Une grosse tuile pour un toit

Saison 16 - Episode 16
Code : GABF10 | N° : 351 | Durée : 20'58

< Episode précédent Episode suivant >

Guide des épisodes

Voir le script de l'épisode en VF

Dates de diffusion

 01-05-2005  27-09-2005  27-01-2006  16-12-2005  07-04-2020

Titres étrangers

Don't fear the roofer
Der eingebildete Dachdecker
Homer fra tetti e Tettone
Ray, el contratista
No temas al techador
Não Tema o Carpinteiro
Ez mindennek a teteje
Der eingebildete Dachdecker
Hädässä ystävä tunnetaan
Nie bój si? dekarza

Les Simpson à la TV

Lisa a le blues
S29E17

Lisa est conseillée d'arrêter le saxophone par Monsieur Largo et le principal Skinner...

Une grosse tuile pour un toit

Un violent orage s'abat sur Springfield, endommageant le toit des Simpson. Au lieu de le réparer, Homer essaye de trouver une astuce pour évacuer l'eau qui envahi la maison ; ce qui agace tout particulièrement Marge et les enfants. Ne supportant plus les reproches que lui fait sa famille, Homer préfère se réfugier chez Moe, mais quand il arrive il découvre qu'une fête surprise est organisée pour Lenny. Comme il la gâche, Moe le met à la porte, ne lui laissant pas d'autre choix que de trouver un nouvel endroit plus accueillant. C'est alors qu'il tombe sur un bar dans lequel il fait la connaissance de Ray, qui s'avère être un couvreur. Ce dernier lui promet alors de réparer son toit. Les deux hommes vont rapidement devenir les meilleurs amis du monde. Pendant ce temps-là, Petit Papa Noël élit son nouveau domicile à la maison de retraite...

Références

Tout le monde aime Raymond (série)
Hooters (lieu connu)
Un homme d'exception (film)
Hot Wheels (jeu)
Vol au dessus d'un nid de coucou (film)  ? La thérapie aux électrochocs d'Homer est une possible référence.
La roue de la fortune (jeu télévisé)  ? Lisa à la maison de retraite.
Bambi (film)  ? Homer qui passe aux électrochocs

Personnages de l'épisode

Raymond Bagini - Adolescent boutonneux - Kent Brockman - Carl Carlson - Ned Flanders - Professeur Frink - Barney Gumble - Docteur Hibbert - Jasper - Krusty le clown - Lenny Leonard - Abraham Simpson - Moe Szyslak - Vieux fou juif

Cartes promotionnelles

Captures d'écran



Voir les 236 captures d'écran de cet épisode

Critiques de l'épisode

regismo (The Simpsons Park) | 31/10/2011 à 22h27 | 14/20

Une ambiance étrange omniprésente dans cet épisode, on aime ou on déteste. Le personnage de Ray Magini n'est pas très fouillé, mais vaguement attachant par sa timidité et par sa complémentarité avec Homer. Homer qui est à la frontière entre le benêt des premières saisons et le franc attardé mental qu'il va devenir. A ce propos, la thérapie par électrochoc est un sujet si grave, c'est plutôt audacieux pour la série. Concernant la chute, comme dirait Lisa, c'est "Vraisemblable...", dit avec un ton dubitatif. L'histoire b avec Petit papa noël n'est pas mauvaise, mais surtout parce qu'elle est pratiquement inexistante, elle dure à peine plus d'une minute ! On bat des records là. Bon épisode.
quirat simpson | 13/06/2020 à 10h48 | 16/20

Lorsque j'ai visionné l'épisode pour la première fois, j'ai été un immense fan de l'épisode. Maintenant, je dois avouer que je l'apprécie un peu moins même si j'ai toujours conscience des gros points positifs. Bon, déjà, j'adore cette atmosphère sombre et inhabituelle qui règne durant le premier acte lors de cette soirée pluvieuse. Sérieux, j'adore tous ces plans où Homer ère dans la ville la nuit. Du début jusqu'à la rencontre avec Rey, on a à faire à du très bon, mêlant à la perfection cette ambiance sombre et mystérieuse et humour. Que ce soit la surprise totalement absurde pour Lenny avec Stephen Hawking ou encore le fabuleux gag de la fausse addition d'Homer (c'est bien débile mais trèèès drôle et me rappelle les plus grandes heures de la série), ce premier acte regorge de gags mémorables. Après, malgré quelques excellents points; il faut quand même avouer que ça baisse clairement en qualité, le rytme est un peu moins soutenu et surtout, les gags sont très peu présents. Pourtant, je trouve que l'idée de cet ami imaginaire était vraiment géniale, originale et collait parfaitement au personnage d'Homer. Mais bon, je suis fan du gag sur Robin des bois et je trouve la résoliution à l'hôpital avec le Docteur Hibbert et Stephen Hawking et le mec au cache oeil très absurde et donc délirante. Ca n'a aucun sens et ça en devient génial. Malgré les quelques défauts que j'ai cité, cet épisode reste extrêmement original et fait partie des sommets de cette décevante saison 16.
lenny bar | 29/07/2019 à 13h10 | 14/20

Épisode original ! Pas encore exploité à l'époque il me semble. Je trouve ça bien que le personnage existe réellement et qu'il n'est pas le fruit de l'imagination d'Homer, le contraire aurait été décevant. La façon d'amener l'idée que Ray n'existe pas n'est pas extraordinaire mais elle passe plutôt bien. Et j'aime bien l'explication de Hawkins sur son trou noir... alors qu'ils auraient simplement pu dire que Bart n'a pas vu Ray à cause de la pile de tuiles qu'il avait dans les mains. Pour l'histoire secondaire avec le chien à la maison de retraite par contre, on aurait pu s'en passer. C'est trop court et ça n'apporte pratiquement rien. Plus drôle que dans mon souvenir, j'ai aimé : - Le tabouret en gâteau (mais qui fait ça !?) - Le panneau "défense de regarder les énormes poitrines" - Homer qui partage "équitablement" les chips avec Ray - L'infirmière qui pense que Marge parle des vieux quand elle dit "il a dû sentir des restes" - La bataille de clous sur le toit - Homer qui a peint la tête de Ray et de Marge sur les murs de la maison - Homer qui mange le truc en caoutchouc qu'on lui fourre dans la bouche - Tout le monde qui se marre quand Ray dit qu'il n'était pas là parce que c'est un artisan, etc.
Dr.Hibbert8 | 13/04/2020 à 00h37 | 16/20

Un épisode très originale que j'ai vu bien souvent, mais qui me plaît à chaque visionnage. Le scénario est très bon, même un peu mystérieux, puisqu'on n'en sait pas long sur Ray Magini, le nouvel ami d'Homer qui disparaît en plein millieu de réparation de toit. Pour ce qui en est des gags, il y en as majoritairement durant le début d'épisode, mais ceux qui sont présent après sont tout autant drôle, seulement moins nombreux. L'histoire secondaire à la maison de retraite est assez courte, mais passable, c'est assez drôle. Les gags : (Le gâteau en tabouret, Homer qui utilise les Hot Wheels pour faire circuler l'eau, Lisa et le chien qui devienne vieux en restant avec les vieux, Homer qui se bat avec les clous, Ray qui n'était pas là parce que c'est un artisant, le trou noir qui se forme entre Homer et Ray, la pancarte "Défense de regarder les seins des serveuses", Homer qui additionne "Bière Homer = accident", Homer qui veut partager ses chips avec un parfait inconnu et Homer qui mange l'objet qui l'as dans sa bouche.) Très bon, probablement mon préféré de cet saison 16, même si il y à une histoire B, très loin du reste de l'épisode.
Dr. Nick | 24/09/2015 à 11h47 | 14/20

Oui, cet épisode est bien, je l'accorde. Mais il me paraît un peu surestimé. Ceci dit, le début est excellent, très rapide, drôle (l'écriteau "Défense de regarder les énormes poitrines", les additions d'Homer), même si il lance l'histoire un peu n'importe comment, l'amitié entre Ray et Homer se faisant en deux coups de cuillère à pot. L'épisode traite de sujets très intéressants (le fait de se créer un ami imaginaire pour échapper à la tristesse de la réalité, la thérapie aux électrochocs) sans être forcément dénué de gags, on se marre bien globalement, mais la chute, boh... L'explication de Stephen Hawking est totalement tarabiscotée, et le barman avec son cache-oeil c'est vraiment trop facile. Quant à l'histoire B qui dure une ou deux minutes à tout casser, elle a été placée là clairement pour meubler, et est donc dispensable. Un bon épisode mais sans plus à cause des défauts.
L'équipe du site | A propos
©2000-2022 The Simpsons Park